Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Gaspi la honte...

Gaspi la honte...

Le scandale du gaspillage cessera-t-il un jour ?

Que se passe-t-il aujourd’hui ? Comment le gens se comportent-ils ? Ont-ils encore vraiment conscience de leur présent et de leur futur ? Voient-ils vraiment l’avenir avec ses problèmes grandissants, ses difficultés futures, sa crise sociale et économique qui ne fait que commencer ?

Alors, venons-en aux faits essentiels. Les français gaspillent et en particulier les produits alimentaires. La preuve est bien réelle, telle que nous venons de la décrypter dans l’enquête d’Envoyé Spécial du jeudi 10 novembre.

Le gaspillage commence dans les cantines et restaurants scolaires où dans une moyenne nationale plus de 25 % des produits élaborés en cuisine partent à la poubelle. Ce gâchage se constate en particulier chez les adolescents qui n’hésitent pas à se servir copieusement pour abandonner un plateau repas à peine entamé qui au final partira à la poubelle.

Mais le problème ne s’arrête pas là.

C’est ainsi que de trop nombreux consommateurs gaspillent sur tous les types de produits alimentaires ou non et tous les jours quiconque peut constater en passant dans la rue l’état des poubelles qui débordent de tous les côtés. Une situation qui n’a rien d’extraordinaire quand on sait que chaque français jette en moyenne 20 kilos d’aliments par an à savoir : 7 kilos de nourriture encore emballée, et 13 kilos de nourriture composée de restes de repas, mais aussi des fruits et des légumes à peine abîmés et non consommés.

De même, c’est le cas de la plupart des supermarchés qui jettent sous divers prétextes, des marchandises alimentaires proches d’une date de péremption mais parfaitement consommables, alors que ces produits détruits par la javel pourraient tout bonnement venir remplir les caisses encore souvent trop vides des associations caritatives.

De la sorte, à tous les niveaux de la chaîne de production, de vente ou de consommation, cette pratique est généralisée, et elle atteint des sommets stupéfiants : un quart de la nourriture mondiale finit à la benne à ordures alors qu’elle pourrait encore être consommée.

Face à ce scandale alimentaire, il y a de partout en France et dans le Monde, des personnes qui vivent dans la misère, faute de nourriture, comme des millions d’enfants qui meurent de faim un peu partout sur la planète.

Cette situation est devenue intolérable. Il est devenu grand temps de sensibiliser les citoyens – consommateurs afin de réduire un gaspillage anormal et indécent.

Quant aux supermarchés, une loi devrait les obliger à ne plus jeter leurs surplus consommables, mais en faire don aux associations caritatives, tels que les Restos du Cœur, la Croix Rouge, le Secours Catholique ou le Secours Populaire ou tant d’autres groupements à vocation humanitaire.

Dans la société actuelle où nous vivons, la première des priorités consiste à exercer les actions de solidarité et de partage. La crise, le chômage, la précarité, l’exclusion sont autant de critères qui doivent faire réfléchir ceux et celles qui ont la chance de vivre dans l’aisance, sans problème de fin de mois.

Ne soyons pas égoïstes ! Pensons à ceux qui ont faim et froid ! Pensons à ceux qui souffrent !

Pierre-Alain Reynaud


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 14 novembre 2011 13:42

    les legumes ceuilli vert et muri artificiellement ca pourri vite
    de la faute au citoyen, comme d’hab


    • roro46 14 novembre 2011 15:32

      C’est la faute au citoyen qui soutient ces pratiques, oui, en effet.


    • foufouille foufouille 14 novembre 2011 15:57

      c’est pas marque dessus


    • roro46 14 novembre 2011 18:07

      .......... Si.


    • foufouille foufouille 14 novembre 2011 20:25

      ? ?
      non
      le traitement est ecrit, des fois sur les legumes
      mais pas de je vais pourrir ou je suis bio hors sol

      le label terroir est souvent faux
      et pas de 100% francais
      avec une tonne de derogations


    • roro46 15 novembre 2011 03:31

      on sait ce qui est vendu en grande surface ; on sait qu’une tomate d’hiver n’a pas murie toute seule ;
      on sait qu’en magasin bio ou mieux en direct producteur, on a des vrais légumes de saison
      (et puis franchement, certains « légumes » le portent sûr eux, non ?)

      ce n’est pas l’information qui manque ; tout le monde sait ça maintenant ; ou si il ne le sait pas, c’est qu’il fait expré

      alors, comme pour les politiques, on a les légumes qu’on mérite ; c’est pas la main du marché qui met les bulletins de vote, ni les courses dans le caddie

      arrêtons d’en acheter ; c’est pas eux qui ont le pouvoir de décision, c’est nous


    • foufouille foufouille 15 novembre 2011 12:34

      le bio qui vient d’espagne est pas mur
      pareil pour le fruit qui vient du sud
      pour consommer local, faudrait que ca soit possible
      et a un prix corect par rapport au smic


    • foufouille foufouille 15 novembre 2011 12:35

      a part sur les brocantes et foires, les legumes sont tous laves et normalises


    • roro46 16 novembre 2011 10:03

      je ne parle pas de la bio qui vient d’espagne (et là en l’occurence, c’est effectivement marqué dessus !!)

      Par contre, c’est tout à fait possible de consommer local et pas cher si on se donne un peu de « mal » à chercher les producteurs dans son coin.
      Les tarifs de vente directes au producteur bio sont très souvent largement avantageux, même par rapport à ceux de grandes surfaces
      Et puis même si c’était le même prix, ça vaut quand même encore le coup


    • Robert GIL ROBERT GIL 14 novembre 2011 15:39

      Le bonheur est désormais assimilé à la consommation. Jamais au cours de
      l’histoire il n’a été produit autant de richesses, mais 80% des ressources de la
      planète sont consommées par seulement 20% de la population. Notre économie
      veut que nous fassions de la consommation notre mode de vie, il nous faut
      consommer, toujours plus, nous sommes la civilisation du « prêt-à-jeter ». Les
      spécialistes du marketing s’efforcent de nous vendre de plus en plus d’objets
      inutiles, pour faire croire aux consommateurs que l’accumulation matérielle est
      une fin en soi.........
      http://2ccr.unblog.fr/2011/01/03/de-quoi-avons-nous-besoin/


      • Robert GIL ROBERT GIL 14 novembre 2011 18:44

        vous confondez les ressources de la planete avec les richesses produites. ...


      • Robert GIL ROBERT GIL 14 novembre 2011 19:55

        oui, mais c’est les pays du nord qui pillent les ressources du sud et qui produisent des richesses avec . Quand a votre consideration a la seule richesse qui vaille, elle est un peu triste !
        Voici ci-dessous un article qui illustre parfaitement ce que je vous dit :
        http://2ccr.unblog.fr/2011/09/26/lafrique-cle-du-developpement-economique-mondial/


      • nenecologue nenecologue 14 novembre 2011 19:18

        oui c’est marrant comme c’est toujours là ou il y a le plus de naissance qu’il y a le moins à manger ...

        Et si la solution c’était de faire moins de gosses ?

        Oups ce que je viens de dire n’est pas politiquement correct.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès