Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Entretien à bâtons rompus avec Patrick Lozès (CAPDIV et Cran)

Entretien à bâtons rompus avec Patrick Lozès (CAPDIV et Cran)

Conseiller national de l’UDF, Patrick Lozès, qui est aussi docteur en Pharmacie, est un responsable associatif conscient déterminé et combatif ! Il y a quelques années, il a fait le pari de rendre la société française un peu plus juste et un peu plus égalitaire... Pour cela, il s’est entouré de personnes de plus en plus nombreuses afin de consacrer son énergie à cet ambitieux projet...

Conseiller national de l’UDF, Patrick Lozès, qui est aussi docteur en Pharmacie, est un responsable associatif conscient déterminé et combatif ! Il y a quelques années, il a fait le pari de rendre la société française un peu plus juste et un peu plus égalitaire... Pour cela, il s’est entouré de personnes de plus en plus nombreuses afin de consacrer son énergie à cet ambitieux projet...

Mais, il fallait aller beaucoup plus loin pour se battre contre les discriminations visibles et invisibles dont sont victimes beaucoup de nos compatriotes... Ainsi, en novembre 2005, un collectif de responsables associatifs intervenant depuis de longues années contre la discrimination et en faveur de l’égalité des chances ont fondé une fédération d’associations : le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN)[1]. Le CAPDIV est membre fondateur de cette fédération... C’est à ce titre que Patrick Lozès est devenu Président du CRAN.

Très actif, le CRAN, qui n’hésite pas à monter au créneau, regroupe aujourd’hui plusieurs centaines d’associations à travers son réseau, de Lille à Saint-Denis de la Réunion, en passant par Fort-de-France, Marseille, Nantes ou Paris...

« Le but du CRAN », nous apprend son Président « est de lutter contre les discriminations dans un esprit d’échange et de partage ». C’est avec ce vœu que commence notre entretien à bâtons rompus avec Patrick Lozès, qui se montre très sévère à l’égard de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité (HALDE)[2] et très déterminé face à Pascal Sevran[3] et Jean-Marie Le Pen...

Mais, en lisant son dernier ouvrage : « Nous les Noirs de France »*, vous en apprendrez beaucoup plus sur le sens du combat mené avec détermination et opiniâtreté par Patrick Lozès contre toutes formes de discriminations et en faveur de la diversité, de la promotion des chances...

Monsieur Patrick Lozès, pourriez-vous nous présenter le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN) ?

Le CRAN accueille des personnes de toutes origines géographique ou ethnique, de toute appartenances philosophique ou religieuse, de tout milieu social ou économique. Notre Conseil ne se définit pas par une appartenance politique.

Depuis un an, le CRAN a permis de poser publiquement la question de la place et de la situation des populations noires en France ainsi que leur demande de justice et d’égalité et ce, dans le cadre strict des valeurs ainsi que des lois de la République.

Le CRAN lutte pour

- de meilleures conditions de vie des Noirs, d’accès au logement et à l’emploi,

- une meilleure représentativité politique, sociale et économique des Noirs...

Le CRAN prône le respect, la tolérance et la cohésion de la société française.

Dans la lutte contre le racisme, le CRAN concentre son combat sur les actes concrets que sont les discriminations.

Dans ‘’CRAN’’, il y a un terme : ‘’Associations Noires’’... N’y a-t-il pas un risque, dans cette appellation, d’aller vers un ‘’communautarisme’’ de fait, alors que le Gouvernement prône pour une ‘’citoyenneté’’ à part entière, et, alors que le CAPDIV est ouvert à toutes et à tous sans exception ?

Arrêtons avec ce leurre du communautarisme !

Le CRAN est ouvert à tous. Au CRAN, militent des Noirs des métis et des Blancs, des Juifs, des Musulmans, des Catholiques, des Protestants, des Agnostiques, des Athées etc.

Le communautarisme en France est plutôt pratiqué par les Blancs qui souhaitent vivre entre eux dans des immeubles sans Noirs et sans ceux qui sont réputés différents. Le communautarisme, est plutôt du côté des Blancs qui, dans les entreprises ne recrutent pas de Noirs ou de Beurs.

Les Noirs quant à eux souhaitent vivre dans les mêmes immeubles que les Blancs et ils veulent travailler dans les mêmes entreprises que les Blancs ! Le combat du CRAN est une demande d’égalité et de justice, ce n’est pas du communautarisme.

L’accusation de communautarisme appliquée au combat des Noirs de France, est un non-sens absolu ! C’est indigne et même indécent.

Comme d’autres ont pu le faire avant nous, le CRAN mise sur la visibilité et la revendication, pour faire valoir les droits. Nous, les Noirs de France, regroupés au sein du CRAN : nous nous battons pour faire valoir nos droits au sein de la République. Nous voulons être reconnus comme des citoyens à part entière. Au nom de quoi voudrait-on nous en empêcher ? Certainement pas au nom de la République !

Vous vous êtes souvent déclaré favorable à la discrimination positive ! N’avez-vous pas l’impression, Monsieur Lozès, que cette discrimination est aussi dangereuse, voire plus, que toutes les discriminations qui sont dénoncées, d’autant qu’on s’aperçoit que les problèmes des banlieues sont loin d’être réglés et que la misère s’installe de plus en plus dans notre Pays ?

‘’Discrimination positive’’, c’est une expression impossible ! Une discrimination peut difficilement être positive et il est curieux qu’on ait choisi de traduire le terme anglais d’‘’affirmative action’’ de cette façon. Si on avait voulu décrédibiliser le concept d’‘’affirmative action’’ et empêcher tout débat sur le sujet, on ne s’y serait pas pris autrement.

L’action affirmative n’est rien d’autre que la prise en compte des difficultés quotidiennes liées à la couleur de la peau, sans prétendre remplacer les dispositifs existants, mais en les complétant et en démultipliant leur efficacité.

Un Noir pauvre a plus de difficultés qu’un Blanc pauvre. L’action affirmative, ce n’est pas dire que l’on va aider le Noir pauvre à la place du Blanc pauvre, mais que l’on va compenser les difficultés du Blanc pauvre ET du Noir pauvre en tenant compte de leurs situations respectives. Il faut bien comprendre que l’action affirmative existe déjà dans notre pays. Elle est utilisée couramment pour compenser des handicaps géographiques, scolaires, sociaux...

Comment payer plus ou moins d’impôts selon qu’on gagne plus ou moins d’argent ? Par de l’action affirmative.

Que faut-il pour les Zones d’éducation prioritaire (ZEP) ? De l’action affirmative.

Et ce ne sont que des exemples.

Les Français font de l’action affirmative sans le savoir.

On ne l’emploie pas pour aider spécifiquement les victimes de discriminations basées sur la couleur de peau. Mais ce n’est qu’une question de degré, pas de nature. Notre système est déjà, massivement, habitué à ce genre de dispositifs.

L’action affirmative, c’est faire en sorte que tous les compétiteurs d’une course de 100 m soient à égalité sur la ligne de départ. S’il y a des décrochages, avant la course, celle-ci est biaisé et inégale ! Il faut dont préalablement corriger les éventuelles inégalités pour rendre la course plus équitable. Ensuite, chacun se bat avec ses moyens. L’action affirmative, ce n’est pas donner un avantage à quelques-uns, c’est rétablir l’équilibre. Etre opposé à ces rééquilibrages, c’est favoriser les positions de pouvoir actuels, qui sont la négation des principes républicains d’égalité et de fraternité.

On pense souvent que l’action positive va prendre des emplois aux Blancs ! Mais qui dit que ces emplois appartiennent aux Blancs et pas à tout le monde, sans distinction de couleur peau ? Ce raisonnement-là, c’est la mise en forme idéologique d’une position de pouvoir !

Avez-vous des contacts fréquents avec la Halde à ce sujet ? Si oui, quel est le message que vous leur distillez ?

Nous avons des contacts fréquents avec la HALDE, même si nous critiquons sa lenteur dans la lutte contre les discriminations.

Cette institution a été créée le 30 décembre 2004, et a eu le temps de s’installer. Elle a plutôt été silencieuse et ne s’est pas encore donné les moyens de lutter efficacement contre les discriminations raciales, qu’elle minimise ou rabat sur d’autres formes de discriminations.

Ce n’est pas le principe de la HALDE qui est en cause, ni même la compétence de ses membres, Cependant l’impatience des populations minorées est grande, et la HALDE ne répond pas à l’attente de ces populations.

Par exemple au lieu d’ouvrir le débat sur les outils de lutte anti-discriminatoire, la HALDE répond par le silence et des manoeuvres dilatoires sur les statistiques de la diversité, qui peuvent révéler l’ampleur des discriminations non intentionnelles et l’inefficacité des politiques publiques de lutte contre les discriminations...

C’est une grave accusation que vous lancez Monsieur Lozès... Quoiqu’il en soit, il y a un sujet sur lequel le HALDE semblerait, selon nos informations, ne pas vouloir trancher : la discrimination des demandeurs d’emploi par l’âge... Quelles sont les positions du CAPDIV et du CRAN à ce sujet ?

Pour moi, aucune discrimination n’est acceptable. Elles sont toutes à combattre. Accepter une discrimination, c’est les tolérer toutes. Je combats donc cette discrimination comme je combats touts les autres discriminations.

S’agissant des propos écrits et dits par Pascal Sevran, animateur à France 2, avez-vous l’intention d’agir, ce, malgré les excuses de cet animateur de France 2 ?

Pascal Sevran a dit ne pas « retirer une ligne » de son livre.

Au-delà de l’horreur des déclarations de Monsieur Sevran, elles sont aussi atterrantes de bêtise. Rendre la natalité des Noirs, responsable de la famine en Afrique est parfaitement ridicule. Les grandes famines sont généralement liées à des guerres combinées à des changements climatiques. Il y a eu jadis en France des famines nationales, locales ou régionales et il n’aurait heureusement pas été acceptable de dire qu’il fallait stériliser les Français !

Ces déclarations abjectes ne concernent pas uniquement les populations noires. Les stéréotypes racistes et les sous-entendus eugénistes des propos de Pascal Sevran sont incompatibles avec l’esprit et la lettre de la République.

Il y a des règles et un socle de valeurs en France qui empêche que l’on insulte impunément qui que ce soit ! Les lois de la République sont bien faites, elles punissent les racistes parce qu’ils véhiculent non pas ‘’simplement’’ des idioties, mais des incitations à la haine.

Pascal Sevran dit : « je ne suis pas raciste, mes amis le disent ». Mais ce qu’on juge, ce ne sont pas ses années passées, ses relations, son CV. Ce qu’on juge, ce sont ses propos, ceux qu’il a tenus, répétés et confirmés en 2006 - et ceux-là sont sans équivoque ! C’est toujours le même vieux discours : « Je ne suis pas raciste, puisque j’ai un ami noir et j’ai un CD de Harry Belafonte ». Pascal Sevran refuse toujours de voir la charge des propos qu’il tient, ceux qu’il tient dans le présent !

Ses propos ne sont pas ‘’baroques’’, ni pittoresques, ni gentiment excessifs : c’est tout simplement méprisant, abject et d’une autre époque ! C’est un ramassis de haine et de clichés contre l’Afrique. Les Noirs d’Afrique sont pour lui un sujet de conversation, une donnée impersonnelle sur laquelle il aimerait qu’on ‘’intervienne’’ - comme les impôts, les excès de vitesse : il oublie qu’il a affaire à des hommes et des femmes avec un cœur, un esprit, des sentiments. Ce ne sont pas des animaux nuisibles, trop nombreux, irresponsables, sur lesquels on a le droit de prôner des méthodes eugénistes qu’on appliquerait aux ours des Pyrénées ou aux ramiers parisiens.

On ne juge pas la personne Pascal Sevran ! On juge ses actes. La justice a été saisie. Laissons-la suivre son cours. Les mots qu’il a prononcés sont trop monstrueux pour qu’une sortie pitoyable soit envisageable.

Maintenant, nous allons parler de la Campagne des Présidentielles 2007... Patrick Lozès, tout d’abord, nous supposons que votre soutien est réservé à François Bayrou., Président de l’UDF Est-ce exact ?

Je répondrai à cette question dans un autre cadre. Je souhaite opérer une séparation nette entre mon engagement politique et mon action au CRAN, car toutes les tendances politiques sont représentées en son sein : UMP, UDF, PS, PC et Verts etc. C’est pour nous, la meilleure carapace contre l’instrumentalisation.

C’est une véritable union nationale que nous réalisons en travaillant à cette question de cohésion nationale sans esprit partisan.

Sur une question aussi importante, il faut transcender les appartenances partisanes pour sortir des oppositions inefficaces.

Monsieur Lozès, pourriez-vous nous dévoiler vos sentiments sur le déroulement de cette campagne, d’autant que ‘’Les Enfants de Don Quichotte’’, s’invitant dans celle-ci, ont installé leurs tentes à Paris et en Province, et, exigent un droit opposable au logement ?

Il y a un point commun entre cette action et celle menée par le CRAN. Ce mouvement issu de la société civile, a été capable depuis la société civile de faire évoluer les candidats.

C’est ce que nous faisons également, à notre manière au CRAN. Le poids de la société civile sur les élus est un poids positif.

Monsieur Lozès, diriez-vous, comme la majorité des démocrates de notre Pays, qu’ « à partir du moment où Jean-Marie Le Pen représente une frange de partisans et d’électeurs, il serait totalement scandaleux et anormal qu’il ne puisse, faute des 500 signatures requises, se porter Candidat à l’Election présidentielle 2007 » ?

Je ne suis pas sûr que la majorité des démocrates dise cela ! Je rappelle que Jean-Marie Le Pen, Président du Front national, a, de très nombreuses fois, été condamné par la justice, notamment pour incitation à la haine raciale et apologie de crime de guerre.

Jean-Marie Le Pen a par exemple été condamné en novembre 1998 par le tribunal de grande instance de Nanterre pour avoir déclaré : « Je crois à l’inégalité des races », lors de l’université d’été du FN, le 30 août 1996.

Aujourd’hui certains, notamment parmi les plus les jeunes n’ont plus en mémoire les sinistres jeux de mots : « Durafour crématoire » et les déclarations ignobles de Jean-Marie Le Pen, lorsqu’il par exemple prétendu : « Les chambres à Gaz sont un détail de la 2ème guerre mondiale ».

Je refuse de me laisser avoir par les nouvelles affiches racoleuses du Front national. Une jeune métisse sur une affiche ne masquera pas pour moi, le fait que le Président du Front national est une exception dans le paysage politique français en raison de ses condamnations judiciaires. Rien que pour cela, il ne peut pas être considéré comme un ‘’candidat comme les autres’’.

Monsieur Lozès, n’avez-vous pas l’impression que cette loi obligeant à chaque personne 500 signatures pour qu’elle puisse se présenter à une élection présidentielle, est en quelque sorte une discrimination ‘’déguisée’’ ?

Non, je n’ai pas cette impression !

Au-delà de vos sentiments que vous pourriez éprouver pour ‘’votre’’ candidat ‘’préféré, quels sont les messages que vous lancez, en tant que Président du CRAN et du CAPDIV, à tous les candidats à la Présidentielle 2007 ?

En tant que président d’association ou de fédération des associations, je n’ai pas de ‘’candidat préféré’’.

Monsieur Lozès, avez-vous peur, comme beaucoup, d’un scénario analogue à celui du 21 avril 2002 ?

J’ai l’impression que les leçons du 21 avril 2002 n’ont pas été intégrées ni comprises !

Allons-nous pouvoir vivre tous ensemble ? Telle est la question que se posent nos concitoyens depuis la crise des banlieues.

A cette question existentielle, les responsables politiques classiques ont choisi de ne pas répondre directement, laissant aux Français, le choix entre le vertige et les réponses trompeuses du Front national.

Oui, il ne faudrait pas, d’un revers de la main, écarter le risque d’un 21 avril bis !

Quel sera le message du CRAN et du CAPDIV au prochain Président de la République française ?

Je décris tout cela dans mon livre : « Nous les Noirs de France ».

Pour le prochain Président de la République, il y aura deux défis majeurs :

- Le défi écologique

- La cohésion nationale.

Sur ce 2ème défi, 2 voies se dessinent à l’horizon :

- soit une partie des citoyens est laissée sciemment au bord de la route : c’est la solution explorée par les extrémistes qui voient leur survie dans la division. La France, qui veut faire peur, est au final une France qui a peur d’elle-même car la majorité des Noirs réputés ‘’différents’’ est française !

Cette option est une impasse.

- l’autre voie est réaliste, constructive et moderne. Trouvons à nos maux des solutions françaises en tenant compte de nos spécificités ainsi que de notre réalité enfin assumée et valorisée : la diversité ethnique et culturelle françaises.

Quelle chance d’avoir le monde chez soi !

Il est temps que cette diversité prenne ses marques, se mette en action, se gonfle d’enthousiasme.

C’est forcément avec l’ensemble des citoyens que la France s’en sortira.

En conclusion, Monsieur Lozès, quel message d’espoir pourriez-vous nous adresser, en tant que Président du CRAN et du CAPDIV ?

Un an après sa création et le bilan très positif de ses actions, le Cran est une bonne nouvelle et un espoir pour les populations noires qui disposent enfin d’un instrument républicain pour démontrer à la nation entière les difficultés qui sont les leurs et qui n’étaient pas perçues dans leur globalité par la société française.

Mais c’est aussi une bonne nouvelle pour la France car notre pays est une nation admirable, qui pourtant tolère en son sein des discriminations inacceptables jusqu’à ce qu’on les lui montre, en général, cela entraîne une prise de conscience et la mise en place d’actions correctrices. C’est à ce travail de mise en lumière que s’est attelé le Cran.

Le grand changement, c’est que ce qui passait inaperçu il y a quelques années, comme les dérapages de Pascal Sevran ou de Georges Frêche, ne passe plus inaperçu, c’est une victoire pour tous les démocrates car c’est une vraie chance pour la démocratie que les minorités se sentent pleinement légitimes au point de refuser ce qui était accepté passivement.

La compassion est en train de faire voie à l’action !

Ce qui était tout de même problématique, c’est la facilité avec laquelle tous ceux qui s’adonnaient au ‘’racisme de tous les jours’’ se faufilaient vers une coupable immunité. Ce ‘’racisme accepté’’, ce ‘’racisme ordinaire’’ envers les populations noires, n’est plus possible notamment depuis l’avènement du CRAN. Que les vexations quotidiennes infligées à des millions de citoyens viennent à diminuer ou à être sanctionnées, est une bonne nouvelle pour la France, mon pays, en lequel je crois !

*« Nous les Noirs de France », paru le 25 janvier 2007 aux Editions Danger public, Paris

Contact Presse : Olivia Debage. Courriel : odebarge@lamartiniere.fr



[1] Le CRAN. 55 rue du Château d’Eau. 75010 -

[2] HALDE. 11, rue Saint Georges. 75009 PARIS.

[3] Dans son livre, Le Privilège des jonquilles, (paru chez Albin Michel), Pascal Sevran avait écrit : « La bite des Noirs est responsable de la famine en Afrique ». Questionné par un journaliste très révolté, il s’est enfoncé encore plus dans ses propos teintés d’eugénisme et de racisme en rétorquant haut et fort : « Et alors ? C’est la vérité ! L’Afrique crève de tous les enfants qui y naissent sans que leurs parents aient les moyens de les nourrir. Je ne suis pas le seul à le dire. Il faudrait stériliser la moitié de la planète ! ». Plainte a été déposée contre lui par le président du Cran, par d’autres associations (dont SOS Racisme)..., et par le gouvernement du Niger.


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (132 votes)




Réagissez à l'article

110 réactions à cet article    


  • fouadraiden fouadraiden 31 janvier 2007 10:27

    il faut évidemment soutenir ce type de discours qui vise à mettre le nez des français dans leur caca ordinaire

    c’est encore la seule façon de faire.nous sommes en 2007 bon dieu.

    le seul racisme qui s’exerce est bien celui contre les hommes et femmes noirs.

    les noirs doivent le dire sans réserve aucune.

    les révolutionnaires tricolores nous ont bien fait rire en tout cas avec leurs histoires d’égalité...


    • Bill Bill 31 janvier 2007 10:34

      Pfiou !

      Pas le temps de tout lire ! En lisant le début je me suis d’un seul coup dis « tiens ! mais... mais... je m’en fous ! » Ben oui, je travaille avec un noir, je vis avec une noire, je fréquente des noirs ! Mais comme je suis blanc, je suis suffisament visible, comme ça !

      Et puis quoi, il n’y a pas de noirs visible chez nous ? Et les créoles ? Et ces présentateurs à la télé sont trop babtourisés ? Idem pour les sportifs et les chanteurs ?

      Mes pauvres amis, comme vous souffrez ! Les autres sont méchants hein ? Mais moi je vais vous aider à avoir la vraie place que vous méritez ! Votez pour moi !

      Bill


      • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 31 janvier 2007 12:27

        Bill, votre message du 31 janvier 2007 à 10H34 me laisse quelque peu dubitatif !

        - « Pas le temps de tout lire ! », écrivez-vous... Mais, comment pouvez-vous réellement juger les propos que m’a tenus Patrick Lozès ?

        - « En lisant le début je me suis d’un seul coup dis <> Ben oui, je travaille avec un noir, je vis avec une noire, je fréquente des noirs ! Mais comme je suis blanc, je suis suffisament visible, comme ça ! », continuez-vous... Mais, lorsque vous vous considerez, en tant que blanc, comme suffisamment visible comme ça, vous oubliez une seule chose importante : LA SEULE RACE QUI EXISTE AUX CÔTES DU MONDE VEGETAL ET DU MONDE ANIMAL EST LA RACE HUMAINE !!!

        - « Et puis quoi, il n’y a pas de noirs visible chez nous ? Et les créoles ? Et ces présentateurs à la télé sont trop babtourisés ? Idem pour les sportifs et les chanteurs ? », demandez-vous !... Mais, ces gens-là, QUI SONT, COMME VOUS ET MOI, DES ÊTRES HUMAINS, si ils sont là, c’est justement grâce, ET UNIQUEMENT GRÂCE, à leur travail acharné pour aboutir au résultat qu’ils ont voulu obtenir pour eux... Je ne comprends pas que cela puisse vous étonner outre mesure...

        « Mes pauvres amis, comme vous souffrez ! Les autres sont méchants hein ? Mais moi je vais vous aider à avoir la vraie place que vous méritez ! Votez pour moi ! », concluez-vous, Bill... Mais, si vous aviez lu à fond cet article, vous vous seriez rendu compte que Patrick Lozès veut l’unité de la France et non un monde communautarisé !

        Bref, même si je vous remercie d’y être passé brièvement pour le lire en diagonale, je vous recommande de lire cet article avec attention...


      • Bill Bill 31 janvier 2007 12:40

        @ Dominique Dutilloy

        Tout d’abord, merci de m’avoir répondu !

        Par contre je regrette que vous fassiez un petit amalgame sur mon discours... Vous nous dites que les races n’existent pas en pointant du doigt le racisme !

        Mais soyons clair : je le répète encore, le « racisme » me fait horreur, mais je regrette qu’on tombe toujours dans les mêmes principes qui consistent à culpabiliser les Européens...

        Et puis ce qui me fait horreur aussi, c’est qu’on pratique cette sorte de discours, je suis navré, les « Africains » et les « noirs » que je connais ont du talent et bossent, et mènent une vie parfaitement normale ! Ainsi que je l’ai souvent dit, reparlons des Eboué, des Sanghor et autres, plutot que de parler toujours de ces « pauvres noirs » qui seraient discriminés... et n’oublions pas que le présence d’Africains sur notre sol n’est pas si ancienne que ça, il faut peut-être un peu plus de temps pour que tout se fasse naturellement...

        Ne m’en veuillez pas, je lirai votre article un peu plus tard, car sur mon lieu de travail...

        Bien à vous

        Bill


      • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 31 janvier 2007 17:09

        Bill, excusez-moi pour cet amalgame bien involontaire ! Mais, c’est la manière dont vous vous servez pour vous exprimer qui m’a fait réagir ainsi...

        Ne vous inquiétez donc pas...

        Ceci dit, merci pour votre lecture ...


      • Voltaire Voltaire 31 janvier 2007 10:46

        Merci pour cet entretien riche en information.

        La forme en était volontairement provocatrice mais sans excès, et les réponses sonnent justes. Que Patrick Lozès soit de sensibilité UDF se ressent dans ses propos mesurés et il parvient à garder une distance appréciable entre ses engagements associatifs et politiques.

        Je ne peux aussi que soutenir la différence qu’il propose entre discrimination positive et « affirmative action », que l’on pourrait peut-être traduire par « action volontariste ».

        Que de nombreuses personnes de couleur, comme de nombreuses minorités, soient l’objet de discriminations en France est hélas un fait, qui entraine deux conséquences : l’une sociale, sur la cohésion, l’autre économique, par un formidable gâchis de talents et la nécessité d’assister des personnes qui souhaiteraient travailler.

        Par ses actions et revendications réalistes et mesurées, le CRAN a certainement un rôle positif à jouer. Et qu’il puisse aussi faire émerger de nouveaux responsables politiques n’en sera que plus positifs : j’ai toujours été étonné de voir si peux de noirs en politique en France, alors que l’histoire comme l’expérience démontre abondamment que leur talent et compétence dans ce domaine est certainement à l’égal des autres.


        • CAMBRONNE CAMBRONNE 31 janvier 2007 12:08

          ENCORE UNE COUCHE !

          Merci à l’auteur de nous rappeler que nous sommes d’infames racistes . Quelle pensée originale .

          Quant à l’arabe de service , notre cher compatriote qu’il nous explique comment sont traités les noirs dans les pays arabo musulmans . Quant ils ne sont pas esclaves ils sont méprisés sans retenue .

          Vive la république quand même .


          • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 31 janvier 2007 14:16

            Cambronne, je vous remercie de m’avoir lu ! Je tiens à vous rappeler que les racistes n’existent pas qu’en France ! Ils sont partout, les xénophobes également...

            Aussi, lorsque vous parlez du traitement infligé aux Noirs dans les pays arabo-musulmans -et vous avez parfaitement raison de le faire-, vous ne faîtes que rappeler cette triste réalité, qui, existe hélàs en Mauritanie ! Malheureusement, nos Gouvernements, pour raison de Real-politik, ne réagissent pas du tout ou réagissent très peu en formulant, DU BOUT DES LEVRES, quelques timides protestations !


          • CAMBRONNE CAMBRONNE 31 janvier 2007 18:45

            M DUTILLOY

            Merci de m’avoir répondu et je suis bien d’acccord avec vous sur le fond . Il me parait plus important de dénoncer comme vous le faites l’esclavagisme dans certains pays que de revenir une fois de plus sur le racisme français qui par certains aspects irait en diminuant . A mon avis rien à voir avec l’avant guerre . Plus que du racisme nous observons de l’agacement . Je pense que Patrick Lozès est mieux que la première idée que j’en avais et votre article a contribué à me faire revoir ma copie .

            Bien à vous .


          • fouadraiden fouadraiden 3 février 2007 11:25

            les noirs dans les pays arabes dites vous compatriote cambronne ?

            etrange votre raisonnement ;mais c’est à la mode ce comparatisme illusoire

            alors :

            d’abord les arabes ne sont pas democratiques,et croyez moi, etre un arabe meme chez les arabes n’est pas une garantie.

            ensuite les noirs arabisés dans le monde arabe ne subissent en aucune façon ce que des noirs occidentalisés subissent ou ont du subir en contexte occidental.

            je vous defie de me prouver ,document à l’appui, le contraire.et ne me dites pas que les arabes ont fait le plein d’esclaves pour leur empire ,cela nous le savons ,et il n’a pas fallu vous attendre pour le savoir.

            les noirs chez les arabes n’ont jamais été pendus en place public pour avoit toucher une femme dite blanche,ils n’ont jamais été humiliés massivement dans des champs d’explotation,ils n’ont jamais été concentrés à prier dans des mosquées exclusivement remplies de noirs....enfin je ne parle que d’une memoire contemporaine.

            les sociétés arabes n’étant pas democratiques ,il est inutile de vouloir leur intenter un procès, car tout individu quelque soit sa couleur ou meme son origine sociale risque de se voir injustement discriminés dans une société arabe.la distinction en terre d’islam n’est pas la couleur de peau ou la race ,l’islam ,meme arabe ,a toujours été cosmopolite.

            parcontre nos compatriote occidentaux et leurs sociétés reposent sur d’autres fondements ,eux.


          • Briseur d’idoles (---.---.168.65) 31 janvier 2007 12:19

            Il faut savoir que le CRAN est une création du CRIF et que M.Lozès était présent à son dîner annuel" !


            • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 31 janvier 2007 12:31

              vous vous trompez : le CRAN n’est pas une création du CRIF..., pour une simple et bonne raison : ses membres sont issus de toutes origines religeuses... Si vous vous rendez sur le site du CRAN, je vous invite à regarder la liste des associations associées... Par ailleurs, il était normal que Patrick Lozès fût invité au dîner annuel du CRIF : d’autres, non juifs comme lui, l’étaient également, du fait de leurs responsabilités associatives, politiques, administratives...


            • Briseur d’idoles (---.---.168.65) 31 janvier 2007 12:52

              Je mettrai en ligne dès que possible ses interviews données « au Monde » et à « Actualité-Juive »


            • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 31 janvier 2007 14:22

              Briseur d’idoles, vous pouvez mettre en ligne les interviewes données au « Monde » et à « Actualité Juive » par Patrick Lozès ... Mais, le fait qu’il puisse être interrogé par ces médias, ne signifie pas pour autant qu’il soit un membre du CRIF...

              D’ailleurs, quel mal y aurait-il que Patrick Lozès fût un Membre du CRIF ? Pour ma part, je ne vois pas en quoi cela gêne... Cette institution, le CRIF, est une institution autorisée et reconnue par l’Etat ! Ce n’est pas un groupuscule terroriste comme Al Qaïda !

              Alors, j’ai la nette impression, en lisant vos propos, qu’ « appartenir au CRIF c’est commettre une mauvaise action » !


            • wrisya (---.---.231.251) 31 janvier 2007 13:17

              Salut Bill et Consorts,

              Je crois pas que l’auteur est voulu stigmatiser les Blancs comme une sorte d’entité en dénonçant un racisme ordinaire qui est bien réel dans ce pays : la grande différence avec les pays anglos saxons c’est qu’en France, j’ai l’impression que le racisme reste dans un non-dit perpétuel qui est souvent palpable par ceux qui le subissent à travers des subtilités : on entendra rarement un employeur ou un propriétaire dire « Sale Noir » mais juste « Pas de place pour vous »... Le rapport au racisme aux States est bien plus violent et moins hypocrite mais au vu de leur relation très violente à la communauté Noire (KKK, apartheid...) désormais c’est un sujet dont les gens parlent plus librement qu’en France. Toutefois, remettons les pendules à l’heure : dire de la France qu’elle est un pays « raciste » est très stupide, le propos est simplement de mettre en exergue la réalité d’un comportement sociétal plus ou moins conscient d’ailleurs qui affirme dans le non-dit le rejet d’une communauté « visible » parce qu’elle cristalise des préjugés et un mal être profond...

              Le racisme en France est quelque chose d"trange car il est difficile à déceler parfois si on compare aux anglos saxons : il a honte de lui-même et ne se dit pas... Mais au delà de cette question, je me demande si en France ce ne serait pas surtout la xénophobie qui pose un réel et vrai problème... J’ai rarement été confrontée au racisme, mais à la xénophobie c’est certain... L’auteur peut peut être nous donner son avis... ?


              • Bill Bill 31 janvier 2007 13:39

                Chère Wrysia

                Pourquoi ce Bill et « Consorts » ?

                Je ne parle qu’en mon nom...

                Et pourquoi ne se demande t’on jamais si la « communauté » « noire » ne se décridibilise pas en ayant des chanteurs qui disent qu’il faut « niquer » la France comme une « salope », en mettant des « yo » à la fin de chaque phrase, en regardant tout un chacun en chien de faïence ?

                Pourquoi toujours regarder la paille dans l’oeil des autres ?

                Je ne me sens pas concerné par ce « consorts » ! Et je travaille avec des personnes « de couleur » comme on dit, alors la discrimination positive me parait absurde, je ne vois pas de racisme ici...

                Bill


              • wrisya (---.---.231.251) 31 janvier 2007 13:57

                Hou laa... eh ben !! J’ai pas tout compris mais bon... Ok laisse tomber !

                Le « consorts » ne sous entendait rien de tendancieux... c’était juste un clin d’oeil aux autres vite fait histoire de dire bjr à tout le monde, mais tu m’as mal compris mais c’était pas la peine de s’énerver pour si peu...

                Enfin on s’en fout... bonjour quand même... (sans le consorts) !


              • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 31 janvier 2007 14:27

                Wriza,

                - le racisme c’est détester une personne du fait de la couleur de sa peau,

                - la xénophobie, c’est refuser à toute personne, qu’elle soit blanche, noire, jaune, arabe, de séjourner sur le territoire français ! Un xénophobe acharné ne voudra d’aucun Anglais, Allemand, Belge..., sur son sol, alors que ce sont, comme lui, des blancs...

                La xénophobie, c’est une sorte de racisme aussi !


              • seb59 (---.---.180.194) 31 janvier 2007 13:25

                Encore un article sur les « discriminations » !

                C’est fou ! On se croirait aux usa à l’epoque du kkk.

                Il n’y a pas de discrimination, il a un choix.

                Celui de travailler, faire des etudes, trouver du boulot.

                Ou ne rien faire à l’ecole, zoner, raler contre les « discriminations », et attendre le rmi et le logement opposable.

                Les associations comme ca, font leur fond de commerce en entretenant cette « difference » noir/blanc, gris/blanc, noir/gris.

                Cet article ne sert à rien, c’est juste un porte voix pour le cran.


                • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 31 janvier 2007 14:47

                  seb59 (IP:xxx.x34.180.194), votre message du 31 janvier 2007 à 13H25 démontre que vous n’avez rien compris !

                  - "Encore un article sur les discriminations ! C’est fou ! On se croirait aux usa à l’epoque du kkk", écrivez-vous... Au risque de vous vexer, j’ai la nette impression que vous n’avez pas du tout lu l’article ! En effet, il n’a jamais été question nulle part du KKK ou de la discrimination raciale aux U.S.A. ! Avec Patrick Lozès, je n’ai parlé que des problèmes qui sont des problèmes franco-français.

                  - « Il n’y a pas de discrimination, il a un choix : Celui de travailler, faire des etudes, trouver du boulot », prétendez-vous ! C’est archi-faux ! Les discrimations existent, ont existé et existeront toujours ! Vous n’avez certainement pas entendu parler de la discrimination par l’âge (subie par les chômeurs quinquas et par les jeunes âgés d’une vingtaine d’années, puisque vous parlez de trouver du boulot), de la discrimination religieuse (subie par les Juifs), de la discrimination raciale (subie par tout le monde, y compris, nous les Blancs) ! Vous savez très bien que même ceux qui ont fait des études peuvent être discriminés !

                  - « Ou ne rien faire à l’ecole, zoner, raler contre les discriminations, et attendre le rmi et le logement opposable », continuez-vous sur votre lancée... Laissez-moi vous poser une question : qu’avez-vous à offrir à ces jeunes, qui assistent à la déchéance de leurs parents, eux-mêmes au chômage ? Pensez-vous qu’ils aient réellement envie de respecter la loi, de se comporter en citoyens, alors, que, dans ce même temps, on ne leur propose que le RMI, en leur demandant de « fermer leur gueule »... Avant de tenir ce raisonnement que vous tenez, c’est toute notre Société qui est à revoir : l’autorité de l’école doit être rétablie, le rappel à la Loi aussi ! Mais, il faut donner à toutes et à tous les moyens de travailler !

                  - « Les associations comme ca, font leur fond de commerce en entretenant cette difference noir/blanc, gris/blanc, noir/gris », prétendez-vous ! Vous avez le droit de penser ainsi ! Mais, je vous recommande de vous pencher sérieusement sur tous les maux de notre société avant de juger péremptoirement ainsi ! Heureusement que ces associations existent : elles permettent justement de lutter contre toutes ces discriminations (qui ne sont pas que raciales ou religieuses), puisque l’Etat est défaillant dans ce domaine.

                  - « Cet article ne sert à rien, c’est juste un porte voix pour le cran », estimez-vous. Décidément, vous connaissez mal le travail des journalistes ! Je n’ai fait qu’informer les lecteurs d’AGORAVOX du travail que fait Patrick Lozès à la tête du CAPDIV et du CRAN... Qu’entendez-vous par « porte voix » ? Je ne suis le porteur de stylo à bille de personne : je ne fais qu’informer, point barre !

                  Aussi, je vous recommande, avant de rédiger de tels posts, de bien vous informer sur tout ce qui nous entoure !

                  Cela dit, merci de m’avoir lu !


                • seb59 (---.---.180.194) 31 janvier 2007 15:16

                  @ dominique

                  Et vous ? Avez vous lu mon commentaire ? j’ai dit qu’on se croirait aux usa, pas qu’on y etait.

                  Oui, bien sur il y a toujours de la discrimination : des blancs vers les noirs (et l’inverse !!!), des beaux vers les moches, des hommes vers les femmes, entre vieux et jeunes, copains et inconnus, riches et pauvres : c’est de la preference. Chacun prefere celui qui lui ressemble ou qui ressemble a ses gouts. C’est humain. Mais votre article ne parle pas de ce genre de racisme , mais du racisme contre les noirs.

                  Ils ne veulent pas respecter la loi ? parce qu’ils ne trouvent pas d’emploi ? Je connais de nombreuses personnes qui sont au chomage, et dans des situations difficiles : ils respectent la loi. Pourquoi certains pourraient se comporter autrement ? par religion ou couleurs ? Parce que certains lointains « ancetres » ont été colonisés ? Faut arreter avec ca . Il y a aussi dans blancs pauvres, peut etre meme plus. Car ils n’ont pas acces à la « discrimination positive ».

                  Comment voulez vous que ces personnes gagnent le respect s’ils ne respectent pas la loi, la société, leurs ainés, l’ecole, l’etat francais ? Moi, celui qui me dit « j’emmerde la france », je ne l’embauche pas.

                  Vous etes vous penché sur les maux de notre société ? et vous ? Avant de vous pencher sur les maux de 4% (d’apres les articles de ce matin) de la population qui sont noirs, vous avez regardé les problemes des 96% d’autres ? On ne dirait pas. Etrange pour un journaliste.

                  L’etat , defaillant contre les discriminations ?

                  Vous en connaissez bcp des pays aussi democratique et respectueux que le notre ? avec autant d’aides de l’etat, une telle protection de l’individu (meme s’il n’est pas francais), autant de garantie sociales ? Ca m’etonnerait. Ou alors , expliquer moi pourquoi il y a tant de volontaires pour entrer en france (vous savez, les fameux « sans papiers »). Je croyais qu’il y avait d’horribles discriminations ?

                  Si on vous ecoute , il faudrait presque s’excuser d’etre blanc et francais !

                  Le travail des journalistes ? oui je le connais : rapporter et diffuser des informations pour des lecteurs. Faire du sensationnel si possible pour avoir plus de lecteurs. Ce qui permet de se faire un nom, d’avoir un meilleur poste. Donc gagner plus d’argent, comme tout à chacun. Vous n’etes pas different des autres, ni + mauvais, ni meilleur. Et ce genre d’article tombe bien avant les elections, lorsqu’une montée des tensions communautaires se fait sentir smiley

                  Avant d’ecrire de tels articles vous devriez vous informer sur le monde dans lequel vivent vos lecteurs. Car il y a une realité dehors, ca n’est pas celles des « gentilles assocs »

                  Il y a peut etre des discriminations, il faudrait aussi en chercher la cause. Se plaindre sans arret ne fera que renforcer le replis communautaire et le rejet.

                  De rien, pour la lecture, c’est toujours agreable de voir un auteur qui argumente apres un commentaire. smiley


                • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 31 janvier 2007 16:35

                  seb59 (IP:xxx.x34.180.194), j’ai bien lu votre commentaire...

                  Lorsque j’ai interviewé Patrick Lozès, je n’ai pas eu le sentiment de me retrouver comme si j’étais aux U.S.A. J’ai eu le sentiment, tout au long de notre entretien, qu’il ne me parlait que de problèmes spécifiques à la France !

                  « Oui, bien sur il y a toujours de la discrimination : des blancs vers les noirs (et l’inverse !!!), des beaux vers les moches, des hommes vers les femmes, entre vieux et jeunes, copains et inconnus, riches et pauvres : c’est de la preference. Chacun prefere celui qui lui ressemble ou qui ressemble a ses gouts. C’est humain. Mais votre article ne parle pas de ce genre de racisme , mais du racisme contre les noirs », écrivez-vous avec justesse ! C’est vrai, je ne le nie pas : ça existe à tous les niveaux.

                  Vrai, ils ne veulent pas respecter la loi : mais, leur donne-t-on envie de la respecter ? Bien sur, il y a des gens malheureux (blancs ou autres), qui, eux, respectent la loi, alors qu’ils sont au chômage et au RMI... Ce que je reproche à nos Gouvernants, c’est de ne rien faire pour combattre les effets du chômage !

                  Pour donner l’envie à ces jeunes de respecter la Loi, la Société, nos aînés, l’Ecole, la République et ses Institutions, il faudrait, tout en étant stricts, leur en donner l’envie et les moyens !

                  Je suis contre la « discrimination positive », qu’on aurait du appeler « ACTION POSITIVE » (de l’Anglais, « AFFIRMATIVE ACTION »), car, je suis contre toutes formes de discriminations qui suppposent qu’on installe, comme aux USA ou en GRANDE BRETAGNE, des systèmes de quotas ! La Loi est là, qui existe et qui est destinée à combattre toutes formes de discriminations : IL SUFFIT DE L’APPLIQUER DANS TOUTE SA RIGUEUR, CE QUELS QUE SOIENT LES AUTEURS DE CES DISCRIMINATIONS !

                  Malheureusement, je me suis penché sur les maux de notre Société : je sais que la misère, lorsqu’elle frappe, ne connaît pas la discrimination !

                  Pour moi, l’Etat est défaillant, notamment dans le combat contre toutes les discriminations et contre toutes les exclusions : il n’est même pas capable d’assurer à chacun d’entre nous une vie décente, puisqu’ils est totalement inapte à juguler efficacement la montée du chômage !

                  Il ne suffit pas de donner de multitudes d’aides et d’offrir d’efficaces protections et de garanties sociales, comme le fait notre République, pour chaque individu, même non-français, vivant sur son sol... Il faut aussi que notre République lutte efficacement contre toutes ces exclusions dont sont victimes les milliers de personnes (françaises ou non) privées d’emploi et de logement... En ce qui concerne les « sans papiers » dont vous parlez, là encore la République a failli :

                  - sa politique de coopération avec les pays en voie de développement s’est faite au détriment de l’instauration de la Démocratie ou de l’Etat de Droit ;

                  - sa politique de coopération avec ces mêmes pays en voie de développement a été faite en ignorance, bien souvent, des réalités économiques qui prévalaient dans ces régions ;

                  - sa politique de coopération avec ces états a laissé croire que l’Europe était un Eldorado...

                  Alors, comment vouloir demander à un immigré, « sans papier » de surcroit d’être volontaire pour rentrer chez lui, sachant que les salaires sont bien bas ? Savez-vous qu’un médecin africain installé dans son pays gagne moins que son collègue africain installé en France ?

                  Pour moi, il ne s’agit pas de s’excuser d’être Blanc et Français ! Tout ce que je demande, c’est que les discriminations, d’où qu’elles viennent, quels que soient leurs auteurs, soient réprimées grâce aux lois existant dans notre Pays...

                  Mon travail de journaliste, bien que je ne crache pas sur un peu plus d’argent (puisque tout travail mérite salaire), je ne le fais que parce que ce métier me passionne ! Je ne le fais pas pour avoir mon nom inscrit à tous les tableaux...

                  La réalité, je la connais puisque je vais sur le terrain ! Je peux vous garantir que s’appeler Mohammed, Khadija, Karima est très difficile à porter, surtout lorsqu’on désire obtenir un travail(sauf dans l’Administration, l’Armée, la Gendarmerie nationale ou la Police nationale), un logement... même si on est Français ! Je suis assez bien placé pour vous en parler, puisque je réside à côté d’une banlieue chaude...

                  Heureusement que les « gentilles » associations sont là pour se battre contre les discriminations : la République défaillante semble peut armée pour en rechercher les causes... Je reste persuadé que la discrimination positive n’est pas la solution : elle renforce le rejet de la République et renforce le repli communautaire...

                  Certes, il faut arrêter de se plaindre et agir ! Mais, il faut que tout le monde le fasse !

                  Pour terminer, excusez le ton quelque peu coléreux de mon précédent message : il était dicté par cette révolte qui gronde en moi face à toutes ces discriminations


                • seb59 (---.---.180.194) 31 janvier 2007 17:42

                  @ l’auteur

                  globalement nous sommes d’accord sur plein de choses et je m’en rejouis.

                  Vous dites que les assos luttent pour toutes les inegalités, meme celles des blancs, des europeens. Mais votre article tourne autour du livre « nous les noirs... », et du cran. C’est donc centré sur les noirs. On ne parle pas des autres communautés ici. Pour reprendre un exemple que vous donnez à bill : moi je n’ai jamais vu des chinois, des japonais, defiler dans les rues en demandant quelque chose. Ceux ci sont bien integrés et prosperent.

                  Oui, luttons contre les inegalités. Mais pas avec la meme force suivant les exclus. Les citoyens francais sont une priorité ! Ca n’est pas du racisme , c’est normal, ici c’est la france. Je ne demande pas à la suisse ou a l’angleterre de s’occuper de moi.

                  C’est la que nous divergeons : « il faut aussi notre République lutte efficacement contre toutes ces exclusions dont sont victimes les milliers de personnes (françaises ou non) privées d’emploi et de logement » : Celui qui n’a pas d’emploi à forcement du mal à s’integrer à la société. Celui qui est nouveau en france, se sent exclu (et peut l’etre au debut) et c’est normal. Car chez les humains il y a un rejet de l’« autre ». De là à dire qu’il faut « lutter »... Vous exagerez. Car la france est surement un des pays les plus accueillants.

                  Luttons d’abord pour la securité et nos emplois, on verra le reste ensuite !

                  « les »sans papiers« dont vous parlez, là encore la République a failli » : (alors la , je vous previens , on est pas daccord smiley ) Failli a quoi ? Failli à les renvoyer surement ! Pourquoi devoir accepter des gens qui sont là illegalement, et qui en plus, se permettent de raler ? Nous n’avons pas à nous occuper de tous les malheureux de l’univers, ni de leurs pays. C’est terminé les colonies ! Ses pays ont leur independance : qu’ils se debrouillent. Ils peuvent developper leur pays, comme nous l’avons fait avec le notre.

                  Ces personnes sont venues par erreur ? desolé, on les renvoit, elles transmettrons le message à leurs amis. Et ... on ne leur demande pas leur avis.

                  Si vous trouvez des excuses à tout le monde, vous faites un appel d’air, et encore plus de personnes arriveront.

                  Pour que vous ne preniez pas pour un raciste, sachez que je cotoie de nombreuses personnes issues de l’etranger, meme de facon proche, et que la plupart d’entre elles reussissent leur vie, sont reconnues, ont le respect, sans rien revendiquer. C’est ca l’Integration et la Volonté.

                  Cordialement


                • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 31 janvier 2007 22:13

                  seb59, tout d’abord, un petit bonsoir de l’@uteur de l’article... Vrai, nous sommes globlement en accord vous et moi !

                  Si vous n’avez jamais vu de Japonais ou de Chinois venir déambuler dans les rues pour demander des prestations ou autres, c’est parce qu’ils préfèrent venir travailler en France pour apporter leur savoir faire ! Puis, n’oubliez pas qu’ils sont, même ceux qui sont Français de naissance ou ceux qui ont acquis la nationalité française, regroupés dans des structures, non pas communautaires, mais unitaires, puisqu’il y a, en leurs seins, des Asiatiques, des Blancs ou autres... De plus, les Asiatiques ont plutôt la particularité de préférer travailler pour leur compte ! Ils sont prospères, et, fait marquant, ne sont pas empêtrés dans un islamisme intégristes : de religions boudhistes, chrétiennes..., ils s’intègrent beaucoup plus facilement dans notre Société tout en conservant leur spécificité...

                  Lorsque vous dites : « les Citoyens français sont une priorité », vous avez parfaitement raison ! Mais, je peux vous garantir que, pour un Immigré (même nanti d’une carte de séjour en règle), il est beaucoup plus difficile de trouver un travail ou un logement... Au lieu de les aider à s’assumer dans leur pays qui devraient être des Etats de droit, on les laisse partir voguer vers nos côtes, le plus souvent, au péril de leur vie !

                  Je suis, tout comme vous, persuadé que la France est un pays accueillant... Cependant, nos Elus, nos Gouvernants, doivent lutter efficacement pour que :

                  - des Français ne soient pas exclus ;

                  - des Immigrés, munis d’une carte de séjour en règle, ne le soient pas non plus...

                  Mais, en contrepartie, ET C’EST LA OU JE SUIS TRES SEVERE, il faut que l’Immigré, qui désire s’installer chez nous, et, qui, à ce titre, est accepté chez nous durablement :

                  - s’intègre au sein d’une population française ;

                  - respècte les Lois de la République, qui suppose que la France est une République Laïque ;

                  - sache que les Lois de la République sont prioritaires par rapport aux lois religieuses, ce, quelque soit la religion pratiquée...

                  Je suis partisan de faire renvoyer celui ou celle qui ne respecte pas toutes ces conditions pour séjourner durablement dans notre Pays !

                  Enfin, pour lutter en faveur de la sécurité de l’emploi et pour éradiquer le chômage et la grande pauvreté, ne faudrait-il pas tout simplement interdire aux entreprises, lorsqu’elles sont largement bénéficiaires :

                  - toute délocalisation vers des pays réputés plus avantageux au plan fiscal ?

                  - tout plan social boursier ?

                  - tout regroupement nécessitant des licenciements ?

                  Mais, pour cela, il aurait fallu penser à créer une Europe fiscale et sociale avant d’accepter de nouveaux Etats membres et avant de rentrer dans la zone « €uro » : mais, là, c’est un autre débat !!!!!

                  Les sans papier : oui, il faut les renvoyer ! Mais, je suis opposé à leur enfermement dans un camp de rétention... De même, je suis opposé au fait qu’on enferme en prison un immigré clandestin « parce qu’il séjourne illégalement sur notre Territoire » : cela coûte cher à la Collectivité nationale, et c’est inutile... Donc, il convient de les reconduire rapidement et humainement dans leur pays... Mais, cette mission devrait être confiée exclusivement à notre Armée de l’Air, qui dispose de véritables avions de ligne... Cependant, puisque notre Pays a des accords de coopération avec ces pays en voie de développement, il convient d’obliger ces Etats (pourvoyeurs en Immigrés) de s’assumer en se démocratisant et en installant un Etat de Droit...

                  Je ne trouve d’excuse à personne : j’estime que c’est à ces Etats de payer rubis sur l’ongle toutes ces reconduites à la frontière !

                  Je n’oserai jamais vous accuser de racisme : je suis persuadé que vous ne faites pas partie des racistes... Mais, c’est au plan international que j’ai des idées pour combattre l’immigration clandestine...

                  Cordialement,

                  L’@uteur


                • Gazi BORAT 2 février 2007 09:19

                  ..« Si vous n’avez jamais vu de Japonais ou de Chinois venir déambuler dans les rues pour demander des prestations ou autres, c’est parce qu’ils préfèrent venir travailler en France pour apporter leur savoir faire !.. »

                  - Attention aux jugements à l’emporte-pièce ! Le contexte dans lequel se déroule leur immigration en France a ses spécificités : les Japonais sont issus d’un pays au niveau de vie supérieur au nôtre et leur situation est comparable à celui des Français qui émigrent en Afrique. Le cas des Chinois est aussi particulier, si le niveau de vie en Chine est inférieur au nôtre, leur parcours d’émigration, lorsqu’il s’effectue dans la clandestinité, les destine à une prise en charge par leurs compatriotes dans des conditions d’exploitation parfois difficiles. De plus, des systèmes d’entraide, par des amicales d’entraide constituées sur des critères d’origine régionale, leur permettent des systèmes de prêt à des fins commerciales ou d’aide à l’installation.

                  - La religion n’a ici aucune incidence.. Pourquoi ne pas comparer aux immigrés musulmans originaires des émirats ? Ceux-ci ne font pas appel non plus aux aides sociales..

                  Gazi BORAT


                • Briseur d’idoles (---.---.168.65) 31 janvier 2007 13:31

                  Ce CRAN est composé de notables Noirs. C’est une officine de propagande pro-sioniste de plus, comme la « LICRA », « SOS RACISME » et dans une certaine mesure le MRAP !

                  Pour en savoir plus, tapez le CRAN, sur un moteur de recherche !


                  • Voltaire Voltaire 31 janvier 2007 14:06

                    J’ai effectivement été vérifier sur la toile, suite à vos affirmations. Elles sont largement erronées. S’il semble bien y avoir quelques relations indirectes entre le CRAN et le CRIJF, qui a sans doute pu aider grâce à ses contacts le CRAN à se faire connaitre, les actions et revendications du CRAN sont totalement dénuées de toute référence au sionisme. Le CRAN défendant une minorité, on peut donc imaginer qu’il ait intérêt à s’inspirer d’autres mouvements de lobbying, mais les objectifs sont clairement différents. Vos remarques sont donc sans fondement.


                  • snoopy86 (---.---.109.56) 31 janvier 2007 15:33

                    Le MRAP pro-sioniste, c’est nouveau....


                  • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 1er février 2007 15:04

                    Briseur d’Idoles, rendez vous sur le site du CRAN...

                    Par ailleurs, qu’entendez-vous par « Notables noirs » ? Il y a des notables partout...

                    Il conviendrait de revoir sa copie :

                    - SOS Racisme, à qui je reproche de ne pas s’attaquer au racisme anti blanc, soutient la cause palestinienne...

                    - la LICRA est censé combattre toutes formes de discriminations raciales...

                    - le MRAP, et dieu sait si je ne suis pas d’accord avec ce qu’il véhicule, notamment parce qu’il est affilié au PARTI COMMUNISTE, et, parce qu’il assimile le Sionisme au soutien réservé aux Juifs, est censé de combattre, lui aussi, toutes formes de racisme... Or, il le fait très mal : n’a-t-il pas fait traduire en justice certains philosophes juifs pour « déviance anti-juive » ? On croit rêver !

                    - le CRAN, lui, se bat, comme son nom l’indique, pour que tous les Français « noirs » puissent avoir accès à des postes dans les médias... Il se bat aussi pour que certains d’entre eux puissent être élus au Parlement (Assemblée Nationale ou Sénat)... Mais, même si il a des contacts avec le CRIF (ce qui est tout à fait normal), il n’en n’est pas Membre...

                    Enfin, en rédigeant cet article et en conduisant cet entretien avec Patrick Lozès, je tenais à rappeler qu’il n’existe, aux côtés du monde animal et du monde végétal, qu’une seule race : LA RACE HUMAINE ! Fort de ce constat, je considère que le racisme, la xénophobie, les discriminations..., doivent être combattus d’où qu’ils viennent, et, doivent être, en vertu des lois en vigueur dans notre République, très sévèrement réprimés par des voies judiciaire, ce, quels que soient les auteurs de ces délits !

                    Enfin, il faudrait, ET C’EST PREVU DANS NOTRE CONSTITUTION, donner sa chance à tout citoyen français, ce, quelle que soit son origine : il ne doit être jugé que par son travail effectué, éventuellement ses diplômes, ou, par ses actions menées dans la communauté française... Pour cela, il convient de ramener l’autorité dans les banlieues défavorisées, de faire des rappels à la Loi, de restaurer l’autorité de l’école et des parents, d’être très fermes quant au respect de la Laïcité de l’Etat...

                    Il n’y a que comme cela que les discriminations de toutes sortes seront combattues !


                  • (---.---.175.213) 31 janvier 2007 13:50

                    Imaginerait-on une telle association pour les blancs ou les jaunes ? ce serait immédiatement perçu comme du racisme pur et dur alors que là...

                    La halde est une honte, c’est une officine de délation et jamais au grand jamais on ne me fera croire que c’est une façon honnête et républicaine d’agir. Dénoncer ? Beuark !

                    On se demande vraiment ce que foutent tout ces gens en France, vu qu’ils dépeignent systématiquement ce pays comme une espèce de croisement entre l’afrique du sud et l’allemagne nazie !

                    Plus on multiplie ces « machins » plus on pousse les français vers le racisme. A force de vilipender les habitants de ce pays on obtiendra le résultat inverse de celui recherché.

                    Lamentable...


                    • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 31 janvier 2007 16:56

                      Très Cher Anonyme (qui signe sous l’adresse IP:xxx.x4.175.213), je vais essayer de répondre à votre post du 31 janvier 2007 à 13H50...

                      - « Imaginerait-on une telle association pour les blancs ou les jaunes ? ce serait immédiatement perçu comme du racisme pur et dur alors que là... », vous étonnez-vous... Vous ne pouvez pas vous imaginer le nombre d’associations asiatiques culturelles qui existent sur notre sol ! Et, vous oubliez également ces bonnes associations de Blancs comme les confréries culinaires ou oenologiques, les amicales boulistes ou autres, qui existent sur toute l’étendue de notre Territoire national ! Comme vous le constaterez, cela n’est pas du tout perçu comme du racisme pur et dur ! En ce qui concerne le CRAN ou le CAPDIV, puisque j’ai interviewé Patrick Lozès qui en assume les présidences, je peux vous assurer qu’aux seins de ces deux associations, il y a des Français de toutes origines ethniques, y compris européennes, de toutes religions, de tous courants politiques (sauf du F.N., du M.N.R. ou des Extrêmes) ou philosophiques...

                      - « La halde est une honte, c’est une officine de délation et jamais au grand jamais on ne me fera croire que c’est une façon honnête et républicaine d’agir. Dénoncer ? Beuark ! », écrivez-vous d’un air dégoûté ! A mon tour de l’être par votre propos ! Heureusement que la HALDE existe, ne serait-ce que pour dénoncer tous ces actes odieux commis au nom d’une « supposée » mais « erronée » supériorité d’une race !... Bien sur, qu’il faut dénoncer : dès lors que cela est justifié, dès lors que cela n’est pas fait dans un esprit de délation ou de vengeance, c’est REPUBLICAIN !...

                      - « On se demande vraiment ce que foutent tout ces gens en France, vu qu’ils dépeignent systématiquement ce pays comme une espèce de croisement entre l’afrique du sud et l’allemagne nazie ! », demandez-vous ! Là, vous allez un peu fort dans votre interrogation... Lisez ce que ces gens-là disent avant de prétendre qu’ils comparent notre Pays à l’Allemagne nazie ou à l’Afrique du Sud de l’Apartheid...

                      - « Plus on multiplie ces machins plus on pousse les français vers le racisme », estimez-vous ! Faux... Si on donne des moyens efficaces à ces machins, toutes les discriminations, MEMES LES DISCRIMINATIONS ANTI FRANCAISES, seront combattues avec force !

                      - « A force de vilipender les habitants de ce pays on obtiendra le résultat inverse de celui recherché », prétendez-vous ! C’est archi faux ! Ce qu’il faut vilipender ce sont les discriminations qui existent dans notre Pays.

                      - « Lamentable... », jugez-vous... Permettez-moi d’estimer que vos propos sont lamentables, d’autant que vous n’avez pas le courage de votre opinion, puisque vous ne signez pas, ne serait-ce que d’un pseudo, vos propos, quelque peu scandaleux et dénués de fondement !

                      Pour conclure, auriez-vous le courage d’envoyer directement un mail (signé) aux responsables du CRAN et de la HALDE ? J’en doute !!!


                    • Aérien (---.---.94.115) 1er février 2007 00:08

                      Autant pour moi, j’ai pas signé... Hou le vilain. Je n’ai pas le courage comme vous de répondre point par point, je suis trop glandeur.

                      Mais c’est du rebattu, vous ne faites que me ressortir les bonnes grosses vieilles ficelles.

                      Comparer une association comme le cran à une association d’oenologue ou bouliste me paraît d’ailleurs relever d’une contorsion sémantiques hallucinante. Vous savez, il y a des amateurs de vin partout lol.

                      Pour conclure, auriez-vous le courage d’envoyer directement un mail (signé) aux responsables du CRAN et de la HALDE ? J’en doute !!!

                      Mais pour qui vous prenez vous ? Pour le redresseur de tort ? Le chevalier blanc ? Bien sûr que je pourrais leur écrire, mais quoi et pourquoi ?

                      Et je persiste, la délation n’a jamais été une bonne méthode, l’histoire nous l’a suffisamment prouvé...

                      Je paries que vous êtes mariés ou à tout le moins en concubinage avec une blanche ! Aurais-je tort ? Je ne le pense pas. Anti raciste peut être mais faut pas pousser mémé dans les orties tout de même. Mes enfants sont métisses, ma femme noire et moi je suis fils d’immigré. Blanc.  smiley


                    • DANIEL (---.---.217.194) 31 janvier 2007 19:47

                      Les propos de Lozes laissent à penser qu’il s’agit d’une personne respectable et sincére, mais ce qu’il décrit , ce qu’il prône relévent pour moi de la même zone d’absurdités que le discours du FN .

                      J’habite à Paris . Je vais au resto ou dans les cafés : je vois des personnes noires se faire servir par d’autres blanches. Probléme : zéro. Je vois d’innombrables couples, des femmes blanches aux bras d’hommes noirs. Probléme : zéro. Je vais aux guichets de la ratp, de la poste, des telecoms, partout des employés dont la peau est noire. Un commercial vient chez moi me proposer le cable. Il est noir. Probléme : zéro. Je suis ouvrier plombier. Il m’arrive souvent d’avoir des clients noirs. Des sympas. Des purges. Probléme : zéro.

                      Si, un probléme :depuis quelques années. J’avais des copains. Des copines. Et un jour certains, certaines sont « devenus » noirs...Avant c’était juste des amis...Des amours... M’enfin grace à l’anti-racisme et à la connerie ambiante, on en revient aux saines valeurs à la LepEn ou à la Malcolm X : la couleur de la peau.

                      J’ai aussi découvert que les ancêtres des noirs étaient tous victimes des miens, et que je leur étais redevable à jamais...Bizarre , je croyais que le vrai point important de l’Histoire c’était le respect, et que l’esclavage concernait autant mon histoire que la leur, qui d’ailleurs était autrefois la « nôtre ».

                      Je dois apprendre à mes enfants qu’ils sont coupables de l’esclavage des noirs. Exit Jacques, Pastouraux, servages...Oubliés les Tribus et Rois Africains qui étaient les 1ers responsables et fournisseurs des traites négriéres. En résumé mes ancêtres étaient tous négriers Nantais, et les ancêtres des noirs tous des esclaves. OK merci l’anti-racisme. Merci Taubira.

                      Bientot il faudra que mes mômes arborent l’étoile jaune. J’exagére ?? Alors comment interpreter le zéro plainte déposée lors des ratonnades anti-blanches de Mars 2005 (je sais ce que je dis : j’y étais...Pas glorieux d’ailleurs , j’etais censé aidé les jeunes à assurer la sécurité...) ? Au collége un blanc tabassé par des noirs , c’est « normal ». Mes mômes sont maintenant dans le privé.OK pour eux. Mais ces jeunes noirs auxquels on laisse croire que mépriser, hair et taper les blancs c’est « normal » vu l’injustice faite à leurs ancêtres, que vont ils devenir ??? Faudra bien qu’on vive ensemble ???

                      Je m’arrête là. Je dois être un sale raciste sans doute. Mais pour moi la connerie raciste est aujourd’hui autant dans le camp du soi-disant « anti racisme » que dans le camp ordinaire (et au moins bien identifié^) du racisme à l’ancienne type FN.


                      • Makan (---.---.1.178) 1er février 2007 10:59

                        @DANIEL

                        Parfois, on vit avec les gens sans vraiment connaître leurs problèmes.

                        J’ai vécu quelques années en France quand j’étais étudiant. Je suis rentré chez moi depuis et je vous écris depuis mon pays (ça, c’est pour ceux qui voudront me renvoyer chez moi en lisant ce message).

                        J’ai connu des personnes formidables en France et, chaque fois que j’y vais pour des raisons professionnelles, je ne manque jamais de chercher à les rencontrer. Mais j’ai aussi subi des humiliations terribles dont mes amis Français n’avaient pas forcément connaissance. C’est ça la vie. Rien n’est totalement noir ou totalement blanc. smiley

                        Dans mon pays, je connais un immigré anglophone avec qui j’ai sympathisé. Cet homme a un petit salon de coiffure et je vais régulièrement chez lui, parfois avec mes garçons, pour me faire couper les cheveux. Un jour, cet homme m’a parlé des difficultés qu’il rencontrait dans mon pays : beaucoup de gens leur refusent le logement, la police les harcèle dans les lieux où ils se rencontrent entre anglos. J’étais bouleversé parce que je sais ce que c’est d’être brimé parce qu’on est différent.

                        Bref, dans tous les pays du monde, il y a des gens sympas et d’autres qui le sont moins. C’est pourquoi, je pense que ce n’est pas une mauvaise chose de parler de racisme et de xénophobie, de créer des associations de défense de droits de minorités, à condition que tout cela se fasse dans un esprit constructif.


                      • Gazi BORAT 2 février 2007 10:22

                        « A propos de l’esclavage »

                        - Dans les livres d’histoire de la république de Trinite et Tobago, la question de l’esclavage, élément incontournable de l’histoire de ce pays à population majoritairement noire, est évidemment traitée.

                        - Cependant, pour contrebalancer le caractère potentiellement négatif de cette situation vécue par leurs ancètres, les fonctionnaires du ministère de l’éducation nationale ont placé au tout début de leur ouvrage une illustration présentant des esclaves d’origine anglaise vendus à Rome à l’époque antique.

                        - L’esclavage a été un fait historique universellement répandu..

                        Gazi BORAT


                      • (---.---.203.97) 31 janvier 2007 22:16

                        les frères et soeurs kemites (africains) ! ne tonbez pas dans leurs pieges ! ils nous donnent une carrotte pour mieux nous enc**** par derrière !

                        APPRENEZ votre histoire, la vraie !

                        il faut savoir que nous avons appris à ecrire aux blancs, on leur a appris à enterrer leurs morts, à ne pas violer leurs filles et leurs épouses, à ne pas se manger entre eux, la philosophie, les maths, la geometrie, la medecine, tout ça, ils ont piqués ça chez nous ! la première des choses qu’ils ont fait après, c’est de nous réduire en esclavage, tellement ils sont réfractaires à la civilisation ! C’est d’ailleurs pour cela qu’ils vont créer des guerres et des génocides chez les autres ( lisez la férocité blanche ou encore Cheick Anta diop si vous ne me croyez pas)

                        Leur confort actuel se fait sur notre souffrance et sur le pillage des ressources de l’afrique qui est le continent le plus riche du monde et sans lequel, ils ne peuvent pas vivre décemment ici.

                        Apprenez votre histoire, et vous verrez que des pantins comme Lozes ne pourront plus vous leurrer !


                        • Bill Bill 31 janvier 2007 22:28

                          On dévore même les enfants tout cru !

                          Bill


                        • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 31 janvier 2007 22:53

                          IP:xxx.x2.203.97, vous, qui ne signez pas, puisque vous préférez menacer les Blancs de manière anonyme e nous délivrant ce message posté le 31 janvier 2007 à 22H16, laissez moi vous poser deux simples questions :

                          - « SERIEZ VOUS CAPABLE D’ECRIRE DE VOTRE VRAI NOM, CE MESSAGE DE HAINE QUE VOUS VENEZ DE DISTILER DANS LES COLONNES D’AGORAVOX ? »

                          - « SERIEZ VOUS CAPABLE DE REDIGER CE MESSAGE DIRECTEMENT A PATRICK LOZES EN LUI LAISSANT VOTRE NOM ET VOTRE ADRESSE COURRIEL ? »

                          Il est facile de se servir de l’anonymat pour menacer les Blancs... Mais, pour paraphraser un certain Sarkozy (dont je ne partage pourtant pas les opinions), que faites-vous dans ce Pays de Blanc au lieu d’aller aider certains de vos compatriotes qui pensent comme vous et qui, tout comme vous, ont la même haine du blanc ?

                          Puis, puisque vous faites référence à lui, Cheikh Anta Diop n’a jamais fait l’apologie de la haine du Blanc !

                          A bon entendeur, je ne vous salue pas !!!!

                          Un de vos contradicteurs, qui, lui, a le courage de vous envoyer ce post « à visage découvert »....


                        • (---.---.203.97) 31 janvier 2007 23:16

                          maintenant, on vous menace ? probablement, si, puisque internet fait que la vérité ne sera plus cachée !

                          citez moi la phrase où je menace ?

                          En fait de menace, vous risquez de tomber de votre piedestal de saints ?

                          Il est prouvé que nous vous avons civilisé et dans tous les sens du terme alors même que vous nous avez réduit en esclavage et perpétré les génocides et exterminations les plus monstrueux de l’histoire !

                          Où est la menace sur les blancs ? Monsieur, vous n’avez encore rien vu !

                          comment se fait il que vous imaginez même une seconde pouvoir faire un article aussi manipulateur sans vous exposez à une telle réponse ?

                          pour qui vous prenez vous pour venir nous dire qui doit être nos leaders et qui nous, en tant que noirs, nous devons écouter ?

                          En quoi est ce une menace de le dire ?


                        • (---.---.203.97) 31 janvier 2007 23:22

                          au fait, je vous suggère la lecture de l’excellent ouvrage de Rosa Amelia Plumelle Uribe ! La ferocite Blanche !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès