Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Franc-maçonnerie : crises, cris et chuchotements

Franc-maçonnerie : crises, cris et chuchotements

Plus personne, observateur extérieur ou franc-maçon de toutes obédidences, ne nie plus que la franc-maçonnerie française est en crise profonde, et que celle-ci, dont les causes sont multiples et s'expriment différemment selon les Grandes Loges concernées, se développe.

Certes, dans les cercles dirigeants de la franc-maçonnerie françaises, à quelques rares exceptions de prise de conscience des réalités, on détourne pudiquement les yeux de cette crise qu'on ne voudrait pas voir, et surtout affronter, quand on n'est pas dans le déni complet des faits.

Le discernement, qualité que les franc-maçons assurent vouloir posséder, est encore loin d'être exercée par la majorité des responsables, femmes et hommes, de cette galaxie qui, sous les coups qu'elle reçoit, tend à s'enfermer dans une tour d'ivoire close et stérile.

Et pourtant, comme la crise économique mondiale systémique, la crise est bien en développement au sein de la franc-maçonnerie française, comme nous en avions tracé les grandes étapes dans des articles antérieurs.

L'arbre mourant de la GLNF ne doit pas cacher la forêt qui brûle derrière

La tendance naturelle de tout membre d'une collectivité à laquelle les individus sont attachés est de nier ou diminuer au maximum, atténuer ou relativiser, les réalités négatives qui peuvent émaner de cette communauté.

Les franc-maçons, avec là aussi des exceptions fortes, n'échappent pas à cette règle sociale et humaine générale.

Depuis deux ans et demi, l'attention de la franc-maçonnerie et de ses observateurs s'est focalisée sur la terrible crise aux rebondissements incessants, de la GLNF, qui est, de l'opinion générale, à l'agonie, et surtout la honte de la franc-maçonnerie mondiale.

L'acharnement de celui qui s'en dit encore le Grand Maître, Franços Stifani, un avocat provençal, malgré les votes contraires de ses “frères” ( la GLNF n'accepte pa les femmes), aiguise la crise et la démultiplie :

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2012/06/28/stifani-jy-suis-jy-reste-bis-repetita/

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2012/06/23/francois-stifani-blackboule-par-lag-de-la-glnf/

et les décisions de Justice, dont certaines tardent parfois à être rendues, a créé une crise internationale de la franc-maçonnerie européenne dite “régulière”.

Ainsi, 5 Grandes Logs européennes (Suisse, Autriche, Luxembourg, Allemagne, Belgique) ont rompu tout lien avec la GLNF :

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2012/06/11/cinq-gl-europeennes-rompent-avec-la-glnf-et-se-tournent-vers-la-gldf/

La Pologne a suivi quelques jours plus tard.

Et on apprend que la Grande Loge d'Argentine vient, le 24 juin, de suivre le mouvement, avec, dans son texte de rupture, ces phrases instructives (traduit de l'espagnol) qui ravivent le souvenir de la célèbre loge P2, un des plus grands scandales de la franc-maçonnerie :

“(… …) C’est dans un tel état d’esprit que la Grande Loge des Maçons Libres et Acceptés d’Argentine s’est toujours considérée comme amie de la Grande Loge de France, parce qu’elle savait que cette dernière partageait ses idéaux et ses príncipes.

Dès qu’il fut certain que la GLNF s’était éloignée au delà de ce qui était acceptable des Landmarks respectés par les maçonneries régulières, la Grande Loge d’Argentine n’a eu aucune hésitation pour mettre fin à ses relations avec la GLNF, d’autant que le lamentable souvenir de ce qui s’était passé en son temps avec la Loge P2, l’a aidé à découvrir le chemin erroné que ses actuels dirigeants ont imposé au sein de la GLNF. ”

La disparition de la GLNF, sauf changements brutaux et radicaux imprévus, est donc programmée. En tout état de cause, si elle survit, ce ne sera plus qu'une structure sans liens internationaux, donc discrtéditée, isolée et faible.

Il s'agit, cela doit être noté, de ce qui était en 2009 la seconde obédience française.

Ceci dit, il faut dire qu'avec ses réseaux « Françafrique », la GLNF a acquis une réputation d'association plus proche de l'eau sulfureuse nauséabonde que d'un bassin d'éthique morale intransigeante.

Mais, l'arbre de la crise publique de la GLNF ne peut cacher la forêt des autres grands et petits « corps maçonniques malades » au sein de la franc-maçonnerie française, comme le décrivait un intervenant franc-maçon sur un blog consacré à ce sujet.

Les grands et petits corps malades de l'affairisme, de la politique et des scandales ou la perte destructrice des bases éthiques revendiquées

La franc-maçonnerie française accumule en effet depuis plusieurs mois scandales, ennuis et affaires troubles.

La difficulté essentielle réside en ce que ces problèmes touchent de nombreuses obédiences et que les faits révélés montrent souvent que les dirigeants des Grandes Loges (faibles ou fortes en termes d'effectifs) sont assez peu réactifs aux événements qui frappent leurs associations, tandis que, à l'échelon local, des loges entières se solidarisent parfois avec leurs membres condamnés pour des faits graves.

La perte, ou pire, le rejet total des valeurs éthiques, civiques et morales que ces affaires démontrent dans la franc-maçonnerie française, serait, selon certains chefs maçons, et selon les cas, soit des «  faits isolés déplorables  », soit des « conséquences négatives  » de choix stratégiques de recrutement.

Pour quiconque a suivi depuis des années les « dossiers » de la Françafrique, par exemple, il est difficile de croire à ces explications, jugées par beaucoup un peu « courtes  ».

Nous ne reviendrons pas ici sur le vaste dossier, soumis à la Justice, des ennuis au sein de la fédération du parti socialiste du Nord Pas de Calais et les dérives graves, souvent liées à des loges entières du GODF selon diverses sources, que deux livres ont mises en lumière, impliquant des élus et entrepreneurs, dans leur immense majorité membres du GODF, ou sur l'affaire de l'Hôtel Carlton de Lille où sont apparus des noms de “frères” soupçonnés de proxénétisme et de détournements de bien sociaux (toujours du GODF).

Les observateurs de la sphère maçonnique attendent toujours des mesures fortes afin de mettre un terme aux errements et dérives constatés. Pour l'heure, en vain !

Cet aveuglement des dirigeants du GODF face aux évidences qui menacent leur Grande Loge est un mystère psychologique, d'autant que les dossiers “Guérini” dans les Bouches du Rhône et de “la Salle Wagram” à Paris semblent aussi impliquer, selon certains, des adhérents de ce même GODF.

Dans ce dernier dossier sulfureux, voilà ce qu'en dit le magazine “le Point”, qui indique que des hauts responsables policiers, aujourd'hui remplacés, parlaient de “complots maçonniques” contre eux, ce qui tend à montrer que, jusqu'en haut lieu, la franc-maçonnerie a une image fort peu éthique :

http://www.lepoint.fr/societe/fantasme-maconnique-au-cercle-wagram-15-06-2012-1473762_23.php

Un observateur, anglophone, de la franc-maçonnerie notait pour nous ces remarques :

Depuis environ 2 ans, en France, on remarque une croissance exponentielle des affaires judiciaires impliquant des “frères et soeurs”, ce qui participe de la mauvaise image accrue de la franc-maçonnerie dans le pays. Fait nouveau, alors qu'auparavant, seules les deux Grandes Loges principales (GODF et GLNF) étaient touchées par les affaires, depuis 2011, des obédiences plus petites sont aussi frappées par la gangrène des scandales, ce qui tend à renforcer la suspicion publique à l'égard de l'ensemble des franc-maçons français. Les leaders de la franc-maçonnerie sont apparemment aveugles et sourds à l'opinion détestable que leurs concitoyens ont de leurs associations et de ce qui en transparaît sur le plan médiatique”.

Ainsi, la Grande Loge dit du “Droit Humaina connu en peu de temps la mise en examen et le renvoi devant le Tribunal Correctionnel pour des soupçons de délits financiers publics d'une de ses affiliées, la députée PS Sylvie Andrieux.

Cette autre affaire, encore du Sud, commence à être médiatisée : une loge entière se solidarise de façon ostentatoire avec une personne condamnée, ce qui tend à dénoter que les bases éthiques annoncées de la franc-maçonnerie sont ici remplacées ouvertement par une fraternité aux relents bien malsains :

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2012/06/20/dh-une-sombre-histoire-corse/

Visiblement, la franc-maçonnerie française a bien des ennuis qui viennent du sud de la France !

Au nord, dans la région de Liévin et à Lille, une odeur de soufre malsain politico-affairiste, mâtinée de soupçons d'enrichissement personnel, flotte dans l'air.

A l'ouest, il y eut cette affaire qui impliqua jusqu'au chauffeur de feu Alfred Sirven et toute une loge de la GLNF composée notamment de hauts fonctionnaires :

http://www.gadlu.info/mileu-des-affaires-et-la-franc-maconnerie-a-rennes.html

D'aucuns prédisent, au sein de la franc-maçonnerie, que le prochain scandale viendra d'un département du Centre-Ouest....et qu'un cocktail des affaires de Liévin et de Rennes pourrait y exploser prochainement.....

On ne prête qu'aux riches.

Crise, cris, chuchotements internes et recomposition au sein de la franc-maçonnerie française

Les scandales et affaires qui salissent et secouent le monde maçonnique sont un aspect de la crise, l'autre versant est la recomposition de cet univers du fait des crises vues plus haut.

Ainsi, la GLNF étant isolée et en pleine, mais longue agonie, la GLDF (Grande Loge de France), obédience dite aussi régulière, est très sollicitée pour prendre sa relève dans le concert de la franc-maçonnerie régulière européenne.

Mais, les sollicitations qui sont faites à cette Grande Loge sont elles-mêmes sources de problèmes divers, notamment quant au devenir des relations entre Grandes Loges dites régulières et libérales.

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2012/06/27/la-gldf-senvole-sur-le-dos-de-la-glnf/

La GLDF qui a de grandes ambitions et qui est donc maintenant fort courtisée en Europe et en Amérique du Sud a en effet des rapports étroits avec des obédiences libérales, donc non régulières, dont il lui est demandé qu'elle les rompe afin de se voir reconnue au plan international.

Cette exigence, posée par 5 Grandes Loges européennes à la GLDF, tend à démontrer que la fraternité maçonnique revendiquée peut être à géométrie variable et cacher aussi des rancunes, voire pire, entre Grandes Loges.

Ainsi, les observateurs notent que les exigences adressées à la GLDF seraient passablement compréhensibles sur un plan général SI la crise de la GLNF n'avait pas produit une autre Grande Loge en scission de cette dernières, la GL-AMF, présidée par un ancien maître-espion de la DGSE, Alain Juillet.

Laquelle se revendique aussi de la régularité maçonnique et des liens internationaux de la GLNF !

D'autres Grandes Loges, de petite taille, comme la GLTF, sont nées récemment, soulignant avec force la dislocation croissante de la maçonnerie française, ce qu'un analyste nomme «  la balkanisation de la franc-maçonnerie française ».

Cet accroissement du nombre de Grandes Loges, fussent-elles des associations de 300 personnes parfois, dont les divergences sont pour les observateurs spécialisés, et les citoyens, aussi incompréhensibles dans la forme que byzantines dans le fond, est aussi un danger immanent de désintégration de la franc-maçonnerie française, qui fait face, de plus, à un environnement de plus en plus ouvertement hostile.

De fait, l'avenir de la franc-maçonnerie française se joue entre désintégration et recomposition autour de nouveaux pôles, notamment éthiques, mais aussi parfois construits sur des ambitions personnelles, ou, pour d'autres, sur des intérêts de réseaux politiques..

Le retour à une éthique intransigeante et démocratique comme voie de sortie de crise ?

On peut donc constater qu'entre affaires judiciaires nauséabondes, réputation sulfureuse aux parfums de scandales due à ces affaires problèmes évidents de gouvernance, difficultés à faire vivre des associations dans le respect des principes (Landmarks) maçonniques, querelles de chefs et d'ego, rivalités de pouvoirs et de représentativité, la franc-maçonnerie française vit bien crise multiforme profonde et longue dont l' issue reste largement incertaine.

D'aucuns, au sein du monde maçonnique, indiquent que la seule porte de sortie, à leurs yeux, est un retour à une éthique d'intégrité intransigeante des membres, assorti d'une véritable démocratie interne et d'un retour vers les sources philosophiques originelles de la franc-maçonnerie.

Les partisans de cette voie associent ce processus souhaité à un vraie souveraineté des loges et à des réformes statutaires profondes des Grandes Loges, impliquant des fonctionnements plus démocratiques.

D'autres, tout en plaidant pour la même cause de retour aux fondamentaux éthiques de la franc-maçonnerie, estiment que cela sera insuffisant tant la gangrène affairiste et politique a pénétré les institutions maçonniques.

Ils voient l'origine des maux endurés dans un recrutement qui ouvrait grand la porte aux dérives constatées et souhaitent donc un changement radical des «  cibles » de recrutement et des modes de sélection dans l'entrée en franc-maçonnerie. D'aucuns veulent ainsi chasser les politiques et les entrepreneurs et, de manière générale, les professions qui ont été principalement la source récurrente des scandales récents et plus anciens.

L'observateur anglophone cité plus haut nous affirmait de son côté :

« On peut discerner deux tendances contradictoires de la franc-maçonnerie française : l'une veut effectivement un retour aux sources philosophiques et éthiques du mouvement, l'autre veut continuer à utiliser l'instrument « franc-maçonnerie » comme un outil de développement des affaires financières, des réseaux politiques et de pouvoir dans la société. Ces deux courants sont antagoniques et tendent à s'exclure l'un l'autre. Au fond, la survie de la franc-maçonnerie française, comme telle, dans sa nature originelle, dépend du résultat final de la course de vitesse engagée entre les deux groupes, donc de qui l'emportera. Pour l'heure, les partisans des fondamentaux sont plutôt mal partis..... ».

Quoi qu'il en soit, la crise de la franc-maçonnerie française s'inscrit à l'évidence dans le contexte social, politique, éthique, économique du pays dont elle ne peut être extraite. Le développement de la crise mondiale, avec ses soubresauts, nourrit ou assèche des tendances fortes au sein de cette franc-maçonnerie.

Ainsi, il n'est pas impossible qu'en Afrique, les Grandes Loges liées à celles de France ne se tournent pas vers d'autres relations internationales privilégiées, au fur et à mesure du recul des positions françaises sur ce continent et de la prédominance d'autres influences.

Selon notre interlocuteur anglophone déjà cité :

« Une partie de l'avenir de la franc-maçonnerie française se joue en Afrique, du fait de liens anciens. Il est probable que la perte par la France de ses zones d'influence politiques et économiques en Afrique aura des conséquences sur la place à venir de la franc-maçonnerie française au sein de ce mouvement international. Il n'est pas exclu que des conflits d'influences nationales sur ce continent se traduisent aussi par des conflits entre Grandes Loges nationales. A force de confondre, en Afrique, politique, économie, intérêts financiers et franc-maçonnerie, le retour de boomerang pour certaines Grandes Loges françaises risque d'être brutal . Et cela ne concerne pas que la GLNF ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.59/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • ohgouste 3 juillet 2012 11:33

    question historique incongrue,philippe Vassé :

    le king d’Hollywood,clark Gable aurait été maitre franc-maçon,est-ce vrai ?


    • Chiitedeservice subcommandante 3 juillet 2012 12:47

      Pour en savoir sur ces réseaux, des petites émissions radio : puissance réseaux


    • justice99 justice99 3 juillet 2012 15:23

      L’auteur parle de la FM comme si c’était une religion, ce n’est ni plus ni moins une secte réservée à une élite, une sorte de réseau, au lieu du club de golf à 50,000€ l’année, ici c’est des réunion en robe de chambre, rien de bien différent.


      Une secte satanique.

    • alias-leto 31 mars 2015 11:50

      @ohgouste
      -0

      oui

    • lsga lsga 3 juillet 2012 12:12

      pas étonnant tout ça, et comme toujours, la France est à l’avant garde de la Franc Maçonnerie mondiale. 


      Au 19ème siècle, l’Occultisme était une discipline respectée et pratiquée par de nombreux universitaires. Des personnages comme Elipahas Levy pouvait cumuler à la fois résistance politique, kabbale, et nécromancie smiley

      Aujourd’hui, la grande période occultiste est révolue. Les manuels de Magie Pratique basée sur le syncrétisme religio-scientifique ont laissé place aux manuels de développement personnel issus des sectes du XXème telles que les Gurdjieff et les René Guénon ( la France, toujours Leader en ésotérisme...) L’apprentissage des secrets de Jakin et Boaz ont été remplacé par l’ennéagramme, et l’étude du ’magnétisme’ par les sciences cognitives.

      Relisez vos grimoires : le véritable mage est toujours à la pointe du développement scientifique. C’était le cas de l’occultisme du XIXème qui empruntait ses termes à la science de son époque (magnétisme, éther, etc. ), c’est le cas de « l’ésotérisme  »" contemporain, qui s’appuie avant tout sur un discours issu des mathématiques modernes et des sciences cognitives

      Bref, la Franc Maçonnerie qui se prétendait millénaire n’était que le produit du XIXème siècle, aujourd’hui, il ne lui reste plus qu’à mourir et à céder sa place. 

      • Sinbuck Sinbuck 3 juillet 2012 23:39

        Commentaire pertinent... à propos des mathématiques modernes et des sciences cognitives.
        Mais le vrai problème philosophique de la franc maçonnerie réside dans l’inertie du positivisme (A. Comte) qui, selon eux, permet de penser correctement. Et puis les fameux rituels idiots et teintés de superstition sont complètement déconnectés d’une vrai spiritualité moderne...
         


      • lsga lsga 4 juillet 2012 10:11

        Auguste Compte était à la pointe de l’épistémologie au 19ème siècle....


        Il serait ptet temps qu’ils lisent Wittgenstein et Quine.

      • iris 3 juillet 2012 12:35

        n’est ce pas une secte pour personnes argentés ??


        • gordon71 gordon71 3 juillet 2012 16:51

          réservées aux personnes argentées ...

          non, il y à dans les loges des gens très modestes

          ce n’est pas là le reproche essentiel à faire à cette « nébuleuse »


        • iris 3 juillet 2012 16:56

          y a til des ouvriers smicards dans leur rangs ??


        • raymond 3 juillet 2012 17:49

          je ne sais pas mais il y a des professeurs proches du smic, je ne pense pas que l’argent soit le ticket d’entrée, vous confondez avec le lyons


        • gordon71 gordon71 4 juillet 2012 10:32

          il y à même des rmistes


        • robin 3 juillet 2012 12:35

          L’autopourrissement de la grande pourrisseuse des démocraties ne peut que faire plaisir aux sympathisants des valeurs démocratiques et républicaines.


          • dawei dawei 3 juillet 2012 13:28

            Autres preuve que tous le systemes hierarchiques et oligarchiques pyramidaux sautent ! Un changement d’ere s’opere ... enfin de l’air ! enfin on va pouvoir rentrer dans l’an 2000 , avec 12 ans de retard ! Nous rentrons dans l’ere des systemes complexes décentralisés, interconnectés et autogérés, exit la consanguinité d’une élite autoproclamée, et sombrement éclairée, la nouvelle élite est l’Intelligence Collective Emancipée.


            • justice99 justice99 3 juillet 2012 15:12

              Aujourd’hui c’est Bildelberg & Co qui contrôlent tout, ces pauvres fou habillés en robe de chambre et lisant le Da Vinci Code ne sont plus que des clowns nostalgique.


            • justice99 justice99 3 juillet 2012 15:18

              n’est ce pas une secte pour personnes argentés ??


              Une église sans révélation, une secte oui tu as complètement raison.

              Je vous conseil de lire 
              Synthèse du mouvement révolutionnaire mondial Par Johan Livernette.

              • Hetadame Hetadame 8 juillet 2012 23:34

                Je pense que la Maçonnerie ne peut être apparentée a une secte ! 

                Pour déjà la raison suivante : on rentre très facilement dans une secte mais on y en sort difficilement.
                Et c’est tout le contraire en Maçonnerie ! 
                On y rentre difficilement, mais on en sort très facilement ! Uniquement en démissionnant !

              • justice99 justice99 3 juillet 2012 15:19

                Depuis quand le satanisme devrait avoir une place dans notre société ?



                • bilbol bilbol 3 juillet 2012 16:09

                  Pour croire au satanisme, il faudrait déjà croire au christianisme non ?


                • stanh 3 juillet 2012 17:50

                  Il y a bien le christianisme, l’islamisme et le judaïsme. Pourquoi pas le satanisme ?
                  On est pas a une aberration près, si ?


                • Morpheus Morpheus 8 juillet 2012 00:27

                  @ justice99

                  [Depuis quand le satanisme devrait avoir une place dans notre société ?]

                  Peut-être depuis l’Avènement de l’Église, véritable conspiration perverse dans tous les sens du terme. L’Église est l’incarnation parfaite du Léviathan, un égrégore monstrueux créé pour détourner les enseignements mystiques des gnostiques et étouffer leurs avertissements sur la véritable nature de « Dieu ».

                  La bonne question, ce serait plutôt « quand le satanisme (catholique) perdra-t-il son piédestal dans notre société ? »

                   :->

                  Cordialement,
                  Morpheus


                • S.antonio 3 juillet 2012 16:08

                  la franc-maçonnerie s’est un chancre,elle suce l’énergie , la vitalitée, et l’argent du peuple.elle a pourrie
                  l’éducation, la famille, elle interconnecte les hommes politiques, les juges, la police (haut fonctionnaires) qui se croisent s’entrecroises,elle permet des chose qui ne pourraient (ne devraient) pas pouvoir se faire sans cette alliance de frères.
                  les loges bleu ne sont que des anti chambres,la gangrène n’est pas là, pas encore mais s’est là que seras épié, testé,coopté ou non le frère pour la grande initiation ( entré dans le secrét des secréts) c.a.d initié au grande maneuvres (magouilles).
                  Pour un bienfait, elle fait trois saloperies.
                  la franc-maçonnerie se dit mère de la révolution, ok, mais elle dit pas que la révolution est à refére les décendants des sans culotes son à poil ou en strings.
                  si tous les ff seraient des humanistes , vus le nombre qu’ils sont dans le monde reliés entres eux, on devraient vivre en Paradis, ils n’on qu’a dire a l’autorité superieure, qui les diriges, de demande a leurs autoritées supérieures de demanderà l’autre si elle pourrait demandée à l’ OEIL qui regarde le monde qu’il faut de l’humanité,mais s’est pas gagner.
                  Paradis, Paradis , a mais non , le paradis s’est un concept du Christiannisme, Dieu, Jésus, Marie, Jojo, l’âne le boeuf, papa Noel, faut pas croire a tout çà.
                   je sais, mais mes petits bout de choux aiment papa Noel ils ont bien le temps d’apprendre la vérité
                  et moi, je les aimes bien aussi, on peut pas se refaire comme ça, d’un coup, ou alors faudrais mourir pour renaitre et avoir tout oublié.
                  Là du coup peut ètre, j’aimerai le grand architecte de l’univer, je m’inclinerai devant deux colonnes de platre ,avec mon petit tablier, j’apprendrai a me servir de l’équaire du compas et du fil à plomb pour travaillé la pierre angulaire, pour baissé mon prochain.
                  Si les fères, les vrais les frères des hommes ouvriraient leurs yeux , les loges se videraient aussi vite qu’une baignoire sans bonde.


                  • bosca 3 juillet 2012 22:31

                    à S.antonio
                    Vous n’êtes surement pas Maçon et vous ne le serez surement jamais.
                    Au vu des âneries énumérées dans un sacré charabia, vous me rappelez les profanes aigris qui n’ont pas été acceptés dans cette fraternité humaniste.
                    Chacun de vos mots, chacune de vos phrases demanderait une réponse appropriée.
                    Mais là, franchement, on ne va même pas ouvrir la discussion.
                    Et par où commencer ?
                    Je vous laisse délirer sur la Franc Maçonnerie, que vous ne connaissez pas et qui, quoique vous puissiez en penser, est bien consciente de ses défauts et des ses moutons noirs.
                    Rien n’y est blanc ou noir. Rien n’y est simple depuis trois siècles.
                    Mais au moins les Hommes et les Femmes qui en font partie essaient de poursuivre un travail personnel et dans la cité.
                    Alors, de grâce ! renseignez vous et revenez en « deuxième semaine » mais, avant, corrigez les 1000 fautes d’orthographe svp, car il faudra de nouveau que je mette le décodeur en route smiley


                  • stanh 5 juillet 2012 10:07

                    « T’as rien compris on est humaniste pauvre con, on veut pas de toi et de ton orthographe de pauvre »

                    Intéressant.


                  • MICHEL GERMAIN MICHEL GERMAIN 3 juillet 2012 16:45

                    Ils sont tout de même sacrément nombreux les Frangins et Frangines, non ? on parle de 35000 pour le seul GODF (masculin), 90000, ou plus, toutes obédiences confondues.

                    Fort heureusement ils n’égorgent pas tous des petites filles au cours de leurs réunions ni ne violent des petits garçons...sinon imaginez un peu l’hécatombe depuis plus de deux siècles.

                    Mais peut être le font ils et serait-ce la raison pour laquelle il fallut avoir recours à l’immigration pour repeupler nos campagnes et nos citées ? Il paraitrait même qu’il y aurait quelques juifs parmi eux, parmi elles ? certainement la raison pour laquelle interdits sous Staline, par Vichy et Hitler car représentants le si fameux « complot judéo, justement, Maçonnique, ils furent fusillés et déportés...
                    Ils n’étaient pas trop aimés par les religions Monomachin non plus quand celles ci avaient encore tout pouvoir sur le sort des hommes..du coup ils se planquent un peu pour se réunir tout nus et forniquer ou organiser la décadence des Démocraties...l’Islam ne les aime pas trop non plus...
                     
                    Mais, finalement, prenez n’importe quelle association un peu conséquente et verifiez s’il n’y aurait pas, en son sein, quelques personnes porteuses un jour de quelque scandale ?

                    Mais aussi, n’y a-t-il pas, plus simplement, un lien humain, une »Common Decency« comme disait »Orwell" qui se délite, partout, à tout niveau, sous les poussées du Divin Marché ? 

                    Je ne sais pas, je vous demande ? 


                    • uccle44 3 juillet 2012 19:31

                      Bof ! La Maçonnerie, c’est comme la choucroute. Il y a le choux, les charcuteries diverses, les pommes de terre. Et la moutarde, pour pimenter un peu. Chez les FF (et les frangines), c’est pareil. Il y a des gens « biens », il y a la « soldatesque », il y a la « valetaille », et puis enfin les ordures. C’est en quelque sorte un microcosme de notre société. Ce que je lis ici n’est vraiment pas un « scoop ».... Malheur au naïf, à l’innocent qui tombe sur des FF tordus, dans un Atelier « tordu ». J’en sais quelque chose, j’ai déjà donné...


                      J’ai dit. :->

                      • stanh 5 juillet 2012 10:08

                        Des détails, des détails !! \o/


                      • Hortus 3 juillet 2012 21:51

                        Quel salmigondi !!!

                        On se croirait revenu à la glorieuse période des années 40. Il y a tous les ingrédients... 
                        Le petainisme relève la tête... Notre petit Badinguet a montré le chemin.... Les miliciens croient le temps revenu.
                        Il y aura des surprises. Des bonnes ! Et des moins bonnes !!!

                        • mortelune mortelune 3 juillet 2012 23:08

                          Je me demande si les francs maçons sont aussi francs qu’ils le disent.

                          En tout cas si la franc maçonnerie tombe malade en France c’est plutôt une bonne chose et j’espère de tout coeur deux choses :
                          - que la maladie soit mortelle
                          - que la maladie soit contagieuse
                          Si la maladie pouvait aussi s’en prendre à Bilderberg et à la trilatérale alors ce serait la cerise sur le gâteau et je ne verrais aucun inconvénient à ce que ces groupes soient ’euthanasiés’. 


                          • Hetadame Hetadame 8 juillet 2012 23:38

                            Votre définition de la tolérance laisse « un peu » a désirer !

                            Reste a savoir si vous en avez une !!!

                          • spartacus spartacus 4 juillet 2012 10:16

                            Les marchés public se négocient dans les loges !

                            Le seul intérêt de cette association occulte est la l’opportunisme de faire des affaires en passe droit ou bénéficier d’avantages d(influences !
                            Les juges, les avocats, les personnes d’influences sont harcelés pour devenirs Franc maçons !

                            Franc Maçonnerie une association de malfaiteurs.

                            • Olivier 4 juillet 2012 10:28

                              La franc-maçonnerie n’a jamais été qu’une association de notables et de carriéristes se soutenant les uns les autres pour faire avancer leurs petites affaires, le tout dissimulé sous le paravent d’une mythologie et de titres aussi ronflants que grotesques.

                              Tout cela serait simplement comique si elle n’était pas le véhicule d’une infiltration et d’une manipulation de grande envergure, où les loges subvertissent l’état et ses organes de décision élus au profit de mots d’ordres occultes auxquels que tous les politiciens du système obéissent.

                              Cela étant le franc-maçonnerie en tant que telle a largement perdu son utilité et ne sert plus que de courroie de transmission aux organes de décision du mondialisme (trilatérale, Bilderberg, CFR, et autres).

                              A niveau local elle n’est plus qu’une assemblée de combinards et de notables à la moralité des plus élastiques, comme le montrent les innombrables scandales auxquels les « frères » ont été mêlés.


                              • contre-vent 4 juillet 2012 10:29

                                Un Etat dans l’Etat. L’appartenance à une association ou une église ne pose aucun problème dès lors qu’elle se fait aux yeux de tous si elle ne souhaite pas être taxée de société secrète. Ils se réclament  de l’héritage des bâtisseurs de nos plus beaux édifices.. Et je vous cache pas mon très gros  énervement concernant leur supposé héritage.

                                Ces bâtisseurs du moyen âge ne maîtrisaient pas seulement les sublimes traités stéréotomie, ils maitrisaient aussi le plus beaux des langages sur la pierre adressé à tous les pénitents, nourris et unis sur une même Foi ;( Foi sur laquelle Mister Mélenchon gerbe). Ces parcours initiatiques que vous trouvez sur les parvis de nos cathédrales sont adressés à tous ; Ils n’y recèlent  aucun secret, leur lectures demandent seulement une initiation. Et en aucun cas, un compagnon bâtisseur scellait son appartenance à sa corporation par ce signe abjecte qu’est celui de singer son suicide en cas de trahison. Une appartenance qui aujourd’hui commence comme ça… Par l’abnégation de sa vie. Antithèse même de l’essence spirituelle de nos ancêtres bâtisseurs que l’on retrouve gravée dans la pierre depuis des siècles. Demandez à un rabin, un iman ou un prêtre de ce qu’ils pensent  du suicide. On peut s’amuser du rituels  trois points en le taxant de « carnaval », mais c’est bien plus grave que cela. Qu’ils se gardent de se réclamer d’une de nos plus belle corporation qui a fondé et construit ce pays, cette mémoire et héritagene leur appartient pas. lls en sont carrément pas dignes. Ca va réellement finir par grogner.


                                • S.antonio 8 juillet 2012 10:41

                                  pour aller dans votre sens, j’ai lu église romane lieu d’énergie de bonvin & trilloux je suis tombé le cul par terre.


                                • justice99 justice99 4 juillet 2012 12:01

                                  On peut discerner deux tendances contradictoires de la franc-maçonnerie française : l’une veut effectivement un retour aux sources philosophiques et éthiques du mouvement, l’autre veut continuer à utiliser l’instrument « franc-maçonnerie » comme un outil de développement des affaires financières, des réseaux politiques et de pouvoir dans la société. 


                                  judéo-maçonnerie...

                                  • contre-vent 4 juillet 2012 12:37

                                    @ justice

                                    (...) l’une veut effectivement un retour aux sources philosophiques et éthiques du mouvement, (...)

                                    A quel titre l’accessibilté d’une lecture symbolique et spirituelle nécessitent l’accès à des loges secrètes ? Accesssion conditionée par quels critères ?

                                    Nan, Nan, pas d’acc. Il y a ceux qui auraient le droit de savoir et d’autres pas ? Le concept de l’auditeur libre leur déplaît. Auraient-ils quelque chose à planqué ? Ca y ressemble.


                                  • justice99 justice99 4 juillet 2012 15:34

                                    On parle ici d’une église sans révélation, je vous invite à regarder le lieu dans lequel ils font leurs spectacle satanique : 



                                    Cela ressemble ni plus ni moins à une sorte de synagogue de satan décrite dans l’Apocalypse de Saint Jean.

                                  • Daniel D. Daniel D. 4 juillet 2012 18:40

                                    Les francs-maçons sont l’église du porteur de lumière, appelé aussi Lucifer. réalité que les adeptes découvrent très longtemps après leur initiation, après avoir été préparé psychologiquement a reconsidérer les choses sous un autre angle. C’est le même fonctionnement global que n’importe quelle secte a mystère qui commence par modifié la perception des choses, pour finir par modifier les comportements et les croyances profondes.

                                    L’obligation de jurer sur un des 3 livres des religions monothéistes vient du fait que sont recherché les gens bons pour pouvoir les pervertir progressivement, tout en les liants au groupe par des rites et des règles.

                                    Leur attachement très fort aux Lumières, qui ont orchestré la révolution française est très frappant par sa signification et explique pourquoi c’est la république et non la démocratie qu’ils pronent. (ne pas confondre démocratie et république, ce sont des notions très différentes)

                                    La franc maçonnerie devraient être interdite en France car ce n’est qu’une secte dans la lignée des scientologues. Mais leur infiltration dans la société est telle que ni l’une ni l’autre ne sont interdites... mais quand les dirigeants et leadeur d’opinions en font partie, comment cela pourrait il changer ?

                                    Daniel D.


                                  • BlackMatter 4 juillet 2012 22:01

                                    Je pense qu’Agoravox est un excellent site pour des thésards en psychiatrie tellement on y lit de commentaires délirants.


                                  • stanh 5 juillet 2012 10:49

                                    image

                                    Encore des tarés quoi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès