Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Enseignement : explosion des heures supplémentaires

Enseignement : explosion des heures supplémentaires

Les établissements préparent déjà la rentrée prochaine et le quota des heures supplémentaires est fixé : il apparaît que dans nombre de lycées ces heures sont prévues à la hausse, une hausse de 17 à 20 %, parfois plus... une explosion considérable qui aura des conséquences sur la dégradation de ce métier.

A n'en pas douter on va les imposer aux professeurs d'une façon ou d'une autre, pour les besoins du service, pour combler le manque d'enseignants qui partent à la retraite et qui ne sont pas remplacés... Pourtant, selon la loi, les professeurs ne sont tenus qu'à une obligation statutaire d'une heure supplémentaire... Mais, dans la réalité, souvent cette règle n'est pas respectée. Des pressions s'exercent souvent de la part du chef d'établissement,des inspecteurs pour imposer un service de plus en plus lourd.

Comment ne pas s'inquiéter de l'alourdissement des charges de travail dans une profession qui éprouve de plus en plus de difficultés, qui est mal rémunérée, qui connaît une désaffection et une crise des vocations sans précédent ?

La politique du gouvernement est, bien sûr en temps de crise, de faire des économies en supprimant des postes mais à bien y réfléchir, le compte n'y est pas : les heures supplémentaires défiscalisées coûtent une fortune à l'état ! Où est l'économie et l'efficacité ?

Il serait plus judicieux de recruter de jeunes enseignants dans une période où le chômage gangrène notre sociéte !

Où est la cohérence de l'action de nos dirigeants ?


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Razzara Razzara 1er février 2012 18:44

    Vous écrivez :

    ’ [...] Mais, dans la réalité, souvent cette règle n’est pas respectée. Des pressions s’exercent souvent de la part du chef d’établissement,des inspecteurs pour imposer un service de plus en plus lourd.[...]’

    Et c’est faux, archi faux ! Car en réalité, la perte de pouvoir d’achat de la majorité des enseignants les poussent à accepter avec joie des heures sup ! Si, si, c’est du vécu ... Et je peux vous dire qu’il y en a qui se goinfrent avec des paquets d’heures. Les points d’indice n’ont pas été réévalués depuis belle lurette, ceci explique cela ...

    Quand aux pressions, laissez moi rigoler ! Quelles pressions ? La loi est la loi, et il suffit de refuser. N’importe quel tribunal administratif donnera gain de cause à l’agent concerné. D’ailleurs, pour protester contre cette augmentation délirantes des heures sups (car nous sommes bien d’accord que ce ne sont pas des heures poste, et c’est bien cela le fond du problème comme vous le remarquez vous même), rien n’est plus efficace que de refuser les heures sup en masse. Cela s’est fait dans un établissement ou j’ai séjourné. Magnifique moment ou le patron se retrouve avec sont paquets d’heures sur les bras et obliger d’en référer au rectorat ... Ah, ah, ah, j’en ris encore ! Précision d’importance : ni le patron ni les inspecteurs ne se sont risqués à quelque menace ou pression que ce soit. Ils s’en sont au contraire sagement gardé, et pour cause.

    Voila, voila, ... si ça peut donner des idées de moyens d’actions légaux aux collègues lassés des grèves perlées à la noix qu’orchestrent nos braves syndicats complices, c’en est un. Il faut juste choisir : la tune ou l’intérêt du plus grand nombre. Ouh là, dit comme, c’est pas gagné hein ...

    Cordialement

    Razzara


    • rosemar rosemar 1er février 2012 19:46

      Merci pour ce témoignage ! Je précise que j’ai bien entendu eu connaissance moi-même de pressions exercées sur des collègues:convoqués dans le bureau du chef,ils ont souvent cédé à ce que l’on appelle l’intérêt du service...et maintenant que le chef d’établissement sera le seul à noter et évaluer les enseignants, la pression sera encore plus forte,à n’en pas douter !!


      Pour le reste,vous avez raison:certains profs abusent des heures sup. ,à cause d’un salaire dévalué...Je pense que cela risque de desservir la profession,d’ailleurs:comment peut on faire correctement son travail quand on fait jusqu’à 8 heures sup. ?Les professeurs qui acceptent ces heures sont très appréciés des chefs d’établissement !!ILS RENDENT SERVICE,voilà les propos que j’ai entendus !!
      BONSOIR !

    • lloreen 1er février 2012 22:35

      A voir absolument
      http://www.youtube.com/watch?v=pGKGyFmHqIs&feature=player_embedded#at=24

      Il est clair et net qu’en tant que service public, l’éducation nationale doit être mise en pièces avant d’être définitivement privatisée.

      Selon que vous êtes riche ou « misérable » ....


      • rosemar rosemar 1er février 2012 22:52

        Bien sûr ,l’objectif est de transformer les établissements scolaires en entreprises privées:tout va dans ce sens !Bientôt les chefs d’établissements choisiront les profs à leur guise ,ils les évalueront,leur feront faire des heures sup . etc.

        MERCI pour la vidéo édifiante !!

      • lloreen 1er février 2012 22:46

        razzara
        Certainement êtes vous dans l’éducation nationale ; je ne le suis pas mais je discute très souvent avec une dame professeur en collège qui me parle des conditions de travail de plus en plus lamentables qui y règnent .
        Vouloir calquer une école sur une entreprise publique, il fallait oser le faire:ils l’ont fait.
        Le résultat est à la hauteur de la désespérance....
        Des professeurs se comportant en premier de classe odieux envers leurs collègues, des parents qui jouent au petit chef s’immisçant dans le travail des professeurs au motif qu’il s’agit de l’avenir de leurs enfants ..., des chefs d’établissement qui se la jouent « gauleiter »...., les élèves souvent insupportables parce que les conditions de vie de leurs parents le sont aussi...
        Franchement, je les plains.Comme je plains tous les salariés poussés au suicide comme ultime solution pour s’échapper d’un monde du travail devenant de plus en plus infernal.

        L’homme est devenu un loup pour l’homme et les pauvres moutons déboussolés ne se rendent même plus compte qu’ils ont déjà la patte dans l’abattoir...


        • rosemar rosemar 1er février 2012 23:00

          Merci, razzara, pour vos commentaires !La situation est préoccupante,en effet,et elle risque de se dégrader encore !Pousser les profs à faire des heures sup.,c’est forcément rogner sur la qualité !Travailler plus pour gagner plus ,voilà le résultat !

          Bonsoir
          Rosemar

          • lloreen 1er février 2012 23:35

            rosemar
            « bientôt....profs à leur guise ».
            Je crois que cela se fait dans les autres pays, la France doit être une exception.
            Je trouvais justement très bien cette façon de procéder car elle garantissait justement l’indépendance et l’égalité.Tous les lauréats de concours avaient fait leurs preuves qu’ils avaient un haut niveau de compétences et si leur tête ne « revenait »’ pas au chef d’établissement , aux parents ou à d’autres, ce n’était pas une raison pour les discriminer.
            Cela avait l’avantage d’éviter le copinage et les embauches parce qu’on était fils de ou justement pas fils de...
            Et je crois que c’est justement pour mettre fin à cette indépendance et cette nécessaire neutralité que le ministère introduit l’ignoble concept de la co-optation.....
            Pauvre éducation nationale....


            • rosemar rosemar 2 février 2012 09:30

              oui, lloreen, 

              voilà encore un triste résultat de la mondialisation : le gouvernement fait ,sans cesse ,référence à l ’Allemagne qui sert de modèle dans de nombreux domaines ! Et ,hélas, le modèle français risque de disparaître !


            • HerveM HerveM 2 février 2012 11:01

              Bonjour,

              Ca représente combien d’heures au total une augmentation de 20% des heures supplémentaires ? En hebdo et en annuel bien sûr.

              Merci.


              • rosemar rosemar 2 février 2012 19:50

                Difficile de répondre à cette question ! Certains profs feront plus d’heures que d’autres en fonction du manque d’enseignants ,selon les disciplines !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès