Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Etudes supérieures et apprentissage : le bon plan

Etudes supérieures et apprentissage : le bon plan

Pour se préparer au monde du travail, au cours de sa formation universitaire ou en grande école, il est opportun de parler des stages. Mais qu’en est-il de l’apprentissage ?

Les idées reçues ont la vie dure sur l’apprentissage, qui ne serait réservé qu’aux plus jeunes, élèves de BEP ou CAP. S’il est vrai que 73% des apprentis préparent l’un de ces deux diplômes, depuis plusieurs années, leur part diminue au profit des formations supérieures. Car ce contrat permet en effet de préparer à quasiment tous les diplômes de l’Education nationale, du niveau V (CAP, BEP) au niveau I (ingénieurs), pour des jeunes de 16 à 25 ans.

Le contrat d’apprentissage présente des avantages indéniables, à la fois pour l’apprenti et pour l’entreprise. La formation en alternance dure entre un et trois ans, ce qui constitue une formidable expérience professionnelle pour le jeune. Il s’agit déjà d’une immersion dans le monde du travail, avec ses droits et ses devoirs : congés payés, couverture sociale, mais aussi assiduité en entreprise et en cours, rigueur... L’apprenti est un salarié à part entière dans l’entreprise : ce détail fait parfois toute la différence avec un stagiaire, ne serait-ce que dans le rapport qu’il entretient avec les collègues.

La rémunération constitue un autre atout de l’apprentissage. Souvenons-nous des manifestations étudiantes de novembre qui portaient sur les stages : la rémunération faisait partie des revendications. Pour les apprentis, elle est fixée en pourcentage du SMIC, et augmente en fonction de l’âge et de l’année d’exécution du contrat. Ainsi, pour un jeune de plus de 21 ans préparant un DESS (ou un master 2), la rémunération s’élève tout de même à environ 700 euros nets par mois : ce n’est pas négligeable, surtout quand on connaît le nombre d’étudiants contraints d’avoir un travail à temps partiel pour financer leurs études.

Au-delà de l’expérience professionnelle, l’apprenti retire souvent de sa formation un enrichissement personnel : la découverte d’un métier, la consolidation d’un projet, le contact et le dialogue avec des professionnels. Il en ressort avec une idée précise de la profession qu’il souhaite (ou non) exercer, contrairement souvent aux jeunes diplômés qui n’ont eu qu’un bref aperçu, via les stages, de ce que sera leur vie professionnelle.

Quant au CV, une telle expérience de la vie active constitue un atout évident pour les futurs employeurs : ils verront dans le candidat une personne ayant une bonne connaissance du métier et de la vie en entreprise, mais aussi motivée et rigoureuse. Car si l’apprentissage présente de nombreux avantages, il demande aussi une grande organisation. Il n’est pas toujours facile pour le jeune de concilier le travail en entreprise et les cours (et souvent le mémoire) et de se retrouver entre deux mondes si distincts. Organisation, rigueur, adaptabilité, motivation, sont les mots-clés de l’apprenti.

Et il est aussi intéressant de signaler que certains jeunes sont embauchés dans l’entreprise où ils ont été apprentis, à l’issue même de la période d’apprentissage...

Ajoutons à cela les avantages pour l’entreprise : exonération de charges patronales de Sécurité sociale (et exonération totale des charges patronales pour les entreprises de moins de dix salariés), aides de l’Etat, aides de la région souvent... Le contrat d’apprentissage apparaît donc bénéfique, aussi bien au salarié qu’à l’employeur.

Ainsi l’apprentissage attire chaque année de plus en plus de jeunes et d’entreprises, et pour les formations supérieures, notamment universitaires, il apparaît comme un excellent moyen de pallier un manque patent de contact avec la vie active.

En ces temps de doutes et de revendications étudiantes concernant le monde du travail, l’apprentissage semble avoir de beaux jours devant lui...


Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Claude L (---.---.11.151) 20 mars 2006 13:28

    Tout a fait d’accord, la selection vers des filieres professionelles aurait elle changee , ne plus etre une selection par l’echec ? J’ai rencontre sur le salon des metiers d’arts des enseignants emerveilles par l’implication des leurs eleves dans leur metier qui esperent fortement qu’ils trouveront du travail, je me suis pose la question :« tiens il serait bien que des cours soient donnes aux eleves sur »comment se mettre a son compte" et ainsi de desacraliser l’acte de creer une entreprise. Beaucoup de talents sont gaches par les structures


    • Gil (---.---.93.79) 20 mars 2006 22:16

      La réforme de l’éducation nationale devrait passer par là : tout le monde devrait passer par l’apprentissage. Tout le monde devrait avoir un CAP, puis un BEP, etc après bien sûr avoir appris les bases minimum : lire, écrire, compter... Tous les cadres étant passés par la base, ça leur permettrait de prendre des décisions en connaissance de cause. Il n’y aurait plus d’ENA, tous les hauts fonctionnaires auront dû en passer préalablement par le privé et y avoir fait leurs preuves...

      En attendant, on devrait obliger les « décideurs » à venir régulièrement faire des stages de terrain à la base, il pourraient ainsi se faire une idée du monde réel...


      • c florian (---.---.162.39) 21 mars 2006 10:06

        l’apprentissage est surement le moyen le plus efficace pour passer des études à la vie active. l’étudiant, l’entreprise et l’école sont gagnants dans ce systeme. je pense que c’est également un bon moyen pour s’aligner à l’harmonisation europeenne en passant les diplomes bac+2 à bac+3 sans en changer le contenu. tous les bts et dut peuvent etre rallonger d’un an avec un apprentissage en entreprise. il faut juste un peu de volonté.


        • Gil (---.---.93.79) 21 mars 2006 11:55

          Bien vu cflorian !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès