Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Elle vend sa virginité pour 780’000 dollars

Elle vend sa virginité pour 780’000 dollars

Un peu de légèreté dans ce monde de brutes. Il s’agit d'une histoire de sexe. Une petite histoire sans vraie importance qui permet de sourire un peu ou de se dresser sur les ergots de la morale. Une histoire sans vraie importance, mais pas sans éléments de méditation.

Pénétrons sans attendre dans le vif du sujet, si j'ose dire. On apprend par la presse que Catarina, une brésilienne de 20 ans avec tout ce qu’il faut là où il faut, a mis sa virginité aux enchères sur un site australien spécialisé dans ce genre de transactions.

Elle a fait un tabac ! Et comme le mot tabac peut faire penser à cigare ou à pipe, évitons d’emblée les malentendus et les doubles sens : disons que c’est un coup fumant. En effet les enchères ont atteint le montant de 780’000 dollars. Soit 600’000 euros. Soit 2400 mois ou 200 ans de salaire minimum au Brésil ! Elle est pas belle la vie ?

L’heureux élu - ou plutôt le riche acheteur - est un japonais dont l’identité n’est pas révélée. Disons, puisque c’est un homme riche, que c’est Monsieur Yamamoto Groscochonpervers. Forcément. C'est vrai, quoi : il n'est quand-même pas Demi Moore ! A moins qu'il ne soit un suppôt du patriarcat le plus libidineux. Pensez donc : vouloir être le premier est forcément un mâle orgueil ! Notez que je connais des femmes qui aiment dépuceler les garçons. Et le mâle orgueil a aussi ses groupies.

L’étudiante brésilienne, Catarina Migliorini, connaîtra pour de vrai l’acheteur de sa virginité dans un avion, en plein vol. Connaîtra civilement ou bibliquement, on ne sait pas. Après tout l’avion rapproche du ciel, peut-être même du septième ciel. Le coït, avec préservatif et tests de santé, est lui prévu en Australie. Un pays où la population est assez directe en matière de sexualité. Il y existe d’ailleurs un Parti du Sexe. Ce n'est pas en Europe qu'on verrait cela.

Je recommande de consommer le coït au milieu des kangourous. Ils donneront à Monsieur Yamamoto G. des idées sur comment sauter sa belle d’un jour. De plus ils savent très bien garder l’équilibre avec leur longue queue.

Mais bon, 780’000 dollars c’est un peu cher. Même si l’objet convoité ne servira qu’une seule fois. Soit il n’y a plus assez de femmes vierges à 20 ans et la rareté fait monter le prix. Soit l’acheteur est proche de la date de péremption.

Et la morale là-dedans ? Catarina se défend d’être une prostituée.

« Si vous faites cela une seule fois dans votre vie, vous n'êtes pas une prostituée. Ce n'est pas parce que vous prenez une photo extraordinaire que cela fait de vous un photographe. »


corcovado2.jpgChacun fait ce qu’il veut de son corps. D’ailleurs Osez le féminisme n’a pas bronché. Ses membres (non virils) doivent être verts de jalousie. 780’000 dollars, alors qu’elles ont bêtement donné leur hymen au premier prince charmant qu’elle ont vite flingué après. Quel manque à gagner ! Et quelle image de vénalité féminine ! Pourtant il y aurait matière à descendre dans la rue pour dénoncer une discrimination terrible, insupportable. En effet dans le même temps un homme russe de 21 ans, Alexander, tout aussi vénal que Catarina (il n'y en a pas un pour rattraper l'autre), vendait son pucelage. Pour combien ? 3’000 dollars seulement, acheté par une brésilienne ! Pour l’égalité, il faudra repasser. Mais que font les Femen ? Que ne vont-elle scier le christ de Corcovado sur la baie de Rio, au titre de protestation contre cette sous-évaluation de la virginité masculine ? Non, elles ne bronchent pas. Les saloooopes, diraient Fabrice et les Slutwalkeuses !

Selon un commentaire sur un forum il y aurait un coupable à cette vente de virginité (la société moderne aime bien les coupables pour exorciser ses indignations) :

« Ces aberrations existent à cause du libéralisme qui fait reculer les services publics (y compris l'enseignement et la santé), fait progresser la pauvreté et fait croire aux gens qu'ils doivent se débrouiller comme bon leur semble pour survivre de manière individuelle conformément à la loi de la jungle. »

Nul doute qu’en régime socialiste on lui aurait interdit de le vendre plus de 1’000 dollars. 4 fois le salaire minimum c’est suffisant. Méchant libéralisme. C’est la fôte à la société ! Ouais, brûlons la société libérale ! Arrachons-lui le couteau qu’elle pose sur nos tempes juvéniles et virginales !

La suite du commentaire remet en place le choix individuel :

« Mais le Brésil est plus ou moins socialiste alors peut-être qu'elle est seulement cupide. »

Cupide... Pourquoi ce dénigrement ? On devrait au contraire être content. Cette vente est le signe que la virginité reprend de la valeur ! Enfin, au moins une fois, à 20 ans. Une vierge de 80 ans n’arriverait peut-être pas à ce prix. Le monde est décidément bien injuste.


Images : 1, Catarina Miriglioni. 2, Corcovado.

http://www.youtube.com/watch?v=_lSLTBCw1PU&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=FP0t6nrb5_w


Moyenne des avis sur cet article :  2.49/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

72 réactions à cet article    


  • Mmarvinbear Mmarvinbear 26 octobre 2012 09:33

    Cul(!)turellement, la virginité féminine a toujours eu plus de valeur que la masculine, d’autant plus qu’elle peut être vérifiée.


    Allez donc prouvez qu’un bellâtre de 20 ans est toujours puceau...

    En même temps, la chirurgie réparatrice permet aux jeunes délurées de retrouver leur virginité en deux temps trois mouvements.

    Si cela se trouve, notre milliardaire japonais est en train de se faire arnaquer.

    Que fait la répression des fraudes ?

    • hommelibre hommelibre 26 octobre 2012 10:11

      « Allez donc prouvez qu’un bellâtre de 20 ans est toujours puceau... »

      A l’odeur... Nos chères compagnes bien entraînées devraient reconnaître les trace d’une autre femelle, même sous des litres de savon et des couches de mauvais parfum...


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 26 octobre 2012 13:24

      Je pense au contraire que des kilos de savon et des litres de parfum bon marché sont le signe qu’il y a quelque chose à cacher.


      En fait, quand peut-on dire que l’on perd sa virginité ? 

    • JL JL 26 octobre 2012 13:32

      Bmarvin,

      « En fait, quand peut-on dire que l’on perd sa virginité ? »

      Je crois que si vous posez la question, c’est que vous n’avez jamais perdu la votre !


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 octobre 2012 01:32

      Je suis probablement parmi ceux ici qui l’ont perdu le plus tôt...


      Mais sérieux, est-ce que le premier rapport sexuel est forcément un bon repère ? Quid de la masturbation, ou même de la simple information ?

      Et puis peut-on dire vraiment qu’ on n’est plus puceau même après avoir visiblement foiré sa première ?

    • JL JL 27 octobre 2012 08:37

      mmarvin,

      je vois que vous ne savez pas ce qu’est le pucelage, je vais vous instruire : est puceau celui dont le sexe n’a jamais rencontré le sexe d’une personne de sexe opposé dans une activité sexuelle accomplie. Voilà, c’est aussi simple que ça.


    • JL JL 27 octobre 2012 08:44

      mmarvin,

      sans vouloir vous offenser, vous noterez que selon votre définition, même les enfants ne seraient pas vierge. On n’est pas loin de la conception des pédophiles, là, hein ? Le pédophile ne fait de ne pas faire de différence entre le désir adulte et le désir enfantin, entre la séduction adulte et la séduction enfantine, et dans un objectif prédateur.


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 octobre 2012 13:25

      On peut très bien à 10 ans, en connaître autant sur le pilotage d’un avion qu’ un pilote débutant, ce n’est pas pour autant qu’un recruteur ira proposer au gamin un contrat pour piloter un 747...


      Cela souligne juste l’absurdité de considérer un changement d’ état après avoir eu un premier rapport. D’ailleurs, le contact des sexes me paraît restrictif comme définition. 

      Aux USA, les jeunes filles qui veulent garder leur virginité jusqu’au mariage ne se font pas prier pour ouvrir une autre voie à leurs petits copains. Peut-on considérer que quelqu’ un qui suce par bottes de douze et qui a gardé son hymen intact est toujours pucelle ?

      Nan, sérieusement, la définition est à revoir.

    • JL JL 28 octobre 2012 00:02

      mmarvin,

      chacun voit midi à sa porte.


    • JL JL 28 octobre 2012 09:55

      Mmarvin,

      je crois que vous confondez innocence et virginité. Je suis désolé pour vous, si vous avez perdu votre innocence très tôt ; je suis plus que désolé pour vos proches si vous considérez ça comme une règle généralisable et souhaitable.


    • Abou Antoun Abou Antoun 28 octobre 2012 16:29

      Cul(!)turellement, la virginité féminine a toujours eu plus de valeur que la masculine, d’autant plus qu’elle peut être vérifiée.
      Il existe des chirurgiens réparateurs, spécialement dans les pays musulmans. De sorte que la jeune fille, si elle se débrouille bien, peut remettre ça.


    • orsatone 26 octobre 2012 09:45

      Ouais, ce japonais est très, très con. 

      Et s’il était suédois (et bientôt français) il serait poursuivi comme client prostituteur. 
      Ah, que notre beau monde est complexe !

      • Aldous Aldous 26 octobre 2012 12:24

        ou très très radioactif...


        Allez savoir qui dupe l’autre.

      • Ariane Walter Ariane Walter 26 octobre 2012 16:27

        ahahahahaa !!!


      • appoline appoline 26 octobre 2012 17:08

        Comme quoi les hommes et leur cerveau du bas, nous ferons toujours rigoler avec leurs fantasmes 


      • Robert GIL ROBERT GIL 26 octobre 2012 09:49

        la virginité elle peut la perdre, mais le fameux element 115 present en chaque femme elle la a vie.

        Voir ce PPS sur le sujet :
        http://2ccr.unblog.fr/2011/03/08/pps-lelement-115/


        • Leo Le Sage 26 octobre 2012 09:50

          @AUTEUR
          Vous dites : « On devrait au contraire être content. Cette vente est le signe que la virginité reprend de la valeur ! » [...]

          Il paraît...
          Même le mariage devient une valeur sure...
          Les homo l’ont compris eux au moins...

          Mon avis
          780 000 dollars ce n’est pas cher pour un riche saoudien...
          Remarquez qu’en cherchant bien il trouvera pour moins que çà...

          Je doute cependant que la virginité soit garantie puisque des chirugiens peuvent réparer l’hymen...
          [D’accord, il y a d’autres façons de savoir si elle est vierge]

          En tout cas vous avez fait un coup fûmant [cigare] avec ce tuyau [pipe]... smiley

          Au fait, si c’est une lesbienne qui s’est intéréssée à cette demoiselle, elle aurait été d’accord ?
          Personellement je n’aurais pas été d’accord si dans mon cas çà avait été un homme ou un cougar.
          (Ben quoi, j’ai le droit de dire non, non ? smiley)

           
          Cordialement

          Leo Le Sage

          (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


          • hommelibre hommelibre 26 octobre 2012 10:02

            Bonjour Léo-le-Sage,

            Si le japonais n’est pas expert en hymens, il pourrait se faire arnaquer : il ne verra pas les éventuelles coutures.

            Lui je me suis demandé quelles sont ses motivations : ennui ? Besoin d’euphorisant ? Sentiment de puissance ? Pygmalion ? Quête de l’amour ?

            Merci pour votre humour matinal ! Il n’y a heureusement pas que Momo sur AV...


          • Leo Le Sage 26 octobre 2012 10:13

            Bonjour,

            De rien. Faux bien rire de temps en temps.
            Même Obama et Romney s’amusent ... alors que ca va mal...

            Le japonnais :
            Je pense que c’est la première fois qu’il y a ce genre de vente aux enchère.
            Il y avait eu dans le passé le cas d’une personne qui a vendu son âme ou son corps je crois...
            Mais acheter du vierge c’est toujours autre chose. Ca fait pur, comme le diamant.
            C’est le sexe qui mène le monde à travers les femmes.

            Cougar :
            Quand une femme agée, pas moche vous regarde, on peut comprendre.
            Lorsqu’ils sont nombreux c’est une peu agaçant même si je comprends.
            (Je le vis et je n’aime pas...)
            (Pourquoi elles ne regardent pas les hommes de leur âge ?)

            Pourquoi on a supprimé ce qu’a dit Momo ?
            C’est intéresssant ce qu’il a dit non ? [j’ai lu en diagonal]

             
            Cordialement

            Leo Le Sage

            (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


          • hommelibre hommelibre 26 octobre 2012 10:19

            La Rédaction semble l’avoir supprimé de son propre chef.

            Intéressant, mouais... Intéressant pour étudier la psychiatrie.

            C’est surtout qu’il me harcèle systématiquement et fait des attaques personnelles récurrentes en plus d’être fausses.


          • Folacha Folacha 27 octobre 2012 07:27

            « Pourquoi elles ne regardent pas les hommes de leur age »

            Si, elles les regardent . Mais les vieux ogres aiment la chair fraiche ...

          • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 28 octobre 2012 13:04

            Bonjour,

            Contrairement à ce que vous pensez ce n’est pas la première fois qu’au Japon un homme achète le pucelage d’une femme. Du temps du Japon impérial c’était même chose courante : les geishas (qui ne sont pas des prostituées de luxe, mais davantage une sorte de caste d’enseignantes des bonnes manières, y compris dans le domaine sexuel) vendaient extrêmement cher leur premier rapport sexuel (qui portait le nom de mizu je crois), dans une sorte de mise aux enchères supervisée par la directrice de la maison à laquelle appartenait la geisha.

            Quand les troupes américaines ont « libéré » le Japon, les soldats américains furent pour beaucoup dans la désacralisation du métier de geisha. Un grand nombre d’entre elles ont subi leurs rapports avec les américains comme un véritable traumatisme et ont sombré dans l’alcoolisme et la prostitution.

            Il faut faire un effort puissant, de notre point de vue occidental, pour s’imaginer que le métier de geisha au Japon était en fait vu comme l’opposé total de la prostitution, mais comme un métier honorable, un métier d’art, aussi désiré par les jeunes filles japonaises que l’est actuellement pour les nôtres le métier de mannequinat.


          • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 28 octobre 2012 13:17

            Ca s’appelle le mizuagué, il me manquait la moitié du nom en fait...

            http://en.wikipedia.org/wiki/Mizuage


          • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 28 octobre 2012 13:23

            On peut noter ceci en particulier :

            « Once the mizuage patron’s function (of deflowering the young maiko) was served, he was to have no further relations with the girl.[5] Mizuage was not considered by geisha to be an act of prostitution. The money acquired for a maiko’s mizuage was a great sum and it was used to promote her debut as a geisha.[6] »

            (Traduction libre pour les non anglophones : une fois sa fonction de « défloraison » remplie, l’initiateur de l’apprentie geisha ne doit plus entretenir de relation du tout avec elle. Le mizuagué n’est pas considéré par la geisha comme un acte de prostitution. L’argent ainsi acquis en échange de la cérémonie est une grande somme destinée à lancer sa carrière de geisha.)


          • Leo Le Sage 29 octobre 2012 09:19

            @Par Pierre-Marie Baty (xxx.xxx.xxx.78) 28 octobre 13:04
            Vous dites : « Contrairement à ce que vous pensez ce n’est pas la première fois qu’au Japon un homme achète le pucelage d’une femme » [...]

            Pardonnez mon imprécision...

            J’ai écrit : « Je pense que c’est la première fois qu’il y a ce genre de vente aux enchère. »

            Le sujet étant la vente aux enchères sur internet d’une demoiselle, j’avais pensé qu’il était évident que l’on parle de vente aux enchères sur internet.
            sur internet est sous entendu.

            Bien sûr les geisha existent depuis des lustres.
            La semaine passée j’ai d’ailleurs entrevue un reportage sur les geishas...

            D’ailleurs les chinois font quelque chose de similaire aussi.

            Je pourrais même faire un raccourci en disant que la dot est dans cet esprit même si nous savons que ce n’est pas du tout la même chose bien sûr.

            J’aurais du écrire :
            « Je pense que c’est la première fois qu’il y a ce genre de vente aux enchère sur internet. »
            C’était sous entendu mais pas évident je vous l’accorde. smiley

            Mes excuses.

             

            Cordialement

            Leo Le Sage

            (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


          • zomboid zomboid 26 octobre 2012 10:58

            Il y en a un qui va se faire baiser dans l’histoire.


            • Ornithorynque Ornithorynque 26 octobre 2012 12:20

              Un peu de légèreté...

              Vous trouvez ça léger vous ?

              Moi je trouve ça plutôt sordide.


              • Aldous Aldous 26 octobre 2012 12:22

                Ca fait combien en chameaux ?


                • Pyrathome Pyrathome 26 octobre 2012 12:28

                  Cupide... Pourquoi ce dénigrement ? On devrait au contraire être content. Cette vente est le signe que la virginité reprend de la valeur !

                  Complètement débile........


                  • Agafia Agafia 26 octobre 2012 12:39

                    Beurk...

                    Son amour-propre (le cas de le dire) parait inversement proportionnel à son futur compte en banque... C’est un peu le problème dans notre société hyper-consumériste... Que ne ferait-on pas pour le dieu fric.... ??

                    Pis à mon avis, ça sent l’arnaque... Tellement facile d’abuser d’un homme surtout quand le sang n’irrigue plus son cerveau smiley


                    • picpic 26 octobre 2012 13:40

                      Ca permet à toutes les p.... qui s’ignorent de pouvoir la pointer du doigt en faisant un beau « rhoooooo c’est honteux ! », histoire qu’elles puissent se sentir pleins de vertu un bref instant.
                      La télé « réalite » quoi...
                      Parce que bon, on se prostitue tous plus ou moins violemment pour le pognon à un moment ou un autre dans notre vie...Elle au moins, elle s’en cache pas.


                    • Constant danslayreur 26 octobre 2012 16:17

                      « Tellement facile d’abuser d’un homme surtout quand le sang n’irrigue plus son cerveau »

                      En êtes-vous bien sûre ?

                      Non je dis ça parce que si le cerveau n’est plus irrigué, il y a de fortes chances que la ... heu ... le ... heu ... vous m’avez compris, ne le soit pas non plus.

                      Et si le sang n’irrigue plus, non seulement il devient stricto-sensu, impossible d’abuser d’un homme, mais de surcroit il est à craindre que la transaction nippone ne puisse jamais se conclure...


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 octobre 2012 13:29

                      Ca va lui couter la peau du cul au nippon !


                      • curieux curieux 26 octobre 2012 13:49

                        Le comble, ce serait qu’il chope une MST. Ce serait le pied.


                        • Nangala 26 octobre 2012 14:30

                          Ben oui quoi, en voilà un travail d’avenir ! Sus à la crise ! 


                          Mesdemoiselles, vendez votre virginité aux plus offrants ! Dans une société prostitutionnelle, il n’y a pas de petit talent...

                          Et puis tout est dans l’ordre des choses et les moutons bien gardés : les filles vendent leur virginité (réelle ou refaite), à des hommes riches et libidineux qui achètent un moment de plaisir. En bref, tant que la femme n’a pas l’ambition de devenir chirurgien ou énarque, et cela sans vendre la fleur de ses atours, alors chaque chose est bien rangée à sa place et Homme Libre est content.



                          • intercepte 28 octobre 2012 14:29

                            Généralement une prostituée débute par vendre sa virginité.

                            puis elle enchainera avec des actes tarifés que toutes les prostitués pratique.


                          • Traroth Traroth 26 octobre 2012 14:52

                            Comme à chaque fois que quelqu’un se prostitue pour pouvoir vivre, j’ai du mal à trouver la partie comique...


                            • magma magma 26 octobre 2012 15:26

                              le culte de la virginité, je ne l’ai jamais eu. Il faut il lire surtout un manque de confiance des hommes, de telle manière la femme étant vièrge elle ne peut comparer notre nullité.

                              Je ne comprends pas cet attachement, je préfère une femme qui a déjà eu une expérience et qui connait son désir que jeune balubuçiante ou parfois vivant avec une certaine crainte.

                              Il n’est pas question d’amour ni de sexe d’ailleurs. Une forme de prostitution assez abjecte, qui ne valorise pas le gagnant entre guillement.

                               


                              • bonnes idées 26 octobre 2012 15:37

                                Pour en finir avec cette histoire qui nous montre comment l’un et l’autre sont des idiots bêtes. Il s’est avéré finalement que ce beau petit cul appartenait à un transexuel malin.
                                Ce n’est qu’au moment du sacrifice que le samourai s’aperçut de la supercherie. L’homme fou de rage demanda même à l’imposteur de rembourser le billet d’avion.


                                • hommelibre hommelibre 26 octobre 2012 15:37

                                  Quelques précisions. Catarina Migliorini, dont le vrai prénom est Ingrid, tient une page facebook où elle raconte son aventure depuis Bali. Son père, architecte reconnu, est un architecte connu et aisé. la famille vit dans un beau quartier de Sao Paulo. Elle n’est visiblement pas dans le besoin. Ce n’est pas une pauvrette.

                                  http://www.facebook.com/pages/Ingrid-Migliorini/263822857072218?sk=info

                                  Le premier lien youtube en fin d’article montre sa fiche vidéo en vue des enchères.

                                  La force se mesure à l’épaisseur du compte en banque ? Ou à la séduction ? Lui a le pouvoir de son argent, elle le pouvoir de sa séduction. Lui, sa peut-être misère affective qu’il pense compenser par l’argent. Elle, son insolente audace et son charme avec lesquels elle joue. Sans sa séduction elle n’aurait pas atteint ce prix. De plus elle fait ce qu’elle veut se son corps. La dissymétrie sexuelle hommes-femmes fait que les femmes ont plus de facilité à louer leurs charmes. La beauté attire le pouvoir. Ce sont deux pouvoirs. Mais le stéréotype veut qu’elle soit la pauvresse et lui le riche libidineux. Ce qui ne se confirme pas ici.

                                  Qui plaint le jeune homme, peut-être pauvre, peut-être contraint à vendre son pucelage pour trois fois rien ? Il est passé sous silence, inexistant. Inégalité flagrante d’intérêt et de traitement.

                                  Au fond cette anecdote montre que le sexisme n’est pas toujours où l’on croit...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès