Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Fleur Pellerin et Cécile Duflot : misogynie, vraiment ?

Fleur Pellerin et Cécile Duflot : misogynie, vraiment ?

La France s’émeut depuis quelques jours d’une poussée possible de misogynie localisée aux sphères du pouvoir. La semaine dernière Cécile Duflot s’attirait les foudres de députés pour avoir porté une robe un peu trop estivale à leur goût. Je n’ai pas connaissance qu’il existât un règlement particulier, sauf celui de la coutume, de la décence et de la bienséance.

Cécile Duflot

Un élu s’habille de manière à ne pas attirer une attention démesurée sur lui. Les épaules et bras nus ne sont en général pas de mise. On imagine mal un homme se présentant dans l’hémicycle en jean moulant et T-Shirt sans manches. L’idée qui, je pense, dicte la tenue est que le look ne détourne pas du contenu, que le visuel ne domine pas l’auditif.

La robe portée par madame Duflot est certes très voyante, à grands motifs, ample à la Bécassine ou à la mode des années 1950, et découvre les épaules. Elle n’est manifestement pas dans la tradition. Cela semble être un choix et une profession de foi. Elle veut bousculer les usages. Cela ne me choque guère. La tacler à son arrivée devant les députés est probablement excessif. Je ne suis pas certain qu’il s’agisse de misogynie. Un homme dont l’habillement aurait pareillement dérangé la coutume se serait lui aussi attiré quelques bruissements.

D’ailleurs, députés ou ministres, ils doivent tous s’attendre à être un jour l’objet de désaccords parfois bruyants. Que ce soit pour un mot de trop, une idée non conformiste, un projet audacieux. Le look, ma foi, y passe aussi dès lors qu’il sort des normes habituelles. Mais ces normes sont-elles rigides et définitives ? Non : la tenue des élus suit son époque. A suivre donc, car il n’est pas certain que cette sorte de passe d’armes entre la ministre et des députés soit la dernière.

fleur pellerin,daniel schick,cécile duflot,misogynie,ministre,député,france,robe,bécassine,mode,montebourg,Fleur Pellerin

Ce matin c’est le ministre délégué chargé des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique, madame Fleur Pellerin, qui a subi la provocation d’un journaliste d’Europe 1, Daniel Schick. Qui connaît madame Pellerin ? Pas grand monde sauf dans un milieu restreint. On sait que, par un heureux hasard, son mari est directeur de cabinet d’Arnaud Montebourg... Elle est énarque et ancienne magistrate à la Cour des Comptes. Une pointure, forcément.

Le journaliste est vilipendé par presque toute la classe politique et médiatique et sur les forums internet. On le traite de macho man, de lourd, cynique, déplacé, et misogyne grave. Je vais aller à sens contraire de la vindicte. Je pense que son interview est une provocation, qu’il a délibérément pris comme angle d’attaque la personnalité du ministre, et que d’une presque inconnue il a fait une vedette nationale.

D’ailleurs madame Pellerin a répondu avec un sang-froid et un à-propos admirables. Un langage clair, direct, sans peur particulière. Elle assume d’ailleurs ouvertement que si son origine asiatique sert à vendre des produits français en Corée, c’est très bien. Que si elle a été aussi impliquée dans la campagne de François Hollande c’est en partie pour obtenir un ministère. (Et oui, à gauche comme à droite on récompense l’allégeance au chef).

Grâce à cet interview provocateur j’ai découvert, au-delà de son appartenance politique, une belle personnalité et je pense que le journaliste lui a offert une tribune dont elle a très bien su saisir l’opportunité.

Bien sûr, si l’on préfère le ton lénifiant de France 2 (la télé socialiste), on n’aimera pas Daniel Schick.

Mais qu’y avait-il de provocateur ? La rafale de questions dès le début de l’entretien. Une rafale balancée groupée, sans ménagement, ce qui confirme qu’il s’agit d’une provocation. On dit aujourd’hui que Daniel Schick est misogyne. Mais si demain il provoque un ministre homme, sera-t-il traité de misandre ?

Voici donc cette rafale de question, et les 5 minutes d’entretien. A propos de son origine, rappelons que sa nomination comme ministre avait fait un buzz phénoménal en Corée. Son histoire personnelle est donc largement publicisée. Chapeau, madame Pellerin.

« Savez-vous vraiment pourquoi vous avez été choisie ?
Parce que vous êtes une belle femme issue de la diversité ?
Parce que vous appartenez à une minorité peu visible ?
Que vous êtes la preuve de ce qu’est une adoption réussie ?
Que vous êtes un signal fort donné aux marchés asiatiques ?
Peut-être aussi parce que vous êtes compétente ?
Est-ce que vous le savez vraiment ? »


Moyenne des avis sur cet article :  2.79/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • hommelibre hommelibre 24 juillet 2012 08:02

    Pour compléter cet article, en voici un autre qui mentionne les propres propos de Fleur Pellerin :

    Extrait :

    "Faut-il être une femme, jeune et issue de la diversité pour se faire une place dans le monde idéal de la gauche… et accessoirement dans le gouvernement socialiste de François Hollande ? Peut-être pas, mais cela aide certainement. C’est en tout cas ce que pense Fleur Pellerin, qui semble revendiquer son statut de potiche de la diversité.

    « Si j’avais été un homme blanc de 60 ans, à compétences égales j’aurais eu moins de chances d’être nommée », a reconnu la jeune femme, d’origine coréenne. Un aveu remarquable de lucidité mais qui pose tout de même un certain nombre de questions sur le modèle de société que souhaite bâtir François Hollande.

    Car le gouvernement socialiste, moins de quinze jours après sa nomination, multiplie les appels du pied communautaristes et les symboles de discrimination à l’égard de la majorité silencieuse."

    http://24heuresactu.com/2012/05/24/fleur-pellerin-pas-ministre-si-elle-etait-un-homme-blanc/

    L’interview de Daniel Schick est raccord avec les propos de la ministre elle-même. Propos qui n’ont pas faits de vagues. Pourtant...


    • hommelibre hommelibre 24 juillet 2012 08:30

      Le deuxième entretien de 18h30 confirme bien qu’il ne s’agit pas de misogynie (ni de racisme comme je l’ai lu quelque part).

      http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/L-interview-de-Daniel-Schick/Videos/L-interview-de-Daniel-Schick-Fleur-Pellerin-Partie-2-1179551/


      • Fergus Fergus 24 juillet 2012 08:31

        Bonjour, Hommelibre.

        Si Daniel Schick a, quoi qu’on en dise, fait son boulot et s’est d’ailleurs attiré des réponses lucides et intelligentes de Fleur Pellerin, une partie des députés continue, et c’est affligeant, d’afficher des comportements sinon misogynes, du moins fortement teintés de machisme, à l’image du caricatural Myard, pendant droitier de Charasse.


        • hommelibre hommelibre 24 juillet 2012 08:48

          Bonjour Fergus,

          Il existe des caricatures, bien sûr. Femmes et hommes. En tous cas, ici, Fleur Pellerin est à mon sens mise en valeur par Daniel Schick à qui l’on fait un mauvais procès d’intention.


          • Gabriel Gabriel 24 juillet 2012 09:40

            Bonjour, 

            Personnellement je préfère déjeuner dans un petit café restaurant avec une femme étrangère vêtue d’une robe à fleur que dans un trois étoiles en compagnie de vieux cons costard cravate ou dans un cocktail branché envahi par des médias serviles…


            • hommelibre hommelibre 24 juillet 2012 09:44

               smiley

              Je vous comprends ! smiley


              • xmen-classe4 xmen-classe4 24 juillet 2012 10:49

                ça siffle souvent.


                j’ai pas regardé la séance mais c’est souvent

                un élu pose sa question ( 1 par an) à au premier ministre.

                c’est un secrétaire d’état ou un autre ministre qui répond.
                il y a pas de misogynie.

                • easy easy 24 juillet 2012 10:56

                  Concernant Daniel Schick et Fleur Pellerin

                  A mes yeux, celui qui pose ce genre de questions à son interwievé lui offre les plus belles chances de se justifier (Pourvu qu’il lui laisse tout le temps d’y répondre)

                  J’aimerais beaucoup subir un roulement de question aussi voire plus incisives encore (Pourvu qu’on me laisse le temps d’y répondre)

                  Mais il ressort de cette aventure le phénomène ordinaire qui est qu’une masse de tiers fait procès à un des protagonistes en prétendant qu’il aurait été offensant envers l’autre.
                  Le triangle de Karpman agit constamment. A la moindre occasion surgissent des gens se positionnant en juges-sauveurs face à un coupe qu’il colore en victime / bourreau.




                  • hommelibre hommelibre 24 juillet 2012 15:58

                    Oui easy, on est en plein « syndrome » du triangle de Karpman.

                    Or visiblement Fleur Pellerin ne demande pas d’aide et n’en a pas besoin. Elle se débrouille très bien sans le maternalisme des offusqués.


                  • jef88 jef88 24 juillet 2012 11:12

                    La France s’émeut depuis quelques jours d’une poussée possible de misogynie localisée aux sphères du pouvoir.

                    NON !

                    Le monde politique et les médias s’émeuvent depuis quelques jours d’une poussée possible de misogynie localisée aux sphères du pouvoir.
                    la France s’en tape ! Elle pleure sur ses erreurs de 1942...


                    • kiouty 24 juillet 2012 11:42

                      Ha haaaaaaaaaa ! Encore un petit pamphlet chef d’oeuvre destiné à nous faire croire que les hommes sont les pauvres petites victimes de ces femmes amazones.

                      Vous n’avez toujours pas entrepris de démarche en vue de guérir votre névrose de la persécution, hommelibre ?

                      Mais si demain il provoque un ministre homme, sera-t-il traité de misandre ?

                      Ben ça dépend des questions en fait. Si le journaliste attaque sur des trucs du style

                      « Savez-vous vraiment pourquoi vous avez été choisie ?
                      Parce que vous avez une gueule de beau gosse ?
                      Parce que vous appartenez à une minorité peu visible ?
                      Que vous êtes la preuve de ce qu’est une adoption réussie ?
                      Que vous êtes un signal fort donné aux marchés asiatiques ?
                      Peut-être aussi parce que vous êtes compétent ?
                      Est-ce que vous le savez vraiment ? »

                      Dans ces conditions, on trouvera que le journaliste y est allé un peu fort.

                      Moi ce qui me fait marrer le plus dans l’histoire, c’est que le journaliste en question passe pour le gros rebelle de ouf. Un peu comme la blonde de canal+ avec Marine Le Pen.

                      Alors que ce ne sont que les valets d’un système médiatique plutôt au service du pouvoir que de la population.


                      • Hétérodoxe 24 juillet 2012 15:37

                        En cherchant bien, je devrais pouvoir te sortir une interview de Hamon où le ou la journaliste pose des questions franchement similaires.
                        Étonnamment, c’est passé totalement inaperçu.
                        J’essaye de te récupérer ça.


                      • hommelibre hommelibre 24 juillet 2012 15:49

                        @ Hétérodoxe :

                        Un extrait ici.

                        http://videos.lesoir.be/video/iLyROoafJeRB.html

                        Personne n’est monté au créneau pour dénoncer une hypothétique misandrie. Comme quoi...


                      • Guy BELLOY Guy BELLOY 24 juillet 2012 13:55

                        Bonjour,
                        Vous devriez donner la réplique à Rosemar, sur cette même page, qui traite d’un sujet équivalent et qui ne semble pas cautionner votre point de vue.


                        • iris 24 juillet 2012 14:17

                          l’assemblée national est parait til un vrai lupanar-lu sur des journaux ??
                          la réaction de ces messieurs ne m’étonne pas-
                          et élire de telles personnalités est ce bien raisonnable pour notre pays ??
                          Il faut renouveler à chaque éléction nos élus -il faut +d e femmes et des personnes de toutes conditions et métiers


                          • gaijin gaijin 24 juillet 2012 16:42

                            « et élire de telles personnalités est ce bien raisonnable pour notre pays ?? »
                            voilà la vraie question ( et la poser c’est y répondre )


                          • travelworld travelworld 24 juillet 2012 19:00

                            Comme me disait feu André Labbarère (ancien ministre des relations avec le parlement), « tu sais.....il y a beaucoup de cons ! » (au Sénat et à l’assemblée). La continuité en quelque sorte !


                            • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 24 juillet 2012 19:02

                              @ Homme libre

                               

                              Eh bien moi, je ne trouve rien de choquant à ce que madame Duflot ait porté cette jolie robe à ramages bleu-blanc, qui ressemble (sur la photo) à une corolle de fleur !

                              Cela nous change des sempiternels costumes ou tailleurs sombres des hommes et femmes politiques. D’ailleurs si je me souviens bien, plusieurs femmes dans l’hémycicle ont essayé par leur tenue vestimentaire de casser cette sinistrose ! Madame Bachelot par exemple, avec ses tailleurs rose , ou cette député des DOM-TOM qui portait si élégamment une écharpe de couleur de soie vive sur l’épaule.

                              Les députés sont sensés représenter le peuple ! Divers et varié ! Leur façon de s’habiller doit l’être aussi, sans pour cela tomber ni dans l’exagération, ni dans l’indécence !

                              Allez ! Dépoussiérons l’hémicycle !

                              Quant aux protestations plus que ridicules des vieux barbons de l’assemblée générale, elles sont à l’image de leur cortex frontal !

                              Cordialement.


                              • Le péripate Le péripate 24 juillet 2012 19:12

                                Je suis d’accord. D’ailleurs j’ai même été surpris qu’elle n’ai pas porté ces délicieux bigoudis recouvert d’un joli châle qui aurait été si seyant et en harmonie totale avec la robe.

                                Bon, c’est vrai qu’elle se prépare à bombarder nos villes avec une loi aussi stupide que socialiste, ce qui n’est pas peu dire. Une tenue de combat aurait été plus adaptée.


                              • travelworld travelworld 24 juillet 2012 19:05

                                La carrière de Fleur Pellerin est suivie avec beaucoup d’attention par les médias coréens qui sont très fiers de sa nomination, ce n’est pas la première asiatique qui réussit en France !
                                Nous avons même François Cheng à l’académie française !!!!!


                                • Dalva 25 juillet 2012 00:32

                                  La robe de Cécile Duflot ne découvre PAS les épaules.

                                  Comme quoi, on voit ce qu’on a envie de voir.

                                  • hommelibre hommelibre 25 juillet 2012 08:33

                                    @ Dalva :

                                    Oui je me suis mal exprimé. Je voulais dire sans veste ou châle. C’était en ligne quand j’ai vu que cela pouvait prêter à quiproquo. Vous faites donc bien de le souligner.


                                  • Mycroft 25 juillet 2012 10:26

                                    Autant je suis d’accord pour dire que, dans le cas de Duflot, la misogynie n’est pas avérée et qu’il s’agit plus probablement de traditionalisme, de conformisme et de superficialité, autant pour l’interview de madame Pellerin, elle est évidente. Que la dame, est réussi à briller ne rend pas les propos du journaliste moins ridiculement machiste.

                                    Car ce dernier affirmes en gros qu’elle est potentiellement incompétente, mais qu’elle a été prise parce que c’était une femme. Sans qu’on puisse ne serait ce que suspecter une réelle incompétence (comme on pouvait le faire avec madame Dati, qui a falsifié son CV, comme son mentor). Ce journaliste a clairement traité cette femme de potiche, sans raison. Et jamais un journaliste n’a réalisé ce genre d’attaque sur un homme politique. On ne les a même jamais vu demander à un homme politique la question du « si vous êtes là, n’est ce pas parce que vous êtes un amis de machin et non à cause d’une éventuelle compétence sur le sujet » (alors que cette question ne serait pas, en elle même, de la misandrie, mais du simple bon sens vis à vis du copinage qui se pratique allègrement dans les milieux influent, politique ou directionnel)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès