Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Des pseudos « assoces » vrais marchands de sommeil !

Des pseudos « assoces » vrais marchands de sommeil !

Seules les luttes peuvent nous permettre en 2012 d'atteindre deux objectifs prioritaires :

- mettre fin à la pauvreté ;

- donner à tous accès à un vrai logement

Comme nous le montre le dessinateur Sapiens, il faut mettre fin aux logements insalubres et indignes...C'est une priorité !

Les jeunes, c'est du pain béni pour les arnaqueurs de toutes origines.

On connaissait déjà les micros studios au 6 ème étage à Paris, loués au prix de 400 à 500 €, voire plus avec un WC à l'étage....

Le Secrétaire d'État chargé du logement et de l'urbanisme, Benoist Apparu avait promis de faire le ménage...Il lui fallait faire la une...Il l'a fait et puis plus rien !

Aujourd'hui, ce sont des arnaques collectives ou du moins pratiquées par des pseudos associations

qui sont découvertes.

Lorsqu'un internaute m'a envoyé ce message, j'ai pensé que c'était un canular...

Jugez en vous mêmes, j'ai juste effacé les identités de l'association et de la ville :

« Aujourd’hui nous dénonçons les pouvoirs d’influences que pratique l’association X qui sous loue plus de 150 appartements en Seine et Marne.
Les appartements sont loués a Office Public de l'Habitat de Seine et marne a 600 € le mois, et l’association les reloue 400 € la chambre au mois.
(Ex appartement f5 loué 600 € a l'Office)
(4 chambres à 400 € égales 1600 € pour l'association X).
Voila les nouveaux systèmes de vendeurs de sommeil que nous dénonçons aujourd’hui, car beaucoup de familles dorment dehors ou attendent des années pour avoir un logement.
Nous dénonçons quand les jeunes peuvent pas payer, ont les jette comme des mal propres.
Nous dénonçons les pouvoirs d influences, quand on est au service au logement de la ville de Y, et qu’on s’approprie des logements pour son association à but lucratif, car un coefficient 3 est fait sur chaque logement.
Nous accusons, ces personnes indignes de leur poste de vouloir se servir de leur notoriété en toute impunité et ce, à la face du monde.
Quelle parodie honteuse aux yeux de la France. »

J'ai naturellement appelé l'association en me faisant passer pour le père d'un demandeur....

Renvoyé auprès du secrétariat de la résidence, j'ai eu, malheureusement confirmation des dires de mon interlocuteur :

Ce sont des chambres meublées sur Marne la Vallée en colocation : chaque colocataire paye entre 348 € et 443 € pour une pièce, la cuisine et la salle de bain étant en gestion partagée avec deux ou trois personnes !

Quant à l'APL elle peut être versée par la CAF et déduite du loyer....

Voici là une bien curieuse association et de bien curieuses pratiques....

Espérons que cette « association » ne bénéficie pas en outre de subventions publiques !?

Évidemment, je n'en resterai pas là....

Dire que de réelles associations assurent des actions de solidarité en s'appuyant sur des bénévoles alors que d'autres, avec pignon sur rue de font des bénéfices substantiels sur le dos de jeunes souvent en difficultés !

Je ne sais pas ce que vous pensez de tout ceci mais moi, je suis scandalisé et en colère....

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • anty 22 décembre 2011 13:10

    Utopie réalisable

    Le logement devrait être garantie pour tout citoyen
     gratuit pour les smicards et proportionnelle aux revenus pour les autres.


    • gonehilare gonehilare 22 décembre 2011 14:37

      « je suis scandalisé et en colère.... »

      Demandez au muezzin du PS, Sarko est derrière tout ça....


      • arcrachatcredits arcrachatcredits 23 décembre 2011 13:56

        L’aspect du droit au logement reste un effet d’annonce, car les moyens n’ont pas été donnés aux organismes pour réaliser la satisfaction du besoin de 300 000 logement par ans.
        Les modifications des prêts a taux zéro pour les primo-accédant en supprimant les plafonds de ressources ne vont pas dans le bon sens et malgré un plafond de PTZ et de durée cela coûte cher au budget de l’Etat sans solutionner le besoin de location en loyer modéré.

        Si en plus des organisations chargées du problème de location aux plus démunis profitent du système pour s’enrichir on ne s’en sort pas.

        S’ajoute aussi les arnaqueurs qui fassent a la forte demande de location profite de la naÏveté des gens pour faire de fausse location
        voir article http://www.arcrachatcredits.org/news/art693-sommaire-des-alertes-sur-les-arnaqueurs-se-promenant-sur-internet.html


        • franor 29 décembre 2011 13:18

          @ l’auteur, merci pour cet article qui me surprend, comment pourriez-vous me faire parvenir les coordonnés de cet assoc bidon, car je crois être à même de pouvoir mener une action à bien.
          Merci d’avance.


          • CHALOT CHALOT 16 janvier 2012 17:45

            Des associations ou organismes « marchand de sommeil » cela existe par contre
            I’association dont parle l’internaude qui m’a communiqué ce petit texte :
            - relève de l’Education populaire et les indications qu’elle donne méritent d’ête lus et infirment clairement les affirmations.
            - met en oeuvre son projet social


            • CHALOT CHALOT 16 janvier 2012 17:48

              Le texte publié sur le blog d’Agoravox à propos d’une pseudo « assoce » procède manifestement de la part de son auteur d’une volonté de nuire et de porter atteinte à cette association qui milite depuis près de 24 ans en Seine et Marne au service des jeunes dans le domaine du logement.

              Créée dans la lignée de l’esprit de l’éducation populaire pour favoriser l’autonomie des jeunes par l’accès au logement, l’association propose donc des logements temporaires meublés, équipés, adaptés et accessibles. L’association s’est donné une double mission : offrir une possibilité de logement qui soit une étape dans un parcours résidentiel vers un logement autonome, et proposer un accompagnement socio éducatif des jeunes résidents (individuel et collectif) par le biais d’animateurs dont l’objet est de promouvoir des valeurs comme le respect des autres, l’ouverture aux autres, de contribuer au développement de l’autonomie des jeunes, de les responsabiliser, de les amener à se socialiser et à développer leur esprit de citoyenneté.

              L’activité de l’association est unanimement reconnue par un très grand nombre de partenaires : Conseil Général, CAF, SAN, Collectivités locales, Missions locales, MDS, CCI, DDT, DRCS, Collecteurs du 1% etc. Elle dispose de tous les agréments obligatoires : elle est reconnue d’utilité sociale et fait l’objet de fréquents contrôles (URSSAF, CAF, MIILOS) qui n’ont pas relevé d’anomalies dans la gestion de l’association.

              Alors pourquoi ces propos qui ont bien sûr fait l‘objet d’une plainte en diffamation ?

              Sans doute par rancoeur et par ignorance de la part de son auteur.

              Précisément les jeunes bénéficiaires d’un logement doivent s’acquitter d’une redevance forfaitaire (loyer+charges+fluides) et non d’un loyer, dont le montant initial et les augmentations successives obéissent au barème spécifique des résidences sociales fixé par une circulaire ministérielle et est inscrit au départ dans la convention APL entre la CAF, le bailleur social propriétaire du logement et l’association gestionnaire. Une fois la redevance payée, le jeune n’a aucune autre charge à payer alors que l’association supporte : loyer, eau, électricité, gaz, chauffage, assurance responsabilité civile du résident, entretien, dépannage et réparations du logement par nos équipes, amortissement du mobilier et des équipements électro ménagers fournis par l’association, gestion locative, charges de salaires du personnel d’accompagnement etc.

              Il est à noter que les redevances versées ouvrent droit à une Aide Personnalisée au Logement relativement importante versée par la CAF en fonction du niveau de ressources du jeune, calculée sur la redevance et non pas sur le seul loyer comme dans les logements familiaux classiques, ce qui réduit considérablement le taux d’effort des résidents. Ce dispositif est propre au réseau des Foyers de jeunes travailleurs auquel nous adhérons.

              Ce que notre détracteur, qui demeure avec courage dans l’anonymat, n’a pas bien perçu c’est que les redevances perçues ne suffisent pas à équilibrer la gestion de l’association qui bien heureusement est soutenue financièrement par les nombreux partenaires qui nous accordent leur confiance.

              La véracité de la réalité de cette association méritait d’être rétablie.

              Le Président de l’association mise en cause.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès