Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Fourest islamophobe ? info ou intox ?

Fourest islamophobe ? info ou intox ?

Ce n’est pas comme si, ce n’était pas comme c’est…

Ben oui, en tenant compte que Caroline Fourest, comme journaliste anti-dogmatique, s’est montrée très critique sur le travail ou le comportement d’Eric Naulleau, Eric Zemmour, Tariq Ramadan ou encore Dieudonné, on peut envisager l’optique… Sans se fourrer le doigt dans l’œil : ce n’est pas vraiment leur meilleure copine...

Le problème pour ces messieurs, c’est que C. F., ce n’est pas comme si elle n’avait rien d’autre à foutre. Non, elle adore ça, c’est son passe temps favori, c’est une machine de guerre...

Alors de l’autre côté, ça s’agite, ça cogite et ça réplique... Une vidéo « Caroline Fourest ou la malhonnêteté intellectuelle » proposée par un réalisateur plein d’avenir tente de démontrer la perversion intellectuelle de celle par qui le mensonge arrive...

Regardons là d’un peu plus près cette vidéo (ou pas)… Si vous ne l’avez pas vue, c’est le moment de sacrifier pour la bonne cause 12 minutes de ce temps tellement précieux qu’il nous manque tant.

50 sec, ça commence… Argument d’autorité de Naulleau « Vous vous êtes faite éparpiller façon puzzle  » (façon puzzle : source Les tontons flingueurs ce qui nous éclaire sur la volonté de N. de flinguer F.)... Je le vois bien répéter devant sa glace sa mise en bouche de mise à mort... Bon, c’est son droit. Cette vidéo affirme donc par la bouche de N. que F. a été ridicule Face à Tariq Ramadan, mais on ne montre pas les images, ni de lien pour que l’on puisse se faire une idée. J’y reviendrai...

1min 06, T. R. entre en scène, dégaine également l’arme de l’argument d’autorité « il y a plus de 200 fautes dans votre livre  » et tire un deuxième coup « vous affirmez que je suis pour la destruction de l’état d’Israël »... Il eut été intéressant pour le réalisateur de cette vidéo qui souhaite faire toute la lumière sur cette manipulatrice hors pair qu’est Caroline Fourest de citer quelques fautes flagrantes facilement vérifiables, de nous les montrer et de trouver quand, ou, comment, Caroline Fourest a tenu les propos que lui reproche Tarik Ramadan...

Les allégations supposées de C. F., je ne les ai pas trouvées, mais pour les fautes, il suffit de consulter la suite de la vidéo dont l’extrait provient. J’y reviendrai...

Pour prouver que C. F. ment comme une arracheuse de dent, le réalisateur qui a un certain avenir dans le film de fiction nous la montre en train de citer T. R. A 1m 56, elle déclare que quand T. R. dit à son public : « Caroline Fourest ne supporte pas la façon dont je soutien la Palestine » Naulleau, encore lui, joue les scandalisés en disant que c’est totalement faux et que jamais il n’aurait laissé passer un truc pareil... Il aurait suffit à N. comme au réalisateur de vérifier en regardant cette vidéo :

à 5min42.

En substance, c’est bien N. qui se plante sévère et pour notre réalisateur, cela s’appelle avoir loupé une bonne occasion de se taire...

Le passage avec le porc-épic rouge (désolé, je ne connais pas son nom) est des plus confus... C. F. parle du droit de critiquer toutes les religions et notre piquant ami nous parle de la stigmatisation des musulmans et du léchage de cul des juifs… Je ne vois vraiment pas ce qui dans ce passage pourrait nous démontrer que C. F. est islamophobe ?!?

On reste dans l’argument d’autorité (une valeur sûre) avec l’arrivée de Dieudonné. Il commence très courtoisement et avec beaucoup d’élégance par jouer du pipo à la tête de son interlocutrice pour ensuite lui répéter trois fois « vous avez le droit de cracher à la gueule des musulmans  »... Il aurait pu garder un peu de salive pour nous donner un exemple facilement vérifiable...

Monsieur T. R. est de retour à 5min49 et reproche à Madame F. de n’avoir jamais dénoncer ces 20, 30 dernières années l’occupation de piscines publiques par des femmes juives qui souhaitent se retrouver entre femmes (on comprend bien que ce dont parle T. R., c’est de son discours qui est censé être anti-Islam et pro juif)... Commençons par l’absurde, vu que C. F. est née en 1975, il aurait fallu qu’elle dénonce cet accro à la laïcité à 6 ans... Vous allez dire qu’elle aurait pu le faire à l’âge adulte et c’est ce qu’elle a fait en publiant un livre « La laïcité à l’épreuve des intégrismes juif, chrétien et musulman » en 2003, soit à 25 ans....

On peut se demander aussi pourquoi le réalisateur de ce brûlot nous gratifie de l’extrait vidéo à 6min49 où Zemmour (toujours près à en lâcher une bonne) balance que C. F. est une fille de divorcés et qu’il ne faut pas aller chercher plus loin les raisons de son homosexualité... En quoi cela est un argument pour démontrer que C. F. est une menteuse islamophobe ? ... En quoi cela est un argument ? Ou alors est-ce l’homosexualité, qui est réprimée par les religions, qui doit entrainer le croyant à condamner C. F., plutôt que son discours ? Quel laïque pourrait défendre cela ?

8min23... Mister N. is back pour insulter F. et comme d’habitude, c’est dommage que le responsable du montage vidéo coupe dans son scénario et à l’image la réponse de F…

9min49, c’est au tour du Maire François Pupponi de sous entendre que C. F. serait plus clémente pour les immixtions des symboles juifs et catholiques qu’envers ceux de l’islam... On n’a vraiment pas de chance, parce que là non plus, notre diffuseur vidéaste de la vérité crue n’avait pas la fin de la vidéo. On peut supputer que si sa réponse ne figure pas dans ce montage, c’est que C. F. avait à truc à redire sur cette analyse... Sinon, pour les septiques durs à cuire, pour l’entendre dénoncer l’extrémisme juif, c’est ici : 

Retour à notre vidéo témoin. 10min32, Ah, enfin, j’y reviens ! T. Ramadan va nous donner, aidé par un montage dynamique de ce bon vieux réalisateur, la preuve de la monstruosité de C. F. On peut s’attendre à ce qu’elle soit honnie comme islamophobe comme j’ai pu le lire sur les réseaux sociaux, mais l’horreur absolue est une erreur de citation concernant une préface de livre rédigée par T.R. et surprise, elle reconnait sa méprise et promet d’effectuer les changements nécessaires. On pourrait espérer que T. R. salue qu’elle ne joue pas à la politicienne en noyant le poisson, mais assume en reconnaissant reconnait son erreur... Non, au lieu de cela T.R. enfonce le clou en la déclarant coupable de malhonnêteté intellectuelle... Nous y voilà…

Les autres reproches des erreurs de C. F par T. R. sont ici en début de vidéo :

Et pour ceux que la réponse de C. F. Intéresse, c’est à 6min27

Le réalisateur peut s’endormir la conscience tranquille, le devoir accompli et rêver à de nombreux prix de la presse pour ce reportage exceptionnel et d’une objectivité rare...

C. F. est critiquée par les gens qu’elle critique... On peut se dire que c’est son travail de journaliste d’investigation d’enquêter sur des personnalités qui agitent l’actualité, mais ce n’est pas le boulot de T.R. , pour prendre un exemple, de discréditer C. F.. Il se défend, quoi de plus normal... Et la meilleure défense, c’est l’attaque... A vous de juger sans oublier que ce n’est pas comme s’ils pouvaient aller se boire une petite coupe dans un bar gay... Pourtant, en ce qui concerne les récents événements à l’ULB lors d’une conférence sur l’extrême droite où C. F. a été privée de parole par une action commando,

http://www.levif.be/info/burqa-bla-bla-ou-sont-les-valeurs-de-l-ulb/article-4000041087412.htm

T.R. et C. F. condamnent ensemble (mais pas d’une même voix) le modus operandi de la bande à Chichah… Dans cette dérive communautaire, tout peut arriver… De là à ce que C. F. et T. R se retrouvent sur la même longueur d’onde, il ne faut pas rêver :

 http://carolinefourest.wordpress.com/2012/02/11/debat-tragique-a-bruxelles-tariq-ramadan-ment-comme-toujours/

Ce ping-pong communautaire aux coups adroits n’entraine que le revers de l’espoir du vivre ensemble…

JF Jacobs

 

Quelques arguments de C. F. Qui a pris le temps (c’est pas comme moi) de lire tout T. R. :

http://www.eteignezvotreordinateur.com/caroline-fourest-repond-a-tariq-ramadan/


Moyenne des avis sur cet article :  3.07/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

72 réactions à cet article    


  • Leviathan Leviathan 13 février 2012 10:48

    Pour en savoir plus sur cette matronne, lisez :
    - « Les intellectuels faussaires » de Pascal Boniface.


    • Jean-François Jacobs JF Jacobs 13 février 2012 12:59

      Boniface, ce n’est ps comme s’il n’avait rien (de personnel) à reprocher à C Fourest...

      http://carolinefourest.wordpress.com/2006/10/12/les-approximations-complotistes-de-pascal-boniface/


    • le poulpe entartré 13 février 2012 23:53

      Effectivement, c’est une baltringue et cet article c’est de la retape par pseudo interposé pour cette essayiste bidon.


    • anty 13 février 2012 11:01

      CF est pour sa chapelle homosexuelle et elle est contre tout ce qui sont contre...


      • anty 13 février 2012 11:14

        à tout ce qui....


      • epicure 13 février 2012 17:17

        @le correcteur
        interdire les pratiques consentantes privées des gens c’est du totalitarisme, donc oui interdire al sodomie c’est de l’intégrisme, c’est le propre de l’intégrisme d’imposer les règles religieuses restrictives arbitraire à l’ensemble de la société, comme le fait ton régime haineux iranien qui condamne à mort des homosexuels.
        C’est ce qui distingue du simple fondamentaliste/piétiste qui n’applique les règles qu’à lui même et ne cherche pas à les appliquer par al force aux autres.
        Mais tu ne fais pas partie de cette deuxième catégorie.


      • Lorelei Lorelei 13 février 2012 21:38

        on s’en fiche d’un mot voté par des totalitaires qui veulent interdire la critique d’une religion qui est critiquable comme toutes idéologies..


      • Lorelei Lorelei 14 février 2012 23:27

        bah le correcteur donc si votre religion vous impose la pédophilie, vous le faites, epousez des gosses comme dans certains pays semblent vous plaire, si votre religion a des versets criminels , ne pas les appliquer semble être la moindre des choses, vous vous dites si votre dieu, une autorité vous dit de faire vous faites, je nomme ça nazisme, fascisme, totalitarisme et être un criminel de première, aucune régle n’est supérieur à la raison et l’éthique


      • Tall 13 février 2012 12:47

        Je ne connais pas Fourest, mais si elle est homo, il est logique qu’elle soit anti-cléricale, toutes religions confondues ( donc aussi le judaïsme ) et pas seulement anti-islam.

        Car les 3 grandes religions du livre sont homophobes. Rapport à la nécessité de reproduction. Ce qui est une exigence d’un autre temps vu qu’on est déjà 7 milliards sur terre. La preuve par la Chine qui a fait l’exact contraire pour survivre en freinant légalement la natalité.

        • anty 13 février 2012 12:59

          Il n’ya pas que les religions qui n’aiment pas les homos il y a aussi des millions des français et des milliards des terriens ....


        • Traroth Traroth 13 février 2012 13:34

          @anty : effectivement, il n’y a pas que les croyants des 3 religions qui sont homophobes. Mais qu’est-ce que ça change à ce que dit Tall ?


        • tikhomir 13 février 2012 14:38

          @Tall

          « si elle est homo, il est logique qu’elle soit anti-cléricale »

          Pas forcément... Il y a plein de personnes homosexuelles qui pratiquent une religion.

          « Car les 3 grandes religions du livre (...) »

          Je vais me répéter mais ni le christianisme, ni le judaïsme ne sont « des religions du livre ». Le judaïsme, c’est la religion de la Parole [de Dieu] et le christianisme aussi mais cette même Parole se trouve accomplie en Jésus Christ.

          La seule religion du livre, c’est l’islam pour qui le Coran a soit-disant été directement dicté par Dieu (ou au moins sa manifestation en tant qu’ange Djibril venu dicter la parole de Dieu à Muhammad), ce qui n’est pas le cas de la Bible, qui n’a pas été dictée (mais inspirée et sans compter la longue tradition orale juive qui réfute tout « culte du livre »), comme c’est prétendu dans l’islam.

          Pour reprendre le prologue de l’évangile de Jean : Au commencement était le Verbe (...) et le Verbe était Dieu (...) Et le Verbe s’est fait chair.

          « Car les 3 grandes religions (...) sont homophobes. »

          Pareil, je vais répéter : « homos » en Grec, c’est semblable, pareil, identique, etc. et « phobos » toujours en Grec, c’est la peur [irrationnelle], l’aversion. L’homophobie à proprement parler n’existe pas puisque le comportement standard c’est plutôt d’avoir confiance en ce qui nous ressemble, nous est proche. Ce terme a été inventé pour servir une idéologie (pour les besoins de la cause) et n’a aucune valeur réelle en terme de sens (à lire sur le site de SOS-homophie). C’est un terme toujours pratique pour faire passer tout contradicteur pour un malade mental et reste un terme insultant et méprisant.

          Maintenant, ce que vous appelez « homophobie », c’est le rejet des pratiques homosexuelles ou le rejet des personnes homosexuelles (ou les deux, avec un « ou » inclusif ou non ?) ? Le sens ici non plus n’est pas bien clair.

          S’il s’agit du rejet de la pratique, alors les personnes sont de toute évidence admises et donc il n’y a pas de rejet des personnes homosexuelles. Alors, la première assertion que vous faites et prétendez « logique », n’est pas si logique.

          Si c’est le rejet d’une pratique, alors qu’est-ce qu’il y a a redire à la critique (ou au moins la non-caution apportée à) d’un comportement ?

          Le reste, est une aberration de plus et prendre la Chine comme exemple vient très mal avec ses avortements et stérilisations forcés, une démographie qui connaît le plus de « jumeaux » au monde (en fait les gens déclarent plusieurs enfants ensemble pour les garder), des amendes en cas d’infraction qui ruinent et mettent à la rue des familles entières, etc.. Comme modèle d’humanité, on a largement fait mieux...


        • Tall 13 février 2012 16:39

          tikhomir

          Ah là chapeau !
          Vous me rappelez ce film des Monty Python « Sacré Graal » où l’on voit un savant du moyen-âge expliquer longuement quelque chose au seigneur qui l’écoute attentivement pendant qu’ils descendent la colline à cheval.
          Et au fur et à mesure qu’ils descendent, on entend de + en + distinctement les échanges qui se concluent comme ceci :
          - ... et voilà pourquoi, mon Seigneur, la terre a une forme de banane.
          - Ah, mon cher docteur, votre science m’épatera toujours  smiley

          Rien que Benoît 16 a condamné publiquement je ne sais combien de fois l’homosexualité. Et chez les imams et les rabbins : ce n’est pas mieux.

        • Tall 13 février 2012 17:04

          tikhomir

          Ce que vous venez de faire est une superbe caricature de ce que j’appelle le faux-intellectualisme. Méthode oratoire qui fait passer le message implicite suivant : « Z’avez vu tout ce que je connais ? Chuis une grosse tête, moi. Z’arrivez pas à ma cheville ! »

          Mais sur le fond, c’est de la frime. Une diversion qui n’éblouira que les gogos.
          Car ce n’est que du coupage de cheveux en 4 consistant à faire diversion d’un propos intuitivement très simple à comprendre, à savoir : l’aversion des grandes religions pour l’homosexualité, et la réaction d’une homosexuelle à cette aversion.
          C’est même un lieu commun.

        • tikhomir 13 février 2012 17:31

          « Rien que Benoît 16 a condamné publiquement je ne sais combien de fois l’homosexualité. »

          Ah, vous parlez donc du comportement homosexuel... Alors il n’y a pas ce que vous appelez - certes avec vos mots et autres insultes - « homophobie ».

          Sauf que ce qui est condamnable, c’est de porter atteinte les personnes et non contre les comportements.

          Tout comportement est critiquable d’une façon ou d’une autre et cela ne pose en soi pas de problème, le problème serait surtout de porter atteinte aux personnes (en droit Français, c’est ce qui vaut, et avec raison). Rien d’autre.

          Merci, au delà de vos insultes à mon égard, vous venez donc de montrer que l’Église n’est pas contre les personnes homosexuelles et donc qu’il n’y a pas « homophobie ».

          Du reste, avant de me dire « vous êtes un faux intellectuel », vous devriez montrer en quoi et le faire réellement plutôt que de tenir des propos contradictoires entre eux. De mon côté, faux intellectuel peut-être, mais ni insultant, ni contradictoire.

          Gardez votre haine et votre (rions un peu) « religiophobie » smiley.


        • Tall 13 février 2012 17:57

          Insultes ? Vous êtes bien susceptible... Mais pour un clérical qui se croirait investi d’une mission divine, ça pourrait se comprendre

          Non, je dénonce juste votre technique de noyage de poisson, c’est tout ( qui est très banale d’ailleurs. ).
          Et ici, je vous offre encore gracieusement une belle occasion de nous écrire 300 lignes sur l’impossibilité de noyer un poisson. smiley

        • Tall 13 février 2012 18:07

          Du reste, avant de me dire « vous êtes un faux intellectuel »


          C’est faux. Je n’ai jamais dit ça. J’ai dit que vous faisiez du faux-intellectualisme.
          Et comme vous le dites : tout comportement est condamnable, mais pas la personne.
          Donc je ne vous ai pas insulté.
          Et voilà déjà votre 1ère contradiction révélée en utilisant vos propres arguments.
          Et on pourrait continuer comme ça des heures.
          Mais ce sera sans moi ... salut !

        • tikhomir 13 février 2012 18:19

          "Insultes ? Vous êtes bien susceptible... Mais pour un clérical qui se croirait investi d’une mission divine, ça pourrait se comprendre"

          Vous voyez... Encore n’importe quoi. Et si, votre comparaison avec un passage Monty Python est insultante. Vous êtes toujours méprisant comme ça ?

          Et je vous remercie encore de confirmer les conclusions ci-dessus sur la question de l’homosexualité.


        • Tall 13 février 2012 18:34

          Vous êtes toujours méprisant comme ça ?


          Non d’habitude, c’est pire.... car je ne daigne même pas répondre au type de réponse que vous m’avez faite dans votre 1er post. J’ai été sympa aujourd’hui : je vous ai montré que vous existiez.

        • Emmanuel Aguéra LeManu 14 février 2012 08:22

          Tall, bois un coup, j’ai l’impression que Tikhomir est un croyant... Je crois même deviner son candidat.
          Chacun sa mère et à la votre.

          Quant à la Caroline, sa seule excuse est le commerce, où elle a l’air de s’y entendre. A cet égard, cet article est tout bénef, merci pour elle et son éditeur. Après, libre à vous de discuter sur ses diatribes, ce n’est pas le but, mais le carburant.

          Je merde tous(tes) « les chiens(nes) de garde ».
          Qui que soient leur maîtres.


        • Emmanuel Aguéra LeManu 14 février 2012 08:24

          Pour mémoire le chien de garde se reconnaît à son nombre de passage à la télé ; peu importe à mon avis où il dîne le dernier mercredi de chaque mois, même si c’est un facteur aggravant.


        • Tall 14 février 2012 09:42

          lecorrecteur

          Si tout le monde adopte l’homosexualité, l’humanité disparaitra ! 

          Mais ça ne se commande absolument pas ... c’est bien trop viscéral pour que l’on puisse changer la nature de quelqu’un sur ce plan et la nature est ainsi faite que le % d’homos n’augmentera jamais.
          Vous pouvez me mettre un flingue sur la tempe, je ne serai jamais homo. Et c’est l’inverse pour eux.
          Par contre, le mariage homo est à mon avis une singerie et je suis opposé à la parentalité homo. Car je pense que les enfants ont besoin du modèle parental bisexuel classique. Pour l’instant, c’est un gigantesque laboratoire en live qu’on a mis en place avec la parentalité homo. On n’en mesurera statistiquement les effets que dans 20 ans.

        • Tall 14 février 2012 09:44

          LeManu

          D’habitude je ne réponds jamais à ça. Mais ce genre de réplique qui s’avère aussi creuse que pédante, de temps en temps, ça mérite une baffe.

        • Emmanuel Aguéra LeManu 14 février 2012 10:09

          Tant pis pour toi, tu ne sais pas lire. Tu craches dans la soupe, mais tuas dû tellement cracher dedans, que , évidemment, maintenant ça ne te semble plus appétissant.
          Je t’approuvais, au cas où tu n’avais capté... je trinquerai donc seul... et à la santé d’une « lumière » supplémentaire.


        • Emmanuel Aguéra LeManu 14 février 2012 10:11

          merde ! c’est moi qui ne sais pas lire.... mes excuses, Tall... smiley


        • Traroth Traroth 14 février 2012 10:22

          @lecorrecteur :

          « Si tout le monde adopte l’homosexualité, l’humanité disparaitra » : Vous partez du principe que l’homosexualité « s’adopte », ce qui est déjà une manière de poser le débat complètement erronée.


        • Tall 14 février 2012 11:12

          LeManu

          oui, je comprends la confusion, c’est la réplique de tikhomir que j’évoquais, pas la tienne


        • Hesbois Hesbois 14 février 2012 11:14

          Bonjour Tall,

          Il est évident que dès que vous citez les Pythons, vous m’êtes sympathique.

          Je suis chrétien non catholique.

          Et pourtant, je pense que la seule valeur qui compte pour élever un enfant, c’est l’amour qu’on lui porte. Un homme et une femme, deux hommes, deux femmes, un homme seul, une femme seule, cela n’a pas beaucoup d’importance. Il y a tellement aujourd’hui de ces couples classiques comme vous les décrivez où l’amour parental est totalement absent !

          Il n’y a pas si longtemps ici et encore aujourd’hui autre part, les enfants sont d’ailleurs exclusivement élevés par des femmes jusqu’à leur puberté ensuite les filles restent avec leurs mères et les garçons partent avec les hommes.
          Ce que vous appelez « famille classique » n’est pas une valeur absolue. C’est juste les moeurs ici et maintenant. Donc ça peut bouger.

          Vous savez, dans « la vraie vie », ça existe déjà. J’ai autour de moi, qui suis un hétéro notoire, trois couples gays qui ont tous suivis le même parcours. Un des deux s’est au départ marié « pour faire comme tout le monde », il a eu des enfants, a découvert son homosexualité, vit avec un compagnon et prend ses enfants une semaine sur deux. Aujourd’hui, ces enfants ont entre 15 et 25 ans et ils sont dramatiquement normaux.

          Un père qui cogne sera toujours plus perturbant qu’un père homosexuel !

          Pour en revenir à Fourest, elle fait partie de « la société du spectacle ».
          J’ai écrit récemment sur ma page facebook « Si on arrêtait de chercher des coupables, on se sentirait plus responsables. ».

          Tout le monde est en chasse, du mec au fond du comptoir jusqu’à nos intellectuels les plus brillants. Chasse à l’arabe ou chasse aux banquiers. Chasse à l’homme. L’homme est un loup pour l’homme.

          Ce sont nos schémas mentaux qui sont les moteurs du système, on n’est pas sorti de l’auberge.


        • Tall 14 février 2012 11:35

          Hesbois

          Ah oui, les Monty Pythons, c’est un repère bien net smiley
          En ce qui concerne les homos, je sais bien que ce n’est pas simple du tout et que les vérités en la matière ne peuvent être que statistiques. On trouve donc des exceptions à toute règle, et on ne peut donc parler qu’en termes de tendances. Ce qui fait que l’argumentaire basé sur quelques exemples n’est pas vraiment signifiant. Je suis d’ailleurs moi-même influencé par des exemples que je connais bien, et qui vont dans le sens que j’ai dit.
          Donc, on ne saura les vrais résultats de tout ça que quand des études sérieuses auront été faites sur des milliers de cas, et ça n’est pas pour demain.

          Pour l’amour, vous avez raison, c’est essentiel. Mais justement, l’amour est le moteur du mimétisme aussi. C’est ce qui fonde la transmission d’une culture à travers les générations. Et ici, on serait dans la situation où le modèle parental aimant est différent de la pulsion génétique hétéro. De quoi faire du rififi dans les neurones de pas mal d’enfants.

        • Hesbois Hesbois 14 février 2012 13:30

          Tall,

          Pour en remettre une couche, je vous dirai que « Brazil » est mon film culte. Et de mon admiration pour les Marx Brothers.

          Nous sommes d’accord sur un point : ce n’est pas simple. Et si nos points de vue divergent, aucun des deux ne constitue une vérité.

          Une seule certitude, commune je pense, : un enfant bien aimé sera plus épanoui qu’un enfant mal aimé.

          A partir de là, ce truc sur les homosexuels, c’est peut-être un faux problème dans un pays où une femme sur cinq continue de subir des violences dans son couple (on a fait des progrès, au sortir de la guerre, c’était une femme sur deux).

          C’est ça « la société du spectacle », proposer sans cesse des thèmes de débat sur des sujets mineurs pour éviter de s’attaquer au seul vrai problème : comment rendre ce monde vivable.

          Chomski appelle ça la stratégie de la diversion.

          Au plaisir de vous lire y compris pour parler d’autre chose.


        • Tall 14 février 2012 13:33

          Autant de ma part, Hesbois



        • Tall 14 février 2012 18:36

          C’est vous qui le dites ... mais c’est biologiquement impossible.

          Et la propagande homosexuelle ne dit pas ça du tout. Les homos, au contraire, aiment prétendent être + de 10%, ce qui est complètement fantaisiste, et pour les + frappés d’entre eux, l’hétéro serait un même homo qui s’ignore. Un déviant quoi ! smiley

        • Tall 14 février 2012 18:48

          Ah si la science de l’adn est une supercherie, alors là...

          Une vérité coranique je suppose ...

          A ceci, on voit bien tout le danger des religions pour les progrès de l’humanité.
          Les religions, c’est vraiment la sacralisation de la connerie .. pardon, du dogmatisme.


        • Tall 14 février 2012 20:04
          L’adn n’est qu’une des connaissances biologiques dont la médecine dépend. Cette même médecine qui vous guérira peut-être du cancer un jour, ou d’autre chose encore.
          Et je suis bien sûr, que si le médecin vous dira un jour qu’il faut vous opérer sous peine de mourir, vous ne lui direz pas qu’il n’est qu’un illusionniste qui croit à des supercheries.
          Non, non ... vous direz alors : oui docteur, bien docteur, et vous vous coucherez sur le billard pour sauver votre peau ... comme tout le monde.

          Même les papes n’ont pas fait autrement, tout en contestant eux aussi l’évolution.

          Les croyants sont surtout et avant tout des opportunistes. Car la plupart croient qu’ils croient. Mais au pied du mur ( devant la mort ) ils deviennent soudainement beaucoup + réalistes.


        • Scorsonère noire géante de Russie 13 février 2012 13:32

          Ah ah ah, mais qui a bien pu inventer le terme d’« islamiste » ? Et pourquoi pas « juifiste » ? 


        • Traroth Traroth 13 février 2012 13:37

          @Allah Jacta-Est : à un moment, le discours raciste anti-Arabes/anti-Turcs/anti-Noirs s’est transformé en discours anti-musulmans. Il est bien normal que la terminologie évolue également pour le relever. A moins de prétendre que les accusations d’islamophobie aient précédé l’islamophobie ?


        • morice morice 13 février 2012 13:40

          es islamistes pour piéger le débat et détourner l’antiracisme au profit de leur lutte contre le blasphème.

          Il a été utilisé en 1979, par les mollahs iraniens qui souhaitaient faire passer les femmes qui refusaient de porter le voile pour de « mauvaises musulmanes » en les accusant d’être « islamophobes ».

          quelle connerie !

          100 fois que l’ont dit que ça date de bien avant !! DIX FOIS...`

          c’est ce que dit Fourest, et ELLE SE TROMPE !!!

          Malgré une acceptation de plus en plus établie, l’islamophobie reste un concept vivement critiqué. L’origine même du mot ne fait pas l’unanimité. En France, la première utilisation attestée du mot dans sa version adjectivale « islamophobe » date de 1921, année où deux essayistes, Etienne Dienet et Slimar Ben Ibrahim, évoquent dans un ouvrage le « délire islamophobe » du père jésuite Lammens, auteur d’une biographie sur Mahomet. Dans leur ouvrage « Tirs croisés  : La Laïcité à l’épreuve des intégrismes juif, chrétien et musulman », Caroline Fourest et Fiammetta Vanner reporte l’origine du mot « islamophobie » à la Révolution islamique iranienne, où le terme était utilisé entre autres par les mollahs pour désigner les femmes refusant de se voiler et qualifiées dès lors d’« islamophobes ». Le terme serait ensuite arrivé en Europe dans les années 80 par le biais de traductions d’islamistes de langue anglaise. Certains auteurs, comme Alain Gresh, chef-rédacteur du Monde Diplomatique, rejette la thèse de l’origine iranienne. Pour lui, il semble impossible qu’un terme inventé par des imams persanophones et arabophones pour un public persanophone puisse avoir une racine grecque. La thèse selon laquelle le terme a été utilisé à partir de 1988 par les milieux islamistes britanniques, lors de l’affaire des « Versets sataniques » de Salman Rushdie, reste souvent la plus partagée.

        • epicure 13 février 2012 17:26

          @le correcteur
          quand on portège la saloperie de régime iranien qui condmane à mort des gens pour des opinions ou des affaires de moeurs on est mal placé" pour parler de saloperie quand les gens dénonces ces horreurs scandaleuses.
          Regardes la poutre titanesque dans ton œil et dans celui des intégristes que tu défend avant de regarder le cil coincé dans l’œil du voisin.


        • epicure 13 février 2012 17:36

          C’est sûr que le mot islamophobie est un mot piège, qui ne désigne pas un objet précis, mais conçu pour pouvoir faire des amalgames.
          C’est la même chose que ce que les musulmans condamnent chez les juifs qui essayent d’amalgamer antisionisme et antisémitisme de façon systématique, sauf qu’il existe deux mots pour ça.
          Mais « les » musulmans sont plus forts ils ont réussis à faire qu’il y ait dans le débat qu’un seul pour décrire une opposition identitaire et une opposition idéologique, ce qui est le summum de l’escroquerie intellectuelle.

          Donc ils utilisent l’opposition identitaire illégitime de quelques uns pour essayer de délégitimer l’opposition idéologique de tous.

          Donc s’opposer à la déshumanisation des femmes par le voile intégral , c’est être islamophobe.
          Être contre la peine de mort pour apostasie c’est être islamophobe.
          Refuser al censure religieuse islamique c’est être islamophobe.
          etc...
          Donc suivant de quoi on parle, être islamophobe peut désigner être démocrate et humaniste, alors qu’ils l’utilisenr pour dire que les gens sont racistes parce qu’ils n’acceptent pas que des musulmans puissent vouloir imposer des lois intolérantes qui pourraient les mener à être exécuté ou mutilé, ou voir ses droits réduits de façon drastique.


        • epicure 13 février 2012 17:42

          @Par morice (xxx.xxx.xxx.2) 13 février 13:40

          en fait les 3 thèses ne se contredisent pas sur le fond.

          1) Le mot existait déjà il y a un siècle mais il était peu utilisé, et avait peut être un sens précis vu que cela concernait un prêtre.
          2) le concept a pu être repris par les mollah iraniens comme outils de manipulation contre les dissidents.
          3) le concept est revenu d’iran en occident avec l’affaire rushdie, qui ne l’oubliions pas a été condamné à mort par khomeyni. Les islamistes d’occident ne faisant que reprendre alors le concept iranien, psychologiser opposition à l’intégrisme religieux, la faire sortir du champs politique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès