Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > DSK : la baffe

DSK : la baffe

Un volet de « l’affaire » se termine ici : abandon des charges contre Dominique Strauss-Kahn. Cet emballement planétaire qui aura fait couler autant d’encre et voir des positions aussi contradictoires s’affirmer pendant des mois, s’éteint comme un pétard mouillé.

La baffe

Si l’arrestation de M. Strauss-Kahn avait sidéré une partie du monde, l’abandon des charges est comme une baffe, même atténuée par la préparation récente de l’opinion publique à cet abandon.

Une baffe de la justice américaine à l’encontre de tous les préjugés que les européens se sont faits. Cette justice est capable de changer de cap à 180° si elle considère qu’elle ne peut apporter la preuve des accusations. De l’image de l’homme menotté à celle de la femme qui ment, la « storytelling » a basculé à la suite d’une enquête apparemment fouillée.

Donc un procureur US ne craint pas de se déjuger lui-même au nom de la justice qu’il défend et par laquelle il accusait naguère. On aimerait voir cela plus souvent : que la justice reconnaisse ses erreurs. Elle n’en sortirait que grandie. C’est malheureusement trop rare, et la pingrerie de la conscience judiciaire que l’on rencontre fréquemment en Europe encourage à la défiance.

C’est aussi une remise en question pour qui a exprimé le désir d’une justice revancharde. Le gros poisson étant forcément mauvais dans l’imagerie populaire, il devait être coupable. Il ne l’est plus. Le petit devait être forcément victime, dans la même imagerie : on voit que ce petit est capable de mensonges comme n’importe quel gros.

Dans les contes de notre enfance, l’ogre était l’ogre. Ici on ne sait plus vraiment qui est l’ogre.

A méditer, dans cette époque où l’on taxe les politiciens et autres dirigeants de n’avoir plus aucune morale. Plus grand monde n’a de morale, et le petit ne répare pas le gros, au contraire : il confirme le délitement installé de la conscience morale de nombre d’individus qui forment nos sociétés. Ce n’est plus une question de classe, de race ou de genre qui est en cause, mais d’individus.


Le temps des procureurs

Oh, j’imagine que tous les « procureurs spontanés » que cette affaire a engendrés et qui ont jugé DSK coupable avant tout procès et sans avoir toutes les pièces, s’en sortiront par d’autres accusations. On va entendre que son argent lui permet tout. Que ses avocats ont déjà défendu la mafia. Que salir Madame Diallo ne signifie pas qu’il ne l’a pas agressée. Que l’abandon des charges ne prouve pas son innocence. Certes.

Mais il faudra mettre dans la balance l’avocat de Madame Diallo qui a été condamné récemment pour avoir utilisé délibérément d’un faux témoignage dans un procès. Qui fait état de lettres anonymes invérifiables. Qui lance des accusations tous azimuts, lesquelles sont ensuite généralement démenties. Qui fait de la politique et du communautarisme plus que du judiciaire. Qui visiblement utilise Nafissatou Diallo pour sa propre notoriété.
dsk22-2-Cyrus-Vance_scalewidth_630.jpg
Il faudra admettre que les preuves du dossier médical n’en sont pas. Ce sont des affirmations dont on ne peut établir la cause sur la base d’un simple examen. Le diagnostic reprenant les affirmations de la patiente, l’autorité médicale s’est déjugée. Elle ne peut en effet affirmer que ce qu’elle constate elle-même sans reprendre les propos du patient. Imaginez que vous tombiez en vélo, sur la tête. A l’hôpital vous dite que votre voisin vous a frappé. Si le médecin incrimine le voisin en écrivant : « plaie due à un coup », il envoie le voisin innocent en prison ! Elle aurait donc dû dire : rougeur de la fourchette vulvaire (et non vaginale) compatible avec une agression, un viol, mais aussi avec un rapport normal et intense, ou avec un accident. E l’occurrence, ce rapport médical dessert gravement l’accusatrice parce qu’il montre que son emprise émotionnelle a conduit le médecin à la faute.

Plus quelqu’un en fait dans une accusation, plus il faut se méfier : c’est mon expérience, qui se confirme régulièrement.

Il faudra repenser aux multiples mensonges ou variations de l’accusatrice, dans cette affaire ou dans d’autres. Et aux incohérences qui ont émaillée le fil depuis le début et qui ont déjà été largement décrites et commentées. (Lire par exemple ici et ici). Pour un abandon des charges, il faut que la perte de crédibilité soit particulièrement importante. Une telle décision ne se prend pas à la légère.

Il faut enfin considérer que le procureur Cyrus Vance, s’il a réagi trop vite au début, a ensuite fait son travail en professionnel de façon apparemment exhaustive et fouillée. S’il abandonne les charges, s’il ne peut prouver l’accusation, pire : s’il doute avec des raisons objectives de la sincérité de Madame Diallo, un procès n’a plus aucune raison d’être.

Certains diront que l’abandon des charges ne prouve pas l’innocence de Dominique Strauss-Kahn. Mais rien ne prouve pour autant sa culpabilité. Et l’on ne peut passer les mensonges de l’accusatrice aux pertes et profits. Et dans ce genre d’affaire où il est très difficile pour un homme de montrer son innocence et où on ne lui fait aucun cadeau, un non lieu ou un acquittement est un signal particulièrement fort de non-culpabilité.

On verra ce qu’il adviendra de la procédure au civil, et si l’avocat de Madame Diallo, coutumier des exagérations, déformations et faux témoignages ou lettres anonymes, réussira à convaincre les jurés.

On saura demain le détail des motivations du procureur, qui doivent être assez graves. En l’état DSK doit être considéré comme innocent. Il y a une vérité judiciaire. Cette vérité judiciaire recouvre possiblement la vérité des faits. En tous cas il n’y a pas d’éléments qui permette à une vérité judiciaire de confirmer la version de Madame Diallo.


dsk22-3--00b52.jpgQuelles conclusions ?

Malheureusement, et c’est bien l’horreur dans ce genre d’accusations : vous restez marqué à vie même si vous êtes déchargé de toute culpabilité.

Alors, fausse accusation ? Malentendu ? Trouble mental ? Vengeance ? Complot même ? On n’en sait rien. Rien ne permet de l’affirmer, comme souvent dans ces cas. Mais de cette affaire gardons à l’esprit quelques conclusions temporaires.

- Une rumeur peut tuer, ou presque. De tout ce qui a été dit sur DSK par une meute qui ne se contenait plus, presque rien n’a été démontré.

Un homme accusé de viol est automatiquement coupable pour nombre de personnes, en particulier pour la justice, simplement parce qu’il est un homme.

- Les conclusions de rapports médicaux sont sujets à caution, et ce n’est pas la première fois que je vois des professionnels de la santé tirer des conclusions exagérées qui les placent en position de faute professionnelle.

- La question des allégations soit fantaisistes, soit irrationnelles, soit délibérément mensongères, est un fait de société d’une extrême gravité que la justice devrait empoigner avec une très grande fermeté. Aux Etats-Unis, une fausse accusation est appelée « la balle d’argent », parce que dans les westerns c’est la balle qui tue à coup sûr. Je rappelle ici que dans les conditions particulières de l’éducation nationale, en France entre 1997 et 2002, sur la demande de Ségolène Royal, 73% d’enseignants accusés ont été accusés à tort d’abus sur leurs élèves, selon l’enquête fouillée réalisée par Marie-Monique Robin dans le livre « L’école du soupçon ». 73% : chiffre à méditer. Les fausses accusations causent malheureusement aussi un préjudice aux vraies victimes de viol, que l’on sera tenté de mettre en doute plus rapidement.

- Les mouvements féministes devraient réfléchir à deux fois avant de soutenir aveuglément par solidarité communautariste et par réflexe anti-hommes une femme dont le statut de victime n’est pas démontré.

- Ces mouvements féministes, et la société en général, doivent impérativement abandonner le stéréotype qui fait de l’homme un prédateur par principe ; le sexisme misandre doit être démonté autant que la misogynie. Car une telle affaire ne peut prendre une telle ampleur que parce qu’elle est alimentée par les stéréotypes les plus éculés sur les hommes considérés comme les mauvais, les violents, les violeurs et les prédateurs.



Pour l’organisation d’une « Marche bleue »

En attendant, Monsieur Strauss-Kahn doit dorénavant être considéré comme innocent.

Et je trouverais bien que s’organise par exemple à Paris, en septembre ou octobre, une « Marche bleue » contre les accusation fantaisistes ou mensongères. L’affaire Loïc Sécher, récemment innocenté par sa prétendue victime, et bien d’autres, sont là pour rappeler que des hommes voient leur vie brisée parce qu’une accusation a été lancé à la légère ou par vengeance, et que la justice n’a pas étudié les dossiers correctement.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

154 réactions à cet article    


  • Ariane Walter Ariane Walter 24 août 2011 11:41

    oui, c’est une sacrée baffe dans notre gueule,

    Comme la victoire de l’Otan en Libye,
    Comme acceptation de la règle d’or par Valls,
    Comme les magouille des bourses,
    Comme les enfants de Fukushima qui crèvent pour ne pas affoler les marchés et permettre au commerce de l’atome de continuer.
    Des claques, on en reçoit à tour de bras.

    j’admire la position de mme Buffet.
    Quant à la marche bleue de DSK, pourquoi « bleue » ? Comme les bleus du vagin de Mme Diallo ?

    Du moins, oui, la justice est tombée.
    Dsk est mort politiquement. Plus personne de son parti ne voudra le voir traîner autour de ses plates-bandes. Ils l’ont tous dit hier.

    un de moins.
    il reste encore du travail...


    • hommelibre hommelibre 24 août 2011 11:55

      Au lu du rapport traduit par Rue89, dont je mets ici des extraits plus détaillés et en propose un nouveau billet sur AV, c’est encore pire que ce que l’on imaginait.

      Les féministes ne devraient pas tenter de faire leur propagande sur ce cas. Elles se discréditent. Ce qui est en cause c’est Madame Diallo. Et ce qu’elle a fait est invraissemblable.


    • Remix 24 août 2011 12:03

      Madame vous êtes dans la haine ce qui ne vous permet pas d’avoir une vision lucide de la réalité, je vous souhaite un jour de rencontrer l’amour..


    • penajouir penajouir 24 août 2011 12:33

      Et vous dans la connerie à l’état pur, je vous souhaite de rencontrer l’intelligence un jour mais, à vous lire, c’est pas gagné !


    • LADY75 LADY75 24 août 2011 14:08

      Lady Panam observe :

      Oula ! Ca chauffe après l’apéro.. Et pourquoi donc Ruth Elkrieff l’aurait-elle une sexualité comme celle que vous lui prêtez ? Parce qu’elle partagerait les mêmes croyances religieuses que l’ex boss du FMI ?

      Après l’article de Proutman sur ce même site et la fil jubilatoire qu’il a produit chez tous les Bas-du-Front, c’est des questions que j’me pose !


    • non667 24 août 2011 14:23

      à homme libre
      Ce qui est en cause c’est Madame Diallo. Et ce qu’elle a fait est invraisemblable.
      qu’a t-elle fait au sofitel qui soit invraisemblable ????
      répondez !
      c’est vous qui êtes invraisemblable  smiley smiley


    • OMAR 24 août 2011 16:59

      Omar 33

      Calmos le cha...tré :« Au nom de quoi ...DSK ne pouvait pas en faire tout autant... ? »

      Mais, bonté divine...Vous avez raison....

      Le Pen, lui, a bien continué sa carrière politique pépère, malgré le fait qu’il a été un tortionnaire en Algérie...

      http://www.algeria-watch.org/farticle/1954-62/lepen_tortionnaire.htm

      Il s’est même perrmis de faire hériter son parti, le F. Haine, à sa fille...

      Allons, allons, Calmos, vous savez trés bien cela...


    • OMAR 24 août 2011 17:04

      Omar 33

      Calmos le cha...tré :"Faut pas lui faire des frayeurs pareilles à la pauvre Ruth.....son rimmel a faillit couler..

      Et vous Calmos, ces derniers et nombreux achats de couches-culottes taille XXXL, c’est pour le bébé ou la Cie le Borgne ?


    • LADY75 LADY75 24 août 2011 11:48

      Lady Panam’ demande des précisions :

      « He M’dame Walter, quand vous dites :

       »un de moins.
      il reste encore du travail...« 

      Pourriez préciser  : un homme de moins ? Un politique de moins ? Un Juif de moins ? Un Socialiste de moins ? Un présidentiable de moins ?

      Sinon, qu’est-ce que vous pensez qu’y faudrait faire pour se débarrasser des autres ? Les faire aussi accuser de viol par des armées de femmes de chambre ? »


      • penajouir penajouir 24 août 2011 12:35

        Vous en avez pas la moindre idée Lady Panam’ ? Dans ce cas c’est grave et il faut vite consulter !  


      • Ariane Walter Ariane Walter 24 août 2011 13:48

        Un politique à la solde du NWO.

        pour se débarrasser des autres : leur laisser faire des conneries. Ils y excellent. Comme DSK qui s’est tué tout seul, ou Valls qui affirme tout de go qu’il est UMP

        Pas plus compliqué que ça.

        le travail : c’est informer, d’une part, puis créer des groupes et aller sur le terrain.


      • Vipère Vipère 24 août 2011 13:51

        Il n’y a pas de fumée sans feu !

        Ce qui est sûr c’ est que l’affaire DSK a révélé publiquement un homme à la moralité et aux moeurs plus que sulfureux, aux antipodes de valeurs que l’on est en droit d’attendre d’un futur présidentiable représentant la France les français.



      • LADY75 LADY75 24 août 2011 13:57

        Lady Panam’ se marre :

        « Y a pas d’fumée sans feu ! » qu’y nous dit l’Monsieur..

        Mézalors ! Dreyfus et Seznec Y z’étaient coupables ?

        Non ! Pas Seznec, nous dira la Dame Ségurane.. en nous citant Barrès..


      • OMAR 24 août 2011 23:05

        Omar 33

        Calmos le cha...tré :«  J’t ’y trouvé une chiotte chanson....

        Merci, j’ai aprécié...

        En retour, et vous sentant un penchant sur la »chose" je connais l’adresse d’un taleb mieux outillé que moi ou Ali Pacha.

        Faites seulement la demande,.Vous allez adorer.....


      • foufouille foufouille 24 août 2011 12:10

        ce type etait fonctionnaire international = pas d’impots
        tres riche mais socialiste
        etc


        • hommelibre hommelibre 24 août 2011 12:13

          Foufouille, oui, mais ce n’est pas de ça qu’il est accusé. Tout le biais s’est joué sur l’homme, blanc, riche. Mais au pénal il faut des faits vraisemblables. C’est aussi cela l’égalité devant la justice (et heureusement).


        • foufouille foufouille 24 août 2011 12:54

          au minimum abus de pouvoir
          elle doit faire ce qu’il veut sinon il la fait virer
          il a menti aussi


        • non667 24 août 2011 14:31

          à homme libre
          Foufouille, oui, mais ce n’est pas de ça qu’il est accusé
           ah ! pour dsk il faut s’en tenir au fait du sofitel ? vous n’avez pas dit ça pour mme diallo  ! ( voir au dessus ! )
          faux derch ! smiley smiley
           


        • Daniel Roux Daniel Roux 24 août 2011 12:42

          Votre article est un peu trop complaisant pour Strauss-Kahn. Celui-ci n’est pas aussi innocent que l’agneau qui vient de naître.

          "A méditer, dans cette époque où l’on taxe les politiciens et autres dirigeants de n’avoir plus aucune morale. Plus grand monde n’a de morale, et le petit ne répare pas le gros, au contraire : il confirme le délitement installé de la conscience morale de nombre d’individus qui forment nos sociétés. Ce n’est plus une question de classe, de race ou de genre qui est en cause, mais d’individus.« 

          Il me semble que vous confondez la morale publique et la morale individuelle. Celui qui représente plus que lui-même en tant que représentant du peuple ou même d’actionnaires pourquoi pas, n’est plus un individu égal aux autres. Des droits supplémentaires pour ne pas écrire »extraordinaires« , entraînent de facto plus de devoirs et de responsabilités. C’est sans doute pour cela que le code pénal prévoit à la fois des sanctions plus lourdes lorsqu’un détenteur de l’autorité publique est victime ou coupable.

          Que le »sans grade« ne se montre pas plus moral que le »puissant« n’est pas le signe du délitement de la société mais le signe que certains individus, toutes classes mélangées, ne respectent ni la loi, ni leurs semblables.

          Par contre, lorsque le »puissant« , en tant que tel, échappe à la justice, est bien le signe d’un délitement de la société. C’est le cas par exemple, lorsque Sarkozy démantèle le pôle de lutte contre la délinquance économique ou adoucit les sanctions contre les délits économiques. Nous assistons précisément à un favoritisme inacceptable envers les délinquants d’une classe particulière contre les intérêts de tous les autres français, victimes économiques de cette délinquance massive.

          Revenons au cas Strauss-Kahn.

           »Ce n’était pas une relation forcée. On peut peut-être avoir un comportement déplacé mais c’est différent d’un crime et cette affaire a été traitée comme s’il s’agissait d’un crime"
          , a déclaré Benjamin Brafman, l’avocat de Strauss-Kahn.

          Si en tant qu’individu, SK peut avoir un comportement déplacé voire immoral, en tant qu’homme public prétendant représenter plus que lui-même, il était de son devoir de s’en abstenir. Qu’il ne l’ait pas fait, démontre à la fois sa faiblesse de caractère peut-être pathologique et son mépris désinvolte pour ceux qu’il prétendait représenter.

          En ce qui concerne la brutalité de la justice américaine, elle ne fait aucun doute lorsque l’on considère la façon dont SK (et tant d’autres) a été traité et exposé alors qu’aucune preuve de sa culpabilité n’était encore apportée.

          Le chantage permanent du « plaidez coupable où vous finirez vous jours en prison » est particulièrement efficace contre ceux qui n’ont pas les moyens de payer les frais importants et nécessaires à l’établissement de leur innocence. Là encore, il s’agit d’une injustice scandaleuse que favorise la classe la plus riche et défavorise les autres. La justice américaine est clairement une justice de classe.


          • Claire29 Claire29 24 août 2011 12:50

            Donc d’après l’auteur de l’article,DSK n’a aucune responsabilité dans ce qui lui est arrivé.Il faudra alors qu’il ’explique quand il sera invité sur les plateaux de télé ce que son avocat a voulu dire par « comportement déplacé » ou par« relation sexuelle précipitée » qui figure dans le rapport du procureur.


            • LE CHAT LE CHAT 24 août 2011 13:11

              ce que son avocat a voulu dire par « comportement déplacé » ou par« relation sexuelle précipitée »

              comportement déplacé : il s’est déplacé de la douche à la chambre
              relation sexuelle précipité : il a pas eu le temps d’aller au doggy style suivi d’un fist fucking après son blow job ! on est resté aux préliminaires et c’est frustrant pour lui !


            • Catherine Segurane Catherine Segurane 24 août 2011 13:12

              Oui, on attend ses explications.


            • Lorelei Lorelei 24 août 2011 13:39

              Il y a une grande différence entre être innocent et une affaire que l’on ne peut pas mener en raison du comportement "du plaignant"...n’oubliez pas qu’il est ecrit qu’au début de l’enquete le procureur croyait que la relation a été non consensuelle mais que les mensonges de diallo associés à une impossibilité de faire pencher le rapport médical dans une direction rende le procès impossible...voilà la réalité, l’innocence n’est pas prouvée, le mensonge n’est pas prouvé, le culpabilité n’est pas prouvée, nada, il reste par contre les autres femmes qui parlent au minimum d’un comportement inappropriée, de sa violence et il y a ça

              Selon le site l’avenir.net : "La défense de Mme Diallo accuse cet adjoint du maire François Pupponi, proche de DSK, d’avoir fait pression sur une femme qui affirme avoir eu une liaison avec l’ex-patron du FMI, pour la dissuader de témoigner.

              En juillet Kenneth Thompson, l’avocat de Mme Diallo à New York, « s’est entretenu avec des témoins potentiels de l’affaire DSK » notamment « avec une femme originaire de Sarcelles » présente aux Etats-Unis, a indiqué M. de Montbrial. « Elle a apporté des précisions qui allaient dans le sens et l’intérêt de Mme Diallo et du parquet », a-t-il ajouté en précisant que M. Thomson "a donné le nom de ce témoin au procureur« de New York Cyrus Vance pour qu’il soit entendu. Mais début août, »un des adjoints au maire de Sarcelles, précisant qu’il avait été +envoyé par ses chefs+, a sollicité de façon pressante un des proches« de cette femme et a demandé  »ce que ça coûterait pour qu’elle se taise« , a expliqué l’avocat français ».

              Personne ne peut nier qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans le comportement de dsk, que c’est pas normal de lire : et elle est de son camp, et c’est pas normale qu’une femme et c’est pas la seule dise je me suis arrangée pour ne pas être seule avec lui dans un endroit fermé...

              Aurélie Filippetti à propos de DSK : « Je me suis arrangée pour ne pas me retrouver seule avec lui dans un endroit fermé. »

              En 2008, interrogée par Le Temps, la députée socialiste Aurélie Filippetti évoque le souvenir d’une tentative de drague « très lourde, très appuyée »

              enfin nul ne peut nier aussi que cyrus vance doit preparer son election, et a perdu un proces de viol précédemment qu’il aurait dû gagner et pourtant les deux flics ont été acquittés il suffit d’un doute un seul et hop c’est gagné...

              de plus maintenant toutes les télés parlent de « comportement déplacé » ou de « relation sexuelle précipitée »...


            • Ariane Walter Ariane Walter 24 août 2011 13:55

              catherine,

              j’avoue que je suis très impatinete de le voir expliquer la scène.
              mais il sera très sobre.
              J’étais dans ma salle de bains, cette femme entre et comme ,surpris, je prends ma serviette et la noue autour de ma taille, elle me dit :
              -pourquoi caches-tu ton joli oiseau ? ty veux que je te fasses du bien ?
              je lui dit « oui », un homme est un homme. Quel homme me jeterait la première pierre !! Quel homme confronté à une telle demande la refuserait ??
              Elle s’exécute pendant que je finis de me laver les dents puis elle sort.
              Rien de plus.
              ce n’est qu’après que j’ai appris toute cette histoire extravagante."

              il y en aura pour le croire !

              .
              e


            • Catherine Segurane Catherine Segurane 24 août 2011 13:57

              @ Bertrand Nash Russel

              Je répête : on attend ses explications.

              Que dire d’autre, puisque DSK n’a pas donné sa version des faits ?

              Pourquoi me demandez-vous de prendre position de façon plus précise alors qu’un élément crucial est manquant ?


            • Catherine Segurane Catherine Segurane 24 août 2011 13:58

              @ Ariane

              Un grand salut à vous.


            • LADY75 LADY75 24 août 2011 14:01

              Lady Panam inquiète :

              Vou z’attendez ses zexplications ? Olala.. Face à une telle mise en demeure, DSK va demander une protection policière !


            • LADY75 LADY75 24 août 2011 14:04

              LadyPanam’ observe :

              Oula ! C’est le rassemblement des copines.. comme sur Facebook !

              C’est quoi vot’point commun ? La défense du petit personnel immigré dans les grands hotels occidentaux ou la pratique du gong yo ?


            • Dominitille 24 août 2011 14:55

              BNRC,
              En modération ??????????,pourquoi pas en lecture pour tous ???????????qui les bloque ???????????,des gens comme vous sûrement qui ne voudrait pas à avoir à se justifier sur les violences des hommes qui ne sont plus à démontrer. Qui ne veut pas qu’on les lise alors qu’on nous bassine depuis des semaines avec des articles parfois frisant l’ordure ??? Balayer devant votre porte, monsieur l’homme parfait ;
              Les violences verbales contre les femmes sont aussi des violences !!!
              Mais non, aucune haine dans mon commentaire, juste des demandes simples.


            • OMAR 24 août 2011 17:18

              Omar 33

              Bertrand à la mere Saugrenue :"Vous, vous ne faites que répéter les choses dans un jolie conditionnement pavlovien...

              Vous ne savez pas combien vous avez raison...

              Demandez à la Saugrenue un papier stigmatisant le halal, l’immigration, le voile, enfin tout ce qui a un rapprt avec l’islam, et en moins de temps qu’il faut à DSK pour sauter sur une femme, elle vous rédige un torchon digne de la Cie le Borgne...

              Mais ne vous tracassez pas trop, son soutien pour la Nafissatou n’est que conjoncturel, calculé...


            • Attilax Attilax 24 août 2011 22:57

              @ Bertrand’nash’russel

              Tu as décidément un GROS problème avec la gente féminine. C’est de l’obsession, là, faut consulter.


            • Lorelei Lorelei 25 août 2011 23:43

              cogno ne te prend pas pour un homme ni toi ni ta conférerie de petits pleureurs...sans rire des mecs qui en arrivent à chialer comme ça sur le net en traitant les femmes de nazis, de talibans etc...et en insultant les nanas comme tristane bannon etc...moi je ne nomme pas ça hommes et en sus j’ai remarqué dans cette confrerie un grand nombre de vieillards archaiques...

              un mec la gente masculine n’a rien à avoir avec ça...


            • COVADONGA722 COVADONGA722 24 août 2011 14:24


              la justice americaine capable de se déjuger« 
              yep foutaise un chauffeur de taxi serait à rykers islands pour les memes faits, ce qui sauve dsk coupable ou pas c’est la tune de sa femme entre ceux qui feignent de ne pas voir
              surtout les socialiste que c’est son pognon qui lui à sauvé la mise et les daniels schiffers machin soutien moral de la perversité elitaire on retrouve un homme de » goche" sauvé par une justice du capital !!


              • geotrouvetou geotrouvetou 24 août 2011 14:48

                Lorsque l’affaire a débuté et DSK écroué, presque tout le monde saluait ici l’exemplarité de la justice américaine.
                DSK innocenté, certains vont initier une critique de ladite justice.
                DSK innocenté, beaucoup vont porter le deuil.
                Amusant et prévisible...


                • Aymar 24 août 2011 15:17

                  Une marche bleue de soutien, c’est surement ça qu’il faut. Je vois le tableau. Sponsorisé par le Viagra (les pilules bleues), la manifestation serait composée de quelques mâles revendiquant bruyamment le droit de cuissage, quelques femmes admiratives et protectrices brandiraient fièrement des ballons rouges et roses en forme de phallus turgescents. Un bel évènement festif, citoyen et bon enfant comme on les aime en temps de crise.

                  Il ne faut plus se contenter de combattre les médisances, de dire que ce sont des mensonges, il faut savoir combattre le carcan du dogme féministe et revendiquer avec force le droit d’abuser sexuellement de son pouvoir, ça sera plus franc.

                  • Dominitille 24 août 2011 15:23

                    la liste est ouverte sur av : messieurs les victimes inscrivez-vous. il en faut au moins 48001
                    pour que cela soit cohérent.


                  • Claire29 Claire29 24 août 2011 17:11

                    Aymar,telle que vous imaginez cette marche bleue de soutien,on attend avec impatience le retour du héros !


                  • hommelibre hommelibre 24 août 2011 15:48

                    Le « puissant » n’échappe pas à la justice : la justice prononce un non-lieu, décision forte qui existe depuis longtemps. Si après enquête on estime qu’il n’y a pas de fondement à aller plus loin, on s’arrête. Maintenant s’il y a des procureurs spontanées ici qui connaissent mieux l’affaire ou qui ont des comptes à régler, qu’ils se fassent élire à NY.

                    Réclamer un procès pour qu’il y ait une décision de justice est une erreur. La décision a eu lieu. C’est le non-lieu. Pourquoi donc ne pas l’admettre ? Un non-lieu, je le répète, est une décision forte et légitime. Le sentiment que chacun en a est autre chose et tient à des raisons qui n’ont pas forément à voir avec les conclusions de l’enquête. Mais qu’on relise les conclusions de Vance. Pour qui connaît un peu la justice, elles sont accablantes pour Madame Diallo. Et pas la peine de parler de l’argent de DSK : les procès d’intention, je ne prends pas. Surtout vu le nombre de gens qui ont été sur l’enquête, y compris des noirs, des femmes, etc. Faut arrêter de fantasmer.

                    Pour ce qui est du comportement, la moralisation qui ressort ici n’est guère sortie quand on a appris que Mitterrand avait deux vie. On n’a pas fait un plat des 10’ douche comprise de Chirac.Pour DSK le rapport médical dit peu probable un acte de violence, il n’y a pas les signes qui vont avec. Que faut-il de plus ? Qu’il paie Nafissatou parce qu’il est un salaud de bourgeois blanc de gauche ?

                    Je passe sur les exagérations qui sont habituelles ici et sur les attaques personnelle, je commence à connaître l’AgoraCircus.

                    L’étrangeté est de voir certaines réaction, comme si soit les hommes n’avaient qu’à la fermer, soit ils n’était jamais objet de malveillances, soit parler des violences (ici morale et judiciaire) faites aux hommes annulait celles faites aux femmes. Serait-ce que ce thème est chasse gardée ? Et bien il faut s’habituer à ce qu’on en parle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès