Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Gay Pride : gays, trans et hétéros main dans la main

Gay Pride : gays, trans et hétéros main dans la main

Ce samedi 10 juillet se déroulait à Marseille la dernière Gay Pride 2010 de l’hexagone. A l’origine de ce mouvement international, les émeutes Stonewall (New York) de 1969, où de nombreux homosexuels se rebelleront violemment contre les forces de police afin de prôner leurs droits et leur reconnaissance. Depuis, les mentalités n’ont que guère évolué et la Gay Pride, aussi appelée La marche des fiertés, apparaît comme un évènement unique où l’homosexualité n’est plus dissimulée mais partagée ostentatoirement. Et cela fait du bien. Compte rendu, en direct du vieux-port.

Un évènement cosmopolite

Ce qui étonne le plus dans ce genre de manifestation est l’incroyable solidarité de son essence. Car, au-delà du cliché d’homosexuels androgynes et autres travestis édulcorés, la Gay Pride est avant tout une manifestation où toutes les couches sociales de la société se rencontrent. Bref, un évènement cosmopolite, à l’image de la cité phocéenne. Ici, jeunes, moins jeunes, blancs et noirs partagent donc une cause commune qui se nomme la solidarité.
Oui, mais quelle solidarité ? Solidarité législative, morale, affective ? La question semble difficile car le débat républicain et démocratique reste encore et toujours au point mort. D’où la revendication principale du cortège de tête qui organisait le défilé : « Tous citoyens ! Tous égaux ? ». Dans un monde où les homosexuels sont parfois persécutés à mort, la France fait parfois pâle figure à coté de certains voisins européens comme par exemple l’Espagne, où le mariage homosexuel est reconnu. Les revendications étaient donc avant tout d’ordre législatif : PaCS, mariage, adoption, les traditionnelles questions étaient, tel un véritable cercle vicieux, celles de toujours. A grands coups de slogans humanistes ravageurs, les associations n’hésitaient pas à rappeler l’incroyable mais agréable décision de la cour de cassation, qui a récemment accordé l’homoparentalité à un couple lesbien. Mais l’exception doit désormais servir de règle.

De nombreux hommages, saupoudrant la marche de quelques touches émotives entres deux morceaux d’électro, étaient eux-aussi présent, comme celui accordé à Ebrahim Hamidi, jeune iranien homosexuel condamné à mort dans son pays.
 
Un contre-pouvoir exceptionnel 
 
Mais ces revendications là étaient-elles toujours partagées par l’ensemble du cortège ? Pas si sûr, comme en atteste les propos de Benoit, étudiant en droit : « Je suis ici pour, bien entendu, soutenir les homosexuels et autres transsexuels qui souvent considérés comme des sous-citoyens. Néanmoins, le débat sur la parentalité homosexuelle est plus complexe que les associations semblent l’affirmer ». Pour d’autres, cette Gay Pride est aussi un divertissement non négligeable sous ce soleil de plomb : « Je viens ici aussi pour m’amuser. Ecoutez de la musique électronique, en pleine rue et en pleine journée est particulièrement trippant. Mais je soutiens amplement la cause homosexuelle, du mariage à l’adoption », assure Mélanie, une jeune marseillaise.


Les motivations variaient donc du simple au double. Néanmoins, par sa vitalité, son humanisme et sa fraicheur, la Gay Pride constitue un indéniable contre-pouvoir exceptionnel, en ces temps de privatisation intense de l’espace public. Voir une jeune handicapé en fauteuil roulant brandissant une feuille A4 diffusant l’explicite message « Free Kiss » et se faisant embrasser par la première inconnue ne pourra qu’émouvoir. Et c’est tant mieux. Même si certains riverains semblent gêner par le bruit du cortège.

La démarche, dans son fond, rappelle d’ailleurs celle de Reclaim the Streets, célèbre collectif altermondialiste. Le temps d’une après midi, la rue appartient entièrement aux citoyens. Et même à ceux qui sont homosexuels.

 
Photos prisent par l’auteur.
Première photo : La place Castellane
Deuxième photo : La rue de Rome pleine de couleurs

Moyenne des avis sur cet article :  2.12/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Bruno R. Bruno R. 15 juillet 2010 12:22

    Il est vrai que les pays où dominent des gouvernements religieux sont particulièrement cruels envers les homosexuels.
    Après, il ne s’agit pas seulement de l’islam, car n’oublions jamais l’attitude générale tenue par l’église catholique envers l’homosexualité :

    Mais, bien évidemment, les dictatures islamistes font parties de ce florilège de haine.

  • anty 15 juillet 2010 13:06

    Il est dommage que sous le couvert de respectabilité vous avez fait supprimmer deux fois mon post tout à fait anodin


  • Bruno R. Bruno R. 15 juillet 2010 13:35

    Ce n’est pas moi qui ai supprimé vos commentaires haineux et discriminatoires mais la direction même d’AgoraVox. Mais, la liberté d’expression ayant ses limites abordables, j’aurais pris agréablement le soin de vous faire taire par le biais de la suppression de vos commentaires, peu construis et homophobes.


  • okidocman okidocman 15 juillet 2010 20:36

    c’est une photo recente ?


  • le-Joker le-Joker 15 juillet 2010 13:10

    Vous pensez que c’est en défilant dans des postures exubérantes que vous ferez passer un quelconque message de tolérance et de compréhension des homosexuels ?
    Je crois au contraire que vous ne faites que convaincre les convaincus et exacerber les réticents.
    De plus l’homosexualité n’implique pas forcément des attitudes exubérantes où la provocation se mêle aux revendications annulant de par cette attitude provocatrice le bien-fondé d’une démarche quelle qu’elle soit.
    L’homosexualité ce n’est pas se trimbaler avec un plume dans le cul en s’agitant tels des objets de foire.
    Il existe fort heureusement des homosexuels qui savent se tenir comme n’importe quelle personne quelle que soit leur sexualité.
     


    • Bruno R. Bruno R. 15 juillet 2010 13:51

      "L’homosexualité ce n’est pas se trimbaler avec un plume dans le cul en s’agitant tels des objets de foire."

      Vous n’avez pas du assister à beaucoup de Gay Pride ou de manifestations homosexuelles. Comme je le souligne dans l’article, ce genre d’évènements va bien au delà de vos clichés populistes et stigmatisant. Les homosexuels qui y participent « savent se tenir » selon vos codes sociaux. De plus, certains extravagances qui semblent vous gêner, permettent une certaine auto-dérision : les homosexuels frappent là ou ca fait mal, et cela semble particulièrement réussir, comme en attestent vos propos.


    • le-Joker le-Joker 15 juillet 2010 19:14

      Je vous remercie de votre réponse. J’aimerai cependant attirer votre attention sur un point notamment qui est desservit par l’exubérance dont nous parlons. Avoir du recul sur soi est une bonne chose et cela peu importe sa condition mais être exubérant lorsque par exemple on revendique la possibilité de l’adoption pour les couples homosexuels là cela me parait carrément déplacé et totalement hors sujet.
      A mon avis, ça n’est que le mien, les homosexuels ne se rendent pas crédibles en adoptant des attitudes comme celles-ci en évoquant par exemple le droit à l’adoption.
      La cage aux folles c’est amusant au théâtre ça l’est déjà beaucoup moins quand il s’agit de confier un enfant à des parents adoptifs fussent-ils homosexuels.


    • adjudant-Chef Teigne adjudant-Chef Teigne 15 juillet 2010 20:14


      je suis en partie d’accord avec le-Joker et votre réponse je l’a trouve assez méprisante ;
       
      moi j’allais de temps en temps à la Gay Pride, car peu m’importe les préférences sexuelles des uns et des autres, après tout chacun peut changer : à certains moments de sa vie on est homo et à d’autres hétéro ;

      mais je trouve qu’à un certain moment il faut savoir évoluer et inventer des manifestations plus perspicaces, et qui intervenir les facultés intellectuelles, de la réflexion... ; bref, la Gay-Pride me paraît vieillotte et fait de plus en plus penser, cruellement, au film la « Cage aux folles »


    • anty 15 juillet 2010 13:27

      A l’auteur

      si vous vous attendiez qu’ à des critiques positive il fallait publier votre article chez têtu
      ou comme vous savez il n’y a aucune critique contraire.
      Encore un journal totalitaire à l’instar de l’huma ou aucune critique divergente ne peut s’exprimer ...


      • Bruno R. Bruno R. 15 juillet 2010 13:54

        Je ne m’attendais certainement pas à des commentaires positifs.
        J’accepte les divergences construites et non les divergences discriminantes et homophobes.


      • DESPERADO 15 juillet 2010 15:58

        A l’auteur 

        Ne pensez vous pas que ce genre d’évènements amènent à la singularisation de l’homosexualité plutot qu’à sa banalisation. ?
        Il n’y a pas d’hétéro pride que je sache ?
        Cordialement

      • anty 15 juillet 2010 16:11

        Il n’y a pas d’hétéropripe qui vient emmerder les homos sous ses fenêtres en réclamant des droits spécifiques pour les héteros


      • Bruno R. Bruno R. 15 juillet 2010 16:38

        @DESPERADO

        Bonjour,
        Votre raisonnement est logique mais je ne le partage pas. L’homosexualité se vit aujourd’hui dans la peur et dans le secret ; que ce soit au niveau familial, professionnel ou amical d’ailleurs.

        Ce genre de manifestation n’est pas si singulier que cela : pour les sans papiers, par exemple, il en existe des similaires. Les couches les plus fragiles et les moins représentées de la société peuvent, grâce à ces évènements, représenter un véritable pouvoir et une véritable existence. Ce n’est, finalement, que de la communication ; et bien sur, de la revendication.
        Comme une grève classique.
        C’est en tout cas mon humble avis.

        Cordialement.


      • DESPERADO 15 juillet 2010 17:12

        A l’auteur.

        Votre raisonnemenr était vrai il ya 30 ans.
        Mais la récurrence de cet évènement,chaque année, fort tourné vers le sexe, n’amène rien de neuf.
        Si ce n’est une exhibition.
        En Belgique le prochain premier ministre est homo, le Maire d’une des plus grandes villes au monde est homo, ainsi que de nombreuses stars dans l’art en général se déclarent homo,la présentatrice la plus célèbre aux Usa (pourtant puritain) est homo.
        Votre comparaison avec les sans papiers est limite.
        Je ne connais aucun homo qui s’est vu refuser un logement ou un boulot parce qu’il était homo.
        Par contre des sans papiers des arabes des noirs des chinois homo ou pas j’en connais des masses.
        Je vous rejoins sur l’acceptation de l’homosexualité au sein des familles, c’est un autre débat.
        La gaypride n’aide en rien l’acceptation de l’homosexualité dans les familles.
        La peine de mort à été aboli par décret politique et non par volonté populaire.
        Pour l’homosexualité la loi a tranché , c’est autour du peuple de l’accepter.
        Je pense que la stratégie de la provocation ne marchera pas sur des couches dites populaires.
        Cordialement


      • Bruno R. Bruno R. 15 juillet 2010 18:59

        Vous signalez des exemples qui sont des personnalités médiatisées et qui possèdent une autorité certaine. L’homosexualité est nettement plus accepté envers ces « types » de citoyens.
        L’exemple des sans papiers était à titre comparatif dans le sens où ils font parti des minorités sociales ne possédant pas les mêmes droits. Leur situation est, dans certains points de vue, nettement plus grave, je vous l’accorde.

        Vous citez comme exclusion le racisme. Il n’existe pourtant pas des personnalités noires ou de types maghrébines ? L’exemple le plus flagrant est envers les sportifs de haut niveau. Certaines personnes sont racistes mais en acceptent véritablement d’autres, tant que celles-ci sont performantes dans l’équipe qu’elles supportent.
        Néanmoins, le racisme existe, et la discrimination avec. Tout comme pour les homosexuels.

        Et ce n’est pas parce que les discriminations sont parfois moindres qu’elles n’existent pas. Certains homosexuels se font tabasser. Ce serait de la mauvaise foi d’affirmer que ces derniers ne constituent pas une minorité fragile dans nos sociétés. La gay pride sert à combattre, tout simplement, cela.
        Chacun aura ensuite sa propre opinion sur l’efficacité de ce type de manifestation. Mais, par son existence, elle permet de briser de nombreux tabous.


      • DESPERADO 15 juillet 2010 21:01

        vous vous trompez et ce message ne sera pas reçu.

        La gaypride est le contraire de ce qu’il faut faire.

      • oncle archibald 19 juillet 2010 08:32

        « L’homosexualité se vit aujourd’hui dans la peur et dans le secret »

        Vous faites bien de le préciser, on ne s’en rend pas compte dans le quartier du marais ...

      • edzez edzez 15 juillet 2010 16:58

        tu as vu ça.
         smiley


      • Ouallonsnous ? 16 juillet 2010 00:32

        Avec le degré de corruption dans lequel est tombé notre pays, rien d’étonnant que les cas psychiatrique genre gilou comme les déviants homosexuels se montrent. Ils ne sont plus soignés !


      • silversamourai silversamourai 15 juillet 2010 16:53

        Bonjour,

        quelqu’ un peut-il m’éclairer sur les liens entre « fierté » et le fait d’avoir telle orientation sexuelle ?

        En déclinant les différends sens de fierté .


        • AlbatrosE AlbatrosE 15 juillet 2010 17:24

          La Gay Pride, la discrimination positive, le communautarisme, la fausse rébellion, la fausse provocation en montrant son cul - ce qui ne choque plus le bourgeois depuis longtemps - voilà ce qu’il reste à la gauche qui a renoncé aux vrais combats progressistes !

          Pendant ce temps, on ne parle pas de :
          Chômage ;
          Précarité ;
          Délabrement de l’instruction ;
          Régression des droits sociaux ;
          Répression des mouvements sociaux et de la jeunesse ;
          Politiquement correct ;
          destruction des nations protectrices des citoyens ;$
          terrorisme bancaire mondialiste ;
          management, manipulations mentales et scientologie ;
          ...

          La Gay Pride, c’est le combat des idiots utiles et des imbéciles heureux dont parle Alain Soral ; et quand ils occupent l’espace public, c’est autant de temps de cerveau gagné pour le système.


          • anty 15 juillet 2010 17:28

            Jusqu’où ira la censure d’AV en faveur des homos

            A chaque article sur les homos on censure un ou deux de mes posts souvent anodin

            Je signale que AV bien des gens insultent des personnes sans que personnes ne s’émeuven

            pourquoi censure -t on des posts anodins qui ont tort de rétablir une certaine vérité sur les homos

            si ces gens ont envie de sortir de plackard qu’ils sortent sous la vraie lumière


            • anty 15 juillet 2010 18:16

              Je constate avec stupéfaction qu’on a supprimé tous mes posts concernant la santé mentale et physique des homos ainsi que mes interrogations sur ce que les homos disent et pensent de nous sous la rubrique d’hétérophobie.

              Les forces occultes pro homos ravagent déjà le très démocratique site d’AV ?

              Peut-on aujourd’hui critiquer les homos sans se faire censurer ?


              • Shaytan666 Shaytan666 15 juillet 2010 18:28

                Vu que vos postes ont été supprimé, je n’ai pas pu les lire. Les homos n’ont pas une plus mauvaise santé mentale ou physique que vous et moi.
                Je suis un défenseur de la cause homosexuelle, ce sont des gens comme vous et moi par contre j’estime que des manifestations comme la gay pride ne font pas avancer leur cause et ne servent qu’à enfermer des gens comme vous dans leur homophobies et qui considèrent tous les homos comme de grandes folles se promenant le cul nu.


              • Shaytan666 Shaytan666 15 juillet 2010 20:00

                Non je suis une lesbienne, j’adore les femmes  smiley
                Et pourquoi faudrait-il être homo pour défendre leur cause ?


              • bob 15 juillet 2010 20:08

                Tragique condition que celle qui consiste à exhiber sa sexualité ( et parfois même sa nudité) pour ètre « entendu ». Les homosexuels que je connais sont respectable et ne paradent pas dans ce type de manifestation grotesque. Ils ont des points de vue variés et cultivés, le tout plus ou moins ouvert d’esprit. Les homosexuels ne sont pas tous un morceau de viande hétérogène obéissant à une musique répétitive et obsédé par leur prochaine partie de jambe en l’air.

                Ceci dit, ces shows servent peut-ètre à autre chose : comment trouver la prochaine paire de fesses pour ce soir : pauvre respectabilité.

                J’ajoute que la sexualité comme seul projet de vie me parait quelque peu limité. Il m’avait semblé que cette facette de l’ètre humain était une affaire privée ( hétéro comme homo d’ailleurs) et non pas un « spectaculaire show public » ne démontrant rien si ce n’est un manque de pudeur et une absence de projet.

                @ l’auteur,

                Vous qui ètes porté sur le cinéma, ne pensez-vous pas vous valoriser davantage en exprimant vos opinions sur telle ou telle facette du septième art plutôt que de vous pâmer d’adoration devant un cirque ?

                Enfin, quel est le point commun entre homos et trans ???


                • Bruno R. Bruno R. 16 juillet 2010 10:06

                  Mon article est avant tout un article privilégiant des faits et non pas mes opinions personnelles.
                  Il est en ce sens que très peu engagé. Ce sont dans mes commentaires que je défends mes idées face à la désinformation humiliante des différents utilisateurs.

                  • La plupart des commentaires reposent sur des clichés insupportables de ce genre de manifestation et qui soulignent la manipulation des médias généralistes : il n’y a que très peu d’homosexuels exubérants dans une Gay Pride. Sortez de vos clichés et essayez de parader durant quelques minutes pour vous faire votre propre avis et non pas l’avis de la masse.
                  • Vous signalez qu’exhiber sa sexualité pour se faire respecter est une tragique condition. Le problème homosexuel est un problème de discrimination envers des personnes qui n’ont pas la même sexualité. Il semble logique que cette « sexualité » (dans le sens orientation et non « acte ») est évidemment exhiber.
                  • Le point commun entre homos et trans est leur exclusion sociale.
                  • Je suis porté sur le cinéma, mais quel rapport avec mon article ? Vous vous permettez de juger mes compétences sans aucunes craintes grâce à votre relative anonymat derrière votre écran d’ordinateur. C’est ce qui se nomme la lâcheté.

                • Shaytan666 Shaytan666 16 juillet 2010 11:02

                  J’ajoute que la religion comme seul projet de vie me parait quelque peu limité. Il m’avait semblé que cette facette de l’ètre humain était une affaire privée ( chrétiens, juifs, musulmans, d’ailleurs) et non pas un « spectaculaire show public » ne démontrant rien si ce n’est un manque de pudeur et une absence de projet.


                • bob 16 juillet 2010 15:59
                  « Mon article est avant tout un article privilégiant des faits et non pas mes opinions personnelles.
                  Il est en ce sens que très peu engagé  » : Voilà qui est surprenant :
                   
                  - Tout d’abord écrire un article à ce propos montre qu’il s’agit d’un évènement qui vous touche
                   
                  - les termes tels que « et cela fait du bien », « incroyable »,« l’exception DOIT servir de règle », « vitalité, humanisme » prouvent que vous ne décrivez pas de manière neutre une situation mais que vous ètes très favorable à ce type de mouvement. Vous mentez en prétendant que vous n’ètes que très peu engagé. Sur les commentaires sur votre article, je ne vous donne mon opinion que sur l’article lui-même ne m’inférez pas les propos des autres merci.
                   
                  - Sur l’aspect nu de certains manifestants, s’il est évident que tous ne sont pas nu, un bon nombre l’est et cherche ainsi à choquer l’opinion publique. Hormi le choc qu’est ce que cela apporte à la cause homosexuelle ? rien.
                   
                  - Ou avez-vous vu que se mettre nu en public est un apport nécessaire à la mise à niveau des droits des homosexuels par rapport aux hétéros ??? Quel est le rapport entre nudité et discrimination ???
                   
                  - Est-ce que votre marche est axé homos/trans ou exclus ? Les homosexuels ne sont pas exclus socialement puisqu’ils arrivent à s’insérer dans la société. Qu’en est-il des chômeurs, des clochards, etc... ( pas de marche pour eux ?).
                   
                  - Le rapport, puisque vous ne l’avez pas compris, est la valorisation de l’ètre humain par ce qu’il fait et non pas par la prochaine partie de fesse qu’il se programme grâce à un spectacle bidon et obsolescent. Je n’ai jamais effectué de jugement sur vos qualités et vos goûts mais vous le sauriez si vous saviez lire. Quant à vos insultes, elles sont révélatrices des sentiments que vous exprimez vis à vis des gens qui ne pensent pas comme vous : commencez par une introspection avant de déblatérer sur des choix de vie ou de société que seuls les autres doivent respecter.

                • bob 16 juillet 2010 17:59

                  @ Shaytan666

                  Voyons, voyons,

                  Vous ètes athée mais sataniste : n’y-a-t-il pas comme un paradoxe ?
                  Vous vomissez les religions ( pour reprendre vos termes ) mais ètes sataniste, n’est-ce pas un paradoxe ?
                  Vous ètes noble et sataniste, n’est-ce pas ce que l’on appele un décadent ?
                  Quant à ètre sataniste sans aucune notion d’occultisme, cela relève de la pure bêtise.

                  Finalement, vous ètes un troll n’est-ce pas ?


                • LE CHAT LE CHAT 15 juillet 2010 22:00

                  à poil avec une plume dans le cul , au moins ils avaient pas trop chaud à Marseille !  smiley
                  mais c’est pas comme ça qu’on gagne des points dans l’opinion publique pour exiger de se voir par exemple confier des enfants ....
                  ils sont gays , c’est leur problème , mais aller le crier sur les toits déguisés en drag queen , c’est d’un mauvais goût absolu !


                  • Ancalimon Ancalimon 16 juillet 2010 08:45

                    Si cette manifestation est un bon moment de de folie, comme les carnavals du moyen-âge, de là à en faire un contre-pouvoir...

                    En ces temps de repli sur soi et de tendance communautariste, je ne suis pas sûr que les objectifs initiaux de la gay-pride soient encore d’actualité.
                    Comme d’autres, je pense même qu’elle pourrait desservir la « cause » en exacerbant les clivages entre les citoyens.

                    • Bruno R. Bruno R. 16 juillet 2010 10:10

                      Ceci est votre avis et je le respecte.
                      Je trouve justement que ce genre de manifestation élimine de nombreux clivages car ces dernières sont composées de toutes les couches sociales de la société.


                    • DESPERADO 16 juillet 2010 11:46

                      L’auteur

                      Vous n’avez pas l’air de saisir.
                      Pour combattre l’homophobie il faut être avec le peuple , pas à côté ou sur des chars.
                      Saisissez ?

                    • Bruno R. Bruno R. 16 juillet 2010 11:53

                      Votre ton est irrespectueux. Je vais utilisez votre propre syntaxe même si celle-ci me déshonore.

                      Je n’ai pas le même avis que vous. Comprenez ?
                      Le peuple est dans la rue et non pas devant son écran d’ordinateur à cracher sa haine. Comprenez ?
                      La rue est le premier outil de communication du peuple. Comprenez ?


                    • DESPERADO 16 juillet 2010 12:52

                      L’auteur

                      Je ne vois pas ou j’ai été irrespectueux.
                      Ne pensez vous que votre posture est un peu braquée ?
                      J’essaie juste de vous faire comprendre que l’homophobie est une discrimination qui se combat dans les contextes ou ils ont lieues et non pas à poil sur des chars.
                      La rue , ne me parles pas de rue, stp.
                      La rue est contre ce genre de manifestation.Fais un sondage et tu verras.
                      Au risque d’être démagos, je préfère des actions types humanitaires plutot que cette démonstration qui coûte un pont à la mairie.
                      C’est quoi le plus important votre petite démonstration annuelle ou le combat contre l’homophobie au quotidien ?
                      En réalité vous nagez en plein communautarisme.
                      Vous devriez vous ouvrir un peu sur d’autres perspectives de combat.
                      Mais je respecte votre bonne foi et bonne volonté.




                    • Ancalimon Ancalimon 16 juillet 2010 13:08

                      @Bruno


                      Toutes les couches sont certes représentées mais les ne sont pas représentatives dans le sens où une majorité de nos concitoyens n’adhèrent pas à cette manifestation ou s’en estiment exclus.
                      Encore une fois, je ne suis pas certain que la gay-pride soit une réussite en matière de mixité sociale et qu’elle puisse résoudre les problèmes, réelle, que rencontres les homos notamment dans certains quartiers et chez les jeunes, chez qui l’on constate une recrudescence de l’intolérance.

                      Je vois cette manifestation comme un défouloir nécessaire mais pas comme une action ayant des répercutions sur la vie de tous les jours.

                    • Bruno R. Bruno R. 16 juillet 2010 14:02

                      Je suis d’accord avec vous sur votre dernière phrase. Nécessaire mais pas déterminante.


                    • anty 16 juillet 2010 10:35

                      Vu le nombre des posts disparus(au moins une dizaine) pas tous favorables aux homos
                      loin s’en faut
                      je suggère à l’auteur d’aller écrire ses articles sur des sites homos ou il ne craindra pas des critiques souvent justifiées.

                      Heureusement que ces genre d’articles sont de plus en plus rare sur ces site.
                      Ce n’est pas la peine de discuter d’un problème ou tout avis est évincé de lors qu’il ne plait pas.
                      La discussion est totalement orienté

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès