Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Fracture alimentaire

Fracture alimentaire

Emma considère attentivement les colifichets et les friandises multicolores placées à hauteur de ses yeux, essayant d’évaluer pour chacun la probabilité que sa mère puisse en accepter l’achat. Celle-ci finit de vider le contenu de son chariot. Dans ce magasin low cost, elle dépasse rarement la somme de 80 euros qu’elle s’est fixée pour la semaine, sans trop avoir à se priver. Après un rapide calcul mental suivi d’un hochement de tête de sa mère, Emma peut ajouter un chouchou d’un rose fluorescent aux emballages plastiques de nourriture sur le tapis de caisse. Du jambon blanc, des côtes de porc et des saucisses, une boite de cassoulet, deux pizzas et une boite de steaks hachés surgelées, une boite de rillettes, des carottes râpées assaisonnées, un bac de glace, des nouilles, un sac de patates, des barres chocolatées pour le goûter de la petite et six grandes bouteilles de coca.

Cela devrait bien être suffisant, pense Caroline. Cette semaine, son copain Kevin ne rentrera pas manger à midi, car il a un contrat d’intérim à trente kilomètres et Emma mange à la cantine. Il a pris la voiture, c’est pourquoi elle cale maintenant l’énorme sac aux couleurs du supermarché entre ses jambes, sur le petit scooter qui parait bien chargé, – heureusement qu’il n’y a qu’un kilomètre pour rejoindre leur petit appartement sur la place du village, juste à côté de la mairie. Elle a vite fait de ranger les provisions dans le frigo, il faut dire qu’en achetant tout le temps la même chose, l’habitude vient vite. Elle sait bien qu’elle devrait varier, mais pour acheter quoi ? Le poisson ? Elle ne peut vraiment pas en manger, cela ne passe pas. Les légumes ? C’est Kévin qui n’est pas fan. Et pourtant il a fait des progrès depuis qu’elle l’a rencontré il y a deux ans, car il ne mangeait alors que des frites et des yaourts. Peut-être si elle savait les cuisiner… une fois, au Secours Populaire, ils lui ont donné plein de courgettes, ils en avaient une montagne, personne n’en voulait : cuites à l’eau bouillante, c’est vraiment pas terrible, même le chat a fait la grimace. Elle aurait pu appendre des recettes avec sa mère qui est bonne cuisinière, mais son adolescence n’a été que rébellion. à 17 ans, elle est partie, elle a galéré, fait un bébé « toute seule », puis a rencontré Kevin avec qui elle s’est installé un peu par hasard, très loin de sa famille. L’institutrice qui habite au-dessus de l’école, qui n’a pas beaucoup plus que son âge, et avec qui elle a sympathisé en faisant le ménage des classes, lui a dit « Pourquoi tu viens pas à l’AMAP ? il y a plein de supers légumes, plein de produits naturels et c’est vraiment pas plus cher qu’au supermarché ! » Peut-être, mais elle a entendu que ca fonctionnait par abonnement et comment elle fera les mois ou ils sont raides, dés le quinze, quand Kevin a pas de boulot ? C’est pas avec les allocations, les quelques heures de ménage et les extras au VVF qu’elle va payer d’avance. Elle les entend bien chaque mardi soir à la distribution des paniers, en été, quand elle laisse les fenêtres ouvertes, parler de solidarité, mais elle a pas trop bien compris si c’était avec les paysans, les pauvres ou la Palestine ! Ils sont sympas mais franchement elle se sentirait un peu en décalage, mal à l’aise ; elle ne comprend pas toutes les conversations, et ne sait pas à quoi ressemble la moitié des légumes dont ils parlent. Il y en a une qui l’énerve particulièrement, c’est « la parisienne » qui tient les chambres d’hôtes en haut du village et qui l’appelle toujours à la dernière minute quand elle s’en sort pas avec le ménage de ses piaules de charme. Elle a toujours un papier à faire signer aux autres : pour pas qu’on expulse des Roms, pour ou contre les OGM, elle sait plus, plein de trucs… Caroline a bien envie de lui proposer de faire signer un papier pour que l’heure de ménage soit payée un peu plus que huit euros de l’heure !

Les pesticides ? L’obésité ? bien sûr, cela lui fait un peur, depuis qu’elle a vu des reportages à la télé. Elle se dit que si Kevin aurait enfin un vrai boulot, si elle devait plus courir derrière les ménages à droite et à gauche, si elle réussissait à devenir assistante maternelle comme elle le rêve et si, et si… elle fait un autre bébé avec son chéri alors la, c’est juré : elle cherche des recettes sur Internet, elle appelle sa mère et fait de la vraie cuisine avec des vrais légumes ! Que même Kevin, c’est sûr il trouvera ça bon, car comme le dit Victor qui habite la maison d’à-côté avec un jardin, celui qui lui donne des tomates super bonne tout l’été : « C’est quand même con d’aller dans ce hangar acheter de la merde qui vient je ne sais d’où, alors que tout autour, on de la bonne terre, de l’eau, du soleil et que tout pousse. » Ouais… mais en attendant la semaine prochaine, il faudra bien qu’elle y retourne, dans le hangar.


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • easy easy 26 janvier 2012 10:11

    Coucou Caroline, t’as vu, on parle de toi !

    Ce genre de monstration ne m’enjoint guère à réfléchir mais à ressentir. Et sur un fond de Miserere d’Allegri, voire sans, c’est aussi agréable que de tourner les pages d’un Doisneau depuis le quai de la Tournelle.
    Merci Archestratos

    Mais bon, je ne perds pas de vue pour autant que si en cet exposé compassionnel Caroline est aussi silencieuse que calme, elle saura bien hystériser à l’occasion et ce sera alors ma débandade


    • archestratos 26 janvier 2012 15:29

      Vous en connaissez des Carolines ? moi aussi

      Ressentir avant de réflechir, mais j’ai pas voulu faire miserabiliste.

       


    • LE CHAT LE CHAT 26 janvier 2012 11:22

      les courgettes , elles les coupe en rondelles , et elle les fait cuire à feu doux dans une sauteuse avec un peu d’huile d’olive , une gousse d’ail et un peu de basilic , c’est excellent et pas cher ! smiley


      • archestratos 26 janvier 2012 15:31

        merci le chat

        c’est sur que avec des courgettes il y abeaucoup de possibilités

         


      • Ariane Walter Ariane Walter 26 janvier 2012 11:35

        Très chouette article Archestatros. Un peu démoralisant, bien sûr, comme tout ce qui signe un constat de défaitre.
        et encore...
        C’est une fille qui a 80 euros à mettre sur ses courses par semaine...320euros par mois, si je compte bien , ce qui n’est pas le cas de tout le monde... J’ai relevé la liste de ses courses :

        Du jambon blanc, des côtes de porc et des saucisses, une boite de cassoulet, deux pizzas et une boite de steaks hachés surgelées, une boite de rillettes, des carottes râpées assaisonnées, un bac de glace, des nouilles, un sac de patates, des barres chocolatées pour le goûter de la petite et six grandes bouteilles de coca.

        Et là, la catastrophe est totale.
        Ce ne sont presque que de aliments « acides ».
        une des grandes règles de l’alimentation est de mélanger les acides et les bases. (régime acido-basique) Cherchez sur internet. L’équilibre de la vie en dépend.
        Porc, saucisses, steak hachés, cassoulet, coca, nouilles, chocolat sont acides.
        Seules les carottes et les p de t sont basiques.
        Or l’équilibre acido-basique est de 1/3 acide pour 2/3 base !

        Notons bien qu’il ne s’agit même pas ici de la qualité des aliments.La même liste viendrait de chez hédiard , elle n’en serait pas moins acide.
        Le résultat ?
        Tout le cortège des maladies contemporaines auto-immunes car la barrière intestinale, protectrice est rongée par ces excès et laisse passer les toxines à donf.

        La plupart des gens n’aiment pas les légumes et n’aiment pas les cuisiner. Or rien n’est plus sublime qu’une vraie soupe et des plats de légumes.
        J’ai trouvé une solution : une voisine me fait mes soupes et gratins pour la semaine. Je congèle le tout et je ne me préoccupe absolument plus de mes repas. C’est bien pour elle et pour moi.Et l’argent que je lui donne, vu ce que j’économise en courses inutiles est de l’ordre de 25 euros /semaine !!!

        Au lieu de vivre chacun chez soi en ne se préoccupant pas des voisins, créer des coopératives alimentaires qui feraient cuisine, jardinage et courses pour un groupe, surtout pour des gens qui travaillent, voilà une solution d’avenir.

        Sans oublier les papotages dans la cuisine qui sont aussi charmant que la merveilleuse odeur qui sort des casseroles.
        Mon alimentation est essentiellement fruits et légumes de saison achetés au marché.


        • bnosec bnosec 26 janvier 2012 13:31

          Vous êtes complètement passé à coté de l’article ; tout le monde n’a pas les moyens de payer 25 euros par semaines pour se faire faire des soupes.


        • latortue latortue 26 janvier 2012 14:56

          bnosec
          je ne pense pas non c’est vous qui êtes a côté de la plaque 320 euros par moi avec cette somme on mange bien croyez moi je connais énormément de gens qui n’ont pas cette somme pour manger a quatre ;et qui mange très bien pourtant sans pour autant acheter de la merdasse en barre ou des sodas blindés de sucre sans parler du reste .
          seulement voila il faut apprendre a ses momes a manger et aussi se donner la peine de cuisiner comme le faisait nos mères et nos grand mère .quand on fait ses courses le samedi même dans les grandes surfaces on peux encore discuter les prix certain préfère faire des prix plutôt que de jeter ,mais il faut s’en donner la peine .
          désolé .


        • archestratos 26 janvier 2012 15:39

          Merci Ariane,

          Bien sur il y a tellement de choses à inventer, ma petite fiction avait pour but de démontrer que ce n’est pas un probléme d’argent, la fracture est ou dela, entre ceux qui savent et ceux qui sont largués. A voir les réactions je crois avoir réussi.


        • kiouty 26 janvier 2012 17:40

          Or l’équilibre acido-basique est de 1/3 acide pour 2/3 base !

          Mon dieu, encore un qui n’a aucune notion de ce qu’est un équilibre acido-basique. Et 1/3 en quoi ? En masse ? En volume ? En moles ?
          Au lieu de faire de la pseudo-science, supportez vos concepts par des trucs qui montrent moins votre ignorance, comme le Yin et le Yang ou des trucs dans le genre, franchement...


        • Ariane Walter Ariane Walter 26 janvier 2012 18:30

          Quelle tarte !!!
          Dans ton assiette tu as 2/3de légumes et 1/3 de viande, tu le vois à l’oeil du shtroumpf le savant !!


        • mojique mojique 26 janvier 2012 23:02

          Ce n’est que de la junk food qui va rendre Ema obèse...


        • ralph 27 janvier 2012 04:28

          Bravo Ariane,
          Votre réponse est très utile et on y apprend les bases d’une saine alimentation.
          Merci.


        • L'enfoiré L’enfoiré 26 janvier 2012 12:24

          Un peu d’humour dans l’air du temps ? Tout chaud ou tout frais, c’est selon l’humeur...
          « Très chère austérité »
           smiley


          • L'enfoiré L’enfoiré 26 janvier 2012 13:06

            @L’auteur,
             On ne vous l’a peut-être pas dit, mais je commence le comptage avec (-1).
             Juste au cas, où vous vous demanderiez pourquoi.... smiley


          • bnosec bnosec 26 janvier 2012 13:28

            Le passage sur la solidarité est tellement vrai !


            • archestratos 26 janvier 2012 15:40

              c’est le plus important !


            • foufouille foufouille 26 janvier 2012 13:42

              "« Pourquoi tu viens pas à l’AMAP ? il y a plein de supers légumes, plein de produits naturels et c’est vraiment pas plus cher qu’au supermarché ! »"
              sont ou les prix ?


              • archestratos 26 janvier 2012 15:42

                si l’on calcule le prix au kilo des carottes rapées achetées toutes prétes, on a des surprises !


              • foufouille foufouille 26 janvier 2012 16:08

                le prix est inscrit dessus
                les carottes rapees de ton amap ?


              • latortue latortue 26 janvier 2012 14:47

                 bonjour les courses pour 80 euros la semaine il faudra réapprendre a manger pour vous et vos enfants mademoiselle Caroline :
                Du jambon blanc, des côtes de porc et des saucisses, une boite de cassoulet, deux pizzas et une boite de steaks hachés surgelées, une boite de rillettes, des carottes râpées assaisonnées, un bac de glace, des nouilles, un sac de patates, des barres chocolatées pour le goûter de la petite et six grandes bouteilles de coca.
                au lieu de
                1 kg de carotte a 1,49,une tablette de chocolat pour le 4 h du petit 2,1 boite de steak haché 6,95 un sac de 10 kg patate 3 ,des pattes ,1 ail oignon 6, jambon 2,5 , des poireaux 3,un choux 2,cote de porc 6 ,2boite de petit pois 3 ,2 boites de lentille 2 ,2boites de macédoine 3 ,1 paquet de couscous 2 ,2 boites de légume couscous 3,1 barquette de 10 cuisses de poulet 7 ,de la patte pour préparer des pizzas et des tartes 2
                total environ 55 euros et des dizaines de menu variés, salade de macédoine de légume salade de lentille ,patate sauté a l’ail avec côte de porc ,couscous poulet ,pomme de terre en robe de chambre avec beurre et sel ,etc etc
                il faut réapprendre a cuisiner et a acheter et apprendre aux enfants a manger, ne pas boire des sodas de merde l’eau du robinet accompagné de sirop si le petit ne peu boire autrement ,ou de l’entésite , voila le problème de beaucoup de gens ,quand je suis au super marché seulement pour la viande quand il y a des promos le reste je l’achète chez les producteurs du coins moins cher et bien meilleur ,je regarde les chariots des clients et le nombre de merdouille que les gens achète c’est dingue ,
                quand je parle de boite c’est pour les gens qui travaillent ,mais des petits pois au lard avec un roux je connais pas beaucoup d’enfant qui n’en mange pas .ceux qui ne travaille pas ont le temps de cuisiner les lentilles et les pois .
                bref le probleme c’est sur c’est le manque de fric mais c’est surtout réaprendre a cuisiner a s’organiser et a faire les courses ,c’est ce que nous avons commencé a faire dans l’association et je ne connais pas de femme plus heureuse depuis car avec le bonus économisé elle peuvent se payer a elle et leurs enfants le petit plaisir qui manquait avant et sans avoir a gréver le budget .


                • archestratos 26 janvier 2012 15:49

                  J’ai donné une liste et un montant un peu au pif mais vous avez tout à fait raison. L’association dont vous parlez est dans le vrai mais le probléme que j’ai essayé d’illustrer est que des gens comme Caroline sont prisonniers de la Pub, d’un manque d’éducation au goût et d’une certaine défiance pour ce qui peut leur paraitre élitiste.

                   


                • SweetDouce SweetDouce 26 janvier 2012 18:11

                  Bonjour,

                  La cuisine comporte une part de risque : gouter ce que l’on ne connait pas, oser des mélanges, des épices.. ect... et c’est ce qui la rend si riche !
                  En plus, avec internet (ou même des bouquins à des prix bas) on peut aisement trouver des recettes faciles, originales et rapides... mais il faut oser.
                  Le gout ça s’apprend et ça se transmet ! Même avec peu de moyens ! (Sauf peut-être pour la viande et le poisson, mais on a pas besoin d’en manger à tous les repas.)


                  • Acid World Acid World 26 janvier 2012 18:13

                    Réapprendre que cuisiner, c’est normal et cela est la contrepartie d’une bonne alimentation. Encore faut-il rompre avec le toujours plus vite et avec l’habitude qu’ont de nombreux hommes de tout laisser à leur compagne.


                    • Jason Jason 26 janvier 2012 19:02

                      Tout cela est bien triste. Surtout que cela a lieu dans un des pays les plus riches du monde.

                      Et ce qui est encore plus tragique, c’est qu’en mai, toute une population est appelée à aller mettre un petit bout de papier dans une boîte dans l’espoir que ça changera.

                      Et l’équipe dirigeante sera remplacée pour que le pillage des populations par Etat interposé continue comme avant.

                      C’est désespérant, indignant, même. Si j’ose dire.


                      • nounourse nounourse 26 janvier 2012 19:35

                        Excellent article, plein de finesse et sans misérabilisme ! Vous avez très probablement fait preuve d’un vrai sens de l’observation et d’empathie pour pouvoir l’écrire ainsi .

                        Il me semble effectivement évident que vous ne l’avez jamais vécu et n’avez aucune personne réellement « pauvre » parmi vos proches ..... Car sinon vous sauriez que notre budget alimentaire hebdomadaire est bien plus proche de 40 € que de 80 € ; mais ceci n’est qu’un « détail » et n’enlève rien à la valeur de votre article ;

                        Je me permets de le reproduire ICI pour le partager


                        • archestratos 26 janvier 2012 21:02

                          Merci beaucoup de vos remarques.

                          Il m’est arrivé souvent d’avoir des problémes d’argent, des soucis avec mon banquier, des huissiers à la porte etc parce que je suis un petit restaurateur mais je ne me considére cependant pas pauvre. Je connais quand même des Carolines et effectivement le calcul du montant des achats etait un peu au hasard. Vous avez compris ce que je voulais faire comprendre. Merci

                           


                        • jak2pad 27 janvier 2012 03:17

                          j’ai adoré cette petite fable naïve, mettant en scène une jeune femme assez paresseuse ( elle achète des carottes râpées parce qu’elle ne sait pas comment on râpe les carottes, ou peut-être pense-telle que certaines carottes poussent râpées d’avance sur des arbustes spéciaux) , qui mange des pizzas avec de la glace industrielle en dessert, et craint de devenir obèse.

                          Elle a un budget pas si bas que cela, mais elle n’aime pas les courgettes, son chat non plus d’ailleurs.
                          Par contre, il lui faut de la viande à chaque repas.
                          Et on arrose avec des litres de coca, plus une petite cochonnerie fluo pour la gosse, afin qu’elle aussi soit victime de la mal-bouffe précoce.

                          J’ai un peu pleuré, parce que c’est assez drôle, caricatural et bourré de naîveté.
                          C’est une « tranche de vie » qui ressemble à une tranche de mortadelle low coast, totalement indigeste.

                          Si vraiment vous voulez aider ces victimes de la paresse et de la mauvaise alimentation, et que vous êtes un vrai cuistot, pourquoi ne donnez-vous pas des cours de goût et d’équilibre alimentaire ? gratuits, bien sûr !
                          Et ceux qui ne viendront pas y assister, laissez-les donc à leur flemme et à leurs mauvaises habitudes, au lieu d’essayer d’apitoyer les lecteurs, et qu’ils deviennent obèses si ça leur chante.

                          • henry_jacques henry_jacques 27 janvier 2012 11:03

                            @Екатерина

                             Justesse d’analyse Séléna !

                            La pauvreté n’est pas toujours là où l’on veut la voir.

                            Des »Caroline" il="il" y="y" en="en" a="a" la="la" pelle="pelle" plein="plein" les="les" super="super" rayon="rayon" de="de">

                            Bien à vous. Henry

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès