Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Et si on votait par Internet ?

Et si on votait par Internet ?

J’entends des débats savants dans les médias sur les machines à voter qui ont été mises en place à l’occasion des dernières présidentielles avec des résultats divers. Bien sûr nous avons comme dans tout débat franco-français les pour et les contre. Sans doute est il vrai que ces machines - que je ne connais pas et n’ai pas pratiqué - ne sont pas facilement compréhensibles par tous et par les personnesâgées en particulier.Je reconnais bien là l’écart considérable qui existe entre la manière de penser de l’informaticien qui conçoit ces programmes et celle de l’utilisateur moyen, c’est celle que l’on rencontre dans tous les matériels informatiques nouveaux.

Un commentaire d’abord. Je crois que nous ne sommes pas les premiers à les mettre en place. Ca existe en Belgique, aux Etats-Unis et depuis trente ans parait-il en Hollande. Comme nous ne sommes pas plus bêtes qu’eux, nous devrions aussi y arriver, avec un peu de bonne volonté, qui malheureusement ne semble pas être notre qualité première. Ces problèmes de mise en place (Teething Trouble, Problèmes de pousse des dents, comme diraient les Anglo-Saxons) peuvent et doivent être corrigés et le seront sans nul doute.

Autre "peur" qu’ont les adversaires de ces machines, c’est que les comptes soient faux. Et comme on ne peut pas recompter... .Or un ordinateur ne peut pas faire de fautes, puisque son mode de fonctionnement unique est de laisser passer un courant ou non dans un circuit. Si donc le courant est passé là ou il ne devait pas aller c’est qu’une instruction lui a été donné d’en faire ainsi. Ce ne peut être que par erreur du logiciel qui le pilote, un bug donc, dont le responsable unique est le programmeur ou alors la commande directe par un autre être humain par erreur. Dans les deux cas, des erreurs humaines. Ca vous choquera peut-être comme cela m’a choqué moi-même la première fois qu’on me l’a dit ainsi, mais réfléchissez,ce ne peut être la machine qui se trompe, mais toujours l’homme. Sinon la machine ne pourrait pas corriger ses propres bugs. On vous a raconté pendant des années à chaque erreur que c’était l’ordinateur qui s’était trompé, c’était l’excuse facile pour éviter de dire que c’était en fait l’homme - ou la femme - qui gère la machine qui avait fait une bourde.

Revenons à mon sujet. En tant que citoyen qui vote, ce qui m’intéresserait personnellement c’est de pouvoir voter sur Internet, 24h24 le jour du vote et de l’endroit où je me trouverai ce jour-là, chez moi, dans la maison de campagne d’un ami, en vacances ou en déplacement professionnel au bout du monde.. Un peu comme je peux déclarer mes impôts ou faire une opération bancaire, ou lancer une commande, à distance. On m’objectera " la sécurité". En quoi serait-elle plus difficile à maitriser dans un vote que dans un virement ou une déclaration d’impôt ?

Par contre, plus besoin de rester cloué à son domicile et au bureau de vote le jour de l’élection. Plus besoin de faire les formalités pour un vote par procuration, de trouver quelqu’un pour voter à votre place, et plus de risque qu’il vote en sens contraire de vos souhaits. Plus besoin d’organiser non plus des bureaux de votes pour les expatriés.

Une masse d’avantages qui me paraissent plus importants que ceux des machines à voter qui, si j’ai bien compris, sont également horriblement coûteuses, alors qu’un accès internet ne coûte rien.

Pour votre réflexion...


Moyenne des avis sur cet article :  1.95/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • L'enfoiré 30 mai 2007 11:57

    @CaDerange,

    Je suis le premier à te donner un commentaire. Peut-être parce qu’on a déjà beaucoup taper sur la machine à voter.

    Je suis belge, je suis informaticien. Donc, j’ai toutes les affres des anti-informatiques qui ont hué la machine à voter.

    Alors, pour moi, je l’ai dit depuis très longtemps (URL), il n’y a pas photo.

    Internet est « the » solution.

    Personne n’a plus le temps de rien. Des assesseurs et un président de bureau de vote sont des oiseaux rares. Voter à n’importe quelle heure, avec tous les moyens de recherche sur internet à sa disposition, dans son fauteuil, sans file d’attente qui a créée l’énervement.

    Maintenant pour y arriver avec le maximum de sécurité. Ca c’est le hic pour la majorité des antis.

    Un programme n’a pas de malversation sinon ce serait pour tout le monde indistinctement. Le vote papier n’est pas plus sur car dans certains pays des observateurs étrangers sont nécessaires pour assurer le vote.

    Contrôler son vote devant la machine, on le peut en Belgique. Y a qu’à demander en fin de processus.

    Sur internet, il faudrait augmenter l’infrastructure.

    Je ne sais si chez vous vous avez des cartes d’identité à puce. On ne l’utilise pas encore à plein, mais tout y est. PIN, PUC & co. Contrôler son vote ne devrait pas être « mortel » pour le système. Y a plus qu’à.... smiley


    • FrihD 30 mai 2007 12:03

      Ouaip, mais si je viens chez toi avec une arme, tout informaticien que tu es, tu risques de voter pour qui ça me chante. Derrière l’isoloir, on est (normalement) en sureté, chez soi c’est moins sûr. Et puis s’il faut faire la file d’attente pour avoir son code, autant la faire pour voter...


    • Aldoo 30 mai 2007 15:31

      Quand on parle des différentes mises en œuvre du vote, à chaque fois on se dit, « il n’y a pas de raison, on sait bien faire cent fois plus compliqué, pourquoi n’arriverait-on pas à imaginer un protocole de vote sécurisé ? ».

      Le problème, c’est que quand on formalise le protocole on se rend toujours compte que ça bloque quelque part (je m’y suis pas mal essayé, moi-même !).

      En laissant de côté le problème, insoluble, de l’absence d’isoloir pour le vote à distance, je ne connais toujours pas de protocole qui puisse à la fois garantir le secret et la prise en compte du vote, sans demander une confiance absolue dans l’infrastructure technique.

      Une proposition, messieurs les optimistes ? Je me ferai un plaisir de montrer ce qui ne marche pas.

      Je n’ai pas encore trouvé, mais je pense qu’il doit exister quelques théorèmes d’impossibilité dans ce domaine. Dans le cas contraire, ça vaudrait le coup d’en écrire et de les démontrer.


    • L’ami du laissez-faire 6 juin 2007 10:21

      Sans aller jusque là, au sein d’un couple souvent les votes sont fréquement différents. Du moins si l’on parle d’internet à la maison.


    • 30 mai 2007 12:10

      Le probleme et la peur engendré des votes par des machines est bien reel. Qui te dis que le developpeur (imaginons qu’il soit seul...) n’a pas implémenté une routine qui permet de transformer 1 vote sur 100 du candidat X pour le compte du candidat Y ? Je suis développeur en informatique et c’est tres simple à implémenter, tu peux parfaitement faire en sorte que ta routine ne fonctionne uniquement le jour des élections aussi...ou uniquement à partir de 1000 votes...c’est donc impossible a détecter en faisant des tests.

      Techniquement c’est enfantin à realiser. Dans la pratique c’est evident que ce genre de programme est super protéger et que beaucoup d’intervenants valident et re-valident son fonctionnement algorithmique.

      D’ailleurs, seul un certain nombre de fabriquants (dont la liste est officielle) sont légalement autorisés à vendre ce type de machine. Je n’imagine pas qu’une société puisse prendre le risque de se mettre en péril alors que le marché est énorme...mais peut etre suis-je trop naïf ?


      • L'enfoiré 30 mai 2007 12:23

        Un forcing du vote, ça va faire avancer le schmilblick.... Un casse dans le bureau de vote. Why not ? Il y a de l’idée à creuser pour un bouquin thriller.

        Oui, il y a moyen de falsifier un vote mais, réfléchis, ce sera au hasard. Tous les 100ème bulletin blanc. Flutte, c’était un vote utile pour mon parti.

        Toi qui développeur comme moi. Vas-tu imaginer contrôle de machine plus facile ? C’est pas la 4ème merveille de complexité une machine à voter ! Internet, c’est un peu plus complexe à vérifier, c’est sûr. Un peu de technologie en plus, mais alors quel gain tout azimut.


      • Aldoo 30 mai 2007 15:22

        Le problème n’est pas tant la complexité de la machine à voter, mais la sincérité des gens qui vont la certifier, ainsi que la confiance que tout un chacun leur accordera ou non.

        Cette question ne se pose pas avec une urne transparente.


      • Eric citoyen Mulhouse 30 mai 2007 12:49

        Bonjour à toutes et tous,

        Le plus simple, le plus rapide, le plus facile, ce n’est pas le vote par internet, c’est le vote par télépathie ! smiley

        A mon avis, il n’est pas dans la bonne catégorie c’est article, il devrait être classé « humour » .

        De la sécurité sur Internet... ? dans les machines à voter... ?

        C’est une blague smiley

        Alors, Monsieur Microsoft il fait les mises à jours sécurité logiciel pour s’amuser ?

        Et pour nous occuper !

        http://www.01net.com/article/348686.html

        A bientôt - cordialement .

        Luttons

        Eric Bloggeur http://monmulhouse.canalblog.com/


        • 30 mai 2007 13:11

          Monsieur çadérange,

          J’apprécie vos articles. Mais là, je dis non. Mauvaise idée aujourd’hui.

          Moi, j’aime l’idée qu’il soit obligatoire de se déplacer pour voter. Point. Pourquoi privilégier l’Internet au détriment du SMS ? Pourtant le SMS a fait ses preuves dans les concours européens de la chanson. Merci d’être sérieux.

          Puisque nous y sommes : pourquoi les pseudos des intervenants sont cachés sur votre fil comme chez d’autres ?

          Le Furtif a posé la même question hier à Olivier Bonnet et son commentaire a disparu !!!!

          Alors, gros secret d’Agoravox ?

          Pour vous montrer qu’Internet est sérieux, voir mon site :

          http://www.bulgroz.com


          • L'enfoiré 30 mai 2007 14:12

            C’est une blague ou quoi ? L’adresse indiquée est inconnue. Les pseudos ? A quoi servirait de se placer dans les inconnus célèbres avec un nom « Foiréant » par ex. J’y ai pensé. Ca fait bien, mais cela ne « rapporte » pas plus. smiley Pas de problème de nommer un chat ’un chat’ mais les masques doivent tous tomber et c’est pas l’habitude sur AV.


          • LE CHAT 30 mai 2007 14:39

            @l’enfoiré

            pourquoi , tu voulais m’appeler comment ? smiley

            ils ont voté par internet en estonie , c’est pas pire que la machine à voter , au moins on fait pas la queue .....


          • 30 mai 2007 14:56

            pour le vote par internet et contre le vote avec les machines a voter... je trouve que les problemes de vote sous contraintes sont des problemes mineurs qui se posent aussi avec le vote traditionnel et le vote par procuration...

            je ne vois que des avantages a cette maniere de proceder : possibilite de voter plus souvent, pas de deplacement, pas de queue, etc...

            (par contre le vote par internet DOIT etre open source)


            • LE CHAT 30 mai 2007 15:09

              je suis d’accord avec toi pasque dans les pays africains ils ont pas de web ni de machine et pourtant les scrutins sont complétement bidonés , on fait ce qu’on veut avec les papiers et les urnes aussi !


            • 30 mai 2007 15:40

              un peu d’info fiable en cours de débat sur http://www.ordinateurs-de-vote.org


              • 30 mai 2007 15:47

                Je suis informaticien / développeur. Beaucoup trop de conditions à réunir pour garantir que la fraude puisse être évitée, ou même minimisée : 1°) L’agression chez soi tout simplement : un pistolet sur la tempe et je vote pour qui on veut 2°) Un pistolet sur la tempe de mon épouse : le conjoint ne vote pas forcément pareil ; ce qui rajoute aussi un problème de « clef » à rapatrier sur un seul « terminal » pour plusieurs individus par foyer 3°) wifi / cpl / wimax / centrino peuvent être intercepté parfois à des kilomètres. Les algorithme de cryptage sont souvent loin d’être suffisant pour des hackers chevronnés 4°) cf problèmes « carte bleue » : pas la peine de se faire intercepter pendant la transaction, il suffit la plupart du temps de connaitre le numéro pour pouvoir commander. Si bien qu’on peut avoir été débité sur une commande internet sans même avoir utilisé internet. On peut imaginer qu’avoir le privilège d’avoir accès aux « clefs » peut permettre toutes les exactions. 5°) Prendre la précaution de ne pas changer le vote s’il s’agit du vote souhaité par programmation et ainsi tester les suivants jusqu’à tombé sur un vote différent qu’on pourra dès lors modifier ... est d’une facilité déconcertante en programmation

                Maintenant, on peut évidemment mettre en place une pléthore de gardes-fous sur les points que j’ai évoqué, mais il faut avouer que la manière classique « isoloir » est de loin la plus efficace.


                • 30 mai 2007 21:44

                  Amis paranos, bonjour.

                  Non, je plaisante. C’est vrai qu’il semble y avoir un tas de problèmes récurrents sur la fiabilité.

                  Mais surtout, on perd la solennité, la rencontre politique des gens dans le bureau de vote, ce qui n’est pas rien pour donner une certaine importance aux votes, aux yeux de beaucoup.

                  Enfin, pourquoi en finir avec le vote manuel qui marche très bien.

                  On m’objectera les abstentionnistes. N’ont-ils franchement pas d’autres raisons de s’abstenir que le week-end abimé ou la flemme de ?..Je ne le crois pas.


                • MyHyene 30 mai 2007 16:33

                  @ l’auteur

                  une idée interressante mais j’aimerai quelques précisions..

                  1) le vote internet serait il complémentaire au vote papier ou doit-il le remplacer ? dans le premier cas combien couterai la vérification qu’un électeur « papier » ne pourrait pas , en plus , voter par internet ?

                  2)quel type(s) de sécurité(s) préconisez-vous pour limiter la triche ?

                  3)en cas de tricherie avéré que fait-on ? on annule l’élection ? d’ordinaire on annule les résultats du bureau de vote, là faudrait il annuler l’ensemble du scrutin numérique ?


                  • 31 mai 2007 14:33

                    3. Avec le vote électronique, comment détectez vous une fraude ?


                  • MyHyene 31 mai 2007 17:54

                    @239.11

                    il y a plusieurs façons de voir une fraude et une infinité de type de fraude ...

                    par exemple , plus de vote que de votants , effacement des voix enregistrées pour un ou deux candidats, etc...

                    je ne parle pas ici de la petite fraude quasi indetectable, mais bien d’une action visible, justement dans le but de faire annuler le scrutin numérique.


                  • 30 mai 2007 21:41

                    Internet, combien de divisions.. ?

                    Une grande partie des français n’ont pas le Net. Par désintérêt parfois, par manque de moyens souvent...


                    • non666 non666 5 juin 2007 15:27

                      Informaticien egalement je suis 100% CONTRE le vote via internet, le vote par machine electronique et tout ce qui y ressemble.

                      La democratie est l’affaire de tous. Y compris des illetrés, des non-informaticiens, de ceux qui refusent d’avoir une télé chez eux, de ceux qui ne veulent pas d’informatique à la maison.

                      Il y aura egalement toujours des gens qui ont peur des ordinateurs comme il existe des personne qui refusent de prendre l’ascensuer, les escalators et tutti quanti...

                      Le vote ne doit pas etre reservé a une elite, meme sur des critères qui nous paraissent atteignable par tous.

                      Ca, c’etait pour le couplet « democrate ».

                      L’autre aspect est que je ne crois absolument pas a la sincerité maintenue d’un syteteme qui ne serait pas verifiable .

                      Or la verifiabilité implique le controle, la trace, les logs et donc, la perte de l’anonymat. Dans un pays qui a vu 10 patrons de presse, de groupes medias, d’instituts de sondages nous organiser l’lection qu’ils voulaient, je ne confierait jamais la democratie a une poignée de mercenaire, fut ils confrères informatiques...

                      Donc non, une fois tous les cinq ans, on peut passer dans l’isoloir pour designer son executif et son legislatif. Ce systeme garantie le controle sur toute la chaine et l’anonymat.

                      Sauf bourrage d’urne decelable par la presence de scrutateur de tous les partis, il n’y a pas de triches.

                      Un trucqueur electronique ne serait meme pas decelable.


                      • nausicaa 7 juin 2007 17:03

                        Le vôte électronique est loin d’être une solution. tous les chercheurs en communication politique le confirment. En France, le vôte a été long à acquérir, encore plus pour les femmes, et il s’agit d’une responsabilité. Le rituel qui l’accompagne sert à faire prendre conscience, notamment lors des premiers vôtes, qu’il s’agit d’un acte réfléchi. En dehors des problèmes de fiabilité que cela peut causer, comme les machines à vôter aux Etats-Unis, le vôte doit conserver cet aspect avec l’isoloir, et le déplacement, pour bien marquer qu’il s’agit d’un acte citoyen...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès