Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Faire payer les secours en mer ?

Faire payer les secours en mer ?

Faut-il faire payer les secours en mer, mais aussi en montagne ?

La question commence à se poser pour la SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer) qui assure remarquablement, bénévolement et avec constance une bonne part des secours en mer et dont les financements “officiels“ se tarissent.

Lorsque j’étais pilote militaire, je m’étais porté volontaire pour une saison de secours en montagne avec le PGHM (Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne) en alouette III. J’ai pu voir (déjà à cette époque) à la fois l’utilité des secours et la bêtise de certains.

Alors ? Faire payer ? Qui ? Pourquoi ?

A mon avis, chaque service à un prix. Celui-ci aussi.

Mais est-ce un service public ? Oui.

Doit-il être gratuit ? Oui et non.

OUI, pour tous ceux qui sont victime d’éléments non maitrisables alors qu’ils ont respecté un minimum de règles de sécurité et de bon sens.

NON, pour les inconscients, trompe la mort ou idiots, qui pensent épater le voisinage ou qui recherchent la poussée d’adrénaline à bon compte.

Car, non seulement il y a le service rendu, mais il y a aussi les risques généralement très importants que cela fait prendre aux équipes de secours et le coût conséquent résultant de l’intervention.

Alors, OUI, il me semble que les secours devraient être facturés (un forfait par intervention calculé sur le coût moyen d'une intervention et recouvré par le même système que celui des P. V.) dans les conditions énoncées ci-dessus, ce d’autant que, généralement, ce ne sont pas les humbles et/ou démunis qui génèrent ce type d’intervention.

Je pense même que cela aurait à la fois une vertu pédagogique et responsabiliserait mieux les provocateurs, m’as-tu vu ou inconscients de tout bord.


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • reveil 7 août 2014 12:53

    Faire paye les secours en mer c’est transformer la SNSM en société mercantile. A partir de ce moment là elle ne bénéficierait plus de dons et on ferait une nouvelle fois appel à l’impôt pour la financer. Je fais de la voile depuis 50 ans, j’ai participé au secours de pas mal de personnes et je ne me vois pas réclamer de l’argent aux secourus bien que certains soient irresponsables.


    • Loryeber Loryeber 7 août 2014 13:46

      Je ne pense pas, la SNSM ne facture pas, elle bénéficiera juste des ressources produites par les P. V., et les dons n’ont rien à voir avec ça. Ce que vous faites entant que citoyen vous regarde et c’est normal que vous ne réclamiez pas d’argent puisque vous n’avez pas de charges à régler pour ça, mais il faut bien financer les investissements et équipements de la SNSM.


    • reveil 7 août 2014 17:14

      A partir du moment où vous faites payer les secours, les gens ne donneront plus.


    • Fergus Fergus 7 août 2014 18:58

      Bonjour à tous.

      Loryeber a raison de vouloir faire payer l’inconscience des dilettantes. Encore faudrait-il déterminer comment juger le seuil de l’inconscience. Faut-il que l’équivalent du drapeau rouge des plages soit instauré par les Cross en fonction des conditions météo ?

      L’avantage de faire payer les secours en mer aux irresponsables, c’est qu’une telle innovation permettrait à la SNCM, non de devenir mercantile (sont but resterait non lucratif) mais de pouvoir disposer de bateaux d’intervention plus puissants et plus sûrs, particulièrement dans les secteurs les plus exposés.

      Même chose pour la montagne : on pourrait instaurer à la maison des guides un drapeau rouge interdisant les courses à risque dans des conditions trop défavorables.

      Je ne vois rien là de très choquant.


    • Loryeber Loryeber 7 août 2014 19:26

      Merci, comme vous le souligner à juste raison, la difficulté c’est de juger le seuil de l’inconscience (vaste sujet) et de mettre en place la réglementation qui va avec.


    • reveil 9 août 2014 03:23

      Très démagogique tout cela. Les vrais marins dont je fais partie sont solidaires et resteront solidaires. Un service de sauvetage payant entrainera l’organisation d’une entraide parallèle et toujours gratuite. Ceux qui proposent ce genre d’ânerie ont une parfaite méconnaissance du monde la mer.
      Au Portugal, quand tu te retrouves coincé dans un filet de pêche, c’est 300€ le sauvetage, dès lors untel appelle untel, on temporise, on multiplie les risques et tout le monde intervient sans être formé pour cela. Je l’ai vécu en 2012 dans les eaux portugaises ou plusieurs voiliers et chalutiers ont été pris dans un vilain coup de sud, une chaîne de solidarité s’est mise en place pour les recherches avec les moyens du bord, c’est pas du boulot.
      Laissez la mer aux marins et la montagne aux montagnards.


    • Loryeber Loryeber 9 août 2014 10:37

      Heureux de savoir que vous faites partie des vrais marins (mais je me méfie toujours lorsque quelqu’un s’annonce comme “vrai“, en général, c’est déjà que les autres ne les reconnaissent pas comme tel pour qu’ils éprouvent le besoin de le dire).

      Que vous êtes solidaire (mais je n’ai jamais dis qu’il fallait supprimer la solidarité des gens de mer, bien au contraire), et pour ce qui est du monde de la mer je connais assez bien merci.

      Tout le monde appréciera votre expérience dans les eaux Portugaises, mais je ne vois pas ce que cela démontre, si ce n’est :

      Qu’il semble que vous aussi vous avez trouvé le moyen de vous mettre dans les filets.

      Qu’une chaine de solidarité s’est mise en place de bric et de broc et que c’était le bordel (pourtant vous deviez participer à ce “bordel“ ou là vous n’étiez plus solidaire) ?

      Que nous avons intérêt au maintien de la SNSM, car eux, ce sont des gens de qualité et qui connaissent leur métier.

      C’est pour cela que j’ai fait cette proposition.


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 8 novembre 2014 09:51

      OUII LES VELIPLANCHISTES ONT UNE ASSURANCE SAUVETAGE POURQUOI PAS LES AUTRES PLAISANCIERS PECHE -PROMENADE ET SURTOUT YACHTS DE LUXE OU DE COURSE

      LES SAUVER COUTE UN MAX...UN AMI DE LA SNSM :

      tous doivent prendre une assurance ou etre verbalisés par les affaires maritimes lors d’operations coups de poings ayant lieu chaque semaine (l’été bien sur !!!!) !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • caillou40 caillou40 7 août 2014 12:57

      OUI...comme les secours en montagne.. !


      • Loryeber Loryeber 7 août 2014 13:47

        Ça me parait normal sur la base du même principe.

        Il faut bien que les gens deviennent responsable.

        • Gasty Gasty 7 août 2014 20:20

          Je pense que le facteur qui rend les gens irresponsabe vient du temps imparti des vacances et du temps qu’il fait dans cette même période. Il y a des courses en montagnes que je n’ai pas pu faire et cela sur deux années consécutives. Je pense qu’en mer c’est la même chose, vouloir sortir parce qu’après ce sera trop tard...peut etre lourd de conséquences.

          Et il y a ceux qui ne connaissent rien et pense que vouloir c’est pouvoir parce qu’il n’y a pas un vendeur, loueur ou un interdit pour les arrêter dans leurs rêves.


        • Gasty Gasty 7 août 2014 20:50

          La spéléologie c’est pareil, un spéléologue professionnel ne descendra pas avec des conditions climatiques défavorable, il attendra la semaine suivante. un spéléologue du WE , lui va descendre et faire la une des journaux.


        • Gasty Gasty 7 août 2014 20:52

          En définitive.... ! le sauvetage est fait pour qui ? Et par qui ?


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 15 août 2014 10:19


          OUI LE PLAISANCIER DOIR ETRE OBLIGE DE PRENDRE UNE CARTE D ADHERENT A LA SNSM

          SEULEMENT 5% DE CES BOBOS NAVIGATEURS FONT UN DON  !!!!! MINIME

          un ancien sponsor....médical  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


        • Trelawney Trelawney 7 août 2014 14:18

          Qu’est-ce que l’on entend par comportement responsable.

          Parce que quitter le plancher des vaches pour aller faire le con en pleine mer (qui n’est pas notre élément naturel) sur un bateau, n’est pas un comportement responsable.

          idem pour celui qui fait le guignol sur des skis

          Il me semble que tous les deux on besoin d’une assurance qui couvre les risques. Ca devrait suffire


          • caillou40 caillou40 7 août 2014 14:52

            (qui n’est pas notre élément naturel)...on vient tous de la mer.. ?


          • kane85 kane85 7 août 2014 15:14

            Si on doit faire payer une assurance spéciale dès qu’on fait le moindre mouvement...

            Ne croyez-vous pas qu’ils est terriblement irresponsable et dangereux de se déplacer à pied sur les trottoir d’une grande ville ?

            Ne croyez-vous pas que prendre votre voiture est pure folie où que ce soit ?

            Ne croyez-vous pas que monter (ou descendre) les escalier de votre immeuble tous les jours devrait vous valoir de payer une assurance spéciale pour les risques volontaires que vous prenez ?

            Ne croyez-vous pas qu’une personne qui fait la cuisine est vraiment à enfermer tellement elle fait courir de risques majeurs à toute sa famille et son entourage ?

            Mais qu’on arrête donc !

            Tout acte de la vie est un risque ! Faudrait-il pour autant les assurer tous ?


          • Trelawney Trelawney 7 août 2014 15:18

            Oui mais on n’est plus des poissons


          • Xenozoid Xenozoid 7 août 2014 15:19

            kane85,100% Tout acte de la vie est un risque ! Faudrait-il pour autant les assurer tous ?

            si tout risque est basé sur la peur,le systeme et le pouvoir ,l’utiliseront


          • Trelawney Trelawney 7 août 2014 15:28

            Tout ce que vous venez de citer est couvert par les assurances.

            Quand vous glissez sur un trottoir, les pompiers vous prennent en charge et vous conduisent à l’hôpital et c’est couvert par votre assurance.

            le problème est que le secour en mer et en montagne n’est pas remboursé par les assurance alors que le propriétaire d’un voilier doit en avoir une idem pour le skieur ou le randonneur.

            Je vous donne un exemple : Les assurances rembourse les rails de sécurité métallique en bordure des routes, c’est inscrit comme cela dans le code des assurances. Hors depuis on remplace les rails par des murets béton. Dans le code ce n’est pas inscrit muret béton alors ce n’est pas remboursé et c’est à vous de payer si vous etes l’auteur de l’accident


          • Loryeber Loryeber 7 août 2014 18:09

            Je ne parle pas ici d’assurance, bien que je soi pour, mais je parle de pénalité sanctionnant une infraction (dont le remboursement ne peut être assuré). 

            Les risques, il y en a partout, mais les trompe la mort doivent être responsabilisé et les organismes de secours doivent pouvoir survivre.


          • Loryeber Loryeber 7 août 2014 18:31

            Je ne parle pas ici d’assurance, bien que je soi pour, mais je parle de pénalité sanctionnant une infraction (dont le remboursement ne peut être assuré). 

            Les risques, il y en a partout, mais les trompe la mort doivent être responsabilisé et les organismes de secours doivent pouvoir survivre.

            Je parle donc de pénaliser ceux qui commettent des infractions et qui déclenchent les secours suite à leur inconséquence, pas du fait d’être en bateau ou en ski.

            Par ailleurs les assurances ne peuvent couvrir le paiement d’un PV. et ce n’est pas souhaitable.


          • Loryeber Loryeber 7 août 2014 18:37

            La liberté à pour corollaire la responsabilité.

            Le risque est partout, vous avez raison.

            Mais je n’ai pas parlé d’assurance, qui de toute façon ne peut assurer le remboursement de P. V., juste de faire supporter les coûts par ceux qui les engendrent de façon irresponsable. Ce n’est pas lié à l’activité, mais au comportement.

            Ceci dit, vous n’êtes pas obligé de comprendre si vous ne voulez pas.  


          • Loryeber Loryeber 7 août 2014 18:42

            Ancien pilote et marin, je connais le risque et je sais le prendre lorsque c’est justifié.

            Je vois que la majorité des gens pensent que l’assurance serait là pour couvrir l’irresponsabilité.

            Ce n’est pas une question de pouvoir ou autre, mais de comportement et de responsabilité, c’est la corollaire si l’on la conserver et je suis attaché à la liberté.


          • Loryeber Loryeber 7 août 2014 18:47

            Non, vous n’êtes pas obligé d’être assuré pour circuler, mais dans des cas très précis, comme l’utilisation d’engins (et pas tous).

            Mais il me semble que si vous êtes l’auteur d’un accident alors que commettez des infractions, il est logique que vous répariez les dégats que vous avez causé.

            Les assurances ne sont pas là pour déresponsabiliser.


          • Fergus Fergus 7 août 2014 19:03

            Bonjour, Loryeber.

            Entièrement d’accord avec vous sur cet article et sur les arguments que vous avez utilisés, y compris dans les commentaires. Ils rejoignent ce que l’on entend dans les stations de la SNSM et des PGHM, de plus en plus confrontés à des comportements à risque de la part de personnes qui se croient tout permis et qui s’aventurent trop souvent dans des sorties pour lesquelles ils n’ont pas le niveau. Ce phénomène n’a cessé d’empirer depuis un quart de siècle.


          • Loryeber Loryeber 7 août 2014 19:32

            Malheureusement oui, mon expérience au PGHM date de 1971 et déjà, à l’époque, j’ai souvenir d’un sauvetage périlleux qui s’était soldé par une teuf magistrale de « l’inconscient » qui avait mobilisé un boite de nuit pour fêter son « exploit » et à l’époque, il avait dépensé + de 20 000 francs (c’était le prix d’une voiture moyenne).

            Je pense que cet argent aurait été utile pour les secours de ceux qui en ont réellement besoin.

          • cardom325 cardom325 7 août 2014 14:22

            d’accord sur le principe, faisons payer aussi plus de sécu et de mutuelle aux fumeurs ou aux alcooliques ..........pas facile à mettre en oeuvre . C’est dans la nature humaine de penser qu’on paye pour les autres , mais je plusse votre article, court mais nécessaire


            • kane85 kane85 7 août 2014 15:05

              Je n’ai pas du tout confiance quand vous dites qu’on ne ferait payer que ceux qui l’on « cherché » en faisant les cons !

              Qui va décider si la personne est victime de pas de chance ou a pris des risques inconsidérés ?

              Et c’est quoi des risques inconsidérés ? Parce que prendre sa voiture en est déjà un voyez-vous !

              Vraiment raz le cul de toutes ces propositions qui n’ont qu’un seul but : la privatisation à tout va et sa saloperie de loi du profit avant tout !

              On commence toujours par dire que c’est pas normal que ce soit la communauté qui paye pour quelques uns ! On donne des tas de raisons pour que ces personnes « responsables » de la dépense doivent mettre la main à la poche ! Et une fois la proposition acceptée, ça passe au privé qui fait payer les prestation le plus cher possible !!

              Il arrive même que les personnes à qui on demande de payer n’aient rien fait pour se retrouver avec le problème qui justifie l’intervention !!! Comme quoi la justice de ce genre de chose est vraiment sujette à caution !

              Avant, chez nous (et sûrement ailleurs) les pompiers se déplaçaient et éliminaient gratuitement les nids de guêpe et de frelons. Les gens les leur signalait donc dès qu’ils en voyaient un.

              Maintenant faut payer des sociétés privées pour le faire ! Et c’est pas donné ! Pourtant personne n’a cherché à ce qu’ils s’installent chez eux ! Alors pourquoi les punir en leur faisant payer l’élimination des nids ?

              Le résultat ? Depuis quelques années, on voit de plus en plus de nids de guêpes et de frelons ! Ils prolifèrent et se multiplient de plus en plus parce que les gens ne les font plus éliminer pour peu qu’ils ne soient pas près des habitations !!!

              Le pire c’est que les paysans qui voient un nid de frelon asiatique en haut d’un arbre dans leur champ la ferment !!! Et le nid reste où il est !!!!! A ben c’est ballot ça ! Et comment ça se fait que le frelon asiatique progresse autant ????????

              Voilà pour la connerie de la privatisation à tout prix !!!


              • Loryeber Loryeber 7 août 2014 18:21

                Lorsqu’il y a un drapeau rouge et baignade interdite, avec coup de vent violent annoncé, et que vous avez deux zigotos qui vont se baigner avec force gesticulation et beaucoup de bruit pour impressionner (comme il y a quelques jours), qu’ils se font embarquer dans une baïne qui siphonne et que l’on est obligé d’envoyer l’hélico de la gendarmerie pour les récupérer, je pense qu’ils doivent rembourser les frais engagés.

                Il n’est ni question de mercantiliser les secours, ni d’autre chose, juste appliquer le principe « pollueur payeur » que l’on a dans d’autres domaines, car si l’on ne trouve pas les financements nécessaires, les secours vont disparaître et en plus, ils sont mobilisés pendant un certain temps et ne peuvent intervenir pour d’autres s’il y en avait besoin.

                Et, il faut que certains se mettent un peu de plomb dans la tête, la responsabilité, c’est le corolaire de la liberté, et je suis attaché à la liberté.

                Ne mélangeons pas tout, s’il vous plait.


              • Theodore 7 août 2014 17:26

                Travaillant offshorre golfe de guinée j’ ai supervisé quelques sauvetages ou nous avons mis en oeuvre les moyens de la compagnie pétrolière (hélicoptères, navires d’assistance) .
                Malgré les couts engagés , l’idée de faire payer ne nous à jamais traversé l’esprit ni pour les propriétaire de la compagnie ni pour mes équipagesi c’est une tradition de marin et c’est très bien ainsi.
                Prendre comme prétexte les errements de quelques uns pour mercantaliser ce qui était auparavent gratuit, la ficelle est grosse, non merci messieurs.


                • Loryeber Loryeber 7 août 2014 18:23

                  Il n’est pas question de toucher non plus aux traditions d’assistance entre marin, j’ai moi même tous mes permis bateau A-B-C et j’ai secouru un fois un Tunisien lors d’un convoyage en méditerranée et je n’ai rien demandé non plus.

                  De toute façon cette avis ne concerne pas les particuliers qui par solidarité participent à un sauvetage, ce d’autant qu’ils ne coutent rien à la société.


                • Fergus Fergus 7 août 2014 23:00

                  Je profite de cet échange pour souligner que les temps risquent de devenir difficiles pour les plaisanciers inconscients dans la mesure où nombre d’entre eux doivent l’assistance dont ils bénéficient aux signalements des sémaphores de la Marine Nationale à la SNSM. Or, il est question de fermer ces sémaphores. Si tel est le cas, on pourra émettre un avis de gros temps sur la navigation des marins guère plus expérimentés que ceux de la Marie-Josèphe.


                • Nicolas 7 août 2014 19:11

                  Question intéressante de la gratuité ou non des secours pour la vie humaine mais qui est déjà défini par des conventions européennes que le sauvetage de la vie est gratuite. Et comme le sauvetage du matériel est lui payant cela contribue au maintien du budget.


                  Mais qu’on ne le cache pas, la SNSM vit principalement des 72000 donateurs et fonds privés à hauteur de 75%. La question du moment et qui est beaucoup plus importante est la réforme territorial va t-elle impacté les investissements de la SNSM lors du renouvellement de la flotte ?

                  Il faut savoir que les 25% restant viennent des collectivités et qu’elles participent à 50% pour le renouvellement d’une vedette de secours et ces 50% donc la moitié du coût est amené à disparaitre avec cette réforme.

                  Je pense que le désengagement de l’état est plus problématique que la gratuité des secours pour la vie humaine en mer . 

                  • Loryeber Loryeber 7 août 2014 19:36

                    Bonne analyse et je pense que, si l’on veut que les secours puissent perdurer et être plus efficace, il faut que les sociétés aient les moyens et le matériel idoine.

                    L’état se désengage de partout et malheureusement, je crains que cela ne change pas.
                    Alors, il faut trouver les financements et je pense que seuls les irresponsables doivent être mis à l’amende.

                    • armand 7 août 2014 19:38

                      sport de mer et sport de montagne (ainsi que l’avion etc ....) = sport de riches donc oui OUI faire payer un max, faut que cela cesse, ou alors ne pas secourir.


                      • Loryeber Loryeber 7 août 2014 19:46

                        Non, il faut secourir dans tous les cas, mais effectivement il faut faire payer uniquement les irresponsables !

                        Le secours (montagne ou mer) est basé sur une question de solidarité que l’on ne peut remettre en cause pour des questions de statut ou de classe.
                        Mais l’irresponsabilité n’est pas supportable lorsqu’elle coûte aussi cher et qu’elle risque de remettre en cause la sécurité des autres.
                        Et, attention, il y a maintenant de plus en plus de personnes qui bénéficient de séjours qui leurs sont « offerts » (permis) alors que ce ne sont pas des riches au sens habituel.
                        Alors, il ne faut pas faire n’importe quoi non plus.
                        Nous sommes devant un problème de responsabilité individuel et c’est ça qui compte.

                      • Nicolas 7 août 2014 23:28

                        C’est surtout un problème d’éducation envers la législation. Et pire encore les médias qui véhiculent une pensée telle que vacances=je fais ce que je veux . Je suis moi-meme sauveteur snsm sur les plages et je le vois malheureusement tous les jours.


                        Une plage a des arrêtés municipaux , l’ocean est régi par son code de la mer mais j’ai l’impression que tout le monde s’en tape l’oignon. 

                      • MR MERLIN MR MERLIN 8 août 2014 00:19

                        Tout le monde sait que la SNSM est en cours de privatisation, avec une orientation très mercantile,

                        votre article tombe à point ; on fait déjà payer les secours de matériel et non les secours aux personnes.
                        La privatisation fait le lit des compagnies d’assurances avec tout ce que cela implique...
                        Savez-vous qu’il existe dans les cartons un projet de contrôle technique pour les bateaux depuis bien longtemps ?
                        Quant à la chasse aux « irresponsables », la majorité des accidents mortels en mer se passe à 30m du bord en chavirant en annexe après une soirée bien arrosée.
                        Vous vous trompez de combat,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Loryeber

Loryeber

Retraité.


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès