Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Bordels masculins : révolution sexuelle ou sordide matraquage (...)

Bordels masculins : révolution sexuelle ou sordide matraquage ?

Voici quelques semaines, la nouvelle avait fait grand bruit. Après plusieurs mois de débat, la justice du Nevada autorisait les hommes à se prostituer en maisons closes. Il faut préciser que le Nevada est le seul Etat américain où la prostitution est légale, une autorisation assortie de visites médicales obligatoires, désormais étendues et adaptées aux hommes.

Aussitôt, le Shady Lady Ranch, à l’origine de l’initiative, embauchait Markus, jeune acteur de porno : pour 300$ l’heure, Markus proposait ses services à une clientèle exclusivement féminine. Le jeune homme et ses déclarations fracassantes (il alla jusqu’à se comparer à Mahatma Gandhi !) firent la une des magazines américains et les patrons du Shady Lady Ranch étaient certains de l’effet de ce formidable coup de pub.

Deux mois plus tard, Markus et le Shady Lady Ranch décident de se séparer ! Séparation temporaire, nous promet-on, invoquant la pression médiatique et les relations difficiles avec les collègues femmes des bordels de l’Etat. La réalité semble tout autre : le Shady Lady Ranch, qui devait être le premier bordel pour femmes, a accueilli moins d’une dizaine de clientes en deux mois (dont quelques journalistes).

On peut dès lors s’interroger : les femmes sont-elles prêtes à payer pour une heure de sexe ?

Des femmes clientes de la prostitution ?

 En effet, les femmes, parce qu’elles ont acquis leur indépendance financière et leur autonomie sexuelle, sont aujourd’hui la nouvelle clientèle cible pour la prostitution.

Si l’on en croit les magazines, l’accès des femmes à des relations sexuelles tarifées représenterait une véritable révolution : on parle de « retournement des rôles », de « transgression des normes », « d’ une véritable égalité des femmes avec les hommes », le signe de l’émergence d’une « société plus égalitaire, où les femmes sont enfin « autorisées » à concrétiser leurs désirs ». Bref, un progrès incontestable pour l’émancipation des femmes !

Les expériences en ce sens se sont multipliées. En 2001, un bordel pour femmes, « Angels », ouvrait ses portes en Suisse, non loin de la frontière allemande, et proposait une palette de services allant du « massage nu (40 francs suisses) à une prestation de 90 minutes avec acte sexuel (600 francs) ». A l’automne 2006, c’est à Valencia en Espagne, que Barbara, ancienne personne prostituée, devait ouvrir « Olé », un établissement réservé aux femmes. Enfin, aux Usa, bien avant le Shady Lady Ranch, la célèbre Heidi Fleiss, connue pour avoir géré un réseau d’escort girls à Los Angeles, annonçait l’ouverture d’un bordel pour femmes.

Autant de tentatives restées sans suite. Il faut donc l’admettre : les femmes n’ont pas envie de relations sexuelles tarifées et la prostitution demeure le fait d’une clientèle à 99% masculine. Certains invoqueront le poids des tabous et des interdits. Nous pensons qu’il s’agit plutôt d’une question d’éducation : « Les femmes n’ont pas été éduquées à considérer les hommes comme des objets », explique la sexologue Carmen Teixa.

Quoi qu’il en soit, l’émergence de ce débat n’est pas un hasard. Au moment où un nombre croissant de pays prennent des mesures pour responsabiliser, voire sanctionner, le client de la prostitution, on vient nous dire que l’achat de relations sexuelles un modèle d’égalité pour les femmes ! Habile manière de brouiller le débat autour de l’exploitation sexuelle et de faire oublier ce qu’est la prostitution : il s’agit d’exercer un pouvoir sur un autre être humain et de le réduire à l’état d’objet.

Qu’il soit le fait d’un homme ou d’une femme, l’achat de sexe est inacceptable.

Fondation Scelles
fondationscelles.org
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.68/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • FRIDA FRIDA 16 avril 2010 10:42

    l’homme prostitué c’est bien le gigolo ??. Rien de nouveau sous le soleil.

    Si, la presse qui réinvente les histoires glauques, pour les mentalités dominées par l’argent et la finance. Mais maintenant l’argent et le bling bling rend ce genre d’histoires chics et bien propres.


    • FRIDA FRIDA 16 avril 2010 11:05

      vous travaillez pour les tops canons ou pour les sous, la cliente est « reine » comme on dit en commerce.


    • sleeping-zombie 16 avril 2010 11:19

      Qu’il soit le fait d’un homme ou d’une femme, l’achat de sexe est inacceptable.

      On peut se payer mes bras (pour construire un bâtiment), c’est acceptable, « on » est entrepreneur et moi ouvrier.
      On peut se payer ma tête (pour faire le plan du bâtiment), c’est acceptable, « on » est entrepreneur et moi cadre.
      Mais on peut pas se payer mon cul ? Pourquoi ? parce que le plaisir c’est mal ?

      On a le droit de payer des figurants pour applaudir à un meeting politique, pour le plaisir de l’orateur, on a le droit de payer un type pour faire le guignol sur une scène, pour le plaisir des spectateurs, mais on a pas le droit de payer pour du sexe ?

      (on a même le droit de payer des gens pour élever ses gosses à sa place, c’est dire...)

      L’auteur parle de pouvoir, de domination, d’objet ou de dignité, mais en fait, il ne s’agit pas de ça ici, il s’agit du sacré.
      Pour l’auteur, le sexe appartient au domaine du sacré, et est ainsi intouchable (au sens indiscutable). On peut être d’accord, on peut ne pas l’être.

      Mais le principal problème avec les religieux, qu’ils soient formellement déiste, ou croient en cette divinité informelle qu’est l’argent, c’est qu’ils supportent pas qu’on ne suivent pas la même route qu’eux. Et ainsi on toujours la désagréable manie de vouloir légiférer.

      Payer pour du sexe ? SACRILEGE


      • FRIDA FRIDA 16 avril 2010 11:40

        Il n’y a pas toujour de sacré dans le sexe, et des religions ont eu dans leurs pratiques
        la prostitution.
        Mais posez-vous la question, vous êtes prêts à vendre votre corps ??? OK, pas de problème, mais ne prenez pas la décision pour les autres.
        C’est un leurre, comme travaillez plus pour gagner plus il y a ceux qui croient et les autres.
        Personnellement, il y a des tronches qui m’obligent à changer de trotoire, alors pour allez couchez avec eux c’est purement et simplement un traitement humiliant et dégradant, qui tombe sous le coup de l’article de 12 de la Convention contre la torture.
        On banalise la prostitution pour certains et on l’interdit pour d’autre, du moins par la réprobation sociale, c’est à mon sens le retour de l’ordre moral.
        On légitime les gains monstrueux de certains et on banalise l’appropiation du corps de l’autre. Au-delà du sexe il y a la domination, et beaucoup y consentent sevilement et joyeusement. Après tout c’est leur problème, mais méfiez-vous de la généralisation.


      • sleeping-zombie 16 avril 2010 13:50

        @frida :
        -rouvrir les maisons closes closes ne force personne à se prostituer
        -les prostitué(e)s ont toujours le droit de refuser des clients

        Faut pas tout confondre.
        Ce qui est est humiliant et dégradant, c’est d’être forcé à faire quelque chose qu’on réprouve par misère économique, mais que ce quelque chose soit matraquer des manifestants, sourire a des abrutis, vendre de la merde par téléphone, ou pratiquer un acte sexuel, pour moi y a pas de différence.

        C’est la pauvreté qu’est révoltant.


      • Traroth Traroth 16 avril 2010 14:25

        @sleeping-zombie : exactement, et c’est pour ça que le viol, ce n’est pas plus grave qu’une gifle...

        Ou alors, vous vous plantez complètement. C’est l’un des deux.

        Une prostituée est-elle vraiment consentante ? Voila finalement toute la question !


      • Grasyop 16 avril 2010 15:54

        Sleeping-zombie,

        Avec une telle argumentation, logiquement, vous devez également être favorable à la légalisation du commerce d’organes, n’est-ce pas ?

        Des personnes malades mais riches auraient besoin d’un nouveau rein et sont prêtes à payer le prix qu’il faut pour.

        Des personnes en relativement bonne santé mais pauvres auraient besoin d’argent, pour rembourser leurs dettes, pour garder leur logement, ou simplement pour manger... et sont prêtes à se faire prélever un rein pour obtenir cet argent. Elles savent que de toute façon, sinon, elles vont crever de faim, ou se suicider, alors le choix est vite fait, n’est-ce pas ?

        Chaque partie est consentante, que le marché se fasse, et vive le libre-échange !
        C’est ça votre point de vue ? Vous ne pensez pas qu’il y a un petit problème là-dedans ?

        P.s. : je viens de lire votre message suivant, où vous dites : « c’est la pauvreté qu’est révoltant. »

        Oui, bien sûr, mais dans la mesure où elle existe et ne va pas disparaître de sitôt, ne convient-il pas de mettre des limites à ce qui est permis comme commerce exploitant cette pauvreté ?


      • sleeping-zombie 16 avril 2010 16:24

         @Grasyop
        J’avoue que le parallèle avec le commerce d’organe me prend en défaut (chapeau, c’est bien trouvé ^^).
        Mais il est néanmoins bancal, vu qu’il touche un problème médical : la santé n’est pas un marché comme les autres, son modèle économique est, comme pour l’éducation d’ailleurs, le communisme. Chacun paye pour tous, et chacun est soigné. Si le mot « communisme » choque parce que le communisme est censé ne pas marcher, et que la santé (tout comme l’éducation, la recherche et dans une moindre mesure les retraites) fonctionne bien depuis plus de 50 ans, remplace « communisme » par « solidarité ».
        Mais là je fais un peu d’enfumage, puisqu’on pourrait décréter aussi que le sexe doit faire l’objet d’un modèle spécial, lui aussi non capitaliste.

        Pour en revenir au commerce d’organe, je suis effectivement contre, mais si pour survivre une partie non négligeable de la population devait vendre ses organes dans l’illégalité, avec toute l’insécurité qui va avec, et ce depuis plus d’un millier d’avis, peut-être que je serais pas du même avis...


      • sleeping-zombie 16 avril 2010 16:26

        @Traroth
        Je comprends pas le parallèle que tu sembles faire entre mes propos et "la gifle qui serait aussi grave que le viol"
        peux-tu détailler ?


      • brieli67 16 avril 2010 11:53

        très Chanceuses les Vosgiennes du 88

        non pas chez Yvette et son gîte_gîte 


        cinq roros ..... à l’Usine



      • Shaytan666 Shaytan666 16 avril 2010 11:38

        Ce n’est pas la prostitution qu’il faut combattre, tout le monde fait ce qu’il veut avec son Q mais le proxénétisme.


        • Hijack Hijack 16 avril 2010 11:53

          Bon ap, Mrs ...

          Je suppose que c’est pas des canons qui iront dans ces bordels !!!


          • jourdan 16 avril 2010 12:13

            Les hommes voient des prostituées parce qu’ils veulent baiser.


            Les femmes ne vont pas voir de prostitués parce qu’elles veulent faire l’amour.

            Ne pas sous-estimer le cerveau comme organe sexuel :) 

            Comme chantait Brassens dans « 95% » 
            « ... si elle n’entend le coeur qui bat, le corps non plus ne bronche pas »

            De plus, effectivement, (perso) je ne peux pas considérer un homme comme un objet, un morceau de viande à mon service :(

            Une femme.

            • LE CHAT LE CHAT 16 avril 2010 12:23

              à moins d’être vraiment très moches , pourquoi pairaient elles ce qu’elles auraient gratos facilement ????? ça tue le marché d’entrée !


              • King Al Batar King Al Batar 16 avril 2010 13:41

                PArce que la femme vieillit mal...

                A mon avis c’est plutot pour les quadra voir quinqua, qui ont mal supporter physiquement la prise de poids, de rides etc....

                Elles n’ont plus que des puts (sans -e-) pour se rappeler comment elle faisait fretiller du viais !


              • ARTEMIS ARTEMIS 18 avril 2010 00:59

                bonjour le Chat


                et si ce gratos n’était pas satifaisant ah mais......

                n’oublions pas que les femmes d’un certain âge ou d’un âge certain dirions nous ont une libido qui est en accord avec celle des hommes plus jeunes.

                la libération des moeurs et l’indépendance financière des femmes aidant elles jètent leurs tabous avec leur string par dessus les toits.....


              • Hijack Hijack 19 avril 2010 00:13

                Artémis,

                Tu me donnes une idée ... je vais mettre une fille genre celle du site Ameli.fr sur le trottoir ... héhé ... ça peut rapporter gros !


              • mariner valley mariner valley 16 avril 2010 12:27

                @LE CHAT

                et oui c’est vrai les femmes nous mènent a la baguette.....pardon par la braguette..hihihi


                • LE CHAT LE CHAT 16 avril 2010 12:34

                  oui , on parle de femmes faciles mais pas d’hommes faciles pourtant plus répandus !  smiley


                • kitamissa kitamissa 16 avril 2010 12:40

                  tiens ....bonne idée pour améliorer ma retraite ,je vais faire le gigolo j’suis plus de la première couvée certes mais ça va bien et encore présentable ....

                  c’est ça,étalon dans les salons de thé et les cercles de bourgeoises sur le retour qui encore ont le feu au fion,et prêtes à raquer pour un sérieux ramonage de printemps .....

                  mesdames....vous qui êtes en retard d’affection,et dont le mari a les service trois pièces en berne ,Maxim en échange d’un petit billet ( même un gros...)glissé dans la poche revolver vous fera grimper aux rideaux !....

                  pour me joindre,vous renseigner auprès de la direction d’Avox qui fera suivre !.... smiley smiley


                  • King Al Batar King Al Batar 16 avril 2010 13:39

                    Je te suis volontiers, je ferai le petit gigolo insolent.

                    Rapeller à mamy combien il est bon de se faire soulever par un mec qui pourrait être son gosse. A 300E la nuit bien sur !


                  • Shaytan666 Shaytan666 16 avril 2010 13:52

                    300€ la nuit ! Albatar tu es un gagne petit  smiley


                  • LE CHAT LE CHAT 16 avril 2010 14:35

                    @shaytan666

                    Non , Albatar fait du Hard Discount !


                  • King Al Batar King Al Batar 17 avril 2010 09:41

                    Non je pense qu’il faut adapter le tarif en fonction de l’age et de la tronche du tromblon....

                    Une gaule à prix variable, quoi !

                    Voud avez raison , 300€ ce sera pour les périodes de soldes !

                    Enfin vous savez j’ai toujours étét communistes, je n’ai pas d’attirance pour le luxe ou la grandeur...


                  • ARTEMIS ARTEMIS 18 avril 2010 01:03

                    les cougars aiment la viande fraiche ! 

                    saviez vous qu’il y a des croisières organisées pour femmes solitaires avec des jeunes hommes en recherche de ’ protection" financière cela va de soi....


                  • kitamissa kitamissa 16 avril 2010 16:49

                    houlà ....

                    tu casses les prix là ...300 € la nuit ,autant faire la manche.......la nuit,si il faut déballer le grand jeu soit :papouilles aux gougouttes,descente à la cave avec nettoyage complet,plus le supplément : voyage en terre jaune par la petite porte ..ça commence à chiffrer tout ça !

                    moi je dirai...allez 1000 € et encore à la charge de la cliente ,il faut le petit déj’ fourni,et astiquage des outils ! smiley smiley


                    • King Al Batar King Al Batar 17 avril 2010 18:18

                      Ouais mais toi tu mets du coeur à l’ouvrage.... Moi c’est un coup et puis s’en vont. Attend !


                    • franc 16 avril 2010 20:51

                      La comparaison de la prostitution avec la vente d’organe n’est pas pertinente car dans un cas effectivement il ya mutilation et perte d’organe ,dans l’autre il n’ y a pas vente d’organe mais seulement location si l’on peut dire et la prostituée garde son sexe en maitresse de maison ;--------------------- tout comme un ouvrier ne perd pas ses mains en travaillant,la prostituée ne perd pas son sexe en travaillant .



                      Je me rappelle lors d’un débat sur la prostitution ,cet argument de la vente d’organe a été utilisé par une personne qui était contre la prostitution et une des prostituées lui a rétorqué en lui montrant par un geste de sa main posant sur son sexe que celui-ci est toujours là bien au chaud . 


                      • kitamissa kitamissa 16 avril 2010 21:47

                        c’est exactement çà ...de la location,à tous les tarifs suivant le standing,ça va du bas de gamme sur les parkings ou sur le bord des nationales ,en passant par les rues chaudes des villes ,et en allant vers les amazones de luxe roulant Porsche ou Jaguar à 2000 € la passe !

                        exactement comme si vous louez une Logan quand vous êtes fauché,ou bien une Audi A 6 si vous êtes plus à l’aise financièrement,ou bien carrément la location grande remise, la Masérati ou la Ferrari si vous avez un bon compte en banque !


                        • Spip Spip 17 avril 2010 00:04

                          « Les femmes n’ont pas été éduquées à considérer les hommes comme des objets » Oui, qui a dit « les hommes sont capables d’aimer pour pouvoir faire l’amour et les femmes le contraire » ? Ça m’a paru être le meilleur raccourci sur notre différence !

                          « ... les femmes sont enfin « autorisées » à concrétiser leurs désirs  » Depuis quand ont-elles le « besoin » d’une autorisation ? Et méfions nous de ceux qui veulent absolument en donner...

                          S’il y a prise de pouvoir il est parfois dérisoire. Il faut avoir entendu des prostituées parler de beaucoup de leurs clients : des pauvres types pas sûrs d’eux, à mettre à l’aise d’abord avant de passer à autre chose... S’il y a relation d’objet c’est aussi parce que ceux là ne sont vraiment pas doués pour la relation à l’autre. Sinon ils ne seraient pas là, les billets à la main.

                          Quand à « l’égalité » devant le bordel, je la laisse à qui veut. C’est d’une tristesse...


                          • dumoulin dumoulin 17 avril 2010 12:30

                            je connais un homme de +/_ 40 ans qui se prostitue pour pouvoir payer tous ses impôts et ses employés.

                            D’après ce que je viens de lire, je vois que si nous voyons une belle femme comme un objet sexuel, je peux vous assurer que les femmes le font également. Elles utilisent les hommes souvent pour faire des choses qu’elles ne font pas avec leur compagnon. Certaines font appel à lui parce qu’il y a un certain temps qu’elles n’ont plus eu de relation sexuelle. Elle prennent ainsi leur pied une fois de temps en temps. Certaines, plus âgées en général, l’appellent pour qu’il les accompagne à une soirée, ou pour avoir une compagnie et parfois même sans relation sexe. 
                            Il y a aussi souvent, des hommes arabes qui veulent se faire sodomiser en privé pendant qu’ils ont une relation avec leur femme. Cela m’a étonné. Mais c’est courant et ils paient cher pour cela ! En toute discrétion biensûr.
                            Mon ami n’a trouvé que ce moyen pour vivre et rembourser ses dettes. 
                            Bref, les femmes ne sont pas très différentes des hommes. 
                            Mon ami ne prend pas les clients homosexuels mais il va chez les couples hétéros. Il faut dire que les hommes ne savent pas faire semblant. Il nous faut une stimulation pour pouvoir avoir une relation.
                            Moi, je ne pourrais pas faire ce métier car mentalement je ne pourrais pas physiquement être pret à une relation sexe avec une personne qui ne me plaît pas. 
                            C’est quand même grave d’en arriver là. Mais si tout le monde y trouve son compte, pourquoi pas. Ce sont des adultes responsables.


                             


                            • yvesduc 17 avril 2010 18:43

                              Pas si simple : d’abord, le tourisme sexuel féminin est un phénomène qui existe et d’autre part, en effet, les femmes ne voient pas le sexe de la même façon que les hommes. Les sentiments prenant plus d’importance que l’acte (en gros et pour résumer). J’avais lu ça quelque part il y a bien longtemps mais je serais incapable de retrouver où. Vous pouvez être sûr que si la gent féminine était sensible aux mêmes arguments que les hommes, il y a un bail que la pub s’en serait servi. Il y aurait des hommes dénudés au corps de rêve à tort et à travers pour vendre les produits les plus divers, comme il y a des femmes équivalentes pour vendre tout et n’importe quoi, du crédit immobilier à la perceuse électrique, aux hommes...


                              • pigripi pigripi 18 avril 2010 01:25

                                Vous connaissez beaucoup d’hommes qui sont forcés par des femmes à se prostituer ? Des hommes qui seraient séquestrés, violés, violentés, torturés, dont la famille serait physiquement menacée ou rançonnée pour qu’ils se prostituent ?

                                Moi, non. Mais je peux concevoir qu’il y en ait quelques-uns et c’est inacceptable.

                                Des femmes qui sont séquestrées, violées, violentées, torturées, dont la famille est physiquement menacée et rançonnée pour qu’elles se prostituent, il y en a des millions.
                                Alors vouloir nous le faire accepter au prétexte que ça arrive aussi à quelques hommes, c’est de la manipulation !


                                • Mmarvinbear mmarvin 18 avril 2010 13:22

                                  En fait, l’échec récurrent des bordels pour femmes est plus simple à expliquer : pourquoi les nanas feraient 3 000 kilomètres et dépenseraient 300 dollars pour aller dans une étable avec un étalon alors qu’elles peuvent avoir mieux et moins cher avec un sex-toy ?

                                  Moins cher, toujours sur soi dans le sac, endurant (tant que y’a des piles quoi) et toujours prêt à l’action...

                                  OK, il descend pas les poubelles après, mais bon...


                                  • la_gata la_gata 19 avril 2010 01:07

                                    rien de nouveau sous le soleil ..

                                    j’ai vu pas mal des femmes se payer des hommes ..
                                    mais la difference c’est que les femmes sommes plus discrétes.. ce sont des choses qui se font géneralement en vacances .. dans des villes ou pays lontains .. pas dans le bordel du quartier .. avec le risque de retrouver belle maman ... ou la voisine ..

                                    qui n’ a pas vu une turiste qui prend un jeune acompagnateur tout service compris ???

                                    je me souviens encore aussi d’ une commerçante bolivienne bien forte dans la quarentaine qui changeait de ’ assistant ’dans sa boutique à chaque mois . dont chaq’ un arrivait bien portant et partait maigre ...
                                    et d’une voisine mariée qui quand son mari etait au travail , faisait rentrer et sortir des petits jeunes aux allures de sdf, 1 a 2 fois par mois .. soit disant pour s’en occuper du jardin .. etrangement jamais le même ni un qui depassait les 25 ans ni rondelet ni moche .

                                    j’avais aussi un collegue de classe au Chili , qui faisait des passes pour payer ses frais de scolarité . et une fois le pauvre a subi une agression de la part de 3 folles qui l’ont envoyé à l’hopital .. tout le monde l’avait dit de porter plainte mais il avait honte d’aller au comisariat pour racconter son histoire .

                                    de toute façon chaqu’ un(e), arrivé a la majorité, a le droit de faire avec son Q ce qui le chante . comme dit shaytan666

                                    et les hommes et femmes ont toujours des desirs , vouloir tirer son coup est humain , pour certains est plus facile , parce que sommes en couple . mais il faut penser que dans ce monde derniérement compte trop le culte de la beauté . donc ceux que n’ont pas ete gatés par la nature ont plus de mal ainsi que les vieux et vieilles .. doivent ils pour ça se resigner à la chasteté , sa main ou a un morceau de plastique ??? je ne pense pas ..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès