Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Doit-on s’inquiéter de la mode « Pokémon Go » ?

Doit-on s’inquiéter de la mode « Pokémon Go » ?

Ca y est ! Le jeu est enfin arrivé. Après avoir colonisé toute l'Amérique, l'Océanie, le Japon et l'Europe, "Pokémon Go" a débarqué en France. Un jeu vidéo sympathique, au premier abord. Devenu un effet de mode, ne marque-t-il pas, pourtant, une tendance inquiétante ?

Tout le monde a déjà entendu parler des Pokémon. Ce jeu vidéo traduit, ensuite, en dessins animés, mangas et jeux de cartes. Ces petits êtres fantaisistes et sympathiques aux noms tout aussi imaginaires. Dès la fin des années 90, vous les avez forcément entendus : Pikachu, Dracaufeu ou Bulbizarre. Désormais, avec la dernière création, "Pokémon Go", la frontière entre virtuel et réel s'estompe et se confond. D'ailleurs, vous pouvez croiser ses joueurs aux allures un peu étranges, simplement en ouvrant la fenêtre de votre salon (si celui-ci donne sur la rue ou les espaces publics évidemment) : des joueurs utilisant leur "smartphone" comme d'un détecteur à métaux, traquant les rues, quais, jardins (publics encore une fois) à la recherche de Pokémon à capturer. Ceux-ci, planqués dans le monde réel, apparaissent virtuellement sur les écrans de téléphone et tablette. Le but, vous l'aurez sans doute compris : récolter un maximum de Pokémon. Ce jeu est rapidement devenu un phénomène de société. Une mode qui ne touche pas simplement les jeunes, contrairement à certains clichés. Ainsi, qui ne connait pas Nick Johnson ? Ce chasseur de Pokémon, devenu le premier joueur, sur le territoire des Etats-Unis, à tous les récolter. Pour ce faire, ce patron new-yorkais de start-up (et oui, il a bel et bien un travail) a parcouru près de 160 km, tous les jours à la sortie de son travail. En deux semaines et plusieurs dizaines d'heures de jeu, le tour était joué. Son prochain défi : récolter les neuf races de Pokémon qui lui manquent, réparties dans le monde entier.

 

Le phénomène "Pokémon Go", symptôme d'un vide existentiel ?

 

Désormais, et depuis le 24 juillet, les Français peuvent venir concurrencer Nick Johnson. Loin de fustiger le monde du jeu vidéo - qui est, finalement, une nouvelle forme de culture particulièrement inspirante et créative (à ce sujet, le "youtubeur" Usul apporte un éclairage intéressant), Pokémon Go parvient à rendre visible un syndrome particulièrement préoccupant. Celui de favoriser les rapports virtuels entre les hommes, dans un unique but consumériste. Natacha Polony le pense, le dit et l'écrit certainement plus finement  : la société est dans une phase où le vide existentiel domine l'esprit du citoyen. Un esprit qui sommeille en nous. Alors que l'intention du XXIe siècle devrait sublimer l'Être, notre "modernité" positionne le Français (comme tout autre citoyen) dans la recherche de la consommation. Celle-ci peut-être visible le week-end, par l'attente hebdomadaire de l'individu à rechercher ses biens dans les hypermarchés ou dans sa quête entêtante de profiter de ces mêmes biens (ici le jeu Pokémon Go), en étant totalement débranché du réel et de la richesse qui l'entoure. De fait, cette virtualité déconnecte le citoyen de la nature, des différentes cultures, des divers patrimoines qui l'entourent... et de ses congénères. Une illusion qui créé une impatience chez le citoyen, celle de profiter de son bien artificiel pour s'épanouir individuellement et virtuellement. Avec cette fausse idée, qu'en parcourant les rues et les places de nos cités (où peuvent s'affronter des joueurs de "Pokémon Go"), le joueur aura, au moins, l'apparence d'être mêlé à une communauté réelle.

L'effet "Pokemon Go" est un symptôme de ce vide existentiel, d'une structure sociale qui ne pousse plus le citoyen à éveiller ses sens, sa curiosité. Et à ne plus faire corps au sein de cette société. Le citoyen simplement vu comme un bon à consommer. D'ailleurs la superstar Nick Johnson (le traqueur de Pokémon) a livré l'un de ses secrets : pour attraper tous les Pokémon, en moins de temps possible, le joueur doit acquérir une autre application payante, intitulée Ingress. Un petit jeu basé, lui aussi sur un système de géolocalisation, développé par Google et Niantic. Cette dernière entreprise étant éditrice également de... "Pokémon Go". 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 25 juillet 08:01
    « Pomé-kon Go »

    • CamusA (---.---.16.109) 26 juillet 00:10

      @Le p’tit Charles Décidément tous vos propos vols bas comme l’atteste vos insultes, cela demontre que votre cursus scolaire c’est arrêter plus tôt que prévu au grand désespoir de la société française.


    • Alpo47 Alpo47 25 juillet 08:51

      Tout ce qui tend à vers la débilité devrait nous inquiéter. Voir des jeunes -et moins jeunes- s’adonner à ces rituels qui n’ont aucun autre but que commercial démontre notamment leur dépendance à leur smartphone et leur degré d’obéissance aux suggestions qui sont « à la monde », entre autres.
      Oui, c’est inquiétant pour l’avenir.


      • kader kader 25 juillet 12:11

        @Alpo47
        je suis toujours étonné de voir des trucs apparaitre comme cela, sans pub directement dans notre journal d’info.. un peu comme le lancement de Facebook qui a rien couté mais qui était partout.

        Qui a les moyens de lancer un jeu sans pub mais en passant par les journaux TV gratos.

        Et dans quel but.

        actionnaire de nintendo : Vanguard groupe, blackrock, capital rsearch (entre autres)
        ah les mêmes actionnaires que Goldman Sachs, Monsanto, Google, Mac do etc.


      • Heptistika Heptistika 25 juillet 12:37

        @kader

        Plusieurs générations de fans de Pokémon attendaient depuis plus de 20 ans l’avènement d’un jeu Pokemon pouvant au mieux refléter l’esprit de la franchise, celui de revêtir la casquette de « dresseur de Pokémon » et parcourir le monde pour ce faire. Chose que la technique jusqu’à ce jour n’avait jamais encore permis.


        Il y a certes beaucoup à redire sur la finance internationale et toute la clique qui y gravite, mais l’engouement autour d’un concept de jeu aussi attendu et rêvé par des centaines de millions de gens ne peut étonner que ceux qui s’avèrent complètement ignares sur le sujet.

        Étrangement, ces derniers se permettent pourtant aisément d’en parler, comme le démontre votre commentaire...

      • Alren Alren 25 juillet 12:43

        @Alpo47

        Le jeu Pokemon Go est une version moderne de la course au trésor qu’on organisait jadis dans les colonies de vacances.

        D’ailleurs cette course au trésor existe toujours pour les jeunes et les adultes et remporte également un certain succès. En plus sportif, on a aussi la course d’orientation à la recherche de balises et en moins physique, les rallyes automobiles.


        L’avantage du Pokemon sur la course au trésor, la course d’orientation ou le rallye automobile est qu’il n’y a pas, pour les organisateurs, de préparation préalable sur le terrain, soit pour placer préalablement les objets qui servent de « trésor », soit les balises de la course d’orientation, soit de rédiger après enquête les énigmes que doivent résoudre les participants au rallye.


        Le second avantage est que le chercheur de créatures virtuelles n’a pas besoin de réfléchir pour les capturer : beaucoup marcher suffit.


        Le troisième avantage est qu’il permet au créateur du jeu de gagner de l’argent, beaucoup d’argent, ce que les jeux le précédant ne permettaient pas. Ceci est la caractéristique de notre époque. Il n’est pas étonnant que ce jeu vienne des USA.


        Il est facile également d’expliquer le succès du jeu si l’on n’oublie pas que notre cerveau a été modelé pendant les millénaires de la préhistoire où nos ancêtres, chasseurs-cueilleurs parcouraient la campagne pour se nourrir et survivre. La découverte soudaine d’un gisement de fruits sauvages, d’un nid plein d’œufs (Les œufs de Pâques, cachés dans la verdure pour les enfants, en sont une reconstitution !) ou la capture d’une proie fournissant cette viande tant appréciée, devaient les remplir d’euphorie tout comme sont joyeux les chasseurs actuels qui ont réalisé un beau coup de fusil.

        Le Pokemon se pratique en ville, pas besoin, comme pour trouver du muguet ou des champignons, d’aller en forêt, milieu « sauvage » et donc attrayant mais lointain.

        On peut jouer-chasser dès la sortie du travail. C’est le quatrième avantage du jeu.


        La réalité virtuelle toujours plus « augmentée » sera toujours indispensable à l’avenir pour donner du plaisir aux humains qui sont d’ores et déjà trop nombreux pour jouir des agréments réels : si tous les Français et les étrangers vivant loin des côtes voulaient tous, systématiquement, se baigner dans la mer qui jadis a permis aux pithécanthropes africains de survivre loin des prédateurs de la savane, les plages seraient trop petites. Il en est de même pour le ski ou pour la visite de grands sites touristiques naturels ou d’origine humaine.

        Il faut s’y résigner ...


      • kader kader 25 juillet 22:59

        @Heptistika
        je ne critique pas le jeu que je ne connais pas.

        je constate que certains payent des pubs pour se faire connaitre et d’autres non. Ca me choque.

        Et c’est toujours les mêmes qui payent rien. Je n’ai pas fait de réflexion sur le jeu que je ne connais pas et qui ne m’interesse pas. Je ne dis pas qu’il ne l’est pas.

        On a eu le meme phénomene avec Facebook lancé sur tous les journaux tv et toute la presse gratos.

        A l’époque cela m’avait choqué.. mais je crois que certains s’habituent plus vite que moi.


      • kader kader 25 juillet 23:01

        @kader
        en plus des millions de gens qui attendent pfff non ca c’est la télé... dans mon entourage, ceux qui aimé les pokemon ont tourné la page depuis longtemps .
        ils sont ou les millions ? (si c’est pour nous répéter ce qu’on entend à la télé, c’est gentil, mais nous aussi on a la télé)


      • zutalors 26 juillet 01:48

        @Heptistika
        sauf qu’en revêtant votre casquette de « dresseur de Pokémon » en parcourant le monde,
        n’oubliez pas les dangers d’un parcours n’ayant rien de virtuel, où les automobiles abondent.
        Il m’est déjà bien souvent difficile comme éprouvant d’avoir à rappeler à cette dure réalité de terrain les hypnotisés du smartphone,
        s’il faut en sus avoir à se farcir de nouveaux inconscients tout affairés à leurs Pokémon...


      • yves 31 juillet 12:02

        @kader
        c’est un peu comme les scoubidous dans les années 60 !
        ça apparait , puis ça disparait au fil du temps !
        ainsi va la vie !


      • Heptistika Heptistika 25 juillet 10:38
        « Chaque génération se croit plus intelligente que la précédente et plus sage que la suivante »

        Voilà une citation qui s’applique fort bien ici, cette peur limite irrationnelle de Pokémon est risible et renseigne plus sur l’illettrisme de l’auteur quant à l’univers vidéo-ludique que ceux qu’il fustige. Alors oui il essaie bien de mentionner Usul pour marquer le coup, mais j’espère que peu seront dupes. 

        En attendant je vois tous les jours de ma fenêtre toute sorte de personnes discutant et faisant connaissance au Pokéstop en face de chez moi et qui autrement seraient restés chez eux. Pour un article qui prétend que Pokémon GO incite les gens à se couper de la réalité et d’autrui, c’est pour le moins cocasse...

        Pour ce qui est de Ingress, c’est un jeu gratuit, contrairement à ce qui est prétendu ici, basé sur la géolocalisation et des « points d’intérêts » et sorti en 2013 déjà, Si Niantic a été approché pour développer Pokémon GO c’est précisément pour l’expertise de la boîte en la matière. La carte des « points d’intérêts » n’étant pas encore opérationnelle pour Pokémon GO, les joueurs possédant un compte sur Ingress ( il n’est même pas nécessaire d’y jouer activement ) peuvent utiliser cette dernière qui partage les dits points, c’est tout. Des informations que l’auteur aurait pu facilement savoir s’il avait fait si ce n’est le stricte nécessaire en matière de recherche de renseignements (objectifs) préalable, rien de tel que le « journalisme » contemporain n’est-ce pas ? 

        Malheureusement, je sais dors et déjà que cet article au ton fataliste, racoleur et articulé autour de la peur fera mouche sur ce site, en témoignent les premiers commentaires et leur moyenne d’âge, du vrai journalisme stipendié.

        • hunter hunter 25 juillet 12:36

          @Heptistika
          Ce qui est étrange, c’est qu’il faille une stimulation du système, pour que les gens entrent en contact IRL, mais bon, visiblement si ça leur plaît !

          Dans l’absolu, cette nouvelle addiction ne change pas grand chose, étant donné que les villes sont déjà peuplées de zombies la tête rivée sur l’écran, que ce soit pour un jeu ou pour déblatérer des ragots sur fesse de bouc, ça ne changera rien :il y aura toujours autant de gens qui marchent la tête baissée !

          « baisse les yeux » disaient les enculés d’esclavagistes il y a 200 piges, menaçant de la trique, celui ou celle qui n’obtempérait pas !

          Maintenant, grâce à la nouvelle chaîne nommée « iphone » ou « Galaxy », le néo-esclave baisse les yeux de lui-même, sans autre contrainte que celle de « s’évader », ou de vouloir être conforme au système !

          Et le plus fort, c’est que le néo esclave se croit tellement libre.......

          GAFAY (je rajoute le « Y » de Yahoo ! ou Youtube), plus forts que les planteurs de Louisiane !
          Fabrique du consentement comme disait l’autre......quand je pense que lorsque les geeks des années 80 rêvaient d’un appareil comme le smartphone, c’était en priorité dans l’esprit du soft libre, pour développer des softs utiles, de les partager, voire d’attaquer les grosses structures des grosses sociétés dont on se méfiait déjà.....

          Mais bon, je vous parle d’un temps que vous n’avez pas connu :avoir une bécane en 1984, c’était pas courant ! un modem valait des fortunes, on s’échangeait des trucs via disquettes !

          Enfin ici, depuis ma petite sous-prèf’ de province, on se parle spontanément, on a pas besoin d’un jeu pour ça !
          Et je n’ai pas encore croisé un drogué qui me télescope ( de toute façon, il va se prendre une violente contre-force qui va l’envoyer valser dans le caniveau, car même à mon âge de vieux con, j’ai une forme entretenue et des très bons réflexes), parce qu’il est absorbé par sa came numérique !

          Ce truc est encore une préoccupation de la France « in », et pour ma part, je suis dans la France périphérique, donc pas contaminée, et espérons qu’elle le restera !

          Allez bonne chasse les camés !

          Adishatz

          H/


        • Heptistika Heptistika 25 juillet 12:59

          @hunter

          « Maintenant, grâce à la nouvelle chaîne nommée « iphone » ou « Galaxy », le néo-esclave baisse les yeux de lui-même, sans autre contrainte que celle de « s’évader », ou de vouloir être conforme au système ! »

          Vous avez bien raison, cette toute nouvelle technologie nous rend asocial, avant on parlait plus ! Avant c’était mieux...


          Ma foi, vous soulevez là un questionnement fort pertinent et mystérieusement occulté de jadis à naguère.

        • hunter hunter 25 juillet 13:53


          Vous extrapolez à partir de ce que j’ai écrit. Je n’ai pas dit que « c’était mieux avant » ( contre-argumentaire pauvre des nouveaux sophistes), je n’ai évoqué qu’un passé récent, celui où l’informatique a commencé à se répandre dans le grand public.
          Perso, je me contrefous de ces conneries auxquelles vous semblez très attaché, comme s’il s’agissait de quelque chose de vital !
          Peut-être êtes-vous appointé pour défendre ces distractions, dans ce cas, vous faîtes pas trop mal votre boulot !
          Vous faîtes ce que vous voulez, je m’en tape comme de mon premier disque dur !

          Ça ne m’empêchera pas de me taper de bonnes barres de rire, à chaque fois que je vais sur Paris, et que je vois des cohortes de gens enchaînés à leur machine.....surtout quand ils se cognent entre eux ou contre du mobilier urbain !

          Vous ne m’empêcherez pas de penser que tout ça est de la connerie pure, de l’esclavage moderne, et pour conclure je vais aussi vous donner un lien d’un petit livre que sans doute, vous ne lirez pas, mais là aussi, vous faîtes ce que vous voulez !

          https://www.amazon.fr/Discours-servitude-volontaire-Boétie-Étienne/dp/2070794075/ref=sr_1@Heptistika

          Adishatz

          H /


        • Heptistika Heptistika 25 juillet 14:57

          @hunter

          « ( contre-argumentaire pauvre des nouveaux sophistes), je n’ai évoqué qu’un passé récent, celui où l’informatique a commencé à se répandre dans le grand public. »

          - Je ne contre-argumentais pas, j’ironisais, mais de toute évidence cela vous a filé droit par dessus la tête, d’autant plus que vous avez aussi évoquer « les enculés d’esclavagistes il y a 200 piges », rendant ainsi inepte votre citée diatribe. Quant aux nouveaux sophistes, au vu de votre manière de vous exprimer, j’aurais juré avoir affaire à un individu ayant facilement 20 ans de moins que moi, au lieu de 20 ans de plus... Mais soit.

          « Perso, je me contrefous de ces conneries auxquelles vous semblez très attaché, comme s’il s’agissait de quelque chose de vital !
          Peut-être êtes-vous appointé pour défendre ces distractions, dans ce cas, vous faîtes pas trop mal votre boulot ! »


          - Là c’est vous qui extrapolez, non sans y adjoindre une pointe de parano. Je ne suis que très peu familier de l’univers Pokémon. Cependant je connais plusieurs personnes qui elles le sont et qui ont eu loisir de m’en parler ci et là, notamment récemment. Ceci fait de moi quelqu’un de déjà mieux placé pour en parler que la très grande majorité des intervenants susceptibles d’être en accord avec cet article, et force est de constater que j’avais bien raison de le supposer.

          Je ne fais que mettre en exergue les failles d’un article manifestement mensonger et très orienté.

          « Ce qui est étrange, c’est qu’il faille une stimulation du système, pour que les gens entrent en contact IRL, mais bon, visiblement si ça leur plaît ! »

          - Peut-être aurais-je dû commencer par là, au moins vous admettez d’emblée que ce jeu permet bel et bien des rencontres réelles en extérieur, alors que l’une des prémisses cardinales de l’article ( un bon tiers ) part du postulat qu’au contraire il est la pierre angulaire qui « déconnecte les citoyens de la nature et de leur congénères », n’est-ce pas ? smiley
          Après libre à vous d’apprécier à votre convenance le jeu, ou pas, mais faîtes-le pour les bonnes raisons et non à grand renfort des procès d’intention fallacieux dont est jonché l’article.

          Je vous renvoie aussi au commentaire ci-dessous de tashrin dont le propos ne manque pas de pertinence.

          Pour ce qui est de la lecture, je vous sais gré de vous préoccuper de mon enrichissement littéraire et vous en remercie allègrement, mais je pense avoir ce qu’il faut à disposition.

        • tashrin 25 juillet 10:56

          Je trouve toujours ca très drole de lire les analyses de vieux sur des choses auxquelles ils ne comprennent strictement rien. Peut etre n’etes vous pas agé, mais votre analyse l’est
          La confusion virtuel / réel, c’est pas specifique à pokemon go, c’est l’evolution de notre société toute entière. C’est pas non plus le premier jeu qui associe virtuel et réel, juste c’est le premier dont vous entendez parler parce que le phenomene est mondial et qu’ils en parlent sur TF1
          L’ensemble de ce que l’on vit au quotidien nous deconnecte de la nature et du réel : on bouffe des trucs lyophilisés, emballés, prédécoupés, les gamins savent même plus qu’un steack vient d’une vache. Pourquoi en imputer la faute à un jeu video qui n’est rien d’autre qu’une brique de plus dans notre folie collective ?
          Votre raisonnement pourrait tout aussi bien (et même encore mieux) s’appliquer à la Bourse ... C’est tout aussi virtuel il me semble, tout aussi vide de sens, tout aussi deconnecté de la vie réelle... On chasse les profits sans s’apercevoir des degats qu’on peut causer dans la vraie vie. S’agissant de cravatés qui jonglent avec les milliards c’est plus admissible ?
          Vues les perspectives qu’on leur propose, comment ne pas comprendre qu’une partie significative des generations à venir prefere chasser le pokemon plutot que d’integrer la mega dictature economique liberale comme seul horizon de vie ? Tout est bon pour s’evader
           Pour cette partie de la population le rejet passe par cette quete virtuelle. Pour d’autres ce sont les jeux de role en ligne. Pour d’autres ca consiste à envoyer valdinguer son employeur cabinet de conseil pour passer un CAP d’ebeniste et vivre sa vie pepere, pour d’autres faire pousser ses patates et vivre en ermite. Autant de symptomes de la même chose... Mais ca n’a pas grand chose à voir avec les jeux video


          • Heptistika Heptistika 25 juillet 11:06

            « C’est pas non plus le premier jeu qui associe virtuel et réel, juste c’est le premier dont vous entendez parler parce que le phenomene est mondial et qu’ils en parlent sur TF1 »


            - Précisément, cet article ne fait que surfer sur la vague sans chercher aucunement à en éclairer les causes, et d’autant moins les causes des causes. La moyenne d’âge ici étant très élevée, et souvent très réac et réfractaire à tout ce qui est de l’ordre du « nouveau », c’est certes un petit pas finement joué de la part de l’auteur, mais un grand pas en défaveur de la pensée critique...

            • Jélaniac Jélaniac 25 juillet 13:47

               smileyJ’en profite pour vous informer de la sortie
              de mass effect androméda en pré commandé -30%
              .
              https://www.instant-gaming.com/fr/417-acheter-cle-origin-mass-effect-andromeda/
              .

              je retourne sur TESO avec ma guilde : teamspeak 3 client
              pour parler à mes amis sur l’ile Maurice et la réunion.
              pour le contact c’est mieux que l’écriture et moins épuisant
              Et puis les conversations sur ce site c’est pas top,je post et je me casse
              donc by by 
              .
              bon jeu a+
              .
               smiley smiley smiley


            • WakeUp 26 juillet 09:25

              @Jélaniac
              omg... j’attendais avec impatience le retour de ce monument de la SF. smiley

              La trilogie était la démonstration qu’un jeu vidéo est capable de se placer au niveau de très bons films ou d’excellents romans.

            • ITman (---.---.201.70) 25 juillet 13:54

              Pokemon !

              C’est un réseau qui permet aux administrateurs du serveur, la base de donnée de « ou et quant » apparaissent les créatures, d’ordonner littéralement aux gameurs d’aller placer des caméra/micros, en direct, la ou il le désirent..

              C’est ainsi que depuis la sortie de ce jeu, seulement en France :
              -> Un commissariat a du fermer, puis arrêter des joueurs pour que cesse le squat du hall.
              -> Une entreprise en AG a cru a un flash mob syndical dans sa salle d’attente et s’est évacuée.
              -> Des dizaines et des dizaines de personnes se sont introduites sur des propriétés privés.
              -> Cent fois plus dans des partie communes de copro, chemins privés et impasses « riverains ».

              Je crois qu’il n’y a absolument aucune paranoïa dans l’attitude Égyptienne, Iranienne, Chinoise... Pokemon go permet a une entreprise étrangère de placer a la demande des enregistreurs.

              C’est donc indéniablement un système d’espionnage étranger. Un système très cruel, type « bouclier humain » car il transforme en espion étrangers de simple citoyens, a leur insu.

              Comment punir un espion qui est en fait un citoyen manipulé par un produit ? En lui explicitant que ce produit est ’intelligent’ et étranger, en l’interdisant et en précisant une peine encourue.

              Ce que je ne comprend pas, c’est qu’en France il y a un « droit a l’image », hors ces enculés de joueurs de pokémon, il me filment en second plan et il envoient le tout sur internet.

              Pour moi ce jeu devrais étre interdit en Drance pour des raisons de droit a l’image. Le problème d’espionnage nous concerne plus indirectement car on fait parti de « l’occident » comme les jap.

              ++

              PS : Pour vous les victimes que la publicité excite, vous pouvez vous soulager en téléchargeant DESMUNE et la rom d’une version argent, noir, saphire ou je ne sais quoi. Au bout de quelques session vous serrez gavé et insensibilisé a la campagne de pub mème s’il sont trop mignons.

              PS2 : Vous connaissez le capteur a diversité spatiale ? En gros si tu me donne les pistes de 4 micros pourri dans une pièce, je peut te simuler un micro de haute qualité faire du filtrage et te faire entendre le tic tac de la montre dans la pièce d’à coté. Sans outils de la NSA ni diplôme.

              Quelques joueurs de pokemon autour d’un pâte de maison me permettent d’écouter les conversation dedans. La foule dans la salle d’attente, j’entends tout de l’AG, la foule dans le hall du commissariat ? J’entends le mec qui tousse en dégrisement.

              ++


              • tashrin 25 juillet 14:01

                @ITman
                Mince
                niantic = google
                 => ils avaient pas vraiment besoin de ca ils déjà ont accès à la quasi totalité des telephones et des pc du monde
                Pïs très honnetement, qu’est ce qu’ils en ont à foutre des conversations entre 2 boutonneux en train de chasser pikachu dans un hall d’immeuble ?
                Je ne dis pas qu’il ne faut pas faire attention à l’aspect securité, mais ya des limites à la parano


              • ITman (---.---.201.70) 26 juillet 02:22

                @tashrin

                Toi t’a pas lu.

                Je peut en temps qu’administrateur de pokemon go téléguider des boutonneux dans un hall d’imeuble précis a une heure précise, dans des lieux précis a des heures précises. C’est beaucoup plus puissant que la simple possibilité de hacker le téléphone d’un mec.

                C’est de la manipulation de couillons a l’échelle planétaire a des fins de renseignement. Imagine l’ominsience de la machine : en quelques heures elle obtient tout ce qu’elle désire voir ou entendre partout dans le monde.

                L’emballage extrêmement kawai du monstre ne dois pas vous empêcher de analyser techniquement :. C’est l’outil de collecte de donnée impérial le plus innovant existant a ma connaissance.

                ++


              • tashrin 26 juillet 12:23

                @ITman
                et des données pour faire quoi ?
                Ca vous avancera à quoi de filmer la cage d’escalier de Mme Michu ?
                Je dis pas qu’il faut être naif, il ya forcement un modele economique derrière on est d’accord. Mais faut garder le sens de la mesure et pas devenir complement parano non plus
                Des données medicales collectées par une montre connectée, ok je vois aprfaitement le souci
                Mais là concretement, vous les valorisez comment vos données ? Ca interesse qui ?


              • shyroki (---.---.56.238) 25 juillet 13:57

                Blablabla

                Imaginez un monde où des millions de personne film tout les lieux public de la terre, y compris votre jardin.

                Imaginez que ces centaines de Milliard de données ne vous est rien coûté, pas de voiture high tech équipé de super caméra 3D, pas de salaire, pas de droit d’accès ou d’autorisation de filmer.

                Imaginez que vous aillez un monopole sur ces données que vous pouvez commercialiser comme bon vous semble.

                Personnellement je pense que Pokemon Go est un moyen pour google de collecter des vidéos à notre insu, dont nous serions les seuls responsable. (je ne trouve pas cette info sur le net.)

                Mais j’imagine très bien un enrichissement de l’offre google map faite à partir de ces vidéos.


                • papakill papakill 25 juillet 15:46

                  Bonjour à tous,

                  pour moi Pokémon Go semble être un fabuleux sponsor de la réalité virtuelle augmentée qui va faire entrer ce mode de vie (vivre le réel dans sa vie quotidienne avec des informations en plus) dans la norme.

                  C’est un premier pas pour rendre normal de se promener avec des Google Glass par exemple.

                  Et oui ça m’inquiète fortement, même les gens contre ce système, qui essaieront au maximum d’y échapper ne pourront plus le faire car comme tout ces appareils sont connectés et ont une webcam, croiser un individu lambda avec ses google glass équivaudra à croiser une caméra de surveillance avec reconnaissance façiale...


                  • Kenou (---.---.34.56) 25 juillet 16:05

                    Personnellement,

                    ce que je trouve inquiétant, c’est l’intrusion dans la vie privée au moyen des smartphones.
                    Après periscope, voici les pokemon, qui permettent à l’insu de tous, de capturer des images dans le monde entier, en temps réel à moindre coût.

                    Le smartphone, ou l’art de s’auto surveiller soi même...


                    • Kenou (---.---.34.56) 25 juillet 16:14

                      @Kenou
                      Pour ceux penserez se camoufler ou porter un masque pour éviter cette surveillance de masse :

                      https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000023654701


                    • zygzornifle zygzornifle 25 juillet 17:26

                      Pourquoi s’en inquiéter on a bien un terrier de lapins crétins a l’Élysée ......


                      • zygzornifle zygzornifle 25 juillet 17:29

                        j’ai trouvé picatchou a la crème s’écriaient une bande d’ados se ruant a sa plaque ou un mec de Daesh les attend armé jusqu’au dents ....... 


                          • pallas 25 juillet 17:55

                            Bonsoir,

                            J’ai un super jeu, et tout plein de monde y joue, c’est dingue, des dizaines millions de personnes rien qu’en France.

                            Alors c’est la chasse à La Survie.
                            Il faut trouver de l’argent, un logement, et la récompense de quoi manger.
                            Il y a beaucoup de déçu, de gens qui meurt faims, ou bien des guerres de quartiers pour le pognon, entre pauvres, etc etc.

                            Le jeu Pokemon, même au Japon n’attire pas autant que le « Jeu de la Survie ».

                            C’est un super jeu, type top.
                            Il y a beaucoup de retraités et de plus en plus de gens de toutes catégories d’age au Japon qui font ce jeu type top.
                            Le jeu de la Survie, un Jeu Assurément ayant plusieurs Milliards d’adhérents au quatre coins du monde.

                            Ah oui, c’est écrit en petit dans la Notice du « Jeu de la Survie »
                            Etre Intelligent, Conscient, Cultivé, ça ne compte pas dans le « Jeu de la Survie », il faut être née dans une bonne famille, avec une cuillère d’argent et d’or dans la bouche, et là, vous pouvez jouer au jeu Pokemon 3D super top de la mort qui tue.

                            Salut


                            • arthes arthes 25 juillet 17:55


                               Bin disons que je trouve ce jeu plutôt ringard...Tout comme ces casques qui mettent la tête dans une sorte de sarcophage pour distiller des image cadavériques de la vie niée qui se trouve « à l’extérieur » ...La télé en pire quoi..Beurk.

                              Et en substance, comme je suis tout de même optimiste, je ne dirai pas« c’était mieux avant » mais plutôt ; Ce sera mieux après !!! 

                              • WakeUp 26 juillet 14:50

                                @arthes
                                Disons qu’il y a de tout dans le jeu vidéo, et si « pokégo » n’est pas un chef d’oeuvre, certains titre font passer les dernières sélection de festival de Cannes pour des navets artistiques (ceci dit ce n’est pas très compliqué aujourd’hui me diriez-vous...)


                                La télé ? Nan quand même pas.... entre Joséphine, Hanouna, et les faux reportages de M6, la « petite lucarne » n’a strictement plus aucun intérêt, même ludique.

                              • Trelawney Trelawney 25 juillet 17:57

                                A Nice, un chauffeur routier venant d’installer sur son smart phone l’application pour chasser le Pokemon , n’a pas très bien compris les règle du jeu.


                                • arthes arthes 25 juillet 18:16

                                  @Trelawney

                                  Vous y allez cash dites donc !

                                  Mais je dois dire que je me pose aussi la question, à savoir si certains comportements inhumains ne sont pas générés par cet univers virtuel qui fait perdre les pédales, au point de ne plus avoir aucune possibilité, je ne dirai pas d’empathie (faut pas rêver, c’est trop subtil) mais au moins de compassion à la souffrance d’autrui...Un truc nazie où les humains sont considérés comme du bétail ou des petits machins à détruire dans un jeu.

                                • pallas 25 juillet 18:37

                                  @arthes,

                                  La question peut ce poser, l’hyper réalité augmenté qui voit mieux que le mieux.
                                  C’est un peut comme le sketch en faisant la publicité d’une lessive qui lave plus blanc que blanc qu’avait fait Coluche.
                                  Je suis sur que les Inconnus, les Nuls, Coluche ont beaucoup de matiere au vu du monde actuel pour en crée pleins d’autres, nous vivons dans un monde de l’ironie auquel l’intelligence est absente
                                  Maintenant sa nous invente le transhumanisme, plus vivant que le vivant.
                                  La technologie n’est qu’un outil, au même titre qu’un stylo ou un ordinateur, si un Outil devient plus utile que l’individu qui la crée, et que cet individu ce considère comme obsolète, alors là ce pose un certain soucis
                                  Chacun sa vision des choses après tout, moi je me considère vivant, conscient, et suffisamment esclave, alors d’un simple outil .... Je ne vais pas faire de mon ordinateur mon maitre, si ?
                                  Salut


                                • Thorgal 25 juillet 22:46

                                  Vous remarquerez que Pokémon est l’« anagramme » phonétique de « paumé-con » ... tout est dit ;)


                                  • zygzornifle zygzornifle 26 juillet 09:05

                                    en maison de retraite on trouve pisse partout .....


                                    • robin 31 juillet 10:09

                                      Pocket démon en plus d’être un autre moyen de nous fliquer, est un fantastique test mondial du degré d’abrutissement de la race humaine et le résultat est assez.......terrifiant !

                                      Finalement les oligarches ont bien raison d’asservir des gens aussi massivement et dramatiquement stupides.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès