Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Dévêtir le futur décret « anti-cagoules »

Dévêtir le futur décret « anti-cagoules »

L’AFP a publié une dépêche le jeudi 16 avril affirmant qu’un décret visant à interdire aux personnes participant à des manifestations publiques de se dissimuler le visage, notamment à l’aide de cagoules, pour empêcher leur identification, a été transmis par le ministère de l’Intérieur au Premier ministre. Le texte vise ainsi les manifestants qui dissimulent leur visage avec « pour objectif » de ne pas être reconnu. « Quand on manifeste, c’est pour ses idées (…) Quand on arrive avec une cagoule cela accompagne souvent autre chose » a déclaré Michèle Alliot-Marie, ministre de l’intérieur, ce jeudi sur France Inter. On peut alors trouver comme fondement à ce projet de décret une logique politique qui semble nécessaire en cette période de « crise » mais sur le plan juridique plusieurs problématiques se soulèvent.

Ce projet de décret répond avant tout aux récentes violences de Strasbourg et Bastia des 2 et 4 avril derniers. En réalité ce texte a pour but de rassurer un électorat de droite qui pourrait se sentir délaissé en cette période actuelle voyant fleurir moult mesures sociales et qui demande une réactivité complète de la part du Gouvernement face à ce genre de violences. On pense par exemple à l’électorat d’extrême droite ayant voté Sarkozy pour qui des mesures de contrôle (nous frôlons ici l’euphémisme) sont nécessaires face à ce genre d’événements.
 
Ce décret permettrait certes d’évacuer les « casseurs » des manifestations mais aussi et surtout de ne pas perturber l’obtention de renseignements et d’informations par les services de sécurité intérieure et cela en corrélation avec les dernières mesures adoptées ou envisagées propres à notre « société de contrôle » (EDVIGE, vidéosurveillance, etc. …). Ainsi on appliquerait le principe de précaution durant les manifestations en écartant les fauteurs de troubles pouvant être vêtus d’une cagoule, des interpellations sembleraient alors pouvoir avoir lieu. C’est sur ces interpellations, c’est à dire sur le plan juridique que se posent de sérieuses questions.
 
Tout d’abord l’infraction prévue par le projet de décret est une contravention, il n’est donc pas possible d’user de pouvoirs de coercition que peuvent utiliser les forces de l’ordre uniquement dans le cadre juridique de la flagrance (c’est à dire pour les crimes et délits punis d’une peine d’emprisonnement). Le policier se devra de remettre une convocation au délinquant ou de lui demander de le suivre cordialement au commissariat (le café offert au commissariat ne semble pas être prévu par le texte !).
 
Se pose ensuite le problème de définition du terme « cagoule ». Si un individu décide durant l’hiver de manifester avec un bonnet et une écharpe il se pourrait qu’il soit interpellé pour avoir dissimuler son visage (l’auteur du texte n’a apparemment pas penser aux différentes maladies dues au froid en l’écrivant et ignore ainsi le déficit de la sécu !). Et si une femme vient à manifester en Tchador ? Elle dissimule alors son visage ; d’autres femmes pourraient se vêtir du même habillement même si elles ne sont pas musulmanes. Il est difficile de concevoir qu’un policier puisse écarter des manifestations les femmes portant des Tchadors et cela pour cause de discrimination ; et pourtant le Tchador peut être, en l’espèce, confondu avec la cagoule.
 
Le terme cagoule met mal à l’aise et reste bien trop vague. L’usage de ce genre de termes flous est fréquent dans la législation pénale. Lors des blocages de facultés, par exemple, la police peut intervenir sans autorisation « pour mettre fin à la commission d’infractions particulièrement graves » ; mais qu’est-ce qu’une « infraction particulièrement grave » ? le droit pénal ne connaissant que les crimes, délits et contraventions ! Le principe de légalité (à valeur constitutionnelle) impose des textes précis, on peut alors comprendre pourquoi cette mesure pourrait être appliquée par décret et intégrée dans la loi sur les bandes ; le risque de censure du Conseil Constitutionnel paraît fort plausible.
 
Néanmoins cette mesure pourrait faciliter le travail des policiers dans le maintien de l’ordre public durant les manifestations même si de nombreuses procédures vont être certainement annulées étant donné l’ambiguïté que laisse transparaître le futur texte.
 
Cette mesure renvoie-t-elle, en plus des différentes critiques qui lui sont adressées, à une nouvelle faillite de la politique ? car après avoir nommé D. Douillet et G. Montagnet secrétaires nationaux de l’UMP, c’est maintenant MAM qui retranscrit dans le règlement une chanson d’un « professionnel de la bonne humeur pour enfant de 4 ans » (selon Eric Zemmour) en la personne de Michael Youn qui a sorti en 2006 la chanson « fous ta cagoule » !
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.81/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Polemikvictor Polemikvictor 20 avril 2009 14:13

    Je suppose qu’on estimera l’usage de moyens de dissimulation par destination, comme cette notion existe pour les armes.
     Si vous etes pris dans une manifestation avec un gigot congelé le juge peut estimer que vous alliez vous en servir comme d’une matraque et vous condamner.


    • jps jps 20 avril 2009 14:41

      A l’auteur

      vous ecrivez « en cette période actuelle voyant fleurir moult mesures sociales »
      je crois pas que nous ne vivons pas dans le même monde
      la fanchise médicale, les créations de taxes, etc...


      • herve33 20 avril 2009 15:25

        A quand l’interdiction du foulard ou de la Burka lors des manifestations ?

        Ce decret est débile , et cela permet au gouvernement de ne pas se poser de questions sur le problème de fond , qui est de savoir pourquoi on assiste à une augmentation de la violence dans les manifestations . Le problème de fond , est qu’une partie de la population particulièrement chez les jeunes ne croit plus à la possibilité d’un avenir meilleur , et constate que l’élite à largement échouer , et ne défend désormais que ces propres intérêts .

        La violence est le dernier recours pour ceux qui n’ont plus rien à perdre , et ce n’est pas un décret anti-cagoule qui empechera le déchainement incontrolable de cette violence face à une situation qui est jugée injuste et désespérée


        • Kalki Kalki 21 avril 2009 11:23

          Mais le but n’est pas d’arretter la violence :
          LE BUT n’est pas de regler le problème
          Le but n’est pas de faire la société parfaite et juste pour tout le monde

          LE but est de controler les mécontant dans une société injuste.


        • Bois-Guisbert 21 avril 2009 12:47

           qui est de savoir pourquoi on assiste à une augmentation de la violence dans les manifestations . 

          Ca, c’est tout simplement parce que les racailles ont, avec raison, de moins en mojns peur des conséquences de leurs actes. Avec raison, parce que la répression du racaillisme est dérisoire dans la plupart des cas.

          Le Kärcher du petit Magyar n’était qu’un pistolet à eau, on le sait désormais, et pour ce qui est de conserver les votes du FN, il faudrait au moins expulser à un rythme de mille allogènes par jour...

          Mais comme les pays d’origine sont tellement contents d’être débarrassés de cette chienlit, plus personne n’en veut... Et elle reste dans cette pauvre France, qui auf erreur d’appréciation de ma part, n’avait pourtant pas, a priori, vocation à finir en poubelle du monde


        • LE CHAT LE CHAT 20 avril 2009 16:29

           Elle est pas belle ma cagoule ?


          • Annie 20 avril 2009 17:46

            Bien sûr que ce décrêt est stupide, mais je peux imaginer une parade : que tous les manifestants sans exception portent une cagoule. 


            • patroc 20 avril 2009 17:53

              Oui, c’est vrai, Hal, si c’est une manif de femmes voilées, comment on fait ?!..


              • clostra 20 avril 2009 18:40

                Plutôt que de stigmatiser la cagoule,ou même la burca fut-elle en 16/9ème pour mieux suivre l’événement, on ferait mieux d’interdire tout camouflage ... c’est dire que la loi permet encore beaucoup de choses...


                • Gonzague gonzague 20 avril 2009 19:24

                  Il est tout à fait étonnant de remarquer comment les politiques esquivent le fond du débat en prenant à témoin la population. « vous êtes bien d’accord avec moi, si ces gens là devaient manifester pour des idées, ils le feraient à visage découvert » Méthode perverse tendant à diaboliser les Black-blocs, et surtout à pousser les gens à ne pas se renseigner sur les détails cette frange de l’extrême gauche et de ses manifestations très intéressantes. J’étais à Rostock en 2007. Il était fortement impressionant de voir ce bloc si anarchique, si peu hiérarchisé, faire spontanément preuve d’une telle organisation. Mais...

                  Il est vrai que cantonner ces actions à la simple violence, c’est lui refuser le droit d’un possible bon sens.

                  Et je fais des vers sans en avoir l’air.


                  • Annie 20 avril 2009 19:35

                    @Gonzague,
                    C’est exactement le même argument employés par les gens qui vous disent que la surveillance policière ou autre des citoyens ne les dérange pas dans la mesure où ils n’ont rien à se reprocher.
                    Cela me rappelle le film de Losey, Mr Klein.


                  • Mmarvinbear mmarvin 21 avril 2009 00:14

                    Et tu sais ce que l’on dit dans ces cas là...

                    Celui qui fait des vers sans le vouloir,
                    Est un con, sans le savoir...

                     :) :) :) :) :)


                  • moebius 20 avril 2009 21:11

                    une bien bonne mesure comme on aimerait en voir plus souvent. Un bémol cependant si Je suis contre le port de la cagoule au printemps par contre dés l’automne je suis définitivement pour. Mon conseil ; quand il pleut n’oubliez pas d’emporter un parapluie


                    • choquer jean pierre 20 avril 2009 21:55

                      Vouloir se cacher pour un manifestant peut être contestable... On peut alors être fauteurs de troubles publics, ne pas être reconnaissable et ne pas être condamné pour ses délits. En générale, ce sont les Français d’en bas qui sont concernés ! Soit... Je comprends en partie cette loi !
                      Lorsqu’on est de la France d’en haut, franc maçon, on qu’on se cache dans le secret de sa loge, chacun sait que tout est possible ! Que vont prévoir les lois Françaises pour lutter contres les voyous en col blanc des organisations secrètes ?
                      Jean Pierre CHOQUER
                      Pour plus d’informations, rechercher avec google « mafia sud france »


                      • antyreac 20 avril 2009 22:09

                        Le gouvernement allemand a interdit les cagoules pendant les manifestations

                        Résultats :

                        A Strasbourg un hôtel brûlé,une pharmacie, un poste de douane

                        A Khel côté allemand pratiquement aucun dégat

                        A cogiter


                        • LaEr LaEr 21 avril 2009 12:23

                          MDR, quel argument...
                           le sommet était à Strasboug, pas à Khel.

                          A Liège, pas de loi contre la cagoule, pas d’événements , a cogiter ? :D

                          Par contre en Allemagne, les CRS ne jettent pas des pierres sur les manifestants pacifistes...


                        • antyreac 22 avril 2009 22:44

                          Oui mais les manifestations ont eu lieu de deux côté de la frontière
                           
                          En Allemagne elles ont surtout était visibles à Khel et à Baden- Baden


                        • antyreac 20 avril 2009 22:12

                          Conclusion :

                          L’interdiction des cagoules pendant les manifestations est possible.

                          Et en plus c’est efficace.


                          • Mmarvinbear mmarvin 21 avril 2009 00:20

                            C’est vrai qu’a voir un manifestant cagoulé, on imagine sans peine le cocktail molotov qui va suivre et en général on ne se trompe pas.

                            Mais interdire une pièce de vetement... MAM doit vouloir être nominée pour la plus grosse connerie de l’année...

                            Mais bon au pire, si cette loi stupide passe, rien n’interdit à tous les manifestants d’un défilé quelconque de braver en direct cette loi, rien que pour montrer son inefficacité totale.

                            MAM devrait plutot remettre en question la politique sécuritaire du gouvernement auquel elle appartient. Ce projet de loi inepte est en droite file de la politique actuelle, basées non pas sur de la présence humaine, mais sur des caméras de surveillance qui ne servent quasiment à rien.

                            Une fois ce gouvernement tombé, je pense qu’il serait marrant d’aller voir quels liens existent entre les vendeurs de caméras et les sociétés de télésurveillances d’une part, et le personnel politique qui les promeut à qui mieux mieux d’autre part.

                            Je ne serais pas surpris d’y trouver de drôles de liens...


                          • Christoff_M Christoff_M 21 avril 2009 00:51

                            m’ame MAM, maman sera sans doute la pour vérifier que dans les manifs tout le monde enlève sa cagoule... et encore une loi qui ne dira pas tout sur le motif réel de ceux qui vont la promouvoir...

                            z’avez bien compris jeunes gens indisciplinés !! y aura pas d’exception !! rompez maintenant, et pas de rassemblement en groupe devant les halls d’entrée... repos !!

                            Quand une dame aux gants de cuir avec un léger décalage avec la réalité est affectée à « gérer » un problème qu’elle ne ctoie ni ne compren !!


                            • Christoff_M Christoff_M 21 avril 2009 00:53

                              ne cotoie, ni ne comprend... ah zut j’en perds mon latin... nom d’un chien !! attaché bien sur...


                            • Christoff_M Christoff_M 21 avril 2009 00:54

                              reste à youn à modifier les paroles de sa chanson, ... baisse ta cagoule...


                              • Nycolas 21 avril 2009 04:36

                                Conclusion : mettez des masques.


                                • TSS 21 avril 2009 09:34

                                  dans ma jeunesse on appelait cela un« passe montagne » cela doit être ça le progrès:des

                                  mots...des mots ... !!

                                  c’est tellement plus facile de faire une loi tous les 2 mois que de s’intéresser aux vrais

                                  problèmes !!


                                  • antyreac 21 avril 2009 14:54

                                    On peut faire les lois et s’intéresser également aux problèmes

                                    l’un n’empêche pas l’autre.


                                  • Vilain petit canard Vilain petit canard 21 avril 2009 10:44

                                    Ah la la vous n’y comprenez rien, MAM a raison : interdire la cagoule en manif’ va empêcher les ultra-gauchistes tendance anarcho-autonome (UGTAA) de tout casser à l’abri derrière, c’est du bon sens. Le Ministère va plancher là-dessus, ça va occuper le Conseil des Ministres et Sa Majesté, puis le Parlement (encore que je suis sûr que la loi va passer à deux heures du matin devant trois députés abrutis de sommeil), le Sénat, et le Conseil d’Etat.

                                    Puis, à la prochaine manif, les UGTAA vont se radiner la tête emballée dans une écharpe, qu’on va appeler « foulard palestinien », pour frapper les imaginations. Alors on va pondre une loi « anti-foulard », Ministère, Conseil de Ministres, avis du Prince, Assemblée Nationale, Sénat, Conseil d’Etat, bing, deuxième loi.

                                    Mais les UGTAA (dont on peut se demander si ils ne sont pas des alliés objectifs du Pouvoir en l’ocurence), arriveront la tête dans un seau. Bingo ! Loi anti-seau, Ministère, Conseil des Ministres, etc.

                                    Six mois, après, cassage de magasins par des excités portant des masques de Sarkozy. Loi anti-masques de Sarkozy, et allez, roulez.

                                    Et ainsi de suite.

                                    Et ainsi en 2012, le Gouvernement et Sa Majesté pourront dire : nous nous sommes attaqués de front aux problèmes de l’ordre public, nous avons fait voter 82 lois anti-casseurs. Mais il est temps de passer à la vitesse supérieure, rendez-vous compte, les Français ont peur à chaque manifestation.

                                    Et ça se finira avec une loi exigeant de tout manifestant de décliner son nom, son adresse, la liste des membres de sa famille, et ses coordonnées bancaires avant toute demande d’inscription sur la liste des manifestants autorisés par le Ministère de l’Intérieur. Manifester demandera une carte d’accréditation de manifestant, délivrée par les services spéciaux de l’Elysée.

                                    Et on applaudira bien fort !!!


                                    • Christoff_M Christoff_M 21 avril 2009 12:33

                                      Et qui ira enlever les cagoules aux « assaillants » dans le feu de l’action...

                                      Déja que nos charmantes forces de police, contrairement à ce que l’on veut bien nous faire croire, ont ordre de ne pas intervenir face à des bandes organisées... et les ordres viennent de très haut...

                                      Histoire d’entretenir une agitation qui permettra de justifier les installations de caméras et de systèmes de surveillance à la Orwell... sous la houlette de monsieur sécurité maçon Bilderberg !! monsieur Bauer, le monsieur réseaux, loges et bons offices de mr Sarkozy...


                                    • antyreac 21 avril 2009 14:57

                                      Si en Allemagne on arrive à le faire

                                      on arrivera également en France.


                                    • Vilain petit canard Vilain petit canard 21 avril 2009 16:53

                                      antyreac
                                      ben ce qu’on a vu à Rostock en Allemagne, en juin 2007, c’était pas vraiment convaincant... pourtant la cagoule était déjà interdite.


                                    • moebius 21 avril 2009 13:09

                                       avec la montée du chomage et l’incapacité du gouvernement à trouver des solutions et a assurer la croissance, l’état et son faux nez Sarkosy pour défendre des intéréts de classe de plus en plus menacés se dote d’un arsenal de lois répressives en vue d’une crise sociale qui s’annonce particuliérement dure à gérer. La criminalisation de la population par le résident de l’intérieur, continue et se banalise dans les esprits avec l’assentiment d’une partie de la population qui ne trouve encore rien à redire parce qu’elle n’est pas encore touchée par le crise et qu’elle reste encore médusée sur place comme un flan le regard fixé sur les précédente élections, les banlieux et sur la casquette du policier sympa montée sur talonette que nous avons zélu qui se déplace parfois de la banlieue ouest vers la banlieue est pour y distribuer médiatiquement quelque coup de karcher quand ses compagnie de sécurité ne sont pas occupé a assurer sa sécurité dans des mettings édifiant de sa claque retransmis par sa télévision publique. Pendant ce temps une nouvelle bulle gonfle qui s’apprete a nous péter dans la gueule acroissant encore une dette qu’il faudra bien un jour payer...qu’en est ’il des paradis fiscaux, des cocotiers et des boucliers dorés ?. Fort heureusement le résident de l’élysée nous a pondu un code de bonne conduite, et s’est fendu d’un discours morale fort sympatique afin de punir les méchants qui n’ont pas bessoin de cagoule pour nous emmerder mais seulement d’un faux nez en papier tout maché de bonne intention. Par contre le chomeur qui portera un masque de Sarkosy se verra gratifier par une nouvelle loi qui renforce encore « le dispositif actuelle » comme dit l’adjudant de service Alliot Marie et qui n’est évidemment pas suffisant à contrer tout ces débordements carnavalesques de NIce. Le premier mai va etre trés joyeux cette année et le printemps plus chaud que l’automne


                                      • Christoff_M Christoff_M 21 avril 2009 14:04

                                        oui mais il a eu un leger trou de mémoire pour Monaco !! des amis entre parvenus et nouveaux riches....

                                        et la belle machine à blanchir l’immense machine paradisiaque à faire disparaitre des sommes considérables, les clearer, les rendre clean !! cette machine s’appelle Clearstream et les noms cités devraient nous faire réfléchir, pour qui travaillait Sorkozy à l’époque en étouffant par tous les moyens les affaires avec lui à l’intérieur et Mam à la justice...

                                        notre ami Sarkozy oeuvrait déja pour le grand réseau mondial des « amis financiers »... la nomination de monsieur Strauss Kahn banquier mondialiste avant d’etre socialiste !! en dit long sur l’implantation du lobby du Bilderberg pour agir sur les leviers importants de la finance mondiale !! avec les conseils de messieurs Soros, Wendel, Rotschield, DSK, Volker, on pourrait faire une liste à l’infini mais on peut rajouter les deux agents attitrés sous couvert de philosophie et d’humanitaire, des thèses mondialistes...

                                        j’ai nommé les deux agents mondiaux aussi fourbes que pervers, monsieur Kouchner et monsieur Bernard Henry Levy... porte paroles de la pensée officielle mondiale....


                                      • moebius 21 avril 2009 13:58

                                        ..et il risque de faire encore plus chaud sous la gagoule


                                        • Serpico Serpico 23 avril 2009 14:29

                                          Celui qui a imaginé ce décret est un crétin fini (il devrait rester masqué, d’ailleurs) : comment poursuivre en justice quelqu’un qui n’est pas identifié ?(Si les flics ne chopent pas les mille cagoulés en même temps et en flagrant délit).

                                          Pour carnaval, y aura-t-il des arrestations en masse ?


                                          • E-fred E-fred 26 avril 2009 16:03
                                            Le port de « la cagoule » va-t-il être comme en Allemagne, une loi appliquée depuis 1985 interdit à tout protestataire de prendre part à une manifestation "dans un accoutrement ou avec des ustensiles destinés, ou à même d’empêcher, que soit constatée leur identité" ? Pour Olivier Tolle, directeur de la police à Berlin, son efficacité est réelle : "Grâce à l’interdiction des cagoules, nous pouvons appréhender les personnes qui se préparent à des violences […] et prendre des mesures contre elles". Même à Vesoul...
                                             
                                            Le secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand, mardi 22 avril sur France Info, nous informe qu’une personne manifestant sur la voie publique, si elle n’a rien à se reprocher, n’a pas besoin de cacher son visage. Un projet de décret a déjà été transmis au ministère de l’intérieur : il prévoit que "tout participant à une manifestation publique, en dissimulant volontairement son visage dans le but de ne pas être identifié, est puni de l’amende prévue pour les contraventions de 5e classe : 1 500 euros". Les boules mon gars...
                                             
                                            Plus instructif : pour Xavier Latour, professeur de droit, l’argument sécuritaire n’est pas le seul en jeu "Depuis une loi de 1986, l’Etat est considéré comme responsable des dégradations commises lors de manifestations. Avec ce projet de décret, il cherche un moyen dissuasif pour ne plus avoir à payer les pots cassés." Sauf à Kaboul...
                                             
                                            Mais d’où vient cette drôle d’idée de se « voiler la face »...
                                             
                                            Le Black Act :
                                             
                                            Le Black Act fut un décret du Parlement de Grande-Bretagne voté en 1723, pendant le règne de George Ier, en réplique aux braconnages de cerfs de Waltham et à un groupe de bandits connu sous le nom de “Wokingham Blacks” (déjà !). Il qualifiait de félonie (c’est-à-dire un délit passible de pendaison), l’apparition en armes, dans un parc ou un bois, la chasse ou le vol de cerf, avec le visage noirci ou déguisé. Le décret fut ensuite amendé pour s’appliquer aux contestataires dans les chasses et forêts royales, devenant un ajout brutal au Riot Act de 1715. Le Black Act fut aboli en 1827. Toutefois ils ne représentaient pas le hardcore des montagnes...
                                             
                                            Le Schwarze Block :

                                            Un Black Bloc (ou « bloc noir », en allemand « Schwarzer Block ») est un regroupement éphémère d’individus au cours d’une manifestation, regroupement qui donne souvent lieu à des affrontements avec les forces de l’ordre.

                                            Les Black Blocs sont des structures informelles et décentralisées, sans appartenances formelles ni hiérarchies. Ils sont constitués principalement d’activistes des mouvances libertaires : les black blocs ne sont qu’une technique du mouvement autonome pour défiler dans la rue et qui ne sont pas venus jouer les papas poules (ou les Bisounours au Village de la Ganzau...).

                                             
                                            Protéger ses bronches :
                                             
                                            Quand il rejoint un cortège, Renaud emporte son foulard. A Strasbourg, lors de la manifestation anti-Otan, il l’a sorti lorsque la situation s’est tendue. « Dissimuler son visage sert d’abord de protection physique, contre les gaz par exemple. C’est aussi une manière de cacher son identité à la police », reconnaît-il. Xavier Renou, porte-parole des désobéissants, ne condamne pas les manifestants non-identifiables. Mais il préfère la protestation dans la transparence et sans violence. « La désobéissance civile repose sur un principe fondamental : assumer ses actes, avant que tu s’ras tout dur comme un surgelé Picard.
                                             
                                            Qu’est ce qu’une « cagoule » ? :
                                             
                                            D’après wikipédia, une cagoule ou un passe-montagne est un couvre-chef descendant en dessous du menton, masquant ainsi presque toute la tête et une partie du cou, à l’exception d’une ou plusieurs ouvertures réservées aux yeux et parfois à la bouche, voire au visage entier. Elle peut aussi être enroulée sur le haut du crâne, ressemblant ainsi à un bonnet, ou encore être portée sous un casque et en même temps toujours froid au mains...
                                             
                                            En plus de protéger du froid, la cagoule protège de l’anonymat...de l’extrême gauche à l’extrême droite, comme Yves Montand, y r’pousse le pousse-mousse du mistral dans le vent...
                                             
                                            Mais pourquoi avoir attendu si longtemps pour agir contre le port de « la cagoule » ?
                                             
                                            Il n’y a même pas un mois, dans le quartier des Musiciens aux Mureaux, les policiers ont été blessés par un homme « à cagoule », là-bas y jouent au foot et pas au hand.
                                             
                                            Depuis combien de temps les autonomistes Corse se cachent derrière la fameuse « cagoule » ? Et pas seulement pour brûler quelque « paillotes » avec l’aide d’un préfet mais aussi pour tirer au hasard avec un LRPC contre les gendarmeries...franchement, j’serre les dents...
                                             
                                            Que serait donc le sous commandant Marcos sans sa légendaire cagoule et la pipe (échangée depuis avec Bové) sans engrais ni ogm, parcequ’on a un message précis.
                                             
                                            Alors haro sur le passe-montagne, cache-nez, foulard, chèche, écharpe, bonnet péruvien, casquette, blouson à capuche...et maman qui dit : fous ton bonnet ! fous ton bonnet ! Mais c’est moins cool...
                                             
                                            Mais si finalement il n’y avait vraiment qu’une seule « cagoule » ?
                                            Cette organisation française clandestine d’extrême droite qui tenta, entre 1935 et 1937, de renverser le régime parlementaire par une série d’attentats.

                                            La Cagoule est l’une de ces organisations aux frontières du banditisme et du terrorisme politique dont les années trente connurent la multiplication. Ce Comité secret d’action révolutionnaire, fondé par Eugène Deloncle en 1935, recrutait parmi les anciens combattants et parmi les ligues fascistes françaises. Elle noyauta l’armée française, compromettant le maréchal Franchet d’Esperey appelé à exercer, une fois la république renversée, le pouvoir. Violemment anticommuniste, antiparlementaire et antisémite, la Cagoule fit assassiner entre autres les frères Rosselli, militants antifascistes italiens réfugiés en France. L’arrivée du Front populaire au pouvoir et le début de la guerre d’Espagne, qui leur fournissait l’exemple édifiant de Franco, stimulèrent les ardeurs des cagoulards : pour faire croire (selon une méthode qui avait fait ses preuves en Allemagne en février 1933) à un complot bolchevique, ils incendièrent le siège de deux organisations patronales et participèrent à la campagne calomnieuse, orchestrée par les journaux d’extrême droite Gringoire et l’Action française, contre le ministre de l’Intérieur Roger Salengro (1936) qui se suicida. Son successeur, Marx Dormoy, fit arrêter les cagoulards et démantela leur organisation.

                                            Ceux-ci, dont Deloncle ou Darnand, surent se souvenir de lui et le firent exécuter pendant l’occupation allemande, dont ils furent des cadres dirigeants créant, par exemple, la Milice et réveillant leurs réseaux clandestins à la faveur de l’État français. La destinée posthume de la Cagoule fut à l’image de son existence effective : celle d’un groupe violent d’activistes haineux et racistes, à l’image de Pandi-panda et Pitbull de flipper.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès