Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Foot et Politique, la fin d’un modèle de réussite ?

Foot et Politique, la fin d’un modèle de réussite ?

Les jeux du Cirque annoncés à grand renfort publicitaire selon le seul enjeu réel, financier, se "soldent" donc (pas les salaires des joueurs footeux milliardaires) sur un visage décomposé de clown triste, celui de monsieur Raymond Domenech. Pour se prévaloir encore d’une réussite sociale en rien menacée, les cheveux de l’entraineur affichait toujours une teinture "gris bleue" parfaite. Même un soir de déroute, les codes de la médiacratie doivent être respectés. Les footeux, les télé-intellos, certains politiques branchés, tous se parent désormais d’un look assez similaire. Comme avant la révolution (celle de 1789), la petite bourgeoisie porte ainsi sur sa tête la marque de sa "réussite" et de ses privilèges. La Gauche caviarde initia cette mode en son temps. La "hauteur" de vue est en effet évaluée proportionnellement à celle du compte bancaire. L’intelligence est de plus en plus sonnante, et trébuchante. Précisément, nous vivons en cette mi-Juin, les premiers temps de la chute d’un système. Le Foot ouvre-t’il symboliquement une crise annoncée sur le terrain, politique ?

Même si durant la "campagne" de promotion de produits dérivés précédant le match, on s’engagea à aller chercher la victoire "avec les dents", comme notre Président pour la croissance, tout indique à contrario que l’on se casse pareillement les dents sur les deux plans évoqués. Le Président Elyséen est au plus bas et les vilaines langues avancent même une "bassesse" plus générale (morale, éthique, ceux des résultats d’une politique...) expliquant en partie le désamour avec les Français. Les scandales participant d’abus de pouvoirs et de privilèges (le train de vie de certains "serviteurs" ministériels de l’Etat...) "tombent" à point nommé. Les scandales parallèles et récents relevant des moeurs indignes de certains footeux marquent une logique d’ensemble. L’argent facile, les valeurs situées au niveau des trottoirs, des résultats décevants... tout cela se rejoint sur le terrain du politique et du foot. Ceux qui étaient sensés montrer l’exemple, chutent en conscience jours aprés jours. Il y a eu Ribery en galante compagnie (parfois les mots enjolivent "la chose"). Il y a eu monsieur Estrosi et quelques membres du Gouvernement bénéficiant de quelques faveurs, certes, uniquement immobilières et résidentielles. Chacun sait combien nos élus entretiennent des relations conjugales idéales. Seul le FMI marque par quelques écarts. Pour peu que l’on songe à la téléréalité poubelle de certains médias, un contexte généralisé totalement amoral saute aux yeux, bientôt à la gorge ?

A l’image de notre Président Elyséen dont chacun note depuis peu la réduction des interventions télévisuelles (les bouteilles d’eau ne traversent pourtant pas encore l’écran plat), monsieur Domenech reconnaissait au sortir de la déroute face au Mexique "ne pas avoir de mots". Il ajoutait dans le langage souriant qu’on lui connait que "s’il y avait les vraies explications et solutions, on aurait réglé les problèmes". Face aux échecs de la politique Elyséenne actuelle, qu’il s’agisse de sécurité des personnes, de chômage, de grande Pauvreté et de creusement des inégalités, de dettes... nous n’étions pas sans penser que notre entraineur footeux national traduisait l’inconscient de l’Hôte de l’Elysée. Notre ami Domenech osa même dire que "l’avenir de l’équipe actuelle de la France dépend d’un miracle". Là aussi, face aux sondages récents relatifs à Monsieur Sarkozy, inverser le cours des choses parait relèver de plus en plus d’une intervention divine. Bien entendu, d’ici 2012 cela laisse du temps. Il reste que notre chère laicité tendant en réalité à la promotion d’une société sans Dieu, les politiques ne sauraient attendre quelques bénédictions du Ciel ! Le constat demeure. La moralité douteuse de certains "Dieux" du Stade reflète plus largement l’effondrement général d’une société basée sur le seul idéal marchand du "gagner plus". Certains mots orientent durablement le peuple. Ceux qui en sont responsables auront-il précisément à en payer l’addition ? Admettons que parfois les paroles nous échappent et s’envolent...

A Paris, l’écran géant de la place du Trocadéro ( le même qu’au meeting de la Porte de Versailles pour notre Président ?) commença rapidement à se couvrir d’un nuage fumigène croissant proportionnellement à la déception éprouvée face à l’équipe de France. Alors que notre pays voit se développer une Misère sociale inimaginable pour nos anciens (leurs petites retraites majoritaires en témoignent), il n’est pas exclu que nous voyons poindre à la rentrée, les premières échappées de fumée noire d’un volcan de protestation et désespérance.

Cette équipe footeuse constituée d’oies sans doute trop gavées d’euros par milliers de SMIG à l’heure, parle avec gravité de notre modèle de société. Il est difficile de ne pas repenser en la circonstance à un certain Président de la République inaugurant son mandat au Fouquet’s et sur les grands bateaux d’amis les plus fortunés du pays, alors que la France comptait déjà des millions de citoyens survivant au seuil de pauvreté. Notre pays tombe ces jours-ci, sur le terrain de Foot. Gardons nous que la chute soit bientôt équivalente sur le terrain plus politique, avec des conséquences beaucoup plus dramatiques. La rupture définitive commence-t’elle sur le terrain de Foot ? Il n’est pas dit qu’une meilleure équipe soit à ce jour constituée, au niveau politique.

Guillaume Boucard


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • zelectron zelectron 18 juin 2010 14:34

    Les sommes astronomiques du foot permettraient d’assainir les comptes de la retraite ?


    • Laury 18 juin 2010 23:03

      Bon il est claire que l’entraineur n’ai pas seule responsable de cette débâcle je pense que la base
      des instances du foot Français ont aussi droit a un nettoyage au karcher !!!!!
      Cela prouve une fois de plus que ce n’ai pas le gavage de millions d’euros qui peu faire un club
      de vrai joueurs
      Il y a tellement de bon joueurs « Français » qui mériterait d’être dans cette équipe et non pas ses oies
      qui se pavane sur les terrains !!!


      • Alpo47 Alpo47 19 juin 2010 12:09

        La « messe est dite ».

        La seule réponse possible à cette grossière insulte était l’exclusion immédiate de l’équipe « fais tes valises, tu peux rentrer chez toi... ». Cela n’a pas été fait, bien au contraire, puisque le très grossier personnage continue de pérorer et provoquer au milieu du groupe.

         Totalement irréel.

        Il est pour moi évident que les autres joueurs n’y comprennent plus rien : « on peut donc insulter l’entraineur et ... continuer » ? Tout le monde doit être décontenancé et a perdu ses repères et l’entraineur son autorité.
        D’ailleurs, en avait il encore depuis que la fédération avait annoncé son remplacement et depuis qu’il se la sapait lui même en imposant des joueurs hors de forme ou en acceptant que deux de ces joueurs fassent preuve de racisme envers le « bon élève de la classe » , Y.Gourcuff pour refuser de jouer avec lui et exiger qu’il soit exclu de l’équipe.

        Et oui, notre équipe est à l’image d’une partie de notre pays, en déliquescence, et mon vœu le plus cher est qu’on ne voit plus jamais ça . Pour ma part, je ne me sens pas représenté par les « racailles » (comme ils se nomment eux même).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès