Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Société > Handicap : des restaurants où la différence se savoure...

Handicap : des restaurants où la différence se savoure...

Un restaurant tenu par des aveugles, un café où mieux vaut signer... La différence, ça se savoure ! Tel pourrait être le slogan de ces lieux de restaurations qui ont pris le parti de mettre le " handicap " à la carte. Quelques exemples au menu !

Leur concept est singulier mais semble, finalement, faire l'unanimité ! Créées le plus souvent pas des personnes elles-mêmes handicapées ou des ESAT, ces initiatives permettent également de donner un emploi pérenne, au contact du public, à des travailleurs handicapés.

Dans le noir, à Paris

C'est certainement le plus connu d'entre tous. Ce restaurant parisien (à proximité de Beaubourg) propose de dîner dans une obscurité absolue guidé et servi par des non-voyants. Une expérience sensorielle qui réveille nos sens et nous permet de réévaluer notre perception du goût et de l'olfaction. Une expérience sociale où le noir désinhibe et déclenche une convivialité libre de tout apriori. Une expérience humaine où le non-voyant devient nos yeux et notre guide dans un monde intriguant et sensuel. On y déguste le fameux « menu surprise » ! Bien malin celui qui devine ce qu'il a dans son assiette. Ce concept rencontre un succès phénoménal au point que cinq autres restaurants ont ouvert à travers le monde (New-York, Londres, Casablanca, Saint-Pétersbourg et Barcelone) et se décline même sous la forme d'un SPA (Paris) où les amateurs de soins et de modelages se laissent aller, dans la pénombre ou l'obscurité absolue, aux mains expertes de diplômées non-voyantes.
http://paris.danslenoir.com

Café-boutique Katimavik, à Lyon

Katimavik est un café-boutique ouvert depuis le 6 novembre 2012 en plein coeur du quartier historique de Saint Jean, à Lyon. Un lieu pas comme les autres, né de la volonté de l'association d'accueil des personnes handicapées, L'Arche, de permettre la rencontre entre personnes en situation de handicap, qui peuvent ainsi sortir de l'univers confiné de leur foyer, et « valides ». Ouvert trois jours par semaine (mardi, mercredi et jeudi, de 11h à 15h et de 18h à 21h), ce café est tenu par une équipe de bénévoles qui s'occupent de la cuisine et du service. Au fur et à mesure, les personnes handicapées pourront également prendre part au service. Les objets en vente dans l'espace boutique proviennent exclusivement des ateliers des foyers de l'Arche. Katimavik signifie « lieu de la rencontre au moment de la fonte des neiges » en langue inuit !
4 rue Mourguet, 69005 Lyon
Tel : 04 72 77 62 49


www.larchealyon.org

Restaurants d'ESAT en France

Sortant des sentiers battus, et des activités manuelles dans lesquelles ils semblaient confinés, de plus en plus d'ESAT (Etablissement de services d'aide par le travail) choisissent de s'engager dans la restauration, en inaugurant des restaurants d'application ouverts au grand public. C'est notamment le cas de la Clepsydre à Santeny (94), du Hameau à Pau (64), de Pincée de sel à Cholet (49), des Mimosas à Fréjus (83), des Petites Ecuries à Saint-Gemmes-sur-Loire (49)... Bien d'autres adresses encore ont choisi de mettre l'acceptation de la différence à leur menu...

Café Signes, à Paris

Inauguré en 2003 à l'initiative de l'ESAT Jean-Moulin, le Café Signes (Paris, 14ème) est un établissement unique en son genre, géré et tenu en grande partie par des personnes sourdes-muettes et au sein duquel sourds et entendants se côtoient de façon harmonieuse. François Hollande y a même fait une visite lors de sa campagne présidentielle, assurant que « le handicap peut devenir, s'il est mutualisé, une réussite pour chacun » ! S'y retrouvent jeunes, étudiants, salariés, retraités en quête de convivialité. Cette cohabitation favorise des échanges naturels et spontanés. Il y a le langage des gestes, le langage des mots. Au Café Signes, inutile d'élever la voix, tous les serveurs sont sourds !
www.cafesignes.com

Le Quatorze, à Lille

Le Quatorze a ouvert en 2012, dans le quartier de Wazemmes, à Lille. Particularité : les cuisiniers et employés de cette sandwicherie sont aveugles ou malvoyants ! Sur le mur, est inscrit un mot géant mystérieux, en relief, en braille ! Dans un coin, un film en boucle présente des personnes qui impriment des textes en braille et rempaillent des chaises, les autres métiers de l'ESAT pour déficients visuels dont dépend ce restaurant. Philippe voit comme dans « un tunnel qui rétrécit au loin. » Après avoir arrêté la menuiserie pour des raisons de sécurité, il a choisi ce fast-food parce qu'il apprécie le contact avec la clientèle. Les employés connaissent par cœur les placards, les congélateurs. Sur les portes, tout est écrit, en très gros, noir sur fond blanc, en caractère arial gras, le plus lisible. Mais aussi quelques repères tactiles sur le four, le micro-ondes... Certains glissent une loupe dans la poche de leur tablier. Tandis qu'Hervé, chargé de l'hygiène, vient au travail avec son chien-guide !
Le Quatorze, 14 rue Colbert à Lille. Du lundi au vendredi de 11 heures à 14 heures.
Tél. : 06 89 87 85 93

Restaurant La Montagne, à Cormeilles-en-Parisis (95)

L'endroit est vraiment sympa, une grande salle à baies vitrées ouvertes sur la forêt. C'est Marie qui vient prendre la commande. Elle est serveuse dans ce restaurant d'application de l'ESAT La Montagne de l'association HAARP, à Cormeilles-en-Parisis (Val d'Oise). Derrière les fourneaux, des cuistots en situation de handicap donnent le meilleur d'eux-mêmes pour satisfaire la clientèle. Une équipe de 18 personnes prépare également les repas des 12 travailleurs de cet ESAT (également menuiserie, horticulture, théâtre, centre équestre...) qui déjeunent dans une grande salle à part. On y mange bien, le cadre est charmant et l'accueil toujours souriant. Sans parler de l'addition qui défie toute concurrence. Le restaurant est ouvert tous les midis, du lundi au samedi.
Tél. : 01 39 31 59 99
www.catlamontagneduparisis.f...

Quick

La chaîne de restauration rapide fait figure de pionnier en matière d'emploi des travailleurs handicapés. Son implication solidaire et constante a d'ailleurs été récompensée par le « Festival dans la Boite-Emploi et handicap », organisé par handicap.fr, en novembre 2012, puisqu'il lui a décerné le Grand prix. Ce film présentait les actions menées par le groupe dans l'un de ses restaurants.



Sur le même thème

Machiavélique chômage, machiavélique système, machiavélique piège
Restaurants : faut-il payer pour une carafe d’eau filtrée ?
Ces ruses pour compromettre des milliers de scientifiques naïfs
Sauver les Serres d'Auteuil : Yes we can !
Jobs d’été dans le Var : quand les riches se restaurent, les pauvres travaillent


Réactions à cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès





Derniers commentaires



Partenaires