Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Êtes-vous sûrs que la grève est un combat inutile ?

Êtes-vous sûrs que la grève est un combat inutile ?

Le gouvernement présente les grèves comme inutiles. L’opinion publique ne semble pas toujours convaincue de l’efficacité des mouvements sociaux. Pourtant l’Histoire nous montre le contraire. Pourtant le mouvement de 2010 contre la réforme des retraites semble prouver l’inverse. Retour sur une manifestation qui mêle jeunesse, colère et indignation. 

Que de jeunes, que de jeunes...

Face à l’incertitude des chiffres, il y a deux certitudes. La première, c’est que le mouvement de contestation a pris ce 12 octobre, une nette ampleur avec 3,5 millions de manifestants en France selon la CFDT et 1,2 millions selon la police. Tous les chiffres, même ceux du ministère ont donc augmenté.

 La deuxième certitude est la présence massive des jeunes dans le cortège. En effet, Lycéens étudiants et même collégiens sont venus protester contre la réforme des retraites. Le diaporama photos réalisé par Acturevue, le montre très clairement. Et le gouvernement peut d’ailleurs commencer à s’inquiéter car la colère ne semble pas faiblir. 

Le gouvernement va-t-il entendre la protestation de la rue ? Oû va-t-il attendre qu’une grève générale, qui peut avoir d’importantes répercussions sur l’économie, paralyse le pays tout entier ? Il faut attendre les jours prochains pour se prononcer sur la durée du mouvement. Mais il semble que la détermination et la conviction que le gouvernement peut reculer, aient gagné l’opinion publique.

D.Perrotin 

Reportage en direct des manifestations par Acturevue

Il faut l’admettre, la grève est une tradition bien française dans le processus politique, mais malgré tout, elle a su apporter des avancées spectaculaires (1968 : Accords de Grenelle, 1995 : retrait de la réforme sur les retraites, les régimes spéciaux et la fonction publique). Et contrairement à ce que l’on tente de nous faire croire, à commencer par notre président Nicolas Sarkozy qui clamait en juillet 2008 que "désormais, quand il y a une grève en France, personne ne s’en aperçoit", elle s’est avérée dans le passé très efficace. 

La grève reste en effet, le moyen redoutable pour faire entendre sa voix lorsque celle-ci n’est pas prise en compte ou lorsque le gouvernement parle de négociation alors que les syndicats ont seulement été écoutés et non entendus. La grève apparaît dès lors, comme le résultat malheureux de l’absence d’un dialogue social.

Des erreurs propices au recul du gouvernement

Dans la situation actuelle, la grève peut être l’élément déclencheur d’un retournement de situation sociale grâce notamment au contexte politique actuel plutôt déprimant. 

Tout d’abord, l’affaire Woerth-Bettancourt, qui a mis à jour une certaine promiscuité ou proximité entre le monde politique et le cercle des grandes fortunes, ne peut que susciter la colère de ses "petits" travailleurs. En outre, une décrédibilisation croissante de la fonction présidentielle ( qui a pour symbole le célèbre « casse-toi pauvre con »)ne cesse de fait perdre la confiance que peut avoir le citoyen envers ses élus.

Enfin le flirt assumé par l’UMP avec l’extrême droite que l’on qualifie "d’erreurs" comme celle relative à la circulaire sur les Roms et celle du président de la république dans son discours de Grenoble indigne nombre de personnes (une partie des catholiques, des centristes...).

Pour finir la dernière erreur qualifiée de "maladresse présidentielle" par Michel Rocard dans Le Parisien du dimanche 10 Octobre était :"d’ annoncer un remaniement trop longtemps à l’avance". Cette décision politique délégitime en effet le rôle des ministres déjà très bousculés par la rue. 

Le contexte économique 

La crise économique et financière de 2008 a laissé des traces dans l’économie française avec en particulier une hausse sans précédent des déficits et de l’endettement de l’état. Le chômage massif qui touche notre pays - 9,7% de la population active au second trimestre de l’année 2010- renforce l’incertitude et le pessimisme d’une majorité de français. 

De plus, le caractère spécifique de la réforme des retraites ne résout pas le chômage des seniors et encore moins celui des jeunes (18-25 ans). 

On remarque également, que la tendance du gouvernement est de diminuer les budgets, supprimer des postes à l’exception d’un endroit : celui de l’Elysée.

Un contexte général d’indignation

Il n’y a plus de simples manifestations successives. Mais la construction d’un mouvement qui dure depuis le mois de juin 2010 (première manifestation le 7 juin 2010). Un mouvement qui rassemble un désamour profond contre le président de la république (présenté comme le président des riches dans une enquête sur l’oligarchie dans la France de Nicolas Sarkozy ; Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot). Mais aussi une contestation politique éclairée des syndicats et des partis de Gauche...

Ce mouvement de contestation pourrait unir toutes les forces d’opposition de ce pays. Derrière cette réforme réside une colère de plus en plus partagée par la société. Plus qu’une lutte contre cette réforme nécessaire mais non négociée, ni même discutée , le peuple semble condamner un président qui décide de tout, qui décide du pire. Domaine sécuritaire, politique de l’immigration, politique fiscale (affaire Bettancourt, bouclier fiscal), tous ces actes ne sont à l’image ni de la France, ni des Français mais d’un seul homme : Nicolas Sarkozy.

Il n’est donc pas étonnant que cette colère gronde chez les français. 61% d’entre eux sont d’ailleurs favorables à un durcissement de la contestation (JDD et aujourd’hui en France lundi 11/10/2010). 

La grève contre la réforme des retraites semble bien être un argument de plus contre le système Sarkozy.

Notre cher président a-t-il redonné la vue aux français ?

Les français, contrairement à ce qu’on entend souvent dire, ne sont pas inconscients. Mais, l’incertitude économique, les affaires politiques ne peuvent qu’inciter à une radicalisation de ce mouvement social. La grève pourrait donc ne pas être inutile et venir satisfaire une envie démocratique. Satisfaire un besoin de dialogue social, mais aussi de dignité républicaine trop souvent bafouée ces temps-ci. Demain se joue donc un grand combat pour la démocratie.

Tibbo Camara

 

Les grèves qui ont fait reculer le pouvoir

  • Grève de 1947 : de nombreuses grèves, notamment chez Renault, conduisent à la sortie des ministres communistes du gouvernement. Les mouvements conduits par la CGT se multiplient après mai chez Citroën, à la SNCF, dans les banques, dans les grands magasins, à EDF, puis chez PeugeotBerlietMichelinetc. Le principal motif des grèves est la revendication de hausse des salaires ;
  • Grève de 1953 : grandes grèves dans la fonction publique, perceptibles aussi dans le privé, contre le projet du gouvernement de retarder l’âge de la retraite pendant l’été. Le projet est retiré ;
  • Grève de Mai 68 : Augmentation de 25 % du SMIG à 600 F par mois et de 10 % des salaires, la création de la section syndicale d’entreprise, actée dans la loi du 27 décembre 1968 et une quatrième semaine de congés payés, est entre autres conclue lors des accords de Grenelle)
  • Grèves de 1995 : Du 24 novembre au 15 décembre, des grèves d’ampleur ont eu lieu dans la fonction publique et le secteur privé contre le « plan Juppé » sur les retraites et la Sécurité sociale. Le 15 décembre, le gouvernement retire sa réforme sur les retraites, la fonction publique et les régimes spéciaux (SNCF, RATP, EDF), cette décision étant interprêtée comme une victoire par les syndicats de salariés.

Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • morice morice 13 octobre 2010 12:51

    c’est EVIDENT qu’une grève est UTILE. 


    • Daniel Roux Daniel Roux 13 octobre 2010 13:14

      On a toujours raison de protester contre ce que l’on juge injuste.

      On peut ne pas protester.
      On peut protester seul dans son coin.
      On peut protester seul dans sa rue.
      On peut protester à plusieurs autour d’une bière au café du Commerce.
      On peut protester à 3 millions devant l’Elysée.

      A chacun sa manière.


      • K K 13 octobre 2010 13:38

        une grève n’est utile qu’en ultime recours, lorsque toutes les négociations ont échoué. C’est le cas en ce moment puisque le gouvernement a choisi de passer en force au sénat en accélérant. C’est loin d’être le cas lors des négociations salariales


        • non667 13 octobre 2010 15:01

           à acturevue
          ATTENTION UNE GRÈVE PEU EN CACHER UNE AUTRE 

           à bernard dugué qui faisait un parallèle entre mai 68 et 2010 j’avais répondu :


          mai 68 ,les manif , les 5 semaines de grèves .ouvrier j’y étais .
           il m’a fallu attendre le 40° anniversaire 2008 et de nombreuses redif pour comprendre les vraies raisons de mai 68 et comprendre que moi même et les 55 millions de français ont été pris pour des c...
          MAI 68 est une manipulation comme le 9/11 ,timisoara , les armes de destruction massives
          --- indice : les grèves spontanées (même 1 h.) , manifestations n’existent pas . il y a forcément des manipulateurs derrière ( naturellement syndicats , partis politiques ) un but des revendications .
          . mai 68 :rien de tout cela .au départ ,un groupe de fils de bourges qui voulaient avoir accès au dortoir des filles à la citée universitaire ’dixit cohn bendit "
           au fil des jours prococ -réac-provoc -réac le conflit s’est envenimé les syndicat s’y sont mis (en trainant les pieds)et le but réel est apparu : déboulonner de gaulle . une telle conspiration ne pouvait être le fait des syndicats ils n’arrivaient même pas a s’entendre pour un défilé unitaire du 1° mai !
           de plus de gaulle ayant sorti la france de l’otan + un indic au gouvernement avait les faveurs de moscou donc du pc par rapport au ps .

           mai 1968 qui a toujours passé pour une contestation étudiante spontanée a été un complot juif (un des participant de la coordination étudiante a déclaré dans un journal juif ,s’il n’y avait pas eu "daniel bensaïd (pas sur ) (juif séfarade) la réunion aurait pu se faire en yiddish(langage des juifs ashkénazes allemands) )(nous sommes tous des juifs allemands n’est pas un slogan sorti par hasard )

          en 2008 j’ai entendu a la radio un retraité des R.G. dire qu’ il savait fin 67 qu’il y aurait des évènements très important au printemps suivant !

          donc un complot tramé fin 1967 

          pas par la gauche bien qu’exécuté par elle

          par les américains pour la sortie de l’otan

          par israël pour vider de gaulle car il avait eu en plus d’un national gaullisme une position critique vis à vis de ce pays après la victoire de la guerre des 6 jours en 1967 et des mots considérés comme impardonnables par ce pays (peuple arrogant ,sur de lui et dominateur )
          il a entrainé la france dans 5 semaines de grève générale (inédit en france ) pour les intérêts d’israël (pays ultra nationaliste(dans et hors frontière/diaspora ) pour

          lui et antinational pour les autres de façon a ce que les juifs puissent vivre plus facilement en « coucous » parmi les autres peuples (tactique inscrite dans leur religion dès sa création :genèse chapitre XVII )
          "daniel

          cohn bendit figure emblématique de mai 68
           est toujours une taupe d’israël dont les manigances sont insoupçonnables si on ne se méfie pas
          au sein des verts quel est son rôle ?

          il dit oui a l’europe (a titre perso )
          régionalistes = anti nation forte = démolition des nations (vrai but de Europe ) = démolition des seuls obstacles au mondialismes (nouvel ordre mondial ) au mains des judéo
           américano capitalistes

          en avril le peuple 68 n’avait aucune revendication et était heureux . on gagnait bien sa vie tout le monde faisait 48h dont 8 supplémentaires majorées de 25% .c’est ce qui a permit la grève mais ne l’a pas causé .

          actuellement la situation du peuple est totalement différente .

          est on manipulé ?

          but ?

          démolir sarko pour mettre dsk ?

          faire une chienlit pour réinstaller sarko( ce qui s’était passé en 68 ) ?

          autre ? a surveiller le pouvoir capitalo-médiatique !

          aujourd’hui suite a votre remarque  :
          "Oû va-t-il attendre qu’une grève générale, qui peut avoir d’importantes répercussions sur l’économie, paralyse le pays tout entier ? "
          j’ajoute  :
          devant l’affaiblissement de l’économie française et la résistance du peuple a ne pas vouloir se laisser dépouiller que va faire la finance internationale a qui nous devons plus de 1000 milliard d’ € ??????
          l’exemple de la Grèce nous montre la suite  : perte de confiance ---> hausse des taux d’intérêts ---> soumission ou faillite ?
          c’est la que peut intervenir dsk comme sauveur de la France ? ayant la confiance du fmi il pourra par d’autres moyens que la retraite nous faire cracher au bassinet  !
          D.S.K. président = dommage collatéral de la grève  ????? /-)
           


          • LE CHAT LE CHAT 13 octobre 2010 15:24

            ça dépend de quelle grève , quand et pourquoi !
            toujours plus facile de se faire entendre d’un chef d’entreprise que d’un gouvernement aux ordres du NWO !


            • mclerc 13 octobre 2010 16:18

              Le plus beau, ce sont les « jeunes » qui font aussi la grève ! Alors que sont eux qui payeront à la place de leurs aînés si, d’avanture, le gouvernement était obligé de céder ! Si, comme moi, vous aviez accès aux journaux étrangers (mettez-vous donc sur le Canada seulement : vous serez éditiés !) vous verriez qu’ils se marrent en voyant notre impécilité. Il y a vingt ans que les gouvernements successifs vivement à crédit. Il faudra, nécessairement, que cela cesse un joour.


              • HumanVictoryX HumanVictoryX 13 octobre 2010 17:11

                Pour que tout cela cesse, arrêtons de compter sur la classe politique dirigée par le grand capital, ouvrons un débat citoyen sans aucune censure, sans aucune idée de clivage, sans communautés, ni partis, ni races, ni religions, sur base d’une simple initiative, une simple idée, une proposition autours de laquelle tout le monde peut se rassembler et discuter, un premier test de solidarité citoyenne, qu’il faut faire sortir du net : Et mettre dans la rue...

                "Article 25

                La souveraineté réside dans le peuple ; elle est une et indivisible, imprescriptible et inaliénable.
                Article 26

                Aucune portion du peuple ne peut exercer la puissance du peuple entier ; mais chaque section du souverain assemblée doit jouir du droit d’exprimer sa volonté avec une entière liberté.
                Article 27

                Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l’instant mis à mort par les hommes libres.
                Article 28

                Un peuple a toujours le droit de revoir, de réformer et de changer sa Constitution. Une génération ne peut assujettir à ses lois les générations futures.
                Article 29

                Chaque citoyen a un droit égal de concourir à la formation de la loi et à la nomination de ses mandataires ou de ses agents.
                Article 30

                Les fonctions publiques sont essentiellement temporaires ; elles ne peuvent être considérées comme des distinctions ni comme des récompenses, mais comme des devoirs.
                Article 31

                Les délits des mandataires du peuple et de ses agents ne doivent jamais être impunis. Nul n’a le droit de se prétendre plus inviolable que les autres citoyens.
                Article 32

                Le droit de présenter des pétitions aux dépositaires de l’autorité publique ne peut, en aucun cas, être interdit, suspendu ni limité.
                Article 33

                La résistance à l’oppression est la conséquence des autres Droits de l’homme.
                Article 34

                Il y a oppression contre le corps social lorsqu’un seul de ses membres est opprimé. Il y a oppression contre chaque membre lorsque le corps social est opprimé.
                Article 35

                Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."

                exemple d’initiative citoyenne qui a germée sur FB et à ouvert le débat en quelques heures :

                "*****RÉVOLUTION*****

                Fermeture et retrait massif de notre argent en banque

                Nous savons tous consciemment ou inconsciemment que les BANQUES nous pillent...

                Vous trouvez de nombreuses affaires, histoires, fait divers qui nous le montrent.

                De plus en vertu de l’article 104 du traité de Maastricht le pouvoir de la création monétaire a été donné aux banques privées, n’est pas un comble.

                La France ne peut pas créer sa propre monnaie, La France, les citoyens, NOUS ne pouvons pas créer notre monnaie pour le bon fonctionnement de notre pays.

                Le pire dans tous ca, c’est qu’en plus d’emprunter sur les marchés privés, ont leur payent des intérêts, soit 40 milliard d’euros par an...
                75% de l’impôt sur le revenu, 20 fois les retraites, 4,5 fois le trou de la Secu et imaginé le nombres de chercheurs, d’enseignants, de soignants, d’éducateurs, de policiers etc etc....

                En la seul vertu de cette article et depuis l’entré de la France dans L’U.E, nous avons fait que perdre le pouvoir, le contrôle, la vie de notre pays.

                Tout cela bien évidement n’est pas tombé du ciel, tous cela n’est pas dût au hasard.... La situation est provoquée, voulu orchestrée par nos dirigeant qui eux même sont de mèche avec l’industrie et la finance internationale.

                Les banques sont un des pilier qui permet aux « Élites » de contrôler la population, le crédit à intérêt si élever nous maintient dans une situation de soumission total car sinon notre vie est caution au final...
                Pourquoi laisserai-je quelques hommes et femmes que je ne connait même pas et qui depuis des années me ruinent, continuer a profiter dans une indécence et insolence pur.

                C’est pourquoi nous devons reprendre les rennes de notre pays et déstabilisée les banques par le nombres que nous représentons est

                une action concrète, réaliste et surtout puissante.

                Comment nous y prendre :

                2 actes

                1er : Évènement Facebook :

                REVOLUTION ! LE 7 DECEMBRE ON VA TOUS RETIRER NOTRE ARGENT DES BANQUES

                Le 7 décembre et dans les jours qui suivent, Retrait massif d’argent et fermeture massif des comptes bancaire autres que courant.

                2 eme : Evenement Facebook :

                Blocage de la France et réflexion sur le changement.

                Au printemps, Second retrait massif et fermeture des comptes si possible de manière international, déstabilisation du système et prise au sérieux du peuple :

                Action de blocage de la France et proposition de changement :

                Organisation d’un « sitting » national des citoyens devant les instituions (au printemps prochain), qui pourrais durée des jours , partagé à tour de rôle par toutes la population pourrais fournir matériel, nourriture, main d’œuvre, soutiens, idées et protéger par la « police » qui eux doivent rejoindre le mouvement ....

                Une paralysie du pays pour l’ouverture d’une tribune de réflexion sur
                les sujet fondamentaux, une réquisition de France TV par le peuple pour présenter les débats en interactivité avec internet et toutes les nouvelles technologie de communication.

                Plus ouverture de scène, salles pour exposé tout les débat face aux citoyens.

                TOUS LES AVIS, MÊME LES PLUS DISSIDENT DOIVENT ÊTRE DÉBATTUS PAR LES CITOYENS.

                Il est absolument primordial qu’aucune censure soit faites sur n’importe quels sujets.

                Sujets fondamentaux à aborder :

                - Sortie de l’ U.E

                - Création et gestion monétaire

                - Referendum d’initiative populaire

                - Remise en cause du système électoral et proposition d’alternative (tirage au sort)

                - Contrôle absolue et entier du peuple sur les pouvoir législatif et exécutif.

                - Le réécriture de la constitution française par les citoyens

                - La création de richesse

                - L’optimisation des ressources

                - Jugement de tous les responsables du mensonge

                - A compléter (cette liste fonctionne selon un modèle Wiki)

                L’ouverture d’un débat sur :

                A quoi ressemble la France ?
                Qui est elle ?
                Que veut t elle devenir ?
                Pourquoi et comment ?
                Le pouvoir est entre nos mains, combien sont il, combien sommes nous !!
                Le pouvoir « officiel » est déjà préoccupée par le réveil des conscience...

                quelques liens pour compléter votre réflexion :
                Création monétaire :
                Paul Grignon
                L’argent dette
                http://www.dailymotion.com/video/x75e0k_largent-dette-de-paul-grignon-fr...
                Paul Grignon
                L’argent dette II
                http://www.dailymotion.com/video/xbqww7_l-argent-dette-2-promesses-chime...
                Crise banque Argentine :
                http://www.tagtele.com/videos/voir/41558
                http://www.tagtele.com/videos/voir/41561/%3Cbr%20/%3E%3Cbr%20/%3ELa
                (monnaie local)
                http://www.tagtele.com/videos/voir/41570
                Les Responsables :
                http://www.tagtele.com/videos/voir/40811/2/
                Résumé sourcé, Par Francois Asselineau :
                Qui gouverne réellement la France ?
                http://u-p-r.fr/?page_id=291
                Les 12 impasses de l’U.E :
                http://u-p-r.fr/?page_id=255
                http://www.facebook.com/pages/Francois-Asselineau-Union-Populaire-Republ...
                Solution alternative et réécriture de la constitution :
                http://etienne.chouard.free.fr/Europe/tous_les_resumes.php#video
                Info supplémentaire :
                Cours de l’or :
                http://www.24hgold.com/francais/cours_or_argent.aspx?money=SWF
                Manipulation des citoyens :
                http://www.tagtele.com/videos/voir/41094/2/
                Dissidence et résistance :
                http://www.dailymotion.com/video/xetqvf_alain-soral-entretien-de-septemb...
                Appel du Conseil National de Résistance (tous ces gens qui on osez partir en guerre pour nous offrir nos sociaux )
                http://www.youtube.com/watch?v=oCLdEKOtAzc
                De la servitude moderne :
                http://www.dailymotion.com/video/xa2c34_de-la-servitude-moderne1ere-part...
                Le marché de la Faim :
                http://video.google.com/videoplay?docid=5039112951831053451#
                La privatisation du bien commun :
                http://video.google.com/videoplay?docid=8313415339083704741#
                Humour Inculture Franck Lepage (Éducation populaire)
                http://video.google.com/videoplay?docid=6879156006756704023#
                http://www.dailymotion.com/video/xeeo9h_vive-les-retraites_fun (extrait sur les retraites)
                http://www.scoplepave.org/
                Discutions libre non censuré :
                Uprising Liberty sur www.Facebook.com
                APPEL : aux citoyens qui ont des compétences en Finance, Droit, Economie, Audio-Visuel, Webmastering, Traduction et a tous le monde qui aurait des idées pour faire de cette étincelle, une impulsion pour un vrai changement au profit de l’intérêt général des citoyens.
                Vos concitoyens"

                Faites tourner ! toute forme d’expressions tant qu’elle sera argumentée et respectueuse de la nation républicaine et des personnes sera la bienvenue...


                • non667 13 octobre 2010 22:14

                   à human
                  ok sur les principes mais vos propositions de prise de pouvoir me semblent fort incomplètes et quelque peu irréalistes 
                   vous semblez ignorer la réaction 
                  vous n’avez comme point de départ que françois asselineau et l’upr et sous estimez les rivalités de personnes qui bien qu’ayant les mêmes idées veulent les défendre eux mêmes
                  comptez les plussages ici vous montrera les difficultés de l’union .

                  depuis plusieurs jours je fais la proposition ci dessous beaucoup plus simple ,compréhensible ,ouverte et réaliste mais cela sans succès .

                   au delà des présidentielles qui n’ ont que peu d’importance !

                   :,la majorité qui gouverne est déterminée par l’assemblée nationale et non pas par le président (cohabitation éventuellement )

                  depuis la chute de l’urss le débat n’est plus gauche /droite celui-ci n’étant qu’un leurre imposé par les américano-judéo mondialo  capitalistes pour masquer le vrai débat et garder le pouvoir a l’aide de leurs merdias qui manipulent les sondages et les électeurs

                  le débat est en gros :

                  soit :mondialisme/ vassalisation = tout le monde au resto du cœur  américain ,s’ils veulent bien = continuation /aggravation de la situation actuelle

                  soit:nationalisme/indépendance/gaullisme  : responsabilisation /nous mangerons les fruits de notre sueur .

                  pour changer, une seule solution :

                  faire table rase des mondialistes pour cela

                  n’accorder aucunes voix aux mondialistes = oui à mastrich = €=shengen = lisbone =umps + modem = vert =cohn bendit +......

                  voter pour les antimondialistes = : fn ,dupont-aignan ,de villiers , pc, melanchon ,chevenement ,cheminade ,+C N R + U P R asselineau +.......

                  dans toutes ces bonnes volontés il y a largement de quoi faire un gouvernement d’union populaire et suffisamment de compétences

                  2012 la révolution à portée d’urne l
                  la révolution des œillets

                   j’ajoute pas de politique sans économique : donc coté finance .
                   lire les

                  articles :

                  —du 28/7/2010 :main basse sur la création monétaire

                  — finance mondiale : pourquoi rien n’a changé de céri le 30/7/2010

                  — article de jp baquiast du 16/8/2012

                  —tentative de libération mentale sur la monnaie de michel portal du 23-8-2010

                  en gros ces 4 articles : retour à la souveraineté monétaire .

                  fondamental !
                  base du combat contre le mondialo-capitalisme , gage d’une solution : pas de politique sans économie 

                  pour conter la réaction des financiers du mondialisme il faudra faire appel a un prêt des chinois 

                  exiger des politiques qu’ils se positionnent par rapport à ce problème sinon ne pas voter pour eux
                  ps : il faut absolument éliminer les mondialistes dès le 1° tours car le scutin magouillitaire les ferait gagner au 2°
                  un peu de

                  courage b..d.m


                • epapel epapel 13 octobre 2010 17:21

                  Il ne faut pas rêver, le gouvernement ne reculera pas cette fois, pour la bonne et simple raison qu’il le couteau des marchés dans le dos à cause des déficits et qu’il ne peut pas mettre en place une solution de gauche (augmentation plus ou moins importante des prélèvements) vu qu’il est de droite.

                  Selon les sondages, il aurait 70% des français qui sont contre la réforme, alors comme il était 53% à voter Sarkozy en 2007, c’est qu’il y en a au moins 23% qui se sont fait avoir. J’ai hâte d’être en 2012 pour savoir combien ont une bonne mémoire et un minimum de cohérence  : là et seulement là on saura si cette réforme est acceptée ou non.


                  • Login Login 13 octobre 2010 17:36

                    2012 ? de mon point de vue pas plus 2010, 2011 ou 2012. Il n’y a qu’une solution faire sans eux. Faire sans eux ne veut pas dire faire sans outil de gouvernance ; Par contre, il n’est plus nécessaire de confier cet outil à une minorité. Orchestrer les savoir-faire devient de plus en plus une commodité que l’on peut appliquer à l’entreprise comme à la gouvernance de grandes organisations. 

                    Personnellement je suis convaincu que le changement doit se gérer comme un projet , déconnecté tant que faire se peut du système en place, en exploitant tous les mécanismes disponibles pour s’en protéger (ceux à qui nous avons confié l’outil passe leur temps à adapter l’organisation pour préserver l’outil...). 

                    tout système génère ses contre-poisons ou meure... De multiples ’innovations ont vu le jour en réponse à un système qui n’a plus comme fonction que de se pérenniser créant ainsi infiniment plus de problèmes qu’il n’en résout. Le dinosaure doit disparaître...

                    On ne peut pas traiter les problèmes d’un système organisé pour non seulement les créer mais aussi ne pas les résoudre ! il n’y a donc qu’une solution viable à mon sens : Repartir de l’essentiel et exploiter toutes les innovations permettant de mettre en place les formes de gouvernance sans centralisation pour élaborer et exécuter le projet.

                    Toutes les pièces du puzzle sont là...

                  • epapel epapel 13 octobre 2010 18:53

                    Désolé, je n’ai rien compris à ce que vous avez écrit.


                  • Login Login 13 octobre 2010 21:47
                    Vous avez raison smiley Ce n’est pas clair. Dit autrement, Il n’y a rien à attendre des politiques que ce soit demain matin, en 2012 ou plus tard. Ceci n’exclut pas que certains soient brillants et même sympathiques. Laissons de coté les psychopathes, sur-représentés dans la classe politique. 

                    On a besoin d’une direction dans l’entreprise ou d’un gouvernement dans une nation, parce mettre en place et conduire des activités, les organiser, est une activité à part entière. C’est la clé du problème, en partie parce que cette activité est devenue complexe, en partie par la manière dont cette activité est en elle-même organisée. Qui l’organise ? Si les mêmes l"organisent et l’exercent, cette activité devient une finalité en elle-même...

                    Il se trouve qu’aujourd’hui nous pouvons mettre en place des organisations en associant cette activité de manière très forte avec les activités qu’elles supportent. autrement dit, nous pouvons même dans un certain nombre de cas, nous passer totalement d’un groupe dont la seule fonction est d’organiser. Ceci pour toutes les activités de l’exécution, du développement et bientôt de la conception même des activités. Organiser devient une commodité alors qu’elle a été la clé du pouvoir....

                    C’est la transformation que nous vivons. Les politiques sont les derniers à vouloir le comprendre... Les grandes entreprises l’ont compris. Elles achètent les marchés, elles ne les font plus (c ’est pour cela que l’économie dépend de plus en plus de ce que l’on possède et non du travail..), enfin leur économie...

                    Maintenant, posons nous la question. Et si nous utilisions ces mêmes techniques pour conduire le projet de nous passer des politiques, non pas par finalité mais par nécessité, pour construire un futur. Ce n’’est ni les politiques, ni les grandes entreprises qui le feront. C’est structurel. La qualité des hommes ne peut juste qu’adoucir le mal.

                    C’est bien parce ce problème de fonds est propre à toutes les activités dans la société que des approches et technologies innovantes ont émergé....




                     

                  • frugeky 13 octobre 2010 22:33

                    @epapel
                    les déficits ont beau dos...
                    Quand il s’agit de venir en aide aux banques ou aux entreprises qui sont cause de la crise, on s’en cogne comme de l’an 40 des déficits.
                    Dès qu’il s’agit d’améliorer l’ordinaire des moins riches, l’excuse des déficits savamment entretenus et creusés pour paupériser toujours plus revient en une.


                  • epapel epapel 14 octobre 2010 12:57

                    Je n’ai pas dis que j’étais d’accord avec la réforme proposée mais :
                    - qu’une réforme est nécessaire à cause des déficits actuels et futurs
                    - qu’on ne peut pas attendre d’un gouvernement de droite qu’il fasse une réforme de gauche

                    Enfin, une bonne partie de ceux qui ont voté Sarkozy en 2007 et qui se plaint vainement aujourd’hui votera Sarkozy ou s’abstiendra en 2012.

                    Vous pouvez toujours manifester, il n’en sortira rien.


                  • epapel epapel 14 octobre 2010 13:09

                    Ce que vous écrivez Login est très intéressant mais le problème est que cette capacité d’organisation en dehors du système politique existe déjà depuis la nuit des temps et qu’elle est fondée sur le capital, la maîtrise des flux financiers et les réseaux d’influence.

                    Un système politique repose sur les même fondamentaux : ses leviers sont l’impôt, les lois et la force publique.

                    La différence entre l’un et l’autre est que pour l’un on autant de bulletin de votes que d’actions tandis que pour l’autre il n’y a qu’un bulletin par électeur.


                  • sisyphe sisyphe 13 octobre 2010 17:59

                    Pour ce qui est des exonérations de charges, et autres niches fiscales accordées au Medef, et leur coût, voir l’excellent article paru ce jour même, sur Agoravox 


                    Solidarité et mobilisation 

                    • Yohan Yohan 13 octobre 2010 19:09

                      Amaury

                      Des gens comme Sisyphe ont intérêt à avoir comme « alliés repoussoir » ces gens du MEDEF ; sans quoi, comment pourraient-ils justifier devant le peuple l’arnaque des régimes spéciaux et l’insulte permanente faite aux sans grade, qui n’ont que 750€ pour vivre après une carrière complète
                      Le sempiternel argument des gens qui se gauffrent en silence et de ceux qui les défendent comme Sisyphe est : « regardez plutôt du côté de la finance et des retraites chapeau des grands patrons » ou encore « il ne faut pas opposer les salariés du privé aux fonctionnaire »
                      Un bobard que l’on sert à la classe ouvrière et servi par les mêmes qui s’en réclament ostensiblement....


                      • epapel epapel 14 octobre 2010 13:27

                        Vive le roi !


                      • piroliat 13 octobre 2010 19:17

                        @ amaury
                        les gens ne font pas la grève que pour les retraites
                        c’est une grève politique et c’est bien.
                        rien ne va plus, ca suffit
                        quelque soit le résultat
                        les gens se vengerons en 2012
                        cordialement


                        • Yohan Yohan 13 octobre 2010 19:33

                          Amaury
                          Je crois que les jeunes n’ont pas tous, loin s’en faut, saisi toutes les subtilités de la grève. Certains la font (ils le reconnaissent) pour mettre un peu de piment dans la rentrée et d’autres sont reellement préoccupés par l’idée même de ne pas avoir assez d’années de travail pour profiter d’une retraite, ce qu’on peut comprendre.
                          Mais ce faisant, ils ont contribué sans le savoir à l’argumentation basée sur les chiffres des syndicats et de la gauche visant à une crispation de l’opinion contre cette loi, avec l’émergence de nouvelles revendications qui partent dans tous les sens et qui risquent sérieusement de geler les embauches.
                          Pour moi, c’est clair, tout est bon pour abattre Sarko, même de jouer un jeu dangereux sur fond des retraites qui se retournera encore une fois contre les plus faibles.

                          Je fais le pari que cela se produira si cette grève dégénère en paralysie


                          • BA 13 octobre 2010 21:43

                            Les grévistes dans les raffineries pourraient jouer un rôle central dans le mouvement social contre la réforme des retraites avec un durcissement de leurs actions qui rend réel le risque de pénurie de carburant.

                            Huit des douze raffineries françaises, dont les six du groupe Total, étaient en grève mercredi, au lendemain d’une première journée nationale de grèves reconductibles. « On va vers un durcissement du mouvement », a déclaré un responsable CGT du secteur des raffineries.

                            Tandis que le mouvement semble s’essouffler dans d’autres secteurs, il se renforce dans les raffineries, qui pourraient assumer le rôle joué par les transports publics en 1995.

                            http://www.lepoint.fr/economie/retraites-le-mouvement-se-durcit-dans-les-raffineries-13-10-2010-1248656_28.php

                            Sur le site internet BELLACIAO, un internaute prénommé Tristan vient d’avoir une excellente idée. Je recopie son message :

                            « Faisons preuve de créativité pour faire tomber ce gouvernement répugnant.

                            Par exemple : Pour rendre efficace l’action de nos camarades qui bloquent les raffineries.

                            Remplissons au maximum nos réservoirs auto et moto, passons le message pour faire boule de neige et vider légalement les stations services le plus tôt possible.

                            Tristan. »


                            • pastori 13 octobre 2010 22:14

                              je suis de l’avis d’amaury et yohan. 

                              comme eux, je suis pour que tous les salariés bénéficient du meilleur des régime de retraites existant. 75% du dernier salaire et basta !  comment ? : en faisant payer les revenu du capital et supprimant le bouclier..

                              en effet c’est quoi ce scandale des régimes privilégiés comme les fonctionnaires ? tous au même régime, et le meilleur !

                              bien sûr il y a toujours les imbéciles et les tarés qui réclameraient plutôt que tout le monde soit aligné sur le plus mauvais des régimes. et s’il pouvaient , ces esclaves patentés, demanderaient même la suppression des retraites pour eux même mais applaudissent la retraite chapeau du bankster qu’ils ne connaissent ni d’ève ni d’adam.

                              mais des gens comme ça sont absent d’agoravox. heureusement.

                              • pastori 13 octobre 2010 22:30

                                je suis de l’avis d’amaury et yohan. 

                                comme eux, je suis pour que tous les salariés bénéficient du meilleur des régime de retraites existant. 75% du dernier salaire et basta !  comment ? : en faisant payer les revenu du capital et supprimant le bouclier..

                                en effet c’est quoi ce scandale des privilégiés comme les fonctionnaires ? tous au même régime, et le meilleur !

                                mais non , par privilégiés, il ne faut pas entendre les bétencourt, les dassalut ,les bankster et cie., eux c’est normal qu’ils soient bien traités puisque nés pour ça.

                                bien sûr il y a toujours les imbéciles et les tarés qui réclameraient plutôt que tout le monde soit aligné sur le plus mauvais des régimes. et s’il pouvaient , ces esclaves patentés, demanderaient même la suppression des retraites pour eux même mais applaudissent la retraite chapeau du bankster qu’ils ne connaissent ni d’ève ni d’adam.

                                mais des gens comme ça sont absent d’agoravox. heureusement. smiley

                                • LE CHAT LE CHAT 13 octobre 2010 22:46

                                  @pastori

                                  on est rarement d’accord , mais là je te suis , 75 % du dernier salaire ( n’oublie pas de préciser qu’il s’agit du meilleur salaire !!! il y a pas mal de gens qui finissent leur carrière avec un sous job de merde après avoir perdu un emploi correct ) , il y a trop d’argent qui s’en va dans les paradis fiscaux et non dans la solidarité nationale , s’il y a des gens à faire déchoir de la nationalité , les exilés fiscaux sont pour moi en tête de liste , de mauvais français assurément !
                                  10% de la valeur ajoutée passée des mains des salariés vers les comptes en banque des nantis ces 30 dernières années , voilà la cause de tous nos maux ! on se saigne pour engraisser une poignée de salauds de prédateurs !


                                • isa93 isa93 14 octobre 2010 11:37

                                  Toutes façons en ce moment les gens sont tellement « abrutis » que tout sert à rien.
                                  En 2012 Sarkozy sera réélu, il va sortir une ineptie du genre
                                   « Dormez plus vous serez moins fatigué » et les gens vont dire « C’est bien son idée c’est vrai si on dors plus on sera moins fatigué » et ils iront tous voter pour lui !"

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès