Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Des petites associations harcelées !

Des petites associations harcelées !

Des petites associations hésitent avant de recruter du personnel...Qui leur reprochera ?

Quand les administrations harcèlent les associations et les menacent... à tort en plus (! ?) on comprend mieux les craintes et hésitations des bénévoles qui ne se ruent pas pour assurer la présidence ou la trésorerie de l'association à laquelle ils adhèrent !

Parfois des petites associations recrutent du personnel, en général pour assurer l'accueil permanent et des charges administratives,les actions proprement dites étant effectuées par des bénévoles. « Familles laïques » de Vaux le Pénil est l'une de ces milliers d'associations qui, tout en reposant sur le bénévolat sont des micro-employeurs. Chacun des 60 acteurs associatifs, assure en fonction de son choix, l'accompagnement scolaire, l'alphabétisation, des cours de français, du soutien informatique ou une permanence sociale.

Ces acteurs sont totalement bénévoles et versent, même une cotisation annuelle de 12 € comme les familles-usagers des services à qui n'est demandée aucune contribution financière autre que cette cotisation familiale modique. Je rencontre souvent des responsables d'associations qui pestent contre l'administration ou qui se lamentent devant les difficultés de gestion de leur unique personnel ou des intervenants ponctuels qu'ils rémunèrent. De réelles associations peuvent en effet-ce n'est pas le cas de « familles laïques » - solliciter l'intervention de professionnels indemnisés, ce sont des déclarations d'embauche et des cotisations sociales à régler régulièrement... Rien, de plus juste ! Ce qui par contre n'est pas juste et admissible, c'est l'évolution des pratiques de la part des « administrations » qui prélèvent les cotisations sociales.

J'ai reçu il y a plusieurs semaines une mise en demeure de l'URSSAF, il me fallait payer au plus vite avec en plus l'obligation de régler une majoration de retard.... Sans paniquer et sans exprimer de colère, le président a téléphoné à l'URSSAF qui a reconnu son erreur....Il n'y avait aucun retard ! Je comprends l'agacement ou la montée d'adrénaline chez certains présidents quand ils reçoivent des mises en demeure en recommandé ! A la fin de la semaine dernière ce sont deux recommandés avec mise en demeure de Pôle emploi ...Aucune des deux missives n'est arrivée à la même adresse ? Il s'agissait de régler au plus vite, les cotisations « chômage »....

Une certaine inquiétude nous a pris . Nous avons vérifié : les cotisations ont été effectivement versées, pôle emploi a du se tromper... Donc samedi matin j'ai envoyé un courrier circonstancié. Le GARP ancien collecteur des cotisations « chômage » est devenu le pôle emploi services depuis le début janvier 2009...Avant cette date, mon interlocuteur se trouvait à proximité, il suffisait donc de rencontrer un conseiller sur la zone industrielle de Vaux le Pénil. Maintenant il me faut m'adresser à Colombes dans les Hauts de Seine et attendre très longtemps avant d'avoir un technicien prêt à me répondre... L'expérience que j'ai vécue est éprouvante mais aussi fort instructive...Elle m'a permis de mieux comprendre pourquoi des responsables d'associations demandaient un soutien aux collectivités territoriales ....

C'est une piste de réflexion, certes mais, il n'en reste pas moins qu'il est intolérable et inadmissible que les collecteurs des cotisations sociales continuent à se comporter comme des bureaucrates. La responsabilité n'incombe pas aux salariés, c'est évident. A partir de janvier 2011, toutes les cotisations sociales vont transiter par l'URSSAF. C'est une réforme qui pourrait simplifier la vie aux petits employeurs associatifs... Malheureusement l'URSSAF va se retrouver avec de nouvelles tâches sans création d'emplois, ce qui peut conduire l'Union de Recouvrement à limiter le nombre d'accueils physiques et à les remplacer par des plates formes téléphoniques.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 15 février 2011 10:36

    ils se passent la meme chose a la CAF, secu .......
    la chasse au « fraudeur »
    le petit bureaucrate est parfait


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE 15 février 2011 10:54

      les assos..800000 en france...si nos gouvernants etaient dotés d ’intelligence...ils aideraient a créer des postes dans les assos..lutte contre les maladies (presque tout es fait par des assos..fedecardio..diabète...alzheimer...cancer....il y a un hic.......leurs amis élus de terrain..font faire (gratis) au moins 40% de leurs missions par des assos...les conseils généraux aussi..

      mais les bénévoles en bibliothèques..en sports..en santé..en ehpad..en scolarité...on ne leur jette que des miettes...en campagne des mini subventions..en ville c’est un peu mieux..

      mais s i son piquait les indemnités des cumulardS de l’umps...maire pdt de ccdes communes..cg...députés meme notre ministre de la justice cumule 4 ou 5 mandats ..et ces gens la ont un toupet fou...ils nous dirigent et nous font la morale...

      socialiste ou ump ce sont tous des profiteurs...et nos gouvernants sont a la solde des financiers internationaux.... ( a pleurer...les états ont donné 112 milliards d’euros aux banquiers...fin 2010 les dirigeants bancaires se sont partagés 117 milliards...)

      tous pouris et nous TOUSENSEMBLE


      • CHALOT CHALOT 15 février 2011 11:07

        contribution reçue :
         

        Depuis le mois de mai je suis trésorière d’une association : nous avions un salarié détaché, qui depuis septembre a repris son poste (). J’ai eu des ennuis semblables à ceux que tu décris, avec l’URSSAF et Polemploi d.

        Sous réserve de renseignements plus précis, je pense que les employés de ces organismes ne sont pas assez qualifiés, notamment ne lisent pas ou ne comprennent pas les courriers qu’ils reçoivent. Je me demande comment est organisé leur service, il est possible qu’il soit fait exprès en dépit du bon sens, par un sabotage délibéré.

        Il n’était pas question pour moi de me déplacer dans leurs bureaux ; j’ai essayé une fois de téléphoner, mais à ces numéros 0825 ... où après avoir joué du clavier du téléphone un bon moment on n’aboutit jamais à un vrai interlocuteur humain, on est très au-delà de la plateforme téléphonique. Pas non plus d’adresse électronique, donc il ne restait plus que la lettre papier traditionnelle, pour laquelle le délai de réponse était au moins un mois.

        Moi aussi j’ai dû faire face à des erreurs de calcul, des injonctions de payer des sommes que je ne devais pas, je vois que ce doit être un comportement général. Les imprimés à remplir ne sont pas de la plus grande clarté, donc les responsables d’associations non habitués peuvent facilement se tromper. Même la comptable qui s’en occupait avant moi a fait des erreurs.

        Comme notre ex-salarié est un fonctionnaire pour qui la cotisation de retraite est versée au ministère des finances et non à une caisse du régime général, j’ai eu l’occasion de payer sa cotisation au ministère. Là, c’est différent : un imprimé compréhensible, des taux clairs. On peut expliquer la différence de deux façons complémentaires : la stabilité des personnels du ministère, leur longue habitude de ces calculs, ce sont eux-mêmes des fonctionnaires. Car il y a fort à parier comme je l’ai dit plus haut que les employés de Polemploi et de l’Urssaf sont des intérimaires incompétents.

        Je suis donc encline à maintenir mon hypothèse de volonté de sabotage délibéré de la part du gouvernement : un moyen simple hélas de détruire un service, un organisme, une entreprise, est d’y mettre des incapables. Pas forcément méchants, ce n’est même pas nécessaire ...


        • tourn en ron 15 février 2011 11:50

          MOI JE SUIS A MI-TEMPS DANS UNE ASSOC QUI SIGNE DES CONVENTION AVEC DES SOCIÉTÉ POUR INTÉGRER DES BÉNÉFICIAIRE DES MINIMA SOCIAUX (RSA) NOUS FESSONS LEUR SUIVI LE PRÉSIDENT DE L’ASSO CES TIRER AVEC LA CAISSE JE NE SUIS PLUS PAYER DEPUIS NOVEMBRE ET CE PRÉSIDENT EST NI PLUS NI MOINS QUE L’EX DIRECTEUR D’EMMAUS FRANCE PAS HIRSCH MAIS TULEU !ON CE DÉFONCE PAR CONVICTION ET VOILA LE RÉSULTAT !! 


          • fredleborgne fredleborgne 16 février 2011 03:26

            C’est parce que vous n’avez rien compris : erreur ou pas, il faut payer pour que le cas soit régularisé. Un service de traitement d’erreur coûte cher. Après tout, que moins de gens bossent, et pour le pole-emploi comme pour les associations, c’est
            - une raison d’exister
            - de trouver des bénévoles pour les uns
            - de mettre en place un clientélisme qui ne dit pas son nom pour l’autre.

            C’est pareil pour contester un PV.

            Quant aux entreprises privées, c’est encore pire quand le service rendu payant n’est pas çà la hauteur, elles n’ont plus de raison d’assurer car il n’y a plus de justice qui ne coûte pas plus cher que le préjudice subi la plupart du temps, et il y a entente illicite dans de nombreux secteurs de consommation.

            Il n’y a que la grogne et un grand coup de manche à balai dans la gueule pour faire machine arrière. Je vois dans votre profil qu’outre l’altruisme, la révolution vous semble aussi un moyen d’en sortir...


            • CHALOT CHALOT 16 février 2011 08:49

              une autre recomposition plus globale de la problématique

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès