Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > FIDL : employeur voyou ?

FIDL : employeur voyou ?

Ce genre de titre est ce que l’on nomme, en langage de pub, une accroche. C’est un peu le même procédé qu’a voulu employer la FIDL en faisant signer à Dimitry un contrat première embauche (CPE) lundi dernier dans ses locaux du Xe arrondissement à Paris. La presse nationale a généreusement relayé la nouvelle.

Or il semble que ce fameux CPE soit tout à fait illégal. C’est du moins ce qu’affirment Maître Eolas et Jules de Diner’s Room sur leurs blogs respectifs. Ces deux juristes avancent des arguments légaux solides pour étayer cette thèse. Le premier, et non le moindre, est que le CPE n’est applicable qu’aux sociétés de plus de vingt employés. Or la FIDL ne compte qu’un seul salarié : Thomas un étudiant en droit. Ce qui rend donc illégale l’utilisation d’un CPE pour employer quelqu’un.

Selon Maître Eolas :

« ... mes lecteurs savent que le CPE n’est applicable que dans les entreprises de plus de 20 salariés, or il ressort que cette organisation avait un salarié unique, et il semble même qu’il n’en ait plus aucun. Dès lors, la FIDL ne pouvait légalement signer de CPE. »

Nous apprenons ainsi que le CPE illégal se transforme donc en CDI standard. L’élément non négligeable que relève ces deux avocats est que le licenciement de Dimitry opéré vingt-cinq minutes plus tard prend donc un caractère abusif et est donc passible de poursuites aux prud’hommes. Encore une fois, selon Me Eolas :

« J’espère pour elle que ses "anciens membres devenus juristes" ont pensé à glisser dans le contrat de deux pages une clause de période d’essai, sinon elle vient de procéder à un licenciement sans respecter la procédure : elle doit un mois de salaire à Dimitri, et si elle ne peut justifier de motifs valables tenant à la personne du salarié, elle peut être condamnée à lui payer cette somme par mois à titre de dommages et intérêts jusqu’à ce que Dimitri trouve un autre emploi. »

Chanceux, Dimitry a un an pour faire respecter ses droits. D’autres irrégularités viennent entacher ce « coup de pub ».

Entre autres, Dimitry aurait dû recevoir par courrier recommandé avec accusé de réception une déclaration préalable à l’embauche (DPAE) au plus tard le jour précédant la date d’embauche. Ce qui ne semble pas avoir été le cas. Le lecteur pourra se forger sa propre opinion en lisant l’intégralité des billets de Me Eolas et de Jules de Diner’s Room.

Ce type de billets issus d’un blog n’aurait pas autant d’impact s’il n’était pas rédigé par des avocats qui pratiquent le droit de façon quotidienne. Ce qui ne semble pas être le cas des anciens de la FIDL, qui l’ont conseillée avant qu’elle ne fasse signer un CPE dans l’illégalité.


Moyenne des avis sur cet article :  4.32/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Al-Capone (---.---.191.137) 6 avril 2006 11:23

    Deplus, il semblerait que la periode de preavis au licencimment soit d’une semaine des la signature du contrat.

    Donc, meme en licencient Dimitry dans le respect de la procedure, Dimitry est salarié pendant au moins une semaine. (Pour info, le preavis d’un CDI, pour le premier mois est de 1 jour.

    En solde de tout compte, il devraitt lui etre payer ces congés payé au prorata du temps passé, 2.5jours par mois, des RTT suivants l’accord d’entreprise, son salaire, +8% d’indemnité du total du salaire perçut !


    • Al-Capone (---.---.191.137) 6 avril 2006 11:35

      Je suis vraiment pas convaincu que ce contrat etait si mauvais. Pour etre sincere, je pense meme que c’etait un bon contrat.

      Pour ce qui est du licencimment sans motif, c’est un non sens. On ne licencie pas sans motif. Devant les prud’hommes, cela ne tiens pas 2 sec.

      Exemple pour un licencimment au bout de 6 mois, à 1000€ net par mois, reception de l’AR, le dernier jours des 6mois

      Periode de preavis de 6semaines Solde de tout compte 8% de 7,5mois de salaires, 6mois +1.5mois de preavis, soit 600€ d’indemmnité. 2.5 jours de congés payé sur 7.5mois, payé s’ils n’ont pas ete pris RTT, suivant l’accord d’entreprise. Des droits au allocation chomage des le 4ème mois, aux lieux de 6 actuellement (pour un jeune sorti de cours, 2mois en moins de cotisation, c’est enorme !) Locapass, en principe à 0% d’interet

      Et si on fesait un vrai comparatif avec les stages, CDD, interim...

      En ce qui concerne la FIDL, cette acte n’etait que de la demago...ou de la betise...


    • D.A. (---.---.58.45) 6 avril 2006 12:26

      Dans le même ordre d’idées, j’ai été sidéré hier d’etendre à la radio le représentant national de la CGT dire :

      1) que la loi a été promulguée ;

      2) qu’elle est applicable ;

      (jusque là ok)

      3) que les employeurs ne l’appliqueront pas car « le contexte ne s’y prête pas » (je cite) => donc, lire entre les lignes, parce que les syndicats (qui défendent l’emploi...) ne le veulent pas et que les employeurs risquent gros s’ils passent à l’acte...

      J’en conclus donc que la CGT est au moins responsable du maintient au chômage d’au moins un demandeur d’emploi : le premier contrat CPE qui aurait pu être signé. Pour des gens qui défendent l’emploi, c’est plutôt paradoxal.

      Mais soit, croyons à la bonne foi.

      Et si tel est le cas, je propose que la CGT (sur ses budgets de fonctionnement) embauche (en CDI bien sur) tous les salariées qui auraient put être embauchés à partir de la promulgation de la loi sur le CPE afin de ne pas nuire aux gens qu’ils défendent de bonne foi et qui cherchent désespérement un emploi.


      • françois (---.---.190.222) 6 avril 2006 13:53

        C’est le Président de la République, et pas la CGT, qui a demandé que l’article 8 de la loi qu’il venait de promulguer ne soit pas appliqué, ce qui juridiquement ne vaut d’ailleurs rien.


      • D.A. (---.---.58.45) 6 avril 2006 14:13

        Je ne crois pas. Je pense qu’il s’agit d’un Ministre du Gouvernement (ce qui n’est pas très glorieux au demeurant). Quoi qu’il en soit, c’est une raison de plus pour les syndicats de montrer leur volonté de compenser le déficit d’embauche généré par la pression de la rue...


      • éric (---.---.166.26) 6 avril 2006 13:20

        Seul le salarié pourra agir en justice et personne à sa place. Donc point de pousuites sans lui.


        • Gio (---.---.91.178) 6 avril 2006 14:09

          L’embauche de Fidl : une gaminerie de potache attardé.

          Ca ve vaut pas plus.


          • monteno (---.---.179.94) 6 avril 2006 16:12

            C’est aussi puéril et bête que la remarque prétée à Schwartzenbeg ds Libération ! Cela semblerait montrer que la FIDl que je ne connaissais pas ne vole pas trés haut !


            • machinchose (---.---.129.40) 6 avril 2006 18:03

              cet interet legislatif récent qui prétend prendre au sérieux ce qui n’était qu’une farce illustrative (comme une comédie de Molière illustre et dit par le rire, et, non je ne prétend pas comparer l’illustre auteur à l’amteurisme étudiant) pour encore une fois, prétendre disqualifier la forme pour faire oublier le fond.

              le temps que vous perdez à ça m’afflige.


              • Al-Capone (---.---.208.190) 6 avril 2006 18:10

                Je ne suis pas si sur de perdre mon temps. C’est aussi avec ce genre de com que l’on fait de la demagogie, que l’on trompe les gens.

                Et qu’un syndicat utilise des methodes qu’il critique me parait bien pathetique, et illustre bien le manque de reflexion de ces syndicats.


              • Christophe (---.---.218.93) 6 avril 2006 18:04

                heuu... c’etait une operation de com’ ... vous n’avez pas compris ? Un peu comme le CPE pour Dominique de Villepin. Seulement, je prefere que ce soit un syndicat de lyceens qui fasse des blagues de potache, et pas le gouvernement de mon pays... les consequences sont moins importantes !


                • machinchose (---.---.129.40) 6 avril 2006 19:04

                  absolument !

                  c’est incroyable ! pour défendre un gouvernement. je dis bien GOUVERNEMENT qui ment, qui piétinne la loi et les institution on trouve encore des internautes qui vont aller chercher la blague d’un syndicat lycéen !

                  dément !

                  (et un peu inquiétant)


                • Al-Capone (---.---.208.190) 6 avril 2006 19:14

                  Cela n’empeche pas que l’on peut faire des blagues plus intelligentes, plus fine, mieux reflechit, et cela n’enleve en rien que cette blague peut influencer des personnes, en pratiquant la demagogie, que lorsque l’on veut jouer les grands, on se doit d’assumer toute la responsabilité des ses actes et paroles. Reconnaitre de c’etait une blague, de mauvais gout, tu reconnait que tu ne peut pas etre responsable !

                  On n’est pas la POUR DE RIRE, c’est POUR DE VRAI, tu comprends petit !


                • machinchose (---.---.129.40) 6 avril 2006 19:17

                  MAIS C’EST N’IMPORTE QUOI !

                  Ou est la démagogie ?

                  Où ???

                  nous avons juste des gens qui jouent une situation et en profite pour dire : « cette loi existe elle a été promulguée »

                  contrairement à ce que le gouvernement prétend.

                  j’espère que le « petit » ne s’adressait pas à moi.


                • machinchose (---.---.129.40) 6 avril 2006 19:21

                  en gros ils deviennent bouffon pour mieux ridiculiser un pouvoir inapte incompétent et inconséquent ! Ils sont dans leur role !

                  et les râleurs donneur de leçon prét à défendre n’importe quelle misérable manoeuvre de leurs idoles politiques ne sont pas bien convaincant lorsqu’ils nous font des leçons de droit qu’on aurait attendues un peu avant sur le fonctionnement des institutions, le respect par le gouvernement de sa propre loi (celle d’avant par exemple celle sur la négociation / ou sarkozy qui ignore sa propre signature dans l’affaire ridicule des passeport) ...

                  les jeunes sont dans la dénonciation. Ils ne sont pas démagogues, ils illustrent et disent !


                • Al-Capone (---.---.208.190) 6 avril 2006 19:33

                  @machinchose

                  je ne defend aucun idole politique, je me construit mon opinion, je defend mes idées.

                  continu a joué le bouffon, si ça t’amuse ! Je prendrais pas plus au serieux, petit !


                • machinchose (---.---.129.40) 6 avril 2006 19:37

                  alors personnellement je ne suis pas membre du syndicat en question, et ensuite si vous pouviez m’épargner votre minable "petit’ plein d’un mépris qui suffit à discalifier votre discours j’apprecierais. merci.

                  et je suis triste que vous ne connaissiez pas le pouvoir de l’ironie, de l’humour et de la farce dans l’évolution des idées politiques. les plus grands comme les plus petits en ont usé et c’est très bien ainsi.


                • Al-Capone (---.---.208.190) 6 avril 2006 20:17

                  petit, c’etait de l’ironie !finalement t’as pas d’humour !

                  ensuite et pour en finir, le syndicalisme n’est pas une boufonnerie, c’est serieux, y des gens qui depende de leurs positions, et ca, c’est pas une blague, je ne cautionnerais pas !


                • monteno (---.---.179.94) 6 avril 2006 23:21

                  Vous avez dit les syndicats ?

                  Combien de divisions demandait Staline, quand on lui parlait du pape !!!

                  Vérifiez bien combien de personnes les syndicats représentent, et surtout pensez à toutes les personnes, d’un autre odre de grandeur, que les syndicats ne représentent pas en France !


                • machinchose (---.---.129.40) 7 avril 2006 00:57

                  croire que l’humour (la politesse du desespoir) n’est pas une chose sérieuse c’est passer à coté de beaucoup. et appeler ironie (votre « petit ») ce qui n’est que l’expression vulgaire du mépris travesti en humour de café du commerce c’est se tromper de définition.


                • machinchose (---.---.129.40) 7 avril 2006 00:58

                  à Monteno :

                  oh vous avez aussi des sondages pour ne pas vous convaincre que pour une fois on les suivrait plutôt. vous avez aussi le fait qu’on s’en inquiéte en haut lieu. ce ne serait pas le cas s’il n’y avait pas un soutient populaire.


                • Christophe (---.---.58.18) 7 avril 2006 01:28

                  Vérifiez bien combien de personnes les syndicats représentent, et surtout pensez à toutes les personnes, d’un autre odre de grandeur, que les syndicats ne représentent pas en France !

                  Appliquez la même règle au politique et nous en rediscuterons !

                  Je te rejoins Machinchose ; une blague symbolique de lycéens et le monde adulte et responsable (en tout cas des avocats) est en émoi.

                  Par contre vos avocats de référence, si attachés au termes de la loi, parle-t-il avec un peu de sérieux de la mise sous tutelle des tribunaux des prud’hommes sur odre du garde des sceaux ? Cela me semble bien plus important pour un juriste de se positionner sur un sujet aussi grave que la séparation des pouvoirs !

                  Tout fout le camp, mais on s’attarde sur des plaisanteries d’adolescents.


                • Al-Capone (---.---.50.148) 7 avril 2006 07:16

                  De jeune syndicaliste fesant une blague devant des millions de telespectateur, une blague !

                  Il faut que ces jeunes lycéens syndicalistes comprennent qu’ils ne sont pas au marché pour vendre des epluches legumes à 1€ !

                  A defaut, il ferait mieux de retourner en cours, ou on risquerait de leur apprendre de ce qu’est le droit du travail.

                  Machinchose, tu n’aimes pas mon bumour, petit, et moi je n’aime pas l’humour de ces syndicalistes en herbe, a la difference pret, ce que je ne te trompe pas moi, petit.

                  Et dire que ce sont donc des bouffons qui manifestent contre un texte qu’ils ne comprennent meme pas. Pauvre France !


                • machinchose (---.---.129.40) 7 avril 2006 09:04

                  non je n’aime pas votre humour vous n’avez pas la moindre idée de mon age ni de ma taille et je vous demande de remballer votre ridicule petit. quand à votre insistance à ignorer les multiples manquements au droit de nos gouvernements récents pour vous focaliser de manière obsessionelle sur une « farce » (le mot est choisi à dessein et un peu de culture vous en ferait comprendre tout le sens et par la même toute la pertinence de l’action au regard de l’histoire politique) de jeunes gens témoigne d’une vision monolithique de la société et une perte totale du moindre sens des priorité !


                • Christophe (---.---.252.125) 7 avril 2006 09:07

                  De jeune syndicaliste fesant une blague devant des millions de telespectateur, une blague ! Il faut que ces jeunes lycéens syndicalistes comprennent qu’ils ne sont pas au marché pour vendre des epluches legumes à 1€ !

                  Dans une société où l’on cultive le tout mercantile, cela ne fait montre que d’une chose ; ils ont compris les rouages de la société ; n’en déplaise à leurs détracteurs.

                  A defaut, il ferait mieux de retourner en cours, ou on risquerait de leur apprendre de ce qu’est le droit du travail.

                  Mais n’est-ce pas là, justement la leçon donnée à nos délinquants d’Etat : le Premier Ministre, contournant allégrement le Conseil d’Etat avec l’aide de certains parlementaires UMP (le CPE est intégré par un amendement) ; certes légal dans la forme, mais pas dans le fond puisque nous savons tous que le CPE vient de Matignon, Un Président qui promulgue une loi en « conseillant » sa non application (la monarchie qui revient), et un garde des sceaux qui bafoue l’indépendance de la justice au grand jour.

                  Mais il est vrai qu’il vaut mieux s’attarder sur un syndicat lycéen qui frauduleusement fait signer le premier CPE de France. Vous voyez la forme, pas le fond !

                  Si je dois émettre une critique similaire à la votre, il faut donc que nos responsables politiques, à la tête de l’Etat actuellement, retournent aussi en cours pour apprendre les lois de la République !

                  Il faut, en tant qu’adulte, se poser la question de la gravité de nos actes. Or, entre la mafia d’Etat actuellement menée (pourtant garante des législations qu’ils bafouent), et le non respect du code du Travail par des élèves de lycée (qui d’ailleurs ne sont pas soumis à ce code), il y a des niveaux de gravités qui sont, à mon sens, très éloignés. Entendez bien que pour moi, ce sont nos politiques qui commettent les actes illégaux les plus graves ! Et tout cela pour vendre un CPE comme on vend des épeluches légumes à 1€.


                • Al-Capone (---.---.191.137) 7 avril 2006 09:38

                  Il est vrai que nos dirigeants sont hors la lois, que c’est une mafia.

                  Alors cela excuse ces jeunes syndicalistes representants et responsables de se mettre au meme niveau que ces politiciens. avec ce genre de demarche, il est sur que la France ne ferat que reculer !

                  Ces jeunes syndicalistes pourrait elever le debat, plutot que de le nivellé par le bas, comme le fond ces politiciens. Finalement, cela prouve que ces politiciens savent se servir de ces jeunes syndicats.

                  Ces jeunes syndicalistes pourraient poursuivre plus loin leur demonstration en demandant a Dimitri de poursuivre la FIDL au prud’homme. Cela donnerait l’exemple a nos politiciens qu’il existe un droit en France, et qu’il faut le respecter. Allez chiche !

                  Dernier chose, lorsque l’on fait une demonstration derriere une carte de syndicaliste, pourquoi se cacher derriere une farce de lyceéns lorsque les critiques arrivent. Pas tres courageux de retourner sa veste comme cela, pas mieux que les politiciens que vous critiquez a justes raisons.


                  • (---.---.153.60) 7 avril 2006 10:36

                    j’ai une petite question : l’ursaf a -t-elle recue la déclarationpréalable d’embauche 1 semaine avant ? sinon pourquoi ne poursuit-elle pas ces odieux patrons qui bafouent le droit du travail ? deux poids/deux mesures en fonction des patrons ? la loi n’est-elle pas la même pour tous ? (principe fondamental de notre démocratie)


                  • machinchose (---.---.129.40) 7 avril 2006 10:42

                    mais vous dites n’importe quoi !

                    Alors maintenant il faut donner l’exemple à nos dirigeant ?? les pauvres !

                    avant c’était l’inverse qu’on attendait !

                    ouuhh ils vont trembler de voir un juge s’attaquer à des jeunes qui organisent une farce joyeuse pour en dénoncer une sinistre !

                    je suis sidéré que vous ne compreniez pas la dimension symbolique de tout cela.


                  • Al-Capone (---.---.191.137) 7 avril 2006 11:31

                    Disons que je trouve un peu trop facile de critiquer, pour ne pas faire mieux.

                    Je trouve un peu mouton de sauter dans la stupidité parce que tes dirigeants sont aussi stupide.

                    Cette attitude n’est en aucun cas construtive, je dirais meme que ce genre d’attitude illustre bien un manque de civisme.

                    Ce n’est pas parce que ton voisin est con, que tu dois te sentir dans l’obligation d’etre aussi con que lui, voir meme plus ! Question de bon sens !


                  • (---.---.153.60) 7 avril 2006 11:34

                    la dimension symbolique, comme les bergers qui ont brulé une statue d’ours et dégradé une mairie comme des viticulteurs qui saccagent les chais de certains négociants ? dans ce cas moi aussi symboliquement je vais détruire votre voiture pour que les gens comprennent bien mon acte politique, mais je n’ai rien contre vous puisque c’est symbolique le droit du travail est le même pour tous, quelque soit la dimension symbolique de l’action politique, si un patron décidait de licencier tous ces employés symboliquement pour mettre en évidence son action politique que deviendrait-il ? mais je crois que ces jeunes ont trop souvent cru ce que certains imbéciles répètent à longueur de journée, le code du travail est bien plus complexe que ce qu’ils pensaient et oui les formalités existent et il faut les respecter (que l’on soit d’accord avec elle ou non, sinon bien des patrons ne la respecteraient pas par commodité sans risquer quoi que ce soit !)

                    d’ailleurs pour poursuivre cette mascarade jusqu’au bout, ils devraient passer devant les prud’hommes pour bien montrer qu’il existe des lois et qu’il faut les respecter (c’est d’ailleurs la seule juridiction compétente pour dire si tout ceci est légal ou pas) mais on est responsable ou on ne l’est pas (eux apparemment ne le sont pas contrairement à Bové ou Mammère qui ont été jusqu’au bout de leur conviction)


                  • machinchose (---.---.129.40) 7 avril 2006 11:36

                    à la dfference qu’ici personne ne subit quoique ce soit.

                    ils n’ont rien détruit « symboliquement » ils ont « joué » une situation qu’ils redoutent voir à l’avenir pour « présenter » ce qu’elle est de façon « concrète ». rien de plus.

                    On ne peut pas mettre sur le même plan un jeu qui relève du théatre à idée et des actes de vandalisme.


                  • (---.---.153.60) 7 avril 2006 11:59

                    quoi rien est détruit ?

                    mais vous avez quoi dans les yeux ! le code du travail déchiré, la justice prud’hommale ridiculisée, pensez-vous aux gens qui sont morts pour que ces choses soient mises en place en France (et oui mort ! et pas symboliquement !)


                  • Al-Capone (---.---.191.137) 7 avril 2006 11:59

                    Non, ils n’ont rien detruit, ils ont pratiqué de la demago, le mensonge pour justifer leur position !

                    je suis avec IP bidule, je n’aime pas du tout Bové, mais au moins il a eu le merite d’aller au bout de son action.

                    Et puis faudrait savoir, soit c’est un syndicat qui est a la manoeuvre, dans ce cas, il se doit d’assumer jusqu’au bout de ca demarche, alors peut etre que l’on les prendras plus au serieux. Dimitri DOIT poursuivre la FIDL au prud’homme.

                    Soit ce sont des gamins qui font une farce, alors ils ne devrait pas utilisé une carte de syndicaliste. Et pour jouer les clowns, qu’ils jouent dans le cours de recre !

                    Si les syndicats se mettent a faire des farces, meme symbolique, c’est qu’ils n’ont rien compris a leurs responsabilités, et c’est aussi un problème pour notre democratie. Je prefererais compter sur des syndicats « constructeurs » plutot que sur des syndicats « destructeurs » ou clownesque.


                  • machinchose (---.---.129.40) 7 avril 2006 12:06

                    j’avoue que je ne vous suis plus. j’ai l’impression que nous avons une discussion parallele.

                    c’est très destabilisant.

                    pourquoi voulez vous qu’une « farce » ne soit pas serieuse dans son propos ??

                    quand Molière dénonce dans une comédie ou la fontaine ... c’est sérieux.

                    bien sur qu’il ne sont pas à ce niveau là mais la démarche est la même : rire pour démontrer le scandale.

                    c’est très sérieux. et au moins ça ne fait de mal à personne.


                  • (---.---.153.60) 7 avril 2006 12:07

                    « ils n’ont rien détruit »symboliquement« ils ont »joué« une situation qu’ils redoutent voir à l’avenir pour »présenter« ce qu’elle est de façon »concrète« . rien de plus »

                    présenter de façon concrète ! mais dans la vie ça ne peut pas se passer comme ça ! les prud’hommes existent ! la loi aussi !

                    on peut parler de théatre ou de comédie uniquement lorsque cela reste sur une scène ou dans la rue (pour le spectacle) mais là ce sont des individus qui vivent dans le réel, ils doivent prendre conscience que la réalité n’a rien à voir avec leur fantasme (évidemment c’est du à la jeunesse mais quand même on ne joue pas avec les institutions !)

                    dans le même ordre d’idée on peut très bien dénoncer son voisin de pédophilie et « représenter » ainsi ce qui risque d’arriver pour montrer le risque de dérive de la justice !

                    je suis navré mais leur position est indéfendable, la réalité n’est pas qu’une histoire de grande personne (j’exagère il ont plus de 20 ans, ce sont plus des gamins !)


                  • machinchose (---.---.129.40) 7 avril 2006 12:07

                    (IP:xxx.x34.153.60 ; j’imagine que c’est de l’ironie votre propos...

                    mais c’est un peu facile.


                  • Christophe (---.---.252.125) 7 avril 2006 12:07

                    Vos propos ne sont-ils pas poussé par l’aveuglement, ou bien par manque d’attention concernant les écrits. Regardez plus haut, vous lirez : Mais il est vrai qu’il vaut mieux s’attarder sur un syndicat lycéen qui frauduleusement fait signer le premier CPE de France.

                    Cela ne laisse aucunement supposer que ce qui a été fait est conforme aux règles ; mais la portée de l’acte, en lui même, n’est guère comparable à l’impacte des décisions anti-républicaines (dès lors que l’on ne respecte pas la loi républicaine) prises par un gouvernement républicain (du moins dans ses principes à défaut de ne pouvoir l’assumer).

                    Ou alors, nous n’avons pas la même notion de responsabilité.


                  • Christophe (---.---.252.125) 7 avril 2006 12:14

                    Dimitri DOIT poursuivre la FIDL au prud’homme

                    Quel est donc cet aveuglement ?

                    il faut juste écrire : Dimitri PEUT poursuivre la FIDL au prud’homme ; droits (dans le sens permission) et devoirs sont différents ; un droit (permission) n’est pas un devoir et un devoir est supérieur à un droit (permission).

                    Dimitri PEUT aussi négocier la séparation s’il la juge illégale, abusive, ... cela reste un choix individuel.


                  • machinchose (---.---.129.40) 7 avril 2006 12:18

                    (IP:xxx.x34.153.60 mais vous mélangez tout !

                    ce ne sont pas eux qui jouent avec les institutions ! éventuellement il font un eentorse à une loi qui est censée ne pas s’appliquer !

                    et cet exemple du voisin pédophile est plus que douteuse !

                    c’est un amalgame vraiment foireux quand même.


                  • (---.---.153.60) 7 avril 2006 12:21

                    de l’ironie !

                    mais restons calme,

                    évidemment c’est le gouvernement qui est irresponsable et qui n’est pas républicain mais alors quoi revenons au modèle grècque de la démocratie, tous à l’agora et votons à main levée toutes les semaines pour les décisions qui nous concernent, sachez seulement que ce système a provoqué la perte d’Athène par l’arrivée de populistes (et oui n’est pas Péricles qui veut)

                    je trouve inadmissible que vous trouviez une justification à la loi du talion : c’est lui le méchant gouvernement qui a commencé ! et bien si vous n’êtes pas démocrates, moi non plus ! un peu puérile, non ? mais c’est surtout une porte ouverte à toute sorte de dérives

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès