Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Deux femmes handicapées interdites d’embarquement à Roissy laissées (...)

Deux femmes handicapées interdites d’embarquement à Roissy laissées livrées à elles-mêmes depuis une semaine

Marie et sa mère sont handicapées et en fauteuil roulant. Elles devaient partir de Roissy pour la Thailande lundi dernier. Une semaine après, livrées à elles mêmes et interdites d'embarquement, Marie a été expulsé de son hôtel, sa mère est entre la vie et la mort et les 2 femmes sont livrées à elles-mêmes sans aucune aide possible, tout le monde se renvoyant la balle entre différents protagonistes. Aujourd'hui elles demandent juste à rentrer chez elles dans l'indifférence générale ...

Je suis journaliste pour la radio VIVRE FM dont la thématique principale est le handicap. Cette information nous a été révélée par une auditrice Marie qui est actuellement en grande difficulté dans l'indifférence générale. Elle a tenté depuis de contacter d'autres médias qui sont restés sourds à son appel et étrangement, cette affaire n'intéresse pas grand monde.

Voici l'histoire de ces deux femmes handicapées, histoire qui n'est toujours pas terminée à ce jour puisque les protagonistes sont toujours dans une extrême difficulté ...

Elles étaient trois à l'aéroport de Paris-Roissy lundi 7 novembre 2011 à attendre l'embarquement de la Gulf Air à destination de Bangkok. Marie et sa mère, handicapées en fauteuil roulant toutes les deux, accompagnées de leur auxiliaire de vie, sont arrivées de province en TGV pour prendre leur avion.

C'est logiquement, après trois mois de réservation faite via une agence de voyage en ligne, que le petit groupe attend de prendre l'avion à destination de la Thaïlande pour rejoindre leur famille. Les correspondances ont été réservées en amont, le voyage préparé, le trajet en TGV entre Lyon et Paris s'est bien passé, les formalités avant l'embarquement se déroulent sans encombre. Tout a l'air de se passer pour le mieux et les femmes attendent de monter dans l'avion avec une certaine impatience.

Mais d'un seul coup tout va basculer. Au moment d'embarquer, on répond à Marie et aux autres femmes qu'il sera impossible pour elles de prendre l'avion dans ces conditions. Selon la compagnie aérienne, la sécurité des passagers et leur propre sécurité ne serait pas assurée, d'où le refus insistant de la compagnie de les faire embarquer.

Il faudrait, selon cette dernière, quatre jours minimum pour organiser l'embarquement des deux femmes en fauteuil en toute sécurité. Problème : Marie, qui a l'habitude prendre l'avion et de voyager malgré son handicap, avait pris les devants et avait déclaré son voyage (et les handicaps) trois mois en amont à son agence de voyage.

Malgré les explications et les tentatives de conciliation, Gulf Air refuse l'embarquement des trois personnes qui restent livrées à elles-mêmes dans le terminal de l'aéroport. 

Marie, qui a tenté a multiples reprises d'avoir une justification écrite du refus, s'est retrouvée face à un mur. Ne pouvant retourner chez elles, ces dernières ont dû improviser et trouver une solution d'urgence pour passer la nuit. Un hôtel des environs a accepté de prendre en charge le groupe pour la nuit. Mais fatiguée par la journée, la maman de Marie a fait un malaise durant la nuit et est tombée.

Évacuée par les pompiers vers l'hôpital le plus proche, elle soufre d'une fracture du crâne et son pronostic vital est désormais engagé. 

Entre-temps, l'hôtel qui hébergeait Marie menace de l'expulser puisque la compagnie aérienne exclut toute solution de conciliation. Cette dernière affirme que le petit groupe est arrivé en retard à l'embarquement − d'où le fait d'avoir refusé l'embarquement −, ce que réfute Marie qui a même des témoins pouvant prouver le contraire. 

A ce jour, Marie est toujours en France sans avoir trouvé aucune solution. Une situation révoltante à mon sens. Ce cas soulève à nouveau la question du handicap dans notre société et sous-tend celle de la discrimination. 

Parce qu'une personne est non valide, n'aurait elle pas les mêmes droits que nous autres, valides ?

Marie, pourtant habituée à voyager régulièrement, et à prendre l'avion, explique que c'est la première fois qu'elle se retrouve face à une telle situation et à un tel blocage alors que tout a été fait dans les règles. De la mauvaise volonté de la part de Gulf Air ou une mauvaise communication ?

Que la compagnie aérienne laisse deux personnes en situation de handicap sans les aider ou leur apporter de soutien ensuite me laisse sans voix. Nous sommes au XXIe siècle, en Europe et plus exactement en France.

Où est donc passé l'humanité et la solidarité ?

Depuis lundi, Marie et sa mère sont toujours bloquées à Paris sans possibilité ni de partir en Thailande, ni de rentrer chez elles. Marie m'a recontacté depuis et à vrai dire rien n'a vraiment changé. Elle souhaite juste être rappatriée, simplement rentrer chez elle.

Sa mère est toujours hospitalisée et est toujours aussi mal en point entre la vie et la mort, la situation de Marie n'est guère mieux puisque l'hôtel qui l'hébergeait jusqu'à présent a décidé de l'expulser en gardant ses bagages. Problème, cette dernière est diabétique et ses médicaments ne sont plus accessibles. L'hôtel pris en charge par Marie directement refuse de la garder une nuit de plus sans donner de plus amples explications.

Marie ne demande pourtant qu'une chose, qu'on la rappatrie elle et sa mère chez elles à Lyon. Elle a bien essayé de recontacter Gulf Air pour tenter de trouver une conciliation mais la compagnie aérienne ne veut rien entendre.

Elle s'est alors retournée vers son agence de voyage qui elle aussi ne veut rien savoir. Côté assureur et assisteur même son de cloche. Pas de rappatriement possible puisque le vol n'a pas eu lieu.

Et côté voiture de location il ne faut pas y compter. L'auxiliaire de vie n'ayant pas le permis, seule Marie peut conduire ... Mais une voiture adaptée qui est restée chez elle à Lyon.

Seule solution, un transport sanitaire adapté. Là encore on lui répond qu'il faut attendre minimum mardi prochain pas avant pour pouvoir en bénéficier. Et entre temps, il faut payer bien sûr et Marie paye de sa poche. A coup de 100 Euros minimum la nuit à l'hôtel, cette dernière n'a plus les moyens d'assurer son retour en transport qui n'est pas gratuit non plus.

Alors à part dormir sur le parking de l'hôtel que lui reste-t-il comme option ? Voilà la situation aujourd'hui ubuesque de personnes handicapées. Au moment où Intouchables fait un carton au cinéma, la réalité des handicapés est toute autre. Et ce, dans l'indifférence générale. Il n'y a pas un paradoxe quelque part ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Dominitille 14 novembre 2011 13:13

    Je compatis à leur malheur car elles ont le droit de voyager comme tout un chacun mais l’autre histoire c’est quoi ? car je doute de la véracité totale de votre version.
    Elles partaient en Thaïlande donc devaient avoir de l’argent sur elles. Et là elles ne peuvent payer quelques nuits d’hôtel ?
    J’espère que vous trouverez une solution efficace pour ces deux dames dans la détresse ; Vous racontez l’histoire mais il vous revient l’obligation de les aider aussi sinon c’est immonde de raconter les malheurs des uns et des autres juste pour se faire mousser à la radio ! Surtout que votre thématique est le handicap ! trouvez des solutions au lieu de nous faire pleurer sur av ! elles ont besoin de secours !
    Les compagnies aériennes sont toujours très pénibles lorsqu’ils s’agit de faire voyager des handicapés, il faut aussi soulever ce problème !
    Bonne journée, j’espère ne pas vous l’avoir trop gâchée !


    • epapel epapel 14 novembre 2011 22:47

      L’expression soulever un problème m’a toujours amusé.


    • Rensk Rensk 14 novembre 2011 23:11

      Pourquoi ? parce qu’ils soulèvent des feuilles qui reviendrons l’année prochaine ? smiley


    • Rensk Rensk 14 novembre 2011 23:15

      Hello Dominitille,

      Ben moi je suis parti de Rome en avion, sans visa... pour l’Inde... avec 35€ en poche et sans billet de retour... j’y suis quand-même resté 5 mois avant d’attraper plus que la tourista...

      Il m’a fallut un mois pour rentrer et là je suis rentré a 4 pattes, dans la quarantaine pendant 40 jours...


    • Ronald Thatcher rienafoutiste 15 novembre 2011 09:27

      en Inde sans visa ? c’était dans les années 60 ? parce qu’aujourd’hui sans le visa de l’ambassade UK c’est retour illico dans ton bled...
      j’aime bien les touristes clochards qui vivent dans les ashram et autres temples, à bouffer le riz des gueux du coin, à marchander pour 15 roupies deux samosas, le cheveux crasseux et la barbe inculte, traînant son désespoir de gosse de riche dans le moyen-âge asiatique, le beatnik parasite détesté des locaux...


    • marcopolo30 14 novembre 2011 14:05

      Perplexe, je suis perplexe, l’histoire ne tient pas debout. «  »Depuis lundi, Marie et sa mère sont toujours bloquées à Paris sans possibilité ni de partir en Thailande, ni de rentrer chez elles«  ».
      Qu’est-ce qui les empêche de rentrer chez elles ??????? Faudra m’expliquer. Elles ne sont pas désargentées, vous connaissez le prix d’un séjour en Thailande ??????? Confirmé par «  »Marie, qui a l’habitude prendre l’avion«  » Ah bon ! Et je vais en thailande, et je voyage souvent en avion, et je n’ai pas un rond pour rentrer chez moi ?????? djeje94 arrêtez de nous bourrer le mou ! Tout est bidon sauf le refus de Gulf Air, peut être, on va pouvoir leur demander 1 million d’euros de dommages et intérêts. D’ailleurs ça sent tellement le bidonnage, qu’il n’y a pratiquement pas de commentaires et peu de votes. Ite missa est


      • epapel epapel 14 novembre 2011 22:53

        Manque plus qu’une quête pour leur financer l’hôtel mais l’auteur n’y a même pas pensé.


      • Rensk Rensk 14 novembre 2011 23:24

        Vous n’êtes pas le seul, vous avez pourtant du fric alors que moi pas du tout !!!

        Quel est votre problème concernant l’argent ? Si vous continuez de la sorte vous devrez couvrir les handicapés directement avec vos impôts alors qu’ils sont payés (rentiers) par leurs propres cotisations... Par exemple en Suisse un couple est protégé de l’État avec 60’000.- qu’il n’ose pas toucher (compenser, le prendre dans les calculs) et un célibataire c’est 40’000.-

        Cet argent n’est pas prévu pour l’assureur ni pour une société de transport... a eux de prendre leurs responsabilité... moi par exemple, sans fric je paye avec l’aide de la famille une assurance protection juridique... et vous savez quoi ? Depuis 98 j’ai fait faire aux juges 18 procès (perdu un en partie et 17 gagné)... l’Assurance est donc très contente avec moi car elle a toujours été payé par les parties adverses...


      • HerveM HerveM 14 novembre 2011 14:40

        Fussent ils bipèdes ou à roulettes, je ne trouve jamais rien de révoltant dans le sort que le destin réserve aux touristes. Brûler des milliers de litres de kérosène pour aller promener son cul à l’autre bout du monde, voilà matière à se révolter !


        • epapel epapel 14 novembre 2011 22:45

          D’autant qu’il y a le matériel et l’accompagnateur à balader en prime.


        • Rensk Rensk 14 novembre 2011 23:29

          Ne vivons nous pas dans un village ?


        • Ronald Thatcher rienafoutiste 14 novembre 2011 16:00

          ? ??
          curieuse histoire... qui joue sur le pathos non ?
          dans l’article vous parlez d’un auxiliaire de vie qui accompagne les deux personnes en chaises roulantes, qui visiblement n’a pas fait son travail en laissant une personne réduite et fatiguée sans aide une nuit durant. L’aéroport de Paris n’aurait pas pris en charge le logement de secours des deux personnes handicapées ? et les assurances que l’on paient sur les ticket à quoi servent-elles ? Non, vraiement beaucoups d’incohérences dans cette histoire, et la plus grosses de toute : deux personnes handicapées physiques en chaises roulantes se rendant dans une partie de l’Asie en période d’inondations catastrophiques, faut chercher les ennuis là !


          • K K 14 novembre 2011 17:12

            Quand elles ont réservé, il n’y avait pas d’inondation... Pour l’assurance, certaines ne servent à rien, en effet. Par contre, lorsqu’on paie avec une carte de crédit, il y a aussi des assurances qui peuvent être utiles...


          • Rensk Rensk 14 novembre 2011 22:36

            Tiens, un rêveur... smiley


          • epapel epapel 14 novembre 2011 22:44

            S’il n’y avait que les biens portants qui allaient au devant des ennuis, ça se saurait.


          • Rensk Rensk 14 novembre 2011 23:49

            Rigolo va... les bien portants travaillent dur pour ne pas voir augmenté leurs salaires depuis 20 ans déjà en Suisse (par rapport a l’inflation crée par l’État lui-même)

            Quand les syndicats, le patronat et l’État doivent contrôler les abus de dumping salarial (libre circulation)... il y a toujours plus de « patrons » que de syndicat car l’État EST le plus grand employeur... 2 contre un d’office quoi = aucun « contrôle » du tout...

            Vous verrez que dans pas trop longtemps la Suisse va voter pour dédié l’accord sur la libre circulation... nous l’avons déjà annoncé a Bruxelles et ils ont menacé de virer tous les autres accords... Nous pourrions de nouveau se retrouver être un « paradis fiscale pour les autres » comme auparavant...

            Ce que votre Président a fait aux G20 est une faute grave car c’est ce présidant et celle du FMI qui ont signés avec la Suisse... revenez... nous avons non seulement le droit d’élection comme vous mais aussi le droit de voter des loi, l’initiative permet même d’obliger nos politiques de se « pencher » sur le problème...

            Perdez la Suisse et l’UE ne fait plus « long feux » (vu l’arnaque et les pressions sur la suisse de votre Président quand la Suisse, sous régime de la libre circulation, avait interdit d’entré en Europe de certains libyens) Nous n’oublions pas car vous pouvez changer de Président, c’est la France qui a fauté !!!

            Nous avons soutenu l’euro avec 48 M en seulement 9 mois... je ne parle pas de l’année passée... L’euro a couté bien plus cher a la Suisse (le soutiens a biens des banques où pays) que vous ne le pensez... 7 millions d’habitants ont sauvé l’euro jusqu’à présent...

            PS : nous attendons des papier de la Grèce depuis juin... pour leurs rendre du fric (comme signé avec la France, l’Allemagne, GB... donc pas des « paradis »...)


          • Bilou32 Bibi32 15 novembre 2011 08:28

            Tiens, un petit suisse qui nous fait un fromage...
            Pardon. Trêve de conneries, les suisses commenceraient-ils à être mécontents ?


          • Taverne Taverne 14 novembre 2011 16:55

            C’est révoltant et en tout cas beaucoup moins drôle que çà.

            Sarkozy préfère donner 3 millions à des terroristes pour sauver de otages pour les besoins de sa campagne électorale. On a même vu il n’y a pas longtemps un ministre de la République aller accueillir en voiture de fonction deux trafiquantes de drogue chassées d’un pays d’Amérique du sud.


            • epapel epapel 14 novembre 2011 22:40

              Hors sujet.


            • Rensk Rensk 14 novembre 2011 23:54

              Culotté... qui ne dit même pas pourquoi cela serait « hors sujet »...


            • catken catken 15 novembre 2011 09:42

              Tu es hors sujet, parce que le sujet c’est 2 femmes qui ne peuvent pas rentrer chez elle, parce que la compagnie, leur à refusé l’accée à bord de l’appareil.


              Et non ce problème d’otages ou de traffiquants de drogue, tu as dû te tromper de sujet.

            • K K 14 novembre 2011 17:09

              Handicapé moi-même depuis quelques temps, je pense que votre récit est incomplet. Vous ne devez pas avoir toutes les informations et cela nuit à sa crédibilité.
              Je voyage par avion et train et effectivement, il y a des contraintes (par exemple en avion, la compagnie peut exiger qu’une personne valide accompagne la personne en situation de handicap et il faut aussi prévenir ce qui semble avoir été le cas dans ce récit). Mais ces contraintes sont fortement atténuées lorsqu’on fait appel à des compagnies de qualité. On peut oublier les low-cost (surtout que dans certain cas la place allouée aux voyageurs est insuffisante pour un handicapé). Avec une compagnie régulière, le refus d’embarquement est possible, mais dans ce cas, le passager est dédommagé. Les passagers aeriens ont des droits :


              • epapel epapel 14 novembre 2011 22:42

                Je crois que vous avez bien cerné le problème.


              • Rensk Rensk 14 novembre 2011 22:44

                Encore un « doux rêveur »... même dans les train en Suisse vous êtes transporté comme les juifs en 2ème guerre mondiale et comme les élèves d’aujourd’hui... dans des bétaillères (Valais mais je crois que vu le scandale les chemin de fer y on corrigé « quelques » trucs, pas tous)... il arrive même que les handicapés soient « rangé » pendant 4 jours... Décrochage du wagon et parcage car pas d’utilité de suite...


              • epapel epapel 14 novembre 2011 22:52

                Nous sommes dans un système libéral : c’est la loi des plus forts qui s’applique.


              • Rensk Rensk 15 novembre 2011 00:02

                Eh cloche... la loi du plus fort dans bien des pseudo démocratie... c’est ok avec ça mais pas chez-nous...

                Un petit *grand* patron a lancé une initiative pour interdire les bonus... il a facilement déposé plus de 100’000 signatures (1 million si on compare la population entre F et CH)... normalement nous devrions déjà voter... Ben ce « sans parti » a été élu au National (il va donc « politiser » sur sa propre initiative l’année prochaine)...

                Attention ; sa copine le quitte dès l’élection car elle trouve qu’il n’aura plus assez de temps pour elle ! (Vrai de vrai)


              • Rensk Rensk 15 novembre 2011 00:14

                PS : J’ai oublié de vous dire que federer n’a jamais postulé une place politique dans le pays mais que même sans être sur les listes... il a été « élu » par passablement de gens (si il aurait été en majorité absolue alors que pas candidat... il a une obligation légale d’accepter... (une demi-heure plus tard il peu donner sa démission)


              • Rensk Rensk 15 novembre 2011 00:26

                Tiens pour vous epapel,

                Et pour moi aussi bien sûr, vu que je prouve ce que j’avance... bien sûr bilingue je n’ai pas la même frontière que vous...
                http://www.blick.ch/news/politik/schafft-minder-die-sensation-186877

                Et concernant sa copine c’est ici, toujours en bosh... smiley
                http://www.blick.ch/news/schweiz/verliert-wahlsieger-minder-seine-freundin-186920


              • K K 15 novembre 2011 12:09

                Rensk, je suis un rêveur ??

                Peut être. En tout cas, si ce que vous dites est vrai, il ne fait pas bon être invalide en Suisse. Heureusement, en France, si on s’y prend en avance, les choses sont un peu meilleures dans les transports ferroviaires. Le personnel est en général assez correct et aide volontiers les handi qu’ils soient en fauteuil ou non.
                Pour l’aérien, c’est effectivement compliqué. Surtout que le fauteuil doit aller en soute et qu’il y a de longues distances à parcourir dans tous les aéroports. Même pour un valide un peu fatigué (ce qui était mon cas avant), les connections n’étaient pas des parties de plaisir.
                Pour les assurances, celles pour le voyage ne m’ont jamais servi car les condition ne sont jamais respectées pour y avoir droit (les clauses d’exclusions sont rédigées pour cela...). Bref, je considère que c’est une escroquerie. De même que les assurances proposées pour les téléphones etc... J’ai testé plusieurs fois et je n’ai jamais réussi à me faire rembourser un centime. Par contre les assurances avec ma carte bancaire ont très souvent fonctionné correctement. Mais il faut avoir payé la prestation complète avec cette carte.


              • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 14 novembre 2011 20:27

                « Parce qu’une personne est non valide, n’aurait elle pas les mêmes droits que nous autres, valides ? »


                Les mêmes droits en théorie, oui. Mais pas les mêmes possibilités. Par exemple un aveugle a le droit d’entrer dans un musée de peinture comme tout le monde mais il n’aura pas la possibilité de voir les tableaux. 

                En outre, il n’aura pas le droit de conduire une voiture tout simplement parce qu’il ne peut pas voir la route.

                • Rensk Rensk 14 novembre 2011 22:48

                  Et voilà, l’air « gentil » mais totalement contre les handicapés... Vous allez les tuer demain ???


                • epapel epapel 14 novembre 2011 22:49

                  Vous verrez, quelqu’un finira bien pas trouver une solution.


                • Rensk Rensk 15 novembre 2011 00:45

                  Oup’s... Nous somme a ce sujet-là plus avancé que « tout le MONDE »... Nous avons même deux grandes associations qui se font « la guerre »... (les autres, ben ont en parle pas)...

                  Nous en sommes aux volontaires (pour de vrai, ma mère paye sa cotisation depuis la création d’Ex-It...) (C’est des années et des années...)

                  Je suis le seul (sur 4 enfants, de la famille direct donc.... car ma femme...) qui l’aide... Elle n’a encore pas fait sa demande alors qu’elle a perdu son mari en mars 1992 (le jour de mon anniversaire)...

                  Bref, nous suivons « l’affaire » (souvent même en justice, par les « contres »....) et jusqu’à présent je n’ai lu que des truc d’euthanasie de : D (2ème) GB (années 60-68) Chili (Pinochet) et bien d’autres dans le coin... USA, vu les testes de l’armée dans les rue de NY...

                  Bref... nous ne sommes pas inhumain... (pour l’instant en tout cas !)


                • Dominitille 14 novembre 2011 22:16

                  Quand donc les journalistes feront leur travail complètement avant de balancer des informations tronquées ?
                  Leurs problèmes ont commencé quand elles sont arrivées 40 mn avant la fin de l’embarquement. La soi-disante accompagnatrice est le mari de Marie et la maman n’est apparemment pas entre la vie et la mort puisqu’elle mange. Et pourquoi aller dans un Ibis à 100e la nuit ?
                  Apparemment coutumières des voyages en avion, elles connaissent parfaitement les soucis que pourraient engendrer les non respects des consignes de vol pour personnes handicapées.
                  Bref elles allaient à un mariage à Bangkok ; Informations trouvées sur un site pour handicapés qui donnent les véritables informations. 


                  • epapel epapel 14 novembre 2011 22:50

                    Mais ça fait moins pleurer dans les chaumières.


                  • Rensk Rensk 14 novembre 2011 22:52

                    Du bla-bla comme bien d’autres... aucun lien pour voir d’où vous pêcher votre info...

                    L’Hôtel de la « ville » la plus proche (plus de 10’000 âmes mais pas plus que 20’000... l’hôtel le moins cher est a 149€ la nuit... seul... a deux c’est un poil moins cher 280€...

                    J’aime bien les gens qui parlent sans avoir que très rarement dépasser la frontière de leurs propre ville !!!


                  • epapel epapel 14 novembre 2011 22:59

                    http://www.hotels-roissy.fr/&nbsp ; Temps de recherche : 5 secondes.

                    Sans aller leur infliger un Campanile à 52 € ou un Ibis à 44€ , il y a de quoi faire.


                  • K K 15 novembre 2011 12:15

                    Rensk, à roissy, il y a des hotels bien moins cher que ce que vous annoncez !!!


                  • Rensk Rensk 14 novembre 2011 22:31

                    Parce qu’une personne est non valide, n’aurait elle pas les mêmes droits que nous autres, valides ?

                    Alors là vous posez une question « a la con »... en arrêt maladie depuis 98 et en demande d’invalidité... après 7 procès (même au plus haut niveau) ils ont trouvé que je devais tout recommencer (les « stages d’observation)... les juges ont toujours obligé l’assurance obligatoire ; il ne peuvent rendre obligatoire les primes et se désister de leurs obligations (selon les juges)... Ben pour la 4ème fois j’ai commencé ce lundi une »observation« de 3 mois (qui me donne toujours 70-75% d’incapacité au travail)... mais les »experts« qui ne me voient que 3/4 d’heur eux me voient »en pleine forme« et donc totalement apte »a un travail adapté«  !!!

                    Trouvez a 56 ans un travail adapté alors que les gens en pleine forme n’en trouvent pas !!!

                    La majorité des gens qui ont décidés depuis 13 ans sur mon »cas" sont tous en pleine forme physique... employés, social, centres d’observation (14 employés pour 5 handicapés) juges, avocats, experts...


                    • epapel epapel 14 novembre 2011 22:39

                      Votre cas est plus sérieux que celui de ces braves dames qui ont essentiellement une problématique de loisir c’est à dire comment dépenser son argent alors que votre préoccupation est d’en gagner.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès