Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Education et Agriculture : 2 mondes différents

Education et Agriculture : 2 mondes différents

Quand un ministère accepte un diplôme et qu’un autre ne l’accepte pas, ceci pour un travail équivalent, est-ce une forme de discrimination ?

Un conseiller en ESF détenteur de son diplôme d’Etat (DECESF) après un BTS (deux ans) et un an de formation soit trois ans après le bac peut prétendre passer un diplôme pour devenir enseignant. C’est vrai pour le ministère de l’Education nationale.
Alors rien ne s’oppose pour un détenteur du DECESF de postuler pour un poste dans un établissement agricole. Et pourtant...
Après avoir postulé auprès d’un établissement privé agricole, un enseignant se voit attribué un poste en partant du principe qu’un DECESF est équivalent à un bac + 3 (ou diplôme de niveau II). L’enseignant fait ses preuves rapidement, justifiant au passage le choix judicieux du chef d’établissement lors de son embauche.
Puis l’administration intervient : au ministère de l’Agriculture, point d’équivalence, le DECESF n’est pas un diplôme de niveau II !
L’enseignant est prié de quitter ses fonctions car un diplôme valable pour un ministère ne l’est pas dans l’autre. Alors au-delà bien sûr du drame humain de la situation : perte d’emploi, salaire en moins pour la famille... on peut se poser cette question : le ministère de l’Agriculture fait-il de la discrimination à l’embauche en sous-évaluant un diplôme reconnu ?
J’ose espérer que non et que tout cela n’est qu’une erreur administrative, vous savez ce genre de petite erreur qui détruit quelques individus, mais dont personne n’a connaissance, une tranche de vie quoi.
Puis en regardant de plus près le problème, l’Education et l’Agriculture sont vraiment deux mondes différents : une feuille de paye chez l’un avec un grade, un échelon et un indice identiques à une feuille de paye chez l’autre ne donne pas le même salaire. Est-ce là aussi de la discrimination ?
A travail égal, salaire égal ! Egalité des chances ! 
"Où vont ces promesses que l’on croit tenir ? Par quelle maladresse les laisse-t-on s’enfuir ?"


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jan Chevallier


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès