Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Emeutes dans les banlieues : les médias racoleurs ?

Emeutes dans les banlieues : les médias racoleurs ?

Cela fait plusieurs semaines que la presse dans son ensemble nous abreuve de messages alarmistes concernant « l’anniversaire » des émeutes dans les banlieues. C’en est à se demander si, faute de sujets racoleurs, les rédactions ne souhaitent pas quelques spectaculaires incendies de poubelles ou de voitures ?

Quelle est la source de cette information ?

A en croire les médias, cette information serait diffusée par les Renseignements généraux. Bien connus pour leur travail d’infiltration et d’information, les RG informeraient cette fois-ci directement la presse, ou les informations proviendraient-elles de leur ministère de tutelle ? Et dans quel but ?

En ce qui me concerne, j’étais à Clichy-sous-Bois vendredi, à Aulnay-sous-Bois samedi et à Bondy dimanche, et n’ai pas perçu de tensions particulières... ni vu les cars "régie" des TV et radios.

Cette tension présentée par la presse soulève de légitimes questions.

La presse « informée » par le ministère de l’intérieur n’est-elle pas en train de donner des idées ou de « chauffer à blanc » quelques individus à qui on donne beaucoup d’importance ?

La célébrité que peuvent trouver certains dans des actions de guérilla urbaine n’est-elle pas offerte sur un plateau par les médias sous forme de : « Nous serons présents sur place pour relayer par l’ image et le son vos actions » ?

La triste affaire de Grigny, où un groupe s’en est pris à un autobus qu’ils ont assailli avant de le brûler montre bien jusqu’à quel point quelques délinquants ont compris que les médias vont asseoir leur réputation. La couverture médiatique qui va s’ensuivre va créer une réaction de mimétisme dans d’autres bandes qui ne pourront pas se monter « médiocres » dans la surenchère.

Se souvient-on seulement que ces émeutes ont eu pour départ la mort d’un gamin dans un transformateur électrique ? Se souvient-on seulement de son nom ?

La classe politique nationale a beau expliquer, à droite que l’on a donné de l’argent et à gauche que l’on n’en a pas donné assez, un an après, le problème de société lié au manque d’égalité des chances ou aux discriminations n’a pas avancé d’un pouce.

En fait, en se déchargeant du problème sur le seul tissu associatif, nos élus ne font que confirmer l’abandon progressif d’une partie de la société française. Elus locaux et nationaux continuent à se renvoyer la balle sans pour cela décréter une union sacrée sur le sujet.

La très grande majorité des promesses gouvernementales ne seront applicables qu’à partir de 2007, et ceux qui les ont promulguées ne seront pas là pour les appliquer et (ce n’est un secret pour personne) sont en opposition avec le leader du parti majoritaire.

Le discours sécuritaire, associé à la fausse idée qui consisterait à remettre des blouses aux élèves et à jouer du gyrophare sur leurs lieux d’habitat, est un leurre dangereux. Alors qu’on demande à tous les Français d’oublier ce qu’ils ont été pour entrer de plain-pied dans le monde moderne inspiré par la mondialisation économique, on voudrait faire croire qu’il suffit de « serrer la vis » à la jeune génération pour les faire rentrer dans le rang.

Cette jeune génération a reçu la consommation et la publicité comme seule idéologie et considère bien souvent que l’égalité des chances commence par la possession de produits « incontournables ». Alors, lorsqu’il est clair que le chômage ou les petits boulots, voire un boulot à plein temps, ne vous donneront jamais accès à ces produits, les dérives arrivent vite et s’installent durablement.

Mesdames et Messieurs les politiques, êtes-vous conscients de l’urgence, ou jouez-vous encore à la gestion de plusieurs marmites avec un seul couvercle ?

Si Staline déclarait : « Le pape, combien de divisions ? », la société moderne a choisi : « Quelle est ta capacité de nuisance ? ». Le paisible est ignoré au profit du remuant. Bloquer les routes ou les ports, mettre le feu à des pneus devant des grandes surfaces ou déverser du purin devant les préfectures est bien entendu considéré comme citoyen par les politiques et mis en valeur par les médias. Alors, puisque ça marche pour eux, quelques voitures ou poubelles incendiées et quelques escarmouches avec les forces de l’ordre...

« Travailler plus pour gagner plus », comme le dit le président de l’UMP ? Certes, mais où ? Beaucoup d’habitants des banlieues et de certaines autres cités aimeraient déjà trouver un simple CDI de 35 heures !

Education, prévention, répression, me direz-vous ?

Certes, mais pensez-vous qu’il suffise de prononcer les mots ? En ne déclarant pas cause nationale prioritaire la dérive qui touche une partie des Français, ne mettons-nous pas en cause le fonctionnement et l’avenir de notre société ?

Il ne semble pourtant pas qu’on s’achemine vers des actions ciblées et financées, puisque nos dirigeants ne cessent de nous expliquer que nous vivons au-dessus de nos moyens, ce qui signifie : « Pas d’argent », et que si la prévention sera forcément le parent pauvre, la répression s’exercera avec des forces de l’ordre en sous-effectif.

Voilà une analyse que l’on aurait pu entendre et lire dans la presse. Il semble toutefois que le spectaculaire et le « frisson » soient la priorité des grands médias.

Il y a peu, j’écrivais un article qui portait le titre suivant : « Ma banlieue ne doit pas craquer  » : je le souhaite encore plus fort aujourd’hui.


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (278 votes)




Réagissez à l'article

296 réactions à cet article    


  • seb (---.---.12.18) 25 octobre 2006 10:34

    Bonjour

    Vous savez quand vous avez un ministre de l’intérieur aussi incompétent depuis 2002, qui demande expressement aux quotidiens nationaux d’être présent caméra à la main lors d’une descente de police dans les « ghettos » (il ne pas avoir peur des mots), vous comprendrez aisément que ce ministre d’état joue les pyromanes en vue des présidentielles.

    Les banlieues, vous savez ou vivent les gens qui sont majoritairement mis au ban des villes et de la société, s’embraseront certainement tôt ou tard (en région parisienne, à Mantes ou Bédier est un bel exemple de notre sociéte, à Strasbourg à Toulouse ...) et ce n’est pas au karcher que l’on va résoudre cela.

    un ancien habitant de Gennevilliers


    • noireb (---.---.156.239) 26 octobre 2006 12:34

      Pas sur que le Sarkozy cherche a enflammer les banlieues.

      Car si c’est le cas, mauvais bilan pour lui, pas besoin d’etre homme politique depuis des années, avec des conseillers en comm pour s’en rendre compte.


    • Rudra (---.---.137.233) 26 octobre 2006 22:28

      C’est pour ne pas griller son entree a l’Elysee, que Mr Sarkosy n’a rien fait...Car a mon avis, une veritable repression aurait ete encore plus desastreuse pour sa cote avec toutes ces associations de protections, qui dans une bonne partie des cas fondent leur argumentaire de defense sur le racisme et la precarite..... C’est vrai qu’il aurait du prendre des mesures drastiques contre les rebelles et les casseurs, mais cela n’est pas possible en France, on aime trop les POURPARLERS ( cf. le film « Pirates des caraibes » ) avec l’ennemi ( le jeune casseur , sans parler d’origine ethnique, comme d’autres voudront bien me faire dire ;) A sa place, j’aurait offert au 6250 interpelles 1 an de vacances tous frais payes sur les plages de Cayenne avec un boulet aux pieds


    • noireb (---.---.156.239) 27 octobre 2006 12:25

      Ce qui prouve que l’on peut avoir internet tout en ayant des décennies de retard.

      CQFD, merci.


    • 78 (---.---.64.235) 1er janvier 2007 20:42

      c"la merde tkt les gens de mantes peut étre ke d’ici 10an elle existeras plu mes seras pires kar le malin seras a fin des campagne réflégisé


    • pierrarnard (---.---.86.85) 25 octobre 2006 10:41

      Vu de ma cour de citoyen envahi de médias j’ai l’impression, mais que j’espère fausse, que des hordes de journalistes errent dans les banlieues chaudes a la recherche de djeuns chelous pour leurs demander ce qu’ils comptent faire pour feter le premier anniversaire des émeutes de 2005, dss fois qu’ils auraient oublié la date..... RG ou pas derrière, quand on me rappelle sans cesse de faire quelque chose, je finis par le faire, ne serai ce que pour avoir la paix.....


      • Fred (---.---.155.75) 25 octobre 2006 10:43

        En l’occurence, c’etait la mort de deux gamins et non d’un qui ont fuit la police pour sauter dans un transformateur electrique qui avait un tag qui disait « l’electricite c’est plus fort que toi ». Si la mort de ces deux gamins (ainsi que la blessure d’un 3eme) est deplorable, il n’empeche que les emeutes qui ont suivi ne sont pas justifiables.

        Bien sur que trouver un travail a tous ces jeunes serait la meilleure chose. Nous vivons en France ou il y a un fort taux de chomage chronique donc forcemment ceux qui vont souffrir les premiers seront ceux qui ont le moins d’education (d’autant plus s’ils sont de couleur). On entend souvent de la bouche de ces jeunes que meme s’ils avaient un diplome ils ne seraient pas embaucher, pourquoi ne pas essayer de mettre toutes les chances de leur cote, pourquoi choisir la facilite de dire que la societe les rejettera forcemment ? Il y aura toujours des cons qui n’embaucheront pas quelqu’un de couleur mais je ne veux pas croire que c’est la majorite.

        Ensuite, il est sur qu’il faut repenser a la reurbanisation de ces quartiers et creer quelque chose de plus vivable plutot que ces tours immondes de 50 etages ou les jeunes n’ont rien a faire.

        Il faut aussi eduquer certaines cultures que d’avoir 5 enfants dans une societe de consommation comme la notre sans en avoir les moyens augmente les chances de ne pas pouvoir procurer suffisement a chaque gamin. D’autres cultures de couleur ont reussi une meilleure integration. Meme si elles restent communautaires, les cultures asiatiques sont beaucoup mieux integrees des la deuxieme generation.

        Donc effectivement, vous avez raison il faut que le gouvernement mette l’argent la ou il y en a besoin mais il faut aussi que les parents de ces jeunes prennent conscience qu’ils ont un travail a faire : etre un parent.


        • Yann (---.---.38.67) 25 octobre 2006 10:47

          Croyez vous que dans les campagnes, il y a plus à faire que dans les cités ? De plus, les hlm ne sont certes pas tres vivable, mais les degrader n’arrange rien non plus.


        • Bill (---.---.76.11) 25 octobre 2006 11:04

          @ Yann

          C’est juste ! Dans Aubervilliers je connais un immeuble dans lequel les gens vont jusqu’à pisser dans l’ascenseur et dans les couloirs (régulièrement !). Je n’ai jamais compris ça !

          Faut dire aussi qu’il y a des « dealers » dans le hall d’immeuble et qu’ils cassent les boiseries pour cacher leur marchandise.

          Je suis conscient que tout ça à l’air un peu caricaturale mais je n’invente rien. Les cités ne sont sans doute pas toute comme ça non plus...


        • Neron (---.---.64.135) 25 octobre 2006 10:48

          quand les élites s’ennuient ,elles brûlent le peuple ...


          • Wells (---.---.7.2) 25 octobre 2006 10:49

            Le problème dans tout ça c’est l’éducation. Ces jeunes qui sont censément rejeter par le monde de l’entreprise a cause de leur couleur de peau devrait peut être se demande ce qu’ils savent faire.

            on ne peut pas faire l’école buissonnière et espérer être embaucher par qu’un ensuite.

            Je ne dit pas que tt les jeunes des banlieue sont des cancres, j’espère que non du moins, mais une grande majorité n’a aucune compétence spécifique.

            Quand on est pas capable de remplir une page de CV, faut peu être arrêter de parler de discrimination....et parler plutôt de compétences.

            Le jour ou entre personnes de même compétences on mettra systématiquement le « beur » de coté. La on parlera de discrimination. Mais on est loin d’en être la. Qu’ils commencent par étudier avant de crier au racisme !


            • Bill (---.---.76.11) 25 octobre 2006 11:12

              @ Wells

              A ce titre on peut se féliciter que les jeunes puissent être orientés vers des filières professionnelles dès 14 ans. Je sais que c’est un peu impopulaire, mais dès qu’une personne peut mettre en avant un vrai savoir-faire, elle a plus de chance de trouver un emploi, et ça parait mieux que de s’obstiner à aller jusqu’au bac péniblement alors que ça ne vaut plus grand chose devant un recruteur.


            • moutonnoir (---.---.155.249) 25 octobre 2006 16:09

              @Wells

              Déjà toi qui visiblement n’est ni noir ni beur, tu pourrais commencer par écrire français correctement avant d’insulter gratuitement une partie de la population. Quand tu arrêteras de faire trois fautes d’orthographe par phrase, tu pourras peut-être commencer à donner des leçons.

              Ce qui est intéressant dans ton commentaire c’est qu’on voit bien que le racisme puise ses ressources dans l’ignorance. L’ignorance produit la bêtise, la bêtise produit le racisme et la haine de l’autre, en passant par des commentaires aussi simplistes que noir+arabe = sous-culture.

              Quand tu vivras, pour des raisons économiques, dans un lieu à l’abandon, où les rares emplois proposés sont réservés à des gens d’une certaine couleur de peau, où la tienne te vaut d’être contrôlé par la police à longueur de journée, voire même insulté au passage, quand ton quotidien ressemblera à ça, on verra si tu n’as pas envie de brûler quelquechose, toi qui m’as l’air déjà bien énervé au départ.


            • Fred (---.---.155.75) 25 octobre 2006 16:43

              "@Wells

              Déjà toi qui visiblement n’est ni noir ni beur, tu pourrais commencer par écrire français correctement avant d’insulter gratuitement une partie de la population. Quand tu arrêteras de faire trois fautes d’orthographe par phrase, tu pourras peut-être commencer à donner des leçons.

              Ce qui est intéressant dans ton commentaire c’est qu’on voit bien que le racisme puise ses ressources dans l’ignorance. L’ignorance produit la bêtise, la bêtise produit le racisme et la haine de l’autre, en passant par des commentaires aussi simplistes que noir+arabe = sous-culture.

              Quand tu vivras, pour des raisons économiques, dans un lieu à l’abandon, où les rares emplois proposés sont réservés à des gens d’une certaine couleur de peau, où la tienne te vaut d’être contrôlé par la police à longueur de journée, voire même insulté au passage, quand ton quotidien ressemblera à ça, on verra si tu n’as pas envie de brûler quelquechose, toi qui m’as l’air déjà bien énervé au départ."

              C’est enervant ces commentaires sur l’orthographe ; c’est un site internet ou les gens ecrivent vite, pas la dictee de Bernard Pivot. L’ecriture et la parole meme si elles contiennent des fautes sont des bien meilleurs moyens d’expression que les incendies.

              Ensuite, je suis d’accord avec votre commentaire sur l’ignorance mais discuter de problemes lies a des cultures peut apporter des debuts de reponse plutot que de traiter de raciste toute personne qui essaie de comprendre pourquoi les noirs et les arabes sont moins bien integres que les asiatiques par exemple.

              Ensuite, il y a de nombreux pays ou les gens ne sont pas bien integres non plus et qui font beaucoup moins de social que la France et ils n’ont pas les problemes de banlieues que nous avons, pourquoi ?


            • moutonnoir (---.---.71.249) 25 octobre 2006 16:44

              Y a quand même une bonne brochette de fachos ici... On est pas bien là, entre bons français, hein ???

              Alors comme ça à Neuilly, y a pas d’émeutes ? Comme c’est bizarre... J’imagine bien moi pourtant Christian Clavier et Jean Reno encagoulés avec leurs jerricanes en train de foutre le feu à la jaguar de Depardieu...

              Non mais on atteint des sommets ici...

              Le jour où cette vermine de sarko aura ses 20% de logements sociaux on pourra peut-être comparer. Effectivement, quand tu succèdes à Pasqua sur son fief, un des plus riches de France, on ne s’attend pas vraiment à voir des émeutes.

              Je précise également que dans le 8ème et le 16ème arrondissement de Paris il n’y a pas eu non plus d’émeutes.

              Et c’est bien connu les noirs y zont pas de culture et c’est des faignants

              Dire que Sarkozy est ultra-libéral, mon dieu quel scandale ! Sarkozy raciste ? Ooooh comment osez-vous ? Les medias à la botte de Sarkozy ? Vous voyez le mal partout, ce n’est pas parce qu’ils appartiennent aux amis (voire aux « frères ») de sarko qu’ils sont forcément partiaux.

              Non tout ça c’est sûr c’est de la faute aux étrangers qui nous envahissent ! On exploite les richesses de l’Afrique « décolonisée », ils fuient la guerre civile, la maladie, la misère, peut-être ! Mais ça ne me regarde pas moi le bon Français, ils viennent nous emmerder chez nous et en plus ils se plaignent !

              hahaha vous avez vraiment beaucoup d’humour sur ce blog, je vous aime bien tiens...


            • Go USA (---.---.82.121) 25 octobre 2006 18:45

              Tes commentaires me font pitie. Et traiter les gens ne fachos n’est pas une solution. Mais bon tu optes pour la solution de faciliter, l’insulte, parce que tu ne sais pas debattre. Alllez, j’arrete de perdre mon temps avec toi,

              Salut.


            • martin (---.---.34.139) 26 octobre 2006 18:50

              à moutonnoir.

              (...on atteint des sommets) vous en êtes un parfait exemple.

              Je ne vois pas ce que vous avez à reprocher à Wells qui est mesuré dans son avis et fait preuve de bon sens.


            • Redak (---.---.218.160) 31 octobre 2006 18:25

              Les fautes d’orthographe ne sont pas plus graves que les fautes d’idotie morale comme les tiennes et les sarkosiennes. Non plus que les faute de l’hebreux-hongarienne (demande à sarko s’il est farncais de souche et s’il est chrétien). Tu ne sais pas !! donc ne fait pas de faute en t’expriment faussement et « sans référence » Salut


            • (---.---.75.144) 25 octobre 2006 10:51

              il est certain, comme le met en évidence votre article, que la surmédiatisation d’un problème, quel qu’il soit, ne peut que provoquer la surenchère pour les autres acteurs qui ne veulent pas paraître moins « compétents » donc :

              responsabilité des médias qui se devraient d’avoir un peu mieux le sens des responsabiités en se demandant s’il est préférable de faire un papier qui se vend bien ou s’il vaut mieux jouer un rôle responsable au sein de la société en informant avec des mots bien choisis, bien pesés. c’est celà avoir du style-citoyen plutôt que du style-à-tout-fric ;

              et enfin, rappeller sans cesse un pareil fait n’est ce pas d’une manière manière, dévoyée, en faire l’apologie ? ainsi en 2007 les médias feront le rappel de 2006 qui faisait le rappel de 2005 et dans 150 ans on nous le chantera encore ; remarquez je sais que je ne serai plus là mais merde, avoir fait des enfants et en voyant ce qu’est devenue notre société, pourrie du haut en bas de l’échelle, SÉRIEUX, SÉRIEUX, je n’ai qu’une envie : me flinguer ; et le bas de l’échelle à mon avis n’est pas le plus à blâmer car ce n’est pas cet échelon qui dispose de moyens pour résoudre les problèmes


              • loga (---.---.21.169) 25 octobre 2006 10:54

                les médias en font trop car le volume des inforamations sur ce sujet est disproportionné par rapport au 3% ,disons maxi 10% des jeunes qui créent des pbs.

                Il y a bien plus de jeunes positifs ,sympas dont on ne parle jamais .

                Mais n est CE pas une façon politique de faire peur aux gens pour simposer .(droite,gauche ,milieu.... )


                • LE CHAT (---.---.75.49) 25 octobre 2006 11:04

                  on est jamais mieux trahi que par les siens , Johnny , le pote de Sarko , n’entretien t-il pas la flamme en chantant « allumer le feu » plus sérieusement , d’accord avec l’auteur , les médias adorent mettre de l’huile sur le feu .... dans ma petite ville de 15000h , juste 2 voitures incendiées et un bus caillassé ces 15 derniers jours....


                  • De Passage (---.---.162.161) 29 octobre 2006 17:27

                    « juste 2 voitures incendiées et un bus caillassé ces 15 derniers jours.... »

                    J’adore le « JUSTE... »

                    MAGNIFIQUE !! ca c’est de la tolerance smiley

                    Par certain que les proprietaires soient aussi ... tolerants eux. Mais bon JUSTE 2 c’est rien.

                    Bientot ce sera « Elle s’est JUSTE fait violer »


                  • Marsupilami (---.---.60.228) 25 octobre 2006 11:07

                    Article intéressant. Il est évident que les médias sont manipulés par les sbires de Sarkozy : le rapport des RG qui atterrit au Figaro juste à la fin du Ramadan, c’est une telle énormité qu’on ne saurait y voir une coïncidence. Le nain de l’Intérieur cherche ainsi sciemment à exciter les cailleras à des fins électoralistes.

                    Ce constant fait, quelle devrait être l’attitude des médias ? Je pense tout d’abord qu’ils devraient refuser de collaborer aux scandaleuses opérations de police-spectacle organisées par le sinistre de l’Intérieur. Mais que faire quand une bande de racailles brûle un bus pour passer au JT ? Faut-il passer ce fait très grave sous silence afin de ne pas susciter des émules débiles, au risque de l’auto-censure ? Je ne le crois pas. Il faut montrer le réel, tout en le mettant en perspective et en le contextualisant. Et ensuite que la police et la justice soient impitoyables avec les racailles commettant de tels actes, si impitoyable que cela décourage leurs émules de voir leurs capuches à la télé.


                    • Bill (---.---.76.11) 25 octobre 2006 11:21

                      Oui, mais la moyenne des voitures brulées par nuit est de 40 à 100 !!! NOus y sommes habitués et les journaux n’en parlent pas, ce serait répétitif. Mais il y a trente ans, les gens ne l’auraient pas pris comme ça.

                      Ce qui est drôle c’est que les média nous parlent d’une note « confidentielles » ! On peut croire en effet que le nain est derrière tout ça !


                    • Bill (---.---.76.11) 25 octobre 2006 11:32

                      Bon, je suis d’accord avec vous tous. Mais n’oublions pas non plus qu’autrefois les média parlaient de « sentiment d’insécurité ». C’est vrai qu’il s’agit d’une minorité dans les cités mais elle est extrèmement présente. Imaginez que les habitants des immeubles en question ont peur en rentrant et en sortant de chez eux (de se faire racketter ou violenter). Bien sûr les média sont racoleurs, mais ils disent aussi ce que les gens ont envie d’entendre. Hier le Parisien a sorti un papier sur Le Pen, et je suis sur qu’il s’est bien vendu, tout comme les papiers de l’année dernière sur les émeutes, c’est du pain béni pour eux.

                      D’une certaine façon, il est préférable que le sujet soit soulevé, les banlieues exploseront de toutes façons si on ne s’en occupe pas.


                    • ZEN zen 25 octobre 2006 13:30

                      @Marsu

                      Tout à fait d’accord avec toi.


                    • tal (---.---.23.122) 25 octobre 2006 15:18

                      @ marsu

                      @ zen

                      Oui, difficile en effet d’être plus « vrai » et plus concis sur le sujet.

                      En peu de mots TOUT est dit !

                      Le reste à venir vu l’époque et le l’ambiance, risque fort une fois de plus de dérapper « grave » !

                      tal. Cdlmt smiley


                    • PAM (---.---.53.24) 26 octobre 2006 20:24

                      vraiment je suis d’accord votre commentaire.


                    • Romain (---.---.10.200) 25 octobre 2006 11:07

                      Exactement c’est toujours pareil avec les médias ils nous mettent la tête dans la merde sans nous dire qu’il y a un monde qui tourne plus ou moins bien autour. L’art de présenter une minorité comme une majorité pour faire flipper le peuple et vendre leurs torchons. Si ca s’enflamme dans les banlieues cette année ce sera leur faute.


                      • (---.---.8.91) 27 octobre 2006 17:25

                        regardez TF1


                      • Stef (---.---.229.129) 25 octobre 2006 11:09

                        Les médias sont la peste noire de la Démocratie....assoiffé de sang, d’immondité en tout genre, pédophilie, crime sordide, provocation permanente pour se donner encore un sens à leur vie décadente.

                        La révolution démocratique passera par une remise en cause de « leur » capacité à faire un vrai métier d’investigation et non de destruction de la société.

                        Pendons les haut et court, avant qu’il ne soit trop tard

                        A bon entendeur !!!


                        • erdal (---.---.242.88) 25 octobre 2006 11:17

                          C’est une tactique politique pour faire diversion.... Les médias essaye de concentrer l’attention du peuple sur les banlieues car cela leur permet d’occulter les autres sujets (économique) plus important. Ce que je remarque, c’est l’attentisme du gouvernement qui ne font rien (aucune mesure concrete) pour que la situation change, cela montre l’évidence de leur volonté de maintenir et contenir la situation.

                          Ces politiciens sont les héritiers de machiavel et les medias leurs sbires (sachant qu’une grosse partie de la presse écrite est déficitaire et que les grands groupe rachète les éditions, allez comprendre ??? )....

                          erdal


                          • Stéfan Stéfan 25 octobre 2006 11:25

                            « La société moderne a choisi : « Quelle est ta capacité de nuisance ? ». Le paisible est ignoré au profit du remuant. »

                            Excellement formulé.


                            • Prêtresse Prêtresse 25 octobre 2006 14:07

                              « Le paisible est ignoré au profit du remuant ».

                              « Le remuant », qui pénètre jusque dans la reconnaissance, par son espèce d’esprit et de génialité...

                              Un nouvel Ordre de propagation.

                              — -


                            • (---.---.8.91) 27 octobre 2006 17:28

                              Ah tu la bien sentie ?


                            • (---.---.8.91) 27 octobre 2006 17:52

                              Mais y’a t’il une volonté politique de notre part pour trouver seulement l’amorce meme d’une solution à ce « probléme »ou les « banlieues ne sont’elles pas devenue »notre spectacle« , pure contemplation fascinée et passive de notre nombril. »La banlieue" nous absorbe lentement dans un délire paranoiaque et sécuritaire...des bus de la RATP brulent dans la nuit.


                            • Sabreaxel (---.---.57.80) 25 octobre 2006 11:28

                              L’explosion (désormais admise) de l’insécurité en France s’est produite pendant environ 25 ans dans un silence médiatique quasi-total, jusqu’aux dernières élections presidentielles. Les délinquants n’ont donc aucun besoin des médias pour agir même si leur présence doit sûrement les amuser. Prôner le silence c’est lancer un boomerang dans les airs car la réalité finit toujours par revenir en force dans ce type de phénomène de grande ampleur.


                              • Bill (---.---.76.11) 25 octobre 2006 11:33

                                Bon, je suis d’accord avec vous tous. Mais n’oublions pas non plus qu’autrefois les média parlaient de « sentiment d’insécurité ». C’est vrai qu’il s’agit d’une minorité dans les cités mais elle est extrèmement présente. Imaginez que les habitants des immeubles en question ont peur en rentrant et en sortant de chez eux (de se faire racketter ou violenter). Bien sûr les média sont racoleurs, mais ils disent aussi ce que les gens ont envie d’entendre. Hier le Parisien a sorti un papier sur Le Pen, et je suis sur qu’il s’est bien vendu, tout comme les papiers de l’année dernière sur les émeutes, c’est du pain béni pour eux. D’une certaine façon, il est préférable que le sujet soit soulevé, les banlieues exploseront de toutes façons si on ne s’en occupe pas.


                                • ninette (---.---.92.19) 25 octobre 2006 11:39

                                  au sujet de l’apprentissage à 14 ans que je n’approuve pas car l’éducation plus poussée est bien utile on le sais tous enfin le ver est dans le fruit il faut trouver un solution.je voudrais savoir s’il serait possible de se renseigner combien de jeunes de 14 ans sont entrés en apprentissage depuis cette fameuse loi,est-elle valable ou pas.n’y a t-il pas des jeunes qui sortent de l’école à 14 ans et reste chez leur parents.les employeurs sont-ils à la hauteur pour les diriger ?


                                  • Bill (---.---.76.11) 25 octobre 2006 11:51

                                    @ ninette

                                    Mais nous n’aurons de réponse que dans quelques années sur ce sujet. L’apprentissage n’exclut pas l’instruction qui est dispensée en même temps. Les apprentis continuent à étudier le français, les maths, etc, etc. une personne les aident aussi à savoir se présenter en entretien. Certaines filières recherchent beaucoup en ce moment à recruter des apprentis et il faut savoir qu’à l’issue d’un CAP, il est possible de complêter son parcours scolaire.

                                    C’est peut-être mieux que d’aller de mauvaise grace chauffer les bancs de l’école.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès