Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Dopage : la grande hypocrisie

Dopage : la grande hypocrisie

C'est le marronnier de l'été. Le cyclisme et le dopage. Les pseudos révélations, les mensonges et une hypocrisie générale. Car le dopage est partout, surtout là où il y a des enjeux financiers. On s'étonne de la résistance des coureurs cyclistes mais celle des tennismen n'éveille aucun soupçon. Et que dire des sports collectifs football et rugby notamment ?

La triche et le dopage, c'est vieux comme le monde ou presque. En 394, l'empereur romain Théodose interdit les Jeux olympiques accusés de diffuser le paganisme mais aussi en raison du développement de la triche suscitée par le statut avantageux accordé à vie aux athlètes vainqueurs.

Bafouant le droit à l'oubli et la prescription des erreurs passées, on nous ressort désormais des échantillons du Tour de France 1998. Une édition marquée par l'affaire Festina. Mais comme le relève la Charente Libre, cette année est aussi celle de la Coupe du monde de football organisée en France sans qu'on sache vraiment si cette compétition a donné lieu à des contrôles antidopages des vainqueurs en particulier, nos chers Bleus.

"Il y a une grande inégalité des efforts accomplis selon les disciplines et selon les pays", constate Bruno Genevois, président de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD). Un doux euphémisme qui cache une vérité beaucoup plus crue.

En avril 2013, la directrice du département des analyses de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) affirmait qu'en 2012, le rugby avait été le sport français le plus touché par le dopage. Que dire du basket américain et de la NBA où dopés et drogués sont légion ?

Cela ne serait rien à côté du football professionnel où les sommes en jeu sont colossales. Si on arrive à truquer des matchs, il n'est pas difficile de fermer les yeux voir d'encourager le dopage.

En mai de cette année, deux scientifiques ont affirmé que les Turinois, vainqueurs à Rome de la finale de la Ligue des champions face à l'Ajax Amsterdam en 1996 aux tirs au but, s'étaient dopés à l'EPO pour disputer ce match. En matière de dopage, "le football, (est) champion du monde de l'omerta" estime Jean-Pierre de Mondenard, médecin du sport.

Dans ce monde sans pitié du sport professionnel, le cycliste, c'est un peu le prolo. Mal payé prenant des risques, pédalant par tous les temps sur des routes parfois dangereuses. Ce sont aussi des athlètes de haut-niveau souvent sympathiques, accessibles, capables de mouiller le maillot au sens propre et figuré. Des qualités qui tranchent avec une majorité de sportifs en short, starlettes éphémères pourries par l'argent.

A ce titre, Bernard Hinault quintuple vainqueur du Tour a rappelé quelques vérités au micro d’Europe 1. " On veut tuer le Tour de France. On peut se poser la question. Pourquoi sortir ça maintenant ? Pourquoi on va toujours chercher dans le vélo ? Pourquoi les flacons des années 90 des autres sports n’existent plus ? Pourquoi ils n’ont pas sorti ça ? Mais qu’ils arrêtent un peu leurs conneries ! C’est toujours le vélo qui prend. On n’est peut-être pas plus blanc que les autres, mais on n’est pas plus noir non plus."

Et le "Blaireau" de conclure : "Il faut que les instances nationales fassent leur boulot. Le CIO, il ne fait pas son boulot. Qu’on traite tout le monde sur un pied d’égalité ! Qu’on mette les mêmes contraintes à tous les sports que celles qu’on met aux coureurs cyclistes et là ils pourront ouvrir leur gueule, mais pour l’instant ils n’ont pas intérêt à l’ouvrir".

Du blanc, du noir et un blaireau. Tout ça nous ramène à la fable des animaux malades de la peste dont on connaît tous la chute : "Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir".


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 28 juin 2013 16:34

    « Une société qui marie des hommes entre eux... »

    certain feraient mieux de se marier...

    voir : http://www.express.be/joker/fr/platdujour/nous-avons-des-preuves-irrefutables-les-abus-sexuels-ont-tous-eu-lieu-au-sein-du-vatican/192312.htm


  • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 2 juillet 2013 18:14

    demosthene@ bien dit....bien écrit

    la ’connerie«  ou la »bibine" sont aussi des grand sports de BLANCS SURTOUT LE BLANC

     SEC


  • asterix asterix 28 juin 2013 12:57

    Bonjour Henri et bravo d’avoir soulevé cette hypocrisie. Le cyclisme, sport extraordinaire s’il en est, est le seul à avoir pris le problème à bras le corps. Qu’en a t-il retiré ? Rien, sinon l’opprobe générale alors que les exemples que tu énumères pourraient être multipliés à l’infini.
    C’est injuste et, dès lors, la question que pose Hinault prend tout son sens.
    A quand le contrôle biométrique en football ? Voilà des gars qui se tapent jusqu’à 80 matchs par an, qui gagnent des fortunes, que l’on adule sans qu’ils n’aient jamais subi aucun contrôle.
    Est-ce possible ? Non
    Est-ce vrai ? Oui, absolument !
    Et s’il n’y avait que le foot... Le baskett US qui fonctionne à la nandrolone. Le sport espagnol qui a tout écrasé durant des années. Les coursiers solitaires qui se bourrent d’amphés pour faire corps avec leurs voiliers sur des dizaines de milliers de km, les athlètes olympiques qui servent d’hommes-sandwich pour une politique d’état, etc... etc... Ceux qu’on appelle les forçats de la route n’en devraient que plus être admirés pour ce qu’ils nous montrent, pour leur volonté réelle d’assainir la compétition. Allez les encourager, le spectacle est gratuit ! Et si cela pouvait être un autre que Froome ou Contador qui rentre à Paris avec le maillot jaune, c’en serait d’autant plus beau. Le vrai problème du Tour de France, c’est la médiatisation et la technologie. Un sport devenu calculateur qui a tué l’incertitude et, par là, le sens du mot exploit.
    A cause de qui ? 
    Encore une fois un américain...
    .


    • Fergus Fergus 28 juin 2013 13:28

      Bonjour, Astérix.

      Le cyclisme est sans doute toujours autant dopé que par le passé, seules les méthodes ayant évolué pour faire face aux exigences du contrôle. Mais le fait est qu’il est régulièrement vilipendé alors que d’autres sports où le dopage sévit très largement comme le tennis et le rugby échappent à la grande lessive avec la complicité de leurs fédérations.

      Pas d’accord sur un point : il est tout à fait possible de disputer 80 matches de football par an, quitte à être moins performant.

      De même, contrairement à ce qui est affirmé régulièrement : on peut courir le Tour de France sans être dopé, mais à une vitesse moindre. A cet égard, les performances ahurissantes de ces dernières années suffisent à montrer que le problème du dopage n’a pas été réglé.

      Mais comme vous l’avez dit, le principal grief que l’on doit retenir contre le Tour est la gestion de boutiquier et sans panache qui a progressivement été imposée depuis quelques années par certains par des coureurs comme Indurain et Armstrong. Les superbes envolées de naguère, parfois assorties de spectaculaires défaillances, ont montré qu’elles étaient solubles dans les intérêts financiers des sponsors !


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 29 juin 2013 10:17

      NON AU DOPAGE EN EUROS.........DES HOMMES POLITIQUES !!!!!!!!

      patyons les au x résultats..au mértie et EN NATURE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Robert GIL ROBERT GIL 28 juin 2013 13:18

      Le dopage est un fléau dans le sport, mais tout le monde ferment les yeux. Comme le nuage de Tchernobil on a l’impression qu’il n’a pas passé les frontières ou alors il ne touche pas les sportifs nationaux. Et les journalistes sportifs ont l’air crédule et naïf. C’est le bal des hypocrites !

      voir : SPORT, BUSINESS, DOPAGE, ET …..


      • ZEN ZEN 28 juin 2013 16:32

        Et on ne dit rien des vrais responsables du business qui en profite : la société privée du TdF, les sponsors, la pression médiatique, télévisuelle surtout

        1913 : moyenne 26 km/h____. 2012 : 40km. La technique n’explique pas tout.

        Jean-René va continuer à lire ses fiches sur les admirâââbles paysages de notre patrimoine, pour éviter l’ennui d’une épreuve minée par le business.

        Une légende ou l’enfer a sa place.

        Tous à vélo ! Mais ... pour le plaisir...

        Pour ma part, j’avoue me doper aussi dans mes nombreuses escapades vélocipédiques : ( smiley

        pâtes de fruit, bananes et pain d’épices... smiley


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 juin 2013 16:48

          Et pis une tchiote bistouille avant ...


        • ZEN ZEN 28 juin 2013 17:34

          Nan ! Aita
          Même pas à Reclinghem !
          Just a coca...


          • eric 30 juin 2013 08:19

            Que de foutaises hypocrites. Toute personne qui a passe des concours sait combien de ses copains l’ont fait bourres d’amphet ou d’autre chose.
            Si qui que ce soit prenait ces questions au sérieux, on contrôlerait les urines a la sortie du concours de l’ENA. S’exciter sur des cyclistes est parfaitement ridicules quand les meilleures places potentielles dans notre société sont distribuées dans une indifférence totale a un dopage qui se généralise.
            Qu’est ce qui est le plus grave ? Qu’un type se bourre de médicament pour nous nous donner un beau spectacle sur le Galibier, ou qu’un directeur d’une grande école française finisse par succomber a l’accumulation de substances illicites ?
            On lit a longueur de colonnes les protestations de fonctionnaires qui estiment que le reste de la population doit « servir de variable d’ajustement » comme dit Hollande, parce que « eux ont passe des concours » On en voit peu s’indigner de l’absence de contrôle anti dopage lors de ces concours. Et pourtant....


            • gaijin gaijin 30 juin 2013 09:59

              et encore le dopage n’est que le moindre mal
              combien de députés, de dirigeants de grandes entreprises ..........sont alcoolisés ou drogués avec divers produits a longueur d’année ?
              le mec qui a bu trois trois bières est un délinquant parce qu’il met en danger la vie d’autrui ok

              mais alors que dire de celui qui est en théorie responsable de l’avenir de milliers de personne ?

              que dire de ceux qui sont censés diriger notre belle nation en direction des verts pâturages d’un avenir toujours repoussé ?
              quand parlera t’ on aussi de l’abus des psychotropes légaux aux prescriptions prolongées pendant des décennies au delà des recommandations pharmacologique ?

              bon allez un petit café et ça repart ....
              le café n’est pas une drogue ?
              vous avez essayé d’arrêter ?
              non bien sur ! puisque vous savez que vous pouvez le faire quand vous voulez n’est ce pas ?
              et puis en fait vous ne voulez pas
              sans lui vous avez du mal a vous réveiller, a être performant .......
              mais ça n’a rien d’une dépendance : la preuve c’est légal 
              les demis dieux qui veillent sur nous vous aurait prévenu , protégé ......
              on vous aurait menti ? a l’insu de votre plein gré ? smiley
              et puis ce n’est pas un psychotrope !
              peut être mais il vous « permet » de réduire quelque chose d’essentiel pour votre équilibre psychique : le sommeil ....

              quelles sont les premiers symptômes liés au manque de sommeil ?
              voyons : fatigue , dépression, irritabilité ......
              justement vous êtes suivit pour dépression ? comme c’est étrange .

              mais il faut bien être performant ?
              ah ?
              bon ben alors remontez sur votre vélo et bonne route ........

              le culte de la performance entraine inévitablement le dopage parce qu’inévitablement si ce qui compte c’est d’être le meilleur alors :
              la fin justifie les moyens

              pour mettre fin au dopage la seule solution c’est de changer en profondeur notre façon de penser et notre rapport au monde
              tout le reste n’est qu’hypocrisie !


            • BarbeTorte BarbeTorte 1er juillet 2013 00:14

              Sclérose latérale amyotrophique

              ou maladie des joueurs de football italiens.....


              • MdeP MdeP 1er juillet 2013 00:49

                Le cyclisme est un cimetière pour les sportifs. En 3 clics, juste que quelques noms. Juste que quelques uns d’entre eux morts prématurément et auxquels je rends hommage, malgré tout. 

                Philippe GAUMONT mort le 17 mai 2013 à 40 ans.

                Luc VALLAYS mort le 5 mars 2013 à 51 ans.

                Burry STANDER mort le 3 janvier 2013 à 25 ans.

                Inaki LEJARRETA mort le 16 décembre 2012 à 29 ans.

                Gunter GUYLITS mort le 28 octobre 2012 à 38 ans.

                Kyle BENNETT mort le 14 octobre 2012 à 33 ans.

                Rob GORIS mort le 5 juillet 2012 à 30 ans.

                Régis CLERE mort le 9 juin 2012 à 55 ans.

                Marc DRUYTS mort le 13 août 2011 à 44 ans.

                Xavier TONDO mort le 23 mai 2011 à 32 ans.

                Wouter VEYLANDT mort le 9 mai 2011 à 26 ans.

                Laurent FIGNON mort le 31 août 2010 à 50 ans.

                Radomir SIMUNEK mort le 10 août 2010 à 48 ans.

                Frank VANDENBROUCKE mort en octobre 2009 à 35 ans.

                Alessio GALLETTI mort en juin 2005 à 37 ans.

                Johan SERMON mort en février 2004 à 21 ans.

                Marco PANTANI mort en février 2004 à 34 ans.

                José-Maria JIMENEZ mort en décembre 2003 à 32 ans.

                Fabrice SALANSON mort en juin 2003 à 23 ans.

                Denis ZANETTE mort en janvier 2003 à 32 ans.

                Paul HAGHEDOOREN mort en novembre 1997 à 38 ans.

                José Manuel FUENTE mort en juillet 1996 à 50 ans.

                Ernst STRENG mort en mars 1993 à 51 ans.

                Dieter PUSCHEL mort en janvier 1992 à 52 ans.

                Klemens GROSSIMLINGHAUS mort en juin 1991 à 49 ans.

                Heinz MUELLER mort en septembre 1975 à 51 ans.

                A côté de ces noms, pas de responsables. Ou si peu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès