Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Dialogue de sourds

Dialogue de sourds

“Discussion dans laquelle aucun des interlocuteurs ne tient compte de ce que dit l'autre ; Conversation qui, au bout d'un certain temps, se révèle impossible entre deux ou plusieurs personnes par refus mutuel d'écouter le point de vue de l'autre. On a beaucoup exagéré les contradictions qui nous divisent : en fait, nous parvenons à nous persuader les uns les autres et les discussions qui nous opposent entre spécialistes, pour être animées et parfois passionnées, n'ont rien d'un dialogue de sourds entre points de vue irréductibles "
(Marrou, Connaiss. hist., 1954, p. 227) 

Il était une fois l'histoire d'un dialogue de sourds.

Beaucoup de gens parlaient, palabraient, mais n'arrivaient jamais s'entendre, ni s'écouter d'ailleurs.

Les uns, les autres, se renvoyaient sans cesse la balle, participaient à des joutes verbales, mais tout cela sans réussir à avancer dans le bon sens.

Les compromis étaient quasiment impossibles à établir, chacun défendant son beef-steack et ne se remettant jamais en question.

Quand certains pensaient tout savoir, d'autres pensaient ne rien comprendre.

Aucun des groupes ne voulaient plier devant l'autre, chacun ayant trop d'égo et de fierté pour avouer la faiblesse de leur propos et de leurs idées.

Il continuèrent en vain de discuter, mais plus ils essayaient, moins l'issu du débat était visible.

Les uns reprochaient ceci, les autres cela.

Droite-gauche, haut-bas, pauvres-riches, élites-prolétaires, jeunes-vieux, hommes-femmes, le climat était emprunt d'une exaspération poussée à son paroxysme.

C'était peut-être leur seul point commun, l'exaspération.

Tout ce qu'ils arrivaient à faire était de guetter le moindre faux pas, la moindre erreur de syntaxe, les moindres détails accablants dans le but de prouver que les idées de l'autre étaient mauvaises, choquantes, désabusées, inacceptables.

Ils déblatéraient tellement, qu'il était devenu normal, voir banal qu'ils ne puissent plus ni s'entendre, ni s'écouter…

Des litres de salive, des kilomètres de lignes, des heures de médiatisation, voilà où était passée leur énergie.

Quand les uns scandaient “vous avez tort”, les autres répliquaient “nous avons raison”.

Quand les uns se disaient choqués, les autres se sentaient outrés, et vice et versa.

Un match interminable, avec deux adversaires aussi tenaces l'un que l'autre.

L'affrontement s'essoufflait parfois, laissant aux uns quelques mètres d'avance, et aux autres quelques wagons de retard et inversement.

Ce match n'a en fait jamais terminé, il est, et a toujours été d'actualité.

Voilà bien longtemps que les uns et les autres poursuivent ce dialogue de sourds.

Peut-être manquent-ils cruellement de silence ? d'empathie ? de bon sens… ? Pour s'entendre, s'écouter et se comprendre.

Peut-être un jour comprendront-ils qu'il suffit juste de tendre de l'oreille… 


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 19 décembre 2011 10:54

    Le dialogue de sourds suppose la mauvaise foi de l’un ou de l’autre et parfois des 2.

    Le riche : Je veux tout.
    Le pauvre : Je veux ma part.
    Le riche : Il n’y a plus rien. J’ai tout pris.
    Le pauvre : Donnez moi ma part.
    Le riche : Il n’y a plus rien.
    Le pauvre : Donnez moi ma part.
    ...
    ..etc..


    • Cinquiemevitesse Cinquiemevitesse 19 décembre 2011 18:13

      Hélas, puis-je oser rajouter :
      Le pauvre : Ah, on ne peut rien y faire alors, tant pis...


      • ddacoudre ddacoudre 19 décembre 2011 20:14

        bonjour cinquièmevitesse

         je pense qu’il s’agit surtout d’exposition d’intérêts antagonistes.
        ddacoudre.over-blog.com .
        cordialement


        • Jean 19 décembre 2011 21:01

          Vous parlez de la société dans laquelle nous vivons ; gauche droite, haut bas, riche pauvre, parité non respectée etc. ; pensez à la démocratie et non le pouvoir à une caste (le leurre du pouvoir seulement au bureau de vote) :

          Un parti sans étiquette peut faire élire un président (candidat sous contrat) ;

          chef des armées et de la police, il peut aussi dissoudre les assemblées, et -en principe sans violence (ça dépend de l’ oligarchie)- il remet le pouvoir à une constituante de tirés au sort (sûrement pas plus sots que les parlementaires absentéistes ou dormeurs, de toute façon incompétents et magouilleurs) : la politique ne peut plus être une profession

          Une autre vision de la société : la démocratie et non un ersatz.
          (en démocratie, dépenses -30%, impôts -30%, endettement -50%)

          Le tirage au sort à étudier sérieusement :
          en finir avec les partis donc les lobbies, groupes de pression sur le législateur.

          Depuis des siècles nous sommes conditionnés à être dominés par des chefs de clan, féodaux, rois, ... ; et aujourd’ hui par l’ oligarchie.

          On se fait croire à nous-même, qu’ il n’ y a pas d’ autre solution, encouragés en cela par l’ oligarchie. Des exemples contraires existent qui fonctionnent bien, démocratie même partielles. Vidéos : voir Etienne Chouard
          http://www.dailymotion.com/video/xlz6kr_debat-entre-etienne-chouard-et-yvan-blot-sur-la-democratie-reelle_news

          Une association : http://www.democratiedirecte.fr/

          Et un parti, à voir : http://www.lepf.fr/

          Avantages : Une démocratie par tirages au sort, élimine le pouvoir des partis donc des lobbies, assure les parités, en particulier hommes/femmes, fait de nous des citoyens (pas qu’ au bureau de vote), élimine l’ aberration de la professionnalisation de la Politique, qui appartient à tous, réduit la délinquance (tous deviennent des citoyens, responsables...), etc.


          • Nina888 19 décembre 2011 22:16

            Procédons par étape ....
            1-changement de la contitution pour que tous puisse etre éligible , que tous le monde ai les même moyen à leur dispositions pour faire campagne , que tous les majeurs ai droit de se présenter et soit protégé eux et leur proche par l’état ...
            2-Abolition des président et ministre , le senat ou l’assemblée nationale sont élue directement par le peuple , les auxilière de justices aussi , les elus sont tous révocable à partir d’une pétion , les proposition de loi doivent etre validée par référendum ...
            0-Loi qui décrète que plus une entitée aura de pouvoir (entreprise, lobby, gouvernement, parti politique et personne .) moin elle aura de droits (inversement les personnes les plus déffavorisée auront plus de droit) .
            3-Remplacer les elus par la possibillitée de tous de faire des pétitions pour proposer une loi et qu’elle soit votée par référendum ... (ce systeme est le plus proche de l’anarchie démocratique , ne sombront pas dans l’anarchie olligarchique qui propose de faire que le plus fort devien celui qui ai raison)
            0.5-Les personnes qui ne nuise pas en elle même la sociétée mais discriminée par les anciènnes lois doivent avoir les mêmes droit (mariage gay, personnes issue de l’immigration , transexuel(le)s , personnes intersexuées , personnes pansexuelles , ...) que les autres ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès