Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Des filles qui ne savent pas ce qu’elles veulent faire

Des filles qui ne savent pas ce qu’elles veulent faire

Spécial 1er Mai en direct de ma Segpa

Comment leur donner tort ?

Le temps des choix d'orientation est venu, il faut déjà remplir les vœux pour un éventuel Lycée professionnel, partir à la recherche d'un apprentissage. Notre groupe de filles est bien plus en difficulté que les garçons dans ce domaine. Quand on les interroge, à une exception près, elles disent encore ne pas savoir ce qu'elles désirent.

Bien sûr la vie est injuste, à tout juste 16 ans, elles doivent s'engager déjà dans un choix qui déterminera leur avenir immédiat quand les jeunes filles de leur âge ne s'en soucient guère. C'est la période des premiers émois amoureux, des soirées et des discussions interminables au téléphone ou bien sur la toile. Pour elles, il faut pourtant s'engager d'ici trois mois, sans conviction, ni envie …

Elles ont bien en tête des rêves et des désirs. Le principe de réalité les a rattrapées. Celle-ci ne sera vraisemblablement jamais psychologue comme elle l'envisageait depuis sa plus tendre enfance, cette autre ne s'occupera pas de chevaux et d'ailleurs elle n'a jamais eu les moyens d'assouvir sa passion.

Beaucoup envisageaient de s'occuper de jeunes enfants. Le CAP petite enfance leur est pratiquement inaccessible. D'une part, il n'existe que dans les Maisons Familiales et Rurales qui sont loin et payantes et d'autre part leur niveau scolaire n'est pas suffisant. Il faut se rabattre sur des propositions peu enthousiasmantes quand on a seize ans : vente de produits alimentaires ou bien entretien des locaux. Comment se projeter vers de tels futurs ?

C'est le moment de cette terrible découverte. Leur avenir est incertain, rétréci et morose. Elles ne savent pas comment réagir, elles différent le moment de la mise en action. L'apprentissage est alors une solution plus supportable ; l'attrait du petit salaire (25 % du Smic), d'une certaine indépendance supposée et surtout la rupture avec cette école qui ne fut pas un long fleuve tranquille.

Mais là encore, elles n'ont pas les bonnes cartes en main. Il faut souvent bénéficier d'un coup de pouce ou de piston pour trouver le patron qui vous donne une chance. Elles n'ont pas ce bonheur de disposer d'un réseau facilitant. Il faut encore se faire accompagner par les parents pour un premier contact. Cette nécessité n'est pas souvent comprise par des familles qui ont perdu espoir …

Enfin, si elles sont beaucoup plus scolaires que leurs camarades garçons, elles se voient fermées les portes du retour aux filières longues. Notre cher état, si soucieux de donner une chance à chacun et à chacun sa chance en fonction de ses mérites vient de mettre un terme aux passerelles qui permettaient de passer d'un modeste CAP à un plus valorisant Bac pro. Seule la filière par l'apprentissage garde cette option, les lycées professionnels n'envisagent plus la promotion par l'effort et le mérite ….

Alors, puisqu'elles ne trouveront pas ou mal des apprentissages, elles se verront proposer une joyeuse impasse avec un sous diplôme sans perspective dans des filières si bouchées qu'on y a décrété une priorité pour ces pauvres élèves de Segpa. Les CAP sont d'ailleurs abandonnés au pas de charge et il ne restera plus bientôt à nos élèves que leurs yeux pour pleurer.

Finalement, je comprends mieux qu'elles ne savent pas quoi faire plus tard. Elles ne sont pas dupes de l'impasse dans laquelle elles se trouvent. Elles ont bien compris que ce qu'on leur vend comme une formation pré-professionnelle n'est qu'une vague formation ménagère digne de ce qui se faisait alors au milieu de XX° siècle. (Que mes collègues des ateliers Habillement et Cuisine me pardonnent mais la réalité est moins drôle que les belles instructions si souvent pompeuses).

J'espère de tout cœur me tromper, je leur souhaite de trouver une voie qui leur permettra d'atteindre leurs rêves. Elles devront ce battre contre une société qui n'a désormais nulle envie de donner des moyens aux plus défavorisées des siens !

Inquietement leur


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • C'est Nabum C’est Nabum 2 mai 2013 11:32

    durae.leges.sed.leges


    Que puis-je vous répondre ?

    Rien je suppose ! 

  • jef88 jef88 2 mai 2013 10:55

    @dura
    le travail (manuel) est, de nouveau, considéré comme avilissant .
    il y a 40 ou 50 ans un bon ébéniste, un bon ferronnier, un bon maçon pouvaient gagner plus qu’honorablement leur vie. Un ouvrier pouvait devenir directeur, l’imagination constructive avait le pouvoir !!!
    Maintenant c’est fini !

    Il faut d’abord une grosse valise de diplômes, être rangé dans la case bureau, et surtout ne pas déroger aux protocoles : Imagination interdite !


    • C'est Nabum C’est Nabum 2 mai 2013 11:33

      jef88


      Cette fois je souscrits ...

    • foufouille foufouille 2 mai 2013 12:10

      elles pourront faire mere porteuse
       smiley


      • C'est Nabum C’est Nabum 2 mai 2013 12:32

         foufouille


        J’espère simplement que vous ne pensez pas ce que vous écrivez !

        L’humour suppose de conserver sa dignité, vous l’avez oublié pour cette réplique abjecte !

      • foufouille foufouille 2 mai 2013 13:18

        j’ai mis un smiley
        soit realiste, tu en as qui font un mome pour toucher le rsa
        c’est ca ou rien, en plus


      • C'est Nabum C’est Nabum 2 mai 2013 14:35

        foufouille 


        Certes celà est vrai et j’ai eu des élèves qui ont fait ce choix dès leur 16 ans ...

        Mais mère porteuse, ça c’était dégueulasse ! 

      • foufouille foufouille 2 mai 2013 15:01

        c’est le futur
        ce seront pas les femmes de riches qui feront ce genre de boulots
        pour l’instant, ca se passe dans les pays pauvres ou chez les zuniens pauvres


      • C'est Nabum C’est Nabum 2 mai 2013 15:10

        foufouille


        Il y aura un tri génétique ...

      • foufouille foufouille 2 mai 2013 15:22

        la pauvrete est pas genetique


      • C'est Nabum C’est Nabum 2 mai 2013 15:37

        foufouille 


        J’évoquais mes élèves et s’il n’y a pas de relation proprement génétique à la défficience intellectuelle, le rsque est grand de retrouver ce problème de génération en génération.

        Celà peut faire réfléchir ...

      • foufouille foufouille 2 mai 2013 16:26

        pour tes eleves, c’est la mauvaise periode
        il leur reste encore du temps pour apprendre


      • Brontau 2 mai 2013 16:34

         Bonjour Nabum. Comme je l’ai souvent écrit ici, je suis toujours avec beaucoup d’attention vos chroniques de SEGPA et celle-ci me touche plus particulièrement, qui évoque ces toutes jeunes filles à peine sorties de l’enfance. Ce ne sera pas facile pour les garçons, compte tenu de leurs diverses difficultés et de l’environnement socio-économique, mais bien pire pour les filles dans tous les domaines, chômage, bas salaires, temps partiel, pression familiale... Comment peut-on, peuvent-ils leur faire ça ?

         J’ai par ailleurs beaucoup aimé votre texte sur la pluie, mais pas le temps de faire deux commentaires, pardonnez-moi... 


        • C'est Nabum C’est Nabum 2 mai 2013 20:33

          Brontau


          Effectivement la condition féminine demeure bien plus compliquée

          En voici un cas exemplaire. Ces jeunes filles sont perdues et ne savent pas que faire de leur début de vie. C’est terrible.

          Merci pour la pluie ! 

        • slipenfer 2 mai 2013 19:16

          « Des filles qui ne savent pas ce qu’elles veulent faire »

          j’en connais pas mal dans ce cas là, même des grandes,mais surtout des blondes... smiley

          ok je sort


          • C'est Nabum C’est Nabum 2 mai 2013 20:34

            slipenfer


            Celles-là se font souvent offrir un gros 4x4 noir !

          • slipenfer 2 mai 2013 22:20

            dans le genre gros trucs noir qu’elles se font offrir,

            y pas que des 4x4... smiley

            OK je ressort.... (de soupape)


          • C'est Nabum C’est Nabum 3 mai 2013 06:32

             slipenfer


            ça dérape aussi 

          • Vipère Vipère 2 mai 2013 19:22

            Slipenfer, honte à vous smiley smiley


            • C'est Nabum C’est Nabum 2 mai 2013 20:35

              Vipère


              Pardonnez-lui ! 

            • Ruut Ruut 3 mai 2013 13:50

              L’informatique, l’électronique, elles y seront les bienvenues avec des emplois garantis.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires