• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Fusion des régions : ce n’est pas la solution !

Fusion des régions : ce n’est pas la solution !

C’est un des ballons d’essai lancé par François Hollande lors de sa conférence de presse de la rentrée. Mais il est assez illusoire de vouloir faire des économies en fusionnant quelques régions et départements. Il faut envisager des réformes bien plus radicales que cette resucée du rapport Balladur de 2009.

Et vogue la galère territoriale…

Contrairement aux préjugés, notre Etat central n’est pas si dépensier. De nombreuses études montrent au contraire que l’Etat n’a pas tant de fonctionnaires que cela, pas si bien payés que cela, dans de nombreux domaines. J’ai détaillé le cas de l’éducation nationale récemment, mais on pourrait également parler des forces de police ou même de l’administration du budget, en manque criant de personnel pour lutter contre la désertion fiscale par exemple. En revanche, il semble que nous dépensions davantage que la moyenne pour notre système de protection sociale et pour nos collectivités territoriales, même s’il faut reconnaître que l’Etat leur a transféré des compétences, rendant les comparaisons difficiles.

En fait, nous sommes passés de 1,2 à 1,75 millions de postes de 1998 à 2010, près de 50% de hausse  ! Pire, malgré l’envolée de l’effectif de l’intercommunalité (de 50 à 170 mille personnes en 12 ans), les effectifs des communes sont passés de 1 à 1,2 millions. Non seulement l’intercommunalité semble venir en addition et ne permettre aucune synergie, mais la complexité de la gestion induite pourrait même provoquer une augmentation des effectifs dans les communes ! Le Huffington Post rapporte une étude qui affirme qui les fusions de région ne changeront pas grand chose. Logique étant donné que les effectifs régionaux ne représentent que 5% du total des collectivités locales !
 
Pour une solution radicale

Dans le dossier du Monde, est pointé le nombre de communes, mais a-t-on des données montrant que les petites communes nous coûtent disproportionnellement cher ? De même, il ne faudrait pas oublier qu’il y a 30 ans, l’organisation de la France reposait uniquement sur les communes et les départements. Depuis, on a ajouté des régions, des intercommunalité et maintenant, on veut créer des métropoles ! C’est surtout la création de ces nouvelles couches qui explique l’envolée des dépenses. L’intercommunalité et les régions mordent sur les compétences des départements mais ce dernier reste plus important. Ne serait-il pas plus simple d’organiser nos territoires sur la commune et le département ?

En effet, c’est ainsi que la France est organisée depuis plus de 200 ans. Il y a une identité forte au niveau de ces deux échelons et cela ne marchait pas si mal. La suppression des régions et les intercommunalités dégagerait évidemment de grosses économies. Mais surtout, cela serait un moyen d’être plus efficace et transparent, pour un meilleur fonctionnement de notre démocratie. Mieux encore, cela reviendrait à s’appuyer sur des communautés existantes. Car il est difficile de ne pas voir dans la promotion de certains échelons (parfois artificiels) la volonté d’affaiblir des structures traditionnelles (nation, commune, département) qui structurent pourtant notre vie et notre identité depuis longtemps.
 
Pour réuire notre mille feuille administratif, il vaut mieux supprimer carrément un ou deux échelons et se reconcentrer sur ceux qui ont fait leur preuve. Mais parce que les régions sont de facto alliées à l’Europe contre les nations, certains veulent les renforcer, comme avec la charte des langues régionales.

Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 17 janvier 2014 10:10

    Encore de l’enfumage de sa part...Il ne sait faire que ça a longueur de ses coïts aux frais des Français.. !

    Le mensonge chez lui restant sa vraie nature...


    • colere48 colere48 17 janvier 2014 17:19

      Zizi Rider le roi incontesté de l’enfumage !


    • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 17:23

      Ton costume est tout moche, ton mot me fait donc un insignifiant bof


      Sauf si en toi, règne en maître ton avatar, et là je dis RESPECT et... fais nous plutôt le geste qui sauvera la viticulture française, espèce de balance smiley smiley smiley

    • matador matador 17 janvier 2014 20:07

      a shawlord

      DIRECT H.P. vous...

       


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 25 janvier 2014 09:46

      50% DE FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX EN PLUS (désir des élus)

      dans les HOPITAUX ET MAISONS DE RETRAITE 30% DE SOIGNANTS EN MOINS :

      on peut donc en déduire que l’ensemble de la territoriale et de ses ELUS EST UNE
      VASTE MAISON DE RETRAITE POUR CES NOTABLES

      MOYENNE D AGE DES ELUS TERRITORIAUX  ???????????????


    • spartacus spartacus 17 janvier 2014 10:16

      Article absurde d’analyse post soviéto-Enarchique de partisan de l’élitisme doctrinaire.

      Supprimer les région revient a supprimer des postes d’Enarques, normal que le parti de l’élitisme pleure un peu.

      • JL JL 17 janvier 2014 10:40

        Pour une fois je suis d’accord avec spartacus.

        Quand on voit la (relativement) petite Normandie pour ne citer qu’elle, coupée en deux pour satisfaire des barons locaux, il y a de quoi être énervé.

        J’ajoute que le concours des Miss France pourrait y perdre un peu d’importance ! Et c’est TF1 qui ferait la gueule !

         smiley

        Ceci dit, quand ces barons perdent la face, ce n’est que parce qu’un plus fort qu’eux le leur impose : dans sa politique d’affaiblissement des nations, l’empire est partie prenante sinon pro-actif dans ces projets de renforcement des Régions.


      • epicure 17 janvier 2014 20:30

        message absurde d’analyse néolibéral de partisan de l’élitisme capitaliste doctrinaire.
        La preuve c’est que l’article critique les surcouches qui ne font qu’alourdir le système et coute des impôts.
        Donc tu prouves que le dogmatique c’est bien toi.


      • cardom325 cardom325 20 janvier 2014 09:16

        Putain, Laurent Pinsolle traité de bolchévique.....Spartacus ose tout, c ’est à çà qu’on le reconnait

        Non content de sévir dans son torchon ultralibéral, le QuidamPost , il vient encore nous enfumer avec des boules puantes à l’emporte pièce


      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 25 janvier 2014 09:48

        ET OUI NOUS SOMMES désolés de l ’écrire MAIS SPARTACUS A POUR UNE

         FOIS RAISON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!


      • eric 17 janvier 2014 10:21

        Ces reformes, et d’autres dans le tuyau actuellement, ont toutes la même vocation, éloigner les vraies décisions des électeurs pour gérer les fonds publics entre potes. Je le vois dans l’intercommunalité a laquelle émarge notre village. Le vrai pouvoir n’est pas entre les mains d’élus, mais bien de professionnels, souvent issus des différentes fonctions publiques, des spécialistes et consultants qui les entourent ( ceux la bénéficiant du fait d’échapper aux grilles salariales de la fonction publique). Une bureaucratisation croissante, avec de moins en moins de legitimite democratique et de plus en plus ideologique.
        Un autre exemple, bien décrit dans La Fin du Village de Le Goff, la structure parc national ou régional. A la fin, impossible de savoir comment les dirigeants sont nommes, une sorte de cooptation, ils décident de tout, et la plupart de leurs décisions visent objectivement a casser les modes de vie des locaux pour des raisons idéologiques.
        Encore existe-t-il des vagues procédures de contrôle.

        Il y a pire, le secteur associatif au sens large, incluant le sanitaire et social, 10 point de PIB, 1,8 millions d’agents, a peu prêt en roue libre, sur argent public et présentant les mêmes caractéristiques de très forte politisation, d’absence de contrôle et d’évaluation.

        Les gauches, c’est cela : les différentes fonctions publiques et les emplois finances par nos impôts hors contrôle avec les clientèles qu’elles se constituent avec notre argent.

        Dans notre canton, l’intercommunalité est le premier employeur...Autant de gens qui en tendance, votent plutôt pour des hausses d’impôts.

        Une masse de gens avec beaucoup de temps libre, une forte sécurité de l’emploi, des préoccupations surtout sociétale. Bref, quasi des militants a plein temps.

        Que faire en face ? Un limonadier très populaire voulait se présenter aux élections. On lui a dit, si tu fais cela, tu perds le marche des cantines...

        La seule solution est d’interdire le cumul d’un salaire sur argent public et les mandats électifs.
        Bien sur, les mêmes sont eux favorables a l’interdiction du cumul des mandats qui seul permet a un non fonctionnaire de vivre en politique....


        • JL JL 17 janvier 2014 12:38

          Je me demande comment un post d’éric peut être plussé autant, quand il contient cette phrase incongrue : ’’Les gauches, c’est cela’’


        • Defrance Defrance 17 janvier 2014 13:01

          Ridicule d’accuser les gauches car TOUS procèdent de la même manière ( chez moi c’est un sarkozeux pur et dur) , les copains d’abord et souvent exclusivement !

           Je pense qu’il faut garder les échelons Commune, Départements, Régions, rien de plus ! et supprimer les communautés de communes , voire même les communautés de communautés de communes avec leur parc de véhicules, leur employés copains ..

           J’irai plus loin en soutenant un gouvernement avec un Sénat National réduit tournant x mois ou ans dans chaque région pour former la caste Parisienne a autre chose que les cancans du dessous de ceintures et leur permettre des accueils à la tomates, aux oeufs pourris, voir au poissons pourri en Bretagne ! L’assemblée régionale ferait alors office de Complément au Sénat !

            Et cela permettrait au François d’avoir une maitresse par région !


        • bleck 17 janvier 2014 13:15

          @ JL


          Comment ?

          Vous n’êtes pas au courant ?

          Des gauches en France : c’est pas ce qu’il manque : il y en a au moins une dizaine

          Et encore une dizaine de connues , c’est sans compter les gauches cachées

          Le Parti de gauche le plus connu est le Parti Socialiste grâce au fait que toutes les autres gauches votent pour lui

          Ne vous en défendez pas ; vous-même l’avez fait et le referez

          Vous allez me rétorquer : « Plus jamais je ne voterais pour Eux ...ah ça non... !!! » 

          Qui peut vous croire ?

          Vous êtes de gauche

        • JL JL 17 janvier 2014 13:39

          Bah ! Vous confondez les mécontents et ceux qui savent en tirer parti.


        • epicure 17 janvier 2014 21:02

          « éloigner les vraies décisions des électeurs »

          donc tu reproches aux réformes actuelles d’être des réformes de droite, mais alors pourquoi attaquer la gauche dans ce cas, et ne pas se contenter d’être honnête politiquement en dénonçant les dérives droitières du gouvernement du parti solférinien ?

          Pour rappel les vrais réformes de gauche sont faites pour rapprocher les citoyens des vraies décision. La droite au contraire a toujours orienté le système pour éloigner les électeurs des vrais décisions.
          Tiens par exemple quand la gauche défendait une république démocratique tandis qu’à droite on défendait une monarchie anti parlementaire, ou au mieux un parlement élu au suffrage censitaire, c’est bien la droite qui tenait à éloigner le citoyen lambda (qui ne pouvait pas payer le cens) des vrai décisions.
          C’est la gauche qui a toujours défendu l’échelon de la commune justement pour que les décisions soient prés des citoyens., de même que les départements ont été conçu pour que l’échelon au dessus de la commune soit assez proche des citoyens (1 jours de cheval pour aller à la préfecture).

          Depuis la droite atlantiste a inventé l’union européenne pour éloigner les vrai décisions du citoyen, et la droite française a enfoncé le clou en outrepassant le vote des citoyen pour ratifier en catimini le traité de Lisbonne. Trop de démocratie c’est mauvais pour les affaires des vrais éltes qui ont les vrais pouvoirs actuellement (toutes els politiques se font dans leur intérêt quel que soit le vote des français).

          D’ailleurs il n’y a qu’à gauche qu’on propose le système qui mettrait le citoyen en prise directe avec les vrai décisions au lieu d’une pseudo représentativité : la représentation mandataire, c’est à dire qu’aux échelles de pouvoir où il faut passer par des représentants, les élus seraient vraiment représentant de leurs électeurs, avec un mandat impératif. Par exemple si un élu se fait élire pour voter contre un traité, il ne peut pas le voter parce que sa direction politique a tourné sa veste une fois arrivée au pouvoir.
          De plus cela imposerait à clarifier les situations où on verrait les vrais oppositions et les fausses oppositions, et pas juste un jeu d’étiquette.
          Mais ceci est une idée de gauche uniquement, toutes les idéologies de droites sont conçues pour s’opposer à ce principe.
          Quand au libéralisme il suffit de voir ce qui a été instauré après chaque révolution libérale pour se rendre compte que la proximité entre le citoyen et les vrais décisions n’est pas leur préoccupation malgré toutes les proclamations démocratiques : démocratie représentative, on vote pour une personne qui peut faire ce qu’elle veut une fois élue, régime censitaire : seuls les riches peuvent voter.
          par contre la gauche révolutionnaire a apporté deux nouvelles idées : le suffrage universel et le mandat impératif.
          Le premier est devenu le symbole de la démocratie, et la justification pour la démocratie libérale de l’aspect démocratique de son système représentatif, mais par contre les puissants ne veulent surtout pas du second, le peuple pourrait faire voter des lois leur enlevant leurs privilèges.

          Si tu es pour le rapprochement entre le citoyen et les vrais décisions, et ce dans tous les domaines, c’est que tu es de gauche, es seules idéologies qui vont vraiment dans ce sens se situent à gauche.
          Mais au vu de tes autres messages ce n’est pas ton cas, au niveau économique tu semble contre le rapprochement entre les travailleurs et les décisions économiques ( spartacus crirait au bolchévisme ), au niveau sociétal tu es contre la plus grande proximité entre l’individu et les vrai décisions c’est à dire l’individu lui même etc.....

          Donc tes critiques de droite contre un pseudo gouvernement de gauche sur l’éloignement entre les vrais décisions et l’électeur c’est assez comique.


        • eric 18 janvier 2014 05:27

          Il y a 3 questions dans ce que vous dites : pourquoi vos instits vous ont bourré le crane avec ces absurdités, pourquoi vous y avez cru sans esprit critique, comment vous pouvez persister a l’heure de l’internet...
          On ne sait par ou commencer. La révolution, et notamment 93, a été faite par des gens élus au suffrage censitaire ( St Just élu avec un peu plus de 300 voix sur 600 électeurs dans son département par exemple..) .
          Elle a commence notamment par l’abolition des « privilèges » c’est a dire en particulier de toutes les libertés et franchises communales. ( vous devez pouvoir retrouver les motivations de vote du délégué des vallées vaudoise, seul a avoir ose se dresser pour la défense des libertés communales et également un des rare a avoir été choisit suivant des modalités a peu prêt démocratiques).
          La départementalisation est la mise en œuvre d’un projet de la monarchie...(voir les travaux du géographe du roi.
          La monarchie n’est pas anti parlementaire puisque les parlements, même en France , sont une institution monarchique. Dans ce pays, ils sont des tribunaux..
          La premier vraie grande république a toujours été « a droite », libérale, sans jamais avoir été monarchique ( EUA) Le premier grand pays parlementaire au contraire a été une monarchie ( anglaise).
          Les premières mise en œuvre, réelles, pratiques, du suffrage universel, en France, ce sont les Bonapartismes....(hors présidentielle de 48)
          Régulièrement, les gauches de gauche ont été hostiles au résultats du suffrage universel. En 1848, elles descendent dans la rue avant les élections, parce qu’elles ont peur que les ruraux votent mal, en 1871, elles descendent dans la rue parce que la France a, voté mal...(pas 6% d’élus radicaux républicains pour les premières élections de l’assemblée au suffrage universel dont une portion se livre a un mouvement insurrectionnel au nom de « les autres 95% ne sont jamais que des ruraux et des provinciaux... »et, tout de suite, elle commence a fusiller). Ainsi, on ne peut pas être favorable au suffrage universel et a la Commune de Paris sans admettre que le peuple est quand même trop con pour voter...

          Pendant toute la troisième république, elle s’oppose au suffrage des femmes ( bonjour le féminisme...) parce qu’elle a peur qu’elles votent mal...
          Le Front populaire trouve le temps d’édicter des textes contre les « roms » qui sont annonciateur de Vichy, pas de donner le droit de vote aux femmes...Et ne parlons même pas du droit de vote des indigènes sous la troisième république coloniale...
          Le vote de gauche contre le traité de Lisbonne est une turlupinade, puisqu’au présidentielles, toutes les gauches ont voté pour son plus ardent défenseur a gauche. Avec Fabius d’un cote, Hollande de l’autre, on voit bien que l’enjeu est un rapport de force interne au gauche plus que la question européenne.
          Les pays ou existe le mandat impératif sont : la Chine, l’Inde, le Nigeria, l’Afrique du Sud, Cuba, le Viêt Nam et la Corée du Nord. On devine effectivement un apport central d’une certaine gauche a une certaine démocratie. Ici, on me répond en général, « Ah ouais, mais cela n’a rien a voir et ce n’est pas du tout cela que nous voulons faire.. » .Certes ! Cela doit être un hasard...A part ces enrichissantes expériences, c’est la version anar du centralisme démocratique stalinien, et l’expérience espagnole prouve que c’est aussi sanguinaire mais toutefois moins efficace...
          Quand a rapprocher les décisions des individus, chiche ! Chèque scolaire et libre choix de son école !? Évaluation et révocation des fonctionnaires par les usagers ? Parce que ton élu, tu le vois combien de fois par an quand tu bosses, alors que l’agent public, c’est l’État au quotidien...C’est du reste pourquoi dans la libre Amérique, tant d’agents publics sont élus.

          C’est pourquoi aussi votre instit vous a bourré le crane.

          Que la femme de ménage travailleuse migrante illettrée participe aux décisions stratégiques de l’entreprise privée, oui ! Que des parents a 80% au niveau bac, décident de l’avenir de leurs enfants, ce serait du « populisme égoïste ».
          Que la première puisse voter, oui ! Qu’elle puisse être fonctionnaire, (hors NPA parait il, mais en pratique, cela semble assez mou) jamais ! ( "vous comprenez les diplômes, les concours etc...pour poser une lettre dans une boite, ou balayer les chiottes dans une administration...)
          Toutes les gauches françaises sont très mobilisées sur les quotas de femmes dans les conseils d’administration du CAC40, très peu sur la parité dans les directions d’écoles primaire de fac ou d’hôpitaux. Sur le droit de vote des étrangers ( qu’ils puissent participer au choix de ceux qui dépensent) très peu sur leur éligibilites ( décider ou va l’argent).

          Vous ne vous êtes vraiment jamais demandé ou était la cohérence de ces positions fermes et non négociables de tous ces fonctionnaires et autres para publics qui sont les gauches de gauche ?

          Réveillez vous ! Prenez conscience. Vous êtes completement aliéné . Dans un pays ou 60% du fric passe entre les mains de l’État, les principaux bénéficiaires net ont reussi a vous faire croire que l’important, c’était le taux marginal d’imposition des 11 000 plus gros contribuables et salaries, dont on sait que si on leur colle une tranche a 75%, cela suffira a peine a financer la journée de carence des fonctionnaires...


        • epicure 19 janvier 2014 03:36
          C’est vrai que question bourrage de crâne tu es mal placé pour parler

          Ben oui par internet on peut bien voir qui a posé la notion de suffrage universel et république démocratique en même temps (même si ça excluait encore les femmes malheureusement), et donc c’est bien la convention qui pose ces deux inventions.

          Déjà le pouvoir législatif de la monarchie avant al révolution n’était pas parlementaire, c’est bien la révolution qui a apporté le régime parlementaire.

          Mais la première constitution a apporté en plus un pouvoir exécutif parlementaire

          donc chronologie du droit de vote :

          avant al révolution monarchie de droit divin pas de droit de vote sur le législatif pour personne, et suffrage censitaire pour les assemblées communales ou provinciales (qui de toute façon avaient des pouvoir politique limités).

          monarchie libérale de 90-92 : suffrage censitaire à plusieurs niveaux

          c’est en 1792 que les républicains posent le suffrage universel et écrivent une constitution plus démocratique que celles écrite par les libéraux.

          "Malgré un mécontentement grandissant à l’égard de la Convention nationale en tant qu’organe dirigeant du pays, celle-ci rédige la Constitution de 1793, elle-même ratifiée par un vote populaire au début du mois d’août. Ce texte, qui proclame pour la première fois au monde le suffrage universel, est très important, car il constitue un recul pour la bourgeoisie, qui avait jusqu’alors réussi à maintenir le suffrage censitaire. Il oblige également les pouvoirs publics à secourir les nécessiteux.« 

          Ce n’est pas les UEA qui ont instaurés le suffrage universel, ni les anglais, trop libéraux pour donner des pouvoirs étendus aux non possédants.

          Donc tes pseudo leçon tu peux te les garder.

          thermidor : restauration du suffrage censitaire

          Ah oui effectivement le bonapartisme rétabli le suffrage universel mais uniquement pour faire des plébiscites pas dans un cadre démocratique. 

          Donc il faudra attendre 1848 et al deuxième république pour retrouver le suffrage universel, dorénavant la république rimera avec suffrage universel

          Mais c’est vrai je dis n’importe quoi., j’ai eu le crâne bourré ... je dis exactement les mêmes choses que la chronologie historique, en passant sur le plébiscite bonapartiste. Quel décérébré je fais.....

          Par contre pas de retour à un système qui fait peur à la bourgeoisie la représentativité mandataire.

          Quand à la plupart des pays mentionné sur le mandat dit impératif , c’est comme pour le bonapartisme c’est un vœux pieu si le système n’est pas démocratique.

          comme dit l’auteur de wikipédia d’ailleurs : » Néanmoins, le caractère totalitaire de certains des régimes de ces pays laissent penser qu’en réalité, l’idée même de mandat impératif n’est pas respecté, puisque le peuple ne peut renverser son/ses « élus » "

          En fait quand on regarde de prés aucun des pays ne correspond à ce que je dit, c’est juste la possibilité de révoquer un élu, mais il n’est que rarement question de mandat impératif au niveau vote, dans les pays dits communistes c’est souvent qui impose le mandat, donc cela sort du cadre démocratique.

          Pratiquement il a été utilisé dans l’histoire de France sous la Commune de paris.

          Quand à tes tirades sur l’opposition de la gauche au suffrage universel ça sent la propagande de droite qui arrange les choses à leur sauce.

          C’est surtout que les manifestations remettaient en cause les modalité des élection et demandaient surtout le report pour avoir el temps de rendre les conditions démocratiques, c’est à dire informer les futurs électeurs.
          Bien au contraire les manifestation connaissaient les conditions pour que le suffrage universel devienne démocratique, et non juste un vote de soumission involontaire d’une partie de la population.

          Pour 1871 tu oublies certains détails :
          c’est les parisiens qui ont renversés le second empire.
          le résultat du vote a été biaisé par la question de la guerre contre l’allemagne
          les parisiens considérant qu’ils n’avaient pas perdu face aux armées allemandes refusent de se mettre à genoux
          l’assemblée à majorité monarchique se déplace à Versailles ( la ville de la monarchie absolue ) sous la coupe allemande, et en plus imposent aux parisiens une politique sociales calamiteuse.
          Donc les parisien ont considérés la république comme trahie par ceux qui sont censés al représenter.
          Ils sont tellement contre le suffrage universel que c’est le mode d’élection qu’ils vont utiliser avec la démocratie directe et le mandat impératif, les trois éléments pour avoir une vrai démocratie

          Donc non tes tentatives de manipulation politique ça ne marche pas.

          C’est bien toi qui a le crâne bourré par des approches simplificatrices et mensongères. Oui internet permet justement de voir que c’est toi qui essayes de bourrer le crâne.


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 25 janvier 2014 09:57

          OUI JL LES GAUCHES ET LES DROITES FORMENT L UMPS......

          MAIS IL Y A UNE FONCTION PUBLIQUE QU IL FAUT RENFORCER : L HOSPITALIERE ..................

          ET DEGRAISSER SURTOUT LA TERRITORIALE......QUI A UN EFFECTIF

           PLETHORIQUE DE + 60% ..... COMME L’ EFFECTIF DEMENTIEL DE

           650000 ELUS ....... 10 FOIS PLUS QU ’AUX USA !!!!!!!

          6 MINISTRES 100 DEPUTES 3000 COMMUNAUTES DE COMMUNES...

          CELA SUFFIRAT LARGEMENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!


        • Buddha Marcel. 17 janvier 2014 12:18

          la solution : on arrête toute compétition donc le business,car c’est la violence, la tricherie, la guerre , la torture ,la destruction de la planète...............

          plutôt crever n’est ce pas ?..alors le sort en est jeté....


          • Buddha Marcel. 17 janvier 2014 12:20

            voila un genre de solution que ceux d’en haut donc tout politique et parasite ne veut pas, mais va falloir s’y faire bientôt

            Si le banquier et le financier et autres professions parasites du vrai travail tombent peut on survivre ? oui bien sur travaillons ensemble.. et partageons....plein emploi assuré pour tous selon compétences..

            si le vrai travailleur arrête de travailler peut on survivre ? non..c’est la fin....

            A partir de là ce qui reste à faire est très simple..


            • Defrance Defrance 17 janvier 2014 12:44

              Bonjour à tous,

               François le queutard est rentré dans le costume etriqué de son predecesseur qui a commencé la démolissions des departements en les suprimants des plaques mineralogiques ! Pourtant, dans la France profonde tout le monde etait capable de voire une voiture « étrangère » roder dans les villages qui etait parfois le presage d’un cambriolage emminent ?
               Pourquoi ne pas commencer par supprimer les communautés de communes qui n’employent que les copains et copines d’un president coopter on ne sais comment ! Dans ma region on constate que ces communautés de copinages ne font que ralentie les decisions, interdire les associations de communes ponctuelles pour un tout à l’egout par exemple, faire travailler les sociétés amies avec des appels d’offres bien ciblés ....
               Au Fait, pourquoi ne ferait on pas une region : La France ?
               Le François est bien trop occupé par sa braguette pour prendre une décision intelligente ?
               


              • brieli67 17 janvier 2014 12:49

                t’écris un peu moins vite

                 
                 la démolissions des departements




              • Defrance Defrance 17 janvier 2014 13:08

                 Pardon : démolition bien sur !

                 J’ai du réinstaller en catastrophe un vieux Fuduntu, sans dictionnaire car la ou je suis les temps de download se comptent en JOURS !
                 Et je suis TRÈS énervé par la FOLIE de nos dirigeants ... TOUS bien sur !
                 


              • jef88 jef88 17 janvier 2014 12:44

                S’attaquer aux régions ?
                booof c’est un épiphénomène !
                par contre le véritable problème c’est la commune et la communauté de communes ......
                l’effectif des communes n’a pas baissé depuis l’instauration des communautés !
                la communauté de mon coin a augmenté sa part de charges dans les impôts locaux de 24% il y a 4 ans.....
                le com-com du coin viennent de fusionner entre elles au 1er janvier et s’installent chez la plus grande celle du chef-lieu d’arrondissement !
                CHIC ! on va pouvoir profiter de la dette géante de cette commune .....


                • bleck 17 janvier 2014 12:53

                  Pas de quoi s’affoler pour la régionalisation : 


                  Rien ne sera fait comme d’habitude

                  Tout est « commencé » , rien n’est entrepris

                  Bla bla coutumier pour éviter de parler des choses sérieuses : 

                  2013 : nombre record des fermetures de commerces

                  En 2 ans de socialisme : 600 000 chômeurs de plus

                  Quid de la « reprise » que sentait venir Hollande ?

                  « Elle est là....je la vois.....je la sent... !!!! »

                  Quid de la transparence des patrimoines des élus , du non-cumul de leur mandats ?

                  Quid du dérapage des dépenses de l’Etat ?

                  Le patronat gavé comme jamais il ne le fut , encore plus que sous le Mitteux

                  Quid du procès de Cahuzac qui pourrait mouiller Hollande ?

                  Pourtant en 24 h le Conseil d’Etat a statué pour Dieudonné , alors qu’en temps normal il met 6 mois pour se réunir et 1 an pour statuer

                  Envie de gerber à tous les étages

                  Socialos ; vous êtes pourris jusqu’à la moelle



                  • Defrance Defrance 17 janvier 2014 13:17

                    Je Rajoute,

                     Politicards, vous êtes TOUS pourris jusqu’à la moelle  !

                     Car le PS n’est plus socialiste depuis bien longtemps, il est devenu le Parti de la Sauterie ?
                     A l’UMP la guerre des chefs fait rage, au centre ils ne trouvent plus le milieu du néant, au FDG il y en a un de trop sur le front, et même chez marine tous doivent bien faire attention ?
                     


                  • epicure 17 janvier 2014 21:12

                    2 ans de socialisme ??????!!!!!!!!!
                    mais dans quel monde tu vis ?

                    voyons :
                    Le capitalisme a été aboli et le pouvoir économique appartient à tous, les richesses sont mieux réparties ?
                    la démocratie rendue plus directe et plus proche, moins dépendante d’une technocratie pro capitaliste dogmatique « européenne » ?
                    la mixité sociale (entre riche et pauvre) a fait de grand pas ?
                    La laïcité s’exprime de partout de façon égale ?
                    On traite le qatar et l’arabie saoudite comme ils le mériteraient comme tout régime d’extrême droite ?

                    Si un jours tu peux me répondre oui , en se basant sur des faits réels, là on pourra vraiment parler de socialisme. Ou si on s’oriente vraiment dans cette direction, mais actuellement ce n’est le cas pour aucun des cas.


                  • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 25 janvier 2014 10:07

                    OUI MAIS 100 FOIS MOINS POURRIS QUE LA DROITE ......

                    14 ans de chiraquisme indolent et 5 ans d’un débile profond.....ont RUINE LA FRANCE

                    haro sur NOS USINES.....NOS VIGNES... NOS COCHONAILLES...ces 2 MARGOULINS INCOMPETENTS N ONT PAS SU REPARER ....

                    ILS ONT DONC VENDU !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                  • Defrance Defrance 17 janvier 2014 13:31

                    Si ça continue je vais militer pour le retour de la Nation Picarde et replacer les Parisiens dans leur Parisis originel  ?


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 janvier 2014 18:05

                      D’accord ,mais au nord la limite sera l’Authie .
                      Si tu crois que nous artésiens on va vous laisser reprendre le Montreuillois ,le Boulonnais et le Calaisis ...Plutôt crever !
                      On réglera ça à l’ancienne soit chez vous à Crécy en Ponthieu ,soit chez nous à Azincourt !
                      (nous vl’a ti pas din l’brun ... smiley )


                    • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 18:12

                      Hum, je veux pas dire, mais faudrait pas (re)commencer à oublier de demander la permission de papa cette fois avant de se lancer dans ces jeux de gamin(e)s. smiley


                      Y mord pas smiley

                      Quoique, je crois que certain savent désormais durant leur périple de mortel que si, et même hinc & hunc n’est ce pas ?

                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 janvier 2014 18:33

                      C’est très sérieux :http://www.axl.cefan.ulaval.ca/francophonie/Nlle-France_Provinces-de-France.htm.
                      D’ailleurs je viens de commander 3m2 de fer blanc pour me faire une armure ,et je sais ou trouver un énorme cheval de trait boulonnais ,blanc comme il se doit et qui va bien à mon tain !
                      Ca va chier !!!


                    • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 18:36

                       smiley Faudrait pas qu’y morde trop le mords avec ses lèvres d’étalon furieux et écumant, ça ferait tache dans l’histoire. smiley


                      Bon, tu peux jouer avec la France, fiston smiley smiley smiley

                    • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 18:39

                      Ô Divins enfers, une lybellule du 18:35 est en arrivance, je m’en vais jouer moi à des vrais jeux de fifille smiley


                    • colza 17 janvier 2014 15:02

                      Il n’est qu’à voir un panneau de travaux pour un simple giratoire, indiquant que le coût est réparti pour tant à la charge de l’Etat, tant à la Région, tant au Département et tant à la CE pour comprendre que la simple décision de financement de ces travaux a nécessité trop de réunions, trop de commissions, trop de fonctionnaires pour le même résultat que lorsque l’Etat prenait tout en charge.

                      A quoi bon tous ces Hôtels de Région, de Département, ces fonctionnaires territoriaux pléthoriques à la charge des contribuables.
                      Il est impératif de simplifier tout cela, même si cela doit faire sauter pas mal de sinécures.

                      • Fergus Fergus 17 janvier 2014 15:27

                        Bonjour à tous.

                        Fusion des régions, ce n’est pas la solution, mais c’est une avancée. En outre, j’étais personnellement très favorable au projet sarkozyste de « conseiller territorial » en remplacement des conseillers régionaux et généraux. Mais il est écrit qu’en France, il est horriblement difficile de faire avancer les choses, même lorsqu’elles vont à l’évidence dans le bon sens.

                        La réalité de notre société, c’est : oui au changement, mais chez le voisin ; ou oui au changement, mais à condition qu’il ne porte pas atteinte à mes avantages personnels !


                        • Pere Plexe Pere Plexe 17 janvier 2014 17:54

                          Sans être hostile à toute fusion au niveau des communes des départements ou des régions je pense utile de garder une certaine cohérence à ses découpages/recollages.Au moins au niveau des communications . Je suis déjà à trois heures de ma capitale régionale (temps Mappy) .Etre éloigné des centres de décision (justice,santé,éducation,vie culturelle et sportive..) est pénalisant.

                          Alors agrandir ma région et y intégrer des villes à 4h30 de route...
                          Imaginez que vous mettiez Dijon et Marseille dans la même région.
                          Ou Bordeaux et Montpellier.

                        • epicure 17 janvier 2014 22:32

                          oui effectivement c’est bien joli de proposer de façon abstraite de réduire les communes etc... mais c’est en oublier la réalité des gens.
                          Il y a des petites communes qui pourraient être fusionnées sans trop de dommages, mais certaines fusions nuiraient trop à la vie des gens au niveau démocratie, accès aux services.
                          Dans certains coins réduire par dix le nombre de communes de petite taille ( u genre on fait des communes de 500-10000 habitants minimum par exemple ) ça signifie pour certains, ça signifie la mairie, les services publics etc... soit loin dans la vallée à des dizaines de kilomètres, soit de l’autre côté du massif de la montagne avec le col fermé l’hiver pour cause de neige.

                          La France ce n’est pas seulement les grandes métropoles urbaines, pour certaines choses il faut en tenir compte, notamment pour la structure administrative.

                          Les communes les plus étendues en france,c’est des communes où il y a des grandes zones naturelles inhabitées dans le delta du Rhône ou dans les massifs montagneux , ainsi que Marseille comportant son lot de collines pratiquement inhabitées, certaines possèdent 100 à 400 habitants mais leur géographie ne se prête pas à une fusion avec des communes voisines car dans des vallées enclavées dans les hautes montagnes.


                        • Fergus Fergus 18 janvier 2014 00:25

                          Bonsoir, Epicure.

                          On se demande comment peuvent vivre les administrés des communes européennes, sachant que la France compte à elle seule autant de communes que le reste de la zone. Et pourtant ces gens là vivent sans problème particulier et n’ont aucune intention de balkaniser leurs commues pour suivre l’exemple français.


                        • epicure 19 janvier 2014 03:40

                          tu sais lire au moins, on dirait pas

                          et surtout il y a eu de nombreux regroupements de communes arbitraires ces dernières années dans de nombreux pays.
                          Comparer avec des pays qui ne sont pas comparable au niveau population et géographie c’est inutile , irrationnel, c’est jsute une approche dogmatique et irréfléchie .
                          La France comportera toujours plus de commune que la plupart des pays européens, tiens toi le pour dit, sauf à sacrifier à al fois la démocratie, et la vie civile des citoyens français.


                        • Espérance citoyenne 20 janvier 2014 07:21

                          Supprimons plutôt les régions et les départements actuels. Procédons ensuite à un découpage de l’hexagone en une quarantaine de départements.


                        • Stof Stof 17 janvier 2014 17:36

                          100 % pour le fusion ! Et surtout pour le retour de la Loire Atlantique en Bretagne nomdidiou !


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 janvier 2014 18:42

                            Vous êtes tous bien loin du problème...

                            Il ne peut s’agir de faire des économies, les Régions c’est 2% du budget de l’ Etat.

                            Il s’agit d’autre chose, d’aller à marche forcée vers la mise en place des euros-régions, des minis - Etats sous la direction de Bruxelles et de Washington, vers la disparition des Etats Nations dans toute l’ Europe. C’est prévu pour 2015.

                            On caresse les indépendantistes dans le sens du poil, on va donner plus de pouvoirs aux Régions, ils parleront dans un premier temps parler Corse ou Breton, puis ils parleront Bruxellois et anglais...

                            A force regrouper les Régions, voici la carte de ce qui restera de la France.

                            C’était le but final de l’ Union européenne, faire disparaître les Etats et diviser les Nations.

                            Diviser pour mieux régner...

                            Références : Le livre de Pierre Hillard : « La dissolution des Nations européennes », où il compile tous les textes de Bruxelles qui vont permettre cela, dont la Charte des langues régionales.

                            Asselineau, résumé en 8 minutes de sa conférence :
                            «  Les euro-régions, allons nous laisser disparaître les Nations ? »

                            La dissolution des Nations europénnes, c’est par en haut les accords transatlantiques, et par le bas, les euro-régions.


                            • Antenor Antenor 17 janvier 2014 19:01

                              Communes-Métropoles-Etat et basta


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 janvier 2014 19:53

                                Antenor,
                                Ne vous fatiguez pas à chercher des solutions intelligentes, les désirs de l’ Empire sont des ordres, on ne nous demandera pas notre avis...

                                Sur les accords transatlantiques, l’autre côté de la tenaille :

                                « Les Parlements nationaux ne seront pas consultés »

                                Et les Gouvernements ne disposent même pas des documents qui servent à la négociation entre la Commission européenne et les USA.

                                ça se passe comme ça chez Mac Donald...


                              • epicure 17 janvier 2014 22:36

                                Voilà des réflexions (de lumières dans le miroir) profondes, la métropole et la commune sont deux entités concurrentes. Donc ou c’est l’un ou c’est l’autre.


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 janvier 2014 08:12

                                epicure,
                                Ce n’est pas de cela qu’il s’agit. Il s’agit de la fin de la France.


                              • Antenor Antenor 18 janvier 2014 11:35

                                @ epicure

                                Les Métropoles seront constituées de plusieurs dizaines de Communes. Il n’y a aucune concurrence entre ces deux échelons. Par contre, les Régions vont marcher à la fois sur les pieds des Métropoles et de l’Etat.


                              • France Républicaine et Souverainiste Nelson Bonaparte 17 janvier 2014 21:36

                                La future région « val de loire » est un fourre-tout sans réalité géographique ou humaine...


                                • France Républicaine et Souverainiste Nelson Bonaparte 17 janvier 2014 21:38

                                  Oui à l’indépendance de la Bourgogne-France Comté ! Soutenons le FLNBFC Front de Libération National de la Bourgogne France Comté, vive la liberté !


                                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 janvier 2014 08:13

                                    La liberté ... ?
                                    Vous serez indépendant de tout, sauf de Bruxelles et de Washington.


                                  • phaceo 17 janvier 2014 22:15

                                    « La dislocation des Etats par la promotion de l’ethno-régionalisme est un moyen permettant la digestion plus rapide des nations par les tenants de l’oligarchie mondialiste. L’éclatement de la Tchécoslovaquie et de la Yougoslavie au cours de la décennie 1990 ; les tensions internes en Espagne, l’agonie de la Belgique ou, sur d’autres continents, les tentatives de démembrement des Etats comme le Soudan et le soutien intéressé apporté aux tenants de l’indépendance tibétaine rentrent parfaitement dans la logique du solve et coagula si utile à la mystique du nouvel ordre mondial. Un monde émietté et interchangeable doit naître de la matrice babéliene. » Pierre Hillard. Donner du poids au régions, elle-même largement subvensionnées par l’EU (avec nos impots en définitive) permet d’émanciper les régions vis à vis de l’état français ! La est la stratégie. Voir la conférence de François Asselineau « les Euros-régions, allons nous laisser détruire la France ? » http://www.upr.fr/videos/conferences-en-ligne/euro-regions-allons-nous-laisser-detruire-les-nations


                                    • Alain Qroviste Alain Proviste 17 janvier 2014 22:18

                                      Snif, pourquoi vouloir concentrer le pouvoir toujours plus, afin qu’il nous échappe complètement ?

                                      Les fusions, on sait ce que ça donne, y’a qu’à voir les fusions d’entreprises devenant de monstrueux cartels, fusion des banques d’affaire et de dépot, fusion de l’ANPE et des ASSEDIC, les communautés de communes, l’Europe etc etc, la liste est longue...

                                      Amicalement.


                                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 janvier 2014 08:19

                                        Alain Proviste,

                                        Le seul ennui, c’est que les explications des médias et des politiques sont : faire des économies, en finir « avec le mille feuille administratif », « simplifier ».

                                        Ils ne disent pas du tout qu’il s’agit de faire disparaître la France...

                                        Pinsolle non plus d’ailleurs, ne le dit pas...

                                        Debout la République prône l’ Europe des Nations ? Quelles Nations après 2015 ?
                                        Des mini - machins incapables de se défendre. Mais là-dessus, silence radio.


                                        • Nebben 19 janvier 2014 10:28

                                          Drôle de débat que celui de la fusion éventuelle de régions. Une fois de plus, on a l’impression que tout va tomber de Paris, de la part de ceux « qui savent » (les énarques et autres formés ou déformés par les grandes écoles) relayés par des journalistes compétents en tout. Ainsi on voit refleurir des cartes proposant des scénarios pensés « d’en haut », où on découpe et recolle selon l’inspiration du moment sans même connaître les territoires dont on parle. Sait-on en haut lieu qu’il y a des habitants sur ces territoires et qu’ils n’ont peut-être pas envie d’être disputés à leur insu entre telle ou telle entité et qu’ils ne souhaitent sans doute pas que l’on efface leur « identité » régionale : par exemple, on nous sort une fusion possible Alsace/Lorraine ; les alsaciens en ont-ils envie ? Ou une fusion Auvergne/Limousin, ou pire une grande région Massif Central ; un non sens total ! tant ces deux dernières régions s’ignorent, le Limousin lorgnant sur l’ouest ou le sud-ouest, certainement pas vers l’est avec lequel les communications sont de plus en plus difficiles. De toute façon, il est impossible de faire ce genre de réforme sans l’accord, la discussion et le temps des débats ; tout cela suppose une volonté locale dont manifestement on se fout dans les cercles parisiens (ce qui au passage est assez étonnant de la part du Pdt Hollande) et qui ne peut se manifester compte tenu des situations politiques dans de nombreuses régions. La vrai réforme par laquelle il faut commencer c’est la réduction à deux mandats consécutifs pour tous les élus (après deux mandats, on va voir ailleurs). Ensuite avec des élus renouvelés (et surtout renouvelables), qui ne s’accrochent pas à leur mandat comme une moule à son rocher, on pourra peut-être avancer. En respectant justement les identités locales et les envies des habitants. Il faudrait alors envisager dans un premier temps des fédérations de régions ayant envie de travailler ensemble (Bourgogne/Franche-Comté ; Picardie/Nord PDC avec Lille comme métropole capitale ; Aquitaine/Poitou-Charente/Limousin, pour former une Grande Aquitaine avec Bordeaux comme capitale métropole et des villes d’équilibre Pau, Bayonne, Poitiers, La Rochelle, Angoulême, Limoges). Il faut commencer à vraiment se fréquenter pour envisager de se marier ensuite. Alors commençons par le début : remercier ces élus, vieillards cacochymes, souvent en place depuis les années 1980 (date de la mise en place de la décentralisation ; beaucoup ont fait leur nid à ce moment et ne bougent plus depuis Mitterrand !!), et après seulement on pourra faire marcher les ciseaux et la colle. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès