Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Elisabeth Badinter : « On ne se sert pas d’une possible injustice (...)

Elisabeth Badinter : « On ne se sert pas d’une possible injustice pour défendre une cause »

Elle se taisait depuis le 15 mai. Ne sachant rien des protagonistes et de ce qui s’est passé elle ne voulait rien dire. Aujourd’hui elle prend la parole. Une parole qui exprime la colère de la féministe contre les autres féministes, celles qui ont profité de l’affaire, qui l’ont instrumentalisée. Celles qui disent, en toute inconscience et du haut d’un sexisme et d’une domination féminine décomplexée : « L’affaire Strauss-Kahn aura eu ceci de bon... ».

Elisabeth Badinter se fâche

De bon pour qui ? Pour l’accusatrice qui s’est fourvoyée et dont la vie est mal engagée ? Pour le procureur Vance qui a outrepassé les recommandations de la police, comme on l’apprend aujourd’hui - police qui recommandait de prendre le temps d’enquêter AVANT d’accuser aussi gravement ? Pour Dominique Strauss-Kahn - qu’on l’aime ou non n’étant pas n’est pas la question ? Pour les femmes de chambre qui manifestaient contre DSK en lui criant devant les caméras de télé : « Shame on you » (honte à toi) ? Bon pour l’avocat de l’accusatrice dans le rôle d’un guignol pathétique, qui fait le procès dans la rue comme un bonimenteur alors qu’il n’aura peut-être pas lieu dans un prétoire ?

Quelque chose de bon pour les relations hommes-femmes ?

De bon pour l’idéologie d’Oser le féminisme, oui. Pour Caroline de Haas et pour celles qui disaient « Nous sommes toutes des femmes de chambre » et dont on n’entend aujourd’hui aucun regret. Le féminisme étant un dogme absolu, il ne peut se remettre en question. Article 1 : le chef a toujours raison. Article 2 : se reporter à l’article 1.

De bon pour en rajouter sur le sexisme anti-homme.

Celles qui pensent que l’affaire DSK a quelque chose de bon pour la cause des femmes marchent sur la tête de Nafissatou Diallo avec délectation et se moquent bien des femmes vraiment victimes dont on mettra plus facilement la parole en doute. Car l’effet DSK est là, terrible, incalculable : la révélation publique de ce qu’une accusatrice peut mentir, à la justice, à la police, à la presse, au monde entier.

C’est cela entre autres que Madame Badinter dénonce. Dans sa précipitation triomphaliste et sa misandrie débordante ce féminisme détruit la cause communautariste qu’il prétend défendre.

La phrase d’Elisabeth Badinter est celle-là :

« On ne se sert pas d’une possible injustice pour faire avancer une cause. »

Voir la vidéo ci-dessous.

Pendant ce temps...

Pendant ce temps Tristane Banon, regard fixe, pupille dilatée, bouche entrouverte, sans expression particulière, (mais qui donc est son conseiller en communication ?) fait la une. Son livre se vend enfin. Elle le sait. « Depuis l’affaire DSK, l’ouvrage est épuisé ». D’après ce que j’en ai lu ce n’est pas pour ses qualités littéraires. Maintenant qu’elle n’a plus de rivale (Nafissatou) en matière de victime, elle occupe tout l’espace. Elle dit déposer plainte car elle ne supporte pas de voir DSK libre. Elle l’a quand même supporté jusqu’à présent. Elle dit aussi dans l’Express : « Pour une fois, je voudrais être maîtresse de ce qui m'arrive. Je voudrais que l'on m'entende, parce que j'ai peut-être enfin une chance d'être écoutée. » Elle a été maîtresse de sa vie dans la vidéo chez Ardisson. Elle a dit ce qu’elle voulait. Elle n’a pas été empêchée. Elle y a même été entendue et crue. Je ne comprends pas pourquoi aujourd’hui elle se présente en victime jamais entendue.

Dans ce genre d’affaire les contradictions, les détails, les incohérences sont très importants, autant pour confondre le mis en cause s’il est coupable que pour révéler une accusation mensongère. Les accusations - vraies ou non - reposent beaucoup sur l’émotion. Avec une petite différence : dans les affaires que j’ai connues depuis quelques années les fausses accusations reposent essentiellement sur l’émotion qu’elles soulèvent et sur une empilation de faits dramatiques tellement énorme que l’on n’ose plus vérifier par crainte de traumatiser davantage la supposée victime. En simple : plus c’est gros plus ça passe.

Je me souviens d’une affaire parue dans la Tribune de Genève le 2 octobre 2002. L’article cite une juge d’instruction, Madame Isabelle Cuendet (que je connais malheureusement bien), qui avait mis en détention provisoire un garçon de 20 ans accusé par sa copine de l’avoir attachée à des tuyaux dans des toilettes pendant 4 jours, et de l’avoir violé à plusieurs reprises avec ses copains. La supposée victime avait même fait un dessin des lieux et était jugée « crédible » par les experts psychologues. Au moment du procès, la nouvelle avocate commise d’office réalise qu’il n’y a pas eu de perquisition dans l’appartement. La juge Isabelle Cuendet n’avait pas jugé utile de vérifier les lieux. L’avocate va à la régie, demande les clés, reçoit l’assurance que rien n’a changé dans l’appartement. Et sur place il n'y avait aucun tuyau auquel la jeune fille aurait pu être attachée ! L’accusation s’effondrait d’un coup. L’affaire s’est arrêtée là. 11 mois de prison pour rien et une vie démolie à 20 ans.

Cela dit les accusations de Tristane Banon doivent être vérifiées. Elle se souvient sans doute de la localisation de l’appartement - vu ce qu’elle dit y avoir vécu elle ne peut pas l’avoir oublié. Quand elle l’aura indiqué à la justice il faut voir si, dans ce cas, DSK avait l’habitude de l’utiliser. Il faut vérifier le dictaphone. On doit supposer qu’elle a gardé l’enregistrement puisqu’elle dit avoir préparé un dossier à l’époque. On doit y entendre DSK demander qu’ils se tiennent la main et le bras. A noter qu’aujourd’hui, pour la première fois, elle dit qu’il avait arrêté l’enregistreur avant de « passer à l’action ». Nouvelle information. On doit aussi retrouver les dossiers nombreux sur DSK qui trônaient sur le bureau de l’avocat consulté il y a 8 ans. Elle en parle dans la vidéo. Si l’avocat de l’époque, faisant fi de toute déontologie, a pu si facilement dire que ces dossiers concernaient DSK, il lui sera tout aussi facile de les donner à la justice...

Bref, vérifions, vérifions. Ne croyons rien sur parole. Madame Banon a reconnu hier avoir harcelé Dominique Strauss-Kahn pour obtenir cette interview. Dans le chapitre retiré du livre elle se montre provocatrice et agressive. Tant que tout cela n’est pas vérifié il y a autant de raisons de la croire que de douter d’elle. Attendons la suite.


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (88 votes)




Réagissez à l'article

94 réactions à cet article    


  • morice morice 7 juillet 2011 10:37

    Là elle se goure, comme son mari d’ailleurs. Il y a bien eu viol, traces d’ADN à l’appui. Après on peu toujours gloser, mais les Badinter ne vont pas sortir grandis de l’affaire, bien au contraire.


    • Personne Personne 7 juillet 2011 11:05

      « Il y a bien eu viol, traces d’ADN à l’appui »

      Les traces d’ADN prouvent qu’il y a eu rapport sexuelle et non viol...
      Je revois encore l’avocat de Mme N.D. nous expliquer que DSK a « empoigner le vagin de sa cliente ». (traduction hasardeuse, tout comme les diverses conjectures que j’ai pu lire au sujet de cette affaire)

      Question : Comment empoigne-t-on un organe interne ? De grandes mains peut être ?
      On a dans cette affaire trop souvent frisé le ridicule et le grotesque. C’est le plus inquiétant, a mon sens pour la cause des femmes.

      Le viol ne peut être démontré que par l’examen médical (plus précisément gynécologique) qui doit impérativement être réalisé dans les 48 heures après les faits. Le vrai combat que souleve cette affaire c’est d’arriver à éduquer la société pour qu’une femme ayant subit un telle drame puisse le plus rapidement trouver le courage de porter plainte. Ce courage ne peut exister que par une vigilance de son entourage ainsi que des services sociaux et judiciaire compétents et a l’écoute.

      L’indignation, ici, ne sert en aucun cas la victime...


    • Gargantua 7 juillet 2011 11:06

      attention il y a un troll morice


    • Personne Personne 7 juillet 2011 11:56

      C’est vrai que je n’aime pas la lumière, mais je ne vis pas sous un pont.... :-P
      Je finit par me demander si certains connaissent l’origine des mots qu’ils emploient...

      J’aurais du m’abstenir de me prononcer sur un sujet encore trop polémique.
      Bien que je n’affectionne pas les « de » Badinter, je n’aurais pas du rompre comme Mme mon voeux de silence sur cette histoire (écran de fumée médiatique par exellence)


    • Furax Furax 7 juillet 2011 12:25

      On peut se fier à la personne qui a examiné la victime
      http://www.lemonde.fr/dsk/article/2011/07/06/affaire-dsk-les-elements-qui-etayent-la-these-de-l-agression_1545322_1522571.html
      L’avis de madame Badinter.....
      Quant à Tristane Banon, amie de la famille DSK, mère opposée à la plainte, on devine combien c’était difficile pour elle. Toutes les raclures de bidet vont lui tomber dessus.
      Où sont les Royal, les Guigou ?


    • Personne Personne 7 juillet 2011 12:57

      @Furax

      On peut se fier à la personne qui a examiné la victime
      http://www.lemonde.fr/dsk/article/2...

      Cette article, même si la source n’est pas unanimement reconnue pour son impartialité, corrobore mes propos. Je suis soignant de profession, je suis un homme, et je me suis retrouvé face à des cas similaires.
      Ce sont des situations atroces. Au dela d’une femme (ou d’un homme), c’est un être humain brisé que vous avez face a vous. Il faut le vivre pour comprendre que l’objectivité du spectateur prend un temps considérable avant d’émerger (Bref, vous avez souvent envie, dans l’immediat, « de casser la gueule du salaud qui a fait çà »...). Le véritable coupable dans cette affaire, c’est la sphère mediatico-politique qui joue du sensationnel.

      L’avis de madame Badinter.....

      La seul qualité que je lui reconnais, en toute objectivité, c’est d’avoir pris le temps de la réflexion avant de s’exprimer.

      Quant à Tristane Banon, amie de la famille DSK, mère opposée à la plainte, on devine combien c’était difficile pour elle.

      D’ou encore une fois l’importance d’éduquer la population. L’entourage, au sens large, d’une femme doit être vigilant. Un changement brusque de comportement, un replie sur soi, doit susciter le dialogue avec un parent, une amie qui doivent savoir épauler la victime. 
      Il faut que notre société comprennent qu’une femme victime d’un tel acte doit être soutenue par son entourage et par un service social public.
      Bien-sur ma vision reste utopique, j’en convient. Changer les moeurs est le travail de plusieurs générations...


    • Furax Furax 7 juillet 2011 13:28

      Personne

      Je souscris à tout ce que vous dites.


    • brieli67 7 juillet 2011 15:56

      la justice française est beaucoup plus fine !!


      elle juge et condamne la TENTATIVE DE VIOL....
      à l’instar des lois de Nuremberg complice au courant qui ne voit rien, ne dit rien même peine que l’accusé du délit.

      En médecine légale on nous enseigne de rester auxiliaire de la Justice de lever les indices de faire des prélèvements, des photos pourquoi pas et de rédiger avec plein de conditionnels les dire : 

      ah ! c’est pas marqué gravé dans les polycopes des cours, ni dans les livres..... toute femme non handicapée motrice peut se défendre de l’intromission du penis dans le cul dans le con ;; dans la bouche n’en parlons pas.

      Pour éviter le « de guerre lasse, elle s’est laissée faire » en France on en reste aux prémisses "de la tentative de viol. 
      Manque de bol : le corollaire
      La séduction volontaire ou involontaire par une Lolita est condamnée avis à la Tristane !!
      ça se sait ou ça s’apprend ! 


    • Annie 7 juillet 2011 16:17

      @Personne,
      si vous êtes soignant, que pensez-vous de la confidentialité des informations médicales ?


    • Personne Personne 7 juillet 2011 18:34

      @Annie

      « si vous êtes soignant, que pensez-vous de la confidentialité des informations médicales ?
       »

      Même si elle est fondamentale, je constate malheureusement dans mon métier qu’elle est de moins en moins respectée. Avec toutes les conséquences dramatiques que cela implique. En France il y a des lois sur le secret professionnel, mais comme toute loi le plus dur n’est pas de l’écrire, mais de la faire appliquer. Nous avons perdu la notion de Déontologie au profit du Legislatif, et pas que chez les soignants...


    • Annie 7 juillet 2011 19:57

      @Personne,
      Ce que je voulais dire est que nous ne devrions pas avoir de détails sur l’examen médical de cette femme, les personnes qui se sont occupées d’elle sur le plan psychologique comme celle qui vient de témoigner sont tenues au secret professionnel et ne devrait pas avoir fait de commentaires. Tous ces détails n’auraient dû être connus qu’au procès, si procès il y a, une fois qu’ils ont été confirmés.


    • barrere 8 juillet 2011 10:06

      l’avocat n’a jamais dit vagin c’est la traduc qui était mauvaise : vagin en anglais = vulve.

      de plus je vois mal une prostituée travaillant dans un hotel connu ressortir de la piaule avec du sperme sur le corsage pour continuer son boulot...

      vous délirez


    • blitz 7 juillet 2011 10:45

      qu’attendre d’autre d’elisabeth badinter, grande fortune française (par héritage, tout comme anne sinclair) et figure de la pseudo gauche, qu’un soutien à un oligarque du même bord ?


      • Alicia fFrance aliciabx 7 juillet 2011 10:53

        Elisabeth Batinder a bien changé mais peu importe.
        Personne lui demandait de s’exprimer sur l’affaire DSK si elle ne le souhaitait pas et elle aurait peut-être mieux fait, d’ailleurs.
        La parole des victimes ne sera mise en doute comme elle brandi ce spectre car les femmes feront tout pour qu’il ne soit pas fait d’amalgame entre DSK et victimes de viol.
        Ce serait mésestimer leur intelligence, Madame Batinder.
        J’ai entendu son mari à maintes reprises sur ls plateaux TV défendant DSK et tout le monde comprend bien que les loups ne se mangent pas entre eux...
        @L’auteur, ce que vous écrivez ou les allusions que vous faites sur Tritane Baon sont terribles mais ses soutiens s’attendaient à cela et y sont hermétiques. Le cas Diallo les ont préparés.
        Pour info :
        Rejoindre le Comité de Soutien à Tristane Banon sur Facebook


        • brieli67 7 juillet 2011 11:26

          toujours la même rengaine


          y a rumeur de droite et rumeur de gauche

          http://www.lepost.fr/article/2010/04/07/2021917_sexe-et-rumeur-une-tradition-bien-ancree-a-droite.html

          retournez à votre guichet de Post ! 

        • Alicia fFrance aliciabx 7 juillet 2011 12:03

          @ brieli67,
          je ne sais pas ce que vous essayez de dire concernant « Le Post ».
          Alors, voici ce que j’en pense :
          Mon point de vue sur « Le Post » destiné à la direction du « Monde » 
          Parce que je n’arrive pas à vous « suivre »... et le sujet n’est pas là, cependant...
          Mais comme d’habitude, vous attaquez les auteurs et commentateurs au lieu du fond de l’article ou le fond du commentaire.
          Un espèce de terrorisme que vous connaissez bien, je crois...


        • Lorelei Lorelei 7 juillet 2011 14:18

          bjr alciabx,


          l’auteur a un probleme récurrent avec les femmes d’où ses sous entendus nauséeux sur tristane banon

        • brieli67 7 juillet 2011 16:06

          Les classiques des sciences sociales



          bonnes lectures !! et c’est free gratuit !

        • Alicia fFrance aliciabx 7 juillet 2011 10:54

          elle brandiT


          • JL JL 7 juillet 2011 10:56

            Bah !

            Oui, «  L’affaire Strauss-Kahn aura eu ceci de bon...  » qu’elle nous aura débarrassé le paysage politique de ce personnage qui disait : « je suis oiseau voyez mes ailes, je suis poisson voyez ma queue » Avec et sans jeu de mots, c’est comme on veut !

            Socialiste pour le populo, néolibéral à donf pour les marchés ! Le pire du pire !


            • Taverne Taverne 7 juillet 2011 11:18

              Les Badinter ne font preuve d’aucune objectivité dans cette affaire. Comme d’ailleurs sur de nombreux sujets. Je l’ai maintes fois constaté. Mais le plus insupportable, c’est qu’ils abusent de l’argument d’autorité et se voient offrir de larges tribunes ainsi qu’une aura injustifiée dans les médias.


              • brieli67 7 juillet 2011 11:32

                Papapa Paul 



                 Comment peut-on être Breton ? Victor Hugo nous donne la réponse !!!

              • Taverne Taverne 7 juillet 2011 11:38

                Les Badinter sont des donneurs leçons de morale qui se fichent éperdument de l’objectivité. Leur faconde, leur éloquence, peuvent vous convaincre mais au-delà de ce pouvoir de persuasion, il faut regarder les faits sans en oublier aucun et sans les dénaturer. A la manière d’un René Descartes bref selon une méthode qui est aux antipodes de la méthode douteuse des Badinter qui sont guidés par leurs intérêts et leur idéologie.


              • Taverne Taverne 7 juillet 2011 11:41

                à Brieli67 : vous êtes complètement hors-sujet. De plus le titre "La supériorité des Français sur les Bretons" n’est pas de Victor Hugo.


              • JL JL 7 juillet 2011 11:44

                @ brieli67,


                outre que je ne vois pas ce que ce lien vient faire ici, pour ma part j’ai deux réponses à y faire :

                La première est une question : « Comment peut-on ne pas être Bretron ? » Oui, je sais, c’est idiot. Mais à question idiote, réponse idiote.

                L’autre chose, j’ai lu dans votre lien ceci : « Comme un bon nombre d’écrivains français (Montaigne, La Fontaine, Voltaire, Baudelaire, ...) Victor Hugo est un rentier ; il ne sait pas ce que c’est que de travailler pour vivre. »

                Les gens riches sont au socialisme ce que les intégristes de tous poils sont à la laïcité : rédhibitoirement non-comprenants.


              • brieli67 7 juillet 2011 12:04

                d’autres le prix en roro du kilo de crilladillas ! !

                pas un mot sur ce sport

                Ecornée en Haute - Garonne sur les terres du Modem


                 Victor Hugo, après avoir écrit une Ode sur la naissance du duc de Bordeaux, après avoir été le chantre du duc de Berry, de Louis XVIII, de la révolution de Juillet 1830, de Charles X, puis de Napoléon 1er, deviendra aussi, finalement, un héraut de la République.


                on en parle de Toto Hugo sénateur et de son Art d’être grand père

                 Et voilà que maintenant elles ne se laissent plus faire, les bougresses, et qu’elles portent plainte ; les bonniches se rebiffent : c’est la fin du monde.


              • amipb amipb 7 juillet 2011 22:24

                Je ne vous suit pas, Taverne, sur ce sujet.

                Mr Badinter est tout de même l’homme qui a poussé à l’abolition de la peine de mort, en allant contre l’avis du peuple, et je pense que quasiment personne n’a eu ce genre de courage depuis.

                Quant à sa femme, que je trouve très subjective dans ses théories et ouvrages, je pense qu’elle a ici parfaitement raison : cette affaire déchaîne trop de passions et Mr Strauss Kahn est innocent jusqu’à preuve du contraire.

                Toutes celles et ceux qui essaient de tirer profit de ce genre d’événement ne peuvent que s’attendre à un retour de flammes, les intérêts d’un côté comme de l’autre pouvant dépasser les simples individus.

                La réalité est souvent bien plus complexe qu’elle n’en a l’air.


              • Fanarchitecte 7 juillet 2011 22:28

                en allant contre l’avis du peuple

                amipb
                Je ne vois pas ce qu’il y a de courageux à aller contre l’avis d’un peuple. Ce dernier est souverain et ceux qui lui dénient ce droit, m’ont toujours fait peur.


              • brieli67 7 juillet 2011 11:22

                Le contenu d’une capote même anglaise 

                peut se boire 
                peut se faire splatcher partout
                voire s’utiliser pour se tartiner les muqueuses.... 

                a priori seul DSK produit du sperme dans cette suite !

                argumentation à revoir !

                • JL JL 7 juillet 2011 11:46

                  brieli67 ne sait pas ce qu’est une analyse ADN !


                • brieli67 7 juillet 2011 12:23

                  DOSAGE ?? 

                  non c’est une estimation au spectro 
                  d’une fluorescence dose dépendante de l’ADN présent dans le matériel
                  pour les AT c’est un profuit Hoechst
                  pour les GC la mithramycine... un « antibiotique » 

                  plus compliqué avec les DO au spectro _ si j’ai bons souvenirs à deux longueurs d’ondes différentes pour éliminer des artéfacts de proteines

                  et pis il y a des z’automates.....

                • Personne Personne 7 juillet 2011 13:02

                  @ Brieli sur JL

                  Bien envoyé smiley


                • JL JL 7 juillet 2011 13:09

                  Personne,

                  vous avez peut-être compris le sabir de brieli67 (pas moi), mais vous n’avez assurément pas compris le sens de ma remarque.

                  Comme je n’ai pas de raison de miser sur votre intelligence pour comprendre, je vais vous expliquer : brieli a écrit : « a priori seul DSK produit du sperme dans cette suite  »,

                  montrant par là qu’il (brieli) ignorait - ou oubliait, s’il est gaga - que l’analyse de ce sperme l’avait révélé être celui de DSK !

                  C’est mieux comme ça ?

                   smiley


                • Personne Personne 7 juillet 2011 13:34

                  "Comme je n’ai pas de raison de miser sur votre intelligence pour comprendre, je vais vous expliquer : "

                  Oula ! m’en vait de ce pas panser cette blessure faite a mon ego....

                  Sans vouloir polémiquer sur un quelconque quiproquo, je vais miser sur votre intelligence, moi, sans abus de condescendance...

                  Pour résumer :

                  JL -> le sperme se transporte et ne se repends pas que par les voies naturelles. Surtout le ménage est super bien fait dans les chambres de sofitel (sans mauvais jeux de mot), Pas de contamination croisée,etc...
                  Vous -> Les analyses relève que c’est le sperme de DSK donc JL est un ignard (Attaque Ad Hominen dont vous semblez décidément friand)
                  JL -> Justifie qu’il n’est pas ignare.

                  Moi je trouve que JL se défend plutôt bien. Donc je tire mon chapeau. Et vous vous dégainer...
                  Je me demande qui ne comprend pas qui ou quoi !
                  Le débat s’arrête la pour moi.


                • JL JL 7 juillet 2011 14:44

                  Personne,

                  vous faites bien de botter en touche : votre post ci-dessus est incompréhensible ! Imbitable, si vous préférez.


                • Personne Personne 7 juillet 2011 14:53

                  Non je préfere : im(n)-du-bitable smiley


                • brieli67 7 juillet 2011 15:20

                  une connoisseuse !!! enfin plus seul.........


                  Par Diane-Annabelle (xxx.xxx.xxx.165) 6 juillet 11:03

                  babayaya : « ouais bin moi je dis qu’il aurait du mettre une capote, et hop envolées les preuves »

                  Cette réflexion me fait penser, puisque nous en sommes aux élucubrations en tous genres, à ceci :
                  qu’est-ce qui empêche d’imaginer que la femme de chambre n’a pas récupéré, dans la poubelle qu’elle venait vider, l’éventuel préservatif utilisé puis négligemment jeté quelques heures plus tôt lors de la visite nocturne avérée d’une « dame », pour en répandre le contenu sur ses propres vêtements et ainsi constituer une « preuve », qui est pour l’instant l’un des seuls éléments, apparemment irréfutable (ADN oblige), qu’on puisse opposer à la défense de DSK ? 
                  Ca ne serait pas la première fois qu’un tel scénario aurait été élaboré...

                  PS : non, je n’écris pas (encore) de romans, mais j’y songe.


                • JL JL 7 juillet 2011 19:11

                  « qu’est-ce qui empêche d’imaginer que la femme de chambre ... blabla, vieille capote récupérée dans la poubelle » (briéli)

                  Et qu’est-ce qui empêcherait DSK de le dire ?

                  Franchement, même les complotistes du 11/9 n’auraient pas osé aller chercher une hypothèse aussi pourrie.


                • brieli67 7 juillet 2011 19:37

                  inouï ! inouï !


                  on voit de tout dans ce monde : je me souviens d’un couple qui gardait la capotte remplie de leur première rencontre scotchée, punaisée sur le mur de leur chambre à coucher au dessus de leur tête : madame pharmacienne et monsieur haut-fonctionnaire X-Ponts. 
                  C’est même la fillette de 8 ans qui m’a montré et m’a demandé : « T’sais toi kse c’est ? » 

                • zelectron zelectron 7 juillet 2011 14:33

                  Badinter ? celle qui soutient la Beauvoir ? la p... ni respectueuse ni respectable ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

DSK


Palmarès