Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Des hommes avant tout !

Des hommes avant tout !

Des hommes et non des chiens !

Il ne s'agit pas de recommencer ou de poursuivre le sempiternel débat sur l'accueil des personnes qui fuient la misère et arrivent ici en France : certains sont pour que la France ouvre en grand ses portes et d'autres que la France les ferme.

Entre ces deux positions extrêmes existe une palette de propositions..

Il s'agit pour moi de rappeler à la fois les principes et à la fois la loi

LES PRINCIPES

Nous sommes des hommes et non des chiens...Une société civilisée, moderne et démocratique ne laisse pas des hommes, des femmes et des enfants dehors, sans abri, quels que soient leurs origines et leurs statuts.

La solidarité impose de les héberger.

LA LOI

L'Etat doit accueillir et héberger tous les demandeurs d'asile présents en France durant toute la période que dure la procédure d'appel auprès de l'OFPRA

L'OFPRA est l'Office français de protection des réfugiés et apatrides.

Ce n'est pas l'ouverture de droits à guichets ouverts mais de droits limités dans le temps.

Les Préfets, en application des textes proposent des lieux d'hébergement pour les personnes emmenées par le service d'hébergement d'urgence : le fameux 115

Dans certains départements comme la Seine et Marne, beaucoup de sans abri se retrouvent à l'hôtel dans des conditions précaires pour tout ce qui concerne la nourriture...Cela coûte très cher et enrichit des chaînes qui y trouvent « la poule aux œufs d'or ».

Dans d'autres départements, les préfets considèrent qu'ils n'ont pas les moyens en centres d'hébergement donc préfèrent que les familles dorment dans la rue !?

Mais la loi, c'est la loi elle doit être appliquée et c'est ainsi que parfois-pas assez souvent dans ces cas là- le Préfet peut tomber sur un bec .

C'est ainsi que dans la région de Mulhouse, des demandeurs d'asile ont saisi le Tribunal Administratif de Strasbourg qui a condamné le préfet du Haut Rhin à héberger les demandeurs d'asile à la rue depuis des jours et des jours.

Le TA « enjoint le préfet d’indiquer aux plaignants « le ou les centres d’hébergement et de réinsertion sociale susceptibles de les accueillir dans un délai de 24 heures, sous astreinte de 100 € par jour de retard ». Le TA estime que « l’urgence est établie » , compte tenu de la situation des plaignants – six familles au total, 27 personnes parmi lesquelles 17 enfants mineurs dont certains en bas âge – et que le refus du préfet d’accorder des conditions matérielles d’accueil « porte atteinte à la liberté fondamentale que constitue le droit d’asile ».

Il est urgent pour le mieux être de ces personnes et de toutes celles qui n'ont pas d'abri,

il est urgent pour les finances publics,

que de véritables centres d'hébergement dignes soient ouverts.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.06/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Mr Dupont 3 juin 2013 11:35

    « Que de véritables centre d’hébergements dignes soient ouverts »

    Qui deviendront autant de ghettos ingérables dont l’entretien au niveau des finances fera regretter le système des hôtels si onéreux soit-il

    Je le sais : mon post ne va pas plaire, mais démontrez-moi que je n’ai pas raison


    • foufouille foufouille 3 juin 2013 12:44

      si tes potes UMPS se goinfraient (volaient) pas, il y aurait aucun probleme


    • CHALOT CHALOT 3 juin 2013 11:55

      Mr Dupont  !

      Soyez moins triste que votre avatar !
      Je pense que ces centres d’hébergement doivent fonctionner un peu comme les foyers des jeunes travailleurs, du moins celui que je connais dans la ville où j’habite :

      - un projet
      - une association de gestion soutenue par une ville ou des villes
      - une direction et du personnel
      - une responsabilisation des personnes.

      Le travail de suivi et d’évaluation permet que rien ne soit délabré


      • LE CHAT LE CHAT 3 juin 2013 14:32

        qu’on commence déjà par fournir des logements décents à nos concitoyens !


        • CHALOT CHALOT 3 juin 2013 15:12

          C’est fou cette xénophobie qui s’exprime..Certains n’ont pas lu l’introduction : il suffit que j’écrive le mot demandeurs d’asile pour que se déchaînent les haines et les peurs !?
          Vous vous rendez compte de l’image que véhicule après un média comme AGORAVOX !


          • rocla (haddock) rocla (haddock) 3 juin 2013 15:42

            Tous les jours 1000 emplois qui meurent .


            Va falloir penser à héberger ceux qui sont déjà là . 

            Les autres devraient être bergers chez eux .

            • COLRE COLRE 3 juin 2013 17:52

              « Vous vous rendez compte de l’image que véhicule après un média comme AGORAVOX ! »

              J’imagine que c’est du deuxième degré CHALOT… smiley Vous ne pensez quand même pas que l’image désormais véhiculée sur la Toile, sur AV comme sur n’importe quel blog, soit celle de la solidarité, la cordialité et l’hospitalité ?….

              Sans rire, en quelques années j’ai vu arriver une nouvelle couche de participants qui ne brillent pas par leur amour des valeurs humanistes ! intégristes, réacs, identitaires et authentiques fachos anti-républicains…

              Maintenant, on croise des gars qui trouvent que Marine LP est une gentille gauchiste, comme l’a déclaré Obertone sur un plateau télé…

              Bref, le respect du droit d’asile, vous n’y pensez pas !… smiley


              • tf1Goupie 3 juin 2013 19:13

                Ah tous ces braves pères la-morale qui s’attribuent le monopole de la générosité tout en poussant les systèmes sociaux à l’asphyxie.

                La condescendance et la bonne conscience ne fabriquent pas des centres d’hébergement malheureusement.


              • Mr Dupont 3 juin 2013 21:09

                Mme Colre

                Comme quoi le bourrage de crane a ses limites

                Pourtant avec 95 % de journalistes aux ordres de « LA BONNE PENSEE »on aurait pu croire que cela suffisait

                Le respect du droit d’asile économique , ce qui est le cas pour 90 % des assistés de C’Pays, n’a pas lieu d’être dans un Pays qui génère 1 500 chômeurs / jour


              • gordon71 gordon71 3 juin 2013 21:19
                et dire qu’il y à encore des mécréants !

                c’est vraiment à désespérer de cette bonne vieille éducation nationale qui ne ménage pourtant pas ses efforts pour endoctriner nos chères têtes blondes.... 

                 et des milliards engloutis dans les médiats pour nous enseigner quotidiennement la catéchisme bien pensant du vivre ensemble multicul...

                 smiley


              • rocla (haddock) rocla (haddock) 3 juin 2013 18:41

                Curieuse façon de traiter de facho des personnes ayant une autre idée de la 

                vie  que la sienne . 

                L’ hospitalité  c ’est bien quand on a du travail , de l’ argent pour chérir 
                les bienvenus . 

                Faut , dans nos conditions actuelles être tapé pour parler de la sorte 
                juste pour se donner la bonne conscience de bon aloi chez la «  gauche  » .

                • COLRE COLRE 3 juin 2013 19:19

                  « Curieuse façon de traiter de facho des personnes ayant une autre idée de la vie que la sienne. »

                  Qui vous a traité de « facho »… ? smiley
                  Sinon, pour rappel, il ne s’agit pas dans l’article de juste « une autre idée de la vie », youkaïdi, mais des lois de votre pays que - normalement - vous devez respecter, si vous êtes républicain bien sûr…


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 3 juin 2013 19:22

                    Je sais pas ce que c’est « républicain » 


                    • COLRE COLRE 3 juin 2013 19:37

                      ça explique tout…


                    • tf1Goupie 3 juin 2013 19:44

                      Traverser en-dehors des clous c’est pas républicain, ne pas avoir de papiers c’est pas républicain, passer la tondeuse le dimanche c’est pas républicain.

                      Le club des républicains c’est une bande de copains qui se réunissent entre eux pour se féliciter de toujours respeter la loi.


                    • rocla (haddock) rocla (haddock) 3 juin 2013 19:57

                      ouf j’ ai eu peur ...j’ ai pas de tondeuse donc je suis républicain.... smiley


                      • foufouille foufouille 3 juin 2013 20:04

                        « 

                        L’ hospitalité c ’est bien quand on a du travail , de l’ argent pour chérir 
                        les bienvenus . »

                        faudrait savoir si il y en a ou pas !!


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 3 juin 2013 20:13

                          si t’ en as  alors  partage , tu verras la gentillesse fait du bien .


                          • foufouille foufouille 3 juin 2013 20:37

                            ni l’un ni l’autre

                            et je vois pas d’offre d’emploi, sauf chez fredo la tarlouze


                            • gordon71 gordon71 3 juin 2013 20:41

                              l« hospitalité des bobos au grand coeur c est l’’héritage du colonialisme le plus paternaliste et le plus méprisant :


                              c’est dire aux étrangers :  »quittez donc vos vies misérables de sous développés 


                              et venez vous faire exploiter chez nous 

                              vous serez parqués dans nos bidonvilles ce qui sera toujours mieux que votre brousse ou votre douar"

                              • foufouille foufouille 3 juin 2013 20:50

                                « vous serez parqués dans nos bidonvilles ce qui sera toujours mieux que votre brousse ou votre douar »

                                ca, j’ai pas compris comment cela peut leur plaire


                                • gordon71 gordon71 3 juin 2013 21:36

                                  c’est toujours ce vieux fantasme de Bourgeois hérité de Jules Ferry :


                                  arracher le sauvage à sa liberté et l’enchaîner à notre conception du confort et de la sécurité 



                                • gordon71 gordon71 3 juin 2013 21:36

                                  c’est toujours ce vieux fantasme de Bourgeois hérité de Jules Ferry :


                                  arracher le sauvage à sa liberté et l’enchaîner à notre conception du confort et de la sécurité 



                                • alinea Alinea 3 juin 2013 21:46

                                  Ce n’était pas la peine de le dire deux fois Gordon ; on n’est pas sourd. Je suppose que vous n’avez pas lu l’article !


                                • gordon71 gordon71 3 juin 2013 22:01

                                  bonsoi Alinéa


                                   c’est vrai :

                                  les « y’à qu’à..... faux qu’on..... » avec l’argent des autres 

                                  ont tendance à me faire bégayer ....

                                • foufouille foufouille 3 juin 2013 22:46

                                  t’as pas bien compris le hlm pourri


                                • gordon71 gordon71 3 juin 2013 23:34

                                  fououille


                                  Putain c’ qu’il est blême, mon HLM !
                                  Et la môme du huitième, le hasch, elle aime !

                                   

                                • alinea Alinea 3 juin 2013 21:45

                                  Oui, une loi qui semble obsolète, faite du temps où le partage des richesses étaient un peu plus équitable ; quelqu’un parle de bourrage de crâne plus haut ; c’est curieux ; pour moi le bourrage de crâne a bien fonctionné chez ceux qui disent « Y’a plus d’sous, alors qu’ils aillent se faire mettre ! » Des sous, il y en a mais pas dans les bonnes poches.
                                  Personne ne fait le comparatif entre le coût d’un mec qu’on vire, le coût d’un mec qu’on fout en taule et le coût d’un mec qu’on hébergerait dans des endroits où tous ces bien-pensants ne resteraient pas cinq minutes !
                                  Oui, une véritable pitié ; tout a très bien marché, c’est une réussite : les profiteurs, les libéraux, les menteurs doivent se frotter les mains !


                                  • CHALOT CHALOT 3 juin 2013 22:37

                                    LE CHAT
                                    Vous qui d’habitude résonnez, relisez l’article
                                    Il s’agit uniquement d’appliquer la loi républicaine et pas autre chose
                                    Les personnes sont hébergées durant toute la durée de la démarche....
                                    Nous ne sommes pas des chiens.
                                    Parfois je me demande qui se cache honteusement derrière ces pseudos....Je ne parle pas pour vous là
                                    A certains moments il faut sortir ses griffes mais à d’autres ronronner.


                                    • LE CHAT LE CHAT 4 juin 2013 09:40

                                      @CHALOT

                                      ces lois dites « républicaines » , je ne les ai pas personnellement votées !
                                      la solidarité avec le tiers monde , d’accord , mais CHEZ EUX !!!!!
                                      à 1500 chomeurs de plus par jour , il faut savoir dire stop !


                                    • docdory docdory 4 juin 2013 00:31
                                      @Chalot

                                      Autant j’étais d’accord avec ton article sur les exactions anti-laïques de la mairie de Lyon, autant celui-ci me laisse des plus sceptiques .
                                      Je m’explique.
                                      J’ai parmi mes patients des dizaines de demandeurs d’asile politique.
                                      Je suis à peu près certains que 90% d’entre eux ne sont pas des réfugiés politiques, mais en réalité des réfugiés économiques ou éventuellement des réfugiés médicaux.
                                      La grande majorité viennent de pays, certes pauvres, mais à peu près démocratiques, dans lesquels il n’y a aucune persécution politique documentée, tels que la Mongolie ou l’Arménie, par exemple. 
                                      Une petite minorité d’entre eux ont immigré pour éviter de se retrouver dans les griffes de mafias locales dans leur pays d’origine. D’autres sont des réfugiés de droit commun qui se font passer pour des réfugiés politiques. Beaucoup sont des réfugiés médicaux : la loi rend en principe inexpulsables les immigrés porteurs de maladies très graves et dont le traitement n’existe pas dans le pays d’origine : cependant, même s’ils sont beaucoup qui sont atteints de maladie chroniques, très peu de ces réfugiés répondent aux stricts critères de gravité qui justifieraient qu’ils restent en France. 

                                      Il faut d’abord savoir ce qu’est un réfugié politique. Le fait qu’un pays organise des procès politiques ne suffit pas à admettre ses ressortissants comme réfugiés politiques . Prenons le cas de la France, pays dans lequel ont eu lieu depuis quelques années plusieurs procès politiques ( les procès contre Houellebecq, contre la rédaction de Charlie-hebdo, contre le vidéaste amateur Caliméro etc ... ). Quand bien même les accusés dans ces divers procès les auraient perdu, ce n’est pas pour autant qu’on leur aurait donné l’asile politique dans d’autres pays de l’UE, ou même hors de l’UE.
                                      Pour qu’il y ait asile politique, il faut au moins que la personne risque, pour raisons politiques, un procès grossièrement inique, la prison, la torture, voire même la mort s’il reste dans son pays. 

                                      Ce qu’il y a d’incroyable, et qui est à l’origine du problème d’hébergement des réfugiés politiques, c’est le temps absolument considérable que l’Etat met à décider si quelqu’un relève ou non de l’asile politique. Normalement, ce genre de question devrait être réglée en moins d’une semaine.
                                      En effet, la France est un pays qui est parmi les plus riches en représentations diplomatiques à l’étranger, que l’on peut trouver dans la quasi-totalité des pays de cette planète.
                                      Lorsqu’un préfet doit statuer sur le statut de réfugié politique d’un résident étranger, il devrait lui suffire de passer un coup de fil à l’ambassade de France dans le pays du ressortissant, afin que celle-ci vérifie si celui-ci a été persécuté, jugé, ou s’il est en instance de jugement, pour motif politique. L’affaire ne devrait pas prendre plus de quelques heures, quelques jours au maximum ( les diplomates sont bien informés de ce qui se passe dans le pays où ils sont en poste. En principe, c’est leur métier ! ).
                                      Il ne devrait s’agir que d’une affaire strictement administrative, à laquelle ni les juges ni les avocats ne devraient pouvoir se mêler.
                                      A noter que le Ministère des Affaires étrangères est parfaitement au courant des pays qui se livrent à des persécutions politiques grossières, et de ceux qui ne s’y livrent pas. Les « réfugiés » en provenance de cette deuxième catégories de pays devraient voir leur cas traité par une réponse négative en quelques heures.

                                      En outre, le Ministère est parfaitement au courant des célébrités qui sont notoirement victimes de persécutions politiques ( Fazil Say en Turquie par exemple ) Un éventuelle demande d’asile en France émanant de gens aussi connus devrait également pouvoir recevoir une réponse favorable en quelques heures seulement !

                                      Enfin, certains réfugiés politiques sont politiquement indésirables en France. Souvenons-nous du prix effarant qu’a coûté à l’Iran et au monde le fait que la France de l’époque ait eut la faiblesse d’accepter d’héberger comme réfugié politique le futur bourreau du peuple iranien, l’Ayatollah Khomeiny à Neauphle le Château... Il eut certainement mieux valu, sachant ce que l’on sait maintenant, le renvoyer discrètement chez le Shah , où il aurait été mis hors d’état de nuire ....

                                      En résumé le problème de l’hébergement des réfugiés n’est un problème que parce que le processus de décision sur l’asile politique dure des mois alors qu’il ne devrait durer que quelques jours.
                                      Rappelons le coût exorbitant des demandeurs d’asile : 56000 demandeurs d’aile coûtent chaque année aux contribuables français plus de 500 millions d’euros rien qu’en frais d’hébergement et d’allocations de subsistance, et sans compter les frais médicaux, alors qu’à peine 10% sont de véritables réfugiés politiques. 
                                      Y a t-il d’ailleurs dans le monde beaucoup plus de 56000 personnes objectivement menacées chaque année par des procès ou persécutions politiques ? C’est difficile à dire, mais ce chiffre paraît déjà considérable...

                                      • Mr Dupont 4 juin 2013 00:38

                                        Mr Chalot

                                        Il suffirait déjà que les lois républicaines soient strictement appliquées pour que vous n’ayez guères de raisons de faire pleurer Margot


                                        • lulupipistrelle 4 juin 2013 01:43

                                          Je pense que toutes les sociétés de protection animale trouveront votre titre et votre rhétorique scandaleuse. 


                                          • lulupipistrelle 4 juin 2013 01:45

                                            .. scandaleux.. 




                                          • asterix asterix 4 juin 2013 12:32

                                            Bonjour Jean-François,

                                            Tu vas encre te faire lyncher par une bonne moitié des lecteurs, il n’en revient pas moins que tu as raison : la loi reste la loi. Si vraiment nos politiques veulent la changer, qu’ils prennent leurs responsabilités, point !
                                            Comme on va leur tomber dessus, surtout s’ils se prétendent socialistes, ils pourront toujours répondre que l’argent est à cherher dans la poche de ceux qui n’en ont pas besoin, les immensément riches, ceux qui ne s’occuperont « jââmais » de ceux qui n’ont rien.
                                            C’est une question de principe, pas de fond. Si nous ne pouvons pas prendre en charge toute la misère du monde, nous sommes néanmoins en devoir de soulager ceux d’entre nous pour qui la précarité n’est pas un vain mot. Ceci sans avoir à juger - il y a des instances pour cela - s’ils tombent dans les conditions de pouvoir rester chez nous. Une petite nuit de Mme Bettancourt, de Lagardère ou d’autres coûte bien plus cher que de nourrir 100 êtres humains une petite semaine.
                                            Quel est le connard qui ne serait pas d’accord avec cela ? Qu’il se lève qu’on puisse voir qui il est !
                                             


                                            • le_wankh_du_pnume 4 juin 2013 20:10

                                              Le piège du curé capitaliste libéral ...

                                              .

                                              Le pieux bobo devrait réfléchir que c’est CHEZ EUX QU’ILS DOIVENT ÊTRE BIENS !

                                              .

                                              « L’humanité devra réapprendre que toute création véritable implique une certaine surdité à l’appel d’autres valeurs, pouvant aller jusqu’à leur refus sinon même à leur négation. […] Pleinement réussie, la communication intégrale avec l’autre condamne, à plus ou moins brève échéance, l’originalité de SA et de MA création. » Levi-Strauss

                                              " Qu’est-ce-que le sans-frontièrisme bobodruchonien ?

                                              .

                                              Il confère à la libre circulation des esclaves et des capitaux l’aura du bon coeur d’ une communauté mondiale des destins. Il déguise une multi-nationale en une fraternité, l’importation des esclaves en une générosité, les mafias en bienfaiteurs de l’humanité. Il avalise le moins-d’Etat en masquant son corollaire, le moins de pouvoir du peuple et donc du droit, et le plus de puissance capitaliste à travers l’atomisation multi-ethnique et individualisme. Le franc-maçon, en prônant l’individualisme droitdelhommiste bobo internationaliste immigrationiste, couvre d’un manteau de compassion, dérégularisation et privatisation. Le Sénateur Sexialiste légitime le capitalisme mondialiste dans son impérialisme (Syrie), guerre contre le terrorisme, guerre contre les nations. Le droitdelhommisme vaut pour tout, ingérence unilatérale approuvée. L’économie se globalise, la politique se provincialise. Le droit à une frontière est collectif, ce n’est donc plus un droit du bobodruchonien. Le benêt est seul, tout seul ... face au Marché dans le Global State, déléguant tout pouvoir à la Caste pourrie au service des Seigneurs. La truelle de Bouygues a bravement ramené les benêts rouges à Normalito Flamby, la limace rose du haras capitaliste."

                                              Extrait ’Les valets secrets’ Feric Jaggar

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès