Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Des Etats généraux de l’Education populaire et de la vie (...)

Des Etats généraux de l’Education populaire et de la vie associative

Je viens de rencontrer une femme, inquiète, désespérée.

Son mari la violente… Les coups pleuvent sur elle.

Evidemment je l’ai écoutée et je vais essayer de l’aider.

Il lui faut se mettre en sécurité et porter plainte.

Il lui faudra surmonter d’autres difficultés, notamment celui de trouver du travail….

J’avoue que j’ai été secoué, très secoué par son témoignage et comme me l’a dit un autre bénévole :

« tu as fait ce qu’il fallait faire, tu ne peux pas faire plus, cette femme doit être orientée vers une association disposant de personnes compétentes et formées »

Il prêche un convaincu et effectivement j’ai orienté cette dame.

Cette histoire malheureusement véridique montre encore une fois l’utilité des associations employeuses qui reçoivent une mission de service publique :

La médiation sociale ne s’improvise pas et tout le secteur médico-social et il est vaste s’appuie sur de nombreux professionnels qualifiés.

Aujourd’hui ce secteur est inquiet…..

En Seine et Marne le Conseil départemental a décidé de réduire voire de supprimer les subventions qu’il versait à plusieurs de ces associations.

RESO 77 qui regroupe plus de 140 associations et non des moindres risques de fermer ses portes.

Ce sont des milliers de bénévoles, des salariés en nombre et des dizaines de milliers de bénéficiaires des services de RESO 77 et des associations adhérentes qui vont être touché par ricochets.

Le Conseil Départemental pourtant membre fondateur de RESO 77 a coupé les vivres en 2015, sans avertissement et a annoncé sa récidive en 2016.

Ainsi les engagements pris par une collectivité publique ne sont pas respectés.

Cultures du cœur 77, association de bénévoles ne disposant que d’une salariée va fermer ses portes, faute de moyens. Pourtant cette association a une action sociale importante et reconnue en permettant l’accès à la culture :

« L’association Cultures du Cœur Seine-et-Marne, qui fait partie du réseau national Cultures du Cœur, a été créée en 2006 par différents acteurs socioculturels du territoire avec le soutien de la structure nationale.

Depuis sa création, elle poursuit son engagement, ses actions de sensibilisation et d’accompagnement en faveur de l’accès à la culture, aux sports et aux loisirs des publics en difficulté de Seine-et-Marne. En proposant la culture et la médiation culturelle comme véritable levier d’insertion, outil d’intervention sociale et de formation citoyenne, elle s’attache ainsi à réduire les inégalités face à l’accès aux programmations culturelles, sportives et de loisirs sur le territoire.

L’association anime aujourd’hui un réseau de solidarité culturelle de 156 partenaires sociaux et de 79 partenaires culturels, sportifs et de loisirs autour de son action d’insertion par la culture.

Elle accompagne les structures sociales et éducatives dans une mission de médiation culturelle auprès de leurs publics, et développe son réseau de partenaires dans tout le département de Seine-et-Marne.

En 2014, 33 230 places ont été offertes par les partenaires du 77 et 8 097 invitations ont été réservées pour les publics seine-et-marnais.

Cultures du Cœur Seine-et-Marne est reconnue d’intérêt général et agréée Jeunesse et Education Populaire. »

 

Les MJC et les Foyers Ruraux, entités éducatives et sociales de proximité perdent leur subvention de fonctionnement.

Le Conseil Départemental, au lieu de réduire la voilure comme le font de nombreuses collectivités territoriales supprime les subventions de fonctionnement.

Ces associations devront déposer des projets entrant dans les objectifs du Département : c’est l’incertitude qui s’installe, la remise en cause de l’indépendance des associations.

C’est même aberrant :

Ces associations mènent des actions sur le terrain pour créer du lien social, offrir des services à la population… Elles ont besoin pour cela de moyens de financements pérennes pour faire leur métier.

Avec le système mis en place par le nouvel exécutif 77, il faudrait pour obtenir des financements que les associations détournent leur objet social et acceptent d’être instrumentalisées.

Face à cette situation de crise ou la survie est en cause pour de nombreuses associations, il n’ y a que deux attitudes possibles :

  • La débouille individuelle ou l’action collective

J’ai proposé aux différents collectifs et à RESO 77 la préparation et la tenue d’Etats généraux

« Les assemblées des États généraux sont des assemblées politiques qui se tiennent pour délibérer des questions d'intérêt public. »

Il s’agirait d’établir un diagnostic, d’expliquer à la population et aux pouvoirs publics les enjeux en cours et d’envisager les actions à mener.

C’EST TOUS ENSEMBLE, BENEVOLES, SALARIES ET USAGERS QU’IL FAUT AGIR ET VITE !

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • alain-aaae (---.---.238.104) 9 avril 15:12

    j ai bien lu ton article c est un fait que les subvenions sont en diminution mais depuis mitterand j ai été contre la territorialité je savais que l on en arrriverait la en se retrouve au moyen age ou chaque petit chef de région nous amenerons au desastre.


    • foufouille foufouille 9 avril 16:31

      "Depuis sa création, elle poursuit son engagement, ses actions de sensibilisation et d’accompagnement en faveur de l’accès à la culture, aux sports et aux loisirs des publics en difficulté de Seine-et-Marne. En proposant la culture et la médiation culturelle comme véritable levier d’insertion, outil d’intervention sociale et de formation citoyenne, elle s’attache ainsi à réduire les inégalités face à l’accès aux programmations culturelles, sportives et de loisirs sur le territoire."
      c’est pas vraiment le plus important quand tu as juste de quoi vivre.
      et il faut bien trouver des sous pour le ski des migrants, leurs logements containers neufs .......


      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 9 avril 18:52

        Combien d’« Etats généraux » ont conduit à des solutions concrètes ?
        Pourquoi ne profiterait-on pas des « nuits debout » pour débattre de ce problème et voir ce qu’il est possible de faire ?


        • Sozenz 9 avril 22:39

          avant de faire quoique ce soit . vous lui avez demandé ce qu elle voulait cette dame ?

          oui elle est en demande . mais en demande de quoi ?
          est ce que les personnes dans ce genre de situation expose clairement leurs attentes ?
          est ce qu elle le peuvent ?
          on va lui proposer un foyer d attente à tous les coups .

          une conciliation avec son mari ... un violent reste un violent . calme un jour n est pas calme pour toujours

          combien de temps faut il pour avoir un appartement sinon ?
           car franchement c est d un appartement et d un revenu suffisant pour pouvoir vivre sans son mari qui la bat dont elle a peut être envie . Sans avoir peur du lendemain

          le problème avec les associations c est que bien trop souvent ça tourne autour du pot . et des vraies solutions ne sont pas toujours trouvées .


          • ZenZoe ZenZoe 11 avril 11:24

            @Sozenz
            Tout à fait.
            J’ajoute que s’il suffisait d’avoir un nombre suffisant d’associations pour régler le problème de la violence conjugale, ça se saurait. Mieux vaudrait utiliser l’argent du contribuable pour construire des foyers d’hébergement, qui sont effectivement une solution insuffisante car temporaire, mais ils bien utiles quand même quand une femme doit absolument fuir une bête enragée et qu’aucun proche ne veut l’accueillir !


          • Sozenz 11 avril 22:56

            @ZenZoe

            Le montant du loyer en foyer-logement s’élève généralement de 450 à1 000 euros par mois. En cas de faibles ressources, vous pouvez bénéficier de différentes aides financières.

             

            Selon le type d’établissement, il vous sera possible de bénéficier de l’Aide personnalisée au logement (APL) si l’établissement est conventionné, ou bien de l’Aide au logement à caractère social (ALS). Le montant de cette aide est évalué en fonction de vos revenus, du montant du forfait hébergement (loyer) et du lieu d’implantation de la résidence

            voilà ... donc c est cher ....et en plus la personne n’ a pas la même Liberté ou même autonomie qu un appartement classique
            quand on vous dit . oui mais , l electricité , et les impots locaux sont compris qu il y a des services . c est bien gentil. mais même les CU sont moins chers .
            Vive les foyers .


          • Raymond SAMUEL Raymond SAMUEL 10 avril 10:06

             CHALOT !
            Bonjour,
            La solution n’est pas dans les associations ni le bénévolat..
             30% des Européens sont susceptibles de péter les plombs parce qu’ils ont été maltraités/malmenés dans leur petite enfance. Ces personnes explosent quand leur bébé pleure (et il pleure souvent parce qu’on lui fait suivre le régime des adultes, qu’il n’est pas en âge de supporter). Ils explosent aussi quand la Madame ou le Monsieur dans le couple ont suivi les conseils de Marisol TOURAINE en ce qui concerne la fidélité et le respect de l’Autre (l’infidélité et le non respect du conjoint).
            LA SOLUTION c’est de materner et d’élever les enfants sans leur infliger le stress permanent qu’on leur inflige depuis plusieurs décennies afin que la prochaine génération soit faite d’adultes en bonne santé mentale et affective, capables d’être de bons citoyens, bons parents, bons conjoints.
            Je me permets de vous donner un conseil : renseignez-vous sur le nombre d’enfants qui souffrent, c’est à dire dont le cerveau en construction s’altère et dont les affects se chargent de ressentiments, voire de haine, en tous cas, de peur de l’Autre, cet Autre enregistré dès le berceau comme dangereux, ou pour le moins. antagoniste.
            Une seule indication : le nombre de jeunes qui pratiquent la scarification a augmenté de 300% en une seule génération selon l’INSERM.
            TOUT LE PROBLEME EST LA. Et c’est là que je vous recommande de militer. Réclamer des sous ne les fera pas exister et de toutes façons ça ne changera rien, c’est prendre le symptôme pour la cause.
            BOSSUET : « Dieu se rit de ceux qui déplorent les effets alors qu’ils en chérissent les causes ».


            • Sozenz 10 avril 14:11

              @Raymond SAMUEL
              Vous avez raison ...
              mais pour remettre d aplomb tout la chaine humaine qui a été « pervertie durant des siècles il faut du temps , de la conscience et vraiment une foi et un travail personnel énorme . Tout le monde n’ a pas la capacité de se déjouer du malin ( je me permets ce mot puis vous introduisez dieu dans votre commentaire ) surtout que la »communauté globale« , est toute faite pour pervertir la ligne directrice de la Foi et la Vérité, la vraie et non la dogmatique. Elle pervertie dans le » camp des croyant " avec des détournements de principes et donc de compréhension . et aussi de l part des non croyants qui font la chasse aux sorcières de tout poil excluant toute tentative de dialogue.
              ce que vous proposé , est déjà de pouvoir fonctionner avec son propre ancrage intérieur ....
              Dès le stade du fœtus , les impactes sont énormes quant à la conditions dans lequel l enfant se développera.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès