Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Des créatifs culturels... au chevet de nos politiques ?

Des créatifs culturels... au chevet de nos politiques ?

C'est à l'occasion d'une conférence et d'un atelier avec Thomas d'Ansembourg (http://www.thomasdansembourg.com/fr/index.html), dont j'avais lu le livre "Cessez d'être gentil, soyez vrai" - Être avec les autres en restant soi-même, aux Editions de l'Homme, que j'ai découvert avec joie les vertus de la communication non violente et que, approfondissant le sujet, je cherchais ces créatifs culturels dont il nous parlait en nous signalant cette lame de fond née aux Etats Unis, définis ainsi sur Wikipédia :

Les créatifs culturels (en anglais américain « Cultural Creatives ») sont un vaste groupe socio-culturel qui serait à la pointe du changement social, et qui a été mis en évidence par le sociologue américain Paul Ray et par la psychologue américaine Sherry Anderson. Ils regroupent des individus ayant en commun d'adopter une vision globale et "intégrale" du monde, et le partage d'un ensemble de valeurs. Les individus composant ce groupe socio-culturel cherchent notamment à favoriser la faible dépendance vis-à-vis des modes de consommation industrialisés, de chercher à favoriser le développement personnel et spirituel, de remettre l’humain au cœur de la société, de refuser les dégradations environnementales, notamment celles induites par l'exploitation des ressources naturelles et de rechercher des solutions nouvelles aux problèmes personnels ou sociaux (par exemple sans fausse antinomie entre engagement et vie personnelle). Composant moins de 4% de la population nord-américaine avant les années 60, ils rassemblaient 26% de la population adulte en 1999 (50 millions d'adultes), et 34,9% de la population adulte en 2008 (80 millions d'adultes).

C'est un changement tranquille de civilisation en marche... Pourquoi en parle-t-on si peu... Plus que jamais, hier soir, en regardant, fatiguée, le débat post-intervention présidentielle sur la crise de la Zone Euro, les éructations diverses (Mélenchon, Le Pen), les "laisse-moi en placer une", "je critique, sourcils froncés, en colère, même si intérieurement j'approuve et je l'ai dit lorsque j'étais candidat à la primaire socialiste" (Valls)... je me suis encore dit...

À quand, en France une autre façon de débattre sans se persuader que l'autre puisse avoir raison ? Même si on n'est pas d'accord ! Il faudra bien qu'on s'y mette, à la façon de dialoguer "à l'allemande", même si on n'est pas content : ils nous montrent une voie possible !


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • AntoineR 29 octobre 2011 12:21

    « Pourquoi en parle-t-on si peu.. »


    Peut-être parce que les gens qui adhèrent à ces valeurs n’aiment être « mis dans une case ».
    Adhérer à ces valeurs c’est souvent rejeter ces techniques marketing ayant pour fin de nous vendre des yaourts.
    Chouette, je suis un gentils alors maintenant j’ai trouvé un nom pour ça : créatif culturel.
    Je peux retourner bosser maintenant.




    • LaMédiane LaMédiane 29 octobre 2011 12:54

      Ce n’est pas si mal de n’être pas dans des cases, en effet, Antoine ! ;D... En même temps, réduire ce mouvement sociétal à une histoire de yaourt me semble un peu réducteur, aussi... Chacun voit midi à sa porte... Le « Je peux retourner bosser maintenant » est assez révélateur qu’il y a du taf pour faire bouger les consciences...


      Le temps parle toujours ;D !

    • miha 29 octobre 2011 18:17

      Créatif culturel, c’est justement ne pas être dans une case.

      C’est une appellation qui a été inventée à la suite d’une vaste étude faite aux USA dans les années 90.

      Il s’agissait de déterminer dans quelle proportion la population pouvait être classée dans la case « démocrate » ou dans la case « républicain »... surprise ! 20 % de la population n’entrait dans aucune de ces deux cases.

      Alors, on a « inventé » ce concept... étonnement de découvrir que les êtres humains ne fonctionnent pas tous de façon binaire, comme des ordinateurs, mais qu’ils ont des idées et des façons de penser « multiformes » et, parfois, plein de paradoxes. (! !!!!!)

       

      La même étude a été menée en France, quelques années plus tard, et on a pu constater que seulement 17 % d’entre nous sont des « créatifs culturels »... inclassables ni à droite, ni à gauche...

      Au lieu de créatif culturel, j’aurais préféré une appellation du genre « non binaire » ou « roseau pensant »  smiley



      •  N IMPORTE QUOI  :


        des creatifs culturels...genre levy ou guaino  ??


        IL LEUR FAUT UN EXAMEN PSYCHIATRIQUE ...POUR POUVOIR SE PRESENTER AU 2 èME TOUR DES PRESIDENTIELLES... "UNE COMMISSION DE PSYS DE TOUTE LA France....°

        il ne faut pas...surtout ne pas refaire l’ immense gaffe de 2007...élire un parano a l’ego hyper surdimensionné ou comme disent mes petits enfants MEGA DINGUE...et l’on sait que les petits enfants...ont très souvent raison...car dans ce cas ils voyent cet adulte plein de...tics a la télé MEGA DINGUE...ET SENTEN T QUE CE N EST QU’UN ENFANT GATé et GATEUX...

        L’intuition des enfants en face d’un des leurs qui a mal tourné..................


      • LaMédiane LaMédiane 2 novembre 2011 16:29

         Le vieil adage de l’hôpital qui se moque de la charité... Qui a l’ego sur dimensionné ? Un certain Jean-Luc qui s’en prend avec virulence à des journalistes qui le surprennent (alors même qu’ils ne le cherchaient) en la camarade compagnie de Brice Hortefeux.... montrant ainsi qu’il cache quelque chose, ou qu’il n’assume pas ses amitiés... Lequel en l’occurrence, aurait beoin d’un examen psychiatrique ? ... Allons, du calme, et pas la peine de crier du clavier...




      • @lamediane.... tu choisis...soit tu arretes de fumer ta moquette...et tu pars a la mer...et surtout arrete de ramer quand tu seras arrivé a la falaise !!!!!!


      • LaMédiane LaMédiane 7 novembre 2011 17:58

         MDR ! Pauvre, comme argumentation... J’au peut-être fumé la moquette, mais Mélenchon n’est pas mal du tout dans le genre... il s’en « justifie »... http://www.dailymotion.com/video/xm6upf_radio-france-politique-jean-luc-melenchon-et-les-inrocks_news




      • tatielily tatielily 29 octobre 2011 19:19

        desolée mais vous n’y étes pas du tout, a vous entendre j’ai l’impression que vous n’avez pas lu l’article avec un peu plus de recul !
        j’aime surtout la phrase « C’est un changement tranquille de civilisation en marche... Pourquoi en parle-t-on si peu je pourrais dire que »si ce n’était pas bon, comme concept, cela se saurait (c’est le titre d’un petit livre d’un ami JPRemy) on a pas besoin d’en parler mais de le devenir mais au fur et a mesure que les humains se rendent compte du mauvais choix de société que nous avons et qu’il faut choisir une autre façon de vivre plus en acord avec soi et avec son environnement !
        perso je me revendique être une CC parce que dans mon long cheminent j’en suis arrivée à avoir mis de côté, ou mieux dans la poubelle, tout ce qui peut engendrer des conflits de quelque nature que ce soit, l’agressivité, la violence, le mal être bref au fait les créatif culturels pronent plutôt que de s’inquieter du PIB tout faire pour arriver au BIB !


        • LaMédiane LaMédiane 29 octobre 2011 22:54

          En un mot, plutôt qu’en 100 : merciiii, tatielily ! N’en déplaisent aux esprits chagrins, nous allons vers une intériorité citoyenne : j’ai toujours pensé que... « militer »... c’est « limiter »...


          Qui fuis-je ? Où cours-tu ? À quoi servons-nous ?- Vers l’interiorité citoyenne.

          Dans le doute, la difficulté ou l’épreuve, nous ne manquons pas de ressources mais plutôt d’accès à celles-ci. Thomas d’Ansembourg nous propose d’accéder à l’intériorité transformante, cette capacité que nous pouvons développer pour aligner notre vie sur notre élan vital propre. Chacun de nous cherche un sens personnel et vivant à son existence. Faute de le trouver à l’intérieur de soi, nous avons créé une société où tout le monde court hors de soi. Cette course nous épuise et épuise la planète. Aujourd’hui, devant les défis que l’humanité rencontre, que nous soyons croyant, athée ou agnostique, que nous ayons ou non une vie spirituelle nourrissante, et que nous adhérions ou non à une religion, nous savons que le monde a grand besoin d’hommes et de femmes qui se connaissent bien, qui connaissent les processus de réconciliation intérieure et les pièges de l’ego, qui savent comment développer la confiance en soi, en l’autre et en la vie et mettre leur talent au service de la communauté. Aujourd’hui, l’intériorité ne relève plus de la seule sphère privée ; elle acquiert plus que jamais une dimension citoyenne.

          Les éditions de l’Homme

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès