Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Galliano (3) : premières leçons d’une affaire démesurée

Galliano (3) : premières leçons d’une affaire démesurée

En marge de cette affaire démesurée, que sa démesure elle-même rend suspecte, et en marge du révélateur sociétal qu’elle représente, d’autres réflexions viennent. Galliano, les juifs, l’assassinat médiatique : comment clarifier ces thèmes intimement imbriqués dans cette affaire ?

La parole de la toile

Je commence par les réactions sur internet. Billets, commentaires et forums ont largement débattu des éléments à disposition. La tendance majoritaire, avec quelques nuances, est que l’on ne peut accorder une valeur aussi dramatique aux propos de John Galliano. Les injures sont à placer dans le cadre d’un homme mal dans sa vie, en état d’ébriété, et - selon certains - peut-être piégé. On n’aurait pas dû faire d’une dérive d’alcool et de propos stupides sous cette emprise, une affaire aussi démesurée. Cela ne signifie en aucun cas un accord avec les paroles prononcées. Mais un refus de la dérive de l’Etat de droit et de la médiatisation.

La tendance minoritaire, elle, pense que l’alcool n’y est pour rien - ou pour peu, et que l’on a bien fait de dévoiler la vie de John Galliano.

Il y a contre lui des réactions extrêmes, dont la violence vaut largement les propos qu’il a tenus, mais qui ne seront pas sanctionnées faute de plainte pénale. Et, je le disais hier dans un commentaire, je suis surpris du nombre de gens qui soudain se révèlent être des anges. Ils n’auraient jamais dit ni même pensé du mal des juifs. Et forcément pas des arabes, ni des femmes, ni des hommes, ni traité un automobiliste de c*** de m***. Ils n’ont jamais eu envie d’étrangler personne, ni de poser une bombe sur le monde un soir de noir à l’âme.

Même ivres, ils savent très bien ce qu’ils ont fait et ce qu‘ils n’auraient jamais fait. Entre les injures antisémites et les injures anti-françaises, ils auraient choisi soigneusement les deuxièmes - ça tombe bien, elles ne sont pas condamnées ! Et tout cela en étant pétés à l’alcool, peut-être à autre chose, vacillant sur leur chaise, face à des gens qui les cherchent. Ah, tous ces gens qui maîtrisent parfaitement l’alcool, c’est quand-même formidables...

Au fond, c’est utile de désigner un diable à la vindicte : il nous rassure et nous autorise une image angélique de nous-mêmes.

Le lynchage marche bien, et sur internet il est sans pitié. On avale presque tout sans réfléchir. Il faut dire que réfléchir, soupeser, analyser, débattre de manière contradictoire sans traiter l’autre de nazi, de sionniste, de con, de raciste, de ceci, de cela, il semble que ce n’est pas très tendance. S’indigner, mettre de l’émotion, répéter ad libitum des mots comme on enverrait une balle de révolver, ça c’est bien. Réfléchir, naaaannnnnn.....


racisme-3.jpgEt en droit ?

La loi en France réprime des propos, injures, discriminations ou incitations à la haine ayant pour motif, l’appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion, ainsi qu’une appartenance sexuelle et une orientation sexuelle.

S’il est avéré que les propos de John Galliano tombent sous le coup de la loi, et si l’accusation de la semaine dernière est prouvée, alors une jurisprudence donne un éclairage utile. C’est l’affaire Siné. En 1982 l’humoriste se lâche au micro d’une radio libre, Carbone 14. Il est 4 heures du matin, la nuit fut très arrosée. C’est la guerre au Liban. A cran, ivre, en rage d’impuissance face à une guerre de plus, Siné réagit à l’attentat anti-israélien de la rue des Rosiers et surtout aux bombardements israéliens au sud-Liban et s’affirme anti-sémite. A côté de ses propos, Galliano est un enfant de coeur.

Il s’est excusé par écrit, a publié ses excuses. Mais il a été condamné en 1985. Pourtant rien dans la carrière ou dans les engagements de Siné ne montrent un anti-sémitisme.

De cela, et de la loi, il ressort que les propos racistes sont un délit pénal. Mais il faut d’évidence faire la différence entre un homme qui n’est pas activiste, pas engagé politiquement dans un mouvement raciste, dont le comportement hors ébriété n’a pas posé de problème de ce genre, et un membre de parti raciste.


misandrie.JPGRacisme, antisémitisme, sexisme

Le racisme est une erreur intellectuelle. Les racistes du 19e siècles proclamaient que les noirs sont inférieurs. La recherche génétique a démontré depuis que c’est faux. La question est donc réglée. Alors pourquoi faire du racisme un délit ? Parce que, en raison de son origine ou appartenance, une personne ou un groupe ne disposerait ni des mêmes droits ni de la même protection que les autres. Ce qui est contraire à l’égalité de droits de la démocratie. Cela ne s’applique pas qu’aux insultes, mais aussi à l’embauche, entre autres. C’est d’ailleurs sur cette base qu’Eric Zemmour a été condamné, même si son propos avait une autre intention. Mais c’est une autre histoire.

Une autre raison de refuser le racisme est qu’il a généré des idéologies et des systèmes de persécutions à grande échelle. Sa dangerosité pour l’humanité est donc très importante.

L’antisémitisme est un racisme particulier puisqu’il s’applique aux personnes d’origine sémite. Cette origine est liée à une des langues sémitiques. L’arabe, l’hébreu, l’araméen sont entre autres des langues sémitiques, et les peuples ou tribus qui les parlaient couvrent une vaste région. Le sémitisme est donc une particularité culturelle assez largement partagée au Moyen-Orient. L’antisémitisme lui ne concerne que les personnes de religion juive.

Pourquoi ce qui touche les israéliens est-il si sensible ? A cause de la Shoah, bien sûr. Un crime massif qui a été d’une violence et d’une perversion extrêmes. Mais aussi parce que les juifs, en tant qu’appartenant à une religion, ont été discriminés et persécutés en Europe depuis plus de 1‘000 ans. La souffrance accumulée, conclue par la Shoah, est immense. Israël en tant qu’Etat est toujours stigmatisé. Les juifs, avant de devenir la nation israélienne, ont toujours vécu en Europe. Il est donc naturel que les européens se sentent très concernés par les injures antisémites.

Par contre, les gens aujourd’hui se traitent de tous les noms, les injures fusent sur le net, et personne ne dit rien. Nous sommes dans un climat général violent, mais on ne choisit qu’une seule expression de la violence. Anne Lauvergeon, présidente d’Areva, disait qu’elle voulait tout sauf du mâle blanc, elle n’est pas condamnée. Cette semaine le maire féminin de Genève dit dans la presse que les hôtesses du salon de l’auto sont « des fantaisies pour hommes en chaleur », assimilant dans son sexisme les hommes à des chiens, personne ne s’en étonne. Alors, condamner les propos de Galiano, ok. Mais le reste aussi. Sans quoi plus aucune indignation n’est crédible. D’ailleurs, plutôt qu’une condamnation en justice dans ces cas-là, qui enferme le coupable en lui-même sans le changer, je pense qu’il faudrait des groupes de travail pour décortiquer les pensées racistes et en démontrer l’erreur. Cela serait infiniment plus pédagogique.

A propos, tout le monde a été choqué de l'aspect antisémite de l'affaire. Mais rien n'est dit sur le "bâtard asiatique". Personne pour lem défendre ? Un asiatique a-t-il moins de valeur ? Allons, allons, ôtez-moi d'un doute : tout le monde s'est indigné autant pour l'asiatique que pour la supposée juive, n'est-ce pas ?...


alcool.jpgAprès le lynchage : revenir à soi

Je ne reviens pas sur les thèmes de mes précédents billets. Je reste sur le sentiment d’une affaire pas nette et je ne peux considérer cet homme comme un antisémite notoire, prosélyte, récurrent. Je vois essentiellement un dérapage qui ne mérite à mon avis pas cet assassinat moral au niveau mondial. Je n'arrive pas à voir en lui le monstre que certains décrivent ou suggèrent. Je cite simplement un commentaire d’une internaute qui résume mon point de vue : « Je dis qu'on exagère trop les propos débiles d'un homme complètement ivre qu'on livre à la vindicte populaire. »

Je retiens ici deux points. Le premier est ce qui a pu amener John Galliano à prononcer ces paroles (sans négliger le contexte où cela a été dit et qui reste obscur). La dépression est une chose. Il y a peut-être autre chose : une querelle avec une personne de nationalité israélienne ou de religion juive ? Une trahison ? Une blessure ? Je me souviens d’une ex-copine partie un mois en Australie, qui s’était fait un bonhomme là-bas, et qui au retour a déposé une plainte mensongère contre moi pour de l’argent. Puis cela a dégénéré. Cela a volé 7 ans de ma vie. Je peux dire que pendant longtemps je ne pouvais plus voir l’Australie et les australiens en peinture !

L’autre point est l’opportunité que cette affaire peut présenter pour lui. J’essaie de trouver du positif. C’est le moment de repenser sa vie, ses valeurs, de revenir à lui. Un grand recentrage. Lâcher l’alcool, se faire du bien, retrouver de vrais amis, retrouver une estime de lui. Sans cette affaire ils allait peut-être vers la mort psychologique.


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • 2102kcnarF 5 mars 2011 11:46

    Aujourd’hui vous faites le père la morale.... le racisme c’est pas beau, le peuple juif cette victime, stop à l’alcool !

    On va quand même pas arrêtre de picoler parce que les juifs massacrent les palestiniens !

    Un peu de conséquence !


    • Lorelei trinity 5 mars 2011 12:47

      Je cite et moi aussi j’ai l’impression qu’il y a une machine malade qui s’est emballé à une époque où la liberté d’expression s’amoindrit comme peau de chagrin et où un propos même infame semble mettre au trousse les ayattolahs de la bien pensance !!

      « Je vois essentiellement un dérapage qui ne mérite à mon avis pas cet assassinat moral au niveau mondial. Je n’arrive pas à voir en lui le monstre que certains décrivent ou suggèrent.  »

      • Glups Lebeau 5 mars 2011 15:37

        Désolé, rien à voir avec l’article mais je voudrai si vous le permettez, transmettre à morice ce message : Bonjour morice je dois vous signaler que vos commentaires ont été censurés sur le blog d’hommelibre par peur de se faire mal voir sur le blog de la tribune de Genève où il joue l’irréprochable. J’ai pu capter une image de son commentaire que j’enverrai en fichier à quelques uns. Monsieur faites ce que je dis mais ce que je fais est un infâme faussaire et tricheur  dont il faudra ce méfier. Un thérapeute qui a un besoin urgent d’un thérapeute pour soigner son mal être.

        Vous y revenez Morice ? Décidément vous retardez ! Comme vous le savez mais ne le dites pas je n’ai jamais appartenu au MCG, parti politique pour lequel j’ai écrit ce billet :

        http://hommelibre.blog.tdg.ch/archi...

        Ca c’était pour l’idée du MCG de parquer les sdf. Pour ce qui est des frontaliers, j’ai écrit ce billet :

        http://hommelibre.blog.tdg.ch/archi...

        Voilà, Morice, ça vous revient maintenant ? Vous aviez déjà tenté le coup sur une autre plate-forme, j’y avais déjà répondu, donc c’est en connaissance de cause que vous mentez sur ce blog. La diffamation est votre tasse de thé ? La saloperie digne des journaux fascistes français de l’époque..., ah, donnez-moi un titre, Morice, vous les connaissez bien !

        J’ai été sur la liste MCG de la constituante, formée de gens de gauche et de droite. Je n’ai pas été élu sur cette liste. Point barre. Maintenant cesser vos diffamation Morice. Mettez votre nez dans votre cul, vous connaîtrez l’odeur de votre cerveau.)

        Ecrit par : fautdire | 04.03.2011

        @hommelibre
        ça sert à rien de tricher en faisant disparaitre les commentaires d’autant plus vous prouver votre vilénie. Avec le bon génie de l’info, on peut avoir toutes les traces qu’on veut. D’autres preuve suivront avec copie sur agoravox.

        http://www.google.ch/#hl=fr&biw=1024&bih=608&q=%22Maintenant+cesser+vos+diffamation+Morice.+Mettez+votre+nez+dans+votre+cul%2C+vous+conna%C3%AEtrez+l%E2%80%99odeur+de+votre+cerveau%22&aq=&aqi=&aql=&oq=&fp=23b65b4b8a2b7fa0


        • Glups Lebeau 5 mars 2011 15:40

          Effacez effacez il restera toujours des traces ! C’est pas bon la tricherie , le mensonge et la diffamation !! Non c’est pas bon du tout !


          • hommelibre hommelibre 5 mars 2011 16:00

            Lebeau,

            Pfff... troll troll troll... Je n’ai rien à cacher, en particulier sur la Tribune de Genève où l’on me connaît bien. Je ne cache pas ce que j’ai écrit à Morice, qui lui m’a déjà calomnié une première fois sur une autre plate-forme et recommence ici en m’assimilant au bloc identitaire, dont on connaît les positions extrémistes. position que je ne partage pas du tout.

            Donc Morice tente de me calomnier, et répand de fausses informations sur moi concernant une supposée appartenance au parti MCG. Je m’en explique plus haut donc je n’y reviens pas. J’efface car j’ai le moindre des droits, celui de ne pas être pollué par des mensonges et des attaques gratuites.

            Mais je n’ai rien à cacher, car c’est bien évident que mes comm peuvent être retrouvés puisqu’ils sont encore là ! Envoyez-les à des blogueurs de la TdG, pas de soucis, ils verront bien qui est Morice.

            Je vous signale par ailleurs que vos propos émis publiquement à mon égard sont diffamatoires.


            • ourston 5 mars 2011 17:24

              "Je vous signale par ailleurs que vos propos émis publiquement à mon égard sont diffamatoires." 

              Curieux argument pour quelqu’un qui minimise la portée des propos de Galliano !


            • Yohan Yohan 5 mars 2011 16:05

              Comment fait ce Morice pour être et insulter partout. C’est un grand malade, ce mec


              • Glups Lebeau 5 mars 2011 16:19

                Si vous n’avez rien à vous reprocher pourquoi avoir effacé votre commentaire plein de vulgarités qui dévoile une partie de votre personnalité qui du reste, a un fort besoin de reconnaissance. Quand on arriver pas à se maitriser comment prétendre donner des leçons aux autres et se faire passer pour un thérapeute. Lecteurs, lisez quelques articles de cet homme sur le blog de la tribune de Genève pour vous rendre à qui vous avez affaire ! ABE


                • Glups Lebeau 5 mars 2011 16:22

                  J’ajoute que vos manipulations sont condamnables et vous devez en assumer les conséquences puisque vous avez choisi la voix de la publication. Vous devriez rougir de honte au lieu de jouer à la grande gueule !


                  • hommelibre hommelibre 5 mars 2011 16:52

                    Lebeau, c’est le préau de l’école votre intervention. Vous oubliez de dire que Morice m’a diffamé. J’en ai eu marre. J’assume la vulgarité de mon coup de gueule. D’ailleurs je lui ai dit : « Désolé pour la vulgarité, mais je suis encore loin d’atteindre la vulgarité de votre attitude. »

                    Je n’ai rien à cacher, j’en ai parfois mis de semblables à la TdG, alors vos petites délations pour tenter de me salir, ça tombe à l’eau. On y connaît mes coups de gueule. Pas de souci.

                    J’ai effacé parce que les commentaires étaient manipulés, ne mettaient pas tout, ne montraient pas l’attitude de Morice, donc étaient manipulatoire - vous semblez d’ailleurs comme lui vous y connaître en manip. Et 4 comm n’ayant rien à voir avec le billet, pas d’accord. D’ailleurs ce soir je vais effacer les vôtres. Je les laisse un moment pour vous faire votre petit plaisir.

                    Et j’efface les trolls aussi, dont vous faites visiblement partie. A part la jalousie crasse tant chez Morice que chez vous, je ne vois pas ce qui peut vous motiver.


                    • Glups Lebeau 5 mars 2011 16:53

                      Par contre, les gens aujourd’hui se traitent de tous les noms, les injures fusent sur le net, genre ( Mettez votre nez dans votre cul, vous connaîtrez l’odeur de votre cerveau, par exemple...) et personne ne dit rien. Nous sommes dans un climat général violent, mais on ne choisit qu’une seule expression de la violence.

                      Blablabla ...quelle mauvaise foi ! smiley


                      • hommelibre hommelibre 5 mars 2011 17:54

                        Lebeau, j’assume d’en avoir marre du troll Morice qui me diffame et dit délibérément des mensonges sur moi. J’assume aussi mes contradictions. Mais je ne regrette pas. Et je n’ai pas à me justifier. Quelqu’un de bonne foi, pas jaloux, qui lit l’entièreté des échanges et non la partie délibérément tronquée que vous présentez, comprendra très vite. Il se demandera même comment je fais pour tenir aussi longtemps face aux trolls.

                        Quand à effacer, non, vous n’y êtes pas. Il y a des critiques à mon égard, je les laisse, ici ou sur la TdG. Moi je ne me crois pas si important que vous effacer soit un exploit. J’ai toujours dit et écrit que j’efface les trolls les diffamations. J’efface d’ailleurs très rarement. Et en effaçant cela je ne crois pas être liberticide. Je fais oeuvre d’hygiène. Voyez-vous, j’ai des contradictions, je les assume. Je ne viens pas faire le redresseur de torts. Je dis seulement ce que je pense et d’être le plus cohérent possible. Le reste, votre avis, vous appartient.

                        Mais vos interventions et celles de Morice me montrent que je suis peut-être trop tolérant. Par exemple j’ai laissé les comme de Morice, les vôtres, je lui ai répondu, je vous réponds, en fait je devrais peut-être effacer beaucoup plus vite.

                        Quand à m’accuser de mauvaise foi, pfff... Vous êtes à côté de la plaque, je n’y peux rien.


                      • Glups Lebeau 5 mars 2011 17:01

                        Non je vous assure que je ne ressens aucune jalousie. C’est juste que je n’aime pas les faites ce que je dis mais pas ce que je fais, les vilains pas beaux qui pratiquent la censure quand ils sont pas d’accord, les qui ne sont pas correct, les qui montre un visage qui n’est pas le leur et qui finissent par se trahir, les pleins de haine contre tout et tout le monde, les qui réclament la liberté de parole pour eux mais en privent les autres... A force de l’ouvrir si grande on fini par se trahir hein le thérapeute de ...quoi au juste ??

                        Effacez ...


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 5 mars 2011 17:57

                          il y en a un ici qui parle depuis une cage de faradadais


                          • hommelibre hommelibre 5 mars 2011 17:58

                            Oui SnakeSpirit, je connais ce livre. C’est un livre important car il fait le point sur la misandrie. A lire. On peut le commander sur le site la cause des hommes ou chez Price minister. Infos ici :

                            http://www.la-cause-des-hommes.com/spip.php?rubrique23


                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 5 mars 2011 18:04

                              Explication du géomètre 50 .

                              Une cage de Faradadais est une enceinte utilisée pour protéger des nuisances électriques et subsidiairement électromagnétiques extérieures ou inversement empêcher un appareillage de polluer son environnement. Une cage de Faradadais est souvent utilisée lorsque l’on désire effectuer des mesures précises en électronique ou en électricité .

                              Ca c ’est avec les barreaux de la cage . Demain , sans les barreaux .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès