Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Facebook par les nuls

Facebook par les nuls

Lorsque Facebook est entré en Bourse, je me suis demandé si je ne devais pas quitter ce site, si je n‘avais pas vendu mon âme au diable en l‘utilisant. J’ai hésité mais une chose m’a convaincu de rester : le plaisir de lire des énormités d’utilisateurs qui vous régalent quand vous avez un petit coup de blues. Ceux qui font rire à l’insu de leur plein gré. Voilà mon petit plaisir coupable ! Nous allons justement nous concentrer sur eux !

Je vais commencer par mon préféré : celui qui en faisant sa thérapie sur Facebook fait en quelque sorte la vôtre, il suffit juste de le lire et tout de suite vous avez la joie de vivre ! La vie de merde des autres vous fait aimer la vôtre malgré vos défauts ! Prenons l’exemple d’Amélie, elle a créé sa page Facebook depuis qu’elle s’est faite larguer par son ex-amour éternel ! Cela fait deux ans qu’elle ne parle que de lui à coups de « La page est tournée, tu n’es plus dans mes pensées, je vais regarder devant, avancer et ne pas faire marche arrière pour éviter de l’avoir dans le cul ». Évidemment, elle compte sur ses amies pour la réconforter avec des commentaires gnangnans. Elle sort aussi des phrases pompées chez de grands auteurs (Sheryfa Luna, Vitaa…) sans citer ses sources. Voulant l’aider, j’essaie de lui ouvrir les yeux, en lui faisant comprendre qu’en parlant de son ex sur son mur, elle prouve quelque part qu’elle ne l’a justement pas oublié, que ce n’est pas logique d’écrire avec insistance qu’elle l’a oublié, si c’était vraiment le cas, elle ne l’évoquerait plus tout simplement ! J’ai eu une réponse rapide de sa part : elle m’a supprimé.

Mais heureusement, Il y a sur Facebook d’autres phénomènes anormaux : ceux qui s’envoient l’ascenseur : l’une dit à son amie à quel point elle est belle, l’autre lui répond qu’elle l’est encore plus. Et puis ça continue avec des cœurs : l’une envoie un cœur et l’autre en renvoie deux et ainsi de suite, à un moment donné on commence à avoir la nausée, on a cruellement envie que cela cesse. Il y a aussi celui qui a plus de mille contacts, lui n’hésite pas à informer de sa détresse, de sa solitude : « je suis en manque », quelques jours plus tard : « j’en peux plus là », une semaine plus tard : « bon je suis prêt à niquer n’importe qui, n’importe quoi, y a bien dans mes contacts une désespérée qui n’attend plus rien de la vie et qui voudra bien de moi ? ». Râteau pour lui : mille contacts sur Facebook ne valent pas mieux qu’un ami imaginaire ! Autre phénomène étrange : la personne qui publie ses photos (quasi toutes identiques avec une bouche en Duck face magistrale) et qui supplie ses contacts en privé de cliquer sur j‘aime et de lâcher des commentaires. Le succès est garanti. Facebook est aussi le lieu idéal pour les péteux, ils se doivent de partager leur vie de rêve : « Lundi : Ibiza, mardi : Barcelone, mercredi : Sidney, jeudi : Madrid, vendredi : Aldi ».

On retrouve sur Facebook de tout même des personnes inquiétantes. Je pense à cette fille qui s’est mariée trop précipitamment et qui veut le faire savoir à tout le monde en écrivant de doux mots sur son mur : « Hé connard tu m’en as fait baver maintenant tu vas voir qui va l‘avoir dans le cul. » . La personne concernée n’est pas sur Facebook mais les autres en profitent. Au fil des jours, on sent que le ton monte sur son mur contre son mari qui est peut-être encore sur Caramail mais en tout cas ne donne pas signe de vie sur Facebook ! À un moment donné, tu te dis qu’il faut réagir et puis tu jettes un œil sur son nouveau statut et là tu lis : « Heureuse nouvelle : je suis enceinte ». Facebook, c’est aussi du positif ! Revenons au négatif ! Je voue une certaine haine à certains inscrits, ce sont ceux qui écrivent sous forme de mystère : vous savez ceux qui rédigent des trucs du genre : « J’y crois toujours pas » et là tu veux savoir, tu demandes à la personne et tu t’aperçois que tu n’es pas le seul qui se questionne. Après des masses de commentaires et des heures passées à chercher à savoir enfin, tu espères au fond de toi qu’il s’agit d’une information importante vu le temps passé dessus et ladite personne lâche finalement le morceau : « Bon allez, je le dis ! Dans l’épisode de Plus belle la vie, Samia est devenue enceinte » . Après avoir supprimé le contact, je ressens un petit soulagement, ça fait du bien de se débarrasser de certaines personnes.

Parfois, ça devient morbide, notamment avec celui qui espère avoir un cancer dans l’unique but d’avoir du succès sur Facebook : « JE VAIS MOURIR dans d’atroces souffrances, j’ai un cancer rare et incurable, moi qui voulait faire un régime je vais perdre plus que souhaité ». Il obtient une flopée de commentaires de soutien. Pour lui, c’est la gloire ! Ça donne des idées aux autres qui veulent aussi profiter de leur propre malheur : « Bonne nouvelle pour mon régime, j’ai perdu 20 kilos d’un coup, on m’a amputé la jambe. J’ai tenté de me suicider mais avec une seule jambe, je n’ai pas réussi à sauter par la fenêtre ! ». Évidemment, c’est la compassion totale de la part de ses amis ! Une fois mort, il aurait même droit à de tendres messages sur son mur : « Mon ami, maintenant que tu es auprès de Dieu, j’espère de tout cœur que tu marches à ses côtés… à cloche-pied »

Sur le réseau social, on retrouve l’indétrônable ami original : « Ai Se Eu Te Pego TroOoO CoOOoOl LooOOol », « Les Experts : Miami ce soir », « Il pleut, vivement l’été »… On retrouve aussi celui qu’on a mis dix ans à oublier qui une fois inscrit s‘empresse de nous ajouter et de nous rappeler qui il est : « Hé, tu te souviens de moi ? J’étais avec toi en primaire, je te charriais un peu, je suis directeur général maintenant ! Et toi, c’est vrai que t’as arrêté en secondaire à cause d’une dépression et que t’as même pas droit au chômage ? Ça va toi sinon ? » . Et n’oublions pas celui qui nous les brise en ajoutant cinquante publications en une minute chrono ! Et enfin, il y a toi et moi : des personnes qui savent utiliser Facebook normalement…ou pas !


Moyenne des avis sur cet article :  3.21/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • apopi apopi 17 septembre 2012 10:23

    Au royaume des aveugles les borgnes sont rois.


    • AmaruKaShakur AmaruKaShakur 17 septembre 2012 10:43

      Ou du moins ils croient l’être.


    • Gasty Gasty 17 septembre 2012 12:32

      Borgne ? 


    • picpic 17 septembre 2012 10:44

      Haaa, d’accord.
      J’avais pas imaginé facebook sous cet angle là.
      On est dans l’émission strip-tease.

      Je me suis toujours dis que le quotidien de qui ce soit sous la caméra de strip-tease révèlerais à tous les coups son ridicule et ses absurdités, cet effet de loupe qui ridiculise, se produit très certainement de la même manière sur facebook.
      Ou alors ?
      Plus simplement...
      L’être humain vit de façon ridicule et absurde ?
      Toujours dans des boites...Il vit dans une boite en pierre, conduit une boite en fer, travail dans des boites, sors...en boite et finit dans une boite en bois.


      • latortue latortue 17 septembre 2012 10:48

        La vulgarité ce n’est pas seulement les gros mots ,c’est aussi cet étalage malsain de sa vie sur ce site facebook ,comment peut on sans aucune pudeur juste pour pécher quelques amis supplémentaires raconter sa vie au monde entier
        .En plus surtout que face de bouc c’est une belle arnaque
        la belle arnaque l’action face de bouc ’’facebook’’ il ne se contera pas de revendre vos coordonnées mais pour ses actions le montant de mise sur le marché a été complètement bidonné ils avaient abaissé leurs prévisions de résultats quelques jours avant l’entrée en Bourse, les trois principales banques qui ce sont occupé de la mise sur le marché en ne prévenant que certains gros actionnaires. C’est qui les trois principales banques ah ah ah ah principalement Morgan Stanley, mais aussi JPMorgan Chase et Goldman Sachs, qui avaient les premiers rôles parmi onze banques mobilisées. "Elles se sont complètement plantées"source Jovanovic.


        • hunter hunter 17 septembre 2012 10:48

          Excellent picpic !

           smiley

          FesseBouc ? Bienvenue dans la matrice !

          H/


          • Erol Erol 17 septembre 2012 12:35

            Salut Musima ! Tout ce qui est relaté dans l’article n’est rien d’autre que le fruit de mon imagination. En aucun cas, je ne suis resté sur Facebook pour faire du commérage et pour me moquer de ses utilisateurs. Le texte est humoristique et il est à prendre second degré.


          • mozee mozee 18 septembre 2012 09:21

            Vous faites bien de le préciser Erol, nombre de vos commentateurs ne l’avaient manifestement pas compris.


          • Caroline Courson Caroline Courson 17 septembre 2012 11:13

            TOUS les autres sont des nuls et des cons, et ça me fait bien marrer.

            Mais MOI MOI MOI, qu’est-ce que je suis intelligent !

            Paris valant bien une messe, cette constatation narcissique hypertrophiée valait bien un article ;
            Quoique ????????????

            • hunter hunter 17 septembre 2012 11:13

              et +1 à Musima !

              Moi quand j’ai un coup de blues, je vais couper un peu de bois ou désherber (à la main), ça me détend....et c’est utile !

              H/


              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 17 septembre 2012 11:15

                C’est marrant, ça, j’utilise FB depuis un bail, et jamais vu ce genre de trucs...
                Ça me fait penser à feu-Frédéric Lefebvre (il est enterré où, lui ?) qui se plaignait d’être submergé de cul dès qu’il se mettait en ligne... avouant ainsi le genre de cookies dont semble donc être truffée sa machine... smiley smiley smiley
                M’enfin... ce que j’en dis, moi... chacun voit midi à sa porte, ma bonne dame...


                • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 17 septembre 2012 11:16

                  Le but, le business model, l’essence même du fonctionnement de Facebook est de susciter le manque.

                  Ainsi se compare-t-on à plus malheureux que soi, ainsi ricane-t-on cyniquement de plus bête que soi. Mais ainsi jalouse-t-on celui que l’on croit être plus heureux que soi, celui qui a plus d’amis, celui qui semble susciter plus de sympathie que nous, celui dont la vie semble plus riche et plus radieuse.

                  Et c’est alors qu’a muri dans votre esprit le contour inconscient de votre propre insuffisance, que vos yeux se portent naturellement sur le bandeau publicitaire situé à droite.

                  Le poisson est alors ferré, et il n’y a plus qu’à tirer.


                  • mozee mozee 18 septembre 2012 09:39

                    Aussi invoqué-je la Puissance d’AdBlock pour ne point tomber entre les Griffes Malefesantes du Jaseroque aux Milles Têtes. Ainsi éteins-je la Boîte à Images Qui Clignotent, ainsi me soustrais-je à l’Infamie publicitaire et publiciste par la même occasion.


                  • hunter hunter 17 septembre 2012 11:22

                    A Emmanuel,

                    N’ayant jamais fréquenté FB, c’est la question que je me suis posé en lisant le papier : trouve-t-on vraiment ce genre de comportements sur cette gigantesque base de données humaines ?

                    J’avais l’impression de lire une parodie en fait.

                    Mais bon, je pense que l’auteur mérite quand même un peu de crédibilité non ?

                    cordialement

                    H/


                    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 17 septembre 2012 11:41

                      Salut le chasseur,

                      Frédéric Lefebvre aussi à ce compte-là...Comprenez-moi bien : Je ne prends ni parti pour ni contre FB, chacun fait ce qu’il veut, et surtout chacun en fait ce qu’il en veut, ou y voit ce qu’il veut... ou peut. A chacun d’y faire son tri. Il serait facile, à parcourir certains fils dAgoravox, de déduire le même genre d’indigence intellectuelle !
                      Remarquez c’est déjà pas mal d’identifier cette « indigence », reste à l’éviter sans généraliser : je ne critique pas Paris-Match, par exemple : je ne le lis pas.
                      Me suis-je bien fait comprendre ?


                    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 17 septembre 2012 11:47

                      Pour y avoir passé quelques temps, et pour connaître intimement des personnes qui y passent beaucoup de temps, je peux vous confirmer que l’auteur exagère à peine.


                    • foufouille foufouille 17 septembre 2012 11:37

                      on dirait un truc glauque genre le loft


                      • hunter hunter 17 septembre 2012 11:45

                        A Emmanuel,

                        Oui, vous êtes très clair.

                        Merci

                        H/


                        • hunter hunter 17 septembre 2012 12:23

                          Merci Pierre-Marie.

                          Bonne journée

                          H/


                          • pikepeak pikepeak 17 septembre 2012 12:53

                            Pas inscrit sur facebook, ma vie a t’ elle encore du sens aux yeux de mes contemporains ??


                            • Nums Nums 17 septembre 2012 16:13

                              J’ai eu un compte facebook pendant deux ans et j’ai fini par me cyber-suicider. Perte de temps, peu d’intérêt à mes yeux mais surtout d’énormes zones troubles autour de la confidentialité des données et de respect de la vie privée. Suspicion d’utilisation des données par des officines gouvernementales.


                              Mis à part ça, je confirme les dires de PM Baty, l’auteur n’exagère pas.

                              Le seul intérêt que j’y ai trouvé : retrouver la trace de personnes que j’avais perdues de vue, et encore...

                              Ce qui me plaît aujourd’hui, c’est de faire partie de la bande d’extraterrestres associables, pas IN, sans amis qui n’est pas sur Facebook.

                              • Ariane Walter Ariane Walter 17 septembre 2012 16:14

                                Facebook a de plus en plus une vocation politique qui devient dangereuse.
                                Voilà pourquoi il importe de le décrédibiliser en racontant des histoires sans intérêt.
                                Ce qui m’étonne , c’est que ceux qui font des articles sur fb ont toujours des contacts ou des relations à la ramasse.
                                Pour ma part, je n’y rencontre que des personnes ou des groupes qui s’intéressent à l’évolution de notre temps. Nous échangeons des renseignements et des articles. En ce moment une grande partie de mon temps est consacrée à l’information sur le TSCG et à la marche du 30 septembre.


                                • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 17 septembre 2012 17:11

                                  « Voilà pourquoi il importe de le décrédibiliser en racontant des histoires sans intérêt. »

                                  En résumé, Mme Walter, vous affirmez que l’auteur de cet article, que je prends jusqu’à preuve du contraire pour un brave étudiant belge de 28 ans, est payé par des puissances occultes pour écrire cet article discréditant pour Facebook.

                                  Sans commentaire !


                                • latortue latortue 17 septembre 2012 17:28

                                  bonjour Madame Walter
                                  http://lesmoutonsenrages.fr/2012/09/08/la-tscg-pour-les-nuls/
                                  une grand partie de mon temps est consacré a ma famille et a mes amis/ ies Les vraies relations sont dans la vraie vie ! le mieux avec face de bouc c’est de ne pas y être .


                                • herbe herbe 17 septembre 2012 20:00

                                  Ariane voir le commentaire plus bas de :http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/facebook-par-les-nuls-122753#forum3467772


                                  Les données et ce qu’on en fait dans Facebook quelque soit leur vocation ne sont pas en cause. et ce n’est pas elles qu’on veut décrédibiliser
                                  N’essayez pas de blanchir Facebook avec ce argument je vous prie.

                                  Le comble c’est que ce système éminemment capitaliste (que vous dénoncez régulièrement) fait du profit sur le dos de votre activité politique potentiellement révolutionnaire, ça c’est le premier effet « kiss cool » et deuxième effet, prend une longueur d’avance sur votre combat puisque connait intimement vos infos et vos données (le flicage sert bien ...)...

                                  J’aurais encore essayé, heureusement que, ne vous écoutant pas, les 99% sont déjà en train de s’organiser pour gérer eux même leur réseau social en effet nécessaire...
                                  Leur données à vocation politique seront d’autant plus crédibles et efficaces...

                                • herbe herbe 17 septembre 2012 21:13

                                  Une source : http://www.framablog.org/index.php/post/2012/01/16/occupy-facebook-libre

                                  Et un exemple de tentative de réseau social dont un commentaire fait part : http://indigne-e-s.net/

                                • Nums Nums 17 septembre 2012 16:55

                                  Faut-il se méfier de Facebook ? vidéo


                                  • chmoll chmoll 17 septembre 2012 17:42

                                    parcontre vous ètes surveillé par facebook fin plugins de facebook que j’ai désactivé via avg do not track


                                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 17 septembre 2012 18:24

                                      — début de citation —
                                      Lorsque Facebook est entré en Bourse, je me suis demandé si je ne devais pas quitter ce site, si je n‘avais pas vendu mon âme au diable en l‘utilisant.
                                      — fin de citation —

                                      Il ma pas fallu attendre l’entrée en bourse de Facebook pour comprendre le concept Facebook. Tout simplement parce que le modèle économique de Facebook repose sur l’exploitation des données personnelles à l’échelle mondiale !

                                      Comme je ne suis pas d’accord avec ce concept je ne me suis jamais inscrit chez Facebook. Puis avec les contraintes dernièrement imposé aux utilisateurs, comme par exemple l’obligation d’indiquer son N° de téléphone ... j’ai encore moins de regrets.

                                      Un autre concept, qui ma gène depuis le début, c’est le concept des amis virtuels.
                                      Du style moi j’ai 45.000 amis .... !?!

                                      — début de citation —
                                      J’ai hésité mais une chose m’a convaincu de rester : le plaisir de lire des énormités d’utilisateurs qui vous régalent quand vous avez un petit coup de blues. Ceux qui font rire à l’insu de leur plein gré. Voilà mon petit plaisir coupable ! Nous allons justement nous concentrer sur eux !
                                      — fin de citation —

                                      Soyez vous pas un peu voyeuriste ?

                                      Pour conclure un commentaire sur le documentaire (histoire) de Marc Zuckerberg qui est passé à la télévision récemment.

                                      M. Zuckerberg disait à une journaliste
                                      , la question tournait au tour du sujet qu’il avait escroqué son partenaire financier brésilien (c’est grâce à lui que Facebook à pu démarrer) : Il faut être naïf pour me faire confiance !

                                      Plus tard par des contraintes juridiques M. Zuckerberg à trouve un arrangement secret avec le brésilien pour le dédommager (honorablement et en contre partie s’enterrent dans le silence sur ce passé honteux)...

                                      Ceci résume, en tout cas pour moi, bien la philosophie Facebook !


                                      • Erol Erol 17 septembre 2012 19:25

                                        Je vous trouve assez pertinent, ce que vous dites est juste. Lors de mon inscription sur Facebook, je n’avais encore jamais entendu parlé de ce fameux Mark Zuckerberg. Mais j’ai tout de même continué à l’utiliser et j’ai remarqué assez vite ce que vous critiquez dans votre commentaire. Zuckerberg est omniprésent ! Qui connait le fondateur de Twitter ? Il y a aussi régulièrement des modifications sur Facebook qui porteraient presque atteinte à la vie privée de l’utilisateur.

                                        Plutôt que de me demander : « Soyez vous pas un peu voyeuriste ? », Posez une question plus générale : demandez plutôt si Facebook n’est pas un site pour le voyeurisme consenti. Heureusement, on peut choisir de ne pas raconter sa vie mais on ne peut pas le choisir pour les autres. Je ne cherche pas à lire les énormités des autres, on me les impose. Je tiens à préciser que les personnes critiquées dans mon texte ne sont pas réelles, j’ai tout inventé. Mais n’importe qui utilisant Facebook peut vous certifier qu’ils sont tombés sur ces cas là !


                                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 17 septembre 2012 20:35

                                        Bonjour Erol,

                                        Merci pour les précisions ... que j’apprécie.

                                        Évidemment votre question, la reformulation de ma question, contient aussi une bonne partie de vérité.

                                        Dans la vie tout ne jamais 100% noir ou 100% blanc. smiley

                                        On nous parle sans cesse des réseau sociaux....
                                        L’exploitation (sans retenue) des données de la vie privées à des fin commerciales de Facebook est tout sauf social. Certes il y surement une bonne partie de contenue social sur FB mais l’exploitation est commercial.


                                      • CARAMELOS CARAMELOS 17 septembre 2012 23:56

                                        J’ai toujours cru que Face de Bouc etait une cage de singes. Quelle erreur de ma part . En flânant dans un zoo de l’Europe Centrale, un singe m’a jeté une noix de coco. Surprise je lui ai demandé en facebookland la raison de sa colère. Le singe, un bonobo, s’est retourné, il m’ a exhibé son postérieur et d’un doigt vengeur qui exprimait ce qu’il voulait bien signifier, m’ a demandé d’éviter à l’avenir, de mélanger les idées des singes et des hommes. Bien évidemment venant de la part d’un Bononbo, je n’ai pas insisté.

                                         


                                        • yoananda 18 septembre 2012 06:36

                                          En gros tu restes sur facebook parce que la connerie des autres te fais te sentir mieux par comparaison !
                                          C’est le comble du pathétisme.


                                          • Caroline Courson Caroline Courson 18 septembre 2012 09:29

                                            C’est exactement ce que j’avais voulu dire dans mon commentaire que personne ne semble avoir compris (voir plus haut).

                                            Merci yonanda !

                                          • mozee mozee 18 septembre 2012 09:32

                                            Il est à mon sens plutôt sain de débattre des usages d’Internet en général, et de Facebook en particulier. On peut le voir comme un agrégateur d’informations, un peu comme Twitter. Pour ma part j’ai quitté Facebook en 2010, avant de m’y réinscrire après réflexion. C’est en effet le seul site où je peux avoir des nouvelles de ceux que j’aime, et de ceux dont je regrette que la vie nous ait séparé. Je peux certes aussi y exprimer mon narcissisme débordant, mais, qui m’aime me suive, ceux à qui ça ne plaît pas peuvent aussi choisir de m’oublier.
                                            Au-delà de ça, je ne comprends pas qu’un simple site suscite une telle hystérie chez les commentateurs. L’intéressant sur FB, pour l’utilisateur (comprendre « le produit », nous sommes d’accord), c’est la création de lien social, n’en déplaise à Eau-du-robinet. Que ça se fasse au bénéfice d’un Marc Z, et alors ? Le mec a eu une idée (ou pas), l’a mis en oeuvre (ça c’est sûr) : la première règle n’est-elle pas d’agir ? Il méprise ses clients, mais il est lui-même inscrit ;)


                                            • yoananda 19 septembre 2012 00:12

                                              Je vais vous expliquer pourquoi une telle hystérie.

                                              Le problème c’est celui de la centralisation. Facebook centralise tout ce qu’il peut. Ce qui lui donne beaucoup de pouvoir. Et dans la pratique FB cherche a s’insinuer partout sur le web et réussi, maintenant, on le loggue avec son compte FB partout, on a des likes partout, et on est surveillé de partout.
                                              FB traque nos moindres faits et gestes sur le net.
                                              Voila pourquoi FB dérange autant.

                                              Le lien social a bon dos. La vraie question est : comment il font pour monétiser, en vrai ...


                                            • mozee mozee 20 septembre 2012 10:43

                                              Certes, on peut très bien centraliser, c’est pour ma part une facilité que je préfère éviter. Mon compte AV est relié (si on cherche bien) à mon compte Wordpress, lui-même relié à mon compte Twitter. Mais mon Facebook n’est relié à aucun de ces comptes, en aucune manière. On peut me retrouver sur la base de mon adresse e-mail, mais il faudra alors passer outre le respect de la correspondance.
                                              Ceci étant dit, je conçois, suite à votre réponse, que cette gymnastique n’est pas à la portée de tous, d’autant qu’il est tellement plus facile de s’inscrire sur un site avec Facebook que de remplir le formulaire, moi le premier je trouve ça pénible. Mais c’est le prix à payer pour un premier niveau de protection même si, je le répète, nul n’est totalement anonyme sur le réseau.


                                            • mozee mozee 20 septembre 2012 10:46

                                              Pour finir, les bénéfices de FB se font sur la vente de nos informations aux entreprises. C’est peut-être ce qu’il faut expliquer. Pour ma part, je le sais, je m’étais retiré pour cela. Puis j’ai réfléchi, et le rapport bénéfice-risque m’a paru acceptable : ça n’engage que moi.


                                            • yoananda 20 septembre 2012 12:48

                                              Apparemment vous ne connaissez pas grand chose au fonctionnement de facebook.
                                              FB ne revends pas d’informations aux entreprises. On le sait depuis des mois, même si le doute planait au début.
                                              Le revenu est essentiellement publicitaire, mais surtout bien en deçà des attentes des marchés, d’où la chute de l’action en bourse.
                                              FB cherche comment monétiser son audience.

                                              Ensuite, ce n’est pas un problème de « centralisation », mais de pouvoir. FB négocie en secret des accord avec les fournisseurs d’accès et autres intervenants du net pour monnayer ses « identités », et a terme, cela pourrait défigurer le net si la neutralité du réseau n’est plus garantie. Et FB fait pencher la balance du mauvais coté.

                                              Il y a l’enjeu du fichage généralisé et du croisement des informations, car FB veut, tout comme google obliger les utilisateurs a fournir leur vraie identité. C’est la question de l’anonymat et la protection de la vie privée qui est pervertie par FB. 80% des informations qui vous concernent sont saisies par vos amis sur FB ...
                                              On ne contrôle rien.

                                              D’ou le droit a l’oubli, mais qui sera dévié en outil de censure à terme pour des raisons évidentes !

                                              Bref, FB pourri le net, son esprit, son intérêt !
                                              D’ou les polémiques, et hystérie ...

                                              Visiblement vous n’êtes pas du tout renseignés sur les enjeux qui vont déterminer la société de demain. Comme beaucoup de monde je suppose qui s’en moquent. C’est le plus triste.

                                              Bouddha disait que le problème du monde c’est l’ignorance !


                                            • mozee mozee 22 septembre 2012 00:53

                                              Vous avez raison sur de nombreux points, dont celui-ci « FB veut, tout comme google obliger les utilisateurs a fournir leur vraie identité ». Vous avez raison sur les prémisses et sur les conclusions. Je me devais de vous le reconnaître, et je tiens à vous remercier de m’avoir permis d’entrevoir cet aspect du problème.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès