Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Deux petits princes en prison

Deux petits princes en prison

Depuis le 7 mars dernier, deux enfants de Décines (Rhône) sont enfermés avec leurs parents dans un centre de rétention, au mépris de la Convention des droits de l’enfant, et menacés d’expulsion en cours d’année scolaire, malgré une circulaire récente du ministère de l’intérieur.

Artem a 11 ans. Son petit frère Levon, 7 ans. Scolarisés depuis septembre 2005 à l’école des Sablons de Décines (banlieue Est de Lyon), ces deux petits enfants russes n’ont pas revu les bancs de leur école depuis dix jours. Le 7 mars dernier, la police est venue au petit matin chercher la famille Arutyanyan, objet d’une procédure de "réadmission", pour la conduire au centre de rétention de l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry.

Depuis dix jours, Artem et Levon sont enfermés avec leurs parents au mépris de la Convention des droits de l’enfant, et menacés d’expulsion malgré une circulaire de M. Sarkozy interdisant le retour vers le pays d’origine d’enfants scolarisés avant la fin de l’année scolaire. Celle-ci indiquait aux préfets, dans un document daté du 31 octobre dernier : « Vous veillerez, en outre, à ne pas mettre à exécution avant la fin de l’année scolaire l’éloignement de familles dont un enfant est scolarisé depuis plusieurs mois. »

A moins de quatre mois de la fin de l’année scolaire, il semble que la circulaire du ministre de l’intérieur soit complètement ignorée par le préfet du Rhône. Jack Lang s’est d’ailleurs adressé à Nicolas Sarkozy par une lettre en date du 16 mars, en lui demandant de prendre des mesures afin de faire libérer Artem et Levon ainsi que leurs parents, et pour leur permettre d’attendre la fin de leur année scolaire à Décines.

A Décines, un comité de soutien s’est constitué dès l’arrestation de la famille, à l’initiative des parents et des enseignants de l’école, accompagné par la création d’un blog. « Notre action est la manifestation spontanée de l’indignation de parents d’élèves et d’enseignants de toutes tendances politiques et culturelles. »

Après deux départs enrayés, la famille a été transférée il y a deux jours dans un centre de rétention proche de Calais, traduisant « la forte volonté du préfet de les éloigner du comité de soutien et de leur avocat ». Une délégation composée d’élus et de parents d’élèves les a suivis, constatant sur place que les conditions de détention de la famille sont identiques à celles de Lyon Saint-Exupéry : « Artem et Levon sont toujours les seuls enfants incarcérés au milieu d’adultes. Ils doivent passer leurs journées, prendre leurs repas et regarder la télévision dans un bloc de 17 personnes... sans savoir ce qu’il leur arrivera demain. »

A l’école, des parents et des enseignants volontaires animent des ateliers de dessin et d’écriture qu’ils enverront à MM. Chirac, Sarkozy et Villepin, pour continuer à réclamer la libération et le retour à l’école d’Artem et Levon.


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (153 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • l1dit (---.---.54.30) 17 mars 2006 14:34

    Je ne suis qu’à moitié étonnée du manque de commentaires sur ce sujet qui devrait nous affoler puisqu’il dénonce (encore) la faiblesse d’un système judiciaire coincé entre des règles et des procédures d’un autre temps, des manifestations d’autoritarisme dont je voudrais pouvoir sourire si elles n’étaient suivies de décisions négatives, et des contradictions et lourdeurs qui sont exaspérantes. Ne pourrait-on pas de temps en temps faire preuve de simplicité et bon sens ? Voilà une « erreur » de plus ; « erreur » qui tombe dans l’ océan d’« erreurs » quotidiennes qui sont notre lot de tous les jours désormais (information oblige !). C’est comme une goutte d’eau dans un vase qui ne semble pas pouvoir se remplir et...déborder. Serait-ce le tonneau des Danaïdes que cet « océan d’erreurs » qui nous emeut si peu ?


    • Sylvie F. (---.---.235.157) 17 mars 2006 14:43

      C’est une énormité... Des médias classiques ont-ils relayé l’information ? Je n’en ai pas encore entendu parler ailleurs...


      • paslyon (---.---.246.14) 17 mars 2006 15:23

        C’est en effet très inquiétant de constater le décalage qu’il y a entre la théorie et la pratique. Cela me fait penser à une prostituée qui a pris le risque enorme de dénoncer ses proxenetes à la police française. En retour, et malgré les directives de M. Sarkosy, cette jeune bulgare (ou slovène je ne sais plus) est toujours sans papier, sans aide institutionnelle. Lamentable ! Voilà le vrai mal français : parler, parler, parler, parler.....et encore parler !


        • vieuxbob (---.---.148.236) 17 mars 2006 15:29

          S’étonner du manque de commentaires ?

          Mais qu’ ajouter à la description d’un tel scandale ?

          Peut-être regretter qu’une association n’ait pas pris l’initiative d’une pétition adressée par tous les internautes à Sarkozy ou Chirac ?

          Pas évident de se remuer les fesses !


          • Eric (---.---.111.241) 17 mars 2006 18:08

            Je ne voix pas la difference de renvoyer chez eux des immigrés illégaux avec leur progéniture au milieu ou a la fin d’une année scolaire !!!(dans cette affaire). Immigrés illégaux de fraiche date et non francophone. Le laxisme n’a jamais reussi a personne. Ce pays est au bord de la banqueroute. Comme dit l’adage:Trop bon,trop con.


            • l1dit (---.---.54.30) 17 mars 2006 19:26

              « des enfants illégaux » ?je reprends seulement ce terme et je me demande bien ce que celà peut-être des "enfants illégaux. Je connaissais des enfants illégitimes ( même si je trouve cette appellation scandaleuse - aussi !) des enfants en situation illégale oui, encore peut-être ( parce que eux sans doute ils ne font que suivre des parents en situation illégale) mais des enfants illégaux ? Je ne sais pas ce qu’ont fait les parents de ces enfants là, ni d’où ils viennent précisément, ni pourquoi leurs parents ne sont pas restés là où ils sont nés, mais il me semble que :
              - ces enfants auraient pu, pourraient finir de bénéficier d’une petite année scolaire de répit par rapport à une situation sociale sans doute difficile...
              - si leurs parents ont quitté leur pays ce n’est sans doute pas pour faire du tourisme mais probablement avec l’espoir d’une vie meilleure
              - le fait d’être né dans un pays , n’oblige pas à devoir y rester à vie et à désespérer définitivement de l’humanité.
              - j’ai la chance de vivre en France, je ne boude pas cet avantage mais je ne me sens pas envahie, persécutée ou privée de quoique ce soit parce que d’autres veulent un peu de ces avantages pour eux et leur famille.
              - certains oublient trop vite ( aprés une ou deux générations) que leurs propres parents sont venus un jour dans ce pays eux aussi, peut-être poussés par la faim, la souffrance et le désespoir et qu’ils y on t été accueillis.


              • nantor (---.---.131.113) 17 mars 2006 19:48

                La compassion serait-elle une valeur en voie de disparition ? Cette affaire est simplement triste et montre le chemin que nous avons encore à parcourir pour construire un monde meilleur. S’il existe des droits de l’enfant, ils doivent être absolument respectés et en priorité. M. Sarkozy a semble-t-il vite oublié qu’il descendait d’une famille immigrée ... Merci à Cy-real de nous informer. On entend parler de cette affaire nulle part !


                • (---.---.58.239) 17 mars 2006 20:09

                  « La compassion serait-elle une valeur en voie de disparition ? »

                  Justement non. Des gens, certainement malheureux et à plaindre, viennent dans notre pays. Hélas on ne peut pas les loger, il déjà trop de sans abri, on ne peut pas leur donner un travail, il y a déjà trop de chômeurs.

                  Alors serait-ce un service rendu que de les garder dans des conditions peut-être encore plus dégradantes que chez eux ?

                  Jean


                • nantor (---.---.131.113) 13 avril 2006 19:17

                  Petit fils d’immigrés, heureusement qu’il y avait des gens pour les accueillir à l’époque, sinon je n’aurai point l’honneur d’échanger avec vous aujourd’hui.

                  Excusez-moi, mais il est aussi ridicule de fermer la porte aux étrangers que de les acceuillr tous.

                  La différence est une grande richesse ...


                • jako (---.---.126.219) 17 mars 2006 19:50

                  que de choses cachées dans ce beau pays ! merci de nous avertir mais que faire, je me sents si démunis devant tant de bétise je vais voir vôtre blog courage


                  • Charmant (---.---.164.51) 17 mars 2006 20:03

                    Ouf, je viens de me rendre compte qu’il ne s’agissait pas de princes, mais d’enfants ordinaires !


                    • philippe16 (---.---.75.118) 17 mars 2006 21:03

                      « Soyons durs. »

                      « Trop bon, trop con »

                      Brrrrrrr !

                      Je vous souhaite, amis rédacteurs durs et pas cons, de ne jamais avoir à connaître les joies de l’émigration, politique ou économique.

                      Cherchez bien parmi vos proches ancêtres. Allons, n’y a-t-il pas au moins un immigré caché sous quelque feuillage de votre arbre généalogique ?

                      Ne savez-vous pas que ce genre d’aventure peut arriver à n’importe qui dans le cours d’une vie ? Ne croyez-vous pas que c’est un privilège, un luxe que nous avons : celui d’accueillir ? Pas dans n’importe quelles conditions, je vous l’accorde. Pas n’importe qui, nous sommes d’accord. Mais toujours en mettant l’homme, l’être humain au centre de la réflexion et de la décision, et non pas des considérations purement économiques ou comptables.

                      Un peu de compassion n’a jamais déshonoré celui qui la ressent.

                      Bien à vous,

                      Philippe


                      • (---.---.148.89) 17 mars 2006 22:19

                        « Cherchez bien parmi vos proches ancêtres. Allons, n’y a-t-il pas au moins un immigré caché sous quelque feuillage de votre arbre généalogique ? »

                        Certes. Mais tous mes ancêtres émigrés sont partis dans des pays où on avait besoin d’eux et où ils étaient les bienvenus. Ils n’ont jamais été ni illégaux - clandestins - ni à la charge des collectivités au sein desquelles ils ont débarqué.

                        « Ne savez-vous pas que ce genre d’aventure peut arriver à n’importe qui dans le cours d’une vie ? Ne croyez-vous pas que c’est un privilège, un luxe que nous avons : celui d’accueillir ? »

                        Les paumés vont essentiellement d’est en ouest et du sud au nord. Dans l’autre sens, nous partons pour bosser, pas pour être assistés. Nous avons des savoirs, des idées, l’esprit d’entreprise et de l’initiative.

                        « Mais toujours en mettant l’homme, l’être humain au centre de la réflexion et de la décision, et non pas des considérations purement économiques ou comptables. »

                        Et pourquoi, je vous prie ? Il y a un moment où il faut savoir dire Stop ! Ou alors être prêt à se laisser piétiner par toute la misère du monde.

                        « Un peu de compassion n’a jamais déshonoré celui qui la ressent. »

                        Non, mais vous avez vu où ça a mené le Nazaréen ! On peut pas dire que ce soit encourageant... smiley)


                      • Brisefer (---.---.54.137) 17 mars 2006 21:15

                        On s’émeut en fait beaucoup, et beaucoup d’associations, des parents d’élèves, un ancien ministre (pensez donc) sont sur le coup : il s’agit en fait de personnes immigrées, en situation irrégulière. C’est une scandaleuse atteinte aux Droits de l’Enfant alors que la France a signé une Convention Internationale à ce sujet.

                        Mais là, la « bien-pensance de gauche droit-de-l’hommiste » nous fait oublier que de pareilles atteintes aux droits de l’enfant ont lieu PAR DIZAINES TOUS LES JOURS dans les officines des Juges aux Affaires Familiales des Tribunaux français pour des Citoyens de plein-droit et qui paient des impôts !!!! Alors, heureux ces petits russes qui sont avec leurs parents...

                        1 Million 700 000 enfants sont séparés de leur père en France : fratries séparées, enfants parfois très jeunes écartés de leur père et de leurs grand-parents, etc. Ce scandale là, ordinaire, quotidien, nul Ministre ne vient s’en émouvoir !

                        Alors oui, c’est triste pour ces gosses, pour TOUS ces gosses.


                        • suricate44 (---.---.231.185) 17 mars 2006 22:21

                          merci à l’auteur de cet article de nous avoir informés sur ce sujet. le contenu de certains commentaires me soulève le coeur. (parce que moi, je pense que j’en ai un, pas eux). bon sang, il s’agit d’êtres humains, pas d’animaux, pas d’objets ! je suis triste. Mais je me dis que tous les gens qui nous ont assené leurs commentaires sur ces « salauds de pauvres » qui viennent bouffer notre pain doivent être beaucoup plus malheureux encore... vivre dans la haine ou le rejet de l’autre, ça ne doit pas être très gai...


                          • Bertrand C. Bellaigue Bertrand C. Bellaigue 18 mars 2006 01:40

                            Deux mots pour dire que :

                            1-Cette mesure administrative prise à l’encontre de ces enfants est proprement scandaleuse,

                            2- Que le silence prudent des médias - le silence agneaux - accompagnant, cette mesure, est indigne.

                            Ayant vécu dans deux pays dictatoriaux l’un comnuniste , bouddhiste et militaire, l’autre catholique, maurassien et militaire d’extreme droite,

                            j’ai découvert un danger qui nous menace tous en permanence :

                            Si l’on accepte chaque jour, sans broncher, toutes les petites mesures restrictives qui grignotant nos ilbertés, ignorent, au nom du bien public, les droits de l’homme les plus ordinaires,

                            Si l’on ne réagit pas à ces mesures parceque ces « petites décisions » paraissent anodines, il arrivera un jour , au bout de quelques mois à peine, à ne pas se regarder, chaque matin, dans son miroir, pour faire son examen de conscscience, on réalisera qu’on a atteint, sans le savoir, un point de non retour. Et à ce moment on aura perdu son âme et sa dignité.

                            Bertrand C. Bellaigue


                            • (---.---.158.159) 18 mars 2006 07:24

                              Vous dites, M. Bellaigue, que cette décision est scandaleuse, mais vous ne dites rien des motifs qui provoquent votre indignation. Pourtant, c’est capital.

                              On peut estimer, avec les intégristes de l’immigrationnisme, que tous les habitants de la planète doivent avoir le droit de s’installer où bon leur semble quand bon leur semble.

                              Il est possible que ce soit ce que vous pensez. Ca rendrait tout dialogue impossible, puisque cela signifierait que vous êtes incapable de percevoir les tragédies meurtrières qu’induirait l’ouverture illimitée de nos territoires à cent peuplades, qui ne demandent qu’à se mettre en route pour notre fantasmatique Eldorado...

                              A l’opposé, vous pouvez estimer que c’est l’« affaire » Artem-Levon qui est scandaleuse en elle-même. Si tel est le cas,il conviendrait, là aussi, d’expliquer pourquoi. En raison de l’âge des enfants ? En raison du contexte particulier ?

                              Mais alors il faudrait dire à partir de quel âge, une telle décision cesserait d’être scandaleuse, ou dans quelles conditions autres et différentes, elle ne le serait pas...

                              Voyez-vous, quand il y a des lois, il faut les appliquer. Ou les supprimer. Dans cette matière, il n’est pas possible de transiger. Parce qu’autrement, dans chaque cas, tantôt les uns, tantôt les autres, trouveront cent bonnes raisons de ne pas appliquer les lois.

                              C’est pourquoi, il faut appliquer les textes dans toute leur rigueur, sans se laisser attendrir. C’est peut-être dramatique - mais peut-être pas, leur âge étant celui de toutes les « souplesses » - pour Artem et Levon, mais c’est encore le seul moyen d’éviter que les Artem et les Levon ne se multiplient.

                              Mais c’est peut-être bien ce que certains irresponsables souhaitent... Afin, croient-ils, de provoquer des situations irréversibles.


                              • l1dit (---.---.54.30) 18 mars 2006 11:46

                                Il me revient à l’esprit, en lisant certains des commentaires, le titre d’un petit livre trés édifiant : Matin Brun - vous pouvez vous le procurer trés facilement et il est trés peu cher(moins de 5€) - c’est pour ceux qui pensent encore que les étrangers sont des émissaires du Diable .Le Diable c’est seulement ce qui nous divise (cf. ethymologie) ce qui nous divise par rapport à l’extérieur et qui fait que nous repoussons les autres ; ce qui nous divise à l’intérieur et qui nous fait nous croire plus important que le reste du monde. J’aimerais que B.C.B précise qu’elle est cette dictature communiste, bouddhiste et militaire dont il parle : le mélange me paraît des plus surprenants ? Merci à nantor d’avoir souligné de manière exemplaire que nous venons tous d’ailleurs, même si nous l’avons oublié. Quant au « Nazaréen » qui semble chiffonner certains, je les renvoie à une lecture intelligente, et dans la traduction la plus « propre » de la Bible par André Chouraqui (là désolé c’est plus cher)- et je les encourage à faire le distingo entre la parole et l’utilisation de cette parole par un « pouvoir » obstinément fermé depuis 2000 ans. Comme quoi effectivement dictature et christianisme çà peut aussi aller ensemble.


                                • l1dit (---.---.54.30) 18 mars 2006 12:41

                                  et pourquoi pas : le Petit Prince a dit : « dessine-moi un mouton que je puisse apprendre ». Je laisse la suite intacte ; elle me convient !


                                  • Sylvio (---.---.153.91) 18 mars 2006 16:18

                                    Un enfant de 7 ans et un enfant de 11 ans en prison, quelquesoit la raison (surtout qu’ils n’ont fait de mal à personne) c’est une honte pour la France !

                                    Le pire dans tout ça ce sont les commentaires que l’on peut lire ci-dessus qui inssinuent que ces enfants sont responsables ! Je suis sûr que ces personnes ne sont pas dans le besoin et crache leur haine sur les immigrés car ils ont dû payer trop cher leur plein d’essences ou le remplissage de leur cuve de fuel. Lamentable, de voir qu’autant de personnes soient aussi péssimiste à penser que la France va mal (arrêter de regarder TF1 voir les JT), lamentable de voir que l’immigré est le responsable et non les centaines de politiciens verreux, de patrons mafieux, etc. Lamentable qu’on puisse penser que mettre 2 enfants en prison est une chose normale (voir une bonne chose).

                                    Lamentable tout ça !


                                    • (---.---.158.159) 18 mars 2006 19:15

                                      Mais non, ces deux enfants ne sont responsables de rien du tout.

                                      Leur drame, c’est qu’ils se sont trouvés au mauvais endroit à un mauvais moment, et que maintenant, ils doivent servir d’exemple pour tous les parents qui rêvent d’imiter les leurs !


                                    • Gil (---.---.93.79) 18 mars 2006 17:28

                                      Toujours le même dilemne entre la générosité, l’accueil de la misère, la solidarité, et la possibilité économique de le faire dans une France ruinée...

                                      c’est triste car ces gamins n’y sont pour rien.

                                      L’ouvertutre de l’espace scheingen, la suppression des frontières d’un espace économique européen ingèrable a contribué à laisser croire à tout ceux qui cherchent un pays mieux que le leur qu’on pourrait tous les accueillir. La désillusion risque d’être cruelle et pour eux, et pour nous.


                                      • nacer (---.---.101.224) 18 mars 2006 23:26

                                        il y a de la place pour tout le monde et tout les gents qui vivent en france on des arrieres parents qui son venus d’ailleurs, « dire a un etre humain que ta place n’est pas ici » c’est de la haine et la xenophobie .


                                        • Scipion (---.---.45.131) 19 mars 2006 07:35

                                          « il y a de la place pour tout le monde et tout les gents qui vivent en france on des arrieres parents qui son venus d’ailleurs, »dire a un etre humain que ta place n’est pas ici« c’est de la haine et la xenophobie. »

                                          Avec des raisonnements comme celui-là, les nazis occuperaient encore la France !

                                          C’est terrible de se sentir submergé par la bêtise des tolérants.


                                        • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 24 mars 2006 15:01

                                          C’est encore plus terrible d’affronter vos discours xénophobes à foison.


                                        • Le bateleur (---.---.14.104) 19 mars 2006 00:00

                                          J’ai des élèves primo-arrivant dans mes classes l’enthousiasmes qu’ils mettent à travailler et notamment à apprendre le français mériterait d’être vu de prés.

                                          Il vont à des cours supplémentaires entre midi et une heure (donnés par une bénévole) souvent également avec l’équivalent d’une emploi jeune qui les conseille pour l’organisation de leur travail.

                                          Ces enfants ne méritent pas le type de traîtement évoqué dans cet article

                                          Oui il y a de quoi être révolté mais pas seulement ...


                                          • Scipion (---.---.45.131) 19 mars 2006 07:38

                                            « ...l’enthousiasmes qu’ils mettent à travailler et notamment à apprendre le français mériterait d’être vu de prés. »

                                            Balai neuf balaie bien...

                                            Et ça dure combien de temps, ces mirifiques dispositions ? Quinze jours ? Trois semaines ?


                                          • Luc Comeau-Montasse (---.---.9.118) 20 mars 2006 09:58

                                            J’aime entendre l’expression de tels doutes « a priori »

                                            elle dit beaucoup de votre (notre) propre désespérance vis à vis de la jeunesse née en France.

                                            Il se trouve que j’ai cette année en classe la petite soeur d’une élève qui était primo arrivante il y a plus de 7 ans pour laquelle il a fallu lutter toute l’année pour la conserver au collège (ce n’était pas sa place, vu son niveau de français) et qui est bachelière.

                                            De nombreux exemples (concrets) existent autour de moi mais les mettre sur la table ne dissipera pas la méfiance de principe

                                            j’espére que la votre n’avait pas cet attribut ...

                                            Luc Comeau-Montasse

                                            du fagot des Nombreux


                                          • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 24 mars 2006 15:03

                                            Scipion n’est pas méfiant, c’est juste un gros beauf raciste qui n’a jamais eu le courage d’assumer ces propos de son propre nom...


                                          • Terzibachian (---.---.142.5) 19 mars 2006 01:31

                                            Bonjour ,

                                            Artem et Levon sont des prénoms d’origines arméniennes ; confirmés d’ailleurs par leur nom de famille avec la terminaison « yan » (ou « ian »aussi.)

                                            C’est donc, peut-etre , du coté de Monsieur Devedjian proche conseiller de Sarkozy, qu’il faudrait si possible aussi intervenir.

                                            En tous cas, bravo.


                                            • misterachel (---.---.80.77) 19 mars 2006 11:06

                                              selon vous , il y aurait un loi pour les armeniens ( devedjian ) une pour les juifs ( strass khan ), une pour les arabes ( azouz begag ) ...

                                              La loi francaise estla meme pour tous .. que l ’on soit noir , juifs , arabe , armenien .. on n ’est pas encore dans une republique bananiere ..


                                            • kate (---.---.86.110) 19 mars 2006 07:25

                                              S’il vous plait laisser ces enfants dans leur ecole . L’enfance est l’avenir de l’humanité. S’ils rentrent chez eux comment cela va t-il se terminer ?? Deux petits bouts en centre de retention mais ou va le monde ??? aidez les sortez les de la le plus rapidement possible. S’il vous plait vous êtes en train de casser leurs rêves etr leurs vies. J’espere de tout mon coeur que ces petits princes et leurs parents deront liberes.


                                              • nadège (---.---.131.115) 19 mars 2006 10:56

                                                Mais comment se fait-il qu’une fois encore les médias ne nous informent pas de tels faits ???? Sidérant !


                                                • (---.---.43.89) 19 mars 2006 10:58

                                                  Arutyanyan famille d’un nom _Armenien_ a bientot la chance d’avoir un accueil chez les Francophones d’un autre pays d’Europe. Un pays, notamment, qui n’enferme pas les enfants dans des prisons comme Sarko ! On verra.


                                                  • (---.---.250.25) 19 mars 2006 16:54

                                                    Interview MP3 d’Anne Marie Delcambre d’Andre Dufour de Super Resistant et Michel Reporter sur http://www.rockik.com/fr/


                                                    • Régine (---.---.10.66) 19 mars 2006 17:58

                                                      La France a t’elle les moyens d’accueillir toutes les personnes pauvres de la terre ? Personnellement, je ne le pense pas. Etre réaliste ne veut pas dire être fasciste ou raciste.

                                                      Il y a actuellement en France presque 3 millions de chômeurs. En 2002, 86.500 personnes, dont 16 000 enfants, ont fréquenté au moins une fois une structure d’hébergement ou de distribution de repas chauds. Fin 2004, il y avait 1,2 millions de rmistes.

                                                      Par ailleurs, la solution est-elle d’inciter l’immigration en ’régularisant’ à tour de bras ou faire pression et apporter de l’aide afin que l’ensemble de la population d’un pays défavorisé puisse y vivre correctement.

                                                      Comme le fait remarquer un des lecteurs. Si l’objectif est de ne pas respecter les lois, autant vivre dans un état anarchique et supprimer toute loi...


                                                      • marc (---.---.191.213) 19 mars 2006 18:31

                                                        Devant la détresse humaine les francais ont un grand coeur et se mobilisent c est merveilleux on l a vu bien des fois ,cependant notre pays est en crise chomage dette de l état on ne peut plus recevoir sans risquer la banqueroute il faut stoper l arrivée des etrangers illégaux la loi est dure parfois mais c est la loi :dura lex sed lex ; la France a tué la poule aux oeufs d or en écrasant le riche par l ISF , il l a placé ailleurs et nous payons ces lois idiotes ...Maintenant il n y a plus de pain pour tous ...


                                                        • Redj (---.---.199.173) 19 mars 2006 19:06

                                                          Face à toute le xénophobie (même si elle est pas majoritaire) que l’on peut lire dans les réponses à cet article, je voudrais rappeler que l’essentiel de l’imigration en France est le fait de notre patronnat qui a cru bon de faire venir de la main d’oeuvre pas cher et pas regardante sur les droits du travail, et ceci pendant les années de croissance. Le patronnat après avoir fait venir en masse (je parle de millions d’individus) avec la complicité des gouvernements de l’époque, les populations nord africaine essentiellement, a réussi à maintenir le taux de chomage dont il a besoin, c-a-d 9% minimum (position officielle le MEDEF) et depuis 20 ans on agite le spectre de l’imigration clandestine, qui représente quelques milliers de personnes par an ! Que nous serions tout à fait capable d’acceuillir...En revanche grace a ce spectre on commence à faire de l’immigration choisie...en quelque sorte un eugénisme appliqué à la population francaise...

                                                          Mais les gens qui dans ce forum agite ce spectre de l’immigration ne sont même pas capable de compter combien d’années d’immigration clandestine il faudrait pour augmenter de 10% la population immigrée !

                                                          C’est dommage car la France a un surprennant savoir faire dans la manière d’ouvrir ses frontières aux nécessiteux sans donner l’impression que c’est l’eldorado et donc sans provoquer des immigrations massives.


                                                          • steph (---.---.39.149) 19 mars 2006 22:00

                                                            Bravo pour votre commentaire.

                                                            Je propose a tous les Lepenistes qui ont squatte ce site la lecture attentive de ce site sur les chiffres de l’immigration :

                                                            http://www.ideesdefrance.fr/Les-chiffes-de-l-immigration.html

                                                            13000 clandestins par an, soit une personne accueillie pour 5000 Francais....


                                                          • marie (---.---.188.186) 19 mars 2006 19:51

                                                            Merci à Cy-real pour cette information qui ne semble pas avoir intéressé beaucoup de journalistes.

                                                            Que de commentaires déprimants. On semble se préparer à un retour au moyen âge : dressons des barrières, des murailles et des tours imprenables... les barbares s’approchent de notre El Dorado, protégeons nous !

                                                            Régine dit « la france a t-elle les moyens d’accueillir tous les pauvres de la terre ? » Le problème est plutôt : la planète a-t-elle les moyens ... ou comment doit on s’organiser pour que la planète accueille dans des conditions décentes l’ensemble de l’humanité.

                                                            Shématiquement soit on se décide à partager le gâteau soit les méchants pauvres viendront le manger directement dans notre assiète.

                                                            Si la compassion ou l’ humanisme ne vous amène pas à vous poser des questions, un égoïsme prévoyant peut vous amener à la même conclusion, essayez !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès