• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Gaspard Koenig, ou l’alliance des ultralibéraux et des (...)

Gaspard Koenig, ou l’alliance des ultralibéraux et des islamistes

Si l’affaire du hijab de course de Décathlon a montré que notre société reste profondément laïque et soucieuse de la défense des droits des femmes, elle a fait sortir du bois les alliés des islamistes les plus rétrogrades, qui ont pu répéter leurs arguments si contraires à notre République. Nouvel exemple avec le papier de Gaspard Koenig, auquel je préfère de très loin celui de Zineb El Rhazoui.

 

Pas de société et loi de la jungle
 
Le pseudo-intello ultralibéral ne sort pas grandi de cette tribune ridicule publiée dans les Echos. Il aurait pu pousser la logique ultralibérale jusqu’au bout, refuser, comme Thatcher, toute forme de société, prôner l’individualisme sans la moindre restriction pour soutenir un droit à porter et vendre des hijab. Mais non, il préfère les postures communicantes à l’anglo-saxonne, évoquant ses achats de produits de sport non utilisés pour attirer la sympathie dans un gloubi-boulga intellectuel profondément indigent. Déjà, dans cette histoire, il faut quand même une extraordinaire mauvaise foi pour oser comparer le rejet du hijab de course avec les pratiques des talibans ou de l’Arabie Saoudite.
 
Les premiers n’ont fait de mal à personne, les seconds peuvent lapider les femmes, qu’ils traitent comme des êtres de deuxième catégorie et leur dénient toute liberté. Quelle bouillie argumentaire de défendre la pseudo-liberté de porter un hijab en disant que s’y opposer reviendrait à se comporter comme les pires persécuteurs des femmes, qui sont justement les promoteurs du hijab et des burqas. Puis, il prend deux arguments bien faibles. D’abord, la laïcité ne devrait pas être synonyme d’interdit. Mais ce sont les libertaires qui refusent les interdits, pas les laïcs, bien au contraire, puisque la laïcité consiste justement à fixer des règles et des contraintes pour séparer l’Etat et la religion…
 
Deuxième axe, la comparaison entre le hijab et le porte-jarretelle, véhicule de l’oppression patriarcale, qui ne serait pas dénoncé par les opposants au hijab… Déjà, on retrouve à demi-mot l’argument de la pudeur, brandi par les islamistes et leurs alliés. Ensuite, le porte-jarretelle n’a pas de la même nature. Ce n’est pas le véhicule de promotion d’une religion, ni de l’infériorité de statut des femmes. Comme d’autres avant, il feint de croire que toutes les femmes qui portent le hijab le feraient volontairement et sans la moindre pression. Pourtant, même Libération avait reconnu qu’outre celle qui sont contraintes directement, il y a la contrainte indirecte (ne pas être dérangée ou la pression d’un quartier).
 
On retrouve dans cette tribune indigente tous les arguments effarants véhiculés par une certaine gauche ou certains ultralibéraux, et remarquablement démontés par des femmes comme Zineb El Rhazoui ou Fatiha Agag-Boudjahlat, qui sort bientôt son deuxième livre, et dont je résumerai prochainement le premier. La journaliste de Charlie Hebdo a remarquablement démonté ces arguments dans Libération. Mais il y a tout de même quelque chose d’assez effarant à voir des hommes blancs, Koenig ou Taché, défendre le port du hijab face à des femmes de culture musulmane qui s’y opposent parce qu’elles ont bien compris comment notre République permet justement l’émancipation des femmes.
 
 
En tout cas, ce débat a l’intérêt de montrer jusqu’où peut pousser la religion ultra-libérale. Et Koenig est un cas particulièrement navrant pour arriver à défendre de la sorte des outils de limitation de la liberté, au nom de la liberté à porter ces outils. Ce faisant, cela montre bien que le produit de l’ultralibéralisme, c’est une loi de la jungle où tout peut être remis en cause, y compris les droits des femmes…

Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Alren Alren 15 mars 17:53

    L’ultralibéralisme c’est tous les droits et lbertés pour le dominants, aucun droit ni liberté pour les dominés. C’est l’exact opposé de ce que doit être la loi pour vivre en harmonie dans une société humaniste.


    • seul le contenu compte... 18 mars 18:31

      @Alren
        
      Le libéralisme n’est qu’un plagiat du règne animal appliqué à une espèce qui se revendique douée de conscience.
       
      Le problème reste que lorsque les lois contraignent l’immense majorité au profit d’une infime minorité qui détient les outils, les moyens de produire ET les médias de propagande, il n’y a qu’une seule issue.
       
      Allez vous instruire à propos de la situation économique de l’avant première-guerre mondiale.
      Vous trouverez un syndicat ( certainement le tout premier, d’ailleurs )...
      " les forges ’ regroupaient à la fois les usines ( aciéries, mines et manufactures... ), les ’ investisseurs ’ ( banques, fonds de placements alors intitulées ’ institutions financières d’investissement ’ et autres vampires financiers.
      Ils purent pérenniser leurs ’ acquis ’ de la même manière qu’aujourd’hui.
      En détenant les médias d’alors, qui leur permettaient de ’ modeler ’ littéralement l’opinion publique.
       
      Le but ultime de l’ actuelle oligarchie ?
      Virer toute forme de démocratie, au profit d’une dictature bien moins ’ cher ’...
       
      Cette cinquième n’est pas dictatoriale ?
      Pourtant, si chaque ’ décision ’ présidentielle, chaque ’ réforme ’ était expliqués aux pécores, et que ensuite ils devaient voter pour ou contre, je suis assez dubitatif quant au % qui auraient été votées...
       
      1 % ?
      Et encore...
       


    • libert_pensée 15 mars 22:18

      Excellente mise au point. Ce personnage mérite bien de recevoir la volée de bois vert que vous lui administrez.

      Sinon l’horreur des horreurs est le sort de Nasrin Sotoudeh, avocate iranienne du droit des femmes qui a été condamnée à 10 ans de prison supplémentaires (qui porte sa détention à 33 ans) et 148 coups de fouets.

      Les médias n’en parle pas assez, ce qui est une honte. Le Parisien en a parlé comme le Figaro, mais tous deux l’ont évacué vers l’actualité internationale.

      Un pétition a été lancée par le barreau de Paris

      https://www.change.org/p/lib%C3%A9rez-l-avocate-iranienne-nasrin-sotoudeh-freenasrin





      • Jonas 16 mars 09:37

        La vraie menace pour la France, ce ne sont pas les islamistes ou les jihadistes, leurs plans sont parfaitement connus : haine de la civilisation européenne, des femmes, des chrétiens et des juifs. Il serait facile de démanteler ces réseaux, et les mettre hors d’état de nuire.

        Mais c’est actuellement impossible. Pourquoi ?

        Parce que la vraie menace pour la France, ce sont tous ces islamo-gauchistes collabos tels ce Gaspard Koenig, aveuglés par la tolérance, le culte du multiculturalisme et du métissage, qui constituent une véritable police politique fustigeant tous ceux qui critiquent l’idéologie islamique, permettant ainsi lentement mais sûrement, la propagation de la charia sur notre territoire.



        • ZenZoe ZenZoe 16 mars 12:26

          Ce qu’a compris le peuple depuis longtemps, et pas les élites, c’est que l’Islam essaie de tout son poids à s’imposer dans l’espace public.

          Ce qui est contraire à notre conception de la laiïcité et la loi de 1905.

          Alors nul besoin de tourner autour du pot. La question est la suivante : veut-on que l’Islam devienne partie prenante dans la vie publique oui ou non ? Tout le reste est du blabla pseudo cérébral et non avenu.


          • seul le contenu compte... 18 mars 18:36

            @ZenZoe
             
            Pas plus que civitas, qui pourtant est désormais u parti politique comme les autres...
             
            Et vous n’allez pas tarder à avoir des partis proches de l’islam, puisque ’est désormais légal.
             
            Vous n’avez toujours pas compris QUI vous oppose en abusant de vos instincts grégaires ?
             
            Non, forcément, en dessous d’un certain Q.I. il n’est pas possible de comprendre quoi que ce soit...
             
            Et le pire reste bien que votre déliquescence cérébrale ne va pas améliorer votre QI, tout au contraire...
             
            Quel gâchis...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès