Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Des nouvelles d’une bien étrange classe

Des nouvelles d’une bien étrange classe

Une nouvelle aventure en Segpa

En direct d'une zone de turbulences permanentes.

Depuis trois semaines, je me débats dans les difficultés quotidiennes à tenir le coup avec une bien étrange classe. Je vous avais présenté la première séance qui ne fut pas piquée des vers. La suite fut encore plus incroyable et mérite un récit que bon nombre d'entre vous vont remettre en doute. Hélas, ce n'est que stricte vérité au sein d'une école qui ne peut plus apporter de réponses satisfaisantes quand les élèves ont pris le pouvoir.

Dans cette classe, composée de 6 filles et 9 garçons, il n'est pas une séquence sans que des faits sérieux d'incivilité ne se passent. On m'avait mis en garde, je pensais en avoir vu depuis que j'exerce mais à ce point- là, c'est une grande première au point que pour la première fois de mon existence professionnelle, je vais au travail la boule au ventre !

Commençons déjà par quelques données statistiques qui ne valent que pour les 9 heures hebdomadaires où ces charmants adolescents sont avec moi. J'ai déjà dénombré 38 absences, quatre jours d'exclusion du collège, six fugues en cours de journée, deux bagarres au sein de la classe, de multiples retards, l'absence de tenue de sport pour l'ensemble des filles, des refus innombrables de travail et l'absence de matériel scolaire.

Bien sûr, tout ceci ne serait rien si les heures passées en leur compagnie n'étaient pas accompagnées d'un vacarme incroyable, d'élèves qui s'invectivent, se frappent ou s'insultent et se déplacent à tout moment. Je passe pour comportement négligeable ceux qui s'allongent sur leur table et les autres qui se balancent sur leur chaise. Il y en a toujours un qui a quelque chose dans la bouche : chewing-gum ou bien carambar à moins que ce ne soit une friandise quelconque.

Depuis leur arrivée au collège, ils se sont installés dans ce désordre permanent et rien ne semble les perturber. Dans le lot pourtant, je devine quelques élèves ayant l'envie de travailler mais qui en sont totalement empêchés par des leaders d'une incroyable morgue. Pire même, un nouvel arrivant, travailleur et volontaire subit un harcèlement constant auquel il est bien difficile de mettre fin. Je devine sa souffrance et déplore chaque fois les remarques blessantes et les humiliations dont il est l'objet.

Que faire quand plus rien ne semble être efficace contre des gamins qui ont pris le pouvoir ?La vie scolaire ne peut plus les gérer, l'administration est désemparée, l'inspection académique a souhaité que le nombre des conseils de disciplines diminue. Alors, il faut se contenter de les maintenir, vaille que vaille entre les quatre murs de la classe. Ce matin encore, l'un des plus brigands qui n'a jamais encore rempli une seule ligne sur une feuille, a fait quelques pompes, histoire de se détendre un peu.

Hier, j'ai assisté à une rixe entre deux jeunes filles d'une rare violence. Vous répéter ici les insultes et les invectives ne serait pas raisonnable. Il y avait là un conflit sur fond de haine raciale et de position dominante au sein du groupe. Une nouvelle arrivante menace désormais l'influence négative de l'ancienne chef de meute. C'est une guerre permanente avec un langage excrémentiel. L'adulte n'a pas à intervenir ou il reçoit insultes et jurons.

Naturellement, à plusieurs occasions, il m'a fallu exclure les deux charmantes charretières. Mais qu'en faire en dehors de la classe ? L'administration elle-même ne peut gérer ce dossier et la vie scolaire s'épuise avec elles. La répétition quotidienne des dysfonctionnements renforce leur pouvoir et réduit à néant notre restant d'autorité. La logique d'un système qui veut maintenir coûte que coûte des trublions en classe est ici au bout de ses limites.

Comment remplir sa mission quand le brouhaha est constant, que les élèves ne cessent de discuter entre eux, quand ils se déplacent à tout moment, qu'ils arrivent les uns après les autres, qu'ils refusent de respecter les consignes du collège, qu'ils partent quand ça les chante, qu'ils ne rendent jamais un travail, qu'ils ne conservent aucun document ? Je n'exagère pas, cette situation catastrophique concerne au moins 6 élèves du groupe et les autres se joignent parfois à eux. La classe est une véritable cocotte -minute en surchauffe.

Mes collègues n'en peuvent plus. Une jeune débutante dans l'enseignement spécialisé a déjà pris un arrêt maladie, épuisée par ce groupe inhabituel. Un nouvel enseignant découvre, effaré, une situation totalement ingérable et se demande comment faire. Tous les beaux discours de nos représentants tombent devant ce groupe qui n'est sans doute pas unique. L'impuissance est notre lot commun ; nous devons faire semblant de rien, nous taire et subir sans réagir devant une telle réalité.

Je ne peux en conscience admettre cette situation qui prive quelques élèves de leur droit à l'enseignement, qui met les adultes dans un état de souffrance professionnelle incroyable et qui place chaque adulte dans sa terrible solitude devant ces jeunes tout-puissants. Je ne peux me taire, je vais écrire au jour le jour la réalité que j'observe et que je ne me résoudrai jamais à accepter. Je ne reste pas inactif pour autant et cherche à ramener à l'école quelques brebis égarées.

Je pense avoir fait quelques progrès au prix d'un épuisement considérable et d'une grande souffrance morale. Je ne peux trouver de l'aide auprès de mes supérieurs car ils sont aussi démunis que moi dans ce contexte. Je savais que la tâche serait rude, on m'avait prévenu mais je ne pouvais imaginer que ce fût à ce point là. Est-ce que cela vaut la peine de menacer sa santé ? La question se pose désormais et nous ne sommes qu'à la fin septembre !

Épuisement vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • berry 28 septembre 2013 10:13

    J’ai une petite idée sur les causes de cette situation.

    Parmi ces 15 élèves, combien d’étrangers ou d’origine étrangère ?


    • C'est Nabum C’est Nabum 28 septembre 2013 10:19

      Berry


      Curieusement votre intuition est infondée.
      C’est une classe très nationale, plus même que la moyenne de ce collège.

      Les sources de dérapage se situent ailleurs.

    • ZEN ZEN 28 septembre 2013 10:33

      Etrangers,sans doute...
      Aux codes socio-comportementaux de base, à leur propre langue...


      • C'est Nabum C’est Nabum 28 septembre 2013 10:38

        ZEN


        En discordance sociale sans doute mais pas plus

      • Claudius Claudius 28 septembre 2013 10:47

        Faites des video


        On se les passera aux municipales, aux cantonales, aux legislatives et à la présidentielle

        Vous auriez pas intérêt à rejoindre le privé ?

        • C'est Nabum C’est Nabum 28 septembre 2013 13:08

          Claudius


          C’est une idée !

          J’avais une Web came et ils se sont plaints Ils pensaient que je les filmais.

          Je ferais bien ....

          Si le privé veux ien de moi, je file

        • Alex Alex 28 septembre 2013 22:40

          @ l’auteur

          « Si le privé veux bien de moi, je file »

          Pour quelles raisons le privé ?


        • loulou 28 septembre 2013 10:53

          Cher Nabum, comme promis, je suis allé à la Loire cet été.

          Je lis avec attention vos déboires, votre désappointement et votre souffrance.
          Comme vous le dites : Tout le monde semble démuni devant cet état de fait.
          J’ai hélas, bien peur que vous et vos collègues ne souffriez encore trop longtemps.
          Jusqu’à ce que demain ou après demain, un régime fort, pastoraliste, organise le troupeau de vos élèves et la société. Je sais bien que vous ne voulez rien de tel. et que vous êtes un humaniste , un homme probablement a gauche. 
          Mais ce sont tout ces petits cons. Ceux innombrables qui profitent depuis longtemps du droit de ne pas vouloir interdire qui le feront venir.
          Et paradoxalement, vous qui ne le voulez pas, pousserez un « ouf »de satisfaction, car son arrivé réglera en partie vos problèmes.
          Il ne me reste qu’a vous souhaiter du fond du cœur « Bon courage. »


          • C'est Nabum C’est Nabum 28 septembre 2013 13:11

            loulou


            Je ne suis pas contre un nécessaire ordre mais pas au prix de la xénophobie.

            Je suis pour la définition du vivre ensemble dans ce pays avec des incontournables qui ne peuvent être bafoués.

            Je ne suis pas de gauche si le pS est à gauche
            Je ne suis pas de droite non plus

            J’ai une sensibilité humaniste et pour l’instant bien peu se prévalent de cette philosophie

          • berry 28 septembre 2013 11:23

            En tout cas, ne vous laissez pas faire.
            L’intérêt de vos supérieurs et du ministère est de ne pas faire de vagues, ils vous refilent le problème et s’en lavent les mains.

            Je ne connais pas les moyens dont vous disposez pour rétablir une situation normale mais ils doit en exister : envoyer systématiquement les perturbateurs chez le proviseur, exiger un conseil de discipline immédiat (avec des exclusions), faire grève, alerter les médias...

            J’ai l’impression que si vous ne réagissez pas, avec vos collègues, vos supérieurs considéreront que la situation est normale, rien ne changera jusqu’à la fin de l’année.

            Si vous subissez passivement la situation sans espoir de la changer, vous allez vous épuiser nerveusement, c’est un coup à faire une dépression.
            En reprenant l’initiative tout de suite, vous allez retrouver de la motivation.
             

             


            • C'est Nabum C’est Nabum 28 septembre 2013 13:13

              berry


              Je note tout ce qui se passe et en informe ma hierarchie

              Je ne participe pas à la mascarde qui veut qu’on se taise pour ne pas passer pour de mauvais profs

              J’ai prévenu l’inspecteur et sollicite une inspection avec eux

              Après ils verront bien Le plus facile serait de me punir et je pense qu’ils en sont capables 

            • Giordano Bruno 28 septembre 2013 13:18

              Tant que vous ne démissionnez pas vous êtes complice malgré vous de la situation. Vous êtes un rouage nécessaire au système. S’il devait arriver qu’un nombre conséquent d’enseignants démissionnent et qu’il n’y ait personne pour les remplacer, l’Education Nationale serait contrainte de revoir sa politique.


              • C'est Nabum C’est Nabum 28 septembre 2013 13:19

                Giordano Bruno


                Vous savez le risque de ce procédé.

                Nus serions remplacé par de bons petits soldats

                C’est de l’intérieur qu’il faut lutter !

              • gaijin gaijin 28 septembre 2013 16:47

                quel bordel !
                désolé mais je trouve pas grand chose d’autre a dire
                vous êtes en bout de chaine de la machine a éliminer les gens et il ne vous reste qu’à supporter cette situation imbécile
                quand on vous lit on se dit : il faudrait ....il faudrait .......
                mais ce qu’il faudrait c’est un autre monde .


                • C'est Nabum C’est Nabum 28 septembre 2013 17:55

                  gaijin


                  J’applaudis à votre conclusion et ne peut rien y ajouter

                  Merci 

                • Vipère Vipère 28 septembre 2013 18:31

                  Nabum

                  La rentrée s’annonce déjà très mal pour vous !

                  vos élèves auraient davantage besoin d’un dresseur de tigres, eu égard à leur sauvagerie que d’un enseignant !

                  A mon avis, si vous restez vous y laisserez « votre santé ».

                  Et la caméra cachée y avez-vous pensé ou un micro-enregistreur pour vous constituer des preuves  ?


                  • C'est Nabum C’est Nabum 28 septembre 2013 18:34

                    Vipère


                    C’est moi qui serait mis en accusation 

                    Le silence des agneaux est préférable au vacarme des loups

                  • Vipère Vipère 28 septembre 2013 18:40

                    En accusation de quoi ?


                    • C'est Nabum C’est Nabum 28 septembre 2013 18:44

                      Vipère


                      " Vous ne tenez pas votre classe ! »

                      La phrase sera si vite arrivée alors qu’on m’a confié cette classe justement parce que depuis deux ans personne n’en ai venu à bout.

                      Mais soudianement ils seront amnésiques et montreront du doigt celui qui dérange en rompant le silence

                      • Attilax Attilax 28 septembre 2013 20:51

                        Le problème commence à dater. Un héritage de 68, partant d’un bon sentiment, mais dont nous n’avions pas saisi toutes les conséquences : l’enfant roi. En enlevant aux professeurs tout outil possible de répression juste, nous donnons aux enfants la possibilité de refuser les règles de base, sachant qu’ils ne seront pas ou peu punis. C’est l’apogée de l’individualisme, qui devient plus important que la règle commune. Comme si on enlevait la justice de la scène sociale, tout en demandant à tout le monde de respecter la Loi.
                        C’est méconnaître profondément la nature humaine, qui pousse chacun à continuer tant qu’il n’a pas trouvé de limites : c’est précisément pour cela qu’on a inventé des lois, et des moyens de les faire appliquer.
                        Je doute que les programmes (affligeants) d’instruction civique changent quoi que ce soit.


                        • C'est Nabum C’est Nabum 28 septembre 2013 22:31

                          Attilax


                          Je crains qu’il y ait du vrai dans vos remarques !

                          C’est vous dire si la situation est grave ...

                        • rocla+ rocla+ 28 septembre 2013 21:06

                          Et il fét les tiches lui-même ce féticheur ?


                          • C'est Nabum C’est Nabum 28 septembre 2013 22:32

                            Rocla


                            Féticheur ?

                          • Prudence Gayant Prudence Gayant 28 septembre 2013 23:54

                            Quelles solutions légales pouvez-vous apporter à ce genre de classe ?

                            Avez-vous déjà été victime de ces élèves ?
                            Ils sont totalement incontrôlables, votre hiérarchie ne fait rien de concret pour vous aider, que
                            vous reste t-il à envisager pour cette classe ? Une chose à faire, c’est de rester en vie au milieu de ce capharnaüm.
                            Votre rôle, que vous avez accepté est d’apporter un peu d’éducation à ces inadaptés sociaux, mais dès lors que votre intégrité est menacée, que devez-vous entreprendre pour finir l’année ?
                            Inadaptés sociaux, vous trouverez le terme excessif, mais le premier cercle qu’ils auraient dus connaitre est la cellule familiale, mais là c’est le Monde du silence pour la plupart d’entre eux sûrement. Et comme on ne choisit pas ses parents, certains on tiré le mauvais lot à la loterie de la vie.
                            Ces élèves doivent rester dans le cursus scolaire combien de temps encore avant qu’ils soient légalement éjecté du système ?

                            • C'est Nabum C’est Nabum 29 septembre 2013 06:59

                              Prudence


                              Il faut les garder deux années encore 

                              Je travaille l’idée de parcours dérogatoires pour trois d’entre eux
                              Ils pourrianet faire des stages mais qui sera assez fou pour vouloir d’eux dans une entreprise alors qu’ils viennent quand ça les chante ?

                              J’ai évoqué également le pré-apprentissage qui pour moi est une solution quand dans notre édiucation nationale c’est souvent une hérésie. Ils n’aiment pas l’école, enntendons donc au moins ce message !

                            • Prudence Gayant Prudence Gayant 29 septembre 2013 00:34

                              Je viens d’aller sur le net pour avoir plus d’informations concernant les SEGPA.

                              J’ai d’abord tapé SEGPA, c’est je dois dire le conte de fée.
                              Ensuite j’ai tapé « comment gérer les violences quotidiennes en SEGPA »
                              C’est le revers de la médaille. 
                              Le nombre incroyable d’enseignants confrontés à la violence, les incivilités, les brutalités est positivement impensable. L’éducation nationale et ses dirigeants camouflent, tronquent la réalité des faits, soulèvent les coins du tapis pour enfouir la vérité, la vie des enseignants.
                              Surtout ne pas réveiller le mammouth qui ronfle joyeusement.
                              Infâme !

                              • C'est Nabum C’est Nabum 29 septembre 2013 07:02

                                Prudence


                                Beaucoup pensent que j’exagère alors que je décris une réalité quotidienne dans beaucoup de Segpa

                                Plus la société va mal plus nos classes sont chamboulées et curieusement plus l’état nous empêche de travailler (cf l’article sur mon parcours en Segpa)

                                Nous sommes une section à oublier et quand un ministre promet des réformes, ce n’est jamais sur cet enfant pauvre de notre système éducatif !

                              • Prudence Gayant Prudence Gayant 29 septembre 2013 15:50

                                Ils n’aiment pas l’école, c’est un fait entendu. Une autre piste que je vous suggère- mais peut-être et sûrement l’avez-vous déjà envisagé- pourquoi ne pas les impliquer dans la création d’un blog concernant leur classe, les motiver par l’informatique ? Mon fils me répète assez souvent que je réfléchis beaucoup trop, mais le circuit normal leur étant un fardeau, il faut trouver autre chose pour capter leur attention.

                                Ils sont en situation d’échec, cela ne veut pas dire qu’ils sont des imbéciles finis incapables d’évoluer. La généralité banale veut que ces enfants soient vus comme des inadaptés scolaires, mais pourquoi pas les motiver autrement ? 
                                Je sais parfaitement que les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Pour autant, vous nous parlez de votre souffrance dans votre travail, n’avons-nous pas un devoir moral de vous aider ? 


                              • C'est Nabum C’est Nabum 29 septembre 2013 15:58

                                Prudence


                                Aller en informatique c’est accepter qu’ils se retrouvent sur YouTube dès qu’on a le dos tourné. Je dois dire que c’est usant de poser des limites qui osnt toujours franchies.

                                Mais je crois que l’idée est bonne et que le risque vaut la chandelle.

                                Je me moque des contraintes administratives. Sinon, je ne ferai rien ...

                                Affaire à suivre !

                              • Prudence Gayant Prudence Gayant 29 septembre 2013 16:15

                                IL vous faudra verrouiller certains sites « inutiles », après tout ce sont des devoirs de classe.


                              • C'est Nabum C’est Nabum 29 septembre 2013 16:18

                                Prudence


                                Ils sont capables de trouver des horreurs en dépit des protections installées.


                              • Prudence Gayant Prudence Gayant 29 septembre 2013 16:30

                                Vous êtes sûr que ce sont des enfants que vous avez dans votre classe ?

                                Ils font régner la terreur au lieu d’étudier, ont des difficultés scolaires mais sont capables de contourner les verrous informatiques ? 

                              • C'est Nabum C’est Nabum 29 septembre 2013 16:45

                                Prudence


                                Vous devriez venir avec moi pour constater leur redoutable adresse en ce domaine

                              • Prudence Gayant Prudence Gayant 29 septembre 2013 16:52

                                Pas sûr que j’apprécie leur compagnie, la violence me révulse surtout venant d’enfants.

                                Je fuis comme la peste, tout comportement violent. Mais je ne suis pas contre une autorité et des idées d’apprentissage pour aider. 

                              • auguste auguste 29 septembre 2013 16:33

                                @ C’est Nabum

                                Il est relativement facile d’interdire l’accès à You Tube.

                                Dommage que vos élèves soient trop jeunes et trop « tendres » pour faire un stage à la montagne.

                                L’air est pur, le panorama à vous couper le souffle et les formateurs hautement qualifiés.
                                Les fugues sont impossibles, une fois passée la porte du fort.

                                Je vous donne le lien en clair :

                                http://mont-louis.net/cnec.htm


                                • C'est Nabum C’est Nabum 29 septembre 2013 16:47

                                  Auguste


                                  Donnez moi le tuyau !

                                  Je suis preneur

                                • Prudence Gayant Prudence Gayant 29 septembre 2013 16:47

                                  Par Auguste,

                                  Bonne idée ce stage à la montagne, mais qui va payer ? Qui va payer pour tous les autres élèves pareillement indisciplinés dans d’autres SEGPA ?
                                  Pour autant, je me souviens qu’une telle structure a ou existe encore. Des formateurs éducateurs prenaient en charge des jeunes, et partaient hors métropole pour leur apprendre la dure loi de la vie. Il me semble que ce n’était pas des élèves scolarisés mais plutôt des jeunes sortis du système ayant eu des ennuis avec la justice. J’ai vu quelques reportages à la tél, notamment au Sénégal. Voir autre chose que leur monde, peut éveiller des consciences. 

                                • Prudence Gayant Prudence Gayant 29 septembre 2013 16:58

                                  Un stage commando ? Pourquoi pas ?


                                • Prudence Gayant Prudence Gayant 29 septembre 2013 17:16

                                  Si vous ne connaissez pas déjà ce site, 


                                  Mes bases informatiques sont très simples donc il faut taper vous-même l’adresse sur le net. 

                                  Je croise les doigts pour que les infos que je « déniche » ne soient pas déjà du réchauffé pour vous. Ce que je réussis le mieux, c’est donner des conseils et ensuite fouiner sur le net !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès