Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Genève s’attaque au crime d’honneur

Genève s’attaque au crime d’honneur

Tuée pour l’honneur*, qui ouvrait ce week-end à Genève un colloque consacré à la pratique, aura marqué par sa violence une volonté d’affronter ce qui, d’après l’Office des droits humains, « reste un tabou tant en Orient qu’en Occident ». Le documentaire, assorti d’interviews, montre la lapidation à mort et publique, filmée au portable, d’une jeune Kurde coupable d’avoir parlé avec un garçon. Tourné en Irak et en Suisse, il voudrait ouvrir les yeux d’Européens plus concernés qu’ils ne le pensent.

Les 5000 victimes annuelles de crimes dits d'honneur répertoriées dans le monde par l'ONU ne seraient que "la pointe de l'iceberg", pour la directrice de l'Office, Fabienne Bugnon : "Que sait-on des autres, séquestrées chez elles ou renvoyées dans leur pays pour y être tuées ?" Les mutilations, mieux chiffrées, sont évaluées à 7000 par an, dont 1200 à Genève. "Une femme peut être mutilée, défigurée, assassinée, au nom de l'honneur de la famille, simplement parce qu'elle a parlé à un homme." Circonstance aggravante si l'homme est d'une autre ethnie...

Tous concernés

L'intérêt de cette journée, initiée par le Comité de l'ONU pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes - migrantes au premier chef -, est d'interpeller les intéressées, les acteurs sociaux, mais aussi une population engourdie par la peur de "stigmatiser une culture", ou simplement par ignorance : "Les gens doivent réaliser que ces drames existent aussi chez nous ; qu'ils doivent intervenir ", rappelle Anne-Marie von Arx-Vernon, responsable du Cœur des grottes, centre de lutte contre les mutilations, mariages forcés et crimes d'honneur, qui tente d'obtenir pour les victimes des permis de séjour humanitaires dont l'urgence n'est pas toujours simple à évaluer, faute de preuves ou parce que les lois du pays d'origine garantissent une protection de fait illusoire, la loi du terrain l'emportant sur l'écrit.

Tous victimes

Cette loi tribale, ou tradition, cette conception de l'honneur qui change en assassins de braves lambdas auparavant pleins d'affection pour leur mère, sœur ou enfant, la journaliste Ariane Bonson** a tenté de les décrypter en donnant la parole à ceux que leur acte a menés en prison**, et qui souvent se révèlent eux aussi prisonniers d'un étau : "Je ne pouvais plus sortir."(...)"Il fallait faire taire les autres." On se rend compte au fil des témoignages, uniformes, que de leur crime dépendait l'avenir de chacun des membres restants de la famille, laquelle serait restée pestiférée jusqu'à exécution du sacrifice, dût-il attendre vingt ans comme dans le cas d'un fils d'adultère : "Tout le monde me regardait d'un mauvais œil, personne ne voulait des autres filles"...

Celles que leur village voient revenir pourvues d'un métier, d'un bon salaire, échapperaient aux critiques. Ce qui contredit l'absolue nécessité clamée par leur clan de l'allégeance, et confirmerait qu'éducation, emploi, indépendance financière restent les meilleurs armes de celles qui ne sont pas nées dans le bon camp, ni résignées à le payer de leur vie. Des colloques tel celui de Genève, s'ils débouchent sur une (ré)éducation obligatoire pour tous, pourraient aider à (ré)harmoniser les relations h/f, ainsi qu'entre cultures.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Hieronymus Hieronymus 8 avril 2009 18:03

    Je sais que je vais paraitre chiant, mais la faute d’orthographe du titre vous saute vraiment a la figure, ce serait mieux de rectifier avant parution !


    • Julie Dep Dep 8 avril 2009 19:13

      Vraiment confuse. Encore heureux que je n’aie pas mis un è en place du i...
      Peut-être l’honorable comité de lecture aura-t-il la bonté de rectifier ? Merc d’avance.


      • Diva Diva 8 avril 2009 20:32

        Culture barbare = pratiques barbares !
        Rien de neuf ! Malheusement !

        Comme je le dis toujours :
        Tout idéologie qui n’impose pas naturellement une parité et une égalité de fait, est fatalement infondée et dégénérative.


        • falah 8 avril 2009 20:55

          A l’auteur
          en complément, voici la condamnation sans appel de Tarik Ramadan concernant et la peine de mort et les chatiments corporels :
          http://www.dailymotion.com/relevance/search/ramadan+ferry/video/x79cvm_tariq-ramadan-versus-luc-ferry-a-pr_news
          ces condamnations se basent évidemment sur les textes coraniques.
          cordialement,
          Falah.


          • Diva Diva 9 avril 2009 00:32

            Si la condamnation à la lapidation est inscrite dans le Coran, il suffit de se débarrasser de ce livre abominable !

            Par la même occasion, autant en profiter pour jeter aux ordures la bible, ancien et nouveau testament, qui sont exactement du même tonneau ; des fables misérables pour robots biologiques, que la mort effraient ! 

            Peut être alors l’humanité aura t-elle une chance d’évoluer enfin !


          • Deneb Deneb 9 avril 2009 07:46

            Diva : c’est vrai, à les écouter on n’a rien ecrit de plus pertinent depuis 2 millenaires.


          • falah 9 avril 2009 12:51

            @Diva, 

            « Si la condamnation à la lapidation est inscrite dans le Coran, il suffit de se débarrasser de ce livre abominable ! »
            un argument qui me semble parait très intelligent ...

            « Par la même occasion, autant en profiter pour jeter aux ordures la bible, ancien et nouveau testament, qui sont exactement du même tonneau ; des fables misérables pour robots biologiques, que la mort effraient !  »

            Pour cracher sur les valeurs musulmanes ou chrétiennes y’a du monde... ce ne sont là que les seuls livres à bruler ou y’en a t-il d’autres ? C’est un oubli ou pas ?

            Je suis persuadé que vous êtes du style à dire que vos valeurs sont la laicité et la liberté d’expression... Je me trompe ? Rejet et denigrement de l’autre sont vos valeurs ! Vous souffrez su synfrôme de Val !

            Moi aussi je suis pour la liberté d’expression et la laicité mais c’est celle qui acceptent les autres telles qui sont et pas telle que j’aimerai qu’il soit ou qu’il pense...

            « Peut être alors l’humanité aura t-elle une chance d’évoluer enfin ! »

            Sans religion que fait-on des excés de la science ? que fait-on pour le clonage pour le vieillissement ... ?
            Etre agnostique est un luxe ! soyez en persuader !

            Qu’est ce que la religion sinon que l’espoir d’un après meilleur ?

            Pas de religion pas d’espoir ... pas d’espoir pas de vie et cela pour des milliards d’être humains.

            On dit souvent des enfants qu’ils sont ingrat,  je généraliserai à toute l’espèce humaine.

             


          • Gazi BORAT 9 avril 2009 08:20

            A propos des crimes d’honneur.

            Il est symptomatique que cette catégorie d’homicide fasse aujourd’hui quasi unanimement l’objet d’un rejet par nos sociétés maintenant qu’elle smeble contingentée chez « l’Autre ».

            Nos décisions de tribunaux se sont longtemps caractérisée par une très grande mansuétude à l’égard des auteurs de « crimes passionnels », qui provoquaient autrefois quasi automatiquement l’empathie des jurys populaires.

            On était tout de même pas loin de la catégorie « crime d’honneur ».

            Me direz-vous alors.. le crime passionnel est un drame individuel tandis que le crime d’honneur est inscrit dans une tradition bien codifiée.

            Ces crimes d’honneur ont longtemps existé dans les sociétés méditerranéennes (Corse, Sicile, Calabre, Albanie..) dans des modalités d’application pas très lointaine de ce qui fait l’objet de discussions entre spécialistes en Suisse.

            Me direz-vous alors : ces crimes sont en nette diminution depuis plusieurs décennies.

            Je vous répondrais que c’est vrai. L’explication du phénomène ne tient pas à un quelconque degré de civilisation que nous aurions atteint mais beaucoup plus a l’individualisation qui marque nos sociétés dite « de consommation ».

            L’honneur est collectif et peut difficilement survivre en de telles conditions.

            En témoigne la raréfaction des affaires de « maitre chanteurs », personnages qui, autrefois, gagnaient leur vie en menaçant de divulguer les secrets inavouables dont ils avaient connaissance et qui auraient pu porter atteinte à l’honorabilité des familles.

            Aujourd’hui, tout le monde s’en f... Il ne s’agira plus, en cas de fuites, que d’organiser une contre-stratégie de communication pour se protéger.

            Nos hommes politiques en sont familiers.. et beaucoup continuent leur carrière paisiblement après la divulgation de turpitudes qui aurait poussé leurs prédecesseurs au suicide ou à la démission..

            Le Barbare, c’est toujours l’Autre.

            gAZi bORAt


            • Sébastien Sébastien 9 avril 2009 12:22

              Non, le crime d’honneur et le crime passionnel n’ont rien a voir. Le crime d’honneur, c’est bruler un homosexuel qui deshonore la famille, c’est lapider une femme qui a des relations extra-conjugales. C’est aussi bruler une fille qui refuse des avances.

              C’est certainement une pratique tres codifiee puisqu’il existe des manuels de lapidation et donc le crime d’honneur est premedite. Rien a voir la encore avec le crime passionnel qui n’est pas premedite. Attention, je ne l’excuse en rien, j’explique simplement les differences.

              Dernier point, le crime passionnel est commis par un intervenant direct (un mari trompe, un amant) et parti prenante a l’inverse du crime d’honneur.

              Alors oui le barbare c’est l’autre. Cet autre qui, au lieu de discuter, tue de sang-froid.


            • Gazi BORAT 9 avril 2009 12:56

              @ Sebastien

              Dans votre argumentaire, vous incluez dans la catégorie « crime d’honneur », les femmes « brûlées-pour-avoir-refusé-des-avances ».. un peu abusif, non ?

              Les crimes d’honneur s’inscrivent dans des cultures de types patriarcales. L’adultère, l’homosexualité y sont réprimées. Par contre, les femmes, dans ce type de schemas simplistes, n’ont en principe pas à répondre aux avances des hommes.

              Mais peut-être souhaitez-vous inclure ici le fait divers trsè médiatisé et instrumentalisé de cette jeune fille brûlée vive.. mais il s’agit là d’un drame « individuel » qui le rapprochera des crimes dits « passionnels ».

              Ceux qui instrumentalisèrent cette affaire le firent en incriminant la supposée culture d’origine des adolescents coupables en donnant à cette tragédie une coloration « choc des cultures ».

              Mieux vaut réfléchir sur la question de ces crimes bien particuliers qu’établir des amalgames douteux..

              GB


            • Sébastien Sébastien 9 avril 2009 22:39

              Gazi, il n’y a pas de crime d’honneur justifie. Un crime d’honneur reste un crime. Vous dites que les femmes n’ont pas a repondre aux avances des hommes. Peut-etre mais peut-on admettre, par relativisme culturel, que cette femme puisse etre maltraitee ?

              Dans ce cas, l’excision n’est pas derangeante. L’homosexualite doit etre punie de mort... Et puis les femmes peuvent etre tuees parce qu’elles repondent a un homme mais un homme, lui, peut faire n’importe quoi ?

              Ce n’est pas ma vision des choses. Je ne prone pas un choc des cultures mais je pense que le monde se porterait mieux sans ces pratiques barbares qui, en plus, arrivent chez nous.


            • Gazi BORAT 10 avril 2009 07:38

              @ Sebastien

              « Les femmes n’ont pas à répondre aux avances des hommes »

              Ne soyez pas de mauvaise foi et relisez mon commentaire. Je cite la logique des sociétés patriarcales, pas la mienne.

              De plus, mon commentaire s’appliquait à l’instrumentalisation d’un fait divers, celui de la jeune fille brûlée par son agresseur, affaire qui relevait du drame individuel plus que du crime d’honneur codifié. Une association bien connue fit de la victime sa « présidente d’honneur », en une décision des plus démagogique.

              Et les bien intentionnés d’essayer de déduire de l’appartenance confessionnel de l’agresseur une explication à son geste comme autrefois l’extrème droite française tira profit des escroqueries de Stavisky pour en déduire la « fourberie immémoriale du Juif ».

              Les crimes d’honneur - comme tout autre crime - doivent disparaitre... Mais ce n’est pas là une raison d’amalgamer à cette catégorie tout et n’importe quoi.

              gAZi bORAt 


            • Diva Diva 9 avril 2009 19:57

              pour Falah :
              tu as écrit :

              "Qu’est ce que la religion sinon que l’espoir d’un après meilleur ?

              Pas de religion pas d’espoir ... pas d’espoir pas de vie et cela pour des milliards d’être humains."

              Pourquoi espérer quoi que ce soit de l’après vie ?
              Et surtout quel intérêt  ?
              Personne n’est apte à dire ce qu’il y a après, ou même s’il y a quoi que ce soit !
              Les religions c’est du poker total à ce niveau là, mais elle ne sont jamais que le reflet de notre peur du néant !

              Qu’il y ait quoi que ce soit après la vie, à la limite, ça ne devrait avoir aucun intérêt de notre vivant !

              L’espoir doit porter sur un évènement un tant soit peu réaliste, et non pas sur l’objet d’une névrose finalement sans fondement. Car pourquoi craindre systématiquement l’inconnu ?

              En attendant, ces créations masculines et donc misogynes, que sont les religions, ne devraient plus être utilisées de nos jours, pour endommager ou détruire les femmes !

              Les crimes d’honneur sont, à eux seuls, la preuve que la religion musulmane est une fumisterie ultra dangereuse. Et pourtant, je reste persuadé qu’elle moins dangereuse que la religion hébraïque ou chrétienne ! C’est dire !


              • falah 9 avril 2009 22:42

                @ Diva,

                Tu penses comme une personne a qui, il ne manque rien. Je te conseille de passer quelques temps dans un pays sous developpé et tu arriveras peut etre à comprendre le sens de ma phrase. Les gens ne vivent pas, ils survivent. S’ils suivent ton raisonement c’est sexe drogue et suicide ...
                Je suis loin d’etre un pratiquant et mon esprit est plein de doute, il n’empêche je vois dans les religions monoteistes les valeurs qui ont fondé les droits de l’homme.

                Les crimes d’honnneurs viennent des sociétés de types patriarcales.
                Les hommes utilisent les religions comme pretexte à leur barbarie.
                Religion ou pas, les actes auraient été les mêmes, seul le pretexte aurait changé.

                Le sens de mon lien de départ était juste pour faire remarquer qu’il n’ya pas que les « blancs » occidentaux qui luttent contre ces infamies.


                 

                 


              • maharadh maharadh 9 avril 2009 21:21

                Bonjour Dep, merci très bon article dont je partage entièrement l’analyse.
                DROIT DES FEMMES.


                La maîtrise par les femmes de leur désir d’enfants, de leur autonomie financière, de leur corps et de leur esprit a fait paniquer les machocrates qui ont appelé à leur secours les religions.

                http://life-in-the-dead.over-blog.com/



                • ladhraa ladhraa 9 avril 2009 23:24

                  Ces crimes d’honneur n’ont pas figuré dans le coran les femmes adultères comme ill en exite dans tout lieu et toute religion le chatiment n’est autre que des coups de fouets le coran n’ a jamais permis de tels actes les hommes et les femmes réagissent de la mème façon ou bien c’est le silence la punition la separation et à l’extrème c’est le crime .A ceux qui pensent que tous les extrémes viennent de la religion surtout celle musulmanne je dirais un peu de retenue des non-musulmans commettent des crimes d’honneur ce ci est classé fait divers et ne figure que dans des journaux à faible audience.


                  • Diva Diva 10 avril 2009 02:58

                    Falah !!!

                    Tu m’as démasqué ; tu sais désormais comment je pense !
                    Fichtre !

                    Bon sans rire, je suis comme tout le monde et n’ai pas besoin de me déporter dans des territoires austères pour connaitre les difficultés de la vie ! C’est d’ailleurs assez loufoque comme hypothèse !

                    Sexe drogue suicide ? Voilà pour toi les seules alternatives à la religiosité ? C’est moche !

                    Les droits de l’homme sont justement nés du rejet de la religion !
                    Dans les religions monothéistes, il y a le germe de la régression mentale, car elles établissent un lien (forcément erroné) entre l’homme et dieu, alors que ce lien devrait avant tout s’établir entre les êtres humains. Dieu est une hypothèse réconfortante, rien de plus, et l’habillage religieux qui l’emballe n’est que de la poudre de perlimpinpin !

                    Si dès leur plus jeune âge, les enfants n’étaient pas formatés par ce poison mortelle que représente les religions, et qu’en lieu et place de ce bourrage de crâne, on leur enseignait des valeurs sûres, telles le respect de l’autre, l’égalité entre les sexes… etc,  la Terre s’en porterait bien mieux !

                     Les crimes d’honneur sont avant tout des crimes. D’ailleurs je trouve très agaçant de lier crime et honneur, mais l’homme n’en est plus à une aberration linguistique près ! Voilà qui me rappelle Bush le niais qui achevait tous ses discours par dieu bénisse l’Amérique, avant de lancer son armée, annexer l’Irak de la façon la plus sanglante !

                     


                    • Diva Diva 10 avril 2009 02:59

                      Les crimes d’honneur sont avant tout des crimes. D’ailleurs je trouve très agaçant de lier crime et honneur, mais l’homme n’en est plus à une aberration linguistique près ! Voilà qui me rappelle Bush le niais qui achevait tous ses discours par dieu bénisse l’Amérique, avant de lancer son armée, annexer l’Irak de la façon la plus sanglante !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Julie Dep

Julie Dep
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès