Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Des religions et de la liberté d’expression en pays démocratique

Des religions et de la liberté d’expression en pays démocratique

Le quotidien danois Jyllands-Posten a publié le 30 septembre 2005 des caricatures de Mahomet. Il semble qu’une polémique naisse sur le droit ou non de publier de telles caricatures à l’encontre des religions. Après l’invention de l’islamophobie et autres atteintes, menaces ouvertes et pressions de toutes sortes, vers où nous dirigent ces offensives religieuses et gouvernementales ?

C’est partout. Les religions de toutes sortes deviennent extrêmement actives pour reconquérir le pouvoir politique. Les évêques de France ont fait partie des groupes de pression chrétiens qui ont voulu faire de l’Europe une Europe chrétienne. Le dialogue régulier et transparent entre l’UE et les Églises, qui était stipulé dans l’article I-52, résultait de cette pression.

Au niveau de la France, les attaques contre la laïcité sont multiples ces derniers temps, qu’elles viennent de la droite ou de la gauche. C’est ainsi qu’on a pu voir Bertrand Delanoë, maire de Paris (PS), se mettre en tête d’appeler le parvis de Notre Dame "Place Jean-Paul II" en hommage au défunt pape. Nous avons essuyé les insultes du gouvernement qui nous a traité/es de laïcard-es, d’extrémistes, etc., lorsque nous nous avons dénoncé tout le tapage autour de la mort de Jean-Paul II et toute la propagande médiatique le présentant comme un homme véritablement héroïque et progressiste. La loi contre les signes ostentatoires religieux dans les écoles a été vivement critiquée par les organisations islamiques, menaces de mort à l’appui, cette loi a été votée par l’UMP, ce même parti qui n’en est plus à une contradiction près, et qui a créé l’UOIF (Union des organisations islamiques de France), qui est liée aux Frères musulmans. Ce gouvernement, à la tête duquel on trouve Jacques Chirac, lui-même qui a tenté d’exclure la CADAC (la Coordination des associations pour le droit à l’avortement et à la contraception) et l’APGL (Association des parents et futurs parents gays et lesbiens) du CSIS (Conseil supérieur de l’information sexuelle, de la régulation des naissances et de l’éducation familiale), pour les remplacer par deux organisations anti-IVG et homophobes (la Confédération nationale des associations familiales catholiques et la Fédération nationale des familles de France). Nous avons même vu Jocelyn Bezecourt, webmaster de l’excellent site athée atheisme.org, être traîné dans la boue par Xavier Ternisien qui le prétendait raciste et antisémite dans le journal Le Monde, alors que c’est aux antipodes de ses convictions -qui connaît un tant soit peu Jocelyn Bezecourt et qui prend la peine de visiter son site, en conviendra. Jocelyn Bezecourt a exigé un droit de réponse dans le quotidien et des excuses publiques de celui-ci, et les a obtenus (plus d’infos sur le site d’ atheisme.org ). On a aussi vu le gouvernement imposer des minutes de silence, drapeaux en berne dans toutes les institutions publiques et à l’Assemblée nationale, se rendre à la messe dans la même église (donc pas en tant qu’individus, mais en tant qu’équipe politique), posant officiellement devant des photographes de presse, alors même que nous sommes dans un pays laïque et qu’en principe, il y a séparation de l’Église et de l’État.

A cela, ajoutons l’invention du mot "islamophobie" et aujourd’hui, la polémique autour de ces caricatures publiées dans le quotidien danois Jyllands-Posten, et les réactions de Jean-François Copé ( "Vous connaissez l’attachement de la France à la liberté d’expression [...] C’est un pays qui est attaché au principe de laïcité, donc cette liberté évidemment doit s’exercer dans un esprit de tolérance, de respect des croyances de chacun"), qui veulent clairement dire qu’on ne peut pas critiquer les religions, les remettre en cause, ni plaisanter à leur sujet. Cela veut aussi dire qu’on risque de s’acheminer petit à petit vers la création juridique d’un délit de blasphème, et là, toute liberté d’expression sera définitivement baillonnée.

On peut critiquer tout et publier des caricatures de tout, pêle-mêle : flics, gouvernement, armée, anarchistes, communistes, féministes, etc., mais pas des religions. Cela donne in facto une dimension très particulière à celles-ci, dimension qui ressemble à s’y méprendre au sacré.

Gardons donc l’oeil, et même les yeux, les deux, grands ouverts, méfions-nous des dispositions d’un gouvernement qui n’a jamais caché son affection pour les religions, et qui a cherché à maintes reprises à les renforcer.

Le délit de blasphème n’est peut-être pas loin.


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

103 réactions à cet article    


  • Tib (---.---.214.61) 3 février 2006 15:13

    Enfin un avis censé, je suis totalement d’accord avec cet article, il est temps de mettre au pouvoir de vrais progressistes qui sauront renvoyer les religions la ou elles auraient toujours du rester : la sphére privée


    • Aliexen (---.---.104.34) 3 février 2006 16:07

      Tib : le problème est que si l’on enferme les religion dans la sphère privée, les agissements odieux qu’elles peuvent infliger à leurs victimes resteront dans l’opacité parce qu’éloignés des regards. On oublie trop souvent que dans le cadre d’une famille des violences psychologiques et/ou physiques peuvent s’exercer sur une personne, et notamment dans un contexte familial religieux.


    • francais vivant au maroc (---.---.24.22) 3 février 2006 18:19

      les religions veulent bien rester dans sphère privée mais faudrait-il encore qu’on ne les provoque pas alors n’en voulez pas à ceux qui pratiquent de vouloir se défendre....


    • francais vivant au maroc (---.---.24.22) 3 février 2006 18:46

      De toute façon, lorsque des personnes sont aveuglées par la haine, il leur est impossible d’être objectifs, on nous parle de liberté d’expression, quelle liberté ??? Dieudonné baillonné, le livre de l’ex mme Sarkozi censuré, un groupe de rock censuré, un groupe de rap censuré et j’en passe... Il faut avant tout balayé devant sa porte avant de balayer devant celle des autres. Une dernière chose, reportez-vous à l’histoire, le massacre des indiens d’amériques, Auchwitz, Vichy : ce ne sont certainement pas là, les oeuvres de musulmans. l’islam et les banlieusards maghrébins ont toujours été les bouc-emissaires et c’est un sujet sensationnel pour les politiques sans compter les médias alors je dirai qu’une chose halte à la manipultion.


    • francais vivant au maroc (---.---.24.22) 3 février 2006 18:54

      alixen tu veux certainement qu’on respecte tes convictions personnelles, tu as décidé d’être athée tant mieux pour toi mais d’autre ont décidé d’être croyants alors respecte les même si ta haine envers les religions est présente, il faut apprendre tôt ou tard à vivre ensemble...


    • francais vivant au maroc (---.---.24.22) 3 février 2006 19:06

      aliexen, tu connais l’hegire ??? le Prophète Mahomet et ses compagnons ont du se résigner à quitter la mecque qui était si chère à leur coeur afin d’éviter les humiliations et la mort envers ceux qui ont crus et envers eux-mêmes. Alors la violence, très peu pour les musulmans...


    • francais vivant au maroc (---.---.24.22) 3 février 2006 19:33

      apparemment tt le monde est parti... c’est dommage car de la discussion jaillit la lumière !!!!


    • francais vivant au maroc (---.---.24.22) 3 février 2006 19:41

      nous pouvons avoir tout type de conversation sans pour autant aller provoquer l’autre, il suffit simplement de se rapprocher sans avoir aucune peur, aucune répulsion bref apprendre à se connaitre.


    • Ed End (---.---.158.43) 5 février 2006 23:42

      Avant de faire un débat, il faut être informer. J’espère ne pas vous troller.

      Il y a presque un an, j’ai écouvert un poète, Sayd Bahodine Majrouh. Il croyait en Dieu, il est mort assassiné par la religion. Mais sa parole vie encore dans les chants de l’errance.

      Je ne l’avais pas encore publié dans l’oeil de la réalité, je croyais sans doute comme les voyageurs errants de ses poèmes, que la tyrannie religieuse épargnerait mon oasis de laïcité.

      (A moins que le temps m’ai juste fait défaut, car question tyrannies les prochaines élections présidentielles et le lobbying industriel me rendent déjà malade...)

      Aujourd’hui la nuit est presque tombée, alors j’espère juste qu’il fait encore assez jour pour que vous puissiez lire ce texte.

      CHANTS DE L’ERRANCE Ego-Monstre, IV, -1-4.

      Cercle premier LE MESSAGE DU SOIR

      Quand le vent eut frappé, quand fut détruite la Cité de l’âme, quand la tyrannie eut bousculé jusqu’au dernier des souffles,

      le Voyageur fut jeté, ah brindille dans l’ouragan, jusqu’au désert sans route, vers l’exode sans but.

      D’autres, nombreux, des familles entières jetées au vide, au rien, à l’égarement, cherchant un lieu, et ne sachant, de l’eau, et ne la trouvant.

      Ou bien trouvant un puits et voyant leurs mains vides voyant l’absence de corde et voyant un enfant, d’une pierre insondable, révéler la vérité : que le puits et sec depuis des siècles et qu’ils sont des plantes déracinées.

      Ô errants du désert ne vous avais-je pas dit : La tempête va venir Et votre barque est pitoyable et le torrent sera couteau, vertige, tourbillon, des rocs se dresseront, creusant lames et gouffres et vous verrez un Monstre, ensuite, en chaque grain de sable, en chaque goutte d’eau.

      Ne vous avas-je pas dit les profondeurs, les déferlantes, les écrasements ? Ne vous avais-je pas dit le naufrage, votre esquif trop gracile, et cet oeil effroyable où roulait une eau trouble ?

      Et tant et tant ont péri et tant et tant déjà que le Monstre a broyés !

      Ne vous avais-je pas dit : Le vent aura soufflé que vous chercherez encore à retenir vos turbans et vos voiles à retenir le passé hagard et dévasté à retenir au fond de vos regards l’image _

      Mais la Cité verdoyante n’est plus. Le vent a brulé brun les pins et les coupoles.

      Le vent des tyrannies, le serpent d’épouvante, ne vous avais-je pas dit sa soif en votre sein et qu’il ne viendrait pas de contrées si lointaines ?

      Ô errants de l’exil vous le couviez au creux de vous et il a bousculé jusqu’au dernier des souffles !

      Barbarie, Harmonie : Le chemin n’est pas droit, ô errants ! Et si jamais de l’une à l’autre on vous dit qu’il est droit, ne le croyez pas, ne le croyez jamais ! Voyez les tourbillons, les remous, les cratères, sans cesse plus barbares que la barbarie même et voyez vos mains vides et défiez-vous des lignes droites !

      Eux tous, et le Voyageur, ah brindilles ! jetés à la dérive des temps cloués sur un abîme en eux dans leurs yeux mêmes, hantises héberluées qui allaient hors chemins.

      Le vent était venu. La Cité avait cessé d’être. Les familles fuyaient. L’horreur se faisait loi. Le Monstre régnerait.

      Ô amis exilés que nous étions-nous dit ?

      Cercle deuxième LE MONSTRE SOUS L’EXIL

      QUE DIRE A CEUX QUI NE SAVENT PAS ?

      Pour les errants, l’acceuil reçu en terre étrangère fut à la fois un soulagement et une épreuve. Quelques-uns d’entre eux, se plaignant amèrement du comportement parfois hostiles des populations locales, vinrent trouver le Voyageur de Minuit pour lui exposer leur inquiètude. Il n’était pas facile, ici, d’être accepté et respecté : que faire, et comment, face à la méfiance des autochtones ?

      Après avoir longuement écouté leurs doléances, le Voyageur se laissa convaincre de parler à son tour.

      Jetés loin de la terre natale, venus chercher refuge ici, chez des gens ignorant tout du Monstre, vous avez hélas la responsabilité de leur montrer trace vive de l’imparable douleur - ce que des insouciants supportent toujours mal.

      Dites-leur :

      Voici qu’approche la Grande Dévastation ! Apprenez à la reconnaître : douleur, malheur, enfer ! Elle approche, elle se faufile sous nos pas, elle nous poursuit jusque chez vous et déjà elle vous guette. Ah, de grâce aidez-nous si vous voulez vous aider vous-mêmes !

      Dites-leur :

      Voici que frappe à votre porte la Grande Dévastation ! Soyez vigilants, ô amis ! Ne permettez pas que quelques-uns, chez vous, concluent un pacte avec le Monstre. Ne permettez pas que l’on vous conduise du sommeil à l’oubli. Ne permettez pas que la porte soit ouverte au fléau.

      Dites-leur :

      Voici que gronde la tempête au-dessus de vos toits, et voici que le sol va rouler sous vos pieds. Et vous avez bâti de paille et de boue séchée ! Et vous avez fondé foyer sur le lit du torrent qui vient !

      Le Voyageur, après une pause :

      Mais qui sait comment réagit l’insouciant face à l’annonce du danger ? Empêcheront-ils les lâches, les opportunistes, les traîtres _ et il y en a toujours ! _ de livrer à leur tour leur pays au Monstre ?

      Ils vous disent que vous avez fui, abandonné le combat, et que la peur vous a conduit chez eux. Mais eux-mêmes n’ont pas connu l’épreuve de l’envahissement par le Monstre. Ils n’en sont pas à l’heure du combat, avec ses replis, ses avancées, ses deuils et ses victoires.

      Dites-leur l’approche de la Grande Dévastation, dites-leur la menace qui pèse sur eux comme elle a brulé sur vous, dites-leur de faire face et que nous sommes des frères, mais ne les choquez pas nine les scandalisez, et dites-vous que, pour vous, l’heure a sonné de rendre coup pour coup au Monstre, et, mille et mille coups d’épingles, de tenter de dévaster sa Dévastation !

      LE CAP DU PRINCE

      Ici, le Voyageur raconta :

      J’ai eu une conversation instructive, il y a peu, avec un grand commandant de l’armée d’ici. Je lui ai demandé de quel oeil il considérait les populations de son pays.

      Rien d’alarmant, répondit-il. L’obéissance règne.

      Mais les gens aiment-ils cette obéissance ?

      _Satisfaction exprimé en paroles et obéissance manifestée en actes suffisent à la tranquilité du Prince. Souhaits et désirs sont bons pour les enfants.

      _S’il en est ainsi, demandai-je, qu’elle est donc la visée du Prince ?

      Notre grand Prince-Fondateur a bâti sa stratégie sur un principe unique. Il a dit : « Arrachons et brûlons les racines ancestrales, et rassemblons-nous autour d’une seule pensée, celle de la religion. Nous n’aurons de cesse de le faire savoir et entendre jour et nuit, soir et matin, et en tous lieux du pays. Rien ne doit entraver cette voix, cette marche, cette force. S’il advient que soient encore pratiqués d’anciens sentiers, alors nous les raserons, les comblerons, les ferons disparaître des pas et des mémoires. Et par ailleurs, si des voix inconnues prétendent porter des lumières nouvelles à travers la nuit, elles devront être sytématiquement dénoncées, pourchasées, baillonées, effacées. Seule doit régner la voix de l’unique religion ».

      Comment assurez-vous la réalisation d’un tel objectif ?

      Nous étouffons des voix inconnues dans la nuit. Nous détruisons les sentiers nouveaux comme les racines ancestrales. Nous maintenons le présent pur, le cap du Prince, l’ordre de Dieu.

      Ne craignez-vous pas, hasardai-je prudement, qu’à procéder ainsi vous ne serviez en fait les desseins du Monstre qui exila les miens ? Il use de méthodes fort voisines pour servir un principe à peine différent...

      A chaque jour suffit sa peine ! me répondit le commandant. Il est plus sage de s’occuper du moment présent, n’est-ce-pas ? Et puis, ajouta-t-il en souriant avec impudence, votre Monstre ne nous fait pas peur !

      QUE DIRE A CEUX QUI NE VOIENT PAS

      Des soupirs fusèrent du groupe d’exilés rassemblés autour du Voyageur. Celui-ci se tut, pensif. Il reprit à mi-voix, comme se parlant à lui-même :

      Ainsi, les dirigeants d’ici sont également aveugle. Ils ne voient ni ne savent deviner où se tient l’ennemi. Pourchassant la voix ancestrale de leur peuple, lui imposant une parole unique, ils assimilent à une tare répréhensible tout ce qui témoigne d’un attachement aux racines ancestrales, et à un délit tout ce qui porte accent d’espérance nouvelle. Ils se condamnent eux-mêmes à une spirale de servitude et de terreur qui introduit l’ennemi jusque dans leur demeures, ne le reconnaissant pas au milieu des convives, qui organise par signes et ordres discrets l’agencement du prochain massacre, du carnage de demain, de l’invasion d’ensuite, sous la houlette du Monstre et de son appétit de Grande Dévastation... Mais que dire à ceux qui ne voient pas ? Que dire à ceux qui font, sans le savoir, l’image inversée du Monstre dans la pupille de la Dévastation ?

      Lorsque tous repartirent après avoir salué le Voyageur, celui-ci, congratulant le dernier de ses hôtes, sur un ton à la fois ironique et désabusé, récita lentement un vers de facture classique, précieusement ciselé, lapidaire, laconique, et referma sa porte.

      Ô amis exilés que n’aurons-nous pas dit !

      Merci à Serge Sautreau pour avoir aidé Sayd Bahodine Majouh à adapter du persan dari les Chants de l’errance. Un article sur le plus grand poète afghan, assassiné à Peshawar le 11 fevrier 1988, par les talibans. http://nasrudin.blog.lemonde.fr/nasrudin/2006/02/clbrer_sayd_bah.html


    • Christian Pradel Christian Pradel 7 février 2006 10:58

      Mais que signifie au juste pour un religieux et d’une manière concrète, vivre sa foi dans la sphère privée ? Est-ce que vivre sa foi dans la sphère publique est-elle un tabou, une folie, une impossibilité républicaine ? Je trouve que le principe de la laïcité tel qu’il est proné en France permet une harmonie des deux sphères sans complaisance et sans ségrégation notoire. Il y va simplement d’actes inspirés par la sagesse populaire, ou sagesse tout court : accepter la diversité avec le respect des libertés et de la loi du pays, etc...


    • Roland (---.---.166.35) 3 février 2006 15:17

      Cet article, c’est l’art d’inverser les rôles ! Où voit-on la laïcité menacée en France ??? Par contre, oui, la religion chrétienne est, elle, largement persécutée, attaquée de toute part, calomniée en permanence, ça oui ! Et par contre, c’est facile et sans risque ! On peut brocarder à qui mieux mieux le christianisme en lui inventant tous les maux de la terre, on peut insulter les chrétiens, c’est sans aucun risque (il n’y a qu’à voir cet article imbécile... ) ! Pourquoi ? Parce que toutes les idées de démocratie, liberté, que l’auteur de l’article le veuille ou non, proviennent du christianisme.

      Ne pas confondre toutes les religions : Oui, par contre, le moindre pet de travers vis-à-vis de l’islam, ah oui, là il y a des risques, et l’affaire actuelle avec les caricatures de Mahomet en est l’illustration.

      Et malgré ça, malgré mon opposition totale aux réactions des pays arabes, je trouve que la décision de ces journaux français de publier ces caricatures est de la provocation stupide et un manque de respect vis à vis des musulmans, surtout des musulmans modérés.


      • Aliexen (---.---.104.34) 3 février 2006 15:19

        J’apporte quelques précisions à mon texte ci-dessus.

        Lorsque je parlais de l’article I-52, je parlais de l’article I-52 qui se trouve dans le TCE (Traité de Constitution pour l’Europe), page 19.

        Si vous souhaitez consulter les photos du gouvernement à la messe à l’occasion de la mort de Jean-Paul II, elles sont disponibles sur le site officiel de l’Elysée, c’est donc parfaitement officiel et c’est bien en tant que gouvernement que les membres de l’équipe politique d’alors s’est rendu à la messe, alors que le gouvernement est censé défendre les valeurs de la république, dont la séparation des religions et de la politique. Il a baffoué ouvertement la république en baffouant sa laïcité. Voici le lien vers la page qui publie ces photos : http://www.elysee.fr/elysee/elysee.fr/francais/actualites/deplacements_a_l_ etranger/2005/avril/deces_de_sa_saintete_le_pape_jean-paul_ii_deplacement_au_vatican.29208.html

        Cliquez sur les photos pour les agrandir.


        • Aliexen (---.---.104.34) 3 février 2006 15:58

          Merci beaucoup pour ton témoignage et tes encouragement, Gérard Mignon. Ne t’en faites pas : en France il existe des gens qui se battent contre les discriminations et pour la défense des libertés. Mais c’est vrai que les médias qui nous ont déjà prouvé de manière assez spectaculaire leur soutien au gouvernement en place lors de la campagne référendaire sur le TCE (Traité de Constitution pour l’Europe) en répartissant de manière très inégale le temps de parole en faveur des Ouistes et en tentant de faire croire à l’opinion publique que les Nonistes étaient motivé-es par des réflexes chauvins et nationalistes, que presque tous étaient d’extrême droite, alors que notre opposition au TCE était clairement internationaliste et de gauche. Ces même médias pratiquent encore aujourd’hui de la désinformation au service du gouvernement, et je pense que nous n’en sommes pas dupes. Nous nous battrons pour le progrès et l’égalité des droits (ce qui est un minimum quand on lit « Tous les hommes naissent libres et égaux en droit » de faire que ce ne soit plus une simple phrase mais une réalité.

          Tib, je suis entièrement de ton avis. On aura beaucoup à reconstruire après le passage de l’UMP. Autant qu’on le fasse bien : de manière véritablement progressiste.

          Roland : La différence, Roland, c’est qu’en France et en Europe, on a subit la religion lorsqu’elle était au pouvoir. Ailleurs dans le monde, certains peuples la subissent encore. Nous avons eu une excellente expérience : lorsque l’Eglise était au pouvoir, elle ne permettait pas de ne pas croire, de la remettre un temps soit peu en question, elle ne permettait pas la curiosité scientifique qu’elle considérait comme une hérésie. Nous avons été brûlé-es, torturé-es, mutilé-es pour cela. C’est encore une réalité ailleurs. Et lorsque je lis les textes sur lesquels reposent les religions, quand j’entends les discours des représentants des religions, quand je sais ce qu’elles font et ont fait, je ne peux pas tolérer l’intolérable. La tolérance n’a qu’une exigence : la tolérance. Et les religions ne défendent pas les notions les plus élémentaires de tolérance et de respect de l’autre, de sa vie, de ses choix, de ses libertés, elles n’ont donc pas à demander qu’on les respecte.

          Quand je vois que le pape Jean-Paul II, comme son prédécesseur Pie XII et son successeur Benoît XVI défendent les mêmes valeurs rétrogrades, s’opposent au mariage homosexuel, à l’émancipation des femmes (et notamment à l’IVG et à la contraception), défendent un schéma de famille d’un autre temps avec le rôle de l’homme en chef de famille et de la femme soumise et dévouée au nom de « la paix du foyer » (jette un oeil dans les encycliques, c’est très instructif), quand je vois que toutes les religions se liguent aujourd’hui pour condamner la publication de ces caricatures, quand j’apprends que les religions ont exigé de visionner un documentaire sur le fanatisme religieux avant que le magazine Envoyé Spécial ne le diffuse et que ce dernier a refusé de se soumettre à cette censure et a dû ruser pour le diffuser sans le montrer aux religions, sans passer par le comité de censure qu’elle sont, tu ne peux pas dire que les religions se sont améliorées, qu’elles ne sont plus les ennemies de la liberté qu’elles ont été.


        • Aliexen (---.---.104.34) 3 février 2006 16:02

          A la personne qui a commencé son post par « à toi l’athé qui vit au maroc, » en répondant à Gérard Mignon ... Un grand merci de venir illustrer ce que nous étions en train de dire. Tu viens très précisément de confirmer nos propos.


          • fathi (---.---.135.45) 3 février 2006 17:01

            Gardons l’oeil ; mais c’est qui nous ? peut être vous voulez dire les chrétiens ! En effet, les caricatures portant autant d’humuliation pour la personne la plus respectée dans la religion islamique et ainsi pour tous les musulmans et non pas pour le islamistes et les groupes extremistes ; ceci va sans dire que c’est que ses derniers sont les plus à bébénificier de la publication de ces caricatures de la haine ; ils donnent plus de crédibilité à ces groupes qui ont depuis longtemps appeler à faire à la haine des juifs et des chrétiens contre l’islam et les musulmans. c’est une guerre qui est déclarée depuis pas mal de temps contre les musulmans chaque fois sous un titre different, l’anti-semitisme, les droits de l’homme, la propagation de la démocratie, les droits des minorités, la laîcité, la gurre contre le terrorisme, la paix, la sécurité et ainsi de suite. Nous sommes des peuples qui aspirent aussi à la liberté et la liberation de nos peuples et nos territoires en palestine, en tchéchénie, en irak, au liban, en syrie ; nous aspirons aussi à l’égalité non seulement entre individus mais aussi entre peuples, ; si les états unies, la france, la grande bretagne, israel et d’aures pays qui menacent d’utiliser l’arme nucléaire contre nos populations civiles, et l’ont effectivement utilisé en irak et d’autres part ; si ces pays ont le droit d’avoir la téchnologie at l’arme nucléaire , pourquoi pas l’iran ?! la question de la palestine occupée par des colons venus de les pays du monde, cette question reste une insulte face à toutes les institutions du monde et face à toute l’humanité et surtout face aux hypocrites ! la colonisation du 21e siècle en irak, pour différentes excuses qui n’ont plus de crédibilité de la possession de l’arme nucléaire du régime de sadam hussein aux relations de ce régime avec Alqaida ; les différentes violations des droits de l’homme par l’armée américaine et britanique des droits des civiles irakiens et irakiennes ; cette colonisation qui a été ordonnée à bush de son dieu, qui n’est que le pétrôle et l’état d’israel. nous sommes ausssi pour les droits de nos concityens immigrés en france et dans tous les pays chrétiens contre la haine religieuse, le racisme et oui contre l’islamophobie aussi. bien sûr que nous somme pour la liberté, la démocratie, les droits de l’homme et la liberté de presse ; mais sûrement nous sommes aussi contre l’hypocrsie religieuse de la majorité des juifs et des chrétiens, nous somme contre la guerre déclarée contre l’islam et les musulmans sous le titre de differentes excuses ; nous n’en voulons pas la démocratie de l’armée américaine, ni la liberté sarcozy, ni la paix de sharon ; nous ne voulons n’ont plus la liberté d’expression danoise ! nous vous disons arrêter votre gurre contre nous, si vous aspirer vraiment à la paix comme nous ! arrêter ces machins de haine, ces tibunes sionistes et hypocrites de porter atteintes aux symboles de notre religion. enfin, nous disons à tous les gens de bonnes volontés, gardez les yeux bien ouvertes ne vous laisser pas marcher facilemnt avec les semeurs de la haine te de la guerre !


            • Michel 3 février 2006 17:45

              Communiqué de l’agence italienne de presse ANSA le 1er février.

              Le Conseil Supérieur de la Magistrature a suspendu de ses fonctions le juge Luigi Tosti, qui a refusé de siéger dans une salle où se trouvait un crucifix. Son salaire est également suspendu. Ce jugement a été prononcé à la suite d’une demande du procureur général de la cour de cassation, Francesco Favara. Le procureur a également entamé une action disciplinaire.

              Le mois dernier pour une affaire semblable, le juge Tosti a été condamné par le tribunal d’Aquila a 7 mois de réclusion et à l’interdiction d’exercer une fonction publique pendant un an.

              Les États laïques sont l’exception dans le monde. L’Italie n’est pas un État laïque.


              • mylin (---.---.81.193) 3 février 2006 17:50

                je trouve l’article sur la islam degoutant revoltant insultant. non mais ne sais meme pas par ou commence tellement que je suis choque et suis a la place de mahomet paix et salut soit sur lui c’etais jesus je pense que ca aurait pris une autre tournur . je suis musulman pratiquant c’est pour autant que j’irais blaspheme suer la religion d’autrui un peu de respect qu’a meme


                • Mekhtoub (---.---.173.13) 6 février 2006 17:30

                  Amis musulmans, Lisez les paroles de Sayd Bahodine Majrouh. Et allez les porter à nos nombreux frères qui se morfondent car les intégristes salissent le nom du très haut et de son saint prophète Mohamed (qsssl). Dites leurs qu’ils sont manipulés, et qu’oublier cet incident les rendra plus grand.

                  Cercle troisième UN DESERT NOMME POUVOIR

                  Extraits.

                  L’IMPATIENCE DU MONSTRE

                  Mais ni le rêve de l’éxilé ni la parole du grand Sanâ’i ne purent contenir l’appétit de pouvoir. Le Voyageur observa comment les pseudo-chefs, aidés par les loups du pays d’exil, firent étalage de puissance, avec petits et grands palais, foules de courtisants, prisons secrètes et chambres de torture.

                  Ces chefs auto-proclamés divisèrent les exilés en groupes antagonistes, dont l’hostilité alla croissant. D’abord on arma les mots pour l’invective, puis les mains pour les coups, puis on s’entretua çà et là.

                  Le Voyageur, consterné, s’adressa à eux tous :

                  Que de hâte, ô amis devenus fous, que de hâte en votre tuerie !

                  Mais ce précipité de sang dit l’impatience du Monstre, qui brûle ses étapes et trahit son besoin : la discorde et la haine.

                  Car la paix signifie sa mort. Car il ne vit que de trouble et de meurtre. Et il marche en avant dans les pays des autres Et jamais au dedans ne fait révolution.

                  Ô amis faméliques et durs, celui Qui porte le feu au dehors Sans accomplir la révolution intérieure, Celui-là est une calamité en marche Dans les bataillons de la Dévastation !


                • MELIKA (---.---.100.98) 3 février 2006 17:57

                  voilà ce qui est dit !! bravo fathi !! le hic c’est qu’ils ne comprendreront jamais ton message(si tu vois ce que je veux dire), ils te liront mais leurs convictions ne changeront jamais, les occidentaux sont toujours comme ça, indifférents et sadiques(puisque la plupart lui a paru normal de se moquer de l’islam,et de prophète Mohammed), et ils parlent de « liberté d’expression » mais ils nous prennent pour des cons ? ils se moquent de nous OUVERTEMENT, honte au danemark !honte à la france ! honte à UE !!


                  • MELIKA (---.---.100.98) 3 février 2006 18:08

                    je suis vraiment très très choquée ils se moquent de notre religion et tournent en dérision notre prophète !! ça me révolte vraiment !! leurs idées bidons qu’ils gardent à eux même !! CE N’EST PAS DE L’ISLAMOPHOBIE MAIS QUAND ON SE MOQUE COMME SA ...SA REVOLTE KOI SA MONTRE KE CE SONT DES PAYS VRAIMENT BIDONS KOI HONTE A L’EUROPE !!!


                  • MELIKA (---.---.100.98) 3 février 2006 18:16

                    il faut chercher ce que veut dire « sensible » MONSIEUR.. écoute ce sont NOS croyances NOTRE religion et je crois que vous ne comprenez pas ce que veut dire le mot « croyant » alors, au lieu de dire que NOUS LES MUSULMANS SOMMES DES ETRES SENSIBLES, JE CONCLU QUE TU ES FAVORABLES AUX IDEES BIDONS CONTRE L’ISLAM. HONTE A L’EUROPE ET A TOUS CEUX QUI DEFENDENT LA HAINE CONTRE NOTRE RELIGION !!!! VOUS ETES TOUS PAREILS, SADIQUES ET INDIFFERENTS !!


                  • MELIKA (---.---.100.98) 3 février 2006 18:23

                    ALIEXEN, ce sont nos croyances, tu NE DOIT PAS les critiquer, et là on est hors sujet !! respecte l’autre !

                    HONTE A TOUTE L’EUROPE !!! EUROPE=HAINE, FROIDEUR ET INDIFFERENCE SADIQUE


                  • Flink (---.---.115.49) 3 février 2006 20:15

                    mwarf quelle belle preuve de tolérance :D


                  • ni-ni (---.---.216.46) 4 février 2006 01:30

                    OUI melika ce sont TES CROYANCES, TA RELIGION.... on est d’accord ; mais ici tu est en FRANCE et tu dois respecter la loi et l’esprit de celle ci, et si cela ne te plais pas tu peus aller vivre en arabie sahoudite ou autre pays intégriste ou, en tant que femme, ta voix vaudra 2 fois moins que celle d’un homme...si on te laisse parler. la charia ne s’applique pas en france , pas plus que les droits de l’homme ou la liberté de presse ne s’applique aux pays musulmans. en France le délits de blaspheme n’entraîne pas la lapidation ni même l’interdiction. si tu considère que c’est du racisme tu peut attaquer en justice ... mais tu perdra l’islam n’étant pas une race(il y a des musulmans en asie en afrique noire au moyen orient et même quelques un en europe :) )


                  • (---.---.162.15) 5 février 2006 14:32

                    Malika, ça ne vaut pas le coup de te sentir insulter ainsi par quelques petits dessins, garde donc ton indignation pour des causes qui sont véritablement dangereuses. Révolte-toi plutôt contre ceux qui tuent. Un petit dessin, qui en plus ne t’était pas adressé, est bien dérisoire quand on compare avec du sang versé...


                  • Grasyop (---.---.24.125) 3 février 2006 17:57

                    Je constate que le principe quasi-systématiquement invoqué ( qu’il soit explicite ou sous-jacent ) pour justifier la pose de limites à la liberté d’expression est celui de respect des croyances.
                    Mais qu’est-ce que le respect ?

                    Respecter, c’est éviter de heurter, de faire du mal. Mais seuls les êtres sensibles peuvent souffrir. Donc...

                    Seuls les êtres sensibles (personnes et animaux) sont respectables, pas les idées (dont les religions).

                    Bien des débats seraient clarifiés si tout le monde faisait bien la différence entre les personnes et les idées ( et en particulier entre les croyants et les croyances ).

                    Grasyop


                    • Grasyop (---.---.24.125) 3 février 2006 18:22

                      Voici un exemple de ce que je viens de dire :

                      J. Chirac appelle à « éviter tout ce qui peut blesser les convictions d’autrui ».

                      On peut blesser autrui, mais on ne peut pas blesser une conviction. Ca n’a tout simplement aucun sens !

                      Grasyop


                    • Aliexen (---.---.104.34) 3 février 2006 18:14

                      à fathi : Non ... Pas « nous, les chrétiens ». Je ne suis pas chrétien et si tu as bien lu mon article, je remets en question toutes les religions et non pas seulement l’islam. Si l’islam fait parler de lui aujourd’hui et depuis longtemps parce que les pays sous religion sont principalement sous islam.

                      Qui nous alors, si ce n’est pas « nous, les chrétiens » ? Et bien c’est nous humain-es libres et affranchi-es.

                      L’islam n’est ni libérateur de la Palestine, ni de l’Iran, ni de l’Irak, ni d’aucun pays au monde, même dans les contrées dites les plus modérées comme le magreb. Gérard Mignon en sait quelque chose et il n’est pas le seul.

                      L’islam, comme toutes les religions, défend des principes qui sont incompatibles, et même diamétralement opposés, à l’affranchissement de la personne ... D’ailleurs sais-tu que « islam » signifie « soumission » ? Si ce mot implique la soumission à Dieu, il implique aussi la soumission à une doctrine, à une série de principes religieux développés dans le coran.

                      Penses-tu qu’on libère les gens par la terreur, par le chantage et la menace ? Toutes les religions menacent et utilisent la terreur pour maintenir leur pouvoir sur les croyant-es. On parle d’enfer, de purgatoire, de jugement dernier, de couroux divin, de châtiment, d’expiation, de damnation, etc ... Les religions aurait-elles besoin de tout cela si elles voulaient vraiment affranchir les peuples ? Sont-ce des procédés acceptables ?

                      Tu prétends que l’islam est libérateur, as-tu demandé aux Afghan-es ce qu’elles/ils pensaient de ton point de vue ? As-tu demandé aux Irakien-nes (et notamment aux femmes qui se prennent du vitriol au visage pour leur faire payer le fait de sortir sans voile) ? As-tu demandé aux Egyptien-nes (dont les condamnations à mort pour homosexualité résonnent jusqu’aujourd’hui dans nos mémoires) ? As-tu demandé aux Iranien-nes ce qu’elles/ils en pensaient ? Aux Palestinien-nes ?

                      En quoi l’islam ou tout autre religion permet l’affranchissement et respecte les peuples ?

                      Une nouvelle fois, il est temps que l’on réalise que ce qui est en train de se passer est sociologiquement très intéressant : à cause d’une série de caricatures, le monde religieux (musulman et non musulman) est en pétard ... Que serait-ce alors si c’était une analyse critique des textes religieuux ? Nous sommes donc devant une situation de délit de blasphème. Certes, juridiquement, ce n’est pas condamnable, mais je suis sûr que les religions et le gouvernement au pouvoir y travaillent. On peut exprimer notre avis sur tout, mais pas sur les religions. Où donc défendez-vous la liberté d’expression, vous, les religieuses/eux ?

                      Joseph Sitruk, le grand rabbin de France dit que les limites de la liberté d’expression sont régulièrement franchies. La liberté d’expression s’arrêterait-elle donc sur le seuil des religions ?

                      Les religions démontrent une nouvelle fois qu’elle ne sont pas libératrices, qu’elles ne défendent pas la liberté de penser et de s’exprimer, qu’elles sont expansionnistes et totalitaires.

                      Au passage, tu parles de l’intervention militaire en Irak. Dois-je te rappeler qu’elle a été faite à l’iniative des Etats-Unis dont le président est conservateur et religieux ?

                      George W Bush voit dans cette guerre une « croisade » comme il le dit lui-même. Ce n’est pas un laïc qui est parti en guerre contre l’Irak contre tout avis de l’ONU. C’est un chrétien qui emmerde tout le monde dans son pays et tout le monde en dehors. Ne mélange donc pas tout.

                      Je voulais profiter de ce post pour répondre aussi à Roland (j’avais essayé de le faire tout à l’heure mais le site a buggé). Je voulais répondre à Roland, mais c’est aussi valable pour toi, Fathi :

                      Non, Roland ... Les valeurs progressistes ne viennent certainement pas des religions. Ce n’est pas à elles que nous les devons. Les religions éduquent au dégoût du corps (impur depuis la faute originel), au mépris de l’autre (qui doit plier genoux devant Dieu ou mourir, à la haine de la différence (être une femme, être homo, bi ou transgenre n’est valorisé par aucune religion, et j’en sais quelque chose, j’ai moi même été religieux et j’en suis sorti non sans mal. Aujourd’hui, je lis les textes sur lesquelles reposent les religions (ancien testament, nouveau testament, coran), me documente sur l’histoire des religion, sur l’histoire des peuples sous religions ici et ailleurs, avant et aujourd’hui, je me documente sur les positions officielles des religions, comme par exemple le catholicisme en me rendant sur le site du Vatican ou de Salve Regina pour y consulter les encycliques, je corresponds avec un ami qui est entré au séminaire de Rome pour devenir prêtre ... Donc vois-tu, tu n’aimes peut-être pas ce que je dis, mais si tu n’aimes pas c’est parce que ce que je dénonce te met très mal à l’aise. Il est pourtant toujours bon de voir les choses comme elles sont et reconnaître que ce que l’on tient pour saint est en réalité un danger pour la liberté de toutes et tous, y compris la tienne, contrairement à ce que tu crois.


                      • Aliexen (---.---.104.34) 3 février 2006 18:23

                        Je me demande parfois si certaines personnes ici ont besoin de lunettes .... Mon article n’était pas un article sur l’islam, mais sur les religions dans leur ensemble. Seulement comme c’est toujours le cas avec les personnes les plus totalitaires, on prend une partie d’un article et l’on jette le reste. Ensuite on dit « Voilà !!! C’est un article sur l’islam » ... Mais bon sang ... Dieu, qu’il soit chrétien juif ou musulman n’est-il pas censé vous montrer l’exemple ? Que dit le Dieu des trois religions monothéistes quand au mensonge ? N’avez-vous pas peur d’être en faute vis à vis de lui ?

                        Moi, je n’ai pas besoin d’un dieu pour me dire ce qui est bien et ce qui ne l’est pas. Et mon soucis de l’exactitude, Dieu n’a rien à y voir. C’est sans doute aussi ce qui nous différencie, religieuses/eux et athées.


                        • Aliexen (---.---.104.34) 3 février 2006 18:27

                          Les religions sont expansionniste et refusent de rester dans le cadre privé ...

                          D’ailleurs, tu parle de se défendre ... Mais se défendre contre quoi ? Et comment ? Interdire l’expression d’autres opinions ? C’est ça sa défense ??? Je n’appelle pas ça de la défense. Ce type de comportement a déjà existé dans l’Histoire ... Ca s’appelait du fascisme.

                          Je ne suis qu’à moitié surpris que les religions trouvent ce type de procédés respectable.


                          • Aliexen (---.---.104.34) 3 février 2006 18:29

                            L’Italie n’est bien sûr pas laïque. Berlusconi ne représente aucune valeur démocratique, pourquoi représenterait-il la laïcité ?


                            • youssef (---.---.220.210) 3 février 2006 18:36

                              Sidi mohammed rassoul allah c’est le grand homme de ce monde c’est le seul prophete qui a pu aimer les gens,pardonner et aimer le dieu mais vous etes que des laches , des chiens les europiennes......chiensssssssssssssssss ..chienssssssss....chiensssssssssssssss ...........sourissssssssssss


                              • youssef (---.---.220.210) 3 février 2006 18:39

                                europiennes chiensssssssssssssss chiensssssssssssssssss chiensssssssssssssssssss.... chienssssssssssssss ..... ane.......... anessssssssssssssss......fils de pite................fils de pitee................


                              • plop ! (---.---.115.49) 3 février 2006 20:20

                                Prout plop !! coin gruiiiiiiiiik !!


                              • amor (---.---.189.45) 10 mars 2006 15:01

                                oui je sais que sidna mohamed est le dernier prophete qui a été envoyé par mon dieu ( il faut le respcter )

                                on ne dit pas des chiens vis a vis des europeee mais il faut profiter l’occasion et demonter au europ l’image de notre prophete Mohamed Rassoul Allah.

                                merçi


                              • Omar (---.---.96.7) 3 février 2006 18:40

                                Les réactions dans le monde arabo-musulman, contre les caricatures parues dans des journaux européens témoignent de l’ignorance et de la manipulation des masses par des mass-média à leur tour manipulés par les régimes dictatoriaux et moyen-ageux qui sévissent dans le monde arabe. Il est ridicule de voir dans une caricature, une insulte, à moins qu’on ne se reconnaisse dans cette caricature.

                                Il ne faut pas que l’Europe cède au chantage d’intégristes qui ne rêvent que de l’instauration de régimes intégristes et réactionnaires qui n’ont aucun respect pour l’être humain et pour le principe fondamental auquel chacun aspire : LA LIBERTE


                                • Aliexen (---.---.104.34) 3 février 2006 18:50

                                  Malika : On a le droit de se moquer de l’Etat, des institutions, de la police, de l’armée, etc ... mais pas des religions. Pourquoi ? Pourquoi devrait-on ne pas nous moquer de Jesus, de Moïse, de Mahomet, de Marie, d’Abraham, d’Isaac, de Jacob, etc ... Pourquoi voudrais-tu limiter notre liberté d’expression. Personne ne t’oblige à t’en moquer. Tu es libre de le faire ou non. Nous aussi.

                                  Tu encorages Fathi dans ses réactions en faisant de cette discussion une discussion qui oppose l’orient et l’occident. Ce procédé sert à pousser Fathi, et d’autres, dans un comportement défensif alors que c’est nous qui nous défendons. Pas nous, l’occident, mais nous les personnes. Pour défendre notre liberté de parole contre l’obscurantisme religieux, qu’il s’agisse de l’islam, du christianisme ou du judaïsme. N’essaie pas de faire de cette discussion un combat patriotique (l’Occident contre l’Orient), c’est bidon. Ca n’a absolument rien à voir.

                                  Arabe ne veut pas dire musulman-e.

                                  Déjà parce qu’en pays sous islam, beaucoup de monde voudrait sortir de ce joug et s’affranchir de ce carcan qu’est la religion. Ensuite, l’islam, c’est en Afrique, or l’Afrique, ce n’est pas l’Orient.

                                  Tu ferais sans doute bien de connaître mieux la réalité des pays sous islam avant de parler de l’islam comme étant inhérant à l’Orient.

                                  Dois-je rappeler que le peuple Arabe a subit l’islam lui-même, qu’il lui a été violemment imposé ? Tu sembles croire que l’islam fait partie intégrante de tes origines. Connais-tu l’Histoire de tes origines avant de balancer de telles contre-vérités ? Ce serait une bonne chose que tu te renseignes sur l’Histoire de l’Orient avant de raconter n’importe quoi.

                                  Tu défends une religion qui a été imposé violemment à tes ancêtres.


                                  • Aliexen (---.---.104.34) 3 février 2006 18:55

                                    A Melika : je ne sais pas à qui tu réponds. Je n’ai personnellement pas employé le terme « sensible », donc je présume que ce n’est pas à moi que tu réponds.

                                    C’est utile d’indiquer le pseudo de la personne à qui tu t’adresses car souvent les messages ne figurent pas à la suite de ceux auxquels on répond. Du coup, je ne sais plus à qui ni de quoi tu parles et je pense ne pas être la seule personne dans ce cas.

                                    Pour ma part, j’ai été croyant et même religieux. Je sais très bien de quoi je parle.


                                    • Aliexen (---.---.104.34) 3 février 2006 18:56

                                      Melika : ... Et aussi honte aux religions pour réagir de manière aussi autoritaire pour faire régner la censure


                                      • Aliexen (---.---.104.34) 3 février 2006 19:03

                                        Melika, Ce sont vos croyances, soit. Mais nous sommes en droit de les critiquer. Bien sûr que si.

                                        Imagine un peu ce que ton attitude implique ... Si une chose ne te plaît pas en quoi que ce soit et qu’on t’interdise de dire que ça ne te plaît pas. Trouverais-tu cela défendable ? Justifiable ?

                                        C’est exactement pareil. Tu me diras « Mais non, parce que pour nous, c’est très important »

                                        C’est bien tout le problème de notre discussion : ce qui est important pour toi ne l’est pas forcément pour d’autres, et inversement. Donc si on t’interdit un jour de dire ce que tu penses, ce qui peut se produire à tout moment, comment peux-tu réclamer le droit de t’en insurger si tu ne tolères pas toi-même que d’autres disent ce qu’elles/ils pensent ?

                                        La liberté d’expression est à tout le monde, ou elle n’est à personne. Et si elle est à tout le monde, il va de soi qu’on peut et doit se battre pour la conserver.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès