Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Du bon usage de la voiture électrique

Du bon usage de la voiture électrique

A la recherche du carbone perdu :

Devant la montée continue du niveau des gaz à effet de serre (GES), Je décide alors dans le début des années 2000 de réduire fortement ma consommation carbone. De toute façon, je n'avais rien à y perdre à défaut d'avoir éventuellement quelque chose à y gagner.

J'envisage un temps de construire une éolienne ; après étude du dossier, j'y renonce ; trop compliqué et vent trop irrégulier !

Finalement le plus simple s'avère le plus efficace : un poêle céramique central à bois nous permet de chauffer toute la maison et de débrancher effectivement tous les convecteurs électriques avec une consommation moyenne de 8 stères de bois.

On change évidemment toutes les ampoules et on débranche les veilles des appareils ; on installe environ 5 m3 de récupération d'eau pluviale et on réduit notre consommation d'eau sanitaire. Nous avons même des phases de cuisine au bois, pain , yaourt maison à la belle saison.

Dans une période d'activisme aigu j'ai bricolé un calculateur carbone sur un fichier excel qu'il faudrait améliorer. On peut alors constater assez facilement qu'un objectif de 500 kec (kilo équivalent carbone) qui devrait être la consommation moyenne par habitant de la terre compatible avec une stabilisation du Co2 impliquerait des évolutions drastiques de nos consommations ; en effet, en France, 500 kec correspond déjà à la consommation carbone par tête pour l'ensemble des infrastructures et des services collectifs. Tous les éléments de consommation individuelle constituent donc déjà des dépassement de nos quotas de Co2 !

Excel - 31 ko
Bilan carbone

 

Raison de plus pour diminuer au maximum nos consommations carbone individuelles !

C'est ainsi que je décidais d'installer sur le pan de toit sud un ensemble de panneaux photovoltaïques et deux panneaux thermiques pour un chauffe eau solaire ; On produit donc en moyenne 3500kwh/an depuis 6 ans et le chauffe eau fonctionne à plus de 80% rien qu'au soleil.

Pour les jours de beau temps, nous avons acheté en kit une parabole solaire de 1,40 m aussi efficace qu'une plaque de cuisson standard, y compris en hiver, idéale pour les plats mijotés en cocote et les confitures. On peut voir deux exemples sur le blog. Cela nous permet de presque diviser par 2 notre consommation de gaz.

Pour les ballades de voisinage, par beau temps nous avons essayé les vélos électriques mais -pour nous- c'est plus pour le fun que pour l'impact carbone. Par contre si on l'utilise au quotidien pour le trajet domicile-travail, les courses et des randos de plusieurs jours en vacances l'intérêt est réel. Nous avons fait une rando de quatre jours mais mon pneu avant trop gonflé a éclaté en descente le deuxième jour me laissant en rade ! L'autonomie dans une région très vallonnée comme la nôtre est de l'ordre de 40 km.

Le passage à la voiture électrique s'inscrivait dans cette dynamique.

Depuis quelques années on s'était dit que la prochaine voiture serait une hybride ou une électrique si l'autonomie progressait.

La sortie de la Zoé Renault nous a décidé à franchir le pas  ; nous voulions une voiture qui nous permette d’effectuer la plupart de nos trajets habituels. Le critère que nous nous étions fixé était de pouvoir faire le trajet aller-retour pour aller voir notre fille, soit environ 130 km mais avec le double franchissement d'un col de 800 m, avec 550 m de dénivelée et des pentes à plus de 8%.

Nous avons donc sollicité un essai chez Renault pour tester cet itinéraire. Il faut reconnaitre que la Zoé est particulièrement silencieuse, confortable et agréable à conduire. Conscient que l'autonomie risquait d'être juste nous avons roulè à vitesse réduite, particulièrement dans l’ascension du col où l'autocar de la ligne régulière s'impatientait derrière et nous a finalement doublés sur un trois voies avec force appels de phare.

Au retour, au pied du col, l'autonomie restante nous a paru trop juste pour tenter l’ascension et nous nous sommes arrêtés 3/4 heure au garage Renault pour une recharge quasi complète.

L'essai était presque concluant d'autant plus que nous aurions pu emprunter un itinéraire plus court nous permettant de gagner 15 km sur le trajet AR ; par ailleurs Renault annonçait la sortie prochaine d'un "cable grand-mère" permettant une recharge sur une prise standard avec terre.

Nous négociâmes donc avec le concessionnaire Renault la reprise de la vieille Clio essence de mon épouse ; faute d'un terrain d'entente nous finissons par vendre directement la voiture sur le Bon Coin à un prix cinq fois plus élevé que celui proposé par le garage et en tenant compte des frais engagés pour la mise en conformité pour le contrôle technique.

Une fois la Clio vendue, j'espérais obtenir un avantage commercial pour l'installation de la borne de recharge. Je demandais également des précisions sur une offre éventuelle d'achat en location longue durée mais sur ces deux points il n'y eut aucune avancée.

On peut rappeler à ce propos qu'à peine trois mois plus tard, Renault a lancé une campagne télé sur une offre de location longue durée qui parait vraiment intéressante. On peut s'interroger à ce propos sur la pertinence de la politique marketing de la firme.

J'arrêtais donc là mes négociations avec Renault et je poursuivais mes recherches sur un véhicule électrique de prix moyen avec une autonomie supérieure à celle de la Zoé. Sur le papier, il n'y avait que la Blue car de Bolloré, la voiture en partage d'Autolib'.

En avant pour la Blue Car :

J'avais bien lu déjà quelques articles sur la Blue car d'Autolib' mais la voiture a tardé à être commercialisée pour les particuliers. Je découvrais dans un forum l'existence d'un logiciel suisse Green Race qui permet de tester en ligne sur un parcours donné la consommation de la plupart des VE du marché.

La Blue Car remportait haut la main la compétition d'autonomie par rapport à la Zoé et la Nissan Leaf. Il ne restait plus qu'à l'essayer. Il faut pour cela consulter leur site (qui a été depuis mis à jour) et ce ne fut pas une mince affaire pour obtenir un RV pour un essai à Lyon, chez Bluely, centre le plus proche.

L'essai s'avéra concluant et aprés réflexion nous avons passé commande sur internet, entre Bluely-Lyon et le siège parisien de Blue Car. La voiture est livrée à domicile un mois et demi plus tard par camion après qu'un technicien soit venu installer la borne de recharge ; un commercial l'accompagne pour finaliser le dossier et faire la réception. La voiture est déjà immatriculée au nom de Blue Car avec une plaque estampillée 39 (pays de Bolloré).

Le tarif est celui indiqué sur le site : 12000 € plus la borne (995) et le cable grand mère (700 €) soit environ 4000 € de moins que la Zoé. La location de batterie est de 80€ mensuel.

Bilan :

Depuis la fin mars 2014, j'ai donc parcouru 2000 km en Blue Car

La Blue Car est incontestablement le VE de gamme moyenne qui a une autonomie réelle pratique voisine de 180-200 km avec une petite marge de sécurité et à condition de rouler tranquillement mais normalement à moins de 80 km/h. Son prix est très compétitif et son niveau d'équipement suffisant car le VE doit à mon avis rechercher sobriété et simplicité.

Le niveau de confort est correct et les sièges avant se révèlent à l'usage d'un bon maintien dorsal. Le Gps gagnerait à avoir une position plus haute et abritée des reflets gênants. La voiture est bien moins silencieuse que la Zoé.La visibilité latérale vers l'avant gauche est diminuée par le montant de portière et il faut en tenir compte dans la conduite. Le temps de charge complète avec la borne est de 10h (environ 10%de charge /h soit pour environ 20km) et de 13h avec le câble (soit environ 7 à 8 % de charge pour 14 km).

L'inconvénient majeur est l'auto-décharge de la batterie nécessitée par son maintien en température. Non branchée, à l'arrêt, la consommation est d' 1kwh toutes les deux heures et la décharge est complète en 60h ; Une fois la batterie chargée on a intérêt à laisser la voiture branchée car la consommation est alors d'un Kwh toutes les trois heures.

C'est donc un surcoût écologique que l'on peut néanmoins intégrer dans la consommation du véhicule. Pour 15000 km/an la consommation ainsi calculée s'établit donc à 30Kwh au 100km moitié jour moitié nuit soit environ 4€ pour 100 km , il faut y ajouter le prix de la location de batterie soit 960 €/an ; pour 15000km cela rajoute 6,4€ au 100 soit 10,4 € au 100km soit la consommation d'une voiture moyenne standard.

Si on roule plus, l'intérêt économique est réel. L'intérêt écologique est la non pollution par l'échappement, l'émission moindre de GES compensée par une consommation plus grande d'électricité. L'intérêt d’être producteur d'électricité PV est alors de participer à la production énergétique de son propre déplacement et de pouvoir ainsi avoir une certaine cohérence.

Néanmoins, si l'offre actuelle de Renault m'avait été proposée en temps utile et si j'avais été réellement informé de l'autoconsommation de la Blue Car je pense que j'aurais alors choisi la Zoé.

Mais le Monde n'est toujours qu'une affaire de compromis...je n'ai pas dit compromissions !

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 10 juin 2014 10:44

    La location de batterie est de 80€ mensuel....(Là je me marre..) et la pollution pour construire la bagnole et le camion pour la livrer..et les batteries que personne ne sait comment les faire disparaître sans pollution...alors elles partent dans des pays genre Africains bien pauvres ou en Asie genre Bangladesh...Vous êtes un écolo EELV sans doute.. ?


    • mmbbb 10 juin 2014 11:59

      @ Par Claude Michel Moi aussi je me marre Aux infos l’autre jour les eoliennes subissent aussi le vandalisme Vol de cuivre et autres metaux precieux Ah ces ecolos qui sont pour l’ouverture des frontieres et dont les mafias organises viennent pourir notre vie A force de vouloir ne pas voir la verite ils en devienennent tres cons


      • claude-michel claude-michel 10 juin 2014 13:00

        Par mmbbb...Y a quand même des couillons pour mettre des moins.. ?..j’pense pas qu’ils soient écolos.. ?
        Une étude il y a quelques temps si le parc automobile devenait uniquement électrique...on devrait construire 50 centrales nucléaires en plus pour fournir le courant nécessaire au chargement des batteries.. ?


      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 10 juin 2014 12:39

        D’ici quelques années on ne vendra plus que des voitures à hydrogène et puis ce sera au tour des habitations d’êtres équipées de chaudières à hydrogène qui fourniront également l’électricité.


        Comme ça vous foutrez la paix aux forêts au lieu de les cramer dans votre cheminée tout en rejetant du co2 et des particules fines dans l’athmosphère.

        • zygzornifle zygzornifle 10 juin 2014 12:57

          Équipez vous en électrique, comme on parle au gouvernement de démanteler les centrales nucléaires on va bien rigoler avec les éoliennes et les panneaux solaire pour faire face à la demande et en plus l’état explosera le prix du KW pour récupérer l’équivalent de la taxe des hydrocarbures .....


          • bart153 bart153 10 juin 2014 12:59

            quelle tristesse ces commentaires...

            A l’auteur, merci pour ce retour d’expérience intéressant. Cela confirme tout de même mon sentiment sur les voitures électriques : ça ne semble pas encore mûre pour un véritable développement. C’est à se demander si ça le sera un jour, vu que la première voiture électrique a plus d’un siècle.

            Enfin reste à intégrer le bilan énergie globale en fonction du mode de production d’électricité. Déplacer la pollution est-ce vraiment l’objectif ? ou alors la réduire ?


            • casca 10 juin 2014 13:34

              Merci pour votre retour d’expérience.
              Je pense que votre choix pour une voiture électrique est une erreur vu votre lieu d’habitation. Il faut bien comprendre une chose : la voiture électrique deviendra réellement intéressante et fonctionnelle lorsque le prix de l’essence commencera à monter en flèche à cause de sa rareté. Vous avez donc une dizaine d’années d’avance.
              Quant à la pollution atmosphérique, il paraît aujourd’hui clair que le CO2 n’est pas un problème. Une chaudière à gaz est sans doute moins polluante que le bois brûlé, mais celui-ci a l’avantage d’être produit localement (en général).


              • San-antonio San-antonio 10 juin 2014 14:02

                Belle voiture... smiley
                Bon, plus sérieusement, 12000 Euros pour ce déplacoir avec une location de batteries a 80 € par mois, c’est l’arnaque du siècle.
                Quant a l’obsession de rejet de carbone, vous êtes vous demandé comment est produite l’électricité qui permet a ce charriot d’avancer (péniblement et pas bien loin en sus) ?


                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 10 juin 2014 14:43

                  Bonjour, j’ai donné mon accord à cet article pour mieux le démolir car c’est juste une grosse pub pour le grands noms voulant s’imprimer sur la nouveauté et contribuer au système dominant ici dévoilé : http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/le-progres-du-futur-d-aujourd-hui-60268 que se passe t il sous les jupes de ces dames


                  • PatG 10 juin 2014 16:09

                    Le chauffage au bois a un bilan CO2 nul, certes (si on ne compte pas le CO2 produit pour le découper et le transporter), mais il produit de nombreuses micro-particules polluantes.

                    Combiné à une bonne isolation c’est probablement le moyen de chauffage le moins sale, à défaut de mieux.

                    Je n’adhère pas du tout à la voiture électrique, à ses contraintes (moins de 80 Km/h, pour avoir une autonomie décente ça doit être insupportable !).

                    Je roule en hybride (le meilleurs compromis à mes yeux), j’optimise l’isolation et les cycles de température de ma maison, à défaut de pouvoir réduire significativement mes déplacements (je plaide pour le télé-travail à temps partiel mais c’est pas gagné dans ma boite).

                    • yoananda 10 juin 2014 20:37

                      La voiture électrice en l’état de la technologie actuelle n’est pas un « compromis », mais une arnaque car elle ne compte pas l’énergie grise.
                      Il vaut mieux garder sa voiture et compléter par un vélo.


                      • Croa Croa 10 juin 2014 23:11

                        Intéressante expérience de vertu et de bonne volonté apparente. Sauf que l’écologie la plus simple passe tout simplement par la sobriété, tout le reste n’est que foutaises !

                        Et quand, en plus, on se fait avoir  smiley smiley smiley l’affaire est entendue :

                        « La location de batterie est de 80€ mensuel. »

                        Là est l’erreur !  Tout ce qui tend à augmenter les frais fixes est anti-écologique : Cette location il faut bien l’amortir... Non ? Donc tu vas rouler ! Et l’énergie que tu vas consommer sort bien de quelque part, c’est à dire d’une énergie primaire fût-elle électrique à un moment donné.
                        Déjà, pour passer à l’électrique il t’as bien fallu ferrailler une bonne automobile (où presque : en la vendant à plus pauvre sa destiné est bien de ne pas durer.) À partir de là c’était mal parti de toute façon.


                        • Attilax Attilax 10 juin 2014 23:41

                          A l’heure actuelle, les batteries au lithium sont horriblement polluantes à extraire, à fabriquer, ont une durée de vie moyenne de neuf cent cycles (3 ans) et deviennent après leur courte vie des déchets ultimes dont on ne sait que faire. Le seul à ne pas polluer est l’utilisateur. Si on rajoute le prix, le peu d’autonomie, les plombes qu’il faut pour la recharger, pardon mais je ne vois pas l’intérêt, ni écologique, ni économique, ni pratique.


                          • 1984 11 juin 2014 00:11

                            En parlant de gaz à effet de serre, le plus terrible c’est la vapeur d’eau !
                            Ce qui me fait me demander ; C’est quoi le bordel avec les avions depuis 1999 ?
                            Si vous n’avez rien remarqué, passez votre chemin merci.


                            • Croa Croa 11 juin 2014 07:31

                              Faux en tant que source : l’eau n’est pas un gaz à effet de serre primaire. C’est effectivement le principal porteur (et même quasiment l’unique) porteur de la thermodynamique de l’atmosphère mais la variabilité dépend bien uniquement des autres gaz (et aussi des particules en suspensions.)

                              Retournes à l’école ! smiley


                            • Croa Croa 11 juin 2014 07:34

                              Quoique 1984 ait des circonstances atténuantes :
                              « C’est quoi le bordel avec les avions depuis 1999 ? »

                               smiley C’est un gros crédule ! smiley


                            • Garance 11 juin 2014 01:09

                              L’auteur a tout expérimenté : 


                              Sauf : 


                              Chers à José le baltringue aveyronnai 

                              Que l’auteur viennent nous donner des exemples écologiques afin de faire des économies financières : je le comprends

                              Mais si c’est pour se vanter d’être un acteur pour la préservation du système écologique mondial ; qu’il me permette de lui dire qu’il est ridicule ou prétentieux ( au choix)

                              • Croa Croa 11 juin 2014 07:39

                                L’auteur ne fait même pas d’économies financières. Il aurait même le profil du pigeon écolo parfait ! smiley


                              • redrock redrock 11 juin 2014 01:25

                                @Croa
                                La voiture vendue avait 12 ans. On l’a vendu à une personne âgée qui veut rouler très peu ; Je produis moi même les 3/4 de l’énergie électrique consommée par la VE ; en matière de sobriété , je ne pense pas avoir de leçon à recevoir de quiconque. Je ne prend quasiment jamais l’avion, ma consommation d’électricité spécifique est de 3800kwh et je ne brule que 8 stères de bois comme unique chauffage .
                                Je n’utilise le VE qu’en cas de besoin. La location de batterie est certes un surcout mais il faut savoir que cela comprend l’entretien et le dépannage de la batterie dont le coût dépasse les 20000€ ; Tous les VE de grande série adoptent ce principe de location à des prix voisins sinon ils sont invendables à des particuliers moyens !
                                 c’est quoi votre sobriété à vous ?
                                si vous me dites que vous n’avez ni voiture, ni chauffage, ni electricité alors vous devez être sdf ou habitez chez des amis ou avez voiture et appartement de fonction.
                                Même en habitant une yourte et en se déplaçant à vélo on dépasse déjà collectivement nos quotas carbone comme c’est dit dans l’article !

                                Je ne fais pas du prosélytisme pour le VE qui n’est pas plus ni moins grise qu’une autre voiture ; Cela peut être intéressant si l’on imagine de pouvoir recharger avec des renouvelables mais il est hors de propos de généraliser le VE ; Le système d’autopartage en ville en complément des transports en commun est intéressant sous réserve de recharge propre.

                                L’hydrogéne n’est pas une source d’énergie mais un vecteur obtenue soit avec l’électricité, soit par la chimie mais avec des rendements finaux assez faibles ; le stockage de l’hydrogène n’est pas si simple ; la solution de Mc Phy energie en stockage solide n’est pas encore assez miniaturisée pour un VE


                                • Croa Croa 11 juin 2014 07:56

                                  Je dois être aussi un mauvais écolo smiley : je n’ai que des diesels de plus de 20 ans d’âge. (Mais je n’habite plus en ville, enfin pas dans une grande !) Pour tous les jours je vais à vélo (demi-course ordinaire ce qui va bien mieux que les électrique : Les vélos électriques je les doubles toujours !  smiley )
                                  Je produit aussi de l’électricité avec mon toit. J’en consomme à peu près la moitié. Il est vrai que je me chauffe au bois (et un peu au gaz.)

                                  Ma sobriété consiste à ne dépendre de personne : Aucun crédits, jamais ça !

                                  Christian


                                • yoananda 11 juin 2014 10:22

                                  A sobriété égale, tu produirait moins de carbonne avec une voiture toute simple ... vu que tu réduirais ta conso d’essence.
                                   
                                  Energie grise qu’on te dit !
                                  Produire cette haute technologie c’est très couteux en carbone (il faut aller extraire les terre rares) qui se reflète dans le prix !!!
                                   
                                  D’ailleurs de nouvelles études montrent que le meilleur indicateur de pollution c’est in fine, le prix !!!
                                   
                                  Donc le prix de ta batterie t’indique ce que tu pollues bien plus que le reste. 20 000€, tu as de quoi d’acheter une voiture qui roule au 3L au 100 et faire quelques km avec ...

                                  Autre chose : la consommation explose en ville. Mais en ville tu peux utiliser ton vélo avec de nombreux avantages. Donc en combinant voiture (pour les trajets > 3 ou 5km) + vélo (en ville) tu économise pour de vrai beaucoup plus qu’avec ton gadget écobobogogo.

                                  C’est dommage mais c’est comme ça. T’es pas le seul a avoir rêvé sur la voiture électrique. Tu t’es gouré, c’est pas grave, on est tous dans la même bateau a essayer de trouver des solutions.


                                • robin 11 juin 2014 08:45

                                  Louer une batterie au moins pour 80€ par mois ça revient au même prix que le pétrole équivalent qu’on y met, je ne vois donc pas franchement l’intérêt d’une voiture électrique à location de batteries si on y ajoute la consommation équivalent supplémentaire pour les recharger.


                                  • Croa Croa 12 juin 2014 07:31

                                    « ça revient au même prix »

                                    Sauf que la dépense est engagée d’avance ! 
                                    Avec une automobile ordinaire on a toujours le choix de la laisser au garage donc de nuire le moins possible à l’environnement mais là non ! smiley 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès