Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Du cholestérol au cholester-gate : quand la médecine empoisonne les (...)

Du cholestérol au cholester-gate : quand la médecine empoisonne les gens

Ce devrait être le plus gros scandale de la santé publique, bien au-delà du médiator, de la pilule, du sang contaminé et même du vioxx, sans oublier la crise de nerf sur cette viande de cheval qui n’a aucun impact sur la santé et ne révèle que des pratiques commerciales suspectes. Ce scandale, c’est celui de la « chasse » au cholestérol avec à l’appui des molécules pharmaceutiques générant des milliards d’euros de chiffre d’affaire chaque année. Avec deux volets dans cette histoire. En premier lieu, l’aspect thérapeutique qui à première vue repose sur des évidences factuelles et scientifiques. Le cholestérol est censé favoriser le dépôt de lipides sur les artères, phénomène désigné comme l’athérosclérose et responsable de bon nombre d’accidents vasculaires. Les cardiologues se sont dits alors qu’en utilisant des statines, molécules aux effets hypolipidémiants, il serait possible de faire baisser le taux de cholestérol et de ce fait, limiter les risques de refaire un accident vasculaire. Des tonnes d’études ont été menées mais les résultats sont controversés. Quelques rares voix se sont élevées, dénonçant l’emprise des laboratoires pharmaceutiques avec des conflits d’intérêts impliquant une partie du corps médical si bien qu’au final, ces voix dissidentes n’hésitent pas à parler d’un mythe du cholestérol, surtout avec cette histoire du bon et du mauvais cholestérol, distinction qui n’est pas sans rappeler les vieilles histoires racontées à l’école primaire sur les animaux nuisibles et utiles. La science ne rend pas forcément intelligent.

Bref, les résultats sont controversés mais il y a plus inquiétant et c’est le second volet de cette affaire très embarrassante pour le système de santé publique. Les statines ont été prescrites à titre préventif à des millions de patients (pour ne parler que de la France) simplement sur la foi d’analyses sanguines du taux de cholestérol qui, lorsqu’il s’écarte des normes, justifierait un traitement hypolipidémiant. Voilà un exemple de dérive du système de soin qui finit par générer des millions de malades potentiels et qui pour le dire ouvertement, administre une sorte de poison moléculaire à des gens bien portants. Pourtant, principe de précaution oblige, nous devrions être reconnaissants envers ces médecins qui oeuvrent pour notre santé. Mais la vérité est plus cruelle. Nul besoin d’être sorti de polytechnique pour comprendre qu’il n’y a pas de lien entre le transport du cholestérol et le dépôt des lipides sur la paroi des vaisseaux sanguins. Ce sont deux choses différentes. Avec en toile de fond l’obsession de la norme dans un domaine où elle n’est pas pertinente. Prenez par exemple l’image d’un tuyau métallique où circule de l’air contenant de la limaille de fer. Avec un taux égal à Y, très peu de limaille se dépose. Prenez alors un taux de Y divisé par 10 et générez une aimantation dans le tuyau. Eh bien vous verrez que la limaille se dépose en quantité plus importante, bien que sa concentration dans l’air soit inférieure d’un facteur 10. Au final, ces analyses de cholestérol n’auraient fait que transformer des gens bien portants en malades potentiels tout en leur offrant de surcroît quelques inquiétudes infondées et surtout en leur administrant des molécules qui sont loin d’être anodines comme une banale vitamine C. Des cas troublants sont mentionnés, attestant que les statines peuvent avoir des effets assez nocifs chez quelques patients. Un livre a même été écrit sur ce sujet, avec une bonne dizaine d’autres essais évoquant pour certains une « folie du cholestérol » qui s’est emparée des Etats-Unis et hante le corps médical depuis quarante ans. Pour info, ce sont ces même Etats-Unis qui dans les années 1970 paniquèrent à propos d’un certain virus H1N1, déclenchant une campagne de vaccination vite interrompue du reste.

Il ne m’appartient pas de me prononcer sur ce dossier avec l’étiquette d’un expert mais avec l’expertise d’un honnête citoyen pourvu d’un bagage scientifique suffisant pour lire des documents et notamment ceux fournis par le Books daté de février 2013. Je suis convaincu que la médecine anti-cholestérol est une énorme arnaque servant les intérêts des laboratoires sur fond de peurs diffuses signant notre époque et le tout justifié par un principe de précaution qui nous a aussi valu de gaspiller en 2009 des centaines de millions d’euros en vaccins pour traiter une grippe assez anodine. Ce billet ne sert qu’à évoquer cette affaire qui comme on s’en doute, risque de mettre en effervescence les médias puisque Philippe Even vient de publier un livre sur ce sujet en février 2013, dont l’objectif est de dénoncer autant le mythe du cholestérol que la complicité des autorités de santé dans ce dossier. Il faudra expliquer à des millions de gens qu’on leur a fait bouffer des cochonneries sans aucune justification scientifique rigoureuse et que de plus, des milliards d’euros ont été gaspillés par la Sécu pour empoisonner des gens bien portants. Autant dire que si l’affaire est bien présentée et relayée, ça va barder pour le système de santé. Je n’ai pas grand-chose à rajouter si ce n’est de vous inviter à consulter les documents disponibles pour forger votre opinion sur cette affaire qui, une fois de plus, n’honore pas les responsables de la santé publique, ni l’ensemble du corps médical peut enclin à se doter d’une opinion critique, préférant prescrire sans compter pour calmer l’hypochondrie généralisée des individus.

Le mot de la fin à Philippe Even : « il n’y a pas de mauvais cholestérol, c’est une farce inventée par les industriels de la pharmacie ». Et un conseil, pour prévenir les accidents vasculaires, rien de mieux qu’une hygiène de vie. No comment !

JPEG - 39.2 ko
Hamburger : photo de Paul Watson http://www.flickr.com/photos/paulwatson/

Puis une conclusion plus générale sur l’impasse de la médecine chimiothérapique qui ne trouve plus de molécules ce qui incite les laboratoires à lancer des médicaments n’ayant pas d’efficacité prouvée mais dont la nouveauté et la cherté permet de fructueux bénéfices sous réserve que le système de santé soit complice, et il l’est bien trop souvent. La médecine est dans une impasse et ne progresse plus, sauf l’autre domaine très important du système de santé, je veux parler de la chirurgie où des progrès tangibles sont avérés. Et encore plus général que le constat d’une perte de confiance des populations face à ceux dont la fonction est d’organiser la société où ils vivent et de leur prodiguer les soins auxquels ils ont droit. Après la défiance vis-à-vis des politiciens, voici la méfiance face au système de santé. Ni la science ni la technologie n’est en cause. Simplement la corruption d’un système dont on voit aussi les effets à l’hôpital. Car dans ce secteur aussi les abus sont nombreux. Les progrès en chirurgie sont indéniables mais le système régresse par la faute d’un système qui cherche le profit et accumule les actes injustifiés. Finalement, ce n’est pas le système qui dysfonctionne mais ce qu’il y a dans le cerveau des opérateurs du système et en premier lieu la hiérarchie. Voilà à peu près ce qu’on peut penser en élargissant le cholester-gate à une configuration plus générale. J’aurais pu aussi mettre les universitaires, les économistes, les administrateurs…

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (60 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 2 mars 2013 08:38

    Et derrière ce nouveau scandale -un de plus- le fait que les médecins sont maintenant informés, sinon formés directement et quasi uniquement par l’industrie, au travers de la formation continue, avec des colloques, parutions, ses visiteurs médicaux ...
    Or, cette dernière n’a pas (plus ?) pour but premier de guérir, mais de faire des profits pour remplir les poches de ses actionnaires.

    Juste une nouvelle démonstration, certes poussée très loin, des dérives du système en place en ce début de 21e siècle..


    • clostra 2 mars 2013 10:55

      A l’origine de cette affaire de charlatans se trouve l’industrie alimentaire qui a fait financer les premières études pour un produit dont le modèle économique suppose une double tromperie. Il s’agit d’ASTRA

      double : produit moins cher que le beurre (et de moins bonne qualité nutritionnelle) à diffuser en masse : petit prix grande surface de consommateurs.

      Pour ce qui concerne l’industrie pharmaceutique, il faudra se rappeler ça dans l’histoire humaine : si la croissance revient un jour, gare aux produits de santé (de maladie) de masse.

      Comme, tiens donc, aujourd’hui soudain des milliards à récupérer sur le dos des utilisateurs de diésel. Tabac, même combat, si l’on sait depuis la nuit des temps que « la peur n’évite pas le danger ». J’ai vu dans une salle de projection montrer des photos bien cognées, d’angiomes - ce qu’on ne sait pas guérir - des parents faire une crise épileptogène, et uriner dans sur fauteuil. La peur aggrave.

      évidemment, ce n’est pas Martine Aubry qui nous imposerait des images des poumons des amiantés, pour se défendre.

      Ma conclusion - car si vous aviez traîné vos oreilles dans les milieux scientifiques autorisés, il y a longtemps que personne n’accepterait un traitement préventif contre le cholestérol...


      • brieli67 2 mars 2013 16:50

        ERRORRRR !!

        . Le brevet est déposé en 1872 et la commercialisation de la margarine va alors se développer.

        à la suite d’un concours lancé par Napoléon III pour la recherche d’un « corps gras semblable au beurre mais de prix inférieur, apte à se conserver longtemps sans s’altérer en gardant sa valeur nutritive » propre à suppléer au beurre qui, à cette époque, était cher, rare et se conservait mal.


      • clostra 2 mars 2013 19:30

        @brieli67

        Je n’ai pas dit que Astra avait inventé la margarine après avoir fait étudier l’effet du beurre sur le cholesterol.

        Non, ces études sont postérieures à la diffusion des réfrigérateurs, il me semble que l’élevage était déjà dans la phase du « beurre d’intervention » (vous savez, ce beurre produit en excès, congelé et distribué à bas prix)


      • subliminette subliminette 2 mars 2013 11:02

        Comment faire confiance aux médecins ? Même en dehors de questions de gros sous, ils trimballent des idées reçues dont ils nous abreuvent :

        Pendant des décennies on nous a répété à l’envi que la bière faisait grossir et était mauvaise pour la santé.
        Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre il y a quelques jours sur une radio que, non seulement la bière ne fait pas grossir, mais qu’en plus elle est pleine de vitamines....

        Pareil pour la position des bébés dans leur lit. Pendant plusieurs années on vous culpabilise si vous les couchez sur le dos, puis hurlement général : ne les couchez surtout pas sur le ventre, vous risquez de les tuer !

        On pourrait multiplier les exemples de conneries médicales.

        Alors quand, en plus il y a du fric à se faire.....


        • Le printemps arrive Le printemps arrive 2 mars 2013 14:11

          A chaque fois qu’il y a un scandale, on trouve planqué quelque part...l’argent, et ceux qui l’adulent.

          L’argent rend malade notre société, elle est a l’origine de la majorité de nos problèmes.


        • clostra 2 mars 2013 15:29

          Il n’y a pas que l’argent chez certains médecins, il y a également le pouvoir, sans aller jusqu’à se poser des questions sur l’effet que leur fait la terreur qu’ils peuvent lire dans le regard de certains patients après des pressions inadmissibles et infondées.

          Tel ce géant gynécologue qui, dans les années 70 terrorisait les femmes enceintes d’avoir pris quelques kilos, les enjoignant de se priver de sel. A ce sujet, nous n’avons sans doute pas fini d’entendre parler de ces ocytociques - provoquant des douleurs insupportables et totalement injustifiées, avant l’avènement de la péridurale - on pourrait dire, « de fil en aiguille » où tout cela nous conduit ! -, des accouchements sous péridurales et autres inventions masculines...

          Nous n’en avons pas fini avec les scandales - il suffit peut-être d’ailleurs de laisser un scientifique se pencher sur le cursus en physiologie, fait essentiellement de mesures et de normalité.

          On pourrait dire - et je veux bien parler sous contrôle et attendre patiemment l’exercice d’un droit de réponse - que ce que font la plupart des médecins pourrait être favorablement remplacé par des ordinateurs, qui correspond à leur déformation professionnelle.


        • Nycolas 3 mars 2013 17:29

          Un hamburger aussi est plein de vitamines... ça ne veut pas dire pour autant que le bilan bénéfices/inconvénients soit bon, ou en tout cas pas pour tout le monde.

          La bière a des vertus, le chocolat a des vertus, mais ils posent aussi des problèmes organiques. La bière est notamment anaphrodisiaque pour l’homme (l’inverse de l’effet aphrodisiaque), et contient des purines par le biais des levures. Comme c’est un alcool, il est toxique pour le foie, et cet alcool particulier n’est pas bon non plus pour les reins... pour reprendre ma formule plus haut, ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas en boire... La question est, en quelle quantité, et comment articule-t-on cela dans un mode de vie plus ou moins cohérent ? Il ne s’agit pas d’exercer pour autant un hygiénisme maniaque, qui serait le pendant de la paranoïa que les dérives sanitaires et médiatiques peuvent nous faire entretenir.

          Le problème n’est pas la bière, ni les hamburgers, ni les chocolats, ni les médicaments. Le problème c’est le manque d’éducation des gens qui se voient justement nommés « consommateurs ». Ces « individus » dépossédés de leur libre arbitre par leur ignorance sont réduits à cette fonction, et de ce fait, le système les instrumentalise.

          De là à dire, comme l’auteur, que le problème ne vient pas du système, mais de ceux qui en tiennent les rennes, je ne franchis pas le pas. Pour moi, ce système porte les germes des dérives qu’il fait naitre et entretient, parce que ce système n’est pas basé sur la responsabilisation individuelle, ni sur la conscience personnelle, mais sur un faux individualisme que le marketing moule selon la forme qui lui sied, et que l’individu ignorant et déresponsabilisé accepte par défaut et par incapacité à se libérer de ses chaines. Pour cela, il faudrait qu’il entretienne un minimum de culture personnelle et un maximum d’esprit critique. Mais il faut admettre que c’est difficile quand l’énergie (et le temps) qui serait nécessaire à l’acquisition d’une culture et d’un véritable esprit critique est entièrement accaparée et mobilisée par l’intérêt pour les faits divers, le spectacle en général, et d’autres choses futiles du même acabit, dans lesquelles on classera le sport télévisuel, la politique-spectacle, les faux débats de société (banlieues, voile, chômage...), j’en passe et des meilleures...


        • subliminette subliminette 2 mars 2013 11:05

          Ah, j’oubliais !

          « An apple a day keeps the doctor away ! »


          • brieli67 2 mars 2013 17:05

            quelle pomme ? quel docteur ? à quelle époque ?


          • clostra 2 mars 2013 19:32

            je ne résiste pas (même si je consomme le délicieux produit chaque matin avec mon thé vert) :

            « à condition de bien savoir viser »


          • julius 1ER 2 mars 2013 12:04

            tout cet article pourrait se résumer par le terme «  »manipulation«  » des lobbys, des grands goupes pharmaceutiques, des ministres et médecins complices. On l’a vu avec le H1N1, des millions de vaccins fabriqués mais aucune structure massivement mis en place pour l’administrer, ce qui s’est révélé être une gabegie sans nom, Bachelot n’a jamais fait son autocritique à ce sujet alors qu’il s’est agit d’un scandale digne du « sang contaminé » !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


            • gegemalaga 3 mars 2013 10:36

              scandale , moi le mot me semble un peu fort , car si la grippe avait frappée , le scandale aurait été la non vaccination... ;

              et quand on est ministre de la santé ...( souvenez vous de Mattei et de la canicule ...)...

              quand à comparer au sang contaminé , un peu de serieux !! c’est exactement l’inverse :

              c’est la NON-INTERVENTION ( pour des questions de budget , et de protectionnisme ) qui a entrainée des MORTS !!

              gegemalaga





            • Thorgal 2 mars 2013 12:08

              Pour complément de lecture, je suggère fortement de lire (en anglais) cette excellente série d’articles (6 en tout) du Dr. Peter Attia sur le cholestérol. Ça ouvre les yeux sur tout un tas de choses.

              http://eatingacademy.com/nutrition/the-straight-dope-on-cholesterol-part-i

              Pour ceux qui comprennent bien l’anglais et n’ont pas peur de choses un peu techniques. J’imagine que B. Dugué se fera un plaisir de lire Peter Attia :)


              • Bockdani 2 mars 2013 14:09

                Voici le site très intéressant du cardiologue Michel de Lorgeril qui explique en français l’arnaque du cholestérol et les grâves effets secondaires des statines qui provoquent des douleurs musculo-ligamentaires, un effet anti-sexuel et favorisent l’émergence des cancers !

                .http://michel.delorgeril.info/  : A voir !

                Il donne aussi les conseils pour éviter l’infarctus et l’AVC. Site très complet !


              • brieli67 2 mars 2013 17:14

                UN PLUS DE CHOLESTEROL à partir de 50 ans
                protège des accidents vasculaires ;


              • gilbert18 gilbert18 2 mars 2013 12:26

                Et pour le diabète, ça n’est pas un peu le même schéma ?.... À quand des observations du même genre ????


                • Le printemps arrive Le printemps arrive 2 mars 2013 14:13

                  oui, prenez toutes les maladies presque sans exception est vous aurez le même schéma.


                • brieli67 2 mars 2013 17:17

                  chez le diabète gras( type II°
                  les triglycérides circulants sont très augmentés : la diététique seule ne règle pas
                  on prescrit des fibrates et ça marche !


                • epicure 2 mars 2013 18:11

                  Oui c’est vrai tu as raison pour le diabète, c’est le même schéma, :

                  Tous ceux qui, se sont fait amputés, devenu aveugles, ont fait des malises etc... à cause du diabète pourront te le dire.


                • clostra 3 mars 2013 11:36

                  parlons du diabète et de sa prétendue prévention.

                  Quelqu’un l’autre jour disait ne plus consommer de viande, ce à quoi nous pouvions ajouter que les plantes consommées pouvaient crier de leurs petites voix électriques « pas nous non plus, pas nous non plus ».

                  La vérité (si je mens) est que si nous voulons être en conformité avec notre conscience, nous devons consciencieusement ne consommer que des fruits.

                  (pour s’en convaincre, dans l’évolution, la première « brique » du cycle de Krebs est le fructode 6 phosphate qui y sera brûlé à la flamme des lipides acétyl CoA)

                  En effet, les fruits sont exactement là, appétissants et sucrés, pour être mangés : chair, noyaux et pépins. Après un parcours de transformation chimique de la digestion, l’obole doit être récupérée par la patcha mama, semence d’un nouvel être vivant.

                  Quel est finalement le mécanisme qui nous permet de savoir qu’il faut manger ? Beaucoup pensent que c’est l’estomac qui se tord pour alerter son passager. De fait, c’est le sucre qui venant à manquer dans le cerveau, y alerte des cellules dont c’est le rôle pour qu’elles « donnent envie de manger » (plutôt sucré ?). Le goût sucré, conditionnable - vous savez, ces réflexes conditionnés du chien de Pavlov - puis finalement, simplement la vue du fruit que l’on cueille, déclenche notamment la sécrétion d’insuline, (le glucagon ayant, pour faire patienter, éventuellement déstocké du sucre stocké dans le foie).

                  Un joli mécanisme, réglé comme une horloge, fonctionnant à merveille, on s’en doute puisqu’il est nécessaire à la vie.

                  Consommez durant des mois, parfois moins, uniquement un édulcorant : le réflexe conditionné est recouvert par un autre mécanisme qui dit : pas besoin de sécréter de l’insuline lorsque vous absorbez du sucré. Et lorsque vous absorbez un peu les deux, ce mécanisme reste sans doute en suspens...du sucre : pas assez d’insuline, de l’édulcorant, trop d’insuline.

                  Voilà donc la belle prévention du diabète qui y conduit tout droit !


                  • alinea Alinea 2 mars 2013 13:49

                    Quand on se rend compte pour la première fois que personne n’a rien à foutre de votre santé - ou de celle de vos animaux- cela fait un choc ; c’était il y a vingt-cinq ans ! un produit pour tuer le varroa dans les ruches, l’amithrase ça s’appelait !ça marchait très bien ( c’est comme tout ! pas d’abus, pas de traitements intempestifs et réguliers !) ; et puis un beau jour, le produit a été interdit : une autre boîte avait imposé un autre truc, beaucoup plus hard !
                    Voilà.. aujourd’hui, un médecin s’étonne que vous n’ayez « aucun traitement » !! On rêve !
                    On est tellement submergé de toutes « connaissances » qu’on a beaucoup de mal à s’écouter soi-même dans ce brouhaha ; pourtant, c’est la seule chose qui vaille !
                    Un universitaire disait que quoique ce soit que le gouvernement promeuve, il vaut mieux s’en méfier ! ( essence sans plomb, + polluant que l’ordinaire.. ) tout à l’avenant...


                    • brieli67 2 mars 2013 17:03

                      Que serait la Camargue sans DDT...

                      Le pâââlu et la malaria
                      et plein de moustics et d’anophèles.

                      et pas de torro de combat ; ni de vachères..

                      ce que je trouve honteux, c’est que des associations, 

                      comme la CROIX ROUGE, etc ... acceptent cet argent « résiné », rougie 

                      comme la Banque Alimentaire qui accepte de distribuer du taureau de corrida


                    • alinea Alinea 3 mars 2013 19:17

                      brieli : sans DDT, en Camargue il n’y aurait que des camarguais, et, je vous jure, ça serait mieux !
                      Qu’en dit votre psy ?


                    • cevennevive cevennevive 2 mars 2013 14:22

                      Bonjour,

                      Il y a des années maintenant que j’ai consulté pour la première fois le site : « LA GRANDE ESCROQUERIE DU CHOLESTEROL » sur internet, site sulfureux s’il en était en 2008 pour pas mal de gens...

                      Je suis bien aise de voir que l’actualité semble pencher dans le sens de ces spécialistes, tels que le Dr Lundell et ses confrères.

                      Forte de ces observations, je me demande s’il en est pas ainsi pour l’hypertention...

                      J’ai une vieille cousine et voisine (86 ans) pleine de vigueur, très maigre, qui fait encore son potager. Dernièrement, comme elle est très nerveuse et un peu hypertendue, son médecin lui a prescrit un truc pour faire baisser sa tension. Deux ou trois jours après, elle tombe inconsciente dans son jardin...

                      Rien de grave. C’était ce fameux soi-disant médicament... Qu’elle ne prend plus, et que son médecin traitant doit ne plus prescrire s’il est intelligent.

                      C’est tout de même paradoxal, prendre un médicament sensé vous faire du bien et qui risque de vous tuer...


                      • brieli67 2 mars 2013 17:47

                        tension normale 14 sur 9 chez un sujet allongé au calme et au noir.
                        à 70 ans une TA de 16 sur 9 est normale

                        c’est le début de l’escroquerie. !!

                        l’arnaque : nous mangeons trop salé !
                        plus de pain ou se faire son pain sans sel avec une MAP
                        TROP DE CHARCUTERIE
                        TROP DE FROMAGES


                      • brieli67 2 mars 2013 18:11

                        oh ! j’ai mis plein de liens ailleurs 

                        MAIS CELA N’ interesse PERSONNE

                        Les SEL , le DIY ---le Homemade 

                        bientôt chez vous : l’appareil à laits végétaux.  un kilo de soja, 12 l de lait et plein de tofu

                        Faites vos glaces cet été : facile et rigolo

                        deux méthodes _ la série photos vous détaille tout

                        récemment j’ai trollé l’article Fromage par de multiples liens 

                        le Panga d’ailleurs aussi.... mais si peu !

                        GROS REPROCHE A FAIRE à l’ IA : 

                        1° sous prétexte bucco-lique continuer de se servir de sel nitrité ( la viande reste rouge) et de badigeonner avec des goudrons : fumage

                        2) de ne pas continuer de réduire le Sodium ( le Na du NaCl )dans notre alimentation manufacturée. Notre « surplus » d’affections cardio-vasculaire est induite par la surconsommation de sel. ( soit dit les campagnes bon versus mauvais cholestérol de la vraie foutaise soutenue par les huiliers et mard...ketingueurs)

                        EN GENERAL - et bientôt nous aussi -

                        SCANDALE DES SCANDALES  :

                        in fine,aux USA, près de 40 % de nos aliments et produits frais sous cellophane proposés dans les hypers, les supers etc........... passent à la poubelle !

                        mais comme constaté : Celà ne concerne personne

                        POUR FAIRE OURNER LES LIENS ici



                      • epicure 2 mars 2013 18:37

                        Pas forcément arnaque, bien au contraire trop gende efficacité du remède sur ta cousine sûrrement.

                        C’est simple l’hypertension se combat par un produit hypotenseur normalement, qui fait donc baisser la tension. Si le médicament n’est pas une arnaque et donc fait ce qu’on attend de lui il fait baisser la tension.

                        Donc deux cas peuvent se produire, :

                        - les effets ne sont pas trop importants et la tension tombe dans une moyenne normale et tout va bien.

                        - les effets sont trop important sur la personne, et donc la personne est dans un état d’hypotension, tension trop basse, ce qui se traduit au mieux par une fatique et au pire par un malaise, comme pour ta cousine.

                         

                        Donc on peut en conclure que le médicament est en fait efficace, mêê trop, peut être une question de posologie, de dosage.

                        Mais la tension semble quelque chose de délicat à partir du moment où on sort de la bonne moyenne.

                         

                        Le problème, c’est de prendre un cas particulier pour en faire des généralités. Certaines poersonnes réagissent différemment aux médicaments (ce ne sont aps des choses neutres).

                        Il y a beaucoup de personnes que les médicaments contre l’hypertension ont aidé. Mais en géénral ce ne sont aps des crises d’hypertensions juste un ou deux points au dessus de la norme.


                      • cevennevive cevennevive 2 mars 2013 19:09

                        Oui Epicure,

                        Mais l’erreur ne résidait pas dans le médicament lui-même, mais dans le fait de prescrire un tel médicament à une personne de son âge, légèrement hypertendue (16 - 9) qui, de plus, « obéi » bien sagement à son médecin traitant...

                        Dans nos campagnes, le médecin fait presque toujours office de maître à penser auprès des vieux. Quelquefois, celui-ci en use et abuse.

                        Ma mère est morte de sacs entiers de médicaments, pour ceci, pour celà, pour tout et son contraire. Elle obéissait elle aussi et il n’aurait pas fallu oublier une seule des prescriptions de ce gourou faisant office de médecin de famille. Conclusion : cancer du pancréas, pour une femme de la campagne, ne buvant ni ne fumant, se nourrissant des produits du jardin, du poulailler et du clapier.

                        Bonne soirée.


                      • clostra 2 mars 2013 19:48

                        @brieli67

                        On est déjà revenu sur le sel (ne jamais généraliser)

                        On est sérieusement entrain de revenir sur les nitrites/nitrates, nécessaires à la santé à cause de ce « fugitif » difficile à trapper qu’est le NO, monoxyde d’azote, aux fonctions diverses et de première importance notamment neurotransmetteur.

                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Monoxyde_d%27azote#Fonctions_biologiques.5B23.5D

                        Pour parler de ces choses, faites plutôt appel aux scientifiques physiologistes qui ont décortiqué tous ces mécanismes et non pas les mécanismes des appareils de mesure.


                      • clostra 2 mars 2013 19:51

                        NB on espère voir réapparaître rapidement la trinitrine qui soignait à très peu de frais certains cardiaques. Voyez là encore une belle arnaque !


                      • gegemalaga 3 mars 2013 10:25

                        à Epicure

                        sans vouloir faire le procès des anti-hypertenseurs , il me semble evident qu’il y a une sur consomation ;
                        du , pour beaucoup aux demandes des patients ( automedication largement promue par les medias ) ; mais aussi bien sur parce que c’est une ..rente ..en consultations pour le cardiologue ;

                        dans le cas cité par Cevennevive , il me semble que la prescription de qq jours de repos aurait peut etre pu suffire ...

                        moi j’ai eu très près de moi , la cas de ma mère :
                        sous anti-hypertenseurs depuis des années , consult. chez le cardio ts les 6 mois ;
                        retraite du cardio , jeune remplaçant , nouveau medicament ;
                        et ...le « bordel » pendant 6 mois ( tres dure de stabiliser chez un hypertendu ) ;

                        quelques mois après ( à 76 ans), gros probleme de santé , operation lourde : arret du medicament ...et , plus de problemes de tension ...
                        rècuperation , reprise de medicaments , rebelote ...periode de stabilisation de la tension...

                        2 ans après , re probleme de santé , re operation ( lourde aussi ) , re arret ds medicaments , 
                        rècuperation de l’operation ; et là : 
                        dècision de ma mère : « les medicaments , terminés »

                        et bien , elle a fini sa vie qq années après , mais pas pour des problemes d’hypertension.

                        ce que je veux dire , c’est que : les 2 pèriodes de 6 mois , postoperatoires , sans medicaments , finalement , l’hypertension n’etait plus un sujet ..., en tous cas plus genante !...et ma mère , contente de ne plus avoir à se surveiller , prendre sa tension ( rien que l’utilisation de tensiometre , c’a crée de l’anxiete et fait monter la tension ..) ;

                        et en rèsumé , le 15 ans sous traitement , avec un probleme qui restait latent ; 
                        ensuite , sur 4 ans : finalement 1 an1/2 seulement sous traitement 
                        les derniers 2 ans , plus de traitement , et plus non plus de problemes ...

                        je ne dirais pas : arnaque à l’hypertention , mais : ABUS SUR L’HYPERTENTION.
                        gegemalaga





                      • clostra 3 mars 2013 11:57

                        On peut ajouter pour ne pas clore le chapitre des nitrates, que certains préconisent de rajouter des nitrates dans l’eau de boisson.

                        Imaginez : on carence en nitrate, les déséquilibres cardio vasculaires apparaissent dans la population entière, notamment les hyper tensions. L’industrie pharmaceutique s’en empare et vous pond des remèdes d’apprentis sorciers (genre bêta bloqueurs) et voilà ! nous en sommes là, dans des cascades qui mènent à l’impasse : trop d’enjeux financiers (pourtant bien calculés, si possible pour rentrer dans l’enveloppe de nos cotisations, et même, on comprend pourquoi - un remède en appelant un autre dans une suite sans fin - la dépassant toujours) : qui est responsable ? plus personne !

                        "NITRATES. L’Académie de médecine veut réhabiliter les nitrates et les nitrites en confirmant « le rôle central du monoxyde d’azote (NO), cette prodigieuse molécule au cœur de tous les mécanismes de la physiologie cellulaire »« 

                        http://www.alliances.coop/info/viewtopic.php?t=2618&sid=64636454ae742afc3d71a9f7f169b194

                        Une réflexion sur cette médecine, prétendument »scientifique« , médecine de la preuve.

                        De la preuve de quoi ?

                        Revenons à la trinitrine, abandonnée. Elle le fut parce qu’on ne savait pas pourquoi ça marchait !

                        On marche tout simplement sur la tête !

                        Maintenant on le sait : parce que le monoxyde d’azote est un facteur hypotenseur, protecteur etc (cf wikipédia)

                        Et l’académie de médecine veut supprimer le remboursement de l’homéopathie, simplement parce qu’elle ne sait pour pourquoi »ça marche" (et prétend même le contraire, tout en acceptant le principe placebo - très certainement un réflexe conditionné)


                      • clostra 3 mars 2013 12:07

                        On pourrait tout de même ajouter qu’on n’a pas très envie de disculper l’académie de médecine car ceci est connu depuis 1982 : il y a donc 30 ans. 30 ans durant lesquels on aura vu apparaître des médicaments dangereux et inutiles tels que les bêta bloqueurs...


                      • alinea Alinea 3 mars 2013 19:21

                        gégé : les médicaments contre l’hypertension ont tué beaucoup de gens fin des années soixante-dix ! La faute à pas de chance sûrement !
                        mais pourquoi les gens se laissent-ils mener par les médecins ?


                      • Tipol 2 mars 2013 14:24

                        Médecins et cardiologues... ont bien essayé de me prescrire ces saletés.
                        J’ai toujours rejeté ces prescriptions depuis de nombreuses années. Les raisons sont simples :
                        - Je fais bien ce que je veux pour moi-même ; je rejette sans regret de nombreuses prescriptions inutiles et dangereuses, et toutes les molécules récentes.
                        - Si ces produits se vendent bien, c’est que de nombreux blaireaux de la masse les consomment.
                        Rien que dans mon entourage, il y en a un gros paquet !
                        - Le cholestérol est utile à la vie ; il est même vital. Sans cholestérol, c’est la mort trés rapide.
                        - Le cholestérol est le seul moyen de transporter toutes les molécules grasses vitales.
                        C’est ce cholestérol qui arrive dans les glandes qui sert de matière première pour fabriquer toutes les hormones surrénales, et biens d’autres.
                        Tout ça, c’est vital ! il faut du cholestérol. Alors, il faut prendre soin d’en avaler du bon.
                        - Le mauvais cholestérol qui bouche tout, c’est les graisses industrielles, rien d’autre, les boîtes de conserves, toutes les graisses hydrogénées...
                        - Il faut consommer à l’ancienne le gras animal autour de la viande, mais sans pesticides (très difficile à trouver), et des huiles bio.
                        - En complément je voudrais lancer un GROS MESSAGE :
                        Prenez garde aux parfums !
                        Le cholestérol véhicule toutes les molécules grasses, alimentaires, mais aussi tous les pesticides, et les effluves des parfums qui sont des huiles essentielles concentrées, puis diluées que l’on inhale ou que l’on met en contact avec la peau.
                        C’est capté et ça parfume même le système sanguin !
                        Le problème, c’est que ces faibles doses sont suffisantes pour tout dérégler. Les molécules indésirables se substituent aux utiles. A long terme, ça empoisonne tout le système des graisses.


                        • Gollum Gollum 2 mars 2013 14:39

                          Faut prendre en charge sa santé soi-même. Je connais beaucoup d’huiles essentielles et je me gave d’ail et de thé vert tous les jours. Plus une activité physique régulière et une alimentation comme autrefois avec légumes, fruits, etc...


                          Et cela devrait suffire. Je ne suis pas allé chez le médecin depuis.. heu longtemps je n’arrive même plus à me souvenir..

                          • clostra 2 mars 2013 15:43

                            Il faut en effet se résoudre à penser que chacun est différent du voisin, et que pour les maladies, il est/devient son propre expert : personne ne connaît mieux sa maladie que lui-même.

                            L’exemple qui me vient toujours, est celui des malades atteints de maladie neuromusculaire et de leurs familles, qui ont appris aux équipes à les prendre en charge, simplement en les informant, puis en les formant, en leur fournissant des éléments de recherche fondamentale, mais également du quotidien. Certains leur ont fait découvrir des pratiques alternatives qui les soulageaient, permettant de faire des recherches dans le domaine, et finalement de faire avancer les choses pour tout le monde.

                            Que chacun s’y mette pour découvrir un certain nombre de pots aux roses, puisque par chance nous n’avons plus les moyens de laisser cours à tant d’élucubrations.


                          • mortelune mortelune 2 mars 2013 16:59

                            D’après le professeur Even il faudrait retirer de suite 100 médicaments : voir vidéo

                            Le figaro santé propose un article de ce spécialiste au sujet du cholestérol :

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès