Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Gare aux gourouilles

Gare aux gourouilles

Certaines personnes sont dangereuses, manipulatrices ; d’autres sont simplement bizarres et farfelues. Celles qui sont bien intentionnées sont rares, voire inexistantes. Cependant, il a ce paradoxe que je trouve bon de signaler : Avoir un gourou en Inde est quasiment ce qu’il y a de plus banal. En France, on s’en méfie. Il y a en France cette peur de tout ce qui peut briser l’homogénéité culturelle, alors que l’Inde, fort de sa tradition religieuse multimillénaire, est même tolérante avec toutes les sectes de l’Islam. Outre cette merveilleuse mais prétentieuse indépendance intellectuelle que revendiquent beaucoup de français, n’y-a-t-il pas matière à critiquer cet apparent repli sur soi-même ?

Le rejet du religieux

La culture française a été imprégnée de la pensée romaine en matière de religion. Le bien public, l’intérêt collectif doivent primer sur l’opinion privée. L’art et la religion des romains ont été extrêmement influencés par les usages grecs mais aussi, par syncrétisme, par les différents peuples gouvernés à l’époque antique. Seul le culte impérial fut a proprement parlé romain. Ce manque d’indépendance religieuse des romains se retransmet dans l’inconscient français, sous forme de refus de la chose religieuse et comme négation de son utilité.

Si on devait résumer, on pourrait dire que le désir d’indépendance intellectuelle des français a été saturé par un millénaire de foi religieuse, représenté par le pouvoir de l’église romaine. Avec la révolution, on jette le bébé avec l’eau du bain, c’est-à-dire qu’on repousse toute forme de spiritualité à cause d’un pouvoir temporel trop prégnant. C’est ainsi que les français n’éprouvent plus aucune curiosité pour la chose religieuse. Ils considèrent cela, au mieux comme de gentilles légendes à raconter, au pire comme des histoires qui se valent toutes, sans vigueur intellectuelle et même dangereuses. Considérer l’église romaine et ses dogmes comme une impasse sur un plan global me parait totalement justifié, par contre, penser qu’en niant l’utilité de la spiritualité on gagne en indépendance, intellectuelle ou autre, est un leurre.

A notre époque où les français ont peur de perdre les principes de la république, notamment la laïcité, la faiblesse spirituelle de l’identité française apparait au grand jour. Pour résumer, nos élites essayent de nous rendre actuellement plus religieux, en essayant de nous faire adhérer à des principes prétendument humanistes et/ou universels et notamment par une propagande médiatique importante qui portent vers des considérations d’unité mondiale.

Indépendance ?

Les français ont la réputation d’être arrogants. La France est un joli pays, avec une gastronomie parmi les meilleures au monde. Le tourisme est florissant. Le passé culturel de la France est imposant. Tout cela ne nous rend pas forcément arrogants, mais plutôt autosuffisants. Nous croyons qu’avec une grille de lecture franco-française, due à notre présent et notre passé, on peut comprendre l’essentiel de toutes les choses du monde. Les médias en profitent en flattant cela. Leur travail n’est pas de remettre nos habitudes en question, juste nous rendre un peu plus religieux.

Globalement, nous espérons pouvoir tout miser sur la raison, qui est le principe même de l’autosuffisance. Notre méfiance vis-à-vis des gourous est le reflet de notre propre "gouroutisation" à petite échelle. Nous refusons le fait religieux pour mieux nous croire indépendants. Goethe disait : « nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être ». C’est ainsi que nous restons dans l’espoir de la venue du héros qui, prenant en main la France, impose une indépendance souveraine et anti-impérialiste. De Gaulle était parfait à ce sujet.

Gourou en liberté

La recherche de la liberté, voilà un thème complexe, qui nécessite des précisions. La plupart des gourous ont une aura de liberté qui attire une partie de la population. Ce sont souvent des aventuriers, un peu comme Hitler qui a vécu comme artiste-vagabond, entre l’Autriche et l’Allemagne, avant de s’enrôler dans l’armée. Cela peut être aussi des enfants gâtés, à l’image probablement de Claude Vorilhon, qui veulent qu’on s’occupe de leur enfant intérieur, tout en étant eux-mêmes peu prédisposés, à cause de leur narcissisme, à prendre en charge quoi que ce soit. Celui qui n’a pas étudié la question voit le gourou comme un manipulateur, mais l’attirance que les gens peuvent éprouver est réelle. Psychiquement, nous avons tous besoin d’autonomie pour réaliser ce que nous sommes réellement. Inconsciemment, l’attirance pour des êtres en apparence exceptionnels est souvent une façon de construire ou nous faire prendre conscience de notre propre individualité. Cela rejoint bien entendu le concept d’individuation cher à C.G. Jung. Pourvu que l’on prenne progressivement conscience de notre unité, toutes les voies se valent. Certaines personnes échouent car ils n’ont pas développé leur conscience, ils ont été le jouet de leur émotion, de leur croyance, de leur espoir et ont sombré dans une structure sectaire cloisonnée.

Des énigmes vivantes

Derrière cette apparente confusion dans la chose religieuse et les voies spirituelles, il y a malgré tout des évidences que peu peuvent nier : certaines personnes ont des capacités ou des connaissances étranges, voire exceptionnelles et qui méritent qu’on s’y arrête. Gurdjieff et Carlos Castaneda sont des personnes très controversées, mais qui possèdent indéniablement du génie. Dans les deux cas, leur aura de mystère les rendait (les rende toujours) extrêmement intéressants. Les messages qu’ils ont véhiculés sont d’une cohérence indéfectible et ils se rejoignent dans leurs approches. Pour les deux, certaines pratiques permettent d’abolir le mental, de retrouver notre être d’énergie, avec un fond philosophique très intrigant.

Bien entendu, ces personnes ont été vivement critiquées : L’un a été taxé d’occultiste, l’autre d’hippie new-age, de charlatan, alors que nul ne conteste au minimum pour ce dernier son génie littéraire. Peu de gens comprennent que la controverse fait partie du message et est une invitation supplémentaire à s’intéresser davantage au fond, à passer outre le culte éventuel de la personnalité, à remettre en question notre suffisance mesquine à l’égard de ce que nous n’appréhendons pas.

Documents joints à cet article

Gare aux gourouilles

Moyenne des avis sur cet article :  2.76/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

97 réactions à cet article    


  • howahkan Buddha 8 octobre 2013 18:58

    salut Castel

    il est dit : Certaines personnes sont dangereuses, manipulatrices ...
    oui les politiques, les journalistes, les faux historiens, les pubs, big pharma, cnnnnn international, fox news,TF1, TF 1000 , SKY tv, la religion sous la coupe des pouvoirs  etc ..ça remplirait la page....

    bien sur il n’est pas question de cela ici..quoique !!

    et puis : Goethe disait : « nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être ».

    Est ce juste un bon mot de l’excellent Goethe , pour les grosses têtes de l’époque (pas drôle)ou y a t’ il réalité derrière ? trop tard pour lui demander....se croire libre, car on peut encore aller de A à B en voiture, c’est le cas de tout le monde occidental sauf êtres éveillés à ce monde me semble t’ il . Libre de quoi de choisir ce que moi je veux en opposition aux autres moi ou sans opposition...bof sujet bateau qui ne mène nulle part je trouve ..sauf à la domination présente des pseudo néo cons..libre de tuer,de voler etc etc

    qu’importe de « savoir »...croire est vital....voila tout ce qui nous reste : CROIRE...car derrière ce mot on peut tout mettre et son exact contraire....ça n’a pas du tout à être vrai..français ou pas importe peu, les humains sont si semblables dans leurs peurs, anxiétés, sales manies et barbaries etc etc..je me demande même si le pauvre n’a pas moins de problèmes mentaux finalement car le sort l’oblige à vivre l’impermanence qui pour moi EST ce qui est, le sens me semble être par là plutôt que dans la possession,

    il n’y a rien de permanent sauf le fait d’y croire et aussi l’impermanence, encore une fois..illusions n’est il pas..mais plutôt regarder un mensonge qui réconforte un peu que...........rien, si je ne sais rien..comme nous cherchons ce qui n’existe pas,gourous ou pas ,est ce bien important....il est des gourous qui ne massacrent pas les gens....pourquoi pas alors....

    quand à ce qui est de savoir..................par soi même, expérimentalement.....c’est un autre sujet..

    salutations..


    • Castel Castel 9 octobre 2013 10:11

      Bonjour,

      Effectivement, croire, c’est-à-dire étiqueter « réalité », c’est ce que nous faisons tous. C’est le fondement même de ce qu’on partage ici-bas.


    • gaijin gaijin 9 octobre 2013 12:06

      il est urgent de se passer de croire ( ou de ne pas croire )


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 octobre 2013 17:12

      @ gaijin

      Oui, c’est ce que vous croyez.

      Moi je crois qu’on ne peut cesser de croire car on a que ça.
      Ce que l’on appelle le savoir n’est que la croyance dans un prétendu dépassement (collectif et méthodique) de la croyance.
      Mais ce n’est qu’une croyance.

      Si vous avez une démonstration du contraire, je suis preneur smiley


    • gaijin gaijin 9 octobre 2013 17:55

      luc
      ce n’est que du jeu sémantique
      c’est tout ce qu’on a ? peut être bien
      mais justement le progrès spirituel se fait en arrêtant de s ’accrocher a « tout ce qu’on a »
      quand on a plus rien la quête véritable commence mais qu’est ce qui reste quand on n’a plus rien ?
      ça pourrait être un koan
      a la fin de toute façon on va tout perdre ? ou pas .... ?
      la plupart des enseignements « spirituels » servent précisément a préparer les personnes a ce moment ou il ne reste plus rien .
      mais le chemin commence a la fin, là ou l’enseignement s’arrête.


    • gaijin gaijin 9 octobre 2013 17:57

      ps
      oui bien sur tout le savoir n’est qu’une croyance !


    • gaijin gaijin 9 octobre 2013 18:02

      ppss
      ( ça m’ apprendra a m’arrêter a la surface d’un post smiley )
      tout n’ étant que croyance et par conséquent absurdité on peut néanmoins distinguer deux sortes d’absurdités :
      celles qui sont émises par des gens qui ne savent pas qu’ils disent des absurdités
      et celles qui le sont par ceux qui le savent
      dans ce cas il se pourrait que ces absurdités n’en soient pas !
      ( ça c’est pas de moi )


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 10 octobre 2013 19:40

      Quand vous dites qu’une croyance est une absurdité, il est possible que vous disiez une absurdité.
      En effet, il se pourrait que cette affirmation soit juste une pure croyance.
      Avez-vous une démonstration du contraire ?
      Quelque chose qui prouve qu’il s’agit d’un « savoir » ?
      J’en doute smiley


    • Constant danslayreur 8 octobre 2013 20:26

      Z’avez oublié de poster quelques mots clés pour faciliter la recherche Google, cadeau :
      Chamanisme type 1 / type 2, toltèques, aztèques, reptiliens, E.T., Atlantide, Horus, annunaki, Enki, les déchus ça déchire, la reine mère est un lézard, khazars, chayatine, ziplaboumine et apparentés
       
      http://www.theakan.com/Gurdjieff-Sirian-Influence.html


      • Constant danslayreur 8 octobre 2013 20:30

        Eh bé mon cochon, j’le savais même pas, que Castaneda et Gurdjieff étaient tous les deux capricornes… non mais allo quoi !


      • Constant danslayreur 8 octobre 2013 20:37

        t’as la foi mais pas le shampooing Castaneda non mais y a quelqu’un au bout du fil ?
        Et puis Gurdjieff si ça se trouve c’est le fruit des amours de Haroun tazief avec une gourde qui sait même pas qu’y a le nouvel homo reptilus et qu’a même pas le shampooing Castadena cte conne là c’est dire...


      • Castel Castel 9 octobre 2013 09:31

        Je ne sais pas si j’ai la foi, par contre, vu la profondeur inouïe de vos interventions, je peux dire que j’ai les foies...


      • gaijin gaijin 9 octobre 2013 11:57

        constant
        c’est n’importe quoi votre lien c’en est presque drôle .....
        vous tentez de dire quoi ?


      • appoline appoline 9 octobre 2013 12:41

        Certains êtres humains détiennent des savoirs qui, pour certains, remontent presque à la nuit des temps. Certains cercles hermétiques apprennent les lois de l’univers. Je serais bien curieuse de savoir ce qu’ils enseignent par exemple, dans l’ordre de la jarretière


      • alinea Alinea 9 octobre 2013 13:34

        Constant est un situationniste provocateur, avec un brin de cynisme désabusé !!  smiley  ? mais je lui mets toujours un souriant ou un grincheux, ça dépend !


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 octobre 2013 21:11

        Mouais ,au Bepc fin de 3e ça vaut meme pas la pitance ...privé d’cantine Castel !


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 octobre 2013 21:30

          Mouais ... smiley

          Gourou chti :http://dai.ly/x2od46.

          C’est tote kose ! smiley


        • gaijin gaijin 9 octobre 2013 09:37

          bravo article courageux !
          vous osez soulever un des coins du tabou +++++++++
          mais c’est dommage de le faire sous le thème du français bashing !
          n’oublions pas qu’il y en france un organisme qui veille a ce qu’aucune information réelle sur la question ne parvienne aux oreilles de la population. et ce n’est pas si vieux ( années 90 ) avant on pouvait parler librement de spiritualité ( ça faisait parfois rigoler mais rien de plus )
          il est de bon ton de se méfier des sectes ( terme non définissable ) et des dérives sectaires ( encore plus flou ) tout ça sous la menace du « lavage de cerveau »
          tout un discours qui se résume a
           « tremblez, laiques, face aux sectes cette cinquième colonne qui rode , infiltre vos entreprises et va vous piquer vos sous, affaiblir votre foi en TINA , et qui sait horreur suprême faire de vous de mauvais consommateurs »


          • Castel Castel 9 octobre 2013 10:21

            Bonjour,

            Si ce n’est par le french bashing, comment l’auriez-vous présenté ?

            Bien d’accord que le mot secte est indéfinissable.


          • gaijin gaijin 9 octobre 2013 10:45

            par exemple sous l’ange de la manipulation mentale
            mais ne vous méprenez pas je n’ai pas l’intention de me joindre a la cohorte des commentateurs dont la seule activité est de critiquer les auteurs c’est juste que le french bashing d’un point de vue général ça m’agace .....donc mettez ça sous le coup de la réaction épidermique ....


          • Castel Castel 9 octobre 2013 11:51

            Gaijin,

            Je sais que le thème vous touche, je suis donc loin de me méprendre. Vous avez lu Gurdjieff il me semble ?


          • gaijin gaijin 9 octobre 2013 12:04

            gurdjief ? oui en partie et j’ai été en contact avec des gens qui travaillaient dans son enseignement
            mais aussi castaneda ( pareil mais là j’ai tout lu ) rajneesh , krishnamurti ,aurobindo, satprem ...
            je suis poly-sectaire
             smiley smiley smiley
            pourquoi ?


          • Castel Castel 9 octobre 2013 12:10

            Qu’est-ce que ce poly-sectarisme vous a apporté ? une discipline a-t’elle été plus intéressante qu’une autre ?


          • gaijin gaijin 9 octobre 2013 12:57

            ce que ça m’a apporté ?
            ça m’a permis de progresser en tant qu’ être humain ( c’est a dire a essayer d’arrêter d’être un singe sapiens pour devenir un in-dividu humain .....travaux toujours en cours...... smiley )
            et au passage de trouver la réponse a quelques questions futiles : qui suis je , c’est quoi la vie , pourquoi on existe ..........
            je dit bien trouver les réponses parce que personne ne peut vous les donner ça n’a aucune valeur

            la plus utile ?
            vous voyez ça comment , comme un concours de bibles ? il ne s’agit pas de ça
            en plus dans mon cursus il faut ajouter les pratiques martiales ou autres, l’étude des textes anciens de l’histoire, de la cuisine .......
            qu’est ce qui est plus utile : un marteau ou un tournevis ? 


          • Castel Castel 9 octobre 2013 14:13

            « vous voyez ça comment , comme un concours de bibles ? »

            Je vous semble une personne très religieuse ?
            De mon coté, tant que le fond est cohérent, je peux adhérer. Je me moque des chapelles et des turbans.


          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 octobre 2013 17:31

            Je tiens à signaler que secte est parfaitement définissable.
            Mais par contre, une fois qu’on a la définition (dans tout bon dictionnaire je pense), si on est un être rationnel, on ne peut partir à la chasse aux sectes car la définition n’est absolument pas utilisable pour une politique de diabolisation.

            Mais comme la chasse aux sorcières, on a mis les moyens qu’il faut pour la faire, le mot secte est juste devenu le signifiant de « c’est mal » (pour les gogos qui croient les journaux et les discours politiciens).

            C’est comme « conspirationniste » quoi !

            Un peu de lucidité dissipe la brume des mots...


          • Gollum Gollum 9 octobre 2013 11:10

            Bonjour Castel. 


            Quitte à parler de gourous, plutôt que d’évoquer les figures, en effet controversées, de Gurdjieff et Castaneda (Pour Gurdjieff je n’ai pas d’avis n’ayant jamais rien lu de lui, mais pour moi Castaneda est un escroc) j’eusse préféré que soient évoquées les grandes figures de :




            Toutes ces personnes étant d’authentiques gurus indiens dans la plus pure tradition. On notera l’extrême dénuement de ces personnes. Ramana Maharshi a toujours vécu vêtu d’un unique pagne, c’était le seul objet qu’il possédait..

            On pourrait en citer bien d’autres (Aurobindo Ghose (un cas un peu particulier, pas vraiment dans la pure tradition de l’Inde, je le cite parce qu’il est ultra-connu), Swami Prajnanpad le guru des époux Desjardins, etc..)

            Bien sûr il existe en Inde d’authentiques escrocs comme ici en Occident... Il ne faut pas tomber dans l’angélisme..

            On aurait pu citer aussi les gurus tibétains, ou zen : Taisen Deshimaru Roshi, Kyabje Bokar Rinpoché, Chögyam Trungpa, etc...

            C’est la grande force de l’Asie d’avoir su allier doctrines spirituelles avec réalisation effective de ceux qui enseignent. On peut même dire que si les Églises périclitent aujourd’hui en Occident cela est dû en partie à cette absence ou quasi absence du guru. Les prêtres étant bien souvent sans sainteté véritable.. Ce qui n’a pas empêché malgré tout l’émergence de grandes figures telles que St François, St Jean de la Croix, etc..

            Ceci dit l’Asie s’occidentalise à grande vitesse et l’Inde traditionnelle se meurt.

            • alinea Alinea 9 octobre 2013 11:32

              Salut Gollum,
              Castaneda est extrêmement connu et beaucoup de gens ont découvert grâce à lui une autre dimension de la vie !
              Qu’est-ce qu’un escroc en matière de spiritualité ? Quelqu’un qui ne vous apporte rien et vous pille ; ce n’est pas le cas de Castaneda qui, me semble-t-il, se faisait le relai des sorciers sans prétendre à l’être lui-même et son regard de « naïf » était très pédagogique !
              Quant à tous les adeptes de sectes plus ou moins « saines », tous y ont trouvé quelque chose au moins dans un premier temps ; le lieu d’exprimer leur besoin de gratuité, de générosité, de partage..
              @ l’auteur : j’ai bien aimé cet article, mais il reste à mon avis frustrant pour ceux qui se sont et s’intéressent encore au sujet ; premier survol peut-être... ? il faut dire que le sujet est vaste et ardu ! alors merci.


            • gaijin gaijin 9 octobre 2013 11:50

              gollum
              castaneda un escroc ?
              on peut légitiment remettre en question l’aspect factuel de ses histoires mais certainement pas le fond de son propos ni l’efficience des moyens proposés
              on a déjà débattu de la question et il ne semble pas que mon point de vue vous ait aidé a nuancer le votre .....inutile donc de recommencer
              si j’y revient c’est pour soulever un point fondamental de tout discours sur les sectes et les gourous :
              sur une secte ( mouvement, enseignement .....) donné il y a deux points de vu possibles :
              > de l’intérieur mais forcément si je fais partie du truc mon avis n’a pas de valeur : suspect
              > de l’extérieur mais est t’ on alors certain de comprendre la réalité de ce qui passe ?

              on est dans l’impasse a cause de l’anathème jeté sur le mot secte : a partir du moment ou on est accusé d’en faire partie on est forcément coupable : coupable d’être suspect
              suspect de quoi ? on ne sait pas au juste
              mais justement c’est ça qui est suspect


            • Castel Castel 9 octobre 2013 12:06

              Bonjour Gollum, Alinéa,

              J’ai écrit cet article sur un coup de tête. J’ai essayé de le rendre cohérent en finissant par de gourous véritablement controversés (mais dans ces deux cas, la controverse a une raison d’être justement). En fait, ni Gurdjieff et Castaneda ne sont, à mon avis, de véritable gourous, car à priori, ni l’un ni l’autre ne voulait être un guide spirituel. Osho est lui aussi un bon exemple : on lui a conféré le rôle de guide spirituel, il a joué ce rôle, mais il s’en moquait profondément dans le fond.
              Les gourous dont vous parlez Gollum sont de très bons guides spirituels proche de la non dualité. Mon thème ici était plutôt la peur du spirituel, la peur des êtres d’exceptions.
              A noter que Castaneda est peut-être un escroc, mais un escroc sorcier. Il est connu notamment pour ne pas être photographiable. Pour arriver à cela, il faut être un sacré escroc hihi smiley

              Merci à vous quatre (Buddha inclus) pour vos interventions.


            • Gollum Gollum 9 octobre 2013 12:57

              Bonjour Alinéa et gaijin. Je vois que Castaneda a ses groupies.. smiley


              Alinea nous dit : Qu’est-ce qu’un escroc en matière de spiritualité ? Quelqu’un qui ne vous apporte rien et vous pille ;

              Pas vraiment d’accord.. S’il n’apporte rien personne n’irait.. Un disciple des Témoins de Jéovah a la sensation intime de faire partie des élus... Il se fait piller allègrement, se fait escroquer, mais en retour celui-ci a la sensation (certes fausse) de faire partie de l’élite spirituelle..

              Ceci dit je suis d’accord que certains croissent spirituellement par des chemins détournés et que de passer par des escrocs peut se révéler positif... à condition d’en sortir tôt ou tard.

              A Gaijin : je ne vois pas quelle nuance je pourrai apporter. Je pense sincèrement (et je ne suis pas le seul notez le bien) que Castaneda a tout inventé. Son premier livre devait être une simple thèse. Il se trouve qu’il eu le succès que l’on sait. De là de nombreux ouvrages, trop nombreux  à mon goût et n’apportant rien de fondamentalement nouveau par rapport au premier jette un sacré discrédit sur l’ensemble. Cherchez sur le net vous verrez les réserves sérieuses que certains opèrent. Et notamment dans les milieux indiens chamaniques.

              De là, pour moi il y a escroquerie, que cette escroquerie ait servie de support à un éveil pour certains, franchement je ne suis pas contre. Mais cela ne change rien à l’escroquerie.

              Le phénomène a été le même avec le pseudo-lama tibétain Lobsang Rampa qui a permis à beaucoup de s’intéresser au bouddhisme. Il n’empêche que Lobsang Rampa, anglais pure souche, qui n’a jamais quitté l’Angleterre, était un escroc.

              Mais je dois dire que Castaneda a radicalement changé pour moi la vision que j’avais des drogues, des plantes hallucinogènes pour être précis, et cela à la suite d’Aldous Huxley.
              De même sa vision du guerrier est pertinente. 

              Et je précise que je suis prêt a changer d’opinion à condition que les éléments apportés soient pertinents.

              Enfin quoi y a pas photo comme on dit entre ce que l’on peut trouver comme conseils spirituels concrets immédiatement applicables dans un ouvrage écrit par un authentique lama tibétain et ce que j’ai pu lire dans Castaneda qui n’est que poudre aux yeux...

            • Rounga Roungalashinga 9 octobre 2013 13:13
              Le phénomène a été le même avec le pseudo-lama tibétain Lobsang Rampa qui a permis à beaucoup de s’intéresser au bouddhisme. Il n’empêche que Lobsang Rampa, anglais pure souche, qui n’a jamais quitté l’Angleterre, était un escroc.

              Mais non, enfin ! Il a bien expliqué que son corps n’avait jamais quitté l’Angleterre, mais que l’esprit d’un moine tibétain s’y était installé, d’où l’authenticité certaine de ses témoignages. Comment peut-on encore douter de sa bonne foi après une explication aussi plausible ?

            • Castel Castel 9 octobre 2013 13:36

              Au sujet de Castaneda, je me permets de répondre à minima sur cette question, moi aussi, les ayant tous lu 2 fois (sauf sa thèse justement)

              "Je pense sincèrement (et je ne suis pas le seul notez le bien) que Castaneda a tout inventé.« 

              Il faudrait vraiment qu’il ait une imagination redoutable.
              Mais, même s’il a tout inventé, il y a de toute manière l’intérêt littéraire qui subsiste. Quand on lit, quand on imagine, il est possible de se retrouver dans un monde qui n’est pas tout-à-fait celui qu’on connait habituellement. Il parle ainsi de la possibilité de bouger son point d’assemblage, ce qui constitue un but pour acquérir une liberté totale. C’est en cela que ces livres sont implacablement cohérents, dans le fond.

               »De là de nombreux ouvrages, trop nombreux  à mon goût et n’apportant rien de fondamentalement nouveau par rapport au premier jette un sacré discrédit sur l’ensemble.« 

              Tout ces bouquins apportent au contraire des explications différentes. Elles ne se valent pas tous, par contre, elles visent toujours plus ou moins à tuer notre manière habituelle d’appréhender les choses.

               »Cherchez sur le net vous verrez les réserves sérieuses que certains opèrent. Et notamment dans les milieux indiens chamaniques."

              Bah, les témoignages... et alors ? Ont-ils bien compris le fond ?


            • gaijin gaijin 9 octobre 2013 13:41

              bon alors je m’y colle ?

              et je ne suis pas le seul notez le bien
              je sais, pas de soucis mais certains sont pour et je ne suis pas le seul smiley 

               trop nombreux  ?
              plus que qui d’autre ? osho ? aurobindo ? satprem ? deshimaru ?
              un seul ouvrage d’aurobindo prend plus temps a lire que toute l’oeuvre de castaneda

              n’apportant rien de fondamentalement nouveau par rapport au premier
              comme beaucoups vous êtes resté bloqué a l’herbe du diable et a l’utilisation des drogues mais le don de l’aigle par exemple apporte un élément nouveau de ce point de vue
              il y à une certaine gradation des informations tout au long des livres même s’il ne sont pas présenté comme un véritable enseignement ( en n’en constituent pas un )
              par contre si on reprend tous les thèmes : voir , non faire, voie du guerrier ......etc et que l’on regroupe séparément les informations on a un autre paysage ....

              « Castaneda a tout inventé.  »
              tout quoi ? le personnage de don juan par exemple ? c’est très probable
              mais absolument sans intérêt
              les techniques marchent trop bien pour être le fruit de l’imagination de qui que ce soit
              il y à un point de vue que l’on ne trouve nulle part ailleurs ...
              il est critiqué par qui ? ceux qui vingt ans après sont arrivés sur le marché pour dire la même chose ? mdr .......

              « des conseils concrets  »
              vous voulez parler de choses a mettre en pratique ?
              essayez un non faire par exemple je vous en propose un simple : apprenez a écouter le silence entre les sons d’une musique ou les mots d’une personne et revenez me dire ensuite si cela n’a rien de concret .......

              assez pertinent ? autre chose ?

              au delà de ça bien entendu que castaneda ne vous convienne pas c’est votre droit le plus strict ...


            • alinea Alinea 9 octobre 2013 13:43

              Gollum :
              je suis tout à fait d’accord avec ça :

              "Pas vraiment d’accord.. S’il n’apporte rien personne n’irait.. Un disciple des Témoins de Jéovah a la sensation intime de faire partie des élus... Il se fait piller allègrement, se fait escroquer, mais en retour celui-ci a la sensation (certes fausse) de faire partie de l’élite spirituelle.."
              Il y a des gens qui, au bout d’un moment se sentent complétement vidés, dépouillés et.. qui portent plainte ! J’ai toujours trouvé cette manière de faire abjecte ; loin en tout cas de ce qui aurait pu constituer une démarche, au moins assumer ses conneries ; c’est de cela qu’il était question quand je parlais d’escrocs. Mais dans ces sectes, ces mêmes sectes, il y a des gens qui sont toujours contents !!
              Le coup de l’élite, dans ce com, m’avait échappé ; c’est primordial pourtant et cela prouve bien qu’on a les gourous que l’on mérite !!  smiley


            • Gollum Gollum 9 octobre 2013 14:36

              les techniques marchent trop bien pour être le fruit de l’imagination de qui que ce soit 



              Oui et alors ? On a exactement la même chose avec Maharshi Maesh Yogi le célèbre gourou des Beatles et « inventeur » de la Méditation Transcendantale. Méthode tellement efficace qu’elle a été testée « scientifiquement » comme on dit maintenant, avec résultats probants à la clé et gros intérêt de l’administration américaine là dessus. Voilà pour l’attrape gogo et ça marche. 

              Sauf que le mouvement créé par ce « gourou » est bel et bien un mouvement sectaire de la plus belle eau...

              C’est pas parce que l’on étale des méthodes qui marchent, prises d’ailleurs chez d’autres, que forcément cela valide l’ensemble.

              Sur Castaneda j’ai trouvé ça : http://www.psyvig.com/default_page.php?menu=14&page=8

              Et un témoignage de Jodorowski sur Castaneda : http://www.cles.com/enquetes/article/la-tricherie-sacree

            • Gollum Gollum 9 octobre 2013 14:38

              apprenez a écouter le silence entre les sons d’une musique ou les mots d’une personne et revenez me dire ensuite si cela n’a rien de concret .......



              Pfff ça je l’ai trouvé tout seul en méditant une journée au fin fond des bois.. Rien d’original franchement.

            • Castel Castel 9 octobre 2013 14:44

              « D’après vous, ses livres racontent-ils des faits réels, ou s’agit-il d’une fiction ?
               » Il m’est difficile de me prononcer. Mon impression est qu’il se fonde sur une expérience réelle, à partir de laquelle il extrapole ; il introduit des concepts puisés dans la littérature initiatique universelle. Dans ses livres, on retrouve le zen, les Upanishads, les tarots, le travail sur les rêves... Une chose est sûre : il parcourt réellement le Mexique pour faire des recherches."

              On rattache toujours les choses à ce qu’on connait.... smiley


            • alinea Alinea 9 octobre 2013 15:11

              Je suis assez d’accord avec Jodorowski ; il me semble bien que les génies à l’imagination féconde sont forcément des mythomanes !
              Après, la secte, les femmes.. ça me fait penser à Onfray déboulonnant Freud ! disons que je me sens très réticente vis à vis de ces gens-là !!
              Mais sûr que Castaneda doit son énorme succès, outre à la période et la localisation, à la facilité de ses écrits !!


            • Gollum Gollum 9 octobre 2013 15:18

              Alinéa : il y a quand même des détails qui tuent dans le témoignage de Jodorowski :


              Il m’a affirmé qu’il ne disait que la vérité et s’est mis à me raconter une histoire incroyable, m’expliquant comment don Juan, d’une simple tape dans le dos, l’avait projeté à quarante kilomètres de distance - parce qu’il s’était laissé distraire par une femme qui passait... Il m’a aussi parlé de la vie sexuelle de don Juan, capable d’éjaculer quinze fois de suite.

              Franchement non mais allo.. allo quoi... Il n’y a rien d’initiatique là dedans. Juste un type qui essaye d’impressionner son interlocuteur avec des détails fantastiques et croustillants..

              On est loin, très loin, de ce que peuvent dire des sages comme ceux que j’ai cité..

              Mais libre aux inconditionnels de continuer à y croire.. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès