Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Gendarmes à la maternelle : délinquant à trois ans ?

Gendarmes à la maternelle : délinquant à trois ans ?

L’hystérie sécuritaire jusqu’où ?

3 ans"Monsieur l’Inspecteur d’Académie, vendredi 6 février 2009 à 11h00 les gendarmes sont entrés dans l’établissement dont j’assure la direction, ils ont traversé la cour au milieu des élèves et ont demandé à me parler au sujet d’un élève, écrit Armelle Huitric, professeur des écoles et directrice d’école maternelle dans le Gers, au début d’une lettre ouverte qu’elle a choisie de rendre publique. Les gendarmes m’ont interrogée sur le comportement, l’assiduité et la tenue vestimentaire de cet élève. Je suis directrice d’une école maternelle, cet élève est en petite section, il n’a que trois ans. Je me permets de vous adresser cette lettre car que je suis encore choquée de cette intrusion et des questions posées, relevant beaucoup plus d’appréciations que de remarques reposant sur des faits réels constatés. Comment le comportement d’un élève dans la structure école peut-il être interprété à l’extérieur par des personnes non qualifiées ? Jamais les gendarmes n’ont fait allusion à une suspicion de mauvais traitement à l’encontre de cet élève, ils ne m’ont pas plus questionnée sur ses propres représentations de sa vie à la maison ou à l’école. Que voulaient-ils me faire dire en m’interrogeant sur son comportement, son absentéisme ou sa tenue vestimentaire ? Cet enfant ne pose aucun problème au sein de l’école. En quoi la tenue vestimentaire d’un enfant de trois ans peut-elle poser un problème d’ordre public ? L’école n’étant obligatoire qu’à partir de six ans en quoi l’absentéisme de cet enfant plutôt que d’un autre qui a prolongé ses vacances, peut-il interroger ? Une enquête est-elle en cours ?"

Les questions que pose la directrice de la maternelle sont pertinentes. D’où viennent ces nouveaux comportements qui voient les gendarmes s’immiscer de plus en plus souvent à l’intérieur des établissements scolaires ? Armelle Huitric le rappelle, plus loin dans sa lettre : "Ces dernières semaines dans des écoles voisines, des directeurs ont été interrogés sur leur participation et celle de leurs collègues aux mouvements de grève, ailleurs ce sont les évaluations CM2 qui se sont déroulées sous murhaute surveillance, que se passe-t-il ? Pourquoi et à la demande de qui les gendarmes investissent-ils les écoles ? Que dire des rafles d’enfants sans papiers, qui nous renvoient à une période bien triste de notre histoire ?" Encore ne mentionne-t-elle pas ici les opérations anti-drogues, avec chiens dans les classes elles-mêmes ou bien alignés tous face au mur, à la sortie du bus scolaire* !

Comment comprendre qu’ainsi, aujourd’hui en France, des gendarmes viennent mener une enquête dans une maternelle, interrogeant la directrice sur le comportement d’un gosse de trois ans ? On ne peut que faire un parallèle avec les préconisations décomplexées du parti au pouvoir : "Le rapport Varinard (...) propose de réformer l’ordonnance de 1945 sur la délinquance des mineurs, résumait ainsi RMC en fldécembre 2008, au moment de la remise dudit rapport à Rachida Dati. Ce texte préconise, entre autres, un abaissement de la responsabilité pénale de 13 à 12 ans. Frédéric Lefebvre, porte-parole de l’UMP, justifiait lundi cette décision et relançait un peu plus le débat ultra-sensible du dépistage de la délinquance : «  Je ne pense pas que ce soit trop tôt, a-t-il dit au sujet de la proposition d’abaisser la responsabilité pénale de 13 à 12 ans. Moi, je souhaite qu’on aille même sans doute un peu plus loin, sur la question de la détection précoce des comportements. Cela a été dans beaucoup de rapports. On dit qu’il faut le faire dès l’âge de trois ans pour être efficace (note de RMC : une détection à but médical se fait à l’heure actuelle à l’entrée au primaire, vers 6 ans).  » Le débat fait rage entre les partisans d’un dépistage précoce et les opposants à ce « fichage » systématique", concluait l’éditorialiste de la radio. Quel débat en effet ! D’un côté, les UMPistes qui ont décidé, du haut de leur science infuse, qu’il fallait détecter les enfants susceptibles de devenir plus tard des délinquants dès le plus jeune âge. Histoire de racoler la frange de leur électorat à l’hystérie ultrasécuritaire irrémédiablement implémentée au cerveau par un cocktail détonnant : l’effet du matraquage médiatique, des manipulations politiciennes et de l’auto-hypnose. Une vision de la société où l’obsession du risque zéro crée une suspicion généralisée et une surveillance de plus en plus intrusive des citoyens, qu’on voudrait désormais voir démarrer dès les bancs de la maternelle.

A l’opposé de cette position, on a les spécialistes de la petite enfance. Qui dénoncent la dérive à l’œuvre. Lorsque le ministre de l’Intérieur Sarkozy avait, en 2006, déjà proposé la détection à trois ans, une pétition avait rapidement réuni plus de 200 000 signatures. Certains, comme le professeur Martine Myquel, chef de service pédopsychiatrie à Nice et membre de la Société française de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, tirent la sonnette d’alarme, dénonçant un risque important de prédétermination et de conditionnement par l’entourage : "Penser, quand on voit un enfant qui tape les autres, qu’il va être délinquant, c’est quasiment le programmer. Si tout le monde a dans la tête, les parents, l’école, une prévision qu’il va devenir délinquant, on va l’amener éventuellement à l’être. Au lieu de développer ce qu’il y a de positif chez lui." Mais pourquoi ce chiffre de trois pas de 0ans ? Tout est parti d’un rapport de l’Inserm. L’association Pas de 0 de conduite pour les enfants de trois ans résume parfaitement la problématique : "Janvier 2006, l’appel Pas de 0 de conduite pour les enfants de trois ans est lancé. Il dénonce une déviation prédictive de la prévention et s’élève contre les risques de dérives des pratiques de soins, notamment psychiques, vers des fins normatives et de contrôle social. Il appelle à un débat démocratique sur la prévention, la protection et les soins prodigués aux enfants. Très vite porté par près de 200 000 signataires, l’appel suscite un débat scientifique et de société d’une ampleur sans précédent, témoignant massivement d’un double refus : refus d’une prévention prédictive, du déterminisme biologique et du conditionnement car à trois ans, tout n’est pas joué ; refus ensuite, que la politique de sécurité s’empare des domaines qui relèvent de la politique de santé, notamment du dépistage précoce de problèmes psychologiques. (...) Dans le même temps, la validité scientifique de l’expertise de l’Inserm est de plus en plus contestée par l’immense majorité des professionnels concernés, par de très nombreux chercheurs et par de larges secteurs de l’opinion publique et des familles. Notamment, la pertinence de la notion même de "trouble des conduites". A la demande du ministre de la santé, saisi par Pasde0deconduite, l’Inserm organise un colloque le 14 novembre 2006. C’est quasiment à une contre-expertise collective sur la question du dépistage des « troubles des conduites » de l’enfant que se livrent tous les grands noms de la pédopsychiatrie française, et des pédiatres, psychologues, sociologues, épidémiologistes... Ce colloque dégage un rejet quasi unanime à l’égard des préconisations de dépistage précoce de la délinquance, d’un dépistage centré sur les seuls symptômes visibles, d’une approche sécuritaire des difficultés de santé. Tous les professionnels s’accordent sur la nécessité d’une prévention globale des troubles, dans le respect de l’humanité et de la singularité de l’enfant comme de sa famille."

affiche"Quand j’ai passé l’entretien de directrice en 2OO2, conclut notre professeure des écoles gersoise, personne ne m’a demandé si j’accepterai en tant que directrice de ficher mes élèves contre l’avis de leurs parents. Personne ne m’a prévenue que les gendarmes pourraient entrer dans l’école et m’interroger sur la tenue vestimentaire des enfants, le travail de mes collègues, ma participation à un mouvement de grève ou signaler un enfant sans papiers. Aujourd’hui, avec la mise en place du fichier Base Elève et Base Nationale Identifiant Elève, avec la loi sur la prévention de la délinquance, les devoirs de directrice d’école m’obligeraient à des comportements que je juge indignes d’un enseignant, dois-je y perdre toute humanité ? La déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen demeure la base des valeurs que je défends. En tant que directrice, je refuse de rentrer mes élèves dans le fichier Base Elèves sans l’autorisation de leurs parents, je refuse de répondre à des questions personnelles concernant un élève si elles n’ont pas pour but l’intérêt et la protection de l’enfant. (...) Je vous prie de croire Monsieur l’Inspecteur d’Académie à l’expression de mes respectueuses salutations, ainsi qu’à mon attachement à l’école publique, à la Liberté, à l’Egalité et à la Fraternité." Trois gros mots se sont glissés dans la dernière phrase : saurez-vous les retrouver ?

* voir nos billets Descente de gendarmes à l’école et Le gouvernement envoie les gendarmes à l’école pour effectuer de force ses évaluations bidon.


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • morice morice 17 mars 2009 13:19

     ....à 3 ans ??? bientôt des RFID implantées dans les couilles pour pister les spermatozoïdes ??? mais où va-t-on là ???? Encore Bravo, Mr Bonnet. En matière d’éveil aux consciences endormies, vous restez un maître. Quant au post qui précède, sachez qu’il émane de l’extrême droite, "internaute " étant répertorié ici comme tel : admirons au passage l’argutie de la couleur de peau : il essaie de discréditer, mais on sent bien que chez lui c’est l’inverse.... Mr Bonnet, continuez SVP à les secouer, ces cuistres.

    exemple de la prose du dénommé :

    Internaute
    La culture anti-capitaliste et anti-entreprise qui baigne nos médias devient franchement grottesque. Pour beaucoup trop de gens, le seul français valable est le français pauvre. Je me demande de quoi vivront les jornalistes quand on aura cassé la tirelire et dépensé son contenu.

    on peut en conclure qu’on peut être comme "internaute", d’extrême droite et riche : sacré Jean-Marie, va....


    • Bobby Bobby 17 mars 2009 15:50

      Oui Monsieur Renève... c’était déjà un projet du candidat Chirac si je me souviens bien. il n’a pas retenu l’attention des électeurs... tant pis pour eux !

      Quant à son remplaçant... le pire est à venir et personne ne semble s’en soucier vraiment. Le réseau d’amitiés franco-américaines est en place et peut fonctionner quelle que soit la couleur du pouvoir en place.

      Nous faudra t’il dans très peu de temps crier à l’unisson "Vivent les bleus" ? dans un élan de ferveur international où internet et tous les autres moyens de communications sont au service d’une politique unique, conservatrice et sans âme.

      Les moutons n’auront plus qu’à bèller tous ensemble sans orthographe, sans calcul, et sans aucune possibilité critique pour que quelques uns d’entre eux puissent leur pisser dessus.

      En attendant, amusons-nous de quelques clips vidéos, quelques bierres et rappelons nos souvenir d’un temps pas si lointain où en France il faisait bon vivre. Si le général à dû se retourner quelques fois dans sa tombe, j’eus préféré que le peuple voie plus clair avant la fin de l’exercice de Pompidou... raté !

      Bien navré !


       


    • Mouche-zélée 17 mars 2009 17:14

      Philippe Renève

      Agora-Vox est dans le giron de
      Cybion, ça y participe grandement croyez-moi ....


    • norbert gabriel norbert gabriel 17 mars 2009 15:35

      mais que font les parents d’élèves qui sont des électeurs, non ?


      • Traroth Traroth 17 mars 2009 18:19

        Ils regardent le foot et la Star Ac’... smiley


      • Bobby Bobby 17 mars 2009 15:54

        Oui Morice ! le post d’ "internaute" avait d’ailleurs disparu lorsque j’ai pris connaissance de ce bien bon article !


        • foufouille foufouille 17 mars 2009 16:11

          normal le fachisme est en marche
          bientot on portera un code barre, genre CI interrogeable a distance


          • chmoll chmoll 17 mars 2009 16:34

            oh peutains les cons !!!!


            • norbert gabriel norbert gabriel 17 mars 2009 17:01

              qu’est ce qui se passe dans le Gers ? c’est pas là qu’il y a eu nombre d’incursions de gendarmes dans des collèges sous prétexte de "prévention" anti drogue ??? pour faire de l’insécurité positive, a dit une andouille ministérielle...
              C’est un département de voyous potentiels gauchos-écolos dès la maternelle ?
              ou alors c’est un département pilote.... Bientôt, les mêmes méthodes dans toute la France, puisque ça ne suscite pas de gros mouvements d’indignation...


              • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 17 mars 2009 17:05

                Si je ne m’abuse, c’est la Préfète qui a parlé d’ "insécurité positive", démentie par Darcos.


              • norbert gabriel norbert gabriel 17 mars 2009 17:20

                exact, je me suis égaré, pardon pour l’andouille, qui n’a pas mérité ça... ldisons la préfète perroquette ???


              • Lairderien 17 mars 2009 17:22

                C’est un département qui vote à gauche, tradition rad-soc profondément ancrée jusque dans la campagne profonde..

                D’ou peut être l’idée que les gènes de la population ont été atteintes par le virus gauchiste !!!

                A quand la visite des gendarmes à la maternité, pour détecter les déviants hyper-précoces ????

                Bon c’est pour quand la révolte ????



              • Mouche-zélée 17 mars 2009 17:08

                Avec le recul et les événements internationaux de ces derniers mois ça ne manque pas de piquant ....

                Que pensez-vous des propos de Nicolas Sarkozy en mars 2007, ne seraient-ils pas antisémites, heureusement que ce n’est pas un goy qui a sorti ça, :

                "J’inclinerais, pour ma part, à penser qu’on naît pédophile, et c’est d’ailleurs un problème que nous ne sachions soigner cette pathologie. Il y a 1200 ou 1300 jeunes qui se suicident en France chaque année, ce n’est pas parce que leurs parents s’en sont mal occupés ! Mais parce que, génétiquement, ils avaient une fragilité, une douleur préalable. Prenez les fumeurs : certains développent un cancer, d’autres non. Les premiers ont une faiblesse physiologique héréditaire. Les circonstances ne font pas tout, la part de l’inné est immense."

                Sarkozy, Il répondant au philosophe Michel Onfray en mars 2007

                Depuis au moins 2004, à chaque fois que Sarkozy parle de la prévention de la délinquance, mentionne un certain rapport de l’INSERM. Ce rapport proposait, entre autres, de détecter les délinquants dès 36 mois d’existance et posait comme fondement que les "troubles du comportements" avaient un "taux d’héritabilité génétique de 50%" (résultat obtenu grâce à des expériences faites sur des souris mutantes).

                Pour la petite ironie de l’histoire, Sarkozy avait demandé à Arnaud Klarsfeld un rapport sur la délinquance qui reprenait encore et toujours, les conclusions de ce rapport. Le fils d’un héros de la traque des nazis défendant l’idée que la criminalité est génétique...

                				

                Mon lien : Blog sans tabou


                • Mouche-zélée 17 mars 2009 17:39

                  J’ai oublié ces Sarkonneries là :

                  "La vie spirituelle constitue généralement le support d’engagements humains et philosophiques que la république ne peut pas offrir, elle qui ignore le bien ou le mal".

                  "Le besoins spirituel, l’espérance, ne sont pas satisfaits par l’idéal républicain ""Dans la transmission des valeurs et l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé".

                  Ou même :"Je suis convaincu qu’un esprit religieux et la pratique religieuse peuvent contribuer et réguler une société de libertés" .

                  "Comme Benoït XVI , je considère qu’une nation qui ignore l’héritage éthique, religieux, spirituel de son histoire commet un crime"


                • Gonzague gonzague 17 mars 2009 18:00

                  "Le fils d’un héros de la traque des nazis défendant l’idée que la criminalité est génétique..."

                  Tiens, Mouche-Zélée, première fois que je lis une réflexion pertinente de votre part. Même si c’est faux, car Klarsfeld ne défend pas cette idée mais plutôt celle que la délinquance, c’est mal et vraiment pas bien, et qu’il faut la combattre au lance-flammes, il est bon de mettre les barres sur les T et les poings sur la gueule : l’imbécile Arno a démontré dans son rapport tout aussi succinct que ridicule qu’il ne connaissait pas plus les multiples causes des différentes sortes de délinquance que moi la recette de l’osso bucco à la milanaise. En se penchant comme le fait l’autre abruti (Nicolas Sarkozy, qui est catholique au contraire de ce que vous prétendez) sur les seules conséquences, il joue le même jeu que celui auquel les américains s’adonnent avec une joie certaine, à savoir la répression.
                  Une société mérite selon moi la violence qu’elle génère, au même titre que les américains ont mérité de se prendre 4 avions sur la gueule. (même s’il est vrai que le côté religieux de l’acte est gênant)

                  PS : Je sais, je suis un peu hors-sujet. Mais juste un peu.

                  http://loumintope.blog.lemonde.fr/


                • Serge Serge 17 mars 2009 17:28

                  A quand la détection précoce des futurs Bush,Sarkozy,Madoff et autres profiteurs du système qui se gavent et laissent des millions d’êtres humains dans la misère ou sont à l’origine du déclenchement de guerres pour assurer toujours plus de profits aux trusts industriels et institutions financières ? Il est vrai que ces parasites ne sont jamais catalogués délinquants !Ce sont des " décideurs !!! " Ah ! le vocabulaire...


                  • Le péripate Le péripate 17 mars 2009 17:50

                     Qu’est ce que c’est que cette histoire abracabrandantesque ? Un hoax ?

                    La signataire de cette bien curieuse lettre est membre d’Attac, du Réseau des professeurs désobeissants, et signataire de nombreuses pétitions. 

                    Une information qui mériterait d’être croiséee et vérifiée.

                    Mais, ça, c’est le travail d’un journaliste scrupuleux.


                    • Traroth Traroth 17 mars 2009 18:21

                      Tiens, déjà il y a quelques jours, il y a eu le même type d’accusation concernant le témoignage d’une Française ayant vécu 20 ans aux Etats-Unis et revenue dernièrement en France après le naufrage étasunien. Je crois distinguer comme une nouvelle tactique de défense, très adaptée à l’âge de l’Internet... smiley


                    • Gonzague gonzague 17 mars 2009 18:24

                      Je rejoins le Péripate. Cette histoire me semble bien étrange.


                    • Le péripate Le péripate 17 mars 2009 18:37

                       Technique de défense ? Je ne suis ni gendarme ni sarkophile. Mais je sais faire une recherche sur Google. La seule info que j’ai trouvé concernant cette affaire est le même texte recopié tel quel, à des dizaines et des dizaines d’exemplaires. Pas de papiers d’un journal local, ni régional, ni de réaction de parents outrés, rien... Le profil type du hoax.

                      Et une recherche sur le nom de la signataire, par contre.... pétitions à gogos, attac, etc... le profil d’une activiste.

                      Maintenant je ne vais pas passer ma nuit là-dessus. Croyez ce que vous voulez. Je ne dis pas que ce n’est pas vrai, je dis que ce n’est pas une info.


                    • snoopy86 17 mars 2009 18:42

                      Bien vu Péripate :

                      http://www.google.fr/search?hl=fr&q=armelle+huitric+attac&btnG=Rechercher&meta=

                      Ca pue la manip...

                      Notre auteur aussi est bien connu


                    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 17 mars 2009 20:00

                      @ Peripate et aux autres : "membre d’Attac, du Réseau des professeurs désobeissants, et signataire de nombreuses pétitions", et alors ? Je veux dire elle est AUSSI professeure des écoles et directrice de maternelle. Un enseignant engagé dans la vie de la cité, un citoyen en somme, ne devient-il plus enseignant ? Ou alors le fait d’appartenir à des mouvements interdit de témoigner parce que des Péripate viendront toujours dire : elle est gauchiste donc elle ment ?


                    • Gonzague gonzague 17 mars 2009 20:36

                      J’aurais au contraire tendance à croire une gauchiste. Je n’ai acquiescé à l’affirmation du Péripate que par souci de réserve. Ce que je relevais était simplement que cette histoire est très franchement étrange, à prendre avec des pincettes. Elle est narrée par un seul individu, n’est reprise par personne d’autres, nulle part, par aucun journal local, elle n’est confirmée par aucun travailleur social, bref, elle parait assez invraisemblable.


                    • Le péripate Le péripate 17 mars 2009 21:42

                       Non Bonnet. Ca, c’est l’usage dans les procès de Moscou. C’est juste la relation de ce que j’ai pu glaner sur le net en cherchant à confirmer ou à infirmer cette histoire. Faut-il le cacher ?

                      Plutôt que de jouer la partition paranoïaque, avez vous quelque chose de solide à présenter ? Mais, vous l’auriez déjà fait.


                    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 18 mars 2009 11:09

                      @ Péripate : pour information, Armelle Huitric, avec qui je suis en contact, a quitté Attac et n’en est plus que simple sympathisante. Et elle fait en effet partie des enseignants désobéisseurs. Ca n’en rend pas son témoignage moins crédible.


                    • Traroth Traroth 18 mars 2009 12:15

                      @Péripate : tu n’es pas sarkophile ? Tu fais super bien semblant, alors ! smiley


                    • Traroth Traroth 17 mars 2009 18:17

                      "On dit qu’il faut le faire dès l’âge de trois ans pour être efficace" : Lefèbvre ne sait pas que "on est un con" ? On doit souvent l’appeller "on", cela dit... smiley


                      • caramico 17 mars 2009 18:20

                        Jusqu’où iront-ils avant que les moutons ne se réveillent ?


                        • Serge Serge 17 mars 2009 18:26

                          " La part de l’inné est immense..." dixit Sarkozy. Il sait de quoi il parle ce Monsieur...car pour ce qui est du cynisme,de l’hypocrisie,de la fourberie,du mensonge, il a hérité du maximum possible !


                          • Serge Serge 17 mars 2009 18:53

                            à Mouche-zélée...Pour compléter votre florilège il y a aussi :

                            " La question sociale n’est pas aussi consubstancielle à l’existence de l’humain que la question spirituelle."
                            N.Sarkozy dans son oeuvre historique " La République " page 14/15.

                            Cette affirmation est plus révélatrice que tout sur sa conception d’une politique sociale...heureux les pauvres,le paradis vous est offert quand cessera votre existence !Que voulez de plus...soyez patients et acceptez votre sort !


                            • frédéric lyon 17 mars 2009 19:03

                              Nos amis, qui veulent remplacer le "capitalisme", trucider le "libéralisme", enfoncer les "neo-cons", réformer le monde, la galaxie, ainsi qu’un certain nombre d’univers parallèles, en viennent à fabriquer des faux.

                              La fausse immigrante repenti à qui personne, sauf son chef de section, n’a jamais rien demandé, mais qui déclare, à son retour, être déçue par le rêve américain ! 

                              Et la directrice d’école qui s’insurge contre la traque policière des enfants de trois ans dans les écoles !

                              Quand donc les "moutons" se rebelleront-ils contre la montée intolérable du fascisme dans notre société au bord du gouffre ?

                              Jamais, chers amis. Toute votre agitation fébrile est peine perdue. C’est dans votre tête que ça ne va pas très bien.


                              • Bois-Guisbert 18 mars 2009 09:14

                                Dans nos cambrousses, nous avons encore coutume de dire :

                                Qui n’entend qu’une cloche, n’entend qu’un son

                                Et il y a des bouseux internautes - si, si, ça existe ! - qui ajoutent :

                                Qui n’entend qu’un Bonnet, n’entend qu’un ... *

                                Manifestement, cela suffit à certains, comme Morice ou Renève, qui ne réfléchissent plus loin que leurs indignations de protozoaires.

                                Parce qu’ils devraient se penser que les parents du gosse sont peut-être des militants du Front national, dénoncés par des voisins (anonymes) et que, dans un tel cas, le déploiement policier était limite insuffisant.

                                Pas vrai, les gars ?

                                * La rime est au choix du lecteur,


                                • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 18 mars 2009 09:19

                                  Ca s’appelle un témoignage.


                                • foufouille foufouille 18 mars 2009 10:46

                                  @ bois
                                  dans nos campagnes comme tu dis, les gendarmes se deplacent pas quand on les appelle si on est pauvre
                                  ca faitcomme en banlieu en 80, la delinquance augmente dans certains coins
                                  par contre quand les adultes s’enervent la flicaille coure.......

                                  ta carte du FN, il faut la changer contre une UMP


                                • sweetsmoke sweetsmoke 18 mars 2009 09:27

                                  On parle de tout sauf du principal :
                                  Pourquoi l’état et ses laquais obéissants en uniforme s’en prennent t’ils à la progéniture du peuple ?
                                  .....
                                  C’est simple, parce qu’ils ne peuvent plus s’en prendre au peuple, vu qu’il à de moins en moins à perdre.
                                  c’est comme faire parler un prisonnier, tu peux le torturer ou mettre une arme à feu sur la tête de son enfant.
                                  moins barbare et plus éfficaçe.


                                    • foufouille foufouille 18 mars 2009 10:52

                                      et la reponse est dans les commentaires
                                      enquete sociale possible

                                      toutefois vu ce qui s’est passe dernierement avec les gendarmes, plus "pas de zero de conduite"
                                      normal que les gens s’inquiete


                                    • Eve 18 mars 2009 12:23

                                      "L’Hérétique fait un billet sur ce texte."

                                      Quel "billet" ?

                                      Ne vous trompez pas de débat.

                                      Est-il tellement difficile de prendre rdv avec la directrice ? Un directeur d’école maternelle doit-il répondre à toutes les questions voire à n’importe laquelle à partir du moment où le "gendarme" (commentaire dans le lien L’Hérétique) est supposé ne rien donner du cadre de l’enquête et qu’aucune question ne semble pertinente, cf Mr Bonnet (c’est là qu’il est, le débat) ?

                                      Seriez-VOUS d’accord de répondre à toutes questions à partir où vous seriez directement concerné ou seulement quand votre brillant témoignage "sur" des tiers est sollicité ?

                                      L’auteur de la lettre et de l’article soulèvent des questions pertinentes sur l’intrusion et les questions des gendarmes, peut-être serait-il plus judicieux de se pencher sur ces points que de chercher à répondre à la question : hoax ou pas, d’autant que pour l’instant personne ne peut le dire (même pas vous) et surtout que si même cela était un hoax, les autres faits avérés du même genre augmentent (d’où mon post ci-après).


                                    • Eve 18 mars 2009 11:49

                                      Vraiment rien d’étonnant dans cette lettre. Suspicions et angoisses au plus haut niveau de l’Etat, les "désobéissants civils" se multiplient, les dénonciations aussi (mais celles-ci ne sauraient être que hoax, ou frappées du sceau de l’interdit).

                                      Politique du prédéterminisme (1) et de la répression émanant directement du scientisme, du créationnisme et de l’intégrisme religieux (ils se ressemblent tellement) dont Sarkozy est une émanation directe (2). 
                                      Je ne devrais pas dire "religieux" car je respecte la spiritualité, mais les bondieuseries recyclées à toutes les sauces. 

                                      Cf notamment les citations de Sarkozy supra, par un intervenant.
                                      Peut-être faudrait-il chercher dans les origines de Sarkoy, du moins si j’adhérais à sa Science ce qui n’est heureusement pas le cas. Heureusement pour lui. Et puis lui il pourrait se plaindre de diffamation, le citoyen ne pouvant qu’acquiescer sinon carrière-placard (au mieux), fichage, garde à vue, amende, prison. C’est que veut notre Transparent.

                                      On remarquera par ailleurs que notre Omniscient (par imposition de Sainte-Logorrhée) est convaincant : ses porte-manteaux dont Dati, ont à nouveau frappé fort ces derniers jours, prières du et en choeur, le système est bien rôdé. L’Elysée serait-elle devenue une secte (3) ? Sarkozy arrivera-t-il à faire plus fort que Bush, son Père spirituel ? Combien d’adeptes conservera-t-il ?

                                      (1) Toute personne attentive aura remarqué que Sarkozy n’est pas atteint du prédéterminisme, ayant "réussi" par lui-même, rolex (et pateck) en faisant Foi selon un éminent penseur puisant ses sources au plus profond de la petite histoire : 1. "bouffer à tous les râteliers" - 2. "vendre du temps aux cerveaux disponibles". L’acquis de Sarkozy puise à ces mêmes sources ; l’inné parviendra-t-il à le sauver ? Suspens...

                                      (2) Il est vrai que selon Carla, Sarkozy dispose de cinq à six cerveaux. 
                                      Effet-Tchernobyl ?

                                      (3) Secte où les contradictions règnent, ce qui est un peu rassurant si je puis dire. Last but not least : mensonge sur mensonge après les dernières RTT (ça en fait combien ?) à compte d’amis au Mexique, nouvelle preuve que not’ Gourou est loin d’être capable de pourvoir à ses besoins, il est vrai très élevés. Post-it : lui offrir un comptable afin de mettre sa transparence en relief.


                                      • boris boris 18 mars 2009 12:01

                                        Ca va péter pour de bon !
                                        Bientôt.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès