Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Doit-on créer un Société Protectrice des Imbéciles ?

Doit-on créer un Société Protectrice des Imbéciles ?

Il suffit de lire la presse à la rubrique faits divers pour constater que nombreux délits, mésaventures, histoires grotesques ou sordides n’auraient jamais pu se produire si les protagonistes avaient eu un tant soi peu de jugeote et autre chose qu’un petit pois pour cervelle. Inutile de multiplier les exemples, vous en trouvez à la pelle en ouvrant un journal ou votre poste de télévision au quotidien. Mais il n’y a hélas pas que les faits divers sanglants et crapuleux pour mettre en scène des imbéciles. Après quelques exemples de ce type, nous en arriverons à l’octuple infanticide, au surendettement et aux escroqueries à la valise magique, pour ne citer que ces cas.

Il n’y a pas si longtemps, la presse avait péroré sur le cas du « gang des Barbares ». Certains voyaient en Fofana, la « tête pensante » du groupe, une sorte de fin stratège de l’antisémitisme ayant utilisé son « idéologie nauséabonde » à des fins mercantiles après avoir dressé un plan « machiavélique  ». D’autres essayaient de comprendre sa dérive criminelle par un manque d’éducation et un ressentiment nourri par sa condition de noir brimé par une société inégalitaire, dominée par l’argent-roi. Or, Fofana est avant tout un bas de plafond, un abruti incohérent, qui a monté un coup foireux et mal préparé, bien loin de la fine fleur du grand banditisme. Il n’est qu’à se souvenir de ses propos vaseux et de ses éructations lors de son procès pour en être persuadé. Dans cette affaire, on est très loin du scénario de l’enlèvement du Baron Empain.

Le trio de jeunes qui inspira le film « L’appât », qui croyait que les riches avaient tous un coffre chez eux avec des dollars avant de les occire, est exactement de la même veine, bien que la composition ethnique de ce groupe de trois imbéciles immatures, ne puisse permettre de se référer à d’antisémitisme !

Depuis, nous avons eu droit à la mort de ce braqueur si « sympathique et aimé de tous », dont le décès à mis à feu et à sang la banlieue de Grenoble. Cela dit pour avoir déjà foiré trois braquages et avoir réussi à se faire abattre peut-être lors du quatrième, ce type ne devait pas non plus être une flèche et un génie du banditisme. En tout cas, bien loin du savoir faire du « gang des postiches », de Spaggiari, ou même de ce Monsieur Hardouin si télévisuel, qui loin d’être une lumière, fait figure de Nobel, comparé à ces nouveaux petits casseurs de cité. Il suffit de regarder un reportage sur TF1 ou M6 sur les petits délinquants pour être atterré par leur niveau intellectuel et le vide abyssal de leur discours qu’ils soient de souche ou non.

Prenons enfin le cas de ce « présumé » tireur sur la police, qui insulte la cour, en plein tribunal et se fait expulser de son procès, alors qu’un profil bas, un mutisme de vrai caïd lui aurait probablement épargné une rallonge de peine. Certains, parmi les gens honnêtes sont attirés pas les milieux interlopes, s’intéressent aux « grands criminels » y voyant une forme d’expression de la rébellion, pourquoi pas. Mandrin, Cartouche et Lacenaire en leur temps passionnèrent les intellectuels au point de servir pour ce dernier de modèle au film « Les Enfants du Paradis » inspiré de ses mémoires. Puis il y eu Landru, ironique et frondeur devant ses juges et plus récemment Jacques Mesrine, mais qui pourrait faire de Fofana, le nouveau Mesrine ou Jessie James ? Ce qui fascine dans la fiction d’Hannibal Lecter, c’est sa sublime intelligence mise au service du mal. Dans la plus part des faits divers, on est hélas bien loin du trait de génie.

Mais s’il n’y avait que parmi les délinquants crapuleux, que l’on trouvait les imbéciles ! On pourrait s’en satisfaire en disant que s’ils étaient plus malins, la criminalité n’en serait que plus importante et pernicieuse, donc encore plus préjudiciable à la société. Dans le cas des huit infanticides perpétrés par une aide soignante du Nord, on peut se poser des questions sur ses capacités intellectuelles, et sur celles du mari en même temps. Ce type ne sait donc pas ce que c’est qu’une serviette hygiénique et il n’a probablement jamais humé une menstruation.

Il y a une bonne trentaine d’années, une famille, les Dupont, la mère et les deux fils, sans même savoir conduire, se retrouvèrent embarqués dans une aventure rocambolesque qui les conduisit en 404 en Lybie où la police de Kadhafi les emprisonna et les accusa d’espionnage et d’intelligence avec l’ennemi, rien que ça. L’ambassadeur de France convoqué pour répondre de ce cas mettant en jeu des ressortissants de son pays, qualifia ces trois pieds nickelés, simples d’esprit quasiment illettrés, « d’individus limités », ce qui en langage diplomatique veut dire beaucoup plus. Ce genre d’énergumènes, on en retrouve des milliers en France, de tout âge, confession et origine ethnique.

Quant aux surendettés, il s’agit la plupart du temps d’individus incapables de faire une règle de trois, de comprendre un pourcentage et de faire le moindre budget élémentaire. Certes, dans le tas, il existe quelques escrocs professionnels capables d’organiser leur insolvabilité en toute perversité. Mais bon nombre de surendettés se comportent comme des gamins capricieux et incultes. Et sont à des années-lumière de comprendre ce qu’ils signent. Les organismes de crédits sont par contre de véritables criminels quand ils prêtent à des individus totalement incapables d’intégrer le moindre concept financier de base.

Ce sont les mêmes intellectuellement limités qui tombent dans les mains d’aigrefins et d’escrocs qui vont leur vendre tout et n’importe quoi, y compris le liquide miracle qui permet d’enlever l’encre qui a taché les dollars, ou la valise qui multiplie les économies. Et les naïfs qui tombent dans le panneau ne sont pas tous des Africains arrivés du village. De nombreux blancs se sont laissé avoir par ces vendeurs de chimères.

Que faire donc des imbéciles pour les empêcher d’être néfastes ou de se nuire à eux même ? La question est facile à poser mais difficile à résoudre. La loi prévoit la tutelle ou la curatelle uniquement pour les débiles profonds, les malades atteint d’affection dégénérative du cerveau et les grands vieillards qui pouvaient avoir été des génies, mais qui ont désormais perdu la tête. C’est une procédure longue et difficile à mettre en route. Que peut-on faire des autres, de tous les autres. Dans le film « Tais-toi ! » avec Jean Reno et l’inénarrable Gérard Depardieu, le psychiatre d’un établissement pénitentiaire, parlant du grand Gérard, déclare en substance : « Il n’est pas fou, il est tout simplement con ! On a déjà du mal à trouver de la place pour les fous, alors, s’il fallait interner les cons… ».

Pour voir une belle brochette de pauvres types ignares et stupides et de mémères abouliques et obtuses, il suffit de regarder un seul quart d’heure des émissions comme la Roue de la fortune, le Bigdil, les Zammours, ou Le juste prix et se faire ainsi une idée de ce qu’est la France, non profonde, mais celle des abysses de l’intelligence, rien qu’en entendant les propos des candidats. Ces programmes pourraient aisément s’intituler « Questions pour un couillon », tant le niveau en est affligeant.

Que faire avec l’armada des abrutis, des oligophrènes, des crétins, des minus habens, des QI au ras des pâquerettes ? Appelez-les comme vous voulez, mais reconnaissez qu’ils posent problème à la société et ont économiquement un coût. Jadis, « L’idiot de village » ne pouvait pas véritablement être toxique et ne se mettait pas en permanence en danger, car il vivait dans un univers restreint et protecteur où tout le monde se connaissait. Mais nous ne sommes plus dans un village reculé, nous sommes dans la société urbaine, industrialisée, mondialisée et médiatique, et dans cet environnement, le simplet coure à la catastrophe.

Bien entendu, l’éducation nationale peut améliorer les choses. C’est mal parti, mais c’est faisable en repensant les méthodes, les programmes et la discipline. Certains individus sont loin d’être des imbéciles, mais ils commettent des bévues, des impairs et se ridiculisent faute d’avoir été suffisamment éduqués. Mais un certain nombre est totalement incapable d’apprendre et d’assimiler et ceux-là, ils vont souffrir dans un monde qui ne leur fera pas de cadeaux. Même avec une éducation de masse compétente et performante, (et on en est loin en France, sauf pour une élite), il y aura toujours des échecs scolaires, pire, la société engendrera toujours un nombre irréductible d’incapables et de recalés. A l’échelle d’un pays de notre taille, cela se compte en centaines de milliers de personnes. Il existe en France un quart-monde, qui pour des raisons idéologiques est très mal encadré et qui paye le prix fort de la démagogie politique et du milieu éducatif.

On se pose à juste titre la question « Que va-t-on faire de nos vieux » du fait de la pyramide des âges, économiquement défavorable et d’un coût social exponentiel des retraites et des prestations d’assistance. On ne se pose pas assez celle-ci : « Que doit-on faire des imbéciles, que peut-on faire pour eux ? ». Il n’est heureusement pas possible d’appliquer des méthodes eugénistes, pour employer un euphémisme. On ne peut non plus mettre des centaines de milliers de personnes sous tutelle, ni enfin les parquer. Alors, on en fait quoi ? Car en plus, le con est habituellement pauvre. Le con riche existe, mais il s’agit le plus souvent d’un héritier ou d’un pistonné du fait de la fortune et notoriété familiale. Il peut gaspiller sans trop de préjudices. Paris Hilton en est le criant exemple.

A moins de se laisser aller à considérer qu’il y aura toujours des laissés pour compte qui vont être des victimes d’eux-mêmes et des plus malins qu’eux et qu’il faille réprimer les délinquants abrutis avec la même sévérité que les criminels de génie, il faudra bien un jour trouver une solution au problème, mais laquelle ?

Une société démocratique repose sur la solidarité, mais aussi sur le libre arbitre. On ne peut classifier les gens sur leur intelligence ou leurs performances et d’ailleurs quels critères choisir. De ce fait, il devient hasardeux de créer une « carte d’imbécile », comme celle de la sécurité sociale donnant droit à des avantages et des prestations. Et puis, en dehors du côté humiliant et discriminant d’une telle carte, même affublée d’un titre ésotérique ou passe partout, il y aurait toujours de petits malins qui « joueraient au con  » pour obtenir des prestations sociales indues. Par contre règlementer encore plus le crédit afin d’empêcher le surendettement devrait être faisable sans trop de mal, quitte à affronter sérieusement désormais le lobby des Cetelem, Cofidis et consorts. Ces sociétés prédatrices qui vivent de la détresse, de la crédulité des pauvres devraient être interdites de la publicité à la télévision bien plus que le vin, le tabac et les alcools.

Pour le reste, le mieux n’est-il pas de laisser les choses en l’état et de se servir des deniers publics pour réparer les dégâts. Ou alors, il va falloir faire montre d’imagination pour protéger les crétins sans les brimer, sans ruiner le pays pour autant en assistanat. En tout cas on ne peut pas proposer « Mort aux cons  ! » comme plan d’action, de Gaulle a déjà répondu : « Vaste programme ! ».

Il ne faut pas désespérer dans l’être humain, mais avec certains il y a du boulot ! Une S P I aurait cependant l’avantage de faire œuvre caritative et sociale et à créer des emplois salutaires en cette période de crise.

Certains lecteurs trouveront cet article bien condescendant, en un ou deux mots selon le choix. Mais peut-être a-t-il été justement écrit pour se faire descendre par les cons, allez savoir.


Moyenne des avis sur cet article :  4.07/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Traroth Traroth 2 août 2010 10:11

    Les imbéciles étant très loin d’être une espèce en voie de disparition, quel intérêt y aurait-il à une société visant à les protéger ?


    • AB Berurier AB Berurier 2 août 2010 10:30

      Excellent article qui m’a fait commencer la semaine de bonne humeur.
      Vaste programme que vous décrivez là : protéger les imbéciles d’eux-mêmes.
      Le monde a besoin de Don Quichotte comme vous, toujours prêts à se battre contre les moulins à vent.
      Cependant n’oubliez pas que l’on est toujours le con d’un autre et que pour citer Descartes : « L’intelligence, c’est la chose la mieux répartie chez les hommes parce que, quoiqu’il en soit pourvu, il a toujours l’impression d’en avoir assez, vu que c’est avec ça qu’il juge. »


      • Gabriel Gabriel 2 août 2010 10:39

        Travail titanesque, car tous humains l’a constitue à des degrés divers. Des cons décidant que les autres cons sont plus cons qu’eux, car eux-mêmes s’estiment, en toute modestie, moins con que ceux qu’ils jugent, quel progrès !...


        • Halman Halman 2 août 2010 11:00

          Il y aurai des petits malins pour jouer au cons.

          Oui, il y a les surdoués qui pour avoir la paix se fondent dans la masse.

          Le problème est qu’on est tous le con de quelqu’un. Même un prix nobel passe pour un con pour certains autres cons. C’est une boucle infernale. Alors puisque tout le monde est con pour tout le monde, enfermons tout le monde.

          La solution, tous les ans un test de qi qui serait inscrit sur la carte d’identité et la carte vitale.

          On serait fixés.

          Ainsi comme certains mêmes « intelligents » sont quand même assez cons pour ne pas se rendre compte qu’ils ont affaire à un con ou à un psychopathe (ceux qui votent pour un Hitler ou un Mussolini par exemple), en dessous de 90 de qi, allez hop, interdit de voter.

          Ca deviendrait hubuesque très vite.


          • Jude 2 août 2010 12:29

            Un diner mercredi soir pour nous parler de votre passion ?


          • La sentinelle La sentinelle 2 août 2010 13:23

            Bonjour

             2 ou 3 petites choses.

            Je ne crois pas que la délinquance soit pire aujourd’hui qu’avant, c’est l’information qui circule beaucoup plus vite et plus loin et qui donne l’illusion qu’elle se multiplie..

            Les histoires du QI.

            La sélection que vous proposez s’appelle de l’Eugénisme, un des pilier du Nazisme.

            Ensuite il va vous falloir combien d’années pour comprendre que lorsque on est sportif de haut niveau, on est plus souvent sur les stades que sur les bancs d’école. On entame pas une carrière d’athlète de haut niveau après le BAC. Et quand bien même il ne sauraient pas s’exprimer correctement ? Les sportifs sont formés pour faire du sport, pas des interviews. Sinon envoyez les académiciens aux prochains championnats du monde, les survivants vous raviront à stade2 . Seulement pour les médailles...

            A+


          • rocla (haddock) rocla (haddock) 2 août 2010 15:00

            Pardon , j’ ai 11 .


          • rocla (haddock) rocla (haddock) 2 août 2010 15:20

            Quand je prends des fortifiants j’ arrive à 15 , mais c ’est largement suffisant pour ne pas comprendre certains articles à la nullité vers 17,8  de ce site .

            C ’est pas le tout de ne rien comprendre , faut encore arriver à en prendre conscience .


          • zadig 2 août 2010 11:26

            A l’auteur,

            L’intelligence n’est pas absolue, il n’est pas raisonnable de comparer,
             Voltaire , Bach, De Gaulle, Landru, etc ...

            Chaque intelligence à son spectre :

            Un ouvrier ébéniste est certainement intelligent dans son art.
            Une assistante sociale doit avoir l’intelligence des contacts humaine.
            Un banquier possède probablement l’intelligence des chiffres
            Un homme politique à un spectre d’intelligence variable.

            Pour un homme politique un ébéniste sera peu être un imbécile (et réciproquement)

            Rares sont les individus dépourvus de toute intelligence.

            Après bien des années, j’ai découvert que l’intelligence du coeur était
            la plus précieuse.

            Cordialement.


            • Georges Yang 2 août 2010 12:16

              Je n’ai absoluement pas dit que les ouvriers et les travailleurs manuels etaient des imbeciles !
              Il y a plus de cretins parmi les pauvres, certes , mais ecoutez parler Arno Klarsfeld et Alibi Montana pour vous rassurer


            • clostra 2 août 2010 13:44

              « Il y a plus de cretins parmi les pauvres »

              Il faut faire très attention à ce que vous dites car ce fut le départ d’une étude biaisée aux USA reprise dans des thèses destructrices. Les auteurs étaient partis de cette conclusion pour élaborer leur protocole.

              On peut au contraire penser que ces personnes qui ne vivent pas dans de la ouate font plus et mieux travailler leur cerveau.


            • DESPERADO 2 août 2010 17:15

              Doit-on créer un Société Protectrice des Imbéciles ?
              Elle existe déjà.
              Ca s’appelle la France.

            • Flavien 3 août 2010 05:26

              et pourrais-je rajouter que l’intelligence du « vivre emsemble » est indispensable a tous ?

              Utopique, je sais.

            • bluebeer bluebeer 2 août 2010 11:33

              A bien distinguer, le con de l’imbécile. On peut être ostensiblement intelligent, et passablement con. J’aurais même tendance à penser que ça arrive tout le temps. Une jolie petite réflexion sur le thème :

              http://www.larevuedesressources.org/spip.php?article1094


              • Gasty Gasty 2 août 2010 11:43

                Citation : Appelez-les comme vous voulez, mais reconnaissez qu’ils posent problème à la société et ont économiquement un coût. Jadis, « L’idiot de village » ne pouvait pas véritablement être toxique et ne se mettait pas en permanence en danger, car il vivait dans un univers restreint et protecteur où tout le monde se connaissait. Mais nous ne sommes plus dans un village reculé, nous sommes dans la société urbaine, industrialisée, mondialisée et médiatique, et dans cet environnement, le simplet coure à la catastrophe.

                Mais depuis l’abrutissement des masses par des moyens modernes, le simplet est élevé en batterie et qui plus est, à domicile. Il est très convoité pour véhiculer des idées de chiottes sur l’ensemble de la société. Voici une auge rempli d’un délicieux mets, c’est simplet et ça plait.

                Au moins, ici il est possible de comparer et de se dire que tout n’est pas perdu parce qu’en ce moment, c’est la société qui s’enfonce dans la catastrophe.


                • LE CHAT LE CHAT 2 août 2010 11:44

                  l’espèce est pas en voie de disparition , c’est même un genre très répandu , pas la peine de la mettre sur la liste des espèces protégés !

                  un bémol , pour les surrendettés quand même , tous ne sont pas des nuls en calcul , chacun a le droit d’avoir des revers de fortune , les prêteurs ayant bien souvent prété avant ce revers , car on ne prête qu’aux riches ! 600 000 personnes ont perdu leur emploi l’an passé ...


                  • jacques lemiere 2 août 2010 11:47

                    Article qui fait sourire....on peut l’étendre à beaucoup de crimes dit« racistes »...

                    La vrai question est de savoir pourquoi les propos sensés sont de plus en plus inaudibles.
                    Mais est ce vraiment d’imbécilité qu’il s’agit ou d’un manque d’éducation ? 
                    La vrai sagesse n’est elle pas de connaitre ses limites ou domaines de compétence ? On entend très souvent des gens parfaitement « normaux » tenir des propos stupides... a ce propos les présentateur de journaux télévisés sont des cas d’école.. les sondages pour connaitre la vérité... les micro-trottoir sommets de la connerie journalistique....
                    Disons qu’entre l’imbécile moyen et l’idiot du village il y a une différence, il me semble que les imbéciles qui sont invoqués dans l’article correspondraient aux villageois qui se moquent de l’idiot, tandis que les « sages » le protègent...mais « nous » les « vrais intelligents » ne faisons nous pas la même chose ?
                    Education , humanité, tolérance, dialogue sont la base de la civilisation (une fois que les ventres sont pleins)....
                    On peut aussi voir cet article sur l’expression d’un sentiment de supériorité de l’auteur qui pose en principe sont appartenance à une forme d’élite intellectuelle...mais qu’est ce qui nous permet d’affirmer cela ? qu’est ce qui nous permet d’affirmer que la roue de la fortune n’est pas une Emission formidable ? Il faut pour cela un arbitraire qui désigne le civilisé du barbare...mais c’est un arbitraire...
                    Transposé au milieu d’une tribu amazonienne tiendriez vous ce discours ? J’entends par là où est l’unviversel ? où est l’essence humaine dans ce propos ?

                    Une grande partie de la connerie humaine vient du fait que la connerie est paradoxalement moquée,l’ignorant préfère se cacher que d’apprendre. 
                    Une remarque , on rit souvent des questions enfantines alors que celles ci justement sont élémentaires et sensées...

                     ça mérite reflexion votre truc....




                    • Georges Yang 2 août 2010 11:58

                      Quand je parle d’imbéciles, je veux dire individus intellectuellement limités incapables de se debrouiller dans la societe> Car la connerie est relative, je le conçois

                      Pour ne pas alourdir l’article, je n’ai pas parlé des enfants des imbéciles qui, lorsqu’ils ne sont pas maltraités  ou laissés à l’abandon, ne sont pas pris en charge par les services sociaux

                      Faut il les laisser chez des parents aimants mais stupides ou les sortir de la ?


                      • clostra 2 août 2010 13:48

                        Là je pense que vous dépassez les bornes des limites ! ce que vous êtes sans doute obligé de faire pour vous surpasser...


                      • mokhtar h 2 août 2010 12:01

                        @ à l’auteur
                        Effectivement, il faut apprendre aux gens à ne plus sur-consommer. Je suis convaincu que c’est çà, le plus grand mal. On peut très bien augmenter de près de 100% en moyenne les durées de vie de nos micro ordinateurs, de nos frigos, machines à laver le linge ou la vaisselle, véhicules personnels et s’approvisionner en produits alimentaires frais dans un marché qui ne coûte qu’un ticket de métro ou de bus pour y aller. Et limiter l’usage de téléphone portable aux seules communications téléphoniques, sans pour cela avoir besoin de fonctions, vidéo, photo, image internet dessus. Çà ne coûte que quelques euros et çà peut durer plus longtemps en dehors de la goinfrerie du hight tech. Les Ipad, Ipod, smarts phones, de la merde coûteuse pour le grand public, devraient être limités à des professionnels qui ne peuvent s’en passer... D’accord, mais le grand public ?
                        Les réseaux citoyens Internet sont, à mon sens, d’une très grande utilité pour informer ce grand public pour donner des conseils avisés et apprendre aux gens à se servir d’une calculette qui ne fait pas plus de 5 euros.
                        Moi même, je dispose d’un Pc (P4 ou P5 je ne sais plus) qui date de 3 ans avec des logiciels piratés presque gratuits (entre un windows Xp version 2003) qui me donne largement satisfaction et d’un vénérable téléphone portable de base ; un Nokia, âgé de 5 ans ; juste pour les fonctions téléphoniques, et je ne m’en porte pas plus mal. Après mûre réflexion, j’ai consenti à équiper mon PC d’un écran plat (15 pouces, je crois) pour la meilleure visibilité. Et j’ai refilé l’année dernière mon véhicule, âgé de 14 ans, à mon fils. Et je n’ai jamais pensé le moins du monde à emprunter.
                        Pour emprunter votre terminologie : il faut observer les familles africianes et musulmanes qui vivent en Europe et voir comment, certaines d’entre elles de revenu moyen ou même modestes, arrivent à se débrouiller. Des foules d’astuces bien utiles pour réduire le nombre d’imbéciles, comme vous dites.
                        Ceci dit, votre article est plein de bons sens et un océan de bonne humeur.


                        • verdan 2 août 2010 22:28

                          Bonsoir Tutti

                          +1 ! :)
                          cordialement


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 2 août 2010 12:01

                          Excellent article ,

                          Ma technique  : je me montre encore plus con que je suis réellement  , ça endort la méfiance .


                          • zadig 2 août 2010 12:11

                            A Rocla,

                            Donc si je me base sur votre commentaire et sur votre ancien métier (charcutier je crois)
                            vous avez choisi d’avoir l’intelligence de l’andouille .

                            Cordialement


                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 2 août 2010 12:14

                            Exact Zadig .

                             Vous avez tapé dans le mille . 


                          • Gasty Gasty 2 août 2010 12:41

                            Et une dévotion sans faille dans son présentoir de ses religieuses en porte jarretelle (coulis de caramel sur le côté).


                          • Annie 2 août 2010 16:03

                            Dans le mille (feuille).


                          • Clouz0 Clouz0 2 août 2010 12:11

                            La SPI ?


                            Mais, depuis quelques années il existe une tentative d’asile (de jour et de nuit) pour cette population défavorisée.
                            Ils y sont invités à s’exprimer librement sur tous les sujets.
                            Ils peuvent se laisser aller à loisir à y étaler leur ignorance, leur méchanceté, leurs croyances magiques, leurs peurs irraisonnées.
                            Ils peuvent y revenir tous les jours.
                            L’Anonymat est garanti, seul un pseudo est nécessaire.

                            Finalement, Avox serait donc une oeuvre salutaire ?


                            • DJ Bea 2 août 2010 12:12

                              c’est bien pour cela que l’on a créer les http://www.darwinawards.com/


                              • clostra 2 août 2010 12:12

                                Les surdoués deviennent souvent les derniers de la classe (s’ils ne sont pas « dépistés »)

                                Curieux ça me rappelle ma première leçon d’espagnol « yo soy la mas intelligente de la classa » (je n’ai retenu que ça avec les zapatules azules) quand on sait ça on se sent supérieur !

                                Parlez-nous de la mafia


                                • clostra 2 août 2010 13:49

                                  Personne ne m’a corrigée !

                                  zapatos azules !


                                • Theodore 2 août 2010 12:14

                                  Suite à « un mort aux cons » dans des circonstances peu claires (sur une jeep, je crois) de Gaulle aurait répliqué « vaste programme, messieurs, vaste programme »


                                  • potatoes potatoes 2 août 2010 12:17

                                    L’intelligence a des limites alors que l’imbécilité n’en a pas !


                                    • Daniel Roux Daniel Roux 2 août 2010 12:28

                                      Etant entendu que c’est toujours l’autre, l’imbécile, je suppose que l’auteur s’exclue de cette confrérie. Le débat reste ouvert eut égard à l’étendue et la qualité de son oeuvre.

                                      Oeuvre par rapport à laquelle, la Bible passera bientôt pour un minable feuilleton puisque Monsieur Yang a déjà traité d’une manière tellement « intelligente et humaniste » des vieux, des obèses, des enfants, des femmes et des mères, des Chinois, des droits de l’homme et tant d’autres sujets que l’on ne peut les citer tous.

                                      En considérant ses dispositions évidentes, je propose tout simplement que Monsieur Yang soit élu Président de la Société des Imbéciles et que de surcroît il reçoive la légion d’honneur des mains de Sarkozy. 


                                      • Georges Yang 2 août 2010 12:32

                                        Ce commentaire, je l’attendais avec impatience, merci, vous meritez une medaille en chocolayt pour votre sagacite


                                      • Fergus Fergus 2 août 2010 13:01

                                        Salut, Georges, et félicitations pour cet excellent et lucide article.

                                        La sottise est en effet le pire, mais aussi le père, de tous les défauts.

                                        Une sottise dont nous ne sommes, hélas, pas sûrs d’être peu ou prou dépourvus car, comme cela a déjà été souligné, nous sommes tous le « con » de quelqu’un.

                                        Un détail sur les « surendettés » : certains sont loin d’être des imbéciles, incapables d’’effectuer une règle de trois, mais sont des « compulsifs » incapables de contrôler leurs dérives.

                                        Bonne journée.


                                        • Georges Yang 2 août 2010 15:51

                                          Oui fergus, il existe des compulsifs, mais de nombreux surendettes ne savent pas vraiment ce qu’il signent et les Cetelem se font leur beurre sur leur faiblesse intriseque


                                        • pastori 2 août 2010 13:45

                                          j’ai d’excellent vaccins contre les imbéciles.
                                          je vais les proposer à MAM.
                                          .
                                          quelques milliards de plus ou de moins...


                                          • Dominitille 2 août 2010 13:55

                                            Bonjour,
                                            M. Georges Yang s’ est promu chef d’ escadron ce lundi.
                                            Un médecin aussi peu généreux avec ses semblables devient monnaie courante sur Av du moins.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès