Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Grand Paris, l’arlésienne ou un futur proche ?

Grand Paris, l’arlésienne ou un futur proche ?

Décidément, je ne me lasse pas de ce rapport Balladur qui a au moins le mérite d’ouvrir le débat de la réforme des territoires.

Ainsi, concernant ma région d’adoption, voilà que celui-ci nous propose la création d’une collectivité territoriale spécifique regroupant les 143 communes (Paris, Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine et Val-de-Marne) sous la bannière « Grand Paris ».

Géographiquement, ce serait revenir au département de la Seine, supprimé le 1er janvier 1968. Ce que Jean-Paul Huchon, président de la Région Ile de France n’a pu s’empêcher de stigmatiser en qualifiant la proposition de « ringarde ».

C’est un peu faible comme argument pour le moment. Ce n’est pas parce que c’est une vieille idée que c’est ringard. Mais passons.

Le Maire de Paris, Bertrand Delanoë s’est lui aussi opposé à la proposition Balladur qu’il juge significatif d’une « démarche un peu brutale, imposée d’en haut » et qui « devrait au contraire, s’appuyer sur le travail déjà accompli par les élus depuis plus de trois ans, au sein de Paris Métropole ».

Pour ceux qui ne le savaient pas, et à mon avis, ils sont nombreux, « Paris Métropole  » est un syndicat mixte ouvert qui regroupe la ville de Paris, 54 communes d’Ile de France, 15 EPCI, 5 Conseils généraux et le Conseil Régional d’Ile de France.

Je ne sais pas à quoi fait référence Bertrand Delanoë quand il parle de « travail déjà accompli ». Peut-être l’arrivée des Velib à Puteaux ?

C’est vrai qu’entre un syndicat mixte ouvert qui n’a pour compétence que celles que les collectivités membres veulent bien lui donner et la structure envisagée par le comité Balladur, il y a un pas que les élus ne souhaitent pas franchir.

Ainsi, la collectivité « Grand Paris », telle que la voit le rapport, se verrait attribuer les compétences des départements et des intercommunalités qui seraient supprimés.

Mais le pas n’est pas insurmontable puisque les communes subsisteraient et surtout garderaient leurs ressources fiscales propres. (A mon avis, la vraie révolution serait bien de permettre une vraie péréquation en n’optant pas pour cette dernière solution.)

A lire ces levers de bouclier, on perçoit bien la volonté des potentats locaux que sont Huchon et Delanoë de conserver leurs prérogatives.

Et pourtant il y a urgence. L’agglomération parisienne est loin d’être à la hauteur de ces équivalents européens, en particulier en terme de déplacements. Imaginez, Berlin s’étale sur environ 900 km², ce qui serait, grosso modo, le territoire du Grand Paris.

Pour vous déplacer à Berlin de Tempelhof (aéroport du sud de Berlin) à Ostkreuz, vous avez une ligne de S-Bahn (équivalent d’un RER circulaire) qui permet de vous y rendre en 30 min sans prendre de correspondance.

Essayez maintenant, en région parisienne de vous déplacer d’Orly à Val de Fontenay ... vous mettrez près d’une heure avec de la chance et surtout vous prendrez un bus, un métro et une ligne de RER.

 

Dans ces conditions, je ne peux que souscrire aux propos d’Edouard Balladur lorsqu’il dit « faisons un référendum en Ile-de-France et demandons à ses habitants s’ils sont satisfaits des transports, du logement, de l’urbanisme ». Et je ne vois pas comment Messieurs Huchon et Delanoë pourront continuer à nier l’évidence de l’ultra nécessité d’un Grand Paris fort et identifié.


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • xray 28 février 2009 17:01

     

    Il faut se méfier. 
    Ils sont bons à rien, nuls en tout, ne disposent d’aucun pouvoir réel. Ils sont incapables de régler un problème au mieux. Ils ne savent que détruire. 
    Ils nous proposent de construire l’Europe, le Grand Paris, etc. 


    Un vandalisme institutionnel 
    http://pour-vivre-heureux-vivons-cache.i-clic.net/article-244833.html 

    L’injustice est un métier. 
    http://echomonde2.wordpress.com/ 



     


    • plancherDesVaches 1er mars 2009 01:55

      Monsieur Balladur est un libéral aussi dangeureux que le Notre Président.
      Vous devez en être un aussi pour promouvoir ses idées et essayer de détruire des institutions détenues par la gauche.
      Le fait que vous preniez des excuses bidon de pseudo développement n’en est que la preuve.

      Bientôt, vous me répondrez que "ouahhh, Paris augmente ses impôts locaux de 51%...". Il ne fallait, de ce fait, pas promouvoir des idées de droite libérales qui ont plongé le monde dans un marasme sans nom.

      Je ne vous salue pas : ce sera uniquement quand vous pourrez admettre votre erreur de pseudoriche.


      • Daniel Roux Daniel R 1er mars 2009 09:43

        Tiens revoilà Balladur ! Le mentor du Petit Timonier est toujours là lorsqu’il y a un mauvais coup à faire. Sous ses apparences de grand sage, c’est un homme politique tout à fait ordinaire dans sa conception du mandat électoral "Moi d’abord".

        Si je me souviens bien, c’est lui qui a fait voter les lois sur les stocks options parce qu’il en avait un gros paquet à vendre. C’est encore lui qui a fait exploser le déficit budgétaire à force de cadeaux tout azimut destinés à se faire élire Président avec la complicité d’un petit gars qui promettait, un certain Nicolas S.

        Et encore lui qui disait aux Français "Tout va bien, je m’occupe de vous." pendant qu’il privatisait à tout va les grandes banques que nous renflouons à coup de milliards aujourd’hui.

        Un référendum ? Bonne idée, vu qu’on en tient pas compte et qu’il vaut mieux pissé dans un violon dans cette république bananière. Un référendum pour rire en quelque sorte, parce que le peuple fait clown et qu’on le trouve rigolo dans les salons dorés avec sa prétention à se faire entendre.

        Mais ce qui est vraiment impardonnable, c’est que c’est lui qui a remis Sarkozy en selle avec l’aide du milliardaire Desmarais et que par conséquent, c’est lui le vrai responsable de la catastrophe politique en cours.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

MIP


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès