Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Gagner la guerre des mots contre le néolibéralisme

Gagner la guerre des mots contre le néolibéralisme

Après avoir étudié la guerre des mots que nous devons mener pour s’opposer à la signature du traité transatlantique, il ressort également de ce traité tous les poncifs néolibéraux pour défendre le laisser-faire et le laisser-passer, auxquels il faut également faire un sort.

Maquiller la jungle
 
Libéralisation  : c’est un des termes les plus employés pour défendre les politiques économiques menées depuis quarante ans. Mais derrière ce terme, se cache en réalité la promotion de la loi de la jungle, la loi du plus fort, une anarchie néolibérale, que les démocraties ne pourraient plus maîtriser. En réalité, il s’agit d’une forme de retour à l’état de nature, une déconstruction de ce qui fait l’humanité. Car il s’agit d’une vision extrême de la liberté, jamais encombrée par les principes d’égalité et de fraternité notamment.
 
Une plus grande ouverture  : voici un mot utile pour les néolibéraux. Qui peut vouloir être pour la fermeture plutôt que l’ouverture ? Un bon moyen de biaiser les débats. Mais en réalité, dans le traité transatlantique, il s’agit en fait d’une moindre protection, et du règne de l’argent, du laisser-faire et du laisser-passer
 
Intégration économique  : forcément, dire que l’on va autoriser la vente du bœuf aux hormones étasunien en Europe n’est pas très motivant. La normalisation des normes est un terme trop technique, un peu effrayant. Les néolibéraux ont donc trouvé le terme d’intégration, porteur de valeurs positives, pour maquiller les desseins du traité transatlantique. Et si on disait restriction de notre possibilité de choisir ce que nous mangeons et consommons  ? L’intégration devient alors beaucoup moins souhaitable.
 
Sur les grands débats du moment

Baisse du coût du travail  : elle est devenue la première priorité de la majorité de François Hollande, comme le montrent ces choix budgétaires. Parler de « baisse de coût » donne une dimension positive, et la référence au travail minore les aspects humains d’une telle logique. En réalité, il s’agit de la manière polie et camouflée de parler de baisse des salaires et du pouvoir d’achat. Car même si les salaires ne baissent pas (encore que la tentation existe en France, comme l’ont exprimé le « socialiste » Pascal Lamy et le patron du Medef), la baisse des cotisations proposée par l’Etat revient à cela. En effet, elle sera financée par des suppressions de postes dans la fonction publique ou des baisses de salaires ou de différentes prestations sociales (retraites, couvertures diverses et variées).

 
NB : il est effarant que personne ne note que cette logique est à la fois délétère (portant une logique de régression sociale permanente) et extraordinairement dangereuse pour un pays comme le nôtre, où le coût du travail est 5 à 20 fois plus élevés qu’en Europe de l’Est, en Afrique ou en Asie…
 
Compétitivité  : c’est la version encore plus camouflée et moins claire de l’expression précédente. En effet, la compétitivité regroupe d’innombrables aspects et a priori, il est difficile de ne pas être soucieux de sa compétitivité. Mais derrière ce vocable et la quête de compétitivité dont on parle beaucoup dans les pays de l’UE, se cache en réalité deux dimensions. La première est la baisse du coût du travail, et donc, de facto, la baisse des salaires et du pouvoir d’achat pour être plus compétitif par rapport à des pays où les salaires et la protection sociale sont plus faibles. La seconde, c’est l’ensemble des protections des salariés (règles pour les licenciements et les plans sociaux, congés maternité…etc). Ce vocable camoufle en réalité une baisse des salaires ou des droits sociaux.
 
Réformes structurelles  : les néolibéraux ont le don de travestir la réalité dans cette guerre des mots. Ils procèdent d’une double manière. D’abord, ils n’osent pas nommer explicitement ce qu’ils font et préfèrent des mots aux évocations plus positives ou plus techniques pour embrouiller les citoyens. Ensuite, ils s’approprient des mots de manière caricaturale. C’est typiquement le cas des « réformes structurelles ». Après tout, augmenter le salaire minimum ou l’association des salariés dans la marche des entreprises seraient des réformes structurelles. Mais quand on parle de ces fameuses réformes structurelles, il s’agit exclusivement de mesures visant à déconstruire les acquis salariaux et sociaux des dernières années, que ce soit baisse du coût du travail, réduction des conquêtes sociales ou suppression des règles encadrant une profession, pour la soumettre à la seule loi d’un marché dérégulé. Souvent, il s’agit d’un retour en arrière ou d’un passage à la loi de la jungle, une consécration du laisser-faire et du laisser-passer
 
Economies budgétaires  : c’est devenu le leitmotiv des gouvernements de la zone euro depuis quatre ans. Il faudrait absolument réduire les dépenses publiques, qui seraient à l’origine de la crise. L’Etat aurait fauté, il devrait être puni. Passons sur l’indigence de cette histoire, qui oublie que ce sont les excès des marchés privés qui ont provoqué la crise financière de 2008 ou sur le fait que le niveau d’endettement public n’est pas si élevé historiquement ou enfin sur le fait que les politiques austéritaires contribuent à accentuer le mal, comme on le voit partout en Europe. Car il ne s’agit pas ici de juste supprimer des dépenses indues de réception, de communication ou de comités inutiles. Dans tous les pays qui ont procédé à un plan significatif, il s’agit de réduire le nombre de fonctionnaires, parfois au-delà de la raison (comme dans l’éducation ou la police sous Nicolas Sarkozy), diminuer leur traitement, pas si élevé que cela, et au prix d’une contraction de la demande, ou de supprimer des dépenses essentielles pour notre avenir (cas des investissements publics aux Etats-Unis par exemple). En réalité, les économies budgétaires sont surtout le moyen, pour des idéologues néolibéraux dogmatiques d’une forte réduction de la présence de l’Etat dans l’économie, quitte à détruire le modèle social construit depuis des décennies.
 
Nous devons absolument veiller à déconstruire les techniques de communication des néolibéraux ou des austéritaires car c’est essentiel pour tourner le débat public en notre faveur. J’espère y contribuer, du mieux que je peux, avec ce texte et celui d’hier.

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 3 mai 2014 16:44

    pour combattre son ennemis il faut d’abord bien le connaitre...

    voir : LE NEO-LIBERALISME, C’EST QUOI ?


    • Peretz1 Peretz1 4 mai 2014 16:36

      Le néolibéralisme est effectivement le libéralisme habituel, mais poussé jusqu’au bout. Rien de nouveau donc, mais les conséquences sont arrivées à un point de rupture.


    • Stof Stof 4 mai 2014 02:20

      Il est toujours bon de détricoter la propagande ennemie. smiley


      • Pépé le Moco 4 mai 2014 13:04

        J’ajouterais, des ennemies et des traîtres en ce qui concerne le PS.
        Que doit-on faire des traîtres ?


      • zygzornifle zygzornifle 4 mai 2014 08:46

        Laissons les mots tranquilles il ne servent qu’a faire gagner du temps au gouvernement et ainsi arriver tranquillement dans le chaos à la fin de son mandat , déterrons les pavés de Mai 68 c’est le seul argument que le gouvernement reconnaîtra .....


        • Rensk Rensk 4 mai 2014 17:52

          Tu crois que le/les gouvernement cherchent « la plage » ?

          Tu m’étonne, je pense que tu ne sais pas que Valls a de la famille en Suisse et qu’il est enfantin pour lui de mettre du fric de côté... car, si ont ne peu plus faire confiance à la « famille » pourquoi devrais-t-on le faire au politiques, banquiers, assureurs ?


        • doctorix doctorix 4 mai 2014 20:21

          Mai 68 fut la première révolution colorée, précurseur de beaucoup d’autres.

          Ainsi Cohn-Bendit et Krivine émargeaient à la CIA.
          Cohn-Bendit travaille toujours pour la CIA : c’est la caricature du traître.
          A Kiev, àBenghazi, à Damas, en Tunisie, c’est toujours la CIA qui est à l’oeuvre.
          Alors préconniser un nouveau Mai 68 alors que l’Amérique est notre ennemi mortel et qu’elle est l’auteur de cette saloperie d’Europe n’est peut-être pas une bonne idée. Depuis le temps que les USA utilisent cette technique partout dans le monde, tout le monde devrait voir les grosses ficelles. Mais non, chaque fois, on a l’impression que c’est une nouveauté.
          Asselineau vous rendra moins bêtes si vous avez la patience de l’écouter 4 heures.
          Il a bien réussi avec moi, alors pourquoi pas avec vous ?

        • jaja jaja 4 mai 2014 20:24

          Krivine émarger à la CIA... Pouvez vous prouver cette calomnie dégueulasse ?


        • jaja jaja 4 mai 2014 20:33

          Pour l’autre je n’en sais rien...Mais la famille Krivine est connue pour son soutien notamment aux Vietnamiens et aux révolutionnaires indochinois... Jean-Michel Krivine a été enterré récemment en présence des autorités vietnamiennes. Je vous met ce lien qui vous fera peut-être regretter vos saloperies :
          http://npa2009.org/node/37308

          Alain a un peu le même parcours. Il était aussi considéré comme un porteur de valises du FNL algérien et un vieil anti-impérialiste....
          https://www.marxists.org/archive/krivine/1956/algeria.htm

          Il a 72 ans mais lui répéter votre saloperie en face...


        • Rensk Rensk 4 mai 2014 22:20

          Ohh la la... chef...

          Il y a bien des exemples où les gens (politiques) ont été membre de l’extrême gauche puis de la « gauche » dite « sociale » puis de la droite et pour finir a l’extrême droite...
          le contraire de ce chemin... prouve-moi qu’il existe !!?

          Nestlé, Ciba, UBS, CS, Rentenanstalt, SwissRé... obligent ne vous en déplaise


        • Rensk Rensk 4 mai 2014 22:27

          Pour que vous compreniez bien qu’ils nous obligent... qui achètent des actions de ces identités ? Nous, les retraités et futur retraités, par obligation légal imposé par les droitistes ET les gauchistes... (cela est appelé par chez-nous : Le système)


        • doctorix doctorix 5 mai 2014 12:02

          @jaja

          Jusqu’en 1989, les trotskystes recevaient du fric de la CIA puisque leur rôle principal était d’affaiblir le PCF.
          En 68, c’était parce qu’ils affaiblissaient de Gaulle,(l’ennemi juré des USA puisqu’il avait quitté l’OTAN), tout en s’opposant au stalinisme des communistes : double intérêt.
          Vous n’imaginez pas tout ce que la CIA peut faire contre vous. Ni de quelles alliances tordues elle est capable (actuellement avec les jihadistes, le Qatar, l’Arabie, la Turquie). Même aujourd’hui, elle ramène des tchétchènes à Kiev.
          La CIA est de tous les mauvais coups depuis 60 ans.
          N’oublions pas qu’elle a financé la création de FO.

        • jaja jaja 5 mai 2014 12:20

          Dis comme ça c’est déja mieux... Notez que Krivine a toujours fait partie de la fraction trotskiste opposée à l’impérialisme US... Il n’a jamais été lambertiste, jamais engagé à FO non plus et il a soutenu toutes les résistances anti-US du Vietnam en passant par les guerres d’agression contre l’Irak et l’Afghanistan et aujourd’hui la Palestine....

          Quand on veut attaquer un homme il vaut mieux être sûr de ses sources... L’extrême gauche et la CIA ça s’est souvent réglé sans douceur dans le monde et même en France... Rappelons-nous que les milices fascistes dans les usines de l’automobile (CFT - CSL) ont été financées par la CIA et son homme lige en France, Jean-Paul David. Milices que nous avons combattu politiquement et physiquement. Je n’étais pas à la Ligue (de Krivine) à l’époque mais cette organisation et son SO ont rendu pas mal de services aux travailleurs contre les nervis au service du patronat...

          Donc pour ce qui est des coups tordus de la CIA (ou de la DCRI) merci du conseil et de nous inciter à nous méfier....


        • Ronfladonf Ronfladonf 5 mai 2014 14:53

          Autant vos constations sur la CIA et l’origine américaine de l’Europe, je suis d’accord

          Autant l’idolâtrie pour Asselineau ... J’ai un doute

          Le problème que j’ai c’est qu’il s’agit toujours de déléguer le pouvoir sur nos vies à quelqu’un d’autre en pensant qu’il pourra et voudra en faire quelque chose de mieux...

        • doctorix doctorix 5 mai 2014 16:13

          Je ne sais pas si j’aime le bonhomme, mais j’aime ce qu’il dit.

          En tout cas pour moi, il reste la seule alternative à l’abstention.
          Quant à la question de Krivine, comment pouvait-il être innocent du financement de son mouvement par la CIA ?
          C’est assez difficile à imaginer.

        • jaja jaja 5 mai 2014 16:31

          Il ne le pourrait pas en effet... Mais on revient au point de départ. Comment pouvez-vous prouver que la Ligue, son mouvement (et pas un autre qui n’a rien à voir !), dissous deux fois par le gouvernement, touchait de l’argent de la CIA ? C’est encore une fois pure calomnie !


        • coinfinger 4 mai 2014 13:26

          Effectivement le libéralisme sur le continent est affaire de mots suivi de leurs contre sens . Je voudrai quand méme pointer des faits montrant qu’il ne s’agit pas que de mots . Parce que l’opposition au libéralime se nourrit d’un passé qui n’existe plus et qu’essayer d’en faire revivre les apparences serait pire encore .
          Je vais faire ici rapidement un plaidoyer du libéralisme là où il a un sens c’est à dire dans les pays anglo-saxons .
          Savez vous par exemple qu’en GB ou aux States pour louer un appartement ou obtenir un emploi , il n’est pas nécessaire de vous munir d’un épais dossier contenant les preuves de présomptions de votre solvabilité , ou compétence , revenus , diplome ,cv , feulle d’imposition , etc ... Non . çà ne marche pas comme çà .
          Vous obtenez le logement ou l’emploi sans çà . Par contre si vous ne payez pas votre loyer , vous étes expulsé et sans ménagements .
          Si vous ne faites pas l’affaire pour le job vous étes viré et sans égards.

          La différence est culturelle , dans le premier cas c’est confiance à priori , on peut le faire parce qu’à priori vous étes un étre socialisé .
          S’il se révéle que vous trichez c’est le goudron .

          Dans le second , à priori c’est la méfiance , mais si vous arrivez à donner le change , vous pouvez abuser largement .

          On peut étendre tout cela trés loin et on comprend alors mieux les rapports sociaux dans leur ensemble .

          Vaut il mieux une société basée sur la confiance , y compris dans l’avenir , ou sur la méfiance ?

          Eh ! bien c’est selon , si vous voulez étre en avant , leader , c’est confiance . Si vous préférez etre suiveur , attendre que c’est confirmé ,, avant de vous lancer vaut mieux étre méfiant .

          Alors l’Europe ( continentale ) peut elle étre libérale et leader ?
          Non , elle n’a pas la culture adéquate . Les mots ne correspondent pas aux choses .


          • Peretz1 Peretz1 4 mai 2014 16:39

            C’est aussi ce qu’on appelle la loi de la jungle. Le plus fort gagne.


          • petitprince petitprince 4 mai 2014 16:41

            commentaire intéressant sur ce thème de la confiance à priori, je suis d’accord avec vous.

            on a vendu aux Français la sécurité de l’emploi et la garantie du logement, ils se retrouvent au chômage et mal logés, quelle belle réussite de notre énarchie !
            concernant les USA, je pense que le libéralisme y a été également dévoyé depuis les années 80 ; le pouvoir politique est passé aux ordres des multinationales qui détruisent les économies nationales à leur seul profit.
            le laisser-faire du traité transatlantique n’est pas libéral, il est le fait du nouvel ordre mondial organisé par quelques entreprises plus puissantes que des Etats

          • Rensk Rensk 4 mai 2014 18:10

            Suis surpris que vous alliez si loin pour chercher « l’exemple » alors qu’en Europe (et pas l’UE) il suffisait de passer la frontière pour manger une raclette...

            La confiance est telle qu’aujourd’hui dans le Blick un ex-flic (Valentin Schwab), licencié car accidenté se plaint de ne pas avoir droit a l’invalidité... vous savez ce que disent les gens ? Tu n’a malheureusement pas le bon nom de famille...

            En même temps on apprend que le conseil fédéral veux réviser le droit du mariage en incluant le droit de se marier a plusieurs (polygamie) et que les musulmans sont contre car la polygamie permet a tous de se marier avec d’autres (sexe) ; ils demandent que le conseil fédéral d’autoriser simplement la Polygynie... Cela limiterais aux hommes d’avoir droit à plusieurs femmes et non pas a l’homme d’avoir plusieurs hommes + femmes comme mari...


          • christian pène 4 mai 2014 16:04

            affabulateur :

            il n’y a aucune trace de libéralisme en République française , a fortiori de néo-libéralisme ou d’ultra-libéralisme , dont vous vous gardez bien de dire en quoi cela consiste.....

            le dernier à avoir pratiqué le libéralisme en France c’est Napoléon III , et avant lui Turgot premier ministre de Louis XVI.

            la République est bien trop interventionniste pour être qualifiée de libérale , sinon il n’y aurait pas d’ENA , pas tant de ministres qui viennent pérorer devant micros et caméras , le parlement ne serait pas saisi de ces masses de textes abscons inapplicables ......

            quand vous aurez listé ce en quoi consiste le libéralisme , alors vous pourrez développer vos arguments pour ou contre.....

            quant à l’Union européenne , si elle tolère des monopoles d’État dont la sécurité sociale française , il n’y a rien de libéral là-dedans ...........

            * c’est dans la même affabulation qu’il est proclamé que le FN est d’extrême droite sans jamais avoir développé en quoi , parti qui contrairement aux autres , n’a pas de traces de sang sur les mains , n’a pas fomenté de coup d’État.....contrairement au PCF avec les exactions de Guingouin durant la guerre restées impunies et amnistiées , aux partis trotskistes dont le groupuscule qui libéra un camion de ses freins à Lyon en 1968 qui abattit un commissaire de police,au gang gaulliste avec De Gaulle en tête qui a initié son premier meurtre en 1942 , l’affaire Ben Barka,aux giscardiens qui ont assassiné Fontanet et de Broglie , quelques mystères aussi sous Mitterrand....

            un de ces groupuscules trotskiste a été dissous par De Gaulle en 1968 et s’est reconstitué (reconstitution de ligue dissoute restée impunie), tandis que Sarkozy a bien dit que le FN était compatible avec la République , que Roland Dupas PS a dit avec Jospîn que le FN n’était pas fasciste , et même Jospin a dit que le fascisme n’existait pas en France , ce qui est faux et mensonger , car la gauche est révolutionnaire , comme l’a proclamé Chirac Jacques (l’un des connétables du Déclin)......de plus Jospin a été pris en flagrant délit de mensonge sur son passé trotskiste.....d’autres trotskistes sont planqués au PS dont David Assouline au sénat, les députés J-C Cambadélis et d’autres (en délicatesse avec la justice ) , sinon Hamon au gouvernement après Peillon qui voulait continuer la révolution dont on sait qu’elle a été sanguinaire et qu’elle a confisqué les biens de certains : eh bien , la Vè République continue , dont par la confiscation fiscale des biens du peuple , surtout celui qui n’est ni fonctionnaire ni salarié des entreprises nationales.......l’emploi des DEUX gardes prétoriennes : CRS et gendarmerie mobile pour contenir le peuple exaspéré sauf quand les exactions des Verts-nuisants servent l’intérêt de la classe politique comme à Nantes.....


            • 1871-paris 1871-paris 5 mai 2014 12:40

              Vous n’est qu’un poltron argumentaire, sous couvert de ne pratiquer votre religion politique libéral qu’a 95% vous refoulez toute classification d’une politique qui pourtant en comporte l’intégralité des concepts de votre système libérale !!!

              HAaaa il reste encore quelque pan ou l’état intervient MAZET !!! Ce n’est pas du libéralisme donc !
              Arrêtez-vous sombrez dans le comique pitoyable. Vous êtes fascisant avec votre système a pensé qui consiste à pratiquer l’eugénisme masqué derrière une « sainte » compétitivité qui n’a pour but inéluctable que l’élimination des plus faible composant la société, et cela vous vous préservez bien de ne pas en franchir la ligne blanche de la parole Néo fascistes plutôt OUI !
              Puis que dire des invocations providentiel divine de vos mettre a pensé que son Turgot et Tocqueville, qu’en ces dernier s’en remettent à la main invisible des choses pour régenté les rapports économique entre les hommes, c’est du fouage de gueule intégrale sur les grandes largeur, ou comment prendre les gens pour des cons puissance 10 000.
              L’internet aura le dernier mot sur vos tentatives de dissimulation et de révisionnisme de certains faits et propos de vos théoricien comme Friedman, Hayek, ou encore Turgot, Tocqueville, Bastia (la girouette) …


            • 1871-paris 1871-paris 5 mai 2014 13:39

              Puis votre névrose concernant les petits hommes vert Troskistes pour un libéral de la boutique LEPEN, c’est un vrais numero de musci hall !

              Assouline Troskistes, a ses 10,5 ans wouai peut etre loool

              vous avez raison au FN plus c’est gros mieux ca peu passer, des vrais marchands de saucisse, les nouveaux Poujade !


            • christian pène 4 mai 2014 16:10

              la com’ gouvernementale , c’est la Propagandastaffel des temps actuels......en plus elle est parfaitement débile , inefficace puisque le peuple vient d’exprimer le rejet de Hollande ,voire par une abstention-record comme à Évry chez Valls , le rejet de la République par 60% d’abstentions.... : AUCUN parti de la République ...... !

              et puis à Villeneuve st Georges , malgré le rejet de la gauche , l’UMP a quand même fait élire une municipalité de gauche.....une bonne entente entre copains-coquins....comme sur Périgueux où cette fois l’UMP a fait en sorte avec le PCF en loques dans toute la France que le président du conseil général puisse être évacué à la prochaine occasion....

              quant au peuple dans tout ça, tout simplement manipulé......


              • Rensk Rensk 4 mai 2014 18:22

                L’abstention n’est pas un « Parti » ni même un choix...

                Dites moi où dans votre constitution il est dit : si xx% des ayant droit aux élections (et pas au vote, ont votes des choses ; des lois des règlements) n’élisent pas... l’élection est déclarée nul et doit être renouvelée dans les 3 mois qui suivent !???


              • doctorix doctorix 4 mai 2014 20:24

                pène adore l’abstention : le FN ne s’abstient pas, lui.


              • Rensk Rensk 4 mai 2014 22:40

                Les vrai démocrates anarchiste non plus... suffit de se rappeler les chômeurs de La Chaux-de-Fond qui ont réussi... 2 coups en un : réussir le nombre de signatures et réussir l’acceptation du peuple est des cantons (changement de la constitution) avec moins de 20’000.- contre les 8 millions investit contre eux par les partis (de droite où de gauche confondus, comme ils le sont d’ailleurs en politique = des confondus !)


              • 1871-paris 1871-paris 5 mai 2014 13:27

                C’est clair que le FN s’abstient pas, il passe son temps a vous compter des berceuses « nous le parti des travailleur... » lol
                 Jamais une participation a une revendication pour la cause des travailleurs, les retraites silence total...


              • Rensk Rensk 4 mai 2014 17:47

                Je ne prend qu’un seul argument... la baisse du coût du travail = pour le patronat et l’employé bien entendu vu que le gouvernement est de « gauche » et donc « juste »...

                Si aujourd’hui déjà on diminue les retraites (invalidité et âge)...
                Que fait-on demain avec moins de cotisation ? On tape sur le chômage (fric où le nombre de jours ?), on tape sur les malades (franchises, participation) l’essence (droit au déplacement = taxes que seule les riches pourrons se payer) ?

                Voyez-vous... il se passe en Suisse (pays libéral et de droite) une chose assez incroyable... A Zürich comme a Genève ont entend dire les gens que les anciens et les handicapés n’ont qu’à déménager dans le Jura vu que les loyers y sont moins cher... Un peu une manière de crée un bantoustan (Les bantoustans étaient les régions créées durant la période d’apartheid en Afrique du Sud et au Sud-Ouest africain, réservées aux populations x-y)

                Tiens, ils en arrivent a dédié une location pour cause de nourriture de pigeons a une personne de 90 ans ayant déjà vécu 55 ans dans le même appartement...


                • zygzornifle zygzornifle 5 mai 2014 11:29

                  Un seul mot : RÉVOLUTION tout le reste n’est que du blabla à bobos qui ne changera rien du tout....


                  • 1871-paris 1871-paris 5 mai 2014 13:43

                    leur regle d’or de base, est de detruire tous ce qui pourrai se mettre en travers du chemin du commerce, in finé du PROFIT !
                    les états doivent se subrodonnés au regle du grand marché, ce ridicule gloubiboulga d’action desordonnés sans aucun but si ce n’est le culte de la ploutocratie interpalnétaire, joli pojet philosophique que le liberalisme ou le systeme du « marche ou creves » camarade !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès