Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Dieudonné est-il la cible d’une dictature ?

Dieudonné est-il la cible d’une dictature ?

* Dictature : Régime politique dans lequel le pouvoir est entre les mains d'un seul homme ou d'un groupe restreint qui en use de manière discrétionnaire ; (parfois) fonction correspondante.

 

Préambule :

En d’autres termes, pour tenter de ménager un peu la susceptibilité des lectrices et lecteurs trop sensibles, Dieudonné fait-il face à un pouvoir harceleur ?

Ou, pour dire les choses sous une forme plus policée : Dieudonné est-il l’objet d’un harcèlement visant à le réduire au silence ?

Telle est la question que je me permets de porter à votre appréciation. En effet, l’affaire Dieudonné, puisque c’est désormais le nom qu’il convient de lui donner grâce à l’interventionnisme hystérico-phobique de notre ministre de l’intérieur dont les motivations restent suspectent, n’a pas fini de faire couler l’encre.

Toutefois, dans des débats où les passions tendent à prendre le pas sur la raison, démontrant de facto la thèse exposée lors de précédents articles[1] – à savoir que la « raison n’est que l’attaché de presse des émotions » –, et pour clarifier le propos, je me permets de vous soumettre une brève analyse relative aux stratégies de manipulation et de harcèlement mises en place par un système harceleur (ou totalitaire).

Cette présentation a été effectuée par l’une des plus grandes spécialistes en France sur les problématiques de discrimination, de harcèlement et de manipulation (cf. lien en fin d’article pour ses références professionnelles et bibliographiques).

Ce texte est publié avec l’aimable autorisation de son auteur et n’a pas été écrit pour susciter la polémique. Il a simplement été initialement mis en ligne dans un but informationnel. L’initiative de le porter à votre connaissance m’appartient et sa rédactrice, préférant se concentrer à des projets de construction plutôt que de destruction, ne souhaite pas débattre sur le sujet, mais me confie le soin, le cas échéant, de répondre aux éventuels commentateurs.

 

Le pouvoir harceleur face à ses opposants

Par Ariane BILHERAN

 

 « Toute rencontre avec les hommes fournissait à Démocrite matière à rire »Juvénal, Satires, X, V, vers 47.

« Dans une libre République, chacun peut penser ce qu'il veut et dire ce qu'il pense »Spinoza.

Pour bien commencer l'année 2014, intéressons-nous aux moyens par lesquels un pouvoir harceleur supprime ses opposants.

Cette analyse est valable pour tous les types de harcèlement.

Rappelons simplement que la visée du harcèlement est bien de soumettre ou de démettre.

Tout d'abord...

 

Comment le pouvoir harceleur identifie-t-il ses opposants ?

L'opposant du pouvoir harceleur est toujours celui qui met en lumière ce qui doit rester, d'après le harceleur, bien caché de tous : corruption, escroquerie, manipulation, perversion, tyrannie, protections d'individus criminels, etc.

La plus grande crainte du pouvoir harceleur est d'être démasqué dans ses malversations[2].

L'opposant est donc un résistant au pouvoir harceleur, souvent une personne très autonome, résistante à la tyrannie, comme je l'ai déjà expliqué dans Le harcèlement moral (Armand Colin, 3ème édition en 2013).

 

Comment se débarrasse-t-il de ses opposants ?

L'adage « qui veut tuer son chien l'accuse de la rage » est particulièrement adapté au procédé du pouvoir harceleur. En voici les étapes :

1) discréditer l'opposant en pratiquant la désinformation à son encontre : diffusion d'informations erronées, propagande, calomnie..., et en supposant que les personnes jugeront de l'opposant à partir de la seule désinformation pratiquée ou de pseudo-sondages trafiqués. Le harceleur est le spécialiste du « parler au nom de tous ».

Exemples :

Dire que la personne fait du mauvais travail, le comble étant de l'accuser elle-même de harcèlement pour justifier un harcèlement à son encontre...

La discréditer en public sans apporter la preuve du discrédit, sans donner les moyens de la défense, sans permettre que l’opposant ne s’exprime à ce sujet (muselage de la parole de l’opposant), en interdisant le débat d’opinions…

2) l'isoler et le pousser à la faute

Exemples :

  • l'empêcher de s'exprimer lors de réunions d'entreprise ou de spectacles ;
  • le séparer de ses collègues et pratiquer l'art de la division ;
  • le rendre infréquentable sur la base d'accusations mensongères, d'interprétation orientée de propos et de comportements (orchestration de propagande, pressions pour signature de pétitions au sein de l'entreprise contre l'opposant, etc.) ;
  • le pousser à la faute en le mettant sous pression psychologique (humiliations, insultes...), matérielle (suppression des moyens pour exercer son travail, pressions financières...) et/ou physique (agressions...) ;

3) l'accuser des pires maux (la victime devient alors coupable : perversion inhérente au processus harceleur) : l'opposant serait « hystérique », « syndicaliste », « antisémite », « dangereux », « terroriste », « malade mental »,... et même… « harceleur » !

Exemple :

Faire accuser l'opposant de « harcèlement » sur la base d'une enquête partiale menée par une seule personne « juge et partie » et d'une audition unilatérale (seuls les plaignants étant entendus), et qui plus est, en lien d'intérêts et d'amitiés avec la Direction...

4) s'improviser comme étant la résolution de ces maux (problème - réaction - solution)...

5) stigmatiser et liquider les amis de l'opposant par des stratégies diverses : séduction, corruption, manipulation, intimidation, terreur. Les accuser de « trahison » s'ils ne collaborent pas (cf. pour rappel l’article « De la soumission psychologique au travail : comment un harceleur parvient à soumettre tout un groupe d’adultes pourtant bien constitués, et ce qui s’ensuit… ? »)

Exemples :

  • proposer à l'ami de trahir l'opposant moyennant un poste plus haut placé dans l'entreprise ;
  • menacer la famille de l'opposant et jeter des pierres sur sa maison ;
  • verser des pots-de-vin pour que la personne soit blacklistée (pour retrouver un travail...) ;
  • intimider d'éventuels soutiens à l'opposant en menaçant de les rétrograder, de les licencier, de les sanctionner ;
  • etc.

 

Pourquoi s'en débarrasse-t-il ?

Pour asseoir son pouvoir absolu et continuer de jouir des privilèges de sa toute-puissance en toute impunité[3].

 

Comment évincer un pouvoir harceleur ?

Comprendre que ce que les opposants subissent, vous le subirez aussi. S'informer sur les procédés de harcèlement, de manipulation et de lavage de cerveau. Voir la vidéo sur « Psychologie du Pouvoir » - Lire par exemple :

  • Harcèlement. Famille, Institution, Entreprise (Armand Colin, 2009).
  • Tous des harcelés ? (Armand Colin, 2010).
  • Le harcèlement moral (Armand Colin, 3ème éd. 2013).
  • Manipulation. La repérer, s’en protéger (Armand Colin, 2013).
  • Ne céder ni au chantage, ni à la culpabilité, et surtout pas à la peur  : la peur en elle-même asservit.
  • Rester solidaires dans le collectif.
  • Nommer ce qui se passe. Ne pas rester silencieux.
  • Se rappeler à tout instant que « renoncer à sa liberté, c'est renoncer à sa qualité d'homme » (Rousseau).
  • Demeurer lucide : le pouvoir harceleur n'a jamais de bonnes intentions à votre égard, surtout s’il vous prétend le contraire !
  • N'utiliser la violence qu'en extrême recours car la violence nourrit le pouvoir harceleur...
  • Nourrir la bienveillance et la compassion en soi, et ne laisser aucune place aux sentiments d'impuissance et de haine.
  • Rire... Le rire est l'arme la plus puissante qui soit car, avec le rire, plus le pouvoir devient harceleur, plus il devient comique.

La subversion du rire satirique, celle de Démocrite, est corrosive, radicale, et... démocrate.

 

NOTA BENE :

Tous les exemples cités proviennent de situations déjà observées en entreprise lors de nos enquêtes…

Toute ressemblance avec l'actualité en France sur l’humoriste Dieudonné serait purement fortuite.

 

Précisions supplémentaires :

Ariane BILHERAN est docteure en psychopathologie, écrivain et consultante. Elle dirige la SAS SÉMIODE fondée en 2008 et intervient sur la problématique des RPS au travail (Risque Psycho-sociaux). Pour en savoir plus : http://www.semiode.com/a-propos/

En complément d’information de ce billet, je rappelle en lien qu’elles sont les lois qui permettent dans notre pays de réprimer les atteintes à la dignité de la personne : articles 225-1 à 225-4 du Code pénal relatifs aux discriminations ; et les atteintes à l’intégrité physique ou psychique de la personne : article 222-33-2 du Code pénal concernant le harcèlement moral.

La lecture de ces rares articles de Loi vous permettra de mieux définir les atteintes à la dignité et/ou à l’intégrité de la personne qui ont été supposées dans l’affaire Dieudonné.

Et pour ceux qui souhaitent approfondir les notions de droit relatives aux actes discriminants ou de harcèlement (la manipulation n’étant pas interdite en France à l’exception de celle qui conduit à des abus de faiblesse), je vous propose également de lire l’article Harcèlement sexuel : Un syndrome d’aliénation pénale, car sa démonstration et sa conclusion restent valides même dans le cas de harcèlement moral.

Subséquemment, l’affaire Dieudonné pose un autre problème de fond, monumental celui-ci, que l’on peut présenter de manière non anecdotique : souhaitons-nous, peuple Français, abandonné un peu de liberté pour plus de sécurité ?

La psychosociologie démontre dans toutes ses recherches que la façon de s’interroger sur un problème influe directement sur les réponses que l’on souhaite obtenir. Or, un pays qui arbore le triptyque Liberté, Égalité, Fraternité sur tous les frontispices de ses communes devrait sérieusement méditer sur le sujet.

Par ailleurs et comme dans cette affaire, la harangue d’un seul décideur a joué sur la corde sensible de l’émotionnel au détriment du rationnel et du relationnel, je conclurais par ses propos emplis de sagesse dont devrait s’inspirer toutes les parties en présence souhaitant mener une politique intelligente et responsable visant à montrer l’exemple : « La meilleure façon de se défendre est de ne pas imiter l’offenseur » (Marc AURELE, extrait de Pensées pour moi-même).


[2] C’est moi qui souligne.

[3] C’est moi qui souligne.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (83 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 16 janvier 2014 09:26

    pauvre dieudonné ! Pendant ce temps, notre pouvoir d’achat continue de se casser la gueule, la précarité progresse à grands pas, la TVA augmente, on vient de faire un nouveau cadeau de 35 milliard au Medef, les actionnaires boivent du champagne pour se féliciter de leurs supers bonus et le clampin de base proteste énergiquement pour soutenir Dieudonné…entreprise médiatique magnifiquement orchestrée par Manuel Valls. En période de crise tout est bon afin de détourner la colère des individus vers des objectifs, moins dangereux pour le système ? D’ailleurs, la plus grosse « Quenelle » c’est celle que l’on est en train de nous mettre, non ? Doit se marrer Dieudo, car grace à toute cette pub il va pouvoir vendre un bon paquet de DVD de son spectacle "Le Mur"...sa petite entreprise ne connait pas la crise !

    Voir : A PROPOS DE DIEUDO...


    • Shawford Shawford43 16 janvier 2014 09:40

      Bonjour Rpbert,


      autant hier quand j’ai vu que vous écriviez les provocations de Dieudonné pour seul qualificatif, le tout en gras, je me suis dit, il a réfléchit et opéré un retour lexical salutaire.

      Mais là vous êtes délibérément ignominieux car :
      - prétendre que ce que fait en ce moment Dieudonné est la voie la plus facile pour s’enrichir est inique. Car s’il venait à finir en prison ou dans la tombe, on se demande ce qu’il ferait de ses patates
      - car la vente des DVD qu’il a bel et bien exhorté à vive voix, c’est pour compenser les interdictions de spectacle (il a d’ailleurs très explicitement dit échanger les places de spectacle contre le DVD). 
      Or les spectacles où il remplit tous les Zéntihs de France sans publicité aucune du système politico-médiatique ni contrainte sur le public, il ne devrait donc pas pouvoir en récolter le juste fruit ?

      Cela tendrait en tout cas à dire que vous souhaiteriez dans le régime politique que vous préconisez que ce qui aurait été gagné par le seul exercice de son ingénuité et de son seul talent serait totalement oblitéré et absorbé par la communauté.
      Ce serait assurément : welcome dans un monde de larves et de frustrés.

    • Robert GIL ROBERT GIL 16 janvier 2014 09:56

      « prétendre que ce que fait en ce moment Dieudonné est la voie la plus facile pour s’enrichir est inique. », ou j’ai dit ça ?????


    • Shawford Shawford43 16 janvier 2014 10:02

      Donc quelque soit le moyen et la juste comptabilité de cette rémunération avec la bonne gouvernance et le partage des richesses dans la société, le seul fait de s’enrichir serait pour vous la source de tout mal, j’ai bon ?


    • Philippe VERGNES 16 janvier 2014 10:20

      Bonjour Robert GIL,

      Tout d’abord, merci de nous faire partager votre opinion ici.

      Maintenant, sur le contenu de votre post : vous avez effectivement raison. Tout est bon pour détourner notre attention sur des sujets moins dangereux pour le système afin qu’il puisse continuer à œuvrer dans l’ombre à l’encontre de notre intérêt général. Mais ce qu’il y a d’extraordinaire dans l’affaire Dieudonné, c’est que les dirigeants en place ont été poussés à la faute et qu’ils se sont trahis. Et ça, c’est vraiment important pour que les consciences s’éveillent encore un peu plus, car avec cette affaire nous avons la preuve évidente de l’ingérence israélienne (je parle de l’État d’Israël) dans la gestion de la politique française.

      Mais comme cette ingérence ne doit pas être divulguée aux yeux du grand public, la seule solution passe par la manipulation des foules dont se rendent coupables les gens qui nous gouvernent aujourd’hui pour défendre des intérêts qui sont loin de correspondre à nos standards d’idéaux démocratiques.

      Dieudonné ne peut être tenu responsable de la publicité que lui a fait notre sinistre de l’Intérieur qui a probablement méjugé de l’impact de son interventionnisme hystérico-phobique. S’il en tire profit, que grand bien lui fasse, il en aura bien besoin pour se défendre devant les tribunaux.

      Par ailleurs, la véritable question de fond qui se pose suite à cet incident est celle soulevée en fin d’article : souhaitons-nous, peuple Français, abandonné un peu de liberté pour plus de sécurité ?

      Car c’est bel et bien cela qui se profile à notre horizon et si nous n’en prenons pas conscience alors, cela donne raison aux personnes qui projettent de restreindre nos libertés, y compris et surtout celle des travailleurs que vous semblez défendre.


    • non667 16 janvier 2014 11:04

      gil = taupe/troll du N.O.M. qui nous joue l’embrouille !
      à moinser sans lire et sans argumenter !


    • bernard29 bernard29 16 janvier 2014 11:21

      à Robert Gille

      « vous dites  ; »le clampin de base«  proteste énergiquement pour soutenir Dieudonné !! »

      sympa pour les spectateurs de Dieudonné. Ets ils sont nombreux, la preuve ils achètent en masse ses vidéos ( c’est vous qui le dites en semblant le regretter !!).

      Vous savez pourquoi « les clampins de base » ne protestent pas énergiquement pour vos vrais problèmes ?

      1) parce que il y a encore de la marge avant la vraie colère ( les espagnols, grecs etc... sont au régime bien plus sec que le nôtre et la table n’a pas été renversée, les citoyens de l’Est de l’ UE , ont des niveaux de vie bien plus bas que les nôtres etc etc .. alors vous pouvez espérer qu’UBU arrivera un grand soir mais vous attendrez longtemps

      2) parce que peut être que les clampins de base ne saisissent pas bien les motivations des gens qui râlent pour eux, ou que ces derniers ont une très mauvaise communication.( peut être que vous ne savez pas expliquer ! ) vous devriez prendre exemple sur Dieudonné). Peut être que les clampins pensent que ces gens là roulent aussi pour eux avant tout . Ont ’ils été échaudés. ??

      3) parce que la dernière chose qui reste pour des « clampins » qui survivent péniblement, c’est le sens de la dignité humaine et de la dignité citoyenne. C’est donc pour celà que même ’a défaut de pain et de confort, il reste la protestation vive pour les grands principes de l’humanisme en danger, c’est à dire la liberté d’expression, la liberté de pensée, la liberté de conscience. Et c’est la dramatique situation de ces libertés que révèle de façon magistrale Dieudonné.


    • Alain Qroviste Alain Proviste 16 janvier 2014 11:47

      Lorsque l’on souhaite sincèrement lutter contre la TVA, les 35 milliards du MEDEF sans contrepartie, les actionnaires etc...on doit aussi lutter contre les attaques à la liberté d’expression et surtout contre la peur et l’auto-censure, la peur de ne plus dénoncer les injustices comme le dit si bien l’auteur. Normalement, le citoyen doit se battre contre toutes les injustices. Personnellement, je ne fais donc pas de différence entre le combat pour Dieudonné et la liberté/égalité d’expression/d’opinion (égalité inexistante aujourd’hui), indispensable si vous voulez continuer à dénoncer les agissements des puissants, et le combat contre le MEDEF, c’est la même chose. C’est un tout.

      D’où la nécessité de taper à la racine, la constitution, le droit du droit. Rendons illégitime l’anti-constitution actuelle en écrivant nous-même une vraie constitution. Un moyen facile sans grande prise de tête serait de vouloir une assemblée constituante citoyenne tirée au sort.

      http://etienne.chouard.free.fr/Europe/index.php

      Merci à l’auteur de ne pas céder au chantage comme quoi on parle trop de l’affaire Dieudonné, et le reste que dalle, et de nous la présenter sous l’angle manipulatoire et psychologique. Cette affaire nous apprend bien des choses, sur la réalité du pouvoir tyrannique en place, sur la liberté/égalité d’expression , la loi Gayssot, le communautarisme, l’attitude victimaire, la puissance de certains mouvements/associations jusqu’à la situation au Proche-Orient etc...Le flot d’articles va se calmer tout seul petit à petit (c’est déjà le cas) tant que la vérité ne sera pas totalement rétablie et triomphante sur ce sujet, que je trouve tout aussi crucial voire plus que le dernier enfilage bien profond du MEDEF en date.

      Amicalement (ou quenellement si vous préférez smiley ).


    • Robert GIL ROBERT GIL 16 janvier 2014 12:21

      excusez moi j’aurais du remplacer clampin par BDB


    • bernard29 bernard29 16 janvier 2014 12:34

      comment peut ’on parler de « clampin de base » et de « blaireau de base » quand on a un blog qui s’appelle « conscience citoyenne ».

      c’est déjà là que vous n’êtes pas pris au sérieux. A moins que vous vous essayez aussi au « comique de base ».


    • Philippe VERGNES 16 janvier 2014 14:04

      @ bernard29,

      Merci pour ses propos aussi dignes que clairvoyants dénués d’une agressivité dans laquelle souhaiteraient bien nous voir tomber tous les profanateurs d’une véritable démocratie.

      @ ROBERT GIL,

      Si par ces quelques mots vous souhaitez traduire le fond de votre pensée, en quoi estimez-vous valoir plus ou mieux que tous ceux que vous conspuez ???


    • Morpheus Morpheus 16 janvier 2014 14:07

      @ ROBERT GIL

      A supposer que nous nous fichions de Dieudo et que nous nous consacrions à tous les sujets que vous énoncez, j’ai une question : comment faisons-nous pour empêcher ces politiques allant contre l’intérêt général d’advenir et de se poursuivre ? Vous n’en dites pas un mot. C’est ennuyeux.

      D’autre part, si l’affaire Dieudonné est bien une diversion permettant de détourner l’attention du publique, cela n’en fait pas moins une affaire extrêmement grave eu égard aux principes mêmes du droit, aux principes des droits de l’homme et au principe de non ingérence des intérêts de puissances étrangères dans la nation. Dieudonné a des problèmes parce qu’il a les couilles de dénoncer les vices du gouvernement et de l’appareil d’état corrompu et vendu à des intérêts étrangers, c’est un authentique résistant, et sa cause est aussi celle du peuple. mais vous ne le voyez pas, parce que vous êtes dans une logique de factions : chacun pour sa gueule.

      Moche smiley

      Morpheus


    • matador matador 16 janvier 2014 18:23

      A L AUTEUR

      Liberté/sécurité : vieille thèse de Tocqueville....De la démocratie en Amérique je crois...


    • T.REX T.REX 16 janvier 2014 20:57

      Illustration lamentable qui inverse les rôles !
      L’antisémite devient victime du nazisme !
      ça c’est de la manipulation !


    • Odal GOLD Odal GOLD 16 janvier 2014 22:02

      Dieudonné est apparemment l’humouriste qui vend en France le plus de places de spectacles, et il n’a pas attendu un harcèlement de plus (directement de l’état et de Valls cette fois-ci) pour cela. Et cela malgré les injures et les insinuations, les provocations, le blackout ou le harcèlement des médias dominants, et les tracasseries juridiques incessantes.
       
      Il en a du talent, et aussi du courage, Dieudonné.
      La plupart auraient plié bien avant. A ce sujet, on peut éventuellement l’aider et participer à sa survie juridique, là : [lien]
       
      En fait Israël et ses sayanims voudraient faire interdire sur le territoire français l’antisionisme, qui est pour l’instant ici légal.
      >>> http://www.agoravox.tv/actualites/citoyennete/article/jacob-cohen-l-affaire-dieudonne-42829
       
      Pour cela, ils assimilent systématiquement l’antisionisme, pour l’instant légal, à l’antisémitisme, qui est illégal.
       
      Dieudonné est antisioniste et c’est tout, et n’en déplaise à Valls qui est lié d’une manière éternelle à Israël, n’en déplaise à Hollande qui est prêt à entonner un chant d’amour pour Israël, n’en déplaise à Israël, aux services secrets et à leurs sayanims... être antisioniste, c’est pour l’instant parfaitement légal en France, année 2014.
       


    • Odal GOLD Odal GOLD 16 janvier 2014 22:18

      " La justice française distingue ce qui relève d’une critique permise du sionisme de ce qui relève de l’antisémitisme (interdit par la loi française).

      Dominique Vidal92, évoque assez largement les affaires qui ont opposé la LICRA (représentée par Me Goldnadel) à Daniel Mermet, à Témoignage chrétien, à un candidat de la LCR de Chambéry93. Toutes ces affaires, qui visaient l’expression d’un antisionisme, ont abouti un échec, ce qui montre que l’assimilation de l’antisionisme à un racisme, selon les termes de la loi du 1er juillet 1972, n’est pas prise en compte par la justice française. "

      >>> http://fr.wikipedia.org/wiki/Antisionisme

       


    • Mortargent 17 janvier 2014 02:37

      Si je ne m’abuse il ne s’enrichit pas.... Depuis X années il s’est placé en « non solvabilité » pour ne pas payer ses amendes. Ceci dit, puisqu’il fait salle pleine à chaque représentation, puisqu’il vend des DVD, puisque bientôt il vendra des Tshirts, des figurines à la quenelle, des pin’s, des magnets, des verres, des mugs, des chaussons, des casquettes, des stylos, des parfums, etc... pensez vous qu’il finira par payer ses amendes ? Ou alors faudra t’il faire comme Sarkozy et créer un Dieudothon pour l’aider à payer ?

      C’est un petit point de détail sans doute. Mais pour ma part, lorsque pendant 10 ans un état laisse une personne condamnée à de multiples reprises faire ce qu’elle veut y compris ne pas payer ses amendes, j’aurai tendance à croire que cette... clémence des institutions est louche et cela m’inciterai plutôt à croire qu’ils travaillent main dans la main depuis des années.

      Essayez vous même simplement de ne pas payer vos amendes, tout en étant parfaitement visible, joignable et non caché... je doute que vous teniez 10 ans avant que les huissiers ne débarquent, avant que vous ne finissiez en tôle. Je suis plus enclin à penser que tout ce à quoi nous assistons depuis des semaines est parfaitement organisé et rpévu depuis des mois et années et que les deux ou 3 parties concernées se sont parfaitement mis d’accord en coulisses sur la moidre étape de ce feuilleton de « télé-réalité ».


    • Philippe VERGNES 18 janvier 2014 11:38

      @ T.REX,

      Je ne sais ni pour qui ni à quoi vous carburez et je m’en contrefiche totalement.

      Cependant, s’il vous reste une seule étincelle d’intelligence dans votre petite cervelle, utiliser la pour vous informer correctement en lisant cet article : Charte du réseau international juif anti-sioniste. Vous comprendrez peut-être qui inverse qui, quoi, où, quand, comment et pourquoi ?

      Mais cela fait-il peut-être déjà trop de questions à vous poser à la fois. Aussi, je vous propose juste un très court extrait : « Le sionisme n’est pas seulement raciste, il est aussi antisémite ». C’est écrit par un véritable juif qui lui n’inverse pas les rôles.


    • paulau 16 janvier 2014 10:04

      Il existe un lien entre socialisme et totalitarisme.


      • bourrico6 16 janvier 2014 10:53

        On sent que vous avez réfléchit longtemps avant de nous faire part de cette révélation.
        Soyez en remercié.

        On peut fermer maintenant, le môssieur à tout dit.


      • Philippe VERGNES 16 janvier 2014 10:55

        Bonjour paulau,

        En fait, si vous allez dans ce sens, il est certain que ceux qui défendent le socialisme vont vous tomber dessus en vous traitant de tous les noms d’oiseaux possible et imaginable. Quelle que soit l’opinion politique que vous défendez, ce n’est qu’une idée, tout comme le socialisme.

        Ainsi, le totalitarisme n’est pas intrinsèquement de lien avec le socialisme proprement dit. Tout dépend en fait de ce que vous mettez derrière l’idée ou le concept de socialisme.

        Par ailleurs, il ne faut jamais perdre de vue qu’une « c’est toujours une idée qui donne naissance aux dictatures. Mais l’idée tient sa couleur et sa forme de l’homme qui la traduit en acte » (Stefan ZWEIG, Conscience contre violence).

        Cette règle de bon sens est totalement éludée dans nos analyses des différents idéologues qui tentent de nous séduire. Peu importe en fait l’étiquette politique dont vous vous revendiquez, si vous êtes un doctrinaire, vous réagirez toujours en doctrinaire et votre seul leitmotiv sera l’opportunisme quelle que soit la couleur que vous décidez de porter.


      • Philippe VERGNES 16 janvier 2014 11:00

        erratum : le totalitarisme n’a pas intrinsèquement de lien avec le socialisme... ou avec le verbe être : le totalitarisme n’est pas intrinsèquement totalitaire.


      • bourrico6 16 janvier 2014 11:00

        Bon, allez, j’ai un peu de temps.

        Il est évident que l’idéologie « socialiste » passe pour un totalitarisme auprès des seigneurs et maîtres.
        Pensez donc, ces gueux qui osent réclamer leur part du gâteau !!
        Pire, qui prétendrait même venir la prendre de force !!

        Il n’y a pas de quoi.


      • Philippe VERGNES 16 janvier 2014 11:05

        Heu désolé... je me « confusionne », ça m’apprendra à vouloir réagir trop vite smiley : ... le socialisme n’est pas intrinsèquement totalitaire.


      • CommunArt CommunArt 16 janvier 2014 13:05

        Absolument !

        Tout comme il existe un lien entre le furet et la baleine bleue ( cf Darwin )

      • kalon 16 janvier 2014 23:02

        La seule chose qui menace l’humanité ce sont les inutiles qui se font passés pour des intellectuelles mais qui devraient marcher pieds nus si il n’existait pas de cordonniers ! smiley


      • Martha 16 janvier 2014 11:24

         La chasse à courre médiatique et politique sus à Dieudonné *, la semaine dernière, est une démonstration comique de ce que vous dites. Le-z-Ubus guignolesques ont montré ce de quoi ils sont capables et l’ont signé.
         C’est fait ! C’est scandaleux et c’est cela qui est très drôle, on atteint le ridicule au plus haut niveau. De cela, en France on ne s’en remet pas !

         La majorité des Français, pris dans leur boulot, trompés en permanence par les médias cyniques et menteurs, n’ont pas encore bien saisi la dimension de l’affaire et son côté grotesque. Toujours accrochés aux mot clés et hypersensible « d’antisémite » et de « Shoah », Ils ne veulent pas voir l’évidence. 
         Dieudonné dénonce l’utilisation, faite, jusqu’à l’insupportable, du premier terme et l’instrumentalisation faite du second, avec ses farces. Pour lui, on peut être pour le bonheur des juifs et être totalement antisioniste et en particulier être opposé aux manières de faire de l’axe « américano-sioniste » qu’il a si bien dénoncé dans son sketch.

         Qui prend la peine de l’écouter comprendra la noblesse de son combat. Les mots « antisémite » et « shoah » sont devenus les instruments de notre asservissement. Il en a fait la démonstration par la farce et le rire. Ce qui prouve qu’il dit juste c’est la réaction disproportionnée et compulsive à laquelle nous avons tous assisté.
         => S.Q.F.D.

         * Dieudonné. Ce nom a lui seul est un message.
         Cela ne vous rappelle-t-il rien ?
                     Je lui trouve un côté Biblique.


        • Martha 16 janvier 2014 11:33

          PS Mettre un s à hypersensible et rectifier pour C.Q.F.D.


        • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 janvier 2014 11:25

          Bonjour,

          Il suffit de regarder cette vidéo très instructive qui confirme que Dieudonné est la cible des sionistes et ses organisations en France qui alimentent eux même l’inti-sémitisme. 

          Jacob Cohen explique, entre autres, comme les sionistes intimident les juifs et non juifs en France .

          Bravo à Jacob COHEN pour son courage de dénoncer cette dérivé d’un pouvoir qui nous à confisque le démocratie et qui souhaite sévèrement encadrer (museler) la libre expression.

          Il est grand temps de restaurer la démocratie en France, surtout la démocratie médiatique (celles des grands médias) et démocratie politique....


          • Philippe VERGNES 16 janvier 2014 12:31

            Bonjour eau-du-robinet,

            Je connais Jacob COHEN depuis que je suis tombé sur l’une de ses vidéos dans laquelle il parle de son livre qu’il a écrit en 2010 sur l’interventionnisme pro-israélien. Cet ouvrage est disponible en fichier PDF au lien suivant : Le printemps des sayanim. C’est un livre à recommander à tous ceux qui veulent comprendre comment et par qui notre pays est géré.

            Dans cette vidéo qui désormais doit datée un peu, Jacob COHEN dévoile des noms et pas des moindres sur les sayanim qui sévissent en France on est pas sorti de l’auberge comme le dis Jacob COHEN. C’est pour cela que j’avais également rédigé cet autre billet : C’était écrit : « Nous boirons le calice jusqu’à la lie ».

            Merci pour ce lien et ce rappel.


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 janvier 2014 12:44

            Bonjour Philippe Vergnes,

            Merci pour votre message et les liens smiley


          • JL JL 16 janvier 2014 11:26

            @ la modération :

            je proteste avec véhémence contre la publication de cet article qui mélange les genres de façon inadmissible sur un forum comme celui-ci.

            Cette façon de dire les choses sans les dire et d’instrumentaliser le texte de madame Bilheran me parait relever de l’imposture intellectuelle, et je pèse mes mots.


            • Shawford Shawford43 16 janvier 2014 11:35

              Doit y’avoir baleine sous gravier, vu le compteur plébiscitaire des votes en faveur de l’article à cette heure.


              Faudra que je prenne le temps de le lire. Si vous pouviez vous développer votre critique JL je suis sûr que ça en intéreserait plus d’un.

            • Martha 16 janvier 2014 11:42

              @ JL :
               Très bien votre mot.
               A prendre en entier pour la scène de guignol : fera très bien pour enrichir le côté comique.
               Le vulgum pecus qui approuve le gros bâton du gendarme « Flageolet »


            • JL JL 16 janvier 2014 12:14

              @ Martha :

              c’est trop facile d’en appeler à Guignol !

              Je n’ai aucune espèce de sympathie pour Valls, au contraire, et j’ai dénoncé son action comme étant attentatoire à la liberté de penser et d’expression.

              Pour moi, dans cette affaire, Valls a entrepris de faire un coup pour se faire mousser : il espérait faire monter sa côte de popularité et profiter de la tourmente qui frappe Ayrault pour prendre sa place.

              Il vient de subir un camouflet puisque Hollande s’est bien gardé de citer son nom lors de la conférence de Presse. Et cela s’est d’autant plus entendu que Hollande a cité Dieudonné, un comble !

              Mais voyez vous, ce que je reproche à l’auteur, c’est de nous vendre sous couvert d’actualité politique, une camelote qui n’est même pas de lui ; cet opportunisme est haïssable. Mais je suis sûr qu’il ne s’en rend même pas compte.

              nb. Ceci dit, je suis entièrement d’accord avec le texte de madame Bilheran.

              Et je persiste et signe : publier cet article de Philippe Vergnes a été une erreur regrettable.


            • Aldous Aldous 16 janvier 2014 12:53

              JL,


              Précisez votre pensée. En quoi appliquer ces concepts au cas de Dieudonné seraient scandaleux ?

            • JL JL 16 janvier 2014 13:20

              Aldous,

              je suppose que vous voulez dire : au cas de Valls ?


            • JL JL 16 janvier 2014 15:40

              @ Shawford et Aldous,

              puisque c’est silence radio, je suppose que j’ai répondu à votre questionnement ?


            • Shawford Shawford43 16 janvier 2014 15:43

              Désolé JL, j’avais pas encore pris le temps de venir lire votre réponse.


              Je le fais immédatmeen et reviens dire koi smiley

            • Shawford Shawford43 16 janvier 2014 15:45

              Lu et approuvé à 100% JL


              J’ai du glisser une quenelle à Guillaume Champeau l’autre jour exactement pour les mêmes raisons (adapté à sa cause bien sûr).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès