Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Harlem shake, du délire à la protestation

Harlem shake, du délire à la protestation

Ce nouveau phénomène fait le buzz mondial sur internet et You Tube. Il devient même en enjeu de libertés individuelles dans un certain nombre de pays. Définition : le « Harlem shake » est une vidéo tournée dans des lieux insolites et filmant un groupe de personnes, habillées (ou pas) de manière loufoque et dansant sur l’air de Harlem shake (musique électronique) du compositeur Baauer (en).

En quelques semaines la 1er vidéo a fait le tour du monde sur le site You Tube, partagée des millions de fois. Aujourd’hui elle se duplique sur tous les modes, tous les lieux. Postée la 1er fois le 2 février 2013 elle présente quatre personnes déguisées à outrance et se déhanchant de manière absurde. Immédiatement elle est suivie d’une seconde vidéo déclinant la 1er sur le même air avec des skateurs australiens. Le principe : un déhanchement du buste et des épaules sur le rythme de la musique.

Maintenant les défis sont de tous ordres, plateau télé, caserne militaires plongeurs sous-marins, cour d’écoles et d’amphis de fac, bureaux bien sage, et bureaux de fous…

Quelques mots sur les paroles de la chanson Con los Terrorisas : ce qui veut dire « avec les terroristes ». Les dadaïstes doivent se régaler du fin fond du début du 20ième siècle. La provocation est extrême. Il y a un synopsis de base. Premier temps : un personnage au milieu d’une assemblée ou un groupe de personnes calmes, gesticule sur la musique. Deuxième temps : les mêmes apparaissent nus ou habillés de façon burlesques et dansent à leur tour dans un désordre total ; l’ensemble est toujours assez réussi et inventif. Chacune de ces séquences dure 15 secondes. Le simulacre d’actes sexuels fait partie parfois du lot commun.

Quelques statistiques : au bout de 9 jours ce sont 11 000 répliques qui sont mises en ligne, cela fait tout de même 44 millions de vues. Au 15 février nous en sommes à 25 000 séquences et 120 millions de vues sur You Tube. Le défi est mondial, intégrée par les institutions (les grandes marques, les banques, les assurances, les shows télévisés…et même l’armée), mais c’est devenu aussi un instrument de luttes politiques comme en ce moment même en Tunisie.

Aujourd’hui même, vendredi, les étudiants tunisiens ont prévu d’en tourner une en face du ministère de l’éducation en signe de provocation et de protestation contre les ligues salafiste de protection de la révolution.

Les islamistes la dénoncent et les jeunes progressistes laïques la revendiquent comme une arme de lutte pour une plus large démocratisation de la Tunisie. La bagarre a commencé il y a quelques jours quand les élèves de l’Institut des langues Bourguiba se sont affrontés avec les islamistes autour du tournage d’un Harlem Shake. Il faut dire que le principe de cette intervention de rue filmée à de quoi choquer les plus intégristes d’entre eux, nudités, sexe, parodie de religion, tout y est pour les excéder au maximum.

Phénomène planétaire ludique dans un premier temps, le Harlem shake devient un instrument de lutte contre tous les extrémistes et l’étendard de ceux qui revendiquent la liberté d’expression et de création ; vieux débat, vieux comme le monde !

A quand un Harlem Shake avec les rédacteurs d’Agoravox ?

 

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Yvance77 4 mars 2013 11:59

    Salut,

    Moi quand je vois - jamais encore en entier pas ce courage - ce genre de débilité (je ne voudrais pas être grossier pour une fois) je me dis qu’à coté le rap c’est de la musique classique.

    Sincèrement utiliser le net pour cela, c’est le comble de l’incommensurable connerie !


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 4 mars 2013 12:32

      @Yvance77,

      Pas tant que cela, le phénomène est interressant à regarder de plus près, ce qu’il signifie en particulier, pourquoi cette universalité ?

      http://jmpelletier52.over-blog.com/


    • olivepsy 4 mars 2013 12:44

      Franchement je ne vois pas trop où se trouve la protestation...je vois plutôt une canalisation de la protestation par l´abrutissement...même si les tunisiens défient les islamistes, qu´est ce que cela va apporter au final à la révolution tunisienne ?
      Ce style de buzz vidéo aurait plus sens avec des actions de désobéissance civique...comme par exemple à Berlin ces derniers mois en réponse au congrès des flics allemand, où le défit était la destruction de caméra de surveillance, dont les actions était filmés et postées ensuite sur internet...


      • soi même 4 mars 2013 12:55

        A bon, faire le con, « Il devient même en enjeu de libertés individuelles » est un signe qui trompe pas ?


        • nemotyrannus nemotyrannus 4 mars 2013 13:55
          Bof.

          C’est un meme comme un autre.
          Et pas le plus intelligent ni le plus drôle , loin de là.



          • médy... médy... 4 mars 2013 19:44

            Pauvres gens...


            • hunter hunter 4 mars 2013 19:48

              Encore une diversion de plus (made in USA évidemment) : pendant que ces abrutis se croient en pleine « rebellitude », en jouant aux guignols, la mise en esclavage avance tous les jours !

              Comme dirait Médy, pauvres gens !

              H /


              • médy... médy... 4 mars 2013 19:55

                Je tiens à préciser que je n’ai même pas regardé ces vidéos, tout comme le clip de « gangnam style » !

                On vit très bien sans... Bon, j’ai quand même vu toutes les variantes de « trololo » et aussi pas mal de compil de « fails », mais j’ai donné beaucoup trop de temps de cerveau à ces conneries alors je vais pas en rajouter...

                D’habitude je m’abstiens de commenter ce genre d’« info ». L’auteur devrait à la rigueur pousser davantage l’analyse socio-anthropologique de ce machin sans l’énoncer comme un instrument de « démocratisation » ou une quelconque forme de création artistique... sinon quand je défèque c’en est aussi.

                Merci, bonsoir.


                • Jade Jade 4 mars 2013 23:56
                  « sinon quand je défèque c’en est aussi. »


                  Au train ou vont les choses, c’est peut être ça l’avenir de la contestation sur le net....

                • hunter hunter 4 mars 2013 20:00

                  Pas fait jouer les vidéos non plus !
                  gangnam style, je n connais pas, juste entendu parler.

                  Un JT l’autre fois de Pravda 2 je crois, à parlé de cette dernière connerie « harlem shake », donc on voit bien que le système déploie tous ses talents en « tittytainment », pour détourner l’attention des gens, car la situation économique mondiale est de plus en plus catastrophique.

                  H /

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès