Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Gennevilliers : les faux procès !

Gennevilliers : les faux procès !

La laïcité dans les centres de vacances

"L'affaire "de Gennevilliers devrait nous inviter à réfléchir sérieusement à la question laïque et à ne pas s'enfermer dans des amalgames ou des faux procès....

Voici ce que le lecteur peut lire dans le Parisien

"Marche arrière toute à Gennevilliers (Hauts-de-Seine). La ville n’obligera plus ses animateurs à déjeuner pendant le ramadan. Exit donc l’article 6 qui imposait de se nourrir et de s’hydrater « convenablement en particulier durant les repas », et d’être « en pleine possession de ses moyens physiques ». Cette clause du contrat de travail de tous les moniteurs de la ville avait été à l’origine de la suspension de quatre animateurs, l’un domicilié dans la commune, les trois autres à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), d’une colonie de vacances de Port-d’Albret (Landes) qui jeûnaient pour le ramadan (voir notre édition d’hier), et qui envisagent aujourd’hui de porter plainte"

Les esprits s'échauffent , les noms d'oiseaux fusent :

d'un côté, il y a les "islamophobes" patentés, nouveaux "racistes" qui s'ignorent et de l'autre des islamistes....

Gardons la raison et essayons d'aborder la question sérieusement.

Les animateurs employés par une association laïque ou une municipalité sont tenus d'avoir une attitude laïque, c'est à dire de ne porter pas de signes religieux ou politiques visibles et de ne pas faire directement ou indirectement du prosélytisme.

Le problème qui se pose à Gennevilliers comme ailleurs c'est l'absence de réflexion ou de formation sur ces questions essentielles et principielles.

J'ai très souvent encadré des stages BAFA en période de Ramadan et je me rappelle très bien ce qu'avait expliqué un formateur avec qui j'intervenais et avec qui nous avions préparé le stage :

"Certains vont jeûner, vous êtes des adultes et c'est votre choix mais attention, vous devez participer à tous les temps de formation et être disponibles physiquement et psychologiquement. Dans les critères de validation du stage il y a comme indicateur : la disponibilité"

Nous n'avons jamais eu de problème.

Comme directeur de centre de vacances j'aurais tenu le même discours.

La clause du contrat de travail des animateurs de Gennevilliers était à mon avis mal libellé, les animateurs sont des adultes qui sont responsables, leur obligation c'est de garder une attitude laïque et d'être en pleine possession de leurs capacités ...C'est ainsi que j'aurais formulé la question....Il est important que chaque animateur ait les capacités d'animer un groupe d'enfants et d'ailleurs, en centre de vacances, les plus grandes difficultés résultent d'un manque de sommeil des encadrants.

Voici donc mon avis sur la question. Je suis intervenu souvent sur la laïcité et sur la nécessité d'être fermes sur les principes :

  • les enfants ne doivent pas être séparés lors de la restauration collective en fonction des choix alimentaires

  • aucune pression ne doit être exercée sur un enfant pour qu'il mange ou ne mange pas tel plat

  • aucun signe religieux visible ne doit être porté par un encadrant....

 

Jean-François Chalot
 


Moyenne des avis sur cet article :  3.49/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • amipb amipb 3 août 2012 08:23

    Il me semble que vous oubliez une donnée fondamentale : la conduite lors du jeûne, qui semble être responsable d’un accident ayant occasionné des blessés graves, par une animatrice ayant respecté le ramadan.

    Je pense qu’aucun jeûne, qu’il soit religieux ou non (il peut être thérapeutique) n’est compatible moralement avec la responsabilités sur des vies humaines.

    Reste à prouver que ces animateurs avaient effectivement cette responsabilité.


    • CN46400 CN46400 3 août 2012 08:36

      Cas de figure : Un gamin qui se noyait en plein aprés midi n’a pu être sauvé par l’animateur de service qui,par ailleurs, suivait le ramadam !

      Qui est responsable ?

      Même situation, mais cette fois l’animateur était alcoolisé ?


    • Deneb Deneb 3 août 2012 12:00

      Un animateur bourré lorsqu’il encadre les enfants, je ne lui confierai certainement pas mon gosse.
      Un animateur bourré doit être viré sans ménagement.
      Un animateur de mauvaise humeur, parce que déshydraté au bout de plus de 12 heures sans boire lors de la canicule, souffrant le martyre, peut-il encadrer les enfants dans la joie et la bonne humeur ? Je demande à voir !

      Si l’on pouvait laisser nos gosses en dehors de ces pratiques irrationnelles ... Mais c’est manifestement trop demander.

      Bonnes vacances les petits ...


    • paski paski 3 août 2012 10:24

      Ca dépend pour l’animateur alcoolisé.... L’état alcoolique est il prescrit par sa religion ?


      • CHALOT CHALOT 3 août 2012 10:38

        Je préfèrerais des arguments sérieux. Ce qui précède relève de « fautes » et non du jeûne


        • CN46400 CN46400 3 août 2012 14:22

          Restons sérieux : Un jeune expose-t-il, ou non, à des risque de fringale ? Et la fringale est-elle compatible avec avec une fonction de responsablilité d’enfants ?


        • Massaliote 3 août 2012 17:00

          Jeuner ne peut donc pas occasionner d’ hypoglycémie  ? Prendre le risque d’un malaise hypoglycémique ne serait selon vous pas un comportement irresponsable ? La sécurité des enfants doit prévaloir, mais les partisans de l’halaïcité font l’impasse sur ce point essentiel..


        • amipb amipb 3 août 2012 18:45

          @Chalot : il y a faute à partir du moment où le jeûne augmente les risques, et que l’on a la responsabilité de vies humaines entre les mains.

          Maintenant, comme dit dans mon premier message, tout dépend du périmètre de ces animateurs (encadrement simple, conduite avec ou sans véhicule, etc.).


        • OMAR 3 août 2012 17:36

          Omar 33

          Calmos, votre addiction aux idées du F. Haine rend illicite « harame », toute pratique du 
           Ramadhan...

          Et aucun imam ne pourra vous prescrire une fatwa ....

          Petit veinard, à vous tout seul le saucisson/pinard....


        • CHALOT CHALOT 3 août 2012 11:27

          C’est une réaction peu réfléchie...Au lieu de stigmatiser des jeunes en fonction de leur religion, donnons leur des limites et un cadre.
          J’ai donné quelques pistes.
          En BAFA j’ai eu des garçons très motivés mais machos....A la fin de la semaine les comportements ont changé et nous avons aussi beaucoup discuté de laïcité et d’égalité des droits.


          • francesca2 francesca2 3 août 2012 12:38

            Stigmatiser, le nouveau vocable à la mode.


            Personne, et surtout pas dans ce cas précis, ne « stigmatise les jeunes » Chalot...ce sont les « jeunes » qui stigmatisent les enfants en leur faisant courir des risques inutiles. 
            Déjà que ces gosses doivent vivre dans un monde pourri, faut-il encore qu’ils soient potentiellement en danger à cause d’une pratique religieuse insensée ?



          • OMAR 3 août 2012 17:39

            Omar 33

            Francesca, personne ne vous oblige à pratiquer le jeûne...

            Alors, n’obligez pas ceux qui ont la foi, à ne pas la pratiquer !!!!!


          • amipb amipb 3 août 2012 18:49

            @Omar : personne n’oblige quiconque à ne pas pratiquer.

            Que feriez-vous en pareil cas : vous laissez en toute confiance votre enfant à des animateurs pour le retrouver le soir-même à l’hôpital car l’animateur/trice a, par sa conduite morale ou religieuse, entraîné un accident ?

            Comme vous le savez, je suis bouddhiste, et je pratique le jeûne 48h par mois. Pendant ces 2 jours, jamais je n’emmène mes enfants en voiture ou loin de la maison, si je suis le seul parent.

            Pourquoi les gens aujourd’hui font-ils passer leur croyance ou leurs idées avant même toute notion de responsabilité ? Cela me semble puéril et dangereux.


          • OMAR 3 août 2012 20:15

            Omar 33

            amipb, je reponds à vos préoccupations par un commentaire adressé plus bas, à Doctory...


          • EricB 4 août 2012 00:29

            « Alors, n’obligez pas ceux qui ont la foi, à ne pas la pratiquer !!!!! »

            Omar, comme la tres grande majorité des musulmans que je connais, vous faites preuve d’une mauvaise foi particulierement perverse.

            Personne n’a obligé ces jeunes musulmans a signer un contrat qui contrevenait explicitement à leurs propres exigences religieuses. Donc, soit ils respectaient leur contrat, soit ils faisaient le ramadan, mais pas les 2.


          • Jean-Louis CHARPAL 3 août 2012 11:41

            Tout à fait d’accord.

            La seule issue par le haut aux deux écueils de l’islamophobie et de l’islamisme est la laïcité.

            La Laïcité, toute la laïcité et rien que la laïcité.

            Il faut affirmer haut et fort que que la Laïcité n’est pas une contrainte, mais une liberté : celle de croire ou de ne pas croire, de pratiquer une religion ou de n’en pratiquer aucune.

            C’est la seule solution intelligente permettant à ceux qui pratiquent une religion de vivre ensemble pacifiquement (Liberté, Egalité, Fraternité) avec les déistes,les agnostiques et les athées.


            • Deneb Deneb 3 août 2012 12:09

              D’accord, mais le respect des croyances, a-t-il encore raison d’être ?
              Si ma croyance est qu’il faille tuer les infidèles, puisse-je exiger le respect de cette croyance ? Qu’il faille mettre à mort Salman Rushdie pour avoir écrit un livre ? Qu’il faille mettre à mort les apostats... Qu’il faille brandir un cadavre ensanglanté et mutilé sur un croix devant les petits enfants « pour leur bien » ? Ces croyances doivent-elles être respectées ?

              Croire, c’est justement ne point savoir. Quand on fait une bêtise, l’excuse la plus facile est « je croyais que ... »

              Mais nul n’est censé ignorer le bon sens.


            • Jean-Louis CHARPAL 3 août 2012 15:13

              @ deneb

              Vous avez tout à fait le droit, en tant que citoyen de penser cela et d’exprimer cette pensée.Ca s’appelle la liberté d’opinion et d’expression.

              Mais la Laïcité concerne l’ Etat. Il s’agit d’un compromis, au bon sens du terme, permettant de ne pas vivre dans des conflits et des massacres permanents pour des questions religieuses.

              La Laïcité ne consiste pas à interdire les religions, car le faire déclencherait des guerres civiles, ce que la Laïcité est seule à pouvoir empêcher.

               Elle consiste à dire : pensez ce que vous voulez dans ce domaine, mais vous n’avez pas le droit d’imposer votre vision des choses à votre voisin. L’Etat ne vous aidera pas à le faire et même vous l’interdira si vous recourrez à la contrainte ou à la violence, car lui, ne reconnait aucun culte.


            • Deneb Deneb 3 août 2012 15:41

              Charpal : "Il s’agit d’un compromis, au bon sens du terme, permettant de ne pas vivre dans des conflits et des massacres permanents pour des questions religieuses."

              C’est fou ce que ce mode de raisonnement est efficace..


            • OMAR 3 août 2012 17:49

              Omar 33

              Deneb :« Qu’il faille mettre à mort Salman Rushdie.. »

              C’est bien Deneb, toujours le respect de votre ligne de conduite : amalgamer et désinformer...

              S. Rushdie a été condamné à travers une fatwa lancé par un homme qui ne représente que ceux qui croient en lui et non pas à Dieu...

              Et S. Rushdie ne s’est pas attaqué à ce genre d’extrémistes, mais au Livre Saint et au Prophète..

              Bref, et vous le savez. Rusdhi est une ordure de la pire espèce, qui n’a d’égal que ce pasteur de T. Jones ou ces attardés d’Ançar Ed Dine...


            • epicure 3 août 2012 21:14

              La laïcité c’est la liberté de conscience et l’égalité.
              les religieux doivent se soumettre aux même règles que les autres et ne peuvent avoir de passe droit au nom de leur religion.

              Donc la question est de savoir si cette interdiction du jeûne relève ou pas de la laïcité.
              Si l’interdiction relève de considération générales, et surtout pour protéger les droits des autres, sans se positionner si cela devait convenir ou pas à une religion particulière, alors cette interdiction relève du cadre laïque.
              Et dans ce cas, c’est l’abrogation qui est un scandale.
              Si l’interdiction est juste faite pour emmerder les musulmans, dans ce cas la discrimination est dans l’interdiction puisque visant négativement un groupe religieux particulier. Ce qui n’était aps le cas à Gennevilliers apparemment.

              Après il ,ne faut pas se laisser impressionner par des anti-laïques qui crient à l’islamophobie dès qu’on leur refuse des privilèges qui ne sont pas accordés à d’autres. C’est de la manipulation par culpabilisation.


            • EricB 4 août 2012 00:33

              « une liberté : celle de croire ou de ne pas croire, de pratiquer une religion ou de n’en pratiquer aucune.’

              Mais sans oublier que cette »liberté de religion« est toujours subordonnée à d’autres contrainteset obligations civiles qui lui sont supérieures.

              Que diriez-vous d’un musulman qui viendrait tuer son collègue chrétien ou juif, sous pretexte des nombreuses injonctions coraniques incitant à exterminer le juif et le dhimmi ? La loi applicable serait donc la »liberté de religion" ?


            • lulupipistrelle 4 août 2012 04:54

              En France toute Liberté religieuse est subordonnée à la condition de ne pas troubler l’Ordre Public.


            • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 5 août 2012 12:26

              « Rusdhi est une ordure de la pire espèce, qui n’a d’égal que ce pasteur de T. Jones ou ces attardés d’Ançar Ed Dine »


              Ça, c’est un argument pesé et mesuré ! Omar est un grand démocrate et un ami du genre humain...
              Mais au fait, ce n’est pas Mohammed qui aurait dit : « aimez-vous les uns les autres... ».

            • spartacus spartacus 3 août 2012 11:54

              Ce qui absolument scandaleux dans cette histoire c’est la reculade de la mairie de Genevilliers. 

              C’est justement une des rares fois ou l’employeur gagne systématiquement aux prud’homme, et ceci dans toutes les jurisprudences depuis longtemps. 
              Le législateur donne toujours priorité à l’employeur sur les désobéissances sur la sécurité, compte tenu de l’importance juridique de l’employeur en cas de négligence. 

              Quand un employeur sur le contrat de travail expose que le travailleur doit mette un casque sur ses chantiers, il faut mettre un casque, le casque se met a l’entrée du chantier. Quand bien même la maison ne fait qu’un étage que c’est juste à l’entrée du chantier, ou que le salarié pense que ce n’est pas dangereux, s’il ne met pas son casque, le salarié est licencié pour faute grave. L’employeur ne faisant usage que de son droit de direction. 

              Dans ce cas, l’employeur ( la mairie) met dans le contrat de travail que les salariés doivent se nourrir, l’employeur fait son devoir de direction et le salarié qui ne mange pas fait une faute grave. L’employeur est responsable des normes de sécurité et il a estimé que le fait de ne pas manger était important. 

              • spartacus spartacus 3 août 2012 11:57

                C’est l’employeur qui fixe les normes de sécurité, pas le salarié ni la mosquée. Point.


              • Massaliote 3 août 2012 17:02

                Et de plus l’interdiction de jeuner était dans le contrat.


              • epicure 3 août 2012 21:21

                « oui mais non , au nom de la religion sikh je dois mettre un turban sur la tête et donc je ne peux pas mettre de casque sur la tête.
                M’imposer le casque au lieu du turban c’est de la discrimination religieuse, une atteinte à ma liberté de religion. »

                Si l’employeur licencie un employé qui tient le discours au dessus (équivalent à celui des fondamentalistes musulmans sur de nombreux sujets), est ce que cela peut être considéré comme de la sikhophobie ? est ce qu’on Comité Français Contre la Sikhophobie peut porter plainte ?


              • Guy BELLOY Guy BELLOY 3 août 2012 12:07

                "Il est important que chaque animateur ait les capacités d’animer un groupe d’enfants et d’ailleurs, en centre de vacances, les plus grandes difficultés résultent d’un manque de sommeil des encadrants.

                Vous leur demandez donc la disponibilitéJ’avoue que je ne comprends pas très bien votre position. La responsabilité des encadrants vis à vis des enfants est d’être disponible sur le plan physique comme intellectuel. Il peut y aller de la vie même de ces enfants. . Mais cette disponibilité dépend-elle de leur volonté ?
                La seule question logique est de savoir si, en cas de jeune pour raison de ramadan, les capacités de l’encadrant sont affectées ou non !
                Qui peut répondre avec certitude à cette question si ce n’est un spécialiste en médecine ?


                • amipb amipb 3 août 2012 18:54

                  Personne ne peut répondre avec certitude, car chacun vit son jeûne d’une manière différente, suivant son état de santé ou ses capacités corporelles, et il est parfaitement impossible d’encadrer chaque cas.

                  Une seule chose est certaine : le jeûne augmente le risque. Il me semble donc normal de la bannir pour les activités à responsabilité.


                • Deneb Deneb 3 août 2012 12:16

                  Le maire coco fait dans son froc. Tiens, je croyais que la religion était l’opium du peuple ...

                  Le PC déclinant s’est il converti en trafic de drogue ?


                  • epicure 3 août 2012 21:23

                    Ah c’est loin le temps où le PCF aurait été ferme contre les musulmans conservateurs.
                    Au début des années 80, pendant la révolution iranienne ( et une répression sanglante contre la gauche progressiste ), un maire PC n’aurait pas reculé je pense.


                  • aksilEnExil aksilEnExil 3 août 2012 12:51

                    C’est une question de justice, et point c’est tout : S’ils ont le droit de jeuner pendant leur temps de travail, alors ils n’ont commis aucune insubordination ni infraction, dans ce cas, ils sont dans leurs droits les plus banals et arrêtons de leurs faire de faux procès. S’ils n’ont pas le droits de jeuner pendant leur temps de travail, bah qu’on les vire et que ça s’arrête là.

                    Ce que je trouve navrant ces derniers temps sur AG, c’est la recrudescence de la subjectivité des plus illustres intervenants sur AV et ce, dès qu’on parle de l’Islam et ses pratiques.

                    Les même personnes qui défendent l’objectivité et l’analyse critique même dans une simple réflexion, sombrent dans une subjectivité lamentable quand le sujet traite de l’Islam ou des Arabes en générale.


                    • docdory docdory 3 août 2012 13:15

                      Bonjour Chalot 

                      l’ancien président tunisien Bourguiba avait, à juste titre, édicté un règlement interdisant aux pilotes d’avion de faire le ramadan.
                       Les diverses études scientifiques ayant été consacrées au ramadan montrent toutes une augmentation importante, et même catastrophique, du taux d’accidents de la circulation et des actes d’agression entre les personnes.
C’est logique, la conjonction de l’hypoglycémie et de la déshydratation entraîne une hypovigilance, des erreurs de jugements et une hyperagressivité.
                      
Il est donc parfaitement légitime d’interdire le ramadan à toute personne nécessitant, pour son travail, une vigilance de tous les instants, le calme, la sérénité, la concentration et la présence d’esprit. Ceci est le cas de l’immense majorité des professions, et en tous cas de la profession de moniteur de colonie de vacances ou de toute autre profession dans lesquelles l’on doit s’occuper d’enfants 
. Le Maire n’aurait donc pas du céder aux pressions politiquement correctes et 
islamiques . Ses opposants se moquent totalement de la sécurité des enfants dans les colonies de vacances.
                      On ne voit pas pourquoi en France, en 2012, les élus de la République ne pourraient pas se permettre de faire appliquer sur le territoire français des mesures de sécurité analogues à celles que, en son temps, Bourguiba avait imposées en Tunisie.
                      C’est la différence entre le courage politique et la lâcheté. 
                      Plus généralement, c’est aux religions d’évoluer afin de s’adapter à la réalité du monde, et non au monde de s’adapter aux religions !

                      • Deneb Deneb 3 août 2012 13:20

                        Surtout que la pratique du jeûne dans les pays arabes, ce n’est pas tout beau, tout propre, non plus


                      • docdory docdory 3 août 2012 17:34

                        @ Deneb

                        Les faits décrits dans votre lien évoquent une maxime de Blaise Pascal « l’homme n’est ni ange ni bête, mais qui veut faire l’ange fait la bête » ...

                      • Patricia 4 août 2012 03:06

                        @ docdory


                        Merci pour vos éclaircissements, cela me fait comprendre la raison pour laquelle je me suis vu, agressée, insultée, accusée de vol par un vendeur via internet pour une marchandise qu’il n’a pas expédié mais dont il a encaissé la somme.

                        Ceci explique cela en espérant que ce vendeur soit sous l’emprise des effets du ramadan mais si je dois attendra la fin du ramadan pour résoudre le problème alors va falloir penser à instaurer la solution Bourguiba en France !

                      • kalagan75 3 août 2012 13:27

                        ce qui m’a choqué , c’est le comportement d’un gars de sos racisme dénonçant un racisme anti musulman dans cette affaire .

                        il me semble que desproges disait qu’il adhérerait à sos racisme le jour où racisme prendrait un « s » , le monde a finalement peu évolué depuis .

                        • Patricia 4 août 2012 03:12

                          @ Kalagan 75


                          SOS racisme ne mettra jamais de « S » à la fin de racisme pour la bonne raison qu’ils sont atteints d’un anti-racisme démesuré, choquant, profondément injuste et ils n’existent que pour eux-mêmes.
                          SOS racisme reste certainement le plus mauvais exemple de démocratie, d’égalité, d’acceptation des autres et de refus d’une intégration réelle parmi les autres.

                        • OMAR 3 août 2012 17:32

                          Omar 33

                          Chalot « d’un côté, il y a les »islamophobes« patentés,.... »

                          Et de l’autre, qui y-a—t-il ? Des extrémistes, barbares, ou autre noms d’animaux ?

                          Et juste une précision :

                          Le jeûne est une décision qui n’engage que son auteur, en parfait respect du commandement divin.

                          Si la pratique du jeûne risque de mettre en danger le jeuneur ou toute personne sous sa responsabilité, alors son acte est illicite, « harame », donc interdit et doit-être par conséquent, condamné......

                          Par contre, des chirurgiens, mécaniciens, enseignants, informaticiens, etc exercent leur fonction tout en faisant le Ramadhan, sans que cela pose problème..

                          Et cela se passe ainsi dans plus de 90 pays, à travers le monde...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès